L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Une centaine de questions et réponses sur la recherche de la vraie voie

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

58 Certains, dans leur étude du retour du Seigneur Jésus, basent leurs études sur les prophéties de la Bible seulement, mais ils ne cherchent pas à écouter la voix de Dieu. Quel est le problème avec cette pratique ?

La réponse issue de la parole de Dieu :

« D’abord, ne vérifions pas chaque assertion. Au contraire, regardons comment le Saint-Esprit travaille. Comparons avec la vérité pour voir si le chemin dans lequel nous marchons est conforme à l’œuvre du Saint-Esprit, et utilisons l’œuvre du Saint-Esprit pour vérifier si ce chemin est correct. Quant à savoir si cette assertion-ci ou cette assertion-là a eu lieu, nous les humains ne devrions pas interférer. Il est préférable pour nous de parler plutôt de l’œuvre du Saint-Esprit et de la dernière œuvre que Dieu est en train de faire maintenant. La Bible comprend les paroles de Dieu proclamées par les prophètes et les paroles écrites par les hommes que Dieu a utilisés à l’époque ; il n’y a que Dieu Lui-même qui peut expliquer ces paroles, il n’y a que le Saint-Esprit qui peut révéler le sens de ces paroles, et il n’y a que Dieu Lui-même qui peut briser les sept sceaux et ouvrir le rouleau. Tu n’es pas Dieu, moi non plus, alors qui ose expliquer à volonté les paroles de Dieu ? Oses-tu expliquer ces paroles ? Même si les prophètes Jérémie, Jean et Élie étaient ici, ils n’oseraient pas, car ils ne sont pas l’Agneau. Seul l’Agneau peut briser les sept sceaux et ouvrir le rouleau, et personne d’autre ne peut expliquer Ses paroles…

… Les derniers jours ne sont pas plus que les derniers jours et pas plus que l’ère du Règne qui ne représente pas l’ère de la Grâce ou l’ère de la Loi. Les derniers jours ne sont que le temps où tout le travail du plan de gestion de six mille ans vous est révélé. Cela est le dévoilement du mystère. Aucun homme ne peut dévoiler ce mystère. Peu importe la compréhension que les hommes ont de la Bible, elle ne reste rien de plus que des mots, car les hommes ne comprennent pas la substance de la Bible. Quand les hommes lisent la Bible, ils peuvent recevoir quelques vérités, expliquer certains mots ou étudier quelques passages et citations célèbres, mais ils ne seront jamais en mesure de dégager le sens de ces mots, car les hommes ne voient que des mots sans vie, et non les scènes du travail de l’Éternel et de Jésus, et les hommes sont incapables de percer le mystère de ce travail. Par conséquent, le mystère du plan de gestion de six mille ans est le plus grand mystère, le plus caché, et il est tout à fait inconcevable pour l’homme. Personne ne peut directement comprendre la volonté de Dieu sauf s’Il l’explique Lui-même aux hommes et leur en ouvre le sens, sinon, elle restera à jamais une énigme et un mystère scellé pour les hommes. Oublions les hommes du monde religieux. Si on ne vous renseignait pas aujourd’hui, vous ne comprendriez pas non plus. Cette œuvre de six mille ans est plus mystérieuse que toutes les prophéties des prophètes. Elle est le plus grand mystère depuis la création, et aucun ancien prophète a jamais été en mesure de le comprendre, car ce mystère n’est dévoilé que dans l’ère de la fin et n’a jamais été révélé auparavant. Si vous comprenez ce mystère et êtes pleinement en mesure de le recevoir, toutes ces personnes religieuses seront conquises par ce mystère. Il n’y a que cela qui soit la plus grande des visions, ce que l’homme désire le plus ardemment comprendre, mais aussi ce qui est le moins clair pour lui.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », La Parole apparaît dans la chair

Tous les Juifs du temps lisaient l’Ancien Testament et connaissaient la prophétie d’Ésaïe au sujet d’un enfant mâle qui naîtrait dans une mangeoire. Pourquoi alors, sachant cela, ont-ils quand même persécuté Jésus ? N’est-ce pas à cause de leur nature rebelle et de leur ignorance de l’œuvre du Saint-Esprit ? En ce temps-là, les pharisiens croyaient que le travail de Jésus était différent de ce qu’ils savaient de l’enfant mâle annoncé par la prophétie ; l’homme d’aujourd’hui rejette Dieu parce que le travail de Dieu incarné n’est pas conforme à la Bible. La substance de leur rébellion contre Dieu n’est-elle pas une seule et même chose ? Te serait-il possible d’accepter sans question tout le travail du Saint-Esprit ? Si c’est l’œuvre du Saint-Esprit, alors c’est le bon « courant ». Tu devrais l’accepter sans la moindre appréhension au lieu de trier et choisir ce qu’il faut accepter. Si tu reçois une connaissance de Dieu et te méfie de Lui, ne démontres-tu pas une attitude vraiment déplacée ? Ce que tu dois faire c’est accepter tout travail tant qu’il soit celui du Saint-Esprit, sans le besoin d’une corroboration de la Bible, car tu crois en Dieu pour suivre Dieu, non pour mener une enquête à Son sujet. Tu ne devrais pas chercher une preuve supplémentaire à Mon sujet pour montrer que Je suis ton Dieu. Au contraire, tu devrais discerner si Je te suis d’un bienfait quelconque. Cela est la clé. Même si tu as trouvé des preuves irréfutables dans la Bible, cela ne peut pas te conduire complètement devant Moi. Tu vis à l’intérieur des limites de la Bible, et non devant Moi […] Bien que la Bible ait prophétisé qu’un enfant mâle serait né, nul ne pouvait découvrir à qui la prophétie s’appliquait, car l’homme ne connaissait pas l’œuvre de Dieu, et c’est cela qui a amené les Pharisiens à s’opposer à Jésus. Certains savent que Mon travail est pour le bien de l’homme, mais ils continuent à croire que Jésus et Moi sommes deux êtres totalement distincts qui sont incompatibles. En ce temps-là, Jésus a enseigné à Ses disciples par une série de prédications pendant l’ère de la Grâce : la manière de pratiquer, de se rassembler, de demander dans la prière, de traiter les autres, et toutes ces autres choses. L’œuvre qu’Il a accompli est celle de l’ère de la Grâce, et Il a seulement expliqué la façon dont les disciples et ceux qui Le suivaient devaient pratiquer. Il a seulement accompli l’œuvre de l’ère de la Grâce et non des derniers jours. Quand l’Éternel a établi la loi de l’Ancien Testament dans l’ère de la Loi, pourquoi alors n’a-t-Il pas fait le travail de l’ère de la Grâce ? Pourquoi n’a-t-Il pas clarifié à l’avance le travail de l’ère de la Grâce ? Cela n’aurait-il pas aidé l’homme à accepter ? Il a seulement prophétisé qu’un enfant mâle serait né et investi de pouvoir, mais Il n’a pas réalisé à l’avance le travail de l’ère de la Grâce. L’œuvre de Dieu dans chaque ère a des limites claires ; Il ne fait que l’œuvre de l’ère actuelle et ne réalise jamais à l’avance l’œuvre de l’étape suivante. Ce n’est que de cette manière que Son œuvre représentative de chaque ère peut être mise en évidence. Jésus a parlé uniquement des signes des derniers jours, de la manière d’être patient et d’être sauvé, de se repentir et de se confesser, aussi de la manière de porter la croix et d’endurer la souffrance. Il n’a jamais dit dans quoi l’homme devait entrer dans les derniers jours ni comment chercher à satisfaire la volonté de Dieu. Donc, ne serait-ce pas un acte erroné de chercher dans la Bible l’œuvre de Dieu les derniers jours ? Que peux-tu apprendre en tenant simplement la Bible dans tes mains ? Qu’il soit un exégète de la Bible ou un prédicateur, qui peut connaître d’avance l’œuvre d’aujourd’hui ?

Extrait de « Comment l’homme qui a défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », La Parole apparaît dans la chair

Chaque étape de l’œuvre de Dieu n’avait pas expressément le but d’accomplir les prédictions des anciens prophètes, et Il ne vint pas pour Se conformer à la doctrine ou pour délibérément réaliser les prédictions des anciens prophètes. Et pourtant, Ses actions n’ont pas perturbé les prédictions des anciens prophètes, pas plus qu’elles n’ont dérangé le travail qu’Il avait fait auparavant. Le point saillant de Son travail n’était pas de respecter la doctrine, mais de faire le travail qu’Il devait faire Lui-même. Il n’était pas un prophète ou un voyant, mais un Dieu pratique qui était réellement venu faire le travail qu’Il devait faire, et Il est venu ouvrir Sa nouvelle ère et réaliser Son nouveau travail. Bien sûr, quand Jésus est venu faire Son travail, Il a également accompli plusieurs des paroles prononcées par les anciens prophètes de l’Ancien Testament. Pareillement, le travail d’aujourd’hui a accompli les prédictions des anciens prophètes de l’Ancien Testament. Tout simplement, Je n’affiche pas ce « vieil almanach jauni », c’est tout. Car J’ai plus de travail à faire, J’ai plus à vous dire, et ce travail et ces mots sont beaucoup plus importants que d’expliquer des passages de la Bible qui est un travail sans grande importance et sans grande valeur pour vous, qui ne peut pas vous aider, ou vous transformer. Je compte faire un nouveau travail, non pour accomplir un passage de la Bible. Si Dieu venait sur terre pour accomplir les paroles des anciens prophètes de la Bible, alors qui serait le plus grand, Dieu incarné ou ces anciens prophètes ? Après tout, les prophètes dirigent-ils Dieu ou Dieu dirige-t-Il les prophètes ? Comment expliques-tu ces mots ?

Extrait de « Concernant les appellations et l’identité », La Parole apparaît dans la chair

Précédent:Quelle est exactement la relation entre l’œuvre de Dieu et la Bible ? L’œuvre de Dieu est-elle venue en premier ou la Bible est-elle venue en premier ?

Suivant:Beaucoup de gens croient que croire en Dieu signifie ne jamais s’écarter de la Bible et que s’écarter de la Bible signifie trahir Dieu. Ce type de point de vue est-il correct ?

Vous aimerez peut-être également