L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Annales sélectionnées des arrangements de l’œuvre de l’Église de Dieu Tout-Puissant Version pratique

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Choisir les bons dirigeants est très important pour que les élus de Dieu empruntent le bon chemin de la foi en Dieu

Une chose doit être claire : l’œuvre de Dieu des derniers jours est l’œuvre du salut et du perfectionnement de l’humanité. Elle consiste entièrement à guider l’humanité vers la vérité. Si les gens qui servent Dieu ne savent pas coopérer avec l’œuvre de Dieu, ils ne seront pas capables d’accomplir la volonté de Dieu et ne feront que déranger et perturber l’œuvre de Dieu. Ce que l’œuvre du salut et du perfectionnement de l’humanité accomplie par Dieu nécessite de la façon la plus impérieuse, c’est que soit tout d’abord cultivé et formé un groupe de personnes de calibre élevé qui soient intelligentes, compétentes et qui soient en harmonie avec les intentions de Dieu de guider les élus de Dieu vers la vérité. Si les principaux dirigeants de la maison de Dieu ne sont pas de calibre élevé, intelligents et compétents, l’entrée des élus de Dieu dans la vérité sera retardée et l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité ne pourra pas donner les résultats prévus. On peut voir dès à présent que les élus de Dieu mettent du temps à entrer dans la vérité, que leur tempérament de vie n’a pas changé et que la majorité d’entre eux se font même sur l’œuvre de Dieu des idées qui depuis longtemps ne sont pas résolues. Comment des gens de cette stature pourraient-ils tenir ferme en face de grands défis ? Incontestablement, la raison en est que chez les dirigeants et ouvriers à tous les niveaux de l’Église, l’entrée dans la vérité est trop superficielle, ils sont de trop petite stature et ne sont pas capables d’assumer cette lourde responsabilité, si bien qu’ils ne sont pas encore aptes à être utilisés par Dieu. Cela montre combien il est extrêmement important de bien choisir les membres des groupes décisionnels pastoraux et des groupes décisionnels de district ! Si une région ne dispose pas d’un bon groupe décisionnel pastoral et d’un bon groupe décisionnel de district, les élus de Dieu de cette région ne peuvent pas emprunter la bonne voie pour croire en Dieu. C’est un fait que personne ne peut nier.

