2. Les dangers et les conséquences que la prise en charge du pouvoir par l’humanité corrompue entraînera pour elle

Paroles de Dieu concernées :

Depuis que l’humanité a inventé les sciences sociales, l’esprit de l’homme s’est mis à être occupé par la science et la connaissance. Celles-ci sont ensuite devenues des outils destinés à administrer l’humanité, et il n’y a plus assez de place pour que l’homme adore Dieu ni de conditions favorables pour vénérer Dieu. Sa place a diminué de plus en plus dans le cœur de l’homme. Sans Dieu dans son cœur, le monde intérieur de l’homme est sombre, désespéré et vide. Ensuite, de nombreux spécialistes des sciences sociales, des historiens et des politiciens sont apparus pour développer des théories des sciences sociales, la théorie de l’évolution humaine et d’autres théories contredisant la vérité de la création de l’homme par Dieu, pour remplir le cœur et l’esprit de l’homme. Et de cette façon, ceux qui croient que Dieu a tout créé se sont faits de plus en plus rares et ceux qui croient en la théorie de l’évolution se sont faits de plus en plus nombreux. De plus en plus de gens considèrent les récits de l’œuvre de Dieu et Ses paroles pendant l’ère de l’Ancien Testament comme des mythes et des légendes. Dans leur cœur, les gens deviennent indifférents à la dignité et à la grandeur de Dieu, à la doctrine selon laquelle Il existe et domine sur toutes choses. La survie de l’humanité et le destin des pays et des nations ne sont plus importants pour eux et l’homme vit dans un monde vide qui ne se préoccupe que de manger, boire et rechercher du plaisir. […] Peu de gens prennent sur eux de rechercher l’endroit où Dieu réalise Son œuvre aujourd’hui, ou de chercher comment Il préside et organise la destination de l’homme. De cette façon, la civilisation humaine devient inconsciemment de plus en plus incapable de se conformer aux aspirations de l’homme, et il y en a même beaucoup qui pensent que, en vivant dans un tel monde, ils sont moins heureux que ceux qui sont déjà partis. Même les peuples des pays qui étaient autrefois très civilisés exhalent de tels griefs. Car sans la direction de Dieu, peu importe les efforts que les dirigeants et les sociologues consacrent à réfléchir à la préservation de la civilisation humaine, c’est en vain. Personne ne peut combler le vide dans le cœur de l’homme, car personne ne peut être la vie de l’homme, et aucune théorie sociale ne peut le libérer du vide qui l’accable. La science, la connaissance, la liberté, la démocratie, les loisirs, le confort : cela n’apporte à l’homme qu’une consolation provisoire. Même avec ces choses, l’homme, inévitablement, pèche et déplore les injustices de la société. Ces choses ne peuvent pas apaiser l’envie et le désir d’exploration de l’homme. C’est parce qu’il a été fait par Dieu et les sacrifices inutiles et les explorations inutiles de l’homme ne peuvent que conduire à plus de détresse et ne peuvent que faire en sorte que l’homme existe dans un état constant de peur, sans savoir comment faire face à l’avenir de l’humanité, ni comment affronter le chemin qui l’attend. L’homme en vient même à craindre la science et la connaissance, et craindra encore plus le sentiment de vide. Dans ce monde, que tu vives dans un pays libre ou dans un pays qui ne respecte pas les droits de l’homme, tu ne pourras pas totalement échapper au destin de l’humanité. Que tu sois le gouvernant ou l’administré, tu ne pourras absolument pas échapper au désir d’explorer le destin, les mystères et la destination de l’humanité, tu pourras encore moins échapper au sentiment déconcertant de vide. De tels phénomènes, qui sont communs à toute l’humanité, sont appelés phénomènes sociaux par les sociologues, mais aucun grand homme ne peut se lever pour résoudre de tels problèmes. L’homme, après tout, est homme, et la place et la vie de Dieu ne peuvent être remplacées par aucun homme. L’humanité ne demande pas seulement une société juste dans laquelle tout le monde est bien nourri, est égal et libre ; ce dont l’humanité a besoin, c’est du salut de Dieu et de l’approvisionnement de la vie. Ce n’est que lorsque l’homme reçoit l’approvisionnement de la vie et le salut de Dieu que les besoins, le désir d’explorer et le vide spirituel de l’homme peuvent être comblés. Si le peuple d’un pays ou d’une nation est incapable de recevoir le salut et la protection de Dieu, alors un tel pays ou une telle nation suivra le chemin du déclin, des ténèbres, et sera anéanti par Dieu.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair

Peut-être ton pays prospère-t-il actuellement, mais si tu permets à ton peuple de s’éloigner de Dieu, alors il se trouvera de plus en plus privé des bénédictions de Dieu. La civilisation de ton pays sera de plus en plus piétinée et, bientôt, le peuple se lèvera contre Dieu et maudira le ciel. Et ainsi, à l’insu de l’homme, le destin d’un pays sera ruiné. Dieu élèvera des pays puissants pour faire face aux pays qui ont été maudits par Lui, et peut même les rayer de la surface de la terre. La montée et la chute d’un pays ou d’une nation sont fondées sur le fait que ses dirigeants adorent Dieu ou pas, et qu’ils conduisent ou pas leur peuple à être plus près de Dieu et l’amènent à L’adorer. Et pourtant, dans cette dernière ère, parce que ceux qui cherchent vraiment et adorent Dieu sont de plus en plus rares, Dieu accorde une faveur spéciale aux pays où le christianisme est la religion officielle. Il rassemble ces pays pour former le camp relativement juste du monde, tandis que les pays athées et ceux qui n’adorent pas le vrai Dieu deviennent les adversaires du camp des justes. De cette manière, Dieu a non seulement une place parmi l’humanité dans laquelle Il peut conduire Son œuvre, mais aussi conquiert des pays qui peuvent exercer une autorité juste, permettant que soient imposées des sanctions et des restrictions aux pays qui Lui résistent. Pourtant, malgré cela, les gens ne viennent plus L’adorer, parce que l’homme s’est trop éloigné de Lui, et l’homme a oublié Dieu depuis trop longtemps. Il ne reste sur la terre que des pays qui pratiquent la justice et s’opposent à l’injustice. Mais c’est loin des vœux de Dieu, car aucun gouvernant des pays ne permettra à Dieu de régner sur son peuple, et aucun parti politique ne rassemblera son peuple pour adorer Dieu ; Il a perdu Sa juste place dans le cœur de chaque pays, nation, parti au pouvoir, et même dans le cœur de chaque personne. Bien que des forces vertueuses existent dans ce monde, la domination dans laquelle Dieu n’a pas Sa place dans le cœur de l’homme est précaire. Sans Sa bénédiction, l’arène politique tombe dans le désarroi et devient incapable de résister à un seul coup. Pour l’humanité, être sans la bénédiction de Dieu, c’est comme être privé du soleil. Quelle que soit l’assiduité avec laquelle les dirigeants apportent des contributions à leur peuple, quel que soit le nombre de conférences vertueuses que l’humanité organise, rien de tout cela n’inversera la tendance ni ne modifiera le destin de l’humanité. L’homme croit qu’un pays où les gens sont nourris et vêtus, où ils vivent ensemble de manière pacifique, est un bon pays, et un pays avec un bon gouvernement. Mais Dieu ne le pense pas. Il croit qu’un pays où personne ne L’adore est un pays qu’Il doit anéantir. La manière de penser de l’homme est trop en contradiction avec celle de Dieu. Ainsi, si le chef d’un État n’adore pas Dieu, alors le destin de ce pays sera tragique, et le pays n’aura pas de destination.

Dieu ne participe pas à la politique de l’homme, mais c’est Lui qui contrôle le destin d’un pays ou d’une nation. Il contrôle ce monde et l’univers tout entier. Le destin de l’homme et le plan de Dieu sont intimement liés, et aucun homme, pays ou nation ne se soustrait à Sa souveraineté. Si l’homme veut connaître son sort, alors il doit venir devant Dieu. Dieu fera prospérer ceux qui Le suivent et L’adorent, et Il causera le déclin et l’extinction de ceux qui Lui résistent et Le rejettent.

Souviens-toi de la scène, dans la Bible, où Dieu a détruit Sodome, et pense aussi à la manière dont la femme de Lot est devenue une statue de sel. Réfléchis à la façon dont les habitants de Ninive se sont repentis de leurs péchés en se couvrant de sacs et de cendres, et rappelle-toi ce qui s’est passé après que les Juifs ont cloué Jésus à la croix il y a deux mille ans. Les Juifs ont été expulsés d’Israël et ont fui vers les pays du monde entier. Beaucoup ont été tués, et toute la nation juive a subi la douleur sans précédent de l’annihilation de son pays. Ils avaient cloué Dieu à la croix, commis un péché odieux et provoqué la colère de Dieu. Ils ont été condamnés à payer pour ce qu’ils ont fait et ont dû supporter toutes les conséquences de leurs actes. Ils ont condamné Dieu, rejeté Dieu, et ils n’avaient donc qu’un seul destin : être punis par Dieu. C’est la triste conséquence et le désastre que leurs dirigeants ont causés à leur pays et à leur nation.

