L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoignages pour Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

18. Qu’est-ce qu’un faux conducteur ou un faux berger ? Comment repérer un faux dirigeant ou un faux berger ?

Paroles de Dieu concernées :

Le travail selon l’esprit de l’homme est trop facilement réalisé par l’homme. Les pasteurs et les guides du monde religieux, par exemple, comptent sur leurs dons et leurs positions pour faire leur travail. Les gens qui les suivent depuis longtemps seront infectés par leurs dons et influencés d’une certaine manière par leur être. Ils se concentrent sur les dons, les capacités et la connaissance des gens, et ils prêtent attention à des choses surnaturelles et à de nombreuses doctrines irréalistes et profondes (bien sûr, ces doctrines profondes sont inaccessibles). Ils ne se concentrent pas sur les changements dans le tempérament des gens, mais ils se concentrent plutôt sur le développement des qualités de prédication et de travail des gens, sur l’amélioration de la connaissance des gens et de leurs riches doctrines religieuses. Ils ne se concentrent pas sur la façon dont le tempérament des gens change ou sur leur compréhension de la vérité. Ils ne se préoccupent pas de la substance des gens, encore moins d’essayer de connaitre les états normaux et anormaux des gens. Ils ne s’opposent pas aux notions des gens ni ne révèlent leurs notions, encore moins corrigent-ils leurs déficiences ou leurs corruptions. La plupart des gens qui les suivent servent par leurs dons naturels, et ce qu’ils expriment est une connaissance et une vague vérité religieuse qui sont dépassées par la réalité et inutiles pour donner la vie aux gens. En fait, la substance de leur travail est de nourrir le talent, d’encourager des gens qui n’ont rien à devenir des diplômés talentueux de séminaire et ensuite aller travailler et diriger.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Servir Dieu n’est pas une mince affaire. Ceux dont le tempérament corrompu demeure inchangé ne peuvent jamais servir Dieu. Si ton tempérament n’a pas été jugé et châtié par la parole de Dieu, alors ton tempérament représente encore Satan. Cela suffit à prouver que ton service pour Dieu dépend de ta propre bonne intention. C’est un service basé sur ta nature satanique. Tu sers Dieu avec ton caractère naturel et en fonction de tes préférences personnelles ; en plus, tu continues de penser que Dieu se réjouit de tout ce que tu souhaites faire et que Dieu hait tout ce que tu ne souhaites pas faire, et ton travail est entièrement guidé par tes propres préférences. Peut-on appeler cela servir Dieu ? En fin de compte, ton tempérament de vie ne changera pas d’un iota. En fait, tu deviendras encore plus têtu, car tu as servi Dieu et ton tempérament corrompu en sera profondément enraciné. Ainsi, à l’intérieur de toi-même, tu développeras des doctrines pour servir Dieu basées sur rien d’autre que ton propre caractère et des expériences découlant de ton service selon ton propre tempérament. C’est une leçon tirée de l’expérience humaine. C’est la philosophie de la vie de l’homme. Ce type de personnes font partie des pharisiens et des responsables religieux. S’ils ne se réveillent jamais ni ne se repentent, alors ils finiront par se transformer en ces faux Christs qui apparaîtront dans les derniers jours et seront des imposteurs. Les faux Christs et les imposteurs dont on a parlé seront issus de ce genre de personnes.

Extrait de « Servir religieusement doit être interdit », dans La Parole apparaît dans la chair

Comment se fait-il que la plupart des gens aient consacré beaucoup d’efforts à lire les paroles de Dieu, mais aient seulement des connaissances et ne puissent rien dire au sujet d’une voie réelle par la suite ? Penses-tu que posséder des connaissances équivaut à posséder la vérité ? N’est-ce pas un point de vue confus ? Tu es capable d’exprimer autant de connaissances qu’il y a de sable sur une plage, mais aucune d’elles ne peut mener au vrai chemin. En cela, ne trompes-tu pas les gens ? Ne te mets-tu pas vainement en avant sans substance sur laquelle t’appuyer ? Agir de cette façon porte préjudice aux gens ! Plus la théorie est élevée, plus elle est dépourvue de réalité, et plus elle ne peut conduire les gens dans la réalité ; plus la théorie est élevée, plus elle t’amène à défier Dieu et à t’opposer à Lui. Ne considère pas les théories les plus élevées comme un précieux trésor ; elles sont pernicieuses et ne servent à rien ! Peut-être que certaines personnes sont capables de parler de grandes théories – mais ces théories ne contiennent rien de la réalité, car ces personnes ne les ont pas personnellement expérimentées et, par conséquent, elles n’ont aucun moyen de les mettre en pratique. Ces personnes sont incapables de mettre l’humanité sur la bonne voie et ne feront qu’égarer les gens. N’est-ce pas préjudiciable pour les gens ? Tout au moins, tu devrais être capable de résoudre les problèmes actuels et de permettre aux gens de réussir l’entrée ; il n’y a que cela qui compte comme dévouement et, seulement alors, tu seras qualifié pour travailler pour Dieu. Ne prononce pas toujours des paroles grandioses et fantaisistes, et n’utilise pas un tas de pratiques inappropriées pour forcer les gens à t’obéir. Cela n’aura aucun effet et ne peut qu’accroître leur confusion. Diriger les gens de cette façon conduira à plusieurs règlementations, ce qui fera que les gens te détestent. C’est le défaut de l’humanité, et il est vraiment insupportable.