Comme les gens n’étaient pas assez matures dans le passé, quand il s’agissait de former des groupes décisionnels pastoraux et de district, les membres choisis étaient pour la plupart d’un calibre ordinaire, avaient une expérience superficielle et ils ne détenaient pas encore la vérité, si bien que leur travail ne donnait pas de résultats et retardait les élus de Dieu. Le choix des membres des groupes décisionnels pastoraux et de district conditionne la possibilité que les élus de Dieu empruntent la bonne voie de la croyance en Dieu. Si les membres des groupes décisionnels pastoraux et régionaux ne sont pas bien choisis, l’entrée dans la vérité de tous les élus de Dieu s’en trouve affectée, et ce, dans la région toute entière. Il faut que les membres des groupes décisionnels pastoraux et de district soient des personnes dignes d’être cultivées, des personnes intelligentes et compétentes. Seules de telles personnes peuvent entrer dans la vérité aussi tôt que possible et accomplir correctement le travail de la maison de Dieu. Si elles n’ont pas l’étoffe d’un directeur intelligent et compétent, elles ne peuvent pas faire partie d’un groupe décisionnel pastoral. Une personne apte à diriger le travail doit surtout être intelligente et compétente, comprendre rapidement la vérité, avoir le sens de la justice et être attirante. Quand des personnes qui ont ces qualités sont cultivées et formées pendant quelques années et comprennent quelles vérités elles doivent détenir, elles sont aptes à être utilisées par Dieu. Il se trouve que certains membres de groupes décisionnels pastoraux et de district ne sont que d’un calibre ordinaire et n’ont pas ce qu’il faut pour diriger le travail. Ces gens ne sont pas aptes à faire partie de groupes décisionnels pastoraux ou de district et ne peuvent jouer qu’un rôle d’appui. En effet, lorsqu’une personne est d’un calibre ordinaire et qu’elle n’a pas naturellement des capacités d’organisation et de leadership, elle ne peut pas devenir une personne utile, même si elle est cultivée. La possibilité de devenir une personne utile dépend en premier lieu du calibre inné, et en second lieu de la manière dont elle est cultivée. Est-ce que ce n’est pas clair ? Même pour dresser des chiens de garde, il faut choisir les meilleurs parmi les bons, donc comment pourrait-on se passer de cultiver et de choisir les membres des groupes décisionnels pastoraux et de district ? Il s’agit de cultiver des gens qui soient capables de diriger le travail et d’accomplir la volonté de Dieu. Seuls ceux qui possèdent ce calibre peuvent travailler de façon indépendante au bout d’un ou deux ans seulement après avoir été éclairés par le Saint-Esprit et cultivés et guidés par les autres. Les gens dont le calibre est ordinaire ne peuvent pas diriger le travail, quelle que soit la façon dont ils poursuivent la vérité et sont guidés par les autres. Le calibre inné de la personne est donc le facteur le plus important. Les gens que Dieu veut perfectionner doivent d’abord être d’un bon calibre, car si leur calibre est ordinaire ils ne seront jamais capables d’entrer dans des vérités très profondes. Le calibre d’une personne peut être déterminant pour la profondeur de son entrée dans la vérité et la possibilité qu’elle obtienne la vérité. Le calibre est donc le premier critère lorsqu’il s’agit de cultiver les gens. En particulier, le calibre devient plus important encore lorsqu’il s’agit de cultiver des gens qui peuvent diriger le travail. À cet effet, la maison de Dieu doit choisir des personnes du plus haut calibre lorsqu’il s’agit de sélectionner les membres des groupes décisionnels pastoraux et de district. Avoir un bon calibre est le facteur numéro un, viennent ensuite le sens de la justice et la quête de la vérité. Concernant le leadership et le fait d’être attirant, ces qualités font partie de ce qu’est le bon calibre. Avoir un bon calibre fait principalement référence à la capacité de réagir rapidement et de comprendre rapidement la vérité, aux qualités de leadership et au fait d’être attirant. Avoir un bon calibre englobe tous ces aspects. Avoir des qualités humaines signifie principalement avoir le sens de la justice, aimer les choses positives, chérir la vérité, être disposé aux bonnes actions et être attentionné. Ce sont là les caractéristiques d’une personne ayant des qualités humaines. Les talents particuliers, c’est-à-dire les talents qui peuvent diriger le travail, doivent satisfaire à ces deux conditions. Celui qui a seulement un profil ordinaire du point de vue de ces deux conditions ne peut qu’être cultivé à devenir un ouvrier ou un simple dirigeant d’Église. Seuls ceux qui répondent particulièrement bien à ces deux conditions peuvent être cultivés pour devenir membres de groupes décisionnels pastoraux ou de district. Celui qui a un calibre ordinaire aura beau être guidé de près, il ne sera pas capable de gérer ni de diriger le travail par lui-même. Sachant que le travail de la maison de Dieu consiste à amener les gens à la vérité et implique de changer directement leur tempérament, et sachant que l’expérience, l’environnement et le passé sont différents chez chaque personne, seuls ceux qui ont une compréhension particulièrement claire de la vérité peuvent correctement sélectionner avec discernement et utiliser la vérité pour résoudre des problèmes. Par ailleurs, il est très difficile pour les personnes de calibre ordinaire de parvenir à une bonne compréhension de la vérité, sans parler d’être capable d’utiliser la vérité et de saisir les principes. Par conséquent, les gens de calibre ordinaire ne comprennent pas facilement les choses et ne travaillent qu’en suivant des règles. Comment de telles personnes pourraient-elles diriger le travail ? Les personnes qui peuvent vraiment diriger le travail ont une certaine capacité de comprendre la vérité de l’extérieur seulement, et elles peuvent observer une situation avec assez de perspicacité sans en être partie prenante. C’est là ce que signifie « reconnaître le tout en observant la partie ». Les personnes de faible calibre sont facilement bernées et piégées par Satan. Il leur sera très difficile de réussir s’il y a réellement des antéchrists qui se livrent à toutes sortes de manigances sournoises et créent des perturbations au sein de l’Église. Comment donc pourraient-elles vaincre Satan et parvenir à bien protéger les élus de Dieu ? Actuellement, la plupart des dirigeants et ouvriers ont relativement du mal à entrer dans la vérité et ils ont tous des difficultés à cerner les autres. C’est lié à leur calibre et à leur expérience. Naturellement, les personnes de calibre élevé progressent rapidement, alors qu’il est très difficile pour une personne de faible calibre de satisfaire aux exigences de Dieu. La maison de Dieu utilise les gens selon leurs capacités et n’est partiale envers personne. Des personnes de calibre élevé peuvent certainement percer les autres à jour. Plus une personne est capable de percer les autres à jour, plus son calibre est élevé. Bien sûr, personne ne peut avoir la garantie d’une perception des autres toujours parfaitement juste. Normalement, être en contact avec quelqu’un depuis un an ou deux suffit pour bien savoir à qui l’on a affaire. Si une personne n’est pas capable de percer quelqu’un à jour alors qu’elle est en contact avec lui depuis un ou deux ans, cela prouve que son calibre est trop faible. Si une personne est de calibre élevé, au moins deux personnes sur trois parmi celles qu’elle sélectionne seront un bon choix. Même avec une expérience limitée, une personne de calibre élevé reste capable de cerner quelqu’un à 80 % voire à 90 %. Bien entendu, même une personne de calibre élevé ne sera pas capable de sélectionner les bons candidats dans 100 % des cas. Si la mauvaise personne ou un antéchrist parvient à prendre le pouvoir dans l’Église, qui sait combien d’élus de Dieu seront perdus entre ses mains ! Comprenez-vous la gravité du problème ? Si une personne de calibre ordinaire dirige le travail dans la maison de Dieu, il sera très facile pour les faux Christs et les antéchrists de la miner ou de la déstabiliser. Quelle énorme calamité cela entraînera pour les élus de Dieu ? Réfléchissez bien à ce problème ! Comment quelqu’un peut-il être membre d’un groupe décisionnel pastoral s’il ne sait pas discerner ni sélectionner les bonnes personnes ? Un membre d’un groupe décisionnel pastoral doit être quelqu’un capable de diriger le travail et qui au moins sait sélectionner et utiliser les gens correctement et se tromper. Si cette personne peut détenir la vérité, triompher des antéchrists et contrer l’entreprise de divers esprits mauvais, alors seulement les élus de Dieu ont la garantie de pouvoir suivre la bonne voie de la croyance en Dieu et être sauvés. Ceux qui ne peuvent pas diriger le travail ne peuvent pas atteindre de tels résultats par leur travail. Les gens de calibre ordinaire ne font pas l’affaire, même s’ils sont cultivés. En effet, on ne peut guider les gens vers la vérité que lorsque les problèmes sont résolus par la vérité. Comment des gens qui ne font que suivre des règles pourraient-ils résoudre les problèmes ? Dorénavant, tous les membres des groupes décisionnels pastoraux doivent accepter d’être émondés, traités et confrontés à des épreuves pénibles. Vous devez apprendre à être attentifs aux intentions de Dieu. Ne soyez pas passifs ni faibles, car Dieu ne discipline que ceux qu’Il aime. Il faut que vous sachiez rendre à Dieu Son amour, travailler dur à réaliser le mandatement de Dieu et que vous soyez réellement capables de vous conformer aux manœuvres et aux arrangements de Dieu. C’est ce que Dieu attend de nous.

Le 28 août 2007

Précédent:Discuter seulement du travail sans communiquer la vérité est une forme de service qui résiste à Dieu

Suivant:Les « trois critères, cinq vérifications, deux garanties » pour sélectionner des dirigeants

Vous aimerez peut-être également