Aujourd’hui, Dieu est revenu au monde pour accomplir Son œuvre. Son premier arrêt est le modèle du gouvernement dictatorial : la Chine, le bastion ardent de l’athéisme. Dieu a conquis un groupe de personnes par Sa sagesse et Sa puissance. Au cours de cette période, Il a été chassé par le parti au pouvoir en Chine par toutes sortes de moyens et soumis à de grandes souffrances, sans nulle part où poser Sa tête, incapable de trouver un abri. Malgré cela, Dieu poursuit l’œuvre qu’Il a l’intention d’accomplir : Il exprime Sa voix et répand l’évangile. Nul ne peut sonder la toute-puissance de Dieu. En Chine, pays qui considère Dieu comme un ennemi, Il n’a jamais cessé Son œuvre. Au contraire, beaucoup de personnes ont accepté Son œuvre et Sa parole, car Dieu sauve tous ceux qui font partie de l’humanité dans la mesure du possible. Nous croyons qu’aucun pays ou pouvoir ne pourra se dresser sur le chemin de ce que Dieu souhaite accomplir. Ceux qui entravent Son œuvre, résistent à Sa parole et perturbent et altèrent Son plan seront finalement punis par Lui. Celui qui défie l’œuvre de Dieu sera envoyé en enfer ; tout pays qui défie l’œuvre de Dieu sera détruit ; toute nation qui s’élève pour s’opposer à l’œuvre de Dieu sera exterminée de cette terre et cessera d’exister.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair

La connaissance de plusieurs milliers d’années de culture et d’histoire anciennes a enfermé la pensée, les notions et les perspectives mentales de l’homme si fermement que tout est devenu impénétrable et non biodégradable[1]. Les hommes vivent dans le dix-huitième cercle de l’enfer comme s’ils avaient été jetés par Dieu dans les cachots, condamnés à ne plus jamais voir la lumière. La pensée féodale a opprimé les hommes à tel point qu’ils peuvent à peine respirer et suffoquent. Ils n’ont pas un iota de force pour résister et, en silence, ils ne font qu’endurer et endurer… Personne n’a jamais osé lutter ou se lever pour la rectitude et la justice. Les hommes mènent tout simplement une vie pire que celle des animaux, sous les coups et les injures des éthiques féodales, jour après jour et année après année. Ils n’ont jamais pensé à chercher Dieu pour jouir du bonheur dans le monde humain. C’est comme si les hommes avaient été abattus au point qu’ils sont comme les feuilles flétries, desséchées et brunies à l’automne. Les hommes ont perdu la mémoire depuis longtemps ; ils vivent impuissants dans l’enfer qui est appelé le monde humain, en attendant la venue du dernier jour afin qu’ils puissent périr en même temps que cet enfer, comme si le dernier jour auquel ils aspirent était le jour où ils jouiront du repos de la paix. L’éthique féodale a conduit la vie de l’homme dans « l’Hadès », affaiblissant encore plus son pouvoir de résistance. Toute sorte d’oppression a forcé l’homme à tomber progressivement plus profondément dans l’Hadès et de plus en plus loin de Dieu de sorte qu’aujourd’hui il est devenu un parfait étranger pour Dieu et se hâte afin de L’éviter quand ils se rencontrent. L’homme ne Lui prête pas attention et Le laisse tout seul comme si l’homme ne L’avait jamais connu ou vu auparavant. […] La connaissance de la culture antique a furtivement volé l’homme de la présence de Dieu et a livré l’homme au roi des démons et à sa progéniture. Les Quatre Livres et les Cinq Classiques[a] ont guidé la pensée et les notions de l’homme dans un autre âge de rébellion, l’amenant à avoir une adulation encore plus grande qu’avant pour les compilateurs des Livres/Documents classiques, et par conséquent, à aggraver encore plus ses notions au sujet de Dieu. Sans pitié, le roi des démons a chassé Dieu du cœur de l’homme et l’a ensuite allègrement occupé lui-même sans que l’homme s’en rende compte. Depuis, l’homme est doué d’une âme laide et méchante et de la contenance du roi des démons. La poitrine de l’homme est remplie de haine pour Dieu et l’extrême méchanceté du roi des démons s’est répandue dans l’homme jour après jour jusqu’à ce que l’homme soit complètement consumé. L’homme n’était plus du tout libre et n’avait aucun moyen de se libérer des labeurs du roi des démons. Il n’avait d’autre choix que d’être fait prisonnier sur-le-champ, de se rendre et de se soumettre en sa présence. Il y a longtemps, le démon a