Extrait de « Concentre-toi plus sur la réalité », dans La Parole apparaît dans la chair

Certains hommes travaillent et prêchent, et, même si en apparence ils semblent échanger sur la parole de Dieu, tout ce dont ils parlent, c’est le sens littéral de la parole de Dieu, mais ils ne mentionnent rien de substantiel. Leurs sermons sont comme des enseignements tirés d’un manuel scolaire de langue ; les paroles de Dieu sont organisées point par point, aspect par aspect et, quand cela est fait, tous chantent leurs louanges et disent : « Cette personne possède la réalité. Elle prêche si bien et avec une telle précision. » Après avoir fini de prêcher, ces prédicateurs demandent aux autres de regrouper l’ensemble et de le diffuser à tout le monde. Leurs actions deviennent une tromperie à l’égard des autres et tout ce qu’ils prêchent sont des idées fausses. En apparence, on dirait qu’ils ne font que prêcher la parole de Dieu et cela semble conforme à la vérité. Mais grâce à un discernement plus minutieux, vous verrez qu’il ne s’agit de rien de plus que de lettres et de doctrines, de faux raisonnements liés à l’imagination et aux notions humaines, ainsi que d’éléments qui limitent Dieu. Ce type de prêche n’est-il pas une interruption de l’œuvre de Dieu ? C’est du service qui s’oppose à Dieu.

Extrait de « Sans la vérité, il est facile d’offenser Dieu », dans Récits des entretiens de Christ

Votre connaissance ne peut soutenir les gens que pendant un certain temps. À mesure que le temps passe, si tu continues à dire les mêmes choses, certaines personnes discerneront cela ; elles diront que tu es trop superficiel, que tu manques trop de profondeur. Tu n’auras pas d’autre choix que d’essayer de tromper les gens en prêchant des doctrines. Si tu continues toujours de cette manière, ceux qui sont sous ta responsabilité suivront tes méthodes, tes procédures et ton modèle de foi, d’expérience et de mise en pratique de ces paroles et doctrines. Finalement, alors que tu continues sans cesse de prêcher, ils en viendront tous à te prendre pour modèle. Tu parles de doctrines quand tu guides les gens, de sorte que ceux qui sont sous ta responsabilité apprendront de toi des doctrines, et à mesure que les choses progressent, tu auras pris le mauvais chemin. Ceux qui sont sous ta responsabilité suivront n’importe lequel des chemins que tu suivras ; ils apprendront tous de toi et te suivront, alors tu te diras : « Je suis puissant maintenant ; tant de gens m’écoutent et l’Église est prête à m’obéir. » Cette nature traîtresse de l’homme te fait inconsciemment changer Dieu en un simple figurant, et tu formes toi-même alors une certaine confession religieuse. C’est ainsi que naissent diverses confessions religieuses. Regarde simplement les dirigeants de chaque confession religieuse, ils sont tous arrogants et suffisants, et ils interprètent la Bible hors de son contexte et selon leur propre imagination. Ils comptent tous sur les dons et l’érudition pour accomplir leur travail. S’ils étaient incapables de prêcher quelque chose, ces gens les suivraient-ils ? Ils possèdent tout de même une certaine connaissance et peuvent prêcher quelques doctrines, ou savent comment convaincre les autres et comment utiliser des artifices. Ils les utilisent pour amener les hommes devant eux et les tromper. Théoriquement, ces gens croient en Dieu, mais, en réalité, ils suivent leurs dirigeants. S’ils rencontrent quelqu’un qui prêche le vrai chemin, certains d’entre eux disent : « Nous devons consulter notre dirigeant au sujet de notre foi. » Leur foi doit passer par un être humain ; n’est-ce pas un problème ? Que sont donc devenus ces dirigeants ? Ne sont-ils pas devenus des pharisiens, de faux pasteurs, des antéchrists et des obstacles qui empêchent le peuple d’accepter la véritable voie ?

