Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoignages pour Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Question 16 : Vous dites que ceux qui croient en Dieu doivent accepter l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours, et alors seulement leur tempérament corrompu peut être purifié et peuvent-ils eux-mêmes être sauvés par Dieu. Mais, en accord avec les exigences du Seigneur, nous pratiquons l’humilité et la patience, nous aimons nos ennemis, portons notre croix, abandonnons les choses du monde, travaillons et répandons l’Évangile pour le Seigneur, et ainsi de suite. Tout cela n’est-il pas nos changements ? Nous avons toujours cherché de cette manière, alors ne pouvons-nous pas aussi atteindre la purification et être enlevés pour entrer dans le royaume des cieux ?

Réponse :

Nous pouvons aimer nos ennemis, porter une croix, vaincre notre corps et répandre l’évangile du Seigneur. Ce sont des comportements positifs qui viennent de notre croyance au Seigneur, et être capable de se comporter de cette manière signifie que notre foi dans le Seigneur est vraie. Ces bons comportements peuvent sembler corrects aux autres et conformes à la parole de Dieu, mais cela ne signifie pas que nous mettons les paroles de Dieu en pratique et que nous faisons la volonté du Père céleste, ni que nous avons renoncé à notre nature pécheresse et avons été purifiés. Quand nous observons le bon comportement des autres, nous ne pouvons pas simplement considérer leur apparence ; nous devons également considérer leurs intentions et leurs buts ultimes. Si on a l’intention d’obéir à Dieu, de L’aimer et de Le satisfaire, alors ce genre de bon comportement, c’est pratiquer la vérité et obéir à la volonté du Père céleste. D’un autre côté, si on a un comportement motivé seulement par le désir d’être béni, couronné et récompensé, et qu’il ne vient pas d’un cœur qui aime Dieu, alors ce genre de « bon comportement » ressemble à l’hypocrisie des pharisiens et ce n’est pas faire la volonté du Père céleste. Si simplement faire montre d’un bon comportement signifie que nous faisons la volonté du Père céleste et que nous sommes purifiés, alors pourquoi péchons-nous et résistons-nous à Dieu souvent ? Pourquoi continuons-nous toujours à pécher le jour et à le regretter la nuit ? Cela montre bien que le simple fait d’avoir de bons comportements ne signifie pas que nous mettons la vérité en pratique et vivons la réalité de la parole de Dieu, cela ne signifie pas non plus que nous connaissons Dieu ou que nous avons un cœur révérend pour Lui, encore moins la capacité de L’aimer et de Lui obéir. Comme le disent les paroles de Dieu Tout-Puissant : « Des changements qui s’opèrent seulement dans le comportement ne sont pas durables. S’il n’y a pas de changement dans le tempérament de vie des individus, alors tôt ou tard leur côté méchant se manifestera. Parce que la source des changements dans leur comportement est de la ferveur, couplée à l’époque avec une certaine œuvre accomplie par le Saint-Esprit, il leur est extrêmement facile de devenir fervents, ou de faire preuve de bonté pour un temps. Comme disent les non-croyants : “Faire une bonne action est facile, ce qui est difficile, c’est de faire de bonnes actions toute sa vie.” Les gens sont incapables de faire de bonnes actions toute leur vie. Leur comportement est guidé par la vie ; ce qu’est leur vie, leur comportement l’est aussi, et il n’y a que ce qui est révélé naturellement qui représente la vie et la nature de l’individu. Les choses qui sont fausses ne peuvent pas durer. […] Bien se comporter n’est pas la même chose qu’obéir à Dieu, cela équivaut encore moins à être compatible avec Christ. Les changements de comportement sont fondés sur la doctrine et nés de la ferveur ils ne sont pas basés sur la vraie connaissance de Dieu, ni sur la vérité, et ils reposent encore moins sur la direction du Saint-Esprit. Même s’il y a des moments où une partie de ce que font les hommes est guidée par le Saint-Esprit, ce n’est pas l’expression de la vie, et c’est encore moins le fait de connaître Dieu ; le comportement d’un individu a beau être bon, il ne prouve nullement qu’il obéisse à Dieu, ou qu’il mette la vérité en pratique » (« La différence entre les changements externes et les changements dans le tempérament », dans Récits des entretiens de Christ). Les paroles de Dieu Tout-Puissant nous expliquent clairement l’essence et la racine du bon comportement. Le bon comportement de l’homme vient de l’enthousiasme et est une pratique basée sur la doctrine et les règles ; il ne vient pas de la compréhension des principes de la pratique après avoir compris de nombreuses vérités, ou du désir d’aimer et de satisfaire Dieu grâce à la compréhension de Sa volonté. Un bon comportement provient des notions et de l’imagination de l’homme, et ces dernières viennent des propres opinions de l’homme et de sa nature corrompue. Par conséquent, peu importe ce que fait l’homme, quels que soient la douleur subie ou le prix payé, ce n’est pas pratiquer la vérité. Ce n’est pas se soumettre pas à Dieu et ne vient pas de l’œuvre du Saint-Esprit. Même lorsque nous affichons un bon comportement et que nous sommes capables de suivre certaines règles, que nous semblons très pieux et spirituels, nous sommes toujours enclins à commettre des péchés et à résister à Dieu à cause de notre tempérament satanique corrompu invétéré, de notre nature pécheresse non corrigée et d’un manque d’une vraie compréhension de Dieu. Nous avons vu beaucoup de gens qui se comportent bien commettre encore fréquemment des péchés et confesser leurs péchés après qu’ils croient en Dieu. C’est un fait indéniable. Bien se comporter tout en péchant et en résistant à Dieu est une preuve suffisante qu’ils ne font pas la volonté du Père céleste et qu’ils ne peuvent pas obtenir la louange de Dieu. Les pharisiens juifs étaient des gens respectueux de la loi avec des comportements impeccables superficiellement. Cependant, quand le Seigneur Jésus est venu faire Son œuvre, pourquoi ont-ils frénétiquement résisté au Seigneur Jésus, L’ont-ils condamné, ont-ils comploté contre Lui et puis L’ont crucifié ? Cela montre que la nature de la résistance à Dieu était innée en eux. Peu importe à quel point ils se comportaient bien publiquement, cela ne signifie pas qu’ils comprenaient Dieu, Lui obéissaient ou Lui étaient compatibles, et encore moins qu’ils faisaient la volonté de Dieu et étaient purifiés. Si nous voulons corriger notre nature pécheresse et être purifiés, nous devons faire l’expérience de l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu dans les derniers jours, comprendre les nombreuses vérités qu’elle contient et acquérir une vraie connaissance de Dieu, engendrant ainsi une véritable obéissance et crainte de Dieu. Autrement, le tempérament corrompu de Satan profondément enraciné en nous ne pourra jamais être purifié ou transformé, et nous ne serons jamais selon le cœur de Dieu ni admis dans le royaume de Dieu.