semé la graine de l’athéisme, une véritable tumeur, dans le cœur et l’esprit de l’homme encore enfant, enseignant des sophismes à l’homme tels que : « Étudie la science et la technologie, sois au courant des Quatre modernisations, et il n’y a pas de Dieu dans le monde ». Non seulement cela, mais il proclame, dès qu’il en a la chance : « Comptons sur nos efforts laborieux pour construire une belle patrie », demandant à tous d’être prêts à servir leur pays fidèlement dès l’enfance. L’homme a été involontairement porté devant lui qui, sans hésitation, s’est arrogé tout honneur (se référant à l’honneur qui appartient à Dieu puisqu’Il tient toute l’humanité entre Ses mains). Il n’a jamais eu honte ni eu un sentiment de honte. En outre, sans honte, il a attrapé les gens qui croyaient en Dieu et les a traînés dans sa maison où il a sauté sur la table comme une souris et les a forcés à l’adorer comme Dieu. Quel desperado ! Il proclame des scandales qui choquent : « Il n’y a pas de Dieu dans le monde. Le vent vient de transformations selon les lois naturelles ; il pleut lorsque de la vapeur d’eau rencontre du froid, se condense et tombe en gouttes sur la terre ; un tremblement de terre est l’ébranlement de la croûte terrestre en raison de changements géologiques ; la sécheresse est due à l’air sec causé par des perturbations nucléoniques sur la surface du soleil. Ce sont des phénomènes naturels. Dans tout cela, où y a-t-il un acte de Dieu ? » Certains même proclament ces déclarations éhontées qui ne devraient jamais être prononcées : « L’homme a évolué à partir de singes anciens et le monde d’aujourd’hui est sorti d’une succession de sociétés primitives commençant il y a environ une éternité. Qu’un pays prospère ou décline repose entièrement entre les mains de ses habitants. » Entre temps, il fait en sorte que l’homme l’accroche au mur ou le place sur la table pour lui rendre hommage et lui faire des offrandes. En même temps qu’il proclame : « Il n’y a pas de Dieu. », il se présente, avec une légère rudesse, comme Dieu, chassant Dieu hors des limites de la terre tout en prenant la place de Dieu et jouant le rôle du roi des démons. Comme c’est insensé ! Il s’attire une haine absolue. Il semble que Dieu et lui soient des ennemis jurés et les deux ne peuvent coexister. Il complote pour chasser Dieu alors qu’il circule librement hors de la portée de la loi[2]. Quel roi des démons ! Comment tolérer son existence ? Il ne se reposera pas jusqu’à ce qu’il ait mis le désordre dans l’œuvre de Dieu et l’ait laissée complètement en lambeaux[3], se montant délibérément contre Dieu et L’accablant de plus en plus. Son visage hideux ayant depuis longtemps été complètement démasqué, il est maintenant blessé et meurtri[4], dans une triste condition et quand même, il ne relâche pas sa haine de Dieu, comme ce n’était qu’en dévorant Dieu d’une bouchée qu’il pourrait soulager la haine refoulée dans son cœur. Comment pouvons-nous le tolérer, cet ennemi de Dieu ? Seules son éradication et son extermination complètes réaliseront le souhait de notre vie. Comment peut-il être autorisé à continuer sa course effrénée ? Il a corrompu l’homme à tel point que l’homme ne connaît pas le ciel-soleil et est devenu abruti et insensible. L’homme a perdu la raison humaine normale. Pourquoi ne pas offrir en sacrifice tout notre être pour le détruire et le brûler afin d’éliminer toute inquiétude à l’avenir et permettre à l’œuvre de Dieu d’atteindre plus tôt une splendeur sans précédent ? Cette bande de scélérats sont venus dans le monde des hommes et l’ont complètement bouleversé. Ils ont conduit tous les hommes au bord d’un précipice, planifiant secrètement de les jeter en bas pour les détruire et de pouvoir ensuite dévorer leurs cadavres. Ils espèrent en vain de briser le plan de Dieu et d’entrer en compétition avec Lui misant tout sur un seul coup de dés[5]. Cela n’est pas facile du tout ! Après tout, la croix a été préparée pour le roi des démons qui est coupable des crimes les plus odieux. Dieu n’a pas de place sur la croix. Il l’a déjà mise de côté pour le démon. Dieu a gagné la victoire depuis longtemps et n’est plus triste à cause des péchés de l’humanité, mais Il apportera le salut à toute l’humanité.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