Extrait de « La vraie foi en Dieu ne se confirme que par la recherche de la vérité », dans Récits des entretiens de Christ

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Le culte selon les méthodes religieuses signifie de faire tout selon les méthodes et pratiques traditionnelles de la religion pour le culte, en respectant rigoureusement les diverses cérémonies religieuses, et en conduisant le peuple seulement selon la connaissance de la Bible. En apparence, il semble vigoureux et puissant, il relève de la religion, il convient parfaitement aux conceptions des hommes, et ils n’y trouvent aucune objection. Pourtant, il est complètement dépourvu de l’œuvre du Saint-Esprit, ce qui est prêché ce ne sont que des doctrines religieuses et la connaissance de la Bible, c’est plein de conceptions religieuses, il n’y a rien comme illumination du Saint-Esprit et les assemblées sont monotones et sans vie. Avec un pareil culte, au fil des années, l’élu de Dieu demeure privé de la vérité, ils n’ont aucune connaissance de Dieu ni de l’obéissance envers Dieu, et ils ne sont pas pénétrés dans la bonne voie de la foi en Dieu – car les gens ne cherchent pas le salut, mais les grâces et les bénédictions, de telle sorte qu’il n’y a aucun soupçon de changements dans leur tempérament de vie et ils finissent les mains vides. Après avoir servi pendant plusieurs années, ces gens ont encore les mains vides, sans rien de concret pour eux-mêmes. C’est la conséquence du culte selon les méthodes religieuses. De toute évidence, des gens comme ceux-là qui servent Dieu ne connaissent pas l’œuvre de Dieu, ils ne comprennent pas la volonté de Dieu et ils ne savent pas ce que signifie coopérer avec l’œuvre du Saint-Esprit. C’est un cas typique de l’aveugle conduisant les aveugles, ils égarent l’élu de Dieu, comme les Pharisiens, ils croient en Dieu et cependant s’opposent à Dieu, ils ne connaissent pas Dieu, et ils sont fondamentalement incapables d’obtenir le salut de Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en entrant premièrement dans le droit chemin de la foi en Dieu que l’on peut emprunter le droit chemin du service de Dieu », dans Sélections d’annales tirées des arrangements de l’œuvre de l’Église de Dieu Tout-Puissant

Les pasteurs et les dirigeants du monde religieux ont tous été formés dans des séminaires, et ils sont simplement certifiés pour être pasteurs. Rien ne prouve qu’ils auraient l’œuvre du Saint-Esprit ou l’autorisation de Dieu. C’est un fait. Pour être apte à la tâche de diriger l’Église, une certaine compréhension de la Bible est requise, mais le plus important est de connaître l’œuvre de Dieu. Sachant que la Bible en est le récit des deux premières étapes, sans la lire il est impossible de comprendre les faits historiques qui concernent la manifestation de Dieu et Son œuvre. Il est également impossible de savoir quelles vérités ont été exprimées par Dieu dans les deux étapes précédentes de Son œuvre, et il n’existe aucun moyen d’obtenir des réponses claires concernant les nombreux mystères de la vérité que les gens doivent comprendre. C’est pourquoi lire la Bible est indispensable pour la foi en Dieu, mais ce n’est pas en nous limitant à la connaissance de la Bible que nous pouvons accéder à la connaissance de Dieu. Pour pouvoir vraiment comprendre les paroles de Dieu et la vérité, et accéder à la connaissance de Dieu, il faut passer par l’éclairage, l’illumination, l’orientation, l’enseignement et le perfectionnement qu’apporte l’œuvre du Saint-Esprit. Accéder à la vérité et la comprendre suppose que l’on ait fait l’expérience de l’œuvre de Dieu et de l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit. On n’y accède pas simplement en recherchant et en maîtrisant la connaissance biblique. Dans les cercles religieux, de nombreux pasteurs ont une connaissance approfondie de la Bible, mais ils n’ont absolument aucune compréhension de l’œuvre de Dieu. La raison en est principalement qu’ils n’ont pas l’œuvre du Saint-Esprit. Comment se fait-il qu’en lisant les paroles de Dieu, certains accèdent à l’éclairage du Saint-Esprit tandis que d’autres n’aient rien de Son œuvre ? Ainsi, on voit si leur foi est sincère et s’ils aiment ou non la vérité. Nombreux sont ceux qui fréquentent le séminaire pour devenir pasteurs, et que leur motivation soit bonne ou mauvaise, ce qui importe le plus est qu’ils aiment et poursuivent la vérité. C’est le seul moyen d’obtenir l’œuvre du Saint-Esprit. Ce n’est qu’en faisant, pendant plusieurs années, l’expérience de l’œuvre du Saint-Esprit que l’on peut vraiment comprendre la vérité et être capable de pénétrer la réalité de la vérité. C’est le seul moyen d’être apte à diriger et à conduire les élus de Dieu. L’idée de se fonder uniquement sur une certification de pasteur pour pouvoir diriger les élus de Dieu est purement humaine, et n’a rien à voir avec les exigences de Dieu. Ainsi, par exemple, quand le Seigneur Jésus est venu, pourquoi, au lieu d’aller s’adresser aux grands prêtres, aux scribes et aux pharisiens juifs dans le temple, est-Il plutôt allé chercher Ses apôtres parmi ceux qui, au sein du peuple, aimaient et cherchaient la vérité ? Cela nous permet de comprendre le dessein de Dieu. Ceux qui n’aiment pas la vérité sont totalement incapables d’y accéder, et donc, de guider les élus de Dieu. Ainsi verra-t-on clairement quelles sont les personnes qui plaisent réellement à Dieu, celles qu’Il sauvera véritablement, celles qu’Il utilisera effectivement et celles qu’Il déteste vraiment. Dans les cercles religieux, la plupart des pasteurs n’ont pas l’œuvre du Saint-Esprit, ce qui montre qu’ils ne sont pas ceux qui aiment et poursuivent la vérité, et ils n’ont aucun moyen d’accéder à l’œuvre du Saint-Esprit. C’est aussi une des principales raisons pour lesquelles l’œuvre du Saint-Esprit fait défaut au monde religieux.

