L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Déclarations du Christ des derniers jours (sélections)

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Une sélection de quatre passages de la parole de Dieu sur « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête »

1. Trop profondément corrompue par Satan, l’humanité ne sait pas qu’il y a un Dieu et a cessé d’adorer Dieu. Au commencement, quand Adam et Eve furent créés, la gloire de l’Éternel et le témoignage de l’Éternel étaient toujours présents. Mais après avoir été corrompus, les hommes ont perdu la gloire et le témoignage parce que tous se sont rebellés contre Dieu et ont carrément cessé de Le vénérer. L’œuvre de la conquête aujourd’hui est de récupérer tout le témoignage et toute la gloire et d’amener tous les hommes à adorer Dieu afin que le témoignage existe parmi les êtres créés. C’est ce qui doit être fait à cette étape de l’œuvre. Comment l’humanité doit-elle être conquise exactement ? Elle sera conquise en utilisant cette œuvre des paroles pour convaincre totalement les hommes ; en utilisant le dévoilement, le jugement, le châtiment et la malédiction sans merci pour les soumettre complètement ; et en dévoilant la rébellion des hommes et en jugeant leur résistance, afin qu’ils puissent prendre conscience de l’infamie et de l’injustice de l’humanité, ce qui mettra en lumière le juste tempérament de Dieu. Principalement, l’utilisation de ces paroles conquerra les hommes et les convaincra totalement. Les paroles sont le moyen de la conquête ultime de l’humanité, et tous ceux qui acceptent la conquête doivent accepter la punition et le jugement par les paroles. Le processus actuel de la parole est le processus de la conquête. Comment les gens devraient-ils coopérer exactement ? En mangeant et en buvant efficacement ces paroles et en les comprenant. Les gens ne peuvent pas devenir conquis par eux-mêmes. En mangeant et en buvant ces paroles, tu dois en venir à connaître ta corruption et ton infamie, ta rébellion et ton iniquité, et te prosterner devant Dieu. Si tu peux comprendre la volonté de Dieu et la mettre en pratique et, de plus, si tu peux avoir la vision et complètement obéir à ces paroles et renoncer à tes propres choix, alors tu seras conquis. Et ce seront ces paroles qui t’auront conquis. Pourquoi l’humanité a-t-elle perdu le témoignage ? Parce que personne ne croit en Dieu, plus personne ne fait aucune place à Dieu dans son cœur. La conquête de l’humanité signifie la restauration de cette foi chez les gens. Les gens se tournent toujours vers le monde, nourrissent trop d’espoirs, ont de trop grandes attentes pour leur avenir et ont trop d’exigences extravagantes. Ils ont toujours la chair en pensée et planifient tout autour de la chair. La recherche de la voie de la foi en Dieu ne les intéresse pas. Leur cœur a été capturé par Satan, ils ont perdu leur vénération de Dieu et ils consacrent leur cœur à Satan. Mais l’homme a été créé par Dieu. Ainsi, l’homme a perdu le témoignage, ce qui signifie qu’il a perdu la gloire de Dieu. Le but de conquérir l’humanité est de récupérer la gloire de la vénération de l’homme pour Dieu.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