Après plusieurs milliers d’années de corruption, l’homme est devenu insensible et lent d’esprit, un démon qui s’oppose à Dieu, au point que sa rébellion de l’homme envers Lui a été documentée dans les livres d’histoire et qu’il est même incapable de décrire complètement son propre comportement rebelle. Car l’homme a été profondément corrompu par Satan et si égaré par Satan qu’il ne sait pas vers où se tourner. Même aujourd’hui, l’homme trahit encore Dieu : quand il Le voit, il Le trahit et quand il ne peut pas Le voir, il Le trahit aussi. Il y a même ceux qui, ayant été témoins de Ses malédictions et de Sa colère, Le trahissent malgré tout. Et ainsi Je dis que la raison et la conscience de l’homme ont perdu leur fonction originelle respective. L’homme que Je considère est une bête en tenue humaine, il est un serpent venimeux. Qu’importe à quel point il essaie de paraître pitoyable à Mes yeux, Je ne serai jamais miséricordieux envers lui, car l’homme ne comprend pas la différence entre le noir et le blanc, la vérité et la non-vérité. La raison de l’homme est très engourdie, mais il désire quand même gagner des bénédictions. Son humanité est particulièrement ignoble, mais il désire quand même posséder la souveraineté d’un roi. De qui pourrait-il être le roi, avec une telle raison ? Comment pourrait-il s’asseoir sur un trône, avec une telle humanité ? L’homme n’a vraiment aucune honte ! Il est un misérable vaniteux ! Pour ceux d’entre vous qui souhaitent gagner des bénédictions, Je vous suggère de chercher d’abord un miroir et de regarder votre propre reflet hideux : as-tu ce qu’il faut pour être roi ? As-tu le visage de quelqu’un qui pourrait gagner des bénédictions ? Il n’y a pas eu le moindre changement dans ton tempérament et tu n’as mis en pratique aucune vérité, mais tu souhaites quand même un merveilleux lendemain. Tu te fais des illusions ! Né dans une terre si souillée, l’homme a été gravement empoisonné par la société. Il a été influencé par l’éthique féodale et formé dans des « instituts d’enseignement supérieur ». La pensée arriérée, la moralité corrompue, le point de vue mauvais sur la vie, la philosophie infâme, l’existence absolument sans valeur, le mode de vie et les coutumes dépravés ont tous gravement envahi le cœur de l’homme, ainsi que sérieusement miné et attaqué sa conscience. En conséquence, l’homme s’éloigne de plus en plus de Dieu et s’oppose de plus en plus à Lui. Le tempérament de l’homme devient plus vicieux chaque jour et il n’y a pas une seule personne qui soit disposée à renoncer de bon gré à quoi que ce soit pour Dieu, pas une seule qui Lui obéisse de bon gré, ni, par ailleurs, une seule qui cherche de bon gré Son apparition. Au contraire, sous le domaine de Satan, l’homme ne fait que chercher le plaisir, se livrant à la corruption de la chair en terrain boueux. Même quand ils entendent la vérité, ceux qui vivent dans les ténèbres ne pensent pas à la mettre en pratique et ne sont pas enclins non plus à chercher Dieu, même s’ils ont vu Son apparition. Comment une humanité aussi dépravée aurait-elle la moindre chance de salut ? Comment une humanité aussi décadente pourrait-elle vivre dans la lumière ?