Extrait de l’échange du supérieur

Je vais maintenant parler des cinq principes à appliquer pour discerner un faux dirigeant : le premier principe est que la plupart des faux dirigeants n’aiment pas la vérité et ne la recherchent pas, si bien qu’ils sont dépourvus de l’œuvre du Saint-Esprit. Une minorité d’entre eux, ou quelques individus dotés d’une bonne humanité, peuvent être dépourvus de l’œuvre du Saint-Esprit parce qu’ils ne croient en Dieu que depuis peu de temps, parce qu’ils ne savent pas comment rechercher la vérité ou parce que certaines contraintes les empêchent de rechercher normalement la vérité. Quiconque a servi comme dirigeant durant trois à cinq ans et n’est toujours pas pourvu de l’œuvre du Saint-Esprit n’est absolument pas quelqu’un qui aime ni recherche la vérité, et il s’agit certainement d’un faux dirigeant. Le deuxième principe est que les faux dirigeants ne prêchent que des lettres et des doctrines, ils sont totalement dépourvus de la réalité de la vérité, ils sont absolument incapables d’utiliser la vérité pour résoudre des problèmes et ils sont incapables de convaincre les gens, que ce soit par le cœur ou par des paroles. Le troisième principe est que, sachant qu’ils sont dépourvus de la réalité de la vérité, les faux dirigeants sont incapables d’accomplir un véritable travail et incapables de diriger les élus de Dieu vers la réalité de la vérité. Ils font toujours leur travail de façon superficielle, et quand ils sont obligés de faire quelque chose, ils obligent les autres à faire ce qui les dépasse, et ils leur adressent des reproches et les traitent n’importe comment. Comme ils n’ont pas la vérité, ils ne peuvent pas convaincre les autres par la vérité et utilisent donc comme méthode l’émondage et le traitement. Ils comptabilisent les fautes des autres et les oppriment constamment, en cherchant à les soumettre à travers des réprimandes et des sanctions afin de leur manifester leur autorité de chefs : tels sont les faux dirigeants. Un vrai dirigeant utilise la vérité pour convaincre les gens, il utilise la vérité pour résoudre les problèmes, et il est admiré par les autres ; un faux dirigeant opprime les autres, comptabilise leurs fautes, les réprimande constamment, les met constamment en porte-à-faux par rapport à la parole de Dieu et les oblige à faire ce qui est au-delà de leurs aptitudes. Finalement, le faux dirigeant les tient sous son contrôle et leur inculque l’idée qu’ils sont trop dépourvus de la réalité de la vérité pour pouvoir chercher la vérité et que ce qu’il dit est juste. Il les convainc par le cœur et par la parole, mais s’ils sont convaincus, c’est non pas parce que le faux dirigeant possède la vérité, mais parce qu’il les a manipulés et tourmentés. C’est là le moyen particulier qu’emploient les faux dirigeants, recourir à l’hypocrisie et maquiller le faux pour lui donner l’apparence du vrai. Faute de pouvoir convaincre les gens parce qu’il a la vérité, le faux dirigeant doit employer une autre méthode. Il se dit : « Je vais me mêler de vos problèmes, de manière aléatoire, m’occuper de vous, vous convaincre et c’est par mon traitement à votre égard traiter que je vous montrerai que je possède la vérité. Je vous traiterai à tel point que vous serez éreintés et je vous ferai croire, à tort, que je possède la vérité et que vous n’avez pas la vérité, et ainsi vous serez convaincus. » Celui qui ne possède pas la vérité est trompé par les faux dirigeants, il se dit : « S’il peut me traiter ainsi, c’est qu’il comprend certainement la vérité mieux que moi et qu’il doit à coup sûr posséder la réalité de la vérité. » Ainsi, les gens finissent par être trompés et manipulés par le faux dirigeant. Le quatrième principe est que les faux dirigeants n’ont pas un cœur aimant pour les élus de Dieu et sont incapables de vraiment se connaître eux-mêmes, et encore moins de chercher la vérité pour résoudre des problèmes ou guider les gens pour qu’ils entrent dans la réalité. Ils ne font que traiter les autres et les opprimer aveuglément, ils les assujettissent en les émondant et en les traitant, ils font valoir leur propre statut et montrent qu’ils sont les chefs : ce n’est qu’une apparence. Le cinquième principe est que tous les faux dirigeants courent après le statut et la renommée, ils convoitent les avantages qu’apporte un statut et cultivent l’orgueil. Ils n’accomplissent pas de véritable travail, et cependant ils croient qu’ils sont aptes à profiter des dons de Dieu, et ils n’en éprouvent aucune honte. Méritent-ils de profiter des dons de Dieu alors qu’ils n’accomplissent aucun travail réel ? Certains cherchent à être hébergés par les familles les plus riches, et ils demandent tous les jours du poulet rôti et du poisson frit : méritent-ils cela ? Qu’ont-ils apporté aux élus de Dieu et quel travail ont-ils réalisé ? Il leur faut absolument de la viande et du poisson tous les jours, mais ne deviennent-ils pas ainsi des parasites ? Ceux qui convoitent le statut et le plaisir n’ont donc aucune honte ? De telles personnes sont-elles douées de conscience et de raison ?

Extrait de « Pour atteindre le salut, il faut résoudre les problèmes consistant à suivre et à vénérer d’autres personnes », dans Sermons et échange sur l’entrée dans la vie IX

Précédent : Qu’est-ce qu’un faux Christ ? Comment repérer un faux Christ ?

Suivant : Qu’est-ce que l’hypocrisie ?

Contenu connexe

  • La Bible a été compilée par l’homme, non par Dieu ; la Bible ne peut pas représenter Dieu

    3. La Bible a été compilée par l’homme, non par Dieu ; la Bible ne peut pas représenter Dieu Versets bibliques pour référence : « Vous sondez les Écri…

  • Comment peut-on obtenir l’œuvre du Saint-Esprit ?

    Paroles de Dieu concernées : L’œuvre du Saint-Esprit change de jour en jour, s’intensifiant suivant les étapes ; la révélation de demain est même plu…

  • Pourquoi dit-on que l’humanité corrompue a encore plus besoin du salut de Dieu fait chair ?

    Dieu est devenu chair parce que l’objet de Son travail n’est pas l’esprit de Satan ou tout autre être incorporel, mais l’homme qui est chair et a été corrompu par Satan. C’est précisément parce que la chair de l’homme a été corrompue que Dieu a fait de l’homme charnel l’objet de Son travail ; en outre, parce que l’homme est corrompu, Dieu a fait de l’homme le seul objet de Son travail à toutes les étapes de Son travail de salut. L’homme est un être mortel, de chair et de sang, et Dieu est Le Seul qui puisse sauver l’homme. Ainsi, Dieu doit devenir chair et posséder les mêmes attributs que l’homme pour faire Son travail, afin que Son travail soit réussi. Dieu doit devenir chair pour faire Son travail précisément parce que l’homme est chair et incapable de vaincre le péché ou de se dépouiller de la chair. Bien que l’essence et l’identité de Dieu incarné diffèrent grandement de l’essence et de l’identité de l’homme, Son apparence est identique à celle de l’homme ; Il a l’apparence d’une personne normale, vit la vie d’une personne normale, et ceux qui Le voient ne peuvent discerner aucune différence avec une personne normale.

  • Le message répandu par le Seigneur Jésus à l’ère de la Grâce était seulement le chemin de la repentance

    1. Le message répandu par le Seigneur Jésus à l’ère de la Grâce était seulement le chemin de la repentance Versets bibliques pour référence : « Repen…