Le Seigneur Jésus a uniquement accompli l’œuvre de la rédemption. C’est pourquoi, pendant l’ère de la Grâce, nous n’avons pas réussi à nous libérer de nos péchés et, en plus, nous n’avons pas pu obtenir la purification malgré nos efforts et notre lecture de la Bible. Conformément à Son plan de gestion pour le salut de l’humanité, Dieu a prédestiné l’œuvre du jugement qui commence avec la maison de Dieu pour purifier et transformer les hommes et les aider à se libérer de leurs péchés, et obtenir la purification. Comme le dit Dieu Tout-Puissant : « Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie » (La préface de La Parole apparaît dans la chair). « Par le sacrifice d’expiation, les péchés des hommes ont été pardonnés, car l’œuvre de la crucifixion a déjà pris fin et Dieu l’a emporté sur Satan. Mais le tempérament corrompu des hommes demeure en eux et les hommes peuvent encore pécher et résister à Dieu ; Dieu n’a pas acquis l’humanité. Voilà pourquoi à cette étape de l’œuvre Dieu utilise la parole pour dévoiler le tempérament corrompu des hommes et les faire pratiquer en conformité avec la bonne voie. Cette étape est plus signifiante que la précédente, et plus fructueuse, car c’est maintenant la parole qui approvisionne directement la vie des hommes et qui permet au tempérament des hommes d’être complètement renouvelé ; c’est une étape beaucoup plus complète de l’œuvre. Par conséquent, l’incarnation dans les derniers jours a achevé la signification de l’incarnation de Dieu et a terminé complètement le plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité » (« Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair). Comme nous le montrent les paroles de Dieu, l’œuvre de la rédemption accomplie par le Seigneur Jésus pose les bases pour l’œuvre de salut de Dieu dans les derniers jours, et l’œuvre du jugement dans les derniers jours est centrale, au cœur de l’œuvre de salut de Dieu. Elle est la clé, la partie la plus importante du salut de l’humanité. En faisant l’expérience de l’œuvre de Dieu à l’ère de la Grâce, nous avons été pardonnés de nos péchés, mais nous ne parvenons pas à nous en libérer ni à obtenir la purification. Seule l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours peut inculquer en nous la vérité nécessaire, nous permettre de connaître véritablement Dieu, de changer notre tempérament de vie, d’obéir à Dieu, de Le vénérer et d’être selon le cœur de Dieu. C’est ainsi que Dieu achèvera Son plan de gestion pour sauver l’humanité.

Extrait de « Questions et réponses classiques sur l’évangile du royaume »

Si nous acceptons uniquement l’œuvre de la rédemption accomplie par le Seigneur Jésus à l’ère de la Grâce, mais n’acceptons pas l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, nous ne parviendrons pas à nous libérer du péché, à accomplir la volonté du Père qui est dans les cieux et à entrer dans royaume de Dieu. Cela ne fait aucun doute ! En effet, pendant l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus a accompli Son œuvre de rédemption. En raison de la stature des gens en ce temps-là, le Seigneur Jésus leur a uniquement indiqué la voie du repentir et leur a demandé de comprendre quelques vérités et chemins de base à mettre en pratique. Par exemple, Il a demandé aux hommes d’avouer leurs péchés, de se repentir et de porter la croix. Il leur a enseigné l’humilité, la patience, l’amour, le jeûne, le baptême, et ainsi de suite. Ce sont quelques-unes des vérités très limitées que les hommes de l’époque étaient capables de comprendre et d’atteindre. Le Seigneur Jésus n’a pas exprimé d’autres vérités plus profondes concernant le fait de changer de tempérament de vie, d’être sauvés, purifiés, rendus parfaits, etc., parce qu’à l’époque, les hommes n’avaient pas la stature nécessaire pour porter ces vérités. L’homme doit attendre que le Seigneur Jésus revienne accomplir Son œuvre dans les derniers jours. Il accordera à l’humanité corrompue toutes les vérités dont elle a besoin pour être sauvée et rendue parfaite conformément au plan de gestion de Dieu pour sauver les hommes et conformément aux besoins de l’humanité corrompue. Comme l’a dit le Seigneur Jésus : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). Les paroles du Seigneur Jésus sont très claires. Pendant l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus n’a jamais donné aux hommes corrompus toutes les vérités dont ils avaient besoin pour être sauvés. Il existe encore de nombreuses vérités plus profondes et élevées, c’est-à-dire des vérités que le Seigneur Jésus n’a pas confiées à l’humanité et qui permettront aux hommes de se libérer de leur tempérament satanique corrompu et d’obtenir la purification, ainsi que des vérités dont l’homme a besoin pour obéir à Dieu et Le connaître. C’est pourquoi dans les derniers jours, Dieu Tout-Puissant exprime toutes les vérités nécessaires pour sauver l’humanité. Il utilise ces vérités pour juger, châtier, purifier et perfectionner tous ceux qui acceptent le salut de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours. Au final, ces personnes seront rendues complètes et emportées dans le royaume de Dieu. C’est ainsi que le plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité sera achevé. Si nous acceptons uniquement l’œuvre de la rédemption accomplie par le Seigneur Jésus, mais n’acceptons pas l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, nous ne pourrons jamais obtenir les vérités et changer notre tempérament. Nous ne deviendrons jamais ceux qui font la volonté de Dieu et ne serons certainement jamais qualifiés pour entrer dans le royaume de Dieu.

Les hommes des derniers jours ont été profondément corrompus par Satan ; nous sommes emplis du venin de Satan. Nos points de vue, principes de survie, perspectives de vie, valeurs, etc. sont contraires à la vérité et en hostilité avec Dieu. Nous vénérons tous le mal et sommes devenus des ennemis de Dieu. Cette humanité dont le tempérament est satanique et corrompu, si elle n’éprouve pas le jugement et le châtiment de Dieu Tout-Puissant, ainsi que l’embrasement et la purification par les paroles, comment pourra-t-elle se rebeller contre Satan et se libérer de son influence ? Comment pourra-t-elle vénérer Dieu, fuir le mal et accomplir la volonté de Dieu ? Nous voyons que de nombreuses personnes croient au Seigneur Jésus depuis des années, mais même si elles témoignent avec enthousiasme que Jésus est le Sauveur et même si elles travaillent sans relâche pendant de nombreuses années, parce qu’elles ne parviennent pas à connaître le tempérament juste de Dieu et à Le vénérer, elles continuent de juger et condamner l’œuvre de Dieu, de nier et rejeter le retour de Dieu quand Dieu Tout-Puissant accomplit Son œuvre dans les derniers jours. Elles crucifient même à nouveau le Christ quand Il revient dans les derniers jours. Cela suffit pour démontrer que si nous n’acceptons pas l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, la source de notre péché et de notre nature satanique ne sera jamais corrigée. Notre résistance à Dieu causera notre perte. C’est un fait indéniable ! Parmi nous les croyants, seuls ceux qui acceptent sincèrement le jugement et le châtiment de Dieu dans les derniers jours obtiendront la vérité comme vie, deviendront ceux qui accomplissent la volonté du Père céleste et ceux qui connaissent Dieu et sont compatibles avec Lui. Ce sont eux qui seront qualifiés pour partager la promesse de Dieu et être emportés dans Son royaume.

Extrait de « Questions et réponses classiques sur l’évangile du royaume »

Cette purification dont parlent les hommes de religion et la purification que Dieu exige sont-elles identiques ? Elles ne sont pas identiques. La purification dont parle l’homme n’est pas la vraie purification. Si en croyant en Jésus vous atteignez la véritable purification, Dieu aurait-t-Il encore besoin de réaliser l’œuvre des derniers jours ? Tu ne crois en Jésus que depuis à peine quelques années, pourtant tu dis que tu as changé et que tu atteindras la purification en poursuivant de cette manière. Alors, regarde tous les pasteurs qui croient en le Seigneur Jésus, et ceux qui ont cru en Dieu toute leur vie, sont-ils purifiés ? Lesquels d’entre eux sont purifiés ? Qui parmi eux ose dire que, parce qu’il a cru en le Seigneur toute sa vie, est saint et a été complètement purifié ? Tu ne trouveras pas une seule personne comme cela. Ils ont cru en le Seigneur toute leur vie et pourtant ils n’osent pas dire qu’ils sont purifiés. Est-il sensé de dire que vous parviendrez à la purification en pratiquant la foi de cette façon ? Si un fils ou une fille disait : « Je suis dans la société depuis un certain nombre d’années et je comprends parfaitement la société », ne serait-ce pas naïf ? Tu peux demander à ton père, à ta mère et à ceux qui sont beaucoup plus âgés que toi s’ils comprennent parfaitement la société ? Si c’est le cas d’aucun d’entre eux, en êtes-vous capable ? L’homme ne comprend pas la vérité et ne sait pas ce qu’est la vraie purification. Il croit que s’il affiche de bons comportements, n’entre pas en conflit dans sa foi en Dieu, ne vole pas de biens, ne maudit pas les gens et ne boit pas, alors il est purifié. Cela ne représente pas la purification. À quoi renvoie la purification authentique ? Cela implique une vérité. La vraie purification renvoie à l’absence des toxines de Satan. La logique satanique du cœur des hommes, la philosophie de Satan, toutes sortes d’idées fausses de Satan, les lois de Satan pour la vie de l’homme, le regard sur la vie et les valeurs de vie qui appartiennent à Satan, ne sont-ils pas les toxines de Satan ? Qu’est-ce qui gouverne le péché de l’homme et sa résistance contre Dieu ? Ce sont les toxines de Satan à l’intérieur de l’homme qui poussent l’homme au péché, qui conduisent l’homme à juger, à mal interpréter et à désobéir à Dieu. La source du péché de l’homme est la nature de Satan à l’intérieur de l’homme. Aux yeux de Dieu, toutes les choses appartenant à Satan sont sales, mauvaises, et l’homme a toutes sortes de toxines de Satan à l’intérieur. Ces toxines qui appartiennent à Satan ont pris racine à l’intérieur de l’homme, ont fleuri et produit du fruit, et donc, l’homme est devenu l’humanité corrompue, l’humanité sale, l’humanité méchante. C’est donc un fait que l’humanité résiste à Dieu et est ennemie de Dieu. Selon ce fait, quel problème voyons-nous que l’homme doit résoudre pour parvenir à une véritable purification ? Il a besoin de se débarrasser des toxines de Satan, de se débarrasser des valeurs de vie de Satan et de son regard sur la vie, de la logique et des lois de Satan, et de toutes sortes d’idées fausses de Satan. Si ces choses sont complètement retirées du cœur des hommes, il s’agit d’une véritable purification. Si ces choses ne sont pas éliminées du cœur des hommes, l’homme sera toujours capable de résister à Dieu, de juger Dieu, d’être un ennemi de Dieu et de trahir Dieu. L’humanité ne peut être considérée comme une humanité vraiment purifiée que lorsque les choses de Satan ont été éliminées et résolues. En croyant en le Seigneur Jésus, est-il possible de se débarrasser des toxines de Satan ? La foi en Jésus peut-elle changer le regard de l’homme sur la vie et ses valeurs de vie ? Peut-elle conduire l’homme à obéir vraiment à Dieu et à ne pas Lui résister ? Peut-elle conduire l’homme à connaître vraiment Dieu, à adorer Dieu ? En croyant en le Seigneur Jésus, vous n’obtenez que le pardon de vos péchés ; pour parvenir à une véritable résolution de la corruption de l’homme et lui permettre la purification, Dieu doit accomplir Son œuvre de jugement et de châtiment dans les derniers jours. Sans l’œuvre des derniers jours, l’humanité corrompue ne peut pas obtenir la purification. C’est-à-dire, que la purification n’est pas seulement obtenue par le pardon des péchés ; au contraire, la véritable purification est obtenue en débarrassant l’homme de son tempérament corrompu à travers le jugement et le châtiment. Quand l’homme est débarrassé de son tempérament corrompu, il ne résiste plus à Dieu, il est capable d’obéir à Dieu, il peut aimer Dieu dans son cœur et il est capable d’aimer la vérité ; seul ce genre d’homme est l’humanité purifiée. Certains ne parviennent pas à comprendre ce qu’on appelle la purification ; ils croient qu’être purifié, c’est ne pas voler, piller, briser des choses, battre ou maudire les autres. Est-ce exact ? C’est très loin de la vérité et ils ne regardent le problème qu’en surface. Sans la vérité, les gens ont une vision trop simpliste des choses. Ils ne voient pas la source ou l’essence ; il n’est donc pas surprenant que les hommes religieux puissent penser de cette façon.

Extrait de l’échange du supérieur

Précédent : Question 15 : Nous suivons l’exemple de Paul et travaillons très fort pour le Seigneur, répandant l’Évangile, témoignant en faveur du Seigneur et guidant les églises du Seigneur, tout comme Paul : « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi » (2 Timothée 4:7). Cela n’est-il pas suivre la volonté de Dieu ? Ce genre de pratique devrait signifier que nous sommes qualifiés pour être enlevés et entrer dans le royaume des cieux, alors pourquoi devons-nous accepter l’œuvre de jugement et de purification de Dieu dans les derniers jours avant de pouvoir être emmenés dans le royaume des cieux ?

Suivant : Question 17 : Vous témoignez que le Seigneur est revenu dans la chair pour exprimer la vérité et accomplir l’œuvre du jugement et de la purification de l’homme dans les derniers jours, mais les anciens et les pasteurs religieux croient qu’Il reviendra sur les nuées et que tous les croyants changeront instantanément de forme et seront enlevés dans les nuées pour rencontrer le Seigneur. Tout comme Paul a dit : « Mais notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses » (Philippiens 3:20-21). Le Seigneur est tout-puissant et il n’y a rien qu’Il ne puisse faire. Dieu peut nous transformer et nous purifier d’une seule parole, alors pourquoi devrait-Il encore devenir chair pour exprimer la vérité et mener à bien une étape de l’œuvre du jugement et de la purification de l’homme ?

Contenu connexe