Extrait de « Avoir un tempérament inchangé, c’est être en inimitié envers Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

L’humanité n’est autre que Mon ennemi. L’humanité est le malin qui Me résiste et Me désobéit. L’humanité n’est autre que la progéniture du malin que J’ai maudit. L’humanité n’est autre que le descendant de l’archange qui M’a trahi. L’humanité n’est autre que l’héritage du diable, que J’ai rejeté il y a longtemps et qui est Mon ennemi irréconciliable depuis. Le ciel au-dessus de la race humaine est sombre et obscur, sans la moindre lueur de clarté. Le monde humain est plongé dans des ténèbres si épaisses que celui qui y vit ne voit même pas sa main tendue devant son visage ni le soleil quand il lève la tête. La route sous ses pieds, boueuse et pleine de nids de poule, serpente tortueusement. Toute la terre est jonchée de cadavres. Les coins sombres sont remplis de dépouilles, tandis que des foules de démons ont élu domicile dans les coins frais et ombragés. Et partout dans le monde des hommes, les démons vont et viennent en hordes. La progéniture de toutes sortes de bêtes, couverte de souillure, est engagée dans une bataille féroce dont le bruit remplit le cœur de terreur. À de tels moments, dans un tel monde, un tel « paradis terrestre », où va-t-on pour chercher les félicités de la vie ? Où pourrait-on aller pour trouver la destination de sa vie ? L’humanité, piétinée depuis longtemps sous les pieds de Satan, a été dès le début un acteur prenant l’image de Satan. Pire encore, elle est l’incarnation de Satan, servant de preuve pour témoigner de Satan haut et fort. Comment une telle race humaine, une telle bande d’ordures dégénérées, une telle progéniture de cette famille humaine corrompue, peut-elle témoigner de Dieu ? D’où vient Ma gloire ? Où peut-on commencer à parler de Mon témoignage ? Car l’ennemi ayant corrompu l’humanité, il se dresse contre Moi, a déjà capturé l’humanité (que J’ai créée il y a longtemps et qui était remplie de Ma gloire et de Ma vie) et l’a souillée. Il a arraché Ma gloire, et tout ce dont il a imprégné l’homme est un poison profondément entremêlé avec la laideur de Satan et le jus venant du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Au commencement, J’ai créé l’humanité, c’est-à-dire que J’ai créé l’ancêtre de l’humanité, Adam. Il était pourvu d’une forme et d’une image, débordant de vigueur, débordant de vitalité, et était, en outre, en compagnie de Ma gloire. C’était le jour glorieux où J’ai créé l’homme. Après cela, Ève a été produite à partir du corps d’Adam. Elle aussi était l’ancêtre de l’homme, et les gens que J’ai créés ont ainsi été remplis de Mon souffle et débordaient de Ma gloire. Adam est né de Ma main à l’origine et était la représentation de Mon image. Ainsi, la signification originelle d’« Adam » était un être créé par Moi, imprégné de Mon énergie vitale, imprégné de Ma gloire, ayant forme et image, ayant esprit et souffle. Il était le seul être créé qui avait un esprit et qui était capable de Me représenter, de porter Mon image et de recevoir Mon souffle. Au commencement, Ève était le second humain doué de souffle dont J’avais ordonné la création. Ainsi, la signification originelle d’« Ève » était un être créé qui continuerait Ma gloire, rempli de Ma vitalité et, en plus, doté de Ma gloire. Ève est venue d’Adam, donc elle a aussi porté Mon image, car elle a été le deuxième être humain à être créé à Mon image. La signification originale d’« Ève » était un humain vivant, avec un esprit, de la chair et des os, Mon deuxième témoignage, ainsi que Ma deuxième image parmi l’humanité. Ils étaient les ancêtres de l’humanité, le trésor pur et précieux de l’homme et, dès le début, des êtres vivants dotés d’un esprit. Cependant, le diable a piétiné la progéniture des ancêtres de l’humanité et l’a emmenée en captivité, plongeant le monde humain dans l’obscurité totale, de sorte que la progéniture ne croie plus en Mon existence. Plus abominable encore, même si le malin corrompt les gens et les piétine, il arrache cruellement Ma gloire, Mon témoignage, la vitalité que Je leur ai conférée, le souffle et la vie que Je leur ai insufflés, toute Ma gloire dans le monde humain et tout le sang du cœur que J’ai dépensé pour l’humanité. L’humanité n’est plus dans la lumière et a perdu tout ce que Je lui ai conféré, rejetant la gloire que Je lui ai accordée. Comment peut-elle reconnaître que Je suis le Seigneur de tous les êtres créés ? Comment peut-elle continuer à croire en Mon existence au ciel ? Comment peut-elle découvrir les manifestations de Ma gloire sur terre ? Comment ces petits-fils et ces petites-filles peuvent-ils accepter le Dieu que leurs propres ancêtres révéraient comme le Seigneur qui les a créés ? Ces petits-fils et petites-filles pitoyables ont généreusement « présenté » au malin la gloire, l’image, ainsi que le témoignage que J’ai accordés à Adam et Ève, de même que la vie que J’ai accordée à l’humanité et dont dépend leur existence. Sans prêter la moindre attention à la présence du malin, ils lui ont donné toute Ma gloire. N’est-ce pas l’origine de l’appellation « ordure » ? Comment une telle humanité, de tels démons maléfiques, de tels cadavres ambulants, de telles figures de Satan et de tels ennemis qui sont les Miens posséderaient-ils Ma gloire ? Je reprendrai Ma gloire, reprendrai Mon témoignage qui existe parmi les hommes, ainsi que tout ce qui M’a appartenu et que J’ai donné à l’humanité il y a longtemps. Je vais complètement conquérir l’humanité. Cependant, tu devrais savoir que les humains que J’ai créés étaient des hommes saints qui portaient Mon image et Ma gloire. Ils n’appartenaient pas à Satan, ni n’ont subi son piétinement, mais ils étaient Ma manifestation pure, exempts de la moindre trace de poison satanique. Et ainsi, Je fais savoir à l’humanité que Je veux seulement ce qui est créé de Ma main, les saints que J’aime et qui n’appartiennent à aucune autre entité. En outre, Je vais M’enorgueillir d’eux et les considérerai comme Ma gloire. Cependant, Je ne veux pas l’humanité qui a été corrompue par Satan, qui lui appartient encore et qui n’est plus Ma création originelle. Comme preuve de la gloire de Ma victoire contre Satan, Je vais conquérir complètement les survivants parmi les hommes, parce que J’ai l’intention de reprendre Ma gloire présente dans le monde humain. Je prends seulement Mon témoignage comme une cristallisation de Moi-même, comme l’objet de Ma jouissance. Telle est Ma volonté.

L’humanité s’est développée pendant des dizaines de milliers d’années pour arriver où elle en est aujourd’hui. Cependant, l’humanité de Ma création originelle a depuis longtemps sombré dans la dégénérescence. Elle n’est plus celle que Je désire, et ainsi, à Mes yeux, elle ne mérite plus le nom d’humanité. Elle est plutôt l’ordure d’humanité que Satan a prise en captivité, les cadavres ambulants pourris dans lesquels vit Satan et desquels il se vêt. Les gens ne croient pas du tout en Mon existence et n’accueillent pas Ma venue. L’humanité répond à Mes demandes seulement à contrecœur, y accédant temporairement, et ne partage pas sincèrement les joies et les peines de la vie avec Moi. Puisque les gens Me voient comme impénétrable, ils Me sourient à contrecœur, adoptant une attitude de flatterie semblable à celle envers quelqu’un au pouvoir. C’est parce qu’ils n’ont aucune connaissance de Mon œuvre et encore moins de Ma volonté à l’heure actuelle. Je serai honnête avec vous : quand le jour viendra, la souffrance de toute personne qui M’adore sera plus facile à supporter que la vôtre. Le degré de votre foi en Moi ne dépasse pas celui de Job, en réalité. Même la foi des pharisiens juifs surpasse la vôtre. Donc, si le jour de feu survient, votre souffrance sera plus grave que celle des pharisiens lorsque Jésus les a réprimandés, que celle des deux cent cinquante chefs qui se sont opposés à Moïse et que celle de Sodome dans les flammes brûlantes de sa destruction.