2. L’œuvre actuelle de la conquête a le but de mettre en évidence ce que sera la fin de l’homme. Pourquoi dis-Je que le châtiment et le jugement aujourd’hui sont le jugement devant le grand trône blanc des derniers jours ? Ne vois-tu pas cela ? Pourquoi l’œuvre de la conquête est-elle la dernière étape ? N’est-ce pas précisément pour manifester la fin de chaque classe d’homme, pour permettre à tous durant l’œuvre de la conquête par le châtiment et le jugement de révéler leurs vraies couleurs et ensuite d’être classés selon leur genre ? Au lieu de dire que cela est la conquête de l’humanité, il serait peut-être préférable de dire que cela démontre la fin de chaque classe d’hommes. Autrement dit, il s’agit de juger les péchés des hommes et ensuite de révéler les diverses classes d’hommes, de décider ainsi s’ils sont méchants ou justes. Après l’œuvre de la conquête, suit l’œuvre de récompenser le bien et de punir le mal : aux gens qui obéissent complètement, c’est-à-dire ceux qui seront totalement conquis, sera confiée la prochaine étape de répandre l’œuvre à l’univers entier ; ceux qui ne seront pas conquis seront jetés dans les ténèbres et subiront des calamités. Ainsi, les hommes seront classés selon leur genre, les méchants rassemblés du côté du mal pour ne plus jamais voir la lumière du soleil, et les justes rassemblés du côté du bien pour recevoir la lumière et vivre éternellement dans la lumière. La fin de toutes choses est proche, la fin de l’homme lui a été clairement démontrée et toutes choses seront classées selon leur genre. Comment alors les gens peuvent-ils éviter la souffrance de ce classement ? Le dévoilement de la fin de chaque classe d’hommes est accompli lorsque la fin de toutes choses est proche et il est accompli pendant l’œuvre de la conquête de l’univers entier (y compris toute l’œuvre de la conquête en commençant par l’œuvre actuelle). Ce dévoilement de la fin de toute l’humanité est accompli devant le trône du jugement pendant le châtiment et l’œuvre de la conquête durant les derniers jours. Classifier les gens selon leur genre, ce n’est pas retourner les gens à leurs classes d’origine. C’est dû au fait que lorsque l’homme a été fait, à la création du monde, il n’y avait qu’un seul genre d’humain, à savoir l’homme et la femme. Il n’y avait pas de nombreux genres différents. Ce n’est qu’après plusieurs milliers d’années de corruption que différentes classes d’humains ont émergé, certains venant sous le domaine des démons souillés, certains sous le domaine de méchants démons, et certains, qui recherchent le chemin de la vie, sous la domination du Tout-Puissant. Ce n’est que de cette manière que des classes ont été progressivement créées entre les gens et que les gens sont séparés en classes au sein de la grande famille de l’homme. Les gens en viennent tous à avoir différents « pères » ; ce n’est pas le cas que tout le monde est entièrement sous la domination du Tout-Puissant, parce que la rébellion des gens est trop forte. Le jugement juste divulgue l’être vrai de chaque type de personne, ne laisse rien caché. Tout le monde montre son véritable visage dans la lumière. Actuellement, l’homme n’est plus tel qu’il était à l’origine et la ressemblance d’origine à ses ancêtres a depuis longtemps disparue, étant donné que d’innombrables descendants d’Adam et Eve ont depuis longtemps été capturés par Satan, pour ne plus jamais connaitre le ciel-soleil et parce que les gens ont été remplis de toutes sortes de poisons de Satan. C’est pourquoi les gens ont leurs destinations appropriées. De plus, c’est sur la base de leurs différents poisons qu’ils sont classifiés selon le genre, ce qui veut dire qu’ils sont triés selon la mesure de leur conquête aujourd’hui. La fin de l’homme n’est pas prédestinée depuis la création du monde. En effet, au commencement, il n’y avait qu’une seule classe collectivement appelée « humanité » et les hommes n’avaient pas été corrompus par Satan au début, et ils vivaient dans la lumière de Dieu, sans obscurité. Mais après que les hommes furent corrompus par Satan, tous les types et toutes sortes de gens se répartirent sur toute la terre, tous les types et toutes sortes de gens qui venaient de la famille collectivement appelée « humanité » composée d’hommes et de femmes. Ils furent tous dirigés par leurs ancêtres à s’écarter de leurs ancêtres plus anciens, l’humanité qui se composait de l’homme et de la femme (c’est-à-dire Adam et Eve au tout début, leurs plus anciens ancêtres). En ce temps-là, les seules personnes que l’Éternel dirigeait dans leur vie sur la terre étaient les Israélites. Les différents genres de personnes qui ont émergé de l’ensemble d’Israël (c’est-à-dire du clan de la famille d’origine) perdirent la direction de l’Éternel. Ces premiers peuples, complètement ignorants des questions du monde humain, suivirent leurs ancêtres dans les territoires qu’ils revendiquent encore aujourd’hui. Ainsi, ils ignorent toujours comment ils se sont éloignés de l’Éternel et comment ils ont été corrompus jusqu’à ce jour par toutes sortes de démons immondes et de mauvais esprits. Ceux qui ont été le plus profondément corrompus et empoisonnés jusqu’à présent, c’est-à-dire ceux qui à la fin ne peuvent pas être secourus, n’auront pas d’autre choix que de suivre leurs ancêtres, les démons immondes qui les ont corrompus. Ceux qui peuvent finalement être secourus suivront la destination appropriée de l’humanité, à savoir la fin réservée à ceux qui sont sauvés et conquis. Tout sera fait pour sauver tous ceux qui peuvent être sauvés, mais pour ces gens insensibles et incurables, leur seul choix sera de suivre leurs ancêtres dans l’abime du châtiment. Ne crois pas que ta fin était prédestinée au début et n’a été révélée que maintenant. Si tu crois cela, alors n’as-tu pas oublié qu’aucune classe satanique distincte n’a été créée au premier moment de la création de l’humanité ? As-tu oublié qu’une seule humanité composée d’Adam et Eve a été créée (c’est-à-dire, homme et femme seulement furent créés) ? Si, au début, tu avais été le descendant de Satan, cela ne signifierait-il pas que l’Éternel avait inclus un groupe satanique quand Il a créé l’homme ? Aurait-Il pu faire cela ? Il a créé l’homme pour Son témoignage. Il a créé l’homme pour Sa gloire. Pourquoi aurait-Il intentionnellement créé une classe de la postérité de Satan pour qu’elle Lui résiste volontairement ? L’Éternel aurait-Il pu faire cela ? Si oui, qui pourrait dire qu’Il est un Dieu juste ? Quand Je dis maintenant que certains d’entre vous seront du côté de Satan à la fin, cela ne signifie pas que tu étais avec Satan au début ; plutôt, cela signifie que tu as sombré si bas, que même si Dieu a essayé de te sauver, tu n’as toujours pas réussi à gagner ce salut. Il n’y a pas d’autre choix que de te classer avec Satan. Tout simplement, c’est parce qu’il est impossible de te secourir, non parce que Dieu est injuste avec toi, c’est-à-dire non parce qu’Il a volontairement fixé ton destin comme une incarnation de Satan, et ensuite t’a rangé du côté de Satan et à dessein veut que tu souffres. Cela n’est pas la vérité intérieure de l’œuvre de la conquête. Si tu crois cela, alors ta compréhension est très unilatérale ! La dernière étape de la conquête a le but de sauver les gens et aussi de révéler leur fin, de dévoiler la déchéance des gens par le jugement et de les amener ainsi à se repentir, à se relever, à poursuivre la vie et la voie droite de la vie humaine, de réveiller le cœur des gens engourdis et obtus et de découvrir leur révolte intérieure par le jugement. Cependant, si les gens sont toujours incapables de se repentir, toujours incapables de poursuivre la voie droite de la vie humaine et incapables de rejeter ces corruptions, alors il devient impossible de les secourir et Satan les dévorera. Telle est la signification de la conquête : sauver les gens et dévoiler leur fin. Une bonne fin, une mauvaise fin, tout est révélé par l’œuvre de la conquête. Que les gens soient sauvés ou maudits, tout est révélé pendant l’œuvre de la conquête.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

3. Quand Moïse frappa le rocher et que jaillit l’eau donnée par l’Éternel, c’était à cause de sa foi. Quand David a joué la lyre avec son cœur rempli de joie pour Me louer, Moi, l’Éternel, c’était à cause de sa foi. Quand Job a perdu son bétail qui couvrait les montagnes et une quantité de richesses incalculables, et quand son corps s’est couvert d’un ulcère malin, c’était à cause de sa foi. Quand il pouvait entendre Ma voix et voir Ma gloire, Moi, l’Éternel, c’était à cause de sa foi. Que Pierre puisse suivre Jésus-Christ, c’était par sa foi. Qu’il puisse être cloué sur la croix pour Moi et donner un témoignage glorieux, c’était aussi par sa foi. Quand Jean vit l’image glorieuse du Fils de l’homme, c’était par sa foi. Quand il vit la vision des derniers jours, c’était d’autant plus par sa foi. La raison pour laquelle les soi-disant multitudes des nations païennes ont obtenu Ma révélation et sont parvenues à savoir que Je suis revenu dans la chair pour faire Mon œuvre parmi les hommes, c’est aussi à cause de leur foi. Tous ceux qui sont frappés par Ma parole sévère et en sont néanmoins réconfortés, et qui sont sauvés, n’est-ce pas en raison de leur foi ? Les gens ont reçu beaucoup de choses par la foi. Ce qu’ils reçoivent n’est pas toujours une bénédiction : ressentir le genre de bonheur et de joie que David a ressentis, ou être ravitaillé en eau par l’Éternel comme ce qui est arrivé à Moïse. Par exemple, dans le cas de Job, il a reçu la bénédiction de l’Éternel ainsi qu’un fléau par la foi. Que tu reçoives une bénédiction ou souffres un fléau, les deux sont des événements bénis. Sans la foi, tu ne serais pas capable de recevoir cette œuvre de la conquête, encore moins de voir les actes de l’Éternel affichés devant tes yeux aujourd’hui. Tu ne serais pas capable de voir et tu serais encore moins capable de recevoir. Ces fléaux, ces calamités et tous les jugements, s’ils ne t’advenaient pas, serais-tu capable de voir les actes de l’Éternel aujourd’hui ? Aujourd’hui, c’est la foi qui te permet d’être conquis et c’est d’être conquis qui te permet de croire tout acte de l’Éternel. Ce n’est qu’à cause de la foi que tu es ainsi châtié et jugé. Par ces châtiments et ces jugements, tu es conquis et perfectionné. Sans le genre de châtiment et de jugement que tu reçois aujourd’hui, ta foi serait vaine, parce que tu ne connais pas Dieu ; peu importe la profondeur de ta foi en Lui, ta foi sera toujours seulement une expression vide sans fondement dans la réalité. C’est seulement après que tu as été l’objet de ce genre d’œuvre de conquête, qui te rend complètement obéissant, que ta foi devient vraie et fiable et que ton cœur se tourne vers Dieu. Même si tu es jugé ou maudit amplement à cause de ce mot « foi », tu as la vraie foi et tu reçois ce qui est le plus vrai, le plus réel et le plus précieux. En effet, ce n’est que par le jugement que tu vois la destination finale des créations de Dieu ; c’est dans ce jugement que tu vois que le Créateur doit être aimé ; c’est dans cette œuvre de la conquête que tu vois le bras de Dieu ; c’est dans cette conquête que tu comprends pleinement la vie humaine ; c’est dans cette conquête que tu acquiers la voie droite de la vie humaine et que tu parviens à comprendre le vrai sens de « l’homme » ; c’est seulement dans cette conquête que tu vois le tempérament juste du Tout-Puissant et Son beau visage glorieux ; c’est dans cette œuvre de conquête que tu apprends l’origine de l’homme et que tu comprends « l’histoire immortelle » de toute l’humanité ; c’est dans cette conquête que tu comprends les ancêtres de l’humanité et l’origine de la corruption de l’humanité ; c’est dans cette conquête que tu reçois la joie et le réconfort, ainsi que, sans fin, le châtiment, la discipline et des paroles de réprimande du Créateur à l’humanité qu’Il a créée ; dans cette œuvre de conquête, tu reçois des bénédictions et les calamités que l’homme devrait recevoir… Tout cela ne dépend-il pas de ce petit peu de foi que tu as ? Après que tu as acquis ces choses, ta foi n’a-t-elle pas augmenté ? N’as-tu pas beaucoup gagné ? Non seulement tu as entendu la parole de Dieu et vu la sagesse de Dieu, mais tu as également personnellement expérimenté chaque étape de l’œuvre. Tu pourrais dire que si tu n’avais pas la foi, tu n’aurais pas à endurer ce genre de châtiment ou ce genre de jugement. Mais tu devrais savoir que sans la foi, non seulement tu serais incapable de recevoir ce genre de châtiment ou ce genre de soins du Tout-Puissant, mais tu perdrais à jamais l’occasion de voir le Créateur. Tu ne connaitrais jamais l’origine de l’humanité et ne comprendrais jamais le sens de la vie humaine. Même si ton corps mourait et ton âme partait, tu ne comprendrais toujours pas tous les actes du Créateur. Encore moins saurais-tu que le Créateur a fait une œuvre si extraordinaire sur la terre après avoir créé l’humanité. En tant que membre de cette humanité qu’Il a créée, es-tu prêt à tomber dans l’obscurité comme cela sans comprendre et à souffrir le châtiment éternel ? Si tu te sépares du châtiment et du jugement aujourd’hui, à quoi feras-tu face ? Penses-tu que tu pourras échapper à cette vie difficile une fois séparé du jugement actuel ? N’est-il pas vrai que si tu quittes « ce lieu », tu feras face à un tourment douloureux ou à des blessures cruelles que le diable t’infligera ? N’affronteras-tu pas des jours et des nuits insupportables ? Penses-tu qu’en échappant simplement au jugement aujourd’hui, tu peux éviter cette torture dans l’avenir pour toujours ? Qu’est-ce qui se présentera à toi ? Est-ce que ça peut vraiment être le Shangri-La que tu espères ? Crois-tu pouvoir échapper à ce châtiment éternel plus tard simplement en fuyant la réalité comme tu le fais ? Après aujourd’hui, retrouveras-tu ces occasions et ces bénédictions ? Les retrouveras-tu quand tu feras face au désastre ? Les retrouveras-tu quand toute l’humanité entrera dans le repos ? Ta vie heureuse actuelle et ta petite famille harmonieuse peuvent-elles remplacer ta destination éternelle ? Si tu as la vraie foi et si tu acquiers beaucoup à cause de ta foi, alors tout cela constitue ce que tu devrais acquérir et aussi ce que tu aurais dû avoir, toi, un être créé. Ce genre de conquête est la plus bénéfique pour ta foi et ta vie.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

4. Aujourd’hui, tu dois être conscient de la façon d’être conquis et de la façon dont les gens se conduisent après avoir été conquis. Tu peux dire que tu as été conquis, mais peux-tu obéir jusqu’à la mort ? Tu dois pouvoir suivre jusqu’au bout, peu importe qu’il y ait des perspectives ou non, et tu ne dois pas perdre la foi en Dieu, indépendamment de l’environnement. En fin de compte, tu dois accomplir deux aspects du témoignage : le témoignage de Job – l’obéissance jusqu’à la mort – et le témoignage de Pierre – l’amour suprême de Dieu. D’un certain aspect, tu dois être comme Job : il n’avait aucune possession matérielle et était en proie à la douleur de la chair, mais il n’a pas renié le nom de l’Éternel. Tel fut le témoignage de Job. Pierre a aimé Dieu jusqu’à la mort. Quand il est mort – quand il a été cloué sur la croix – il aimait toujours Dieu ; il ne pensait pas à sa propre perspective ou à poursuivre des ambitions glorieuses ou des pensées extravagantes, et il ne cherchait qu’à aimer Dieu et à obéir à tous les arrangements de Dieu. Telle est la norme que tu dois réaliser avant de pouvoir être considéré comme quelqu’un qui a porté témoignage, avant de devenir quelqu’un qui a été perfectionné après avoir été conquis. Aujourd’hui, si les gens connaissaient vraiment leur propre substance et leur statut, chercheraient-ils encore à obtenir des perspectives et poursuivraient-ils des ambitions ? Tu devrais savoir ceci : peu importe que Dieu me perfectionne ou non, je dois suivre Dieu ; tout ce qu’Il fait maintenant est bon. Il le fait pour moi, pour que notre tempérament puisse changer et que nous puissions nous défaire de l’influence de Satan, pour nous permettre de vivre dans le pays de la souillure et pourtant vivre sans impureté, pour secouer de nous la souillure et l’influence de Satan, pour nous permettre de rejeter l’influence de Satan.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

5. En effet, le perfectionnement se fait en même temps que la conquête : pendant que tu es conquis, les premiers effets du perfectionnement sont également acquis. Là où il y a une différence entre être conquis et être perfectionné, c’est dans la profondeur du changement dans les gens. La conquête est la première étape du perfectionnement, mais elle ne signifie pas qu’ils ont été complètement perfectionnés ni ne prouve qu’ils aient été complètement acquis par Dieu. Après que les gens ont été conquis, il y a quelques changements dans leur tempérament, mais ces changements sont très inférieurs à ceux des gens qui ont été complètement acquis par Dieu. Aujourd’hui est fait l’œuvre initial du perfectionnement – la conquête – et si tu ne peux être conquis, alors tu ne pourras pas être perfectionné ni complètement acquis par Dieu. Tu ne gagneras que quelques mots de châtiment et de jugement, mais ils seront incapables de changer complètement ton cœur. Ainsi, tu seras l’un de ceux qui sont éliminés ; ce sera comme regarder un somptueux festin sur une table sans y participer. N’est-ce pas tragique ? Et donc, tu dois chercher à changer : que ce soit la conquête ou le perfectionnement, les deux ont rapport aux changements en toi et à ton obéissance. Cela détermine si oui ou non tu peux être acquis par Dieu. Sache qu’« être conquis » et « être perfectionné » sont simplement basés sur la profondeur du changement et de l’obéissance, ainsi que sur la pureté de ton amour pour Dieu. Il est nécessaire aujourd’hui que tu puisses être complètement perfectionné, mais d’abord tu dois être conquis. Tu dois connaitre suffisamment le châtiment et le jugement de Dieu, tu dois avoir la foi requise pour suivre, et tu dois chercher les changements et ses effets. Alors seulement tu seras quelqu’un qui cherche à être perfectionné. Vous devez comprendre que pendant que vous serez perfectionnés, vous serez conquis, et que pendant que vous êtes conquis, vous serez perfectionnés. Aujourd’hui, tu peux chercher à être perfectionné ou chercher des changements dans ton humanité extérieure et des améliorations dans ton calibre, mais il est d’une importance capitale que tu comprennes que tout ce que Dieu fait aujourd’hui a un sens et est bénéfique : cela te permet de vivre dans un pays de souillure et d’échapper à la souillure, de t’en défaire. Ça te permet de surmonter l’influence de Satan et de rejeter l’obscure influence de Satan. En te concentrant sur ces choses, tu es protégé dans cette terre de souillure. En fin de compte, quel témoignage te demandera-t-on de rendre ? Tu vis dans un pays de souillure, mais tu peux devenir saint. Tu n’es plus souillé et impur. Tu vis sous le domaine de Satan, mais tu te défais de l’influence de Satan et tu n’es pas possédé ou harcelé par Satan, et tu vis dans les mains du Tout-Puissant. Cela est le témoignage et la preuve de la victoire dans le combat contre Satan. Tu peux abandonner Satan. Ce que tu vis ne révèle pas Satan, mais démontre ce que Dieu exigeait de l’homme quand Il l’a créé : l’humanité normale, la rationalité normale, la perspicacité normale, la résolution normale d’aimer Dieu et la fidélité à Dieu. Tel est le témoignage rendu par une créature de Dieu.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

6. L’œuvre des derniers jours rompt toutes les règles, et peu importe que tu sois maudit ou puni, aussi longtemps que tu soutiennes Mon œuvre et que tu sois un avantage pour l’œuvre de la conquête aujourd’hui, peu importe que tu sois un descendant de Moab ou la descendance du grand dragon rouge, aussi longtemps que tu accomplisses le devoir d’une créature de Dieu dans cette étape de l’œuvre et que tu fasses de ton mieux, l’effet attendu sera atteint. Tu es la progéniture du grand dragon rouge et tu es un descendant de Moab ; en somme, tous ceux qui sont de chair et de sang sont les créatures de Dieu et ont été créés par le Créateur. Tu es une créature de Dieu, tu ne devrais pas avoir de choix. C’est ton devoir. Bien sûr, aujourd’hui l’œuvre du Créateur est dirigé à l’univers entier. Peu importe qui est votre ancêtre, premièrement, vous êtes une des créatures de Dieu ; vous, les descendants de Moab, vous faites partie des créatures de Dieu, sauf que votre valeur est inférieure. Puisqu’aujourd’hui l’œuvre de Dieu est réalisée parmi toutes les créatures et qu’elle vise l’univers entier, le Créateur est libre de choisir n’importe quel peuple, n’importe quelles questions ou choses pour faire Son œuvre. Il ne Se soucie pas de ton ancêtre. Tant que tu es l’une de Ses créatures, et aussi longtemps que tu es bénéfique pour Son œuvre, l’œuvre de la conquête et du témoignage, Il réalisera Son œuvre en toi sans aucun scrupule. Cela fracasse les conceptions traditionnelles des gens qui pensent que Dieu ne travaillera jamais parmi les païens, surtout pas ceux qui ont été maudits et sont vils, car les descendants de ceux qui ont été maudits seront toujours maudits également, ils n’auront jamais la chance d’être sauvés ; Dieu ne descendra jamais travailler dans une terre païenne, et ne mettra jamais le pied dans une terre de souillure, car Il est saint. Toutes ces conceptions ont été pulvérisées par l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Sache que Dieu est le Dieu de toutes les créatures. Il domine sur les cieux, sur la terre et sur toutes choses et Il n’est pas seulement le Dieu du peuple d’Israël. Ainsi, cette œuvre en Chine est de la plus haute importance. Ne sera-t-il pas transmis à toutes les nations ? Le grand témoignage de l’avenir ne sera pas limité à la Chine. Si Dieu ne conquérait que vous, les démons pourraient-ils être convaincus ? Ils ne comprennent pas la conquête ou la grande puissance de Dieu, et toutes les créatures seront conquises seulement quand le peuple élu de Dieu à travers l’univers entier verra les effets ultimes de cette œuvre. Aucun peuple n’est plus arriéré ou corrompu que les descendants de Moab. Le témoignage de la conquête sera rendu seulement si ceux qui sont le plus corrompus, qui ne reconnaissaient pas Dieu ou ne croyaient pas qu’il y a un Dieu peuvent être conquis et ensuite reconnaissent Dieu par leurs paroles, Le louent, et sont capables de L’aimer. Bien que vous ne soyez pas Pierre, vous vivez à l’image de Pierre, vous pouvez rendre le témoignage de Pierre, et de Job, et cela est le plus grand témoignage. À la fin, vous direz : « Nous ne sommes pas les Israélites, mais les descendants abandonnés de Moab. Nous ne sommes pas Pierre dont le calibre nous dépasse, ni Job, et nous ne pouvons même pas nous comparer à Paul qui était déterminé à souffrir pour Dieu et à se dévouer à Dieu. Nous sommes tellement arriérés, et donc, nous ne sommes pas qualifiés pour recevoir les bénédictions de Dieu. Dieu nous a encore relevés aujourd’hui. Nous devons donc satisfaire Dieu, et bien que notre calibre ou nos qualifications ne suffisent pas, nous sommes prêts à satisfaire Dieu. Nous avons cette résolution. Nous sommes les descendants de Moab et nous avons été maudits. Cela a été décrété par Dieu, et nous sommes incapables de le changer, mais ce que nous manifestons et notre connaissance peuvent changer et nous sommes résolus à satisfaire Dieu. » Lorsque tu as cette détermination, cela démontrera que tu as témoigné d’avoir été conquis.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

7. Le travail de la conquête vise principalement la fin de la rébellion de la chair de l’homme, c’est-à-dire l’obtention par l’homme d’une nouvelle compréhension de Dieu et d’un cœur complètement obéissant à Dieu, ainsi que la prise de décision de vivre pour Dieu. Un changement dans le tempérament ou dans la chair d’un homme ne détermine pas s’il a été conquis ou non. Au contraire, l’homme a été conquis par Dieu quand sa pensée, sa conscience et sa raison – toute son attitude mentale, en somme – indiquent un changement. Le genre d’homme qui est complètement conquis est celui qui est résolu d’obéir et qui a adopté une nouvelle mentalité, celui qui ne fait plus de place à ses notions ou à ses intentions dans les paroles et le travail de Dieu, et celui dont l’esprit peut penser normalement, c’est-à-dire celui qui peut s’employer pour Dieu de tout son cœur. Dans le domaine de la religion, de nombreuses gens souffrent beaucoup toute leur vie, réprimant leur corps ou portant leur croix, souffrant même et endurant jusqu’à leur dernier souffle ! Certains jeunent encore le matin de leur mort. Toute leur vie, ils refusent la bonne nourriture et les beaux vêtements, ne soulignant que la souffrance. Ils peuvent réprimer leur corps et abandonner leur chair. Leur esprit d’endurance de la souffrance est louable. Mais leur pensée, leurs notions, leur attitude mentale, et même leur vieille nature, rien de tout cela n’a été traité du tout. Ils n’ont aucune véritable compréhension d’eux-mêmes. Leur image mentale de Dieu est l’image traditionnelle d’un Dieu abstrait et vague. Leur détermination à souffrir pour Dieu vient de leur zèle et de leur nature positive. Même s’ils croient en Dieu, ils ne comprennent pas Dieu ni ne connaissent Sa volonté. Tout simplement, ils travaillent aveuglément pour Dieu et souffrent aveuglément pour Lui. Ils n’accordent aucune valeur au discernement et négligent de s’assurer que leur service accomplit la volonté de Dieu efficacement. Encore moins savent-ils comment parvenir à une compréhension de Dieu. Le Dieu qu’ils servent n’est pas Dieu à Son image originelle, mais un Dieu qu’ils se sont fabriqués, un Dieu dont ils ont entendu parler, ou un Dieu légendaire découvert dans des livres. Ils utilisent ensuite leur vive imagination et leur cœur pieux pour souffrir pour Dieu et pour prendre en main pour Dieu le travail que Dieu veut faire. Leur service est trop vague, de sorte que personne pratiquement ne sert vraiment Dieu d’une manière qui satisfait Sa volonté. Peu importe qu’ils soient prêts à souffrir, leur point de vue original sur le service et leur image mentale de Dieu restent inchangés, car ils n’ont pas subi le jugement et le châtiment de Dieu, ni Son raffinement et Son perfectionnement, et personne ne les a conduits avec la vérité. Même s’ils croient en Jésus le Sauveur, aucun d’eux n’a jamais vu le Sauveur. Ils ne Le connaissent que par légende et par ouï-dire. Ainsi, ils servent au hasard, les yeux fermés, comme un homme aveugle au service de son propre père. Qu’est-ce qui peut finalement être atteint par ce genre de service ? Et qui l’approuverait ? Du début à la fin, leur service ne change jamais. Ils reçoivent seulement des enseignements inventés par les hommes et fondent leur service uniquement sur leur nature et ce qu’ils aiment eux-mêmes. Quelle récompense pourraient-ils en tirer ? Même Pierre, qui a vu Jésus, ne savait pas comment servir de manière à satisfaire la volonté de Dieu. Ce n’est qu’à la fin, dans son vieil âge, qu’il a compris. Qu’est-ce que cela nous dit des hommes aveugles qui n’ont connu aucun traitement ni aucun émondage et qui n’ont eu aucun guide ? Le service d’une bonne partie d’entre vous, aujourd’hui, n’est-il pas comme celui de ces personnes aveugles ? Tous ceux qui n’ont pas été jugés, émondés et traités, qui n’ont pas changé, ne sont-ils pas ceux qui n’ont pas été complètement conquis ? De quelle utilité sont ces gens ? Si ta pensée, ta compréhension de la vie et ta compréhension de Dieu ne montrent aucun changement ni le moindre progrès véritable, tu ne réaliseras jamais quelque chose de remarquable par ton service ! Sans une vision et sans une nouvelle compréhension de l’œuvre de Dieu, tu ne peux pas être une personne conquise. Tu suivras Dieu à la manière de ceux qui souffrent et jeunent. Cela n’a aucune valeur ! C’est précisément parce que le témoignage est rare dans leurs actions que je dis que leur service est inutile ! Toute leur vie, ces gens souffrent, passent du temps en prison, et à chaque instant, ils endurent, ils soulignent l’amour et la bonté et portent leur croix. Le monde les calomnie et les rejette. Ils expérimentent toute difficulté. Ils obéissent jusqu’à la fin, mais encore, ils ne sont pas conquis et ils ne peuvent présenter aucun témoignage d’avoir été conquis. Ils ont beaucoup souffert, mais à l’intérieur, ils ne connaissent pas Dieu du tout. Leur ancienne façon de penser, leurs vieilles notions et leurs pratiques religieuses, leurs conceptions et leurs idées humaines n’ont pas été traitées. Ils n’ont aucune nouvelle compréhension. Très peu de leur compréhension de Dieu est vrai ou exact. Ils ont mal compris la volonté de Dieu. Cela serait servir Dieu ? Peu importe ce que fut ta compréhension de Dieu dans le passé, supposons que tu la conserves aujourd’hui et que tu continues à baser ta compréhension de Dieu sur tes propres notions et tes idées – que Dieu fasse quoi que ce soit – supposons que tu ne possèdes aucune nouvelle et vraie compréhension de Dieu et que tu ne connais pas la vraie image de Dieu et Son vrai tempérament, supposons que ta compréhension de Dieu est toujours guidée par la pensée féodale superstitieuse et toujours née de l’imagination et des notions de l’homme, si tel est le cas, alors tu n’as pas été conquis. Mon but en te parlant ainsi maintenant est que tu comprennes, et que tu utilises aussi cette connaissance pour te conduire à une compréhension exacte et nouvelle. Mon but est aussi de te débarrasser de ces vieilles notions et de ces vieilles connaissances que tu gardes en toi afin que tu puisses posséder une nouvelle compréhension. Si tu manges vraiment et bois vraiment Mes paroles, alors ta compréhension changera considérablement. Tant que tu gardes un cœur obéissant quand tu manges et bois les paroles de Dieu, ton point de vue s’ajustera. Tant que tu peux accepter les châtiments répétés, ta vieille mentalité changera progressivement. Tant que ta vieille mentalité est complètement remplacée par ce qui est nouveau, ta pratique sera également modifiée en conséquence. De cette façon, ton service se rapprochera de plus en plus de la cible et accomplira la volonté de Dieu de mieux en mieux. Si tu peux changer ta vie, ta compréhension de la vie et tes nombreuses notions de Dieu, ton être naturel diminuera graduellement. Cela, et rien de moins, est le résultat de la conquête de l’homme par Dieu ; c’est le changement visible dans l’homme. Si dans ta foi en Dieu, tu ne sais que réprimer ton corps, endurer et souffrir, et si tu ne sais pas clairement si ce que tu fais est bien ou mal et encore moins pour qui tu le fais, alors comment ce genre de pratique peut-il conduire à un changement ?

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

8. Vous devriez comprendre que ce que j’exige de vous n’est pas que vous gardiez votre corps en esclavage ou que vous empêchiez votre cerveau d’avoir des pensées arbitraires. Cela n’est ni le but du travail ni le travail qui doit être fait en ce moment. En ce moment, vous devez avoir une compréhension à partir de l’angle positif afin que vous puissiez changer. Ce que vous avez le plus besoin de faire, c’est de vous équiper des paroles de Dieu, c’est-à-dire de vous équiper entièrement de la vérité et de la vision qui sont devant vous maintenant, et ensuite d’aller les mettre en pratique. C’est votre responsabilité. Je ne vous demande pas de chercher et d’obtenir une illumination encore plus grande. Actuellement, vous n’avez tout simplement pas la stature pour cela. Ce qui est exigé de vous, c’est que vous fassiez tout ce que vous pouvez pour manger et boire les paroles de Dieu. Vous devez comprendre le travail de Dieu et reconnaitre votre nature, votre substance et cette ancienne vie qui est la vôtre. Vous devez surtout reconnaitre ces pratiques erronées et ces actions humaines du passé. Pour changer, vous devez commencer par modifier votre façon de penser. Remplacez d’abord votre ancienne pensée par une nouvelle pensée, et laissez-la gouverner vos paroles, vos actions et votre vie. Voilà ce qui est exigé de chacun de vous maintenant. Ne pratiquez pas aveuglément ni ne suivez aveuglément. Vous devriez avoir une base et une cible. Ne vous dupez pas vous-mêmes. Vous devriez savoir exactement à quoi sert votre foi en Dieu, quel profit vous pouvez en tirer et où vous devez entrer en ce moment. Il est essentiel que vous sachiez tout cela.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

9. Après que Dieu a fait Ses deux étapes de travail en Israël, les Israélites et tous les païens ont adopté la notion suivante : même s’il est vrai que Dieu a créé toutes choses, Dieu ne veut être que le Dieu d’Israël, et non le Dieu des païens. Les Israélites pensent ainsi : Dieu ne peut être que notre Dieu, non votre Dieu, vous les païens, et parce que vous ne vénérez pas l’Éternel, l’Éternel, notre Dieu, vous déteste. Ces Juifs pensent également : Le Seigneur Jésus a pris notre image, à nous, le peuple juif, et Il est un Dieu qui porte la marque du peuple juif. C’est parmi nous que Dieu travaille. L’image de Dieu et notre image sont similaires ; notre image ressemble à celle de Dieu. Le Seigneur Jésus est notre Roi, à nous, les Juifs ; les païens ne sont pas qualifiés pour recevoir un si grand salut. Le Seigneur Jésus est le péché d’expiation pour nous, les Juifs. C’est simplement sur la base de ces deux étapes de travail que les Israélites et le peuple juif ont adopté ces nombreuses notions. Ils réclament autoritairement Dieu pour eux-mêmes, ne permettant pas que Dieu soit aussi le Dieu des païens. De cette façon, Dieu est devenu un vide dans le cœur des païens. En effet, tout le monde en est venu à croire que Dieu ne veut pas être le Dieu des païens et qu’Il n’aime que les Israélites, Son peuple élu, qu’Il aime les Juifs, surtout les disciples qui L’ont suivi. Ne savez-vous pas que le travail de l’Éternel et de Jésus a été fait pour la survie de toute l’humanité ? Reconnaissez-vous maintenant que Dieu est votre Dieu, vous tous, nés à l’extérieur d’Israël ? Dieu n’est-Il pas ici parmi vous aujourd’hui ? Cela ne peut pas être un rêve, n’est-ce pas ? N’acceptez-vous pas cette réalité ? Vous n’osez pas y croire ou y penser. Peu importe votre perspective, Dieu n’est-Il pas ici au milieu de vous ? Avez-vous encore peur de croire ces paroles ? Désormais, tous les gens conquis et tous ceux qui veulent être les disciples de Dieu ne sont-ils pas le peuple élu de Dieu ? N’êtes-vous pas tous, vous qui êtes des disciples aujourd’hui, le peuple élu en dehors d’Israël ? N’avez-vous pas le même statut que les Israélites ? Ne devriez-vous pas tous reconnaitre cela ? N’est-ce pas le but de votre conquête ? Puisque vous pouvez voir Dieu, alors Il sera votre Dieu pour toujours, dès le commencement et dans l’avenir. Il ne vous abandonnera pas, tant que vous êtes tous prêts à Le suivre et à être Ses créatures, fidèles et obéissantes.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

10. Que signifie être perfectionné ? Que signifie être conquis ? Quels critères faut-il respecter pour être conquis ? Et quels critères faut-il respecter pour être perfectionné ? La conquête et le perfectionnement ont tous les deux le but de modeler l’homme pour qu’il puisse retrouver sa ressemblance originelle et être libéré de son tempérament satanique corrompu et de l’influence de Satan. Cette conquête commence tôt dans le processus du modelage de l’homme, c’est-à-dire que c’est la première étape du travail. Le perfectionnement est la deuxième étape, ou la conclusion du travail. Chaque être humain doit être conquis, sinon il ne pourrait pas connaitre Dieu et ne saurait pas qu’il y a un Dieu, c’est-à-dire qu’il ne pourrait pas reconnaitre Dieu. Et si quelqu’un ne reconnait pas Dieu, il est impossible pour lui d’être rendu complet par Dieu parce qu’il ne répond pas aux critères de cet achèvement. Si tu ne reconnais même pas Dieu, comment pourras-tu Le connaitre ? Et comment Le chercheras-tu ? Tu seras également incapable de témoigner de Lui, encore moins d’avoir la foi requise pour Le satisfaire. Donc, pour tous ceux qui veulent être rendus complets, la première étape est d’être soumis à l’œuvre de la conquête. C’est la première condition. Mais que ce soit la conquête ou le perfectionnement, chaque étape a le but de modeler l’homme et de le changer, et chaque étape constitue une partie du travail de diriger l’homme. Ces deux étapes sont nécessaires pour faire de quelqu’un une personne complète ; ni l’une ni l’autre étape ne peuvent être ignorées. Il est vrai que l’expression « être conquis » n’a pas une très bonne résonance, mais en fait le processus de conquérir quelqu’un est le processus de le transformer. Après avoir été conquis, tu ne seras peut-être pas complètement débarrassé de ton tempérament corrompu, mais tu le connaitras. Par l’œuvre de la conquête, tu auras appris à connaitre ta basse humanité et aussi à connaitre ta désobéissance beaucoup mieux. Même si tu es incapable de les rejeter ou de les changer durant la courte période de l’œuvre de la conquête, tu apprendras à les connaitre. Cela établit les bases de ton perfectionnement. Donc, la conquête et le perfectionnement ont tous les deux le but de changer l’homme, de débarrasser l’homme de son tempérament satanique corrompu pour qu’il puisse se donner entièrement à Dieu. La conquête est la première étape dans la transformation du tempérament humain et aussi la première étape du don total de l’homme lui-même à Dieu, une étape inférieure au perfectionnement. Le tempérament de vie d’une personne conquise change beaucoup moins que celui d’une personne perfectionnée. Être conquis et être perfectionné sont conceptuellement deux différentes étapes, car il s’agit de deux différentes phases de travail et parce que chacune a ses propres normes, les normes de la conquête étant moins élevées que celles du perfectionnement. Ceux qui sont perfectionnés sont des gens justes, des gens sanctifiés et purifiés ; ils sont la cristallisation de l’œuvre de la gestion de l’humanité, le produit fini. Bien qu’ils ne soient pas des êtres humains parfaits, ils sont des gens qui cherchent à vivre une vie signifiante. Mais ceux qui sont conquis reconnaissent seulement en paroles que Dieu existe ; ils reconnaissent que Dieu S’est incarné, que La Parole apparait dans la chair et que Dieu est venu sur la terre pour faire l’œuvre du jugement et du châtiment. Ils reconnaissent aussi que le jugement et le châtiment de Dieu et Sa punition et Son épurement sont bénéfiques pour l’homme. Autrement dit, ils commencent tout juste à avoir la ressemblance humaine et ils ont une certaine compréhension de la vie, mais en sont encore incertains. En d’autres termes, ils commencent tout juste à posséder l’humanité. Tels sont les résultats de la conquête. Quand les gens entreprennent le chemin de la perfection, leur ancien tempérament peut être modifié. En outre, leur vie continue de grandir et ils entrent progressivement plus profondément dans la vérité. Ils sont capables de détester le monde et tous ceux qui ne cherchent pas la vérité. Ils se détestent eux-mêmes en particulier, mais, plus que cela, ils se connaissent clairement. Ils sont prêts à vivre dans la vérité, et la recherche de la vérité devient leur objectif. Ils ne sont pas prêts à vivre dans les pensées qui viennent de leur propre cerveau et ils sentent du dégoût pour la suffisance, l’orgueil et la vanité de l’homme. Ils parlent avec un sens profond de rectitude, ils gèrent les choses avec discernement et sagesse, et sont fidèles et obéissants à Dieu. S’ils éprouvent un instant de châtiment et de jugement, non seulement ils ne deviennent pas passifs ou faibles, mais ils sont reconnaissants pour le châtiment et le jugement de Dieu. Ils croient qu’ils ne peuvent pas vivre sans le châtiment et le jugement de Dieu ; ils peuvent en recevoir Sa protection. Ils ne cherchent pas une foi de paix et de joie ou de satisfaction de leur faim en cherchant du pain. Ils ne poursuivent pas non plus des jouissances charnelles temporaires. Tels sont les gens perfectionnés.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

11. Le travail de votre conquête a une signification très profonde : Premièrement, le but de ce travail est de perfectionner un groupe de gens, c’est-à-dire de les transformer en un groupe de vainqueurs, comme le premier groupe de gens rendus complets, c’est-à-dire les prémices. Deuxièmement, le but est de permettre aux êtres créés de jouir de l’amour de Dieu, de recevoir le plus grand salut de Dieu, la plénitude du salut de Dieu, de permettre à l’homme de jouir non seulement de la miséricorde et de la bonté, mais plus important encore, du châtiment et du jugement. Depuis la création du monde jusqu’à présent, tout ce que Dieu a fait dans Son œuvre est amour, sans aucune haine pour l’homme. Même le châtiment et le jugement que vous avez vus sont aussi amour, un amour plus vrai et plus réel : cet amour conduit l’homme sur la voie droite de la vie humaine. Troisièmement, le but est de témoigner devant Satan. Et enfin, c’est d’établir les bases pour l’annonce de l’évangile dans l’avenir. Toute Son œuvre a le but de diriger les gens sur la voie droite de la vie humaine afin qu’ils vivent la vie normale de l’humanité, car l’homme ne sait pas comment diriger une vie. Sans cette direction, tu ne pourrais que vivre une vie vide, une vie sans valeur et privée de sens, et tu ne saurais pas du tout comment être une personne normale. Cela est la signification la plus profonde de la conquête de l’homme.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

12. Vous êtes tous des descendants de Moab. Faire l’œuvre de la conquête en vous est votre grand salut. Vous vivez tous dans un lieu de péché et de débauche ; vous êtes tous des gens licencieux et pécheurs. Aujourd’hui vous pouvez non seulement voir Dieu, mais plus important encore, vous avez reçu le châtiment et le jugement, vous avez reçu un très grand salut, c’est-à-dire, le plus grand amour de Dieu. Il fait tout par amour pour vous ; Il n’a pas de mauvaise intention. C’est à cause de vos péchés qu’Il vous juge, afin que vous vous examiniez et receviez ce grand salut. Tout cela est fait pour modeler l’homme. Du début à la fin, Dieu a fait tout Son possible pour sauver l’homme, et Il n’est certainement pas prêt à détruire complètement les hommes qu’Il a créés de Ses propres mains. Maintenant, Il est venu œuvrer parmi vous. N’est-ce pas le salut encore plus ? S’Il vous détestait, ferait-Il encore une œuvre d’une telle ampleur pour vous conduire personnellement ? Pourquoi devrait-Il souffrir ainsi ? Dieu ne vous déteste pas ni n’a une mauvaise intention contre vous. Vous devriez savoir que l’amour de Dieu est l’amour le plus vrai. C’est seulement à cause de la désobéissance des gens qu’Il doit les sauver par le jugement ; autrement, ils ne seraient pas sauvés. Comme vous ne savez pas comment mener une vie ou comment vivre, et comme vous vivez dans ce lieu de péché et de débauche et que vous êtes des diables licencieux et souillés, Il n’a pas le cœur de vous laisser devenir encore plus dépravés, ni le cœur de vous voir vivre dans un lieu si souillé et être piétinés par Satan à volonté, ni le cœur de vous laisser tomber dans l’Hadès. Il veut seulement acquérir ce groupe que vous êtes et vous sauver complètement. C’est le but principal de Son œuvre de conquête qu’Il entreprend en vous ; c’est juste pour le salut.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

13. Bien que le châtiment et le jugement soient un épurement et un dévoilement impitoyable pour l’homme, qui ont le but de punir ses péchés et sa chair, rien de cette œuvre n’a le but de condamner et d’anéantir sa chair. Le dévoilement sévère de la parole a entièrement le but de te conduire sur la voie droite. Vous avez personnellement expérimenté tellement de cette œuvre et, de toute évidence, cela ne vous a pas conduits sur une mauvaise voie ! Tout cela a le but de te permettre de vivre une humanité normale ; tout cela peut être atteint par ton humanité normale. Chaque étape de l’œuvre est effectuée en fonction de vos besoins, en fonction de vos faiblesses, et en fonction de votre stature réelle, et aucun fardeau trop lourd ne vous est imposé. Même si tu ne peux pas voir cela clairement maintenant et que tu sens que Je suis dur avec toi, même si tu continues à penser que Je te châtie et te juge tous les jours et te réprimande tous les jours parce que Je te hais, et même si tu reçois le châtiment et le jugement, en réalité, tout est amour pour toi et aussi une grande protection pour toi. Si tu ne peux pas saisir le sens profond de cette œuvre, alors il n’y a tout simplement aucun moyen pour toi de continuer ton expérience. Tu devrais être réconforté par un tel salut. Ne refuse pas d’entendre raison. Arrivé à ce point, tu devrais voir clairement la signification de cette œuvre de la conquête. Tu ne devrais plus adopter tel et tel point de vue !

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent : Une sélection de quatre passages de la parole de Dieu sur « Le mystère de l’incarnation »

Suivant : Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation

Contenu connexe