Extrait de « Ce que signifie être une personne véritable », dans La Parole apparaît dans la chair

Tous ceux qui sont du diable vivent pour eux-mêmes. Leur point de vue sur la vie et leurs maximes proviennent principalement des dictons de Satan, tels que : « Chacun pour soi, Dieu pour tous. » Les paroles prononcées par ces diables-rois, ces grands et ces philosophes de la terre sont devenues la vie même de l’homme. La plupart des paroles de Confucius, en particulier, encensé comme un « sage » par les Chinois, sont devenues la vie de l’homme. Il y a aussi les célèbres proverbes du bouddhisme et du taoïsme, ainsi que les dictons classiques, souvent cités, de diverses personnalités célèbres. Tous ces dictons constituent les grandes lignes des philosophies et de la nature de Satan. Ils illustrent et expliquent le mieux également la nature de Satan. Ces poisons qui ont été infusés dans le cœur de l’homme viennent tous de Satan ; aucun ne vient de Dieu. De telles paroles diaboliques sont également en opposition directe avec la parole de Dieu. Il est absolument clair que les réalités de toutes les choses positives viennent de Dieu et que toutes ces choses négatives qui empoisonnent l’homme viennent de Satan. Donc, tu peux discerner la nature d’une personne et son appartenance à partir de sa vision de la vie et de ses valeurs. Satan corrompt les hommes par l’éducation et par l’influence de gouvernements nationaux, de célébrités et de grands personnages. Leurs paroles diaboliques sont devenues la vie naturelle de l’homme. « Chacun pour soi, Dieu pour tous » est un dicton satanique bien connu qui a été instillé en tous et qui est devenu la vie de l’homme. Il y a d’autres paroles de philosophies de vie qui sont aussi comme ça. Satan utilise la belle culture traditionnelle de chaque nation pour éduquer les gens, provoquant la chute et l’engloutissement de l’humanité dans un abîme de destruction sans limites, et à la fin, les hommes sont détruits par Dieu parce qu’ils servent Satan et résistent à Dieu.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

En plus d’utiliser les divers résultats et conclusions scientifiques pour tromper l’homme, Satan se sert également de la science comme moyen de détruire et d’exploiter gratuitement le milieu vivant qui a été accordé à l’homme par Dieu. Il le fait sous prétexte que le milieu de vie de l’homme s’améliorera au fur et à mesure si l’homme mène des recherches scientifiques et, en outre, que le but même du progrès scientifique est de satisfaire les besoins croissants de l’homme au quotidien, ainsi que son besoin de toujours d’améliorer sa qualité de vie. C’est la raison pour laquelle Satan a mis au point la science. Cependant, qu’est-ce que la science a procuré à l’humanité ? De quoi est composé notre environnement immédiat ? L’air que l’humanité respire n’a-t-il pas été pollué ? L’eau que nous buvons est-elle encore pure ? (Non.) La nourriture que nous mangeons est-elle naturelle ? (Non.) Elle provient la plupart du temps de cultures ayant recours à des engrais et à la modification génétique, sans parler des mutations produites grâce à diverses méthodes scientifiques. Même les légumes et les fruits que nous mangeons ne sont plus naturels. Il n’est pas facile maintenant pour les hommes de trouver des œufs naturels à consommer. Et les œufs n’ont plus le même goût qu’autrefois, ayant déjà été traités par la prétendue science de Satan. Si l’on regarde la situation dans son ensemble, on constate que l’atmosphère tout entière a été détruite et polluée, que les montagnes, les lacs, les forêts, les rivières, les océans et tout ce qui se trouve au-dessus ou en dessous du sol ont été ruinés par des réalisations dites scientifiques. En d’autres termes, tout l’environnement naturel, tout le milieu de vie que Dieu a donné à l’humanité a été détruit et ruiné par la prétendue science. Bien que beaucoup de gens aient satisfait leurs attentes concernant la qualité de vie qu’ils cherchaient, assouvissant leur convoitise et leur chair, l’environnement dans lequel vit l’homme a été essentiellement détruit et ruiné par les diverses « réalisations » apportées par la science. Maintenant, nous n’avons plus le droit de respirer un seul souffle d’air pur. N’est-ce pas le chagrin de l’humanité ? Y a-t-il encore du bonheur à espérer pour l’homme, qui doit vivre dans ce milieu ? Cet environnement de vie a été créé par Dieu pour l’homme dès le début. L’eau que les hommes boivent, l’air que les hommes respirent, la nourriture que les hommes mangent, les plantes, les arbres et les océans… chaque élément de cet espace de vie a été accordé à l’homme par Dieu. Il est naturel et fonctionne selon une loi naturelle établie par Lui. Sans la science, les hommes auraient été heureux et auraient pu jouir de tout dans sa condition intacte, conformément à Sa manière et à ce qu’Il leur a octroyé pour leur jouissance. Maintenant, tout cela a cependant été détruit et ruiné par Satan. L’espace de vie fondamental de l’homme n’est plus dans sa condition originale, mais personne n’est capable de reconnaître ce qui a entraîné ces résultats ni comment ils se sont produits. De plus en plus de personnes s’intéressent à la science et la comprennent par les idées que Satan a inculquées en elles. N’est-ce pas odieux et pitoyable ? A-t-on encore besoin de la main de Dieu pour détruire cette humanité sur terre, maintenant que Satan contrôle l’espace dans lequel elle existe, son espace de vie, qu’il l’a corrompue de la sorte et que les hommes poursuivent leur expansion sur cette voie ? Si l’humanité continue à se développer de cette façon, quelle direction prendra-t-elle ? En plus de rechercher avidement la gloire et le gain, l’homme s’adonne continuellement à l’exploration scientifique et à des recherches approfondies pour satisfaire ses besoins et ses désirs matériels. Quelles sont ensuite les conséquences pour l’homme ? Tout d’abord, il n’y a plus d’équilibre écologique, ce qui entache et endommage le corps de tous les hommes, et diverses maladies infectieuses et plusieurs fléaux se sont répandus partout. C’est une situation sur laquelle l’homme n’a aucun contrôle, n’est-ce pas ? Maintenant que vous comprenez cela, si l’homme ne suit pas Dieu, mais suit toujours Satan de cette façon, utilisant le savoir pour s’enrichir continuellement, la science pour explorer sans cesse son avenir et ce genre de méthode pour continuer à vivre, pouvez-vous deviner quelle sera la fin naturelle de l’humanité ? (Son extinction.) Oui, elle finira par s’éteindre. Pas à pas, l’homme s’approche de sa propre extinction !

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique VI », dans La Parole apparaît dans la chair

Notes de bas de page :

1. « Non biodégradable » est employé ici de façon satirique et signifie que les gens sont rigides dans leur savoir, leur culture et leur point de vue spirituel.

2. « Circule librement hors de la portée de la loi » indique que le diable devient fou furieux et se déchaîne.

3. « Complètement en lambeaux » se réfère à la façon dont le comportement violent du diable est insupportable à voir.

4. « Blessé et meurtri » se réfère au laid visage du roi des démons.

5. « Misant tout sur un seul coup de dés » signifie jouer tout son argent sur un seul pari dans l’espoir de gagner à la fin. C’est une métaphore pour les complots sinistres et infâmes du diable. L’expression est utilisée d’une façon moqueuse.

a. Les Quatre Livres et les Cinq Classiques sont les livres du confucianisme qui font autorité en Chine.

Précédent: 1. Satan trompant et corrompant l’humanité est la racine des ténèbres et du mal dans le monde.

Suivant: 3. Comment Dieu met fin à l’âge sombre du domaine de Satan dans les derniers jours

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

5. Pourquoi on dit que les deux incarnations de Dieu complètent la signification de l’incarnation

Dieu est devenu chair parce que l’objet de Son travail n’est pas l’esprit de Satan ou tout autre être incorporel, mais l’homme qui est chair et a été corrompu par Satan. C’est précisément parce que la chair de l’homme a été corrompue que Dieu a fait de l’homme charnel l’objet de Son travail ; en outre, parce que l’homme est corrompu, Dieu a fait de l’homme le seul objet de Son travail à toutes les étapes de Son travail de salut. L’homme est un être mortel, de chair et de sang, et Dieu est Le Seul qui puisse sauver l’homme. Ainsi, Dieu doit devenir chair et posséder les mêmes attributs que l’homme pour faire Son travail, afin que Son travail soit réussi. Dieu doit devenir chair pour faire Son travail précisément parce que l’homme est chair et incapable de vaincre le péché ou de se dépouiller de la chair. Bien que l’essence et l’identité de Dieu incarné diffèrent grandement de l’essence et de l’identité de l’homme, Son apparence est identique à celle de l’homme ; Il a l’apparence d’une personne normale, vit la vie d’une personne normale, et ceux qui Le voient ne peuvent discerner aucune différence avec une personne normale.

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre