L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoins de Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

24. Quelle est la différence entre un bon serviteur et un mauvais serviteur ?

Paroles de Dieu concernées :

Ceux qui servent Dieu devraient être les intimes de Dieu, ils devraient être aimés par Dieu et capables de la plus grande loyauté à Dieu. Peu importe que tu agisses à l’insu des gens ou devant eux, tu es en mesure de gagner la joie de Dieu devant Dieu, tu es en mesure de tenir ferme devant Dieu, et quelle que soit la façon dont les autres te traitent, tu suis toujours ton propre chemin et tu prêtes toute ton attention au fardeau de Dieu. Seul un tel homme est un intime de Dieu. Que les intimes de Dieu soient capables de Le servir directement vient du fait qu’ils ont reçu la grande commission de Dieu et le fardeau de Dieu, ils sont en mesure de considérer le cœur de Dieu comme le leur propre, et le fardeau de Dieu comme leur fardeau, et ils n’accordent aucune importance à leur gain ou leur avantage : même quand ils ne retirent aucun avantage et ne gagneront rien, ils croiront toujours en Dieu avec un cœur aimant. Et donc, ce genre de personne est un intime de Dieu. Les intimes de Dieu sont aussi Ses confidents ; seuls les confidents de Dieu pourraient partager Son inquiétude et Ses désirs, et, bien que leur chair soit endolorie et faible, ils sont capables d’endurer la douleur et d’abandonner ce qu’ils aiment pour satisfaire Dieu. Dieu confie plus de fardeaux à de telles gens et ce que Dieu fera est exprimé par ces gens. Ainsi, ces gens sont aimés par Dieu, ils sont les serviteurs de Dieu, ils sont selon Son cœur, et seuls des gens comme cela peuvent régner avec Dieu.

Extrait de « Comment servir en harmonie avec la volonté de Dieu », La Parole apparaît dans la chair

Le travail d’un travailleur qualifié peut amener les gens sur la bonne voie et leur permettre d’approfondir la vérité. Le travail qu’il fait peut amener les gens devant Dieu. En outre, le travail qu’il fait peut varier d’un individu à l’autre et n’est pas lié à des règles, accordant aux gens la libération et la liberté. De plus, ces gens peuvent se développer dans la vie et approfondir la vérité. Le travail d’un travailleur non qualifié manque la cible ; son travail est stupide. Il n’a que des règlements à donner aux gens ; ce qu’il exige des gens ne varie pas d’un individu à l’autre ; il ne travaille pas en fonction des besoins réels des gens. Dans ce type de travail, il y a trop de règlements et trop de doctrines, et le travailleur ne peut pas amener les gens dans la réalité ou dans la pratique normale de la croissance dans la vie. Il ne peut que permettre aux gens d’endurer quelques règles sans valeur. Ce type de direction ne peut qu’égarer les gens. Il t’amène à devenir comme lui ; il peut t’amener dans ce qu’il a et ce qu’il est.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », La Parole apparaît dans la chair

A l’image d’une personne qui sert, tu dois être capable de défendre les intérêts de l’Église en tout ce que tu fais, plutôt que de veiller à tes propres intérêts. C’est inacceptable que tu fasses cavalier seul, alors que tu le sous-estimes et il te sous-estime. Les personnes qui agissent de cette façon ne sont pas dignes de servir Dieu ! Le tempérament d’une telle personne est très mauvais ; pas même une trace d’humanité ne reste en elles. Elles sont Satan à cent pour cent ! Elles sont des brutes ! Pourtant, les choses de ce genre se passent même encore actuellement au milieu de vous, allant jusqu’au point de vous attaquer l’un à l’autre au cours des échanges, cherchant intentionnellement des prétextes, des visages devenant tous rouges du fait de vous chamailler sur de petites choses, personne ne cherchant à se laisser faire, chacun cachant à l’autre ce qu’il a en lui, surveillant attentivement l’autre partie et étant sur ses gardes. Est-ce-que ce genre de tempérament peut convenir avec le service de Dieu ? Un travail comme le vôtre peut-il être bénéfique pour les frères et sœurs ? Tu es non seulement incapable de conduire les gens sur un parcours de vie décent, en effet, tu injectes tes tempéraments corrompus dans les frères et sœurs. Est-ce que tu ne blesses pas les autres ? Ta conscience est mauvaise, pourrie jusqu’à la moelle ! Tu n’entres pas dans la réalité et tu ne mets pas la vérité en pratique. De surcroît, tu exposes sans honte ta nature diabolique aux autres personnes, tu n’as absolument honte de rien ! Les frères et sœurs t’ont été confiés, mais tu les conduis en enfer. N’es-tu pas quelqu’un dont la conscience soit devenue pourrie ? Tu es totalement effronté !

Extrait de « Servir comme le firent les Israélites », La Parole apparaît dans la chair

Beaucoup de gens derrière Moi convoitent la bénédiction du statut, ils se gavent de nourriture, ils aiment dormir et prêter toute leur attention à la chair, toujours craintifs qu’il n’y ait pas moyen de se libérer de la chair. Ils ne remplissent pas leur fonction normale dans l’Église et ils mangent gratuitement, ou bien ils admonestent leurs frères et sœurs avec Mes paroles, ils sont hautains et dominent sur les autres. Ces gens continuent de dire qu’ils accomplissent la volonté de Dieu, ils disent toujours qu’ils sont les intimes de Dieu. N’est-ce pas absurde ? Si tes motivations sont bonnes, mais tu es incapable de servir la volonté de Dieu, alors tu es stupide ; mais si tes motivations ne sont pas bonnes et tu dis quand même que tu sers Dieu, alors tu es quelqu’un qui s’oppose à Dieu et tu dois être puni par Dieu ! Je n’ai aucune sympathie pour de telles gens ! Dans la maison de Dieu, ils mangent gratuitement, convoitent toujours le confort de la chair et ne considèrent pas les intérêts de Dieu ; ils cherchent toujours ce qui est bon pour eux et ils ne prêtent aucune attention à la volonté de Dieu. Tout ce qu’ils font n’est pas considéré par l’Esprit de Dieu. Ils manipulent toujours et complotent contre leurs frères et sœurs, et ils sont des êtres à deux visages comme un renard dans une vigne, qui vole toujours les raisins et piétine le vignoble. De telles gens pourraient-ils être les intimes de Dieu ? Es-tu apte à recevoir les bénédictions de Dieu ? Tu n’assumes aucune responsabilité de ta vie et de l’Église. Es-tu apte à recevoir la commission de Dieu ? Qui oserait faire confiance à quelqu’un comme toi ? Quand tu sers comme cela, Dieu pourrait-Il oser te confier une plus grande tâche ? Ne retardes-tu pas les choses ?

Extrait de « Comment servir en harmonie avec la volonté de Dieu », La Parole apparaît dans la chair

Servir Dieu n’est pas une mince affaire. Ceux dont le tempérament corrompu n’a pas changé ne peuvent jamais servir Dieu. Si ton tempérament n’a pas été jugé et châtié par la parole de Dieu, alors ton tempérament représente encore Satan. Cela est suffisant pour prouver que ton service pour Dieu dépend de ta propre bonne intention. C’est un service basé sur ta nature satanique. Tu sers Dieu avec ton caractère naturel et en fonction de tes préférences personnelles ; en plus, tu continues de penser que Dieu aime tout ce qui te plaît et que Dieu hait tout ce qui ne te plaît pas, et ton travail est entièrement guidé par tes propres préférences. Peut-on dire que c’est servir Dieu ? En fin de compte, ton tempérament de vie ne changera pas d’un iota. En fait, tu deviendras plus têtu, car tu as servi Dieu, et ton tempérament corrompu en sera profondément enraciné. À l’intérieur de toi-même, tu développeras des doctrines pour servir Dieu basées sur rien d’autre que ton propre caractère et des expériences découlant de ton service selon Ton propre tempérament. C’est une leçon tirée de l’expérience humaine. C’est la philosophie de la vie de l’homme. Ce type de personnes font partie des pharisiens et des responsables religieux. S’ils ne se réveillent jamais ni ne se repentent, alors ils finiront par se transformer en faux Christs qui apparaîtront dans les derniers jours. Ils seront des imposteurs. Les faux Christs et les imposteurs dont on a parlé seront issus de ce genre de personnes. Si ceux qui servent Dieu suivent leur caractère et agissent selon leur propre volonté, alors le risque qu’ils soient chassés est constant. Ceux qui appliquent leurs nombreuses années d’expérience au service de Dieu à séduire le cœur des gens, à faire la morale aux gens et à les contrôler, à s’élever eux-mêmes, et qui jamais ne se repentent, ne se confessent, ne renoncent aux avantages que procure la position, ces gens tomberont devant Dieu. Ils sont des gens de même type que Paul, vaniteux de leur ancienneté et s’en prévalant. Dieu ne perfectionnera pas ce type de personnes. Ce genre de service fait obstacle à l’œuvre de Dieu. Les gens aiment s’accrocher à ce qui est vieux. Ils s’accrochent aux notions du passé, aux choses du passé. C’est un sérieux obstacle à leur service. Si tu ne peux pas t’en débarrasser, ces choses obstrueront toute ta vie. Dieu ne te félicitera pas le moins du monde, même si tu cours constamment ou te casses le dos en travaillant, ni même si tu es martyrisé dans le cadre de ton service pour Dieu. Bien au contraire : Il dira que tu es un malfaiteur.

Extrait de « Mettre fin au service religieux », La Parole apparaît dans la chair

Tous ceux qui ne comprennent pas le but de l’œuvre de Dieu sont ceux qui s’opposent à Dieu, et plus encore sont ceux qui sont conscients du but de l’œuvre de Dieu, mais ne cherchent pas à satisfaire Dieu. Les gens lisent la Bible dans des églises imposantes et récitent la Bible tous les jours, mais aucun d’eux ne comprend le but de l’œuvre de Dieu. Aucun n’est capable de connaitre Dieu ; en plus, aucun n’est en accord avec le cœur de Dieu. Ils sont tous des hommes vils et sans valeur, orgueilleux qui se présentent pour enseigner Dieu. Bien qu’ils brandissent le nom de Dieu, ils s’opposent à Lui volontairement. Bien qu’ils disent être croyants en Dieu, ce sont eux qui mangent la chair et boivent le sang de l’homme. Tous ces hommes sont des diables qui dévorent l’âme de l’homme, des démons qui dérangent intentionnellement ceux qui tentent d’emprunter la bonne voie, et des pierres d’achoppement qui entravent le chemin de ceux qui cherchent Dieu. Puisqu’ils sont de « chair ferme », comment leurs disciples sauront-ils qu’ils sont des antéchrists qui mènent l’homme à s’opposer à Dieu ? Comment sauront-ils qu’ils sont des démons vivants qui cherchent spécialement des âmes à dévorer ?

Extrait de « Tous ceux qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », La Parole apparaît dans la chair

L’échange de l’homme :

Les conducteurs et ouvriers de l’église à tous les niveaux peuvent être répartis en trois catégories de personnes. La manière la plus appropriée de décrire ces trois types de personnes est la suivante : les serviteurs loyaux, les serviteurs déloyaux et les serviteurs du mal. Les premiers peuvent vraiment suivre l’œuvre de Dieu, sont en mesure de défendre l’œuvre de Dieu dans l’accomplissement de leurs devoirs, peuvent tout abandonner et déployer tous les efforts possibles pour Dieu et peuvent exalter Dieu et témoigner de Lui. Ce groupe de personnes est vraiment en quête de la vérité, cherche à devenir parfait et il est classé dans la catégorie des serviteurs loyaux de Dieu. Les deuxièmes ne possèdent pas la réalité de la vérité, sont incapables de défendre l’œuvre de Dieu dans l’accomplissement de leurs devoirs, n’agissent pas conformément aux arrangements de l’œuvre, font tout ce qu’ils veulent et agissent de façon imprudente, traitent les gens en fonction de leurs émotions, agissent selon leur penchant vis-à-vis de la chair, n’observent pas les principes de la vérité, pratiquent la vérité avec de grandes difficultés, engagent souvent des transactions avec Dieu ; elles prennent le chemin de l’antéchrist et se classent dans la catégorie des serviteurs déloyaux. Les troisièmes sont arrogants et vaniteux, sont en quête d’un statut, sont ambitieux et cherchent sans cesse à contrôler les élus de Dieu et gouvernent avec suprématie et répriment et pratiquent une discrimination envers ceux qui sont en désaccord avec eux, restreignent, lient et piègent les élus de Dieu, essaient de contrôler les élus de Dieu afin d’établir un royaume indépendant ; ils sont classés dans la catégorie des méchants qui sont du même genre que les faux conducteurs et les antéchrists, c’est-à-dire les serviteurs du mal. […]

Le Saint-Esprit œuvre dans ceux qui ont beaucoup d’humanité et qui aiment la vérité. Ceux qui n’ont pas beaucoup d’humanité et qui n’aiment pas la vérité ne peuvent recevoir l’œuvre du Saint-Esprit. Quand la nature humaine de quelqu’un est perfide, vicieuse et insidieuse, alors cette personne est diabolique et, bien sûr, elle est classée dans la catégorie des serviteurs du mal. Les serviteurs du mal sont les ennemis de Dieu et font l’objet de la malédiction et de la punition de Dieu. Il est parfaitement approprié d’utiliser les termes de serviteurs loyaux (tels les loyalistes dont parlent les non-croyants), de serviteurs déloyaux (comme les fonctionnaires déloyaux de la Cour dont parlent les non-croyants) et de serviteurs du mal (comme la dangereuse racaille dont parlent les non-croyants) pour décrire ces trois catégories de conducteurs et d’ouvriers. Les personnes classées dans la catégorie des serviteurs loyaux sont plus honnêtes et ont une conscience et du bon sens et soutiennent l’œuvre de Dieu durant tout le temps où elles accomplissent leur devoir. Ce sont toutes des conducteurs et des ouvriers obéissants et fidèles à Dieu et elles recevront le salut de Dieu et Il les amènera à la perfection. Les personnes classées dans la catégorie des serviteurs déloyaux n’aiment pas la vérité, ne sont pas disposées à rechercher la vérité et ne témoignent pas d’une véritable obéissance à l’égard de Dieu. Elles font tout ce qu’elles veulent en accomplissant leur devoir. Elles traitent les personnes en se basant sur des réactions émotionnelles et ne sont ni justes ni raisonnables. Lorsqu’elles servent Dieu, elles résistent à Dieu, suivent les pulsions de la chair et accomplissent des choses sans aucun principe, engagent même des transactions avec Dieu. Parfois, elles peuvent trahir la vérité et Dieu et même aller à l’encontre de l’intérêt de la famille de Dieu, en ne préservant pas une once de l’œuvre de Dieu. Ce type de personne est classé dans la catégorie des serviteurs déloyaux, tout comme les fonctionnaires déloyaux de la Cour dont parlent les non-croyants. [...] Bien sûr, tous les serviteurs déloyaux sont classés parmi les faux conducteurs et ouvriers. Cependant, certains faux conducteurs et ouvriers ont beaucoup d’humanité et sont parfaitement capables de se repentir et de changer. Ils doivent être traités avec amour et recevoir une autre chance de s’entraîner. Tous les serviteurs mauvais sont des faux guides et des antéchrists possédant une nature démoniaque. Bien sûr, tous les serviteurs du mal sont classés dans la catégorie des personnes diaboliques. Ils possèdent la nature et l’essence du diable et ces personnes mauvaises peuvent accomplir toute sorte de méfaits et réprimer brutalement et persécuter les élus de Dieu. Elles s’efforcent de perturber et d’interrompre l’œuvre de Dieu et d’aller à l’encontre de Dieu en toute chose, comme si elles étaient insensibles. Elles ont le cœur endurci et entêté. N’est-ce pas cela être ennemi de Dieu ? Les serviteurs du mal ne peuvent être sauvés. Par conséquent, la famille de Dieu doit expulser les faux conducteurs et les antéchrists de nature démoniaque. Il n’y a pas de place pour la réconciliation.

Extrait de « Ce n’est qu’à travers la vraie obéissance à l’œuvre de Dieu que l’on peut entrer dans la réalité de la vérité », Annales sélectionnés des arrangements de l’œuvre de l'Église de Dieu Tout-Puissant

Si les conducteurs sont réellement compétents, la coordination entre eux et ceux qui sont sous leur autorité se fera sans heurts. Il n’y aurait pas de tension, mais l’harmonie. Ce serait plein de vitalité et la vie de l'église s’épanouirait chaque jour qui passe. Il n'existe pas de négativité, personne ne reste en arrière. La justice émerge et tous les membres de l'église travaillent de concert. Ils unissent leurs efforts et peuvent témoigner de Dieu et L’exalter. C'est le meilleur résultat. Si l'église demeure sans vie, et que la majorité des personnes sont dans la négativité, cela prouve que tu as failli dans ta conduite de montrer l’exemple. La vie spirituelle est comparable à une voiture à chevaux et le conducteur à un limonier. Si le limonier est capable, alors la voiture pourra être tractée en avant. Elle se déplacera lorsqu’elle devra le faire et accélèrera lorsqu’elle devra accélérer. Rien ne pourra l'arrêter. Lorsque quelqu’un est vraiment compétent dans son service pour Dieu, toutes les difficultés peuvent être résolues quel que soit l’endroit où il va, et peu importe les problèmes que les personnes rencontrent, il peut en discuter avec elles et leur montrer le chemin. Cela réjouit les hommes si le fardeau est allégé. Quelle que soit la difficulté de la situation rencontrée à un endroit donné, s’il reste plusieurs jours et rassemble les hommes le temps de quelques réunions, alors les hommes seront éclairés. Ils se remplissent d’énergie lorsque la vérité est comprise et leur négativité disparaît complètement. La lutte de la chair se dissipe et la vie spirituelle prend un bon départ. Un vrai serviteur de Dieu peut percevoir les déficiences des personnes, et il sait ce qu’il doit apporter à chacun, par où commencer, et comment résoudre les problèmes. Peu importe qu’il soit nouveau ou ancien dans la foi, âgé ou jeune, conducteur ou adepte, il peut parfaitement prendre soin d’eux. Tous leurs problèmes peuvent être résolus et il peut communiquer avec tous. Pour tous ceux qui servent réellement, la communication de la vérité n'est pas régie par des règles et elle ne se fait pas machinalement. Ils parleront de tout côté et sous tous les angles. Ils parleront différentes langues et combineront tous les types de faits. Les hommes comprendront quelle que soit leur classe et en récolteront les bénéfices. Tous aimeront rencontrer ceux qui servent vraiment, ils seront prêts à leur ouvrir leur cœur, à communiquer avec eux, les respecteront et seront prêts à se lier d'amitié avec eux et à leur parler du fond du cœur. Si tous ont peur et te fuient, alors tu es en difficulté. Il n’est pas bon signe que le hibou de nuit entre dans la maison. Ceux dont le cœur est en accord avec la volonté de Dieu demeurent dans l'église, vaquant à leurs différentes missions, vivant et mangeant avec les hommes, leur parlant toute la nuit. Lorsqu'ils confient du travail à des personnes, ils les exhortent à de multiples reprises. Ils craignent de ne pas bien faire et ne manifestent jamais de la froideur aux hommes. Ils savent que quitter leur lieu de travail est un manquement à leur devoir. Ceux qui quittent leur mission sont des profiteurs. Est-il possible de résoudre toutes les difficultés de la vie réelle sans rencontrer les conducteurs locaux qui coordonnent avec toi ? Cela peut-il se faire sans avoir profondément expérimenté la vie de l’église à un niveau basique ? Peut-il y avoir un quelconque résultat sans une communication cœur-à-cœur ? Peux-tu t’arrêter dans ton travail si ta voix n'est pas encore rauque ? As-tu un fardeau si tu n’as rien sur le cœur ? Si tu n'as pas perdu de poids, travailles-tu sérieusement ? Est-ce que les personnes qui cèdent au plaisir de la bonne nourriture peuvent avoir de la considération pour les intentions de Dieu ? Est-ce que celles qui prêtent une grande attention à ce qu'elles mangent et aux vêtements qu’elles portent attachent une importance au résultat de leur travail ? Peuvent-elles vraiment accomplir un bon travail si elles entrent seulement en contact avec quelques personnes qui leur sont agréables tout en évitant de rencontrer celles qui ne le sont pas ? Ne sont-elles pas des parasites en quête d'une vie facile, confortable et agréable ?

Ceux qui servent réellement Dieu connaissent leurs manquements et peuvent toujours s'équiper et en même temps communiquer la vérité aux autres, et plus encore, ils sont concentrés sur leur entrée dans la vérité et sur une plus profonde connaissance d’eux-mêmes. Ils peuvent se garder d'être arrogants, prétentieux et frimeurs. Ils ouvrent également volontiers leur cœur pour permettre aux autres de connaître leurs faiblesses et leurs défauts. Par conséquent, leur communication est sincère et authentique, sans fausses prétentions. Les hommes auront confiance en eux, les respecteront et obéiront à la vérité qu'ils transmettent.

Ceux qui servent réellement Dieu comprennent l'œuvre du Saint-Esprit et savent ce qui vient de leur propre expérience et ce qui vient de l'illumination du Saint-Esprit. Ils craignent Dieu et ne sont ni arrogants ni vantards. Ils ne méprisent pas les autres du fait qu'ils ont l’œuvre du Saint-Esprit, mais ils ont davantage de considération pour les autres, prennent soin des autres et servent les autres. Ils préféreraient souffrir pour que les autres soient heureux. Ils comprennent les difficultés que les hommes endurent et par ailleurs ils comprennent parfaitement combien il est pénible pour une personne qui n’a pas la vérité de tomber dans l'obscurité. Ils comprennent encore davantage la joie d'être éclairés par le Saint-Esprit et sont désireux de partager leur illumination par le Saint-Esprit avec les autres et de partager le bonheur avec les autres. Ils ne considèrent pas le travail du Saint-Esprit comme un capital de jouissance. Ils apprécient l’œuvre du Saint-Esprit et peuvent manifester de la considération pour la volonté de Dieu. Ils sont prêts à résoudre les difficultés et la peine des autres et à transmettre la joie qu’ils tirent de l’œuvre du Saint-Esprit afin de satisfaire Dieu. Ils peuvent coopérer proactivement à l'œuvre du Saint-Esprit, manifester toute la considération envers la volonté de Dieu et renoncer au plaisir afin de satisfaire Dieu. Ils refusent la bénédiction du statut, ne recherchent pas de traitement de faveur, servent Dieu avec piété et respect et accomplissent leur devoir loyalement. Les personnes qui servent Dieu de cette manière agissent en accord avec la volonté de Dieu.

Pour réaliser le service selon la volonté de Dieu, il faut d'abord passer par des changements de tempérament de vie. Lorsque celui-ci aura changé, un service formel pourra débuter. Une expérience de quelques années est nécessaire et sans la vérité, il n'y aura aucun résultat positif. Si les hommes comprennent réellement le vrai sens du service, ils sauront comment accomplir correctement leur devoir. Ils comprendront parfaitement que bien faire leur devoir équivaut à transmettre aux autres la vérité, le chemin et la vie qu'elles ont reçus de l'œuvre de Dieu et à transmettre leur expérience, la connaissance de Dieu et la lumière que l'Esprit Saint a révélées à l'Église, pour que d'autres puissent la partager, parvenir à des changements dans leur tempérament de vie, connaître Dieu, obéir à Dieu, être fidèles à Dieu et être gagnés par Dieu. Ils ne s'équipent pas de la connaissance de la vérité et n’enseignent pas aux autres les lettres et les doctrines pour mettre en avant leur intelligence. Accomplir son devoir implique de prendre soin des autres, les aider, être prévenant et s’occuper d’eux avec l’amour de Dieu, prendre soin des autres en s’oubliant soi-même, en pensant sans cesse aux autres, tout en restant centré sur l'église, préférant souffrir davantage pour que la plupart gagnent la vie et soient sauvés, et payer tous les coûts afin que les hommes comprennent la vérité et se dépensent pour Dieu, pour satisfaire la volonté de Dieu. Ce n’est ni se glorifier soi-même pour son statut ni s’attacher aux plaisirs de la chair — peu importe la souffrance des frères et des sœurs — ni satisfaire simplement son propre désir de manger, de boire et jouir davantage, en abandonnant les avantages des frères et sœurs. Certaines personnes travaillent même en fonction des préférences et des convoitises. Si une personne les reçoit bien et gagne leur faveur, elles échangeront avec elles. À l’inverse, elles refuseront. La personne la plus méprisable est celle qui s’engage à commercialiser son travail. Faire son devoir, c'est accorder son cœur à la volonté de Dieu — se soucier de ce dont Dieu a souci, penser à ce que Dieu pense, se préoccuper des préoccupations de Dieu et placer à tout moment l’intérêt de la famille de Dieu en premier. C’est travailler dur jusqu’à négliger ses repas et son sommeil et déployer des efforts assidus, et accomplir le travail que Dieu a confié avec un sens de la responsabilité digne d'un maître. Ce n’est ni attendre une récompense en échange d’un petit travail, ni attendre de jouir après avoir un peu souffert, ni devenir orgueilleux et vaniteux après avoir réalisé des résultats, ni jouir d'un statut et agir comme un tyran. Ceux qui accomplissent leur devoir en toute loyauté se soumettent aux arrangements de Dieu, sont loyaux et dévoués, travaillent sans se plaindre et de manière désintéressée comme des serviteurs de Dieu, animés par le seul désir de rendre l’amour de Dieu et de servir dignement Dieu par leur vie. Ils se considèrent comme rien de plus qu’un monceau de terre sans honneur, et même indignes de jouir de la grâce de Dieu, et ils sont complètement à la merci de Dieu et ne se plaignent pas. Ce ne sont pas de mesquins et éhontés hypocrites qui chérissent leur propre vie, espèrent recevoir bonne fortune et espèrent être au-dessus des autres et aiment être supérieurs aux autres. Accomplir son devoir, c'est avoir la considération de la volonté de Dieu et du fardeau de Dieu, considérer les frères et sœurs comme ses parents, vouloir être le serviteur de tous, porter la vie des frères et des sœurs dans son cœur, oser prendre des responsabilités, ne rien devoir à qui que ce soit, laisser les hommes jouir de leurs gains, servir en conscience, et accepter d’être supervisé par tout le monde. Ce n’est pas dire quelque chose d’agréable à l'oreille, pour ne rien faire effectivement, ni profiter de l'hospitalité des frères et sœurs tout en les intimidant, ni demander aux hommes de bien prendre soin de vous en faisant ceci ou cela tout en donnant des leçons aux hommes, en les émondant et traitant à tout bout de champ, ce n’est pas non plus demander aux hommes de venir s’occuper de vous lorsque vous êtes malade et leur demander de vous accompagner lorsque vous en avez besoin. Une telle personne qui prend les autres pour ses serviteurs ne sert Dieu en rien ; bien au contraire, il s’élève lui-même, se rend témoignage à lui-même, se gonfle d’orgueil, pousse les autres à le traiter comme Dieu, et a très peur d’avoir une mauvaise réputation et de ne pas être convaincant aux yeux des hommes. Il renforce vigoureusement l'offensive et tyrannise même inlassablement les hommes pour qu’ils lui obéissent et l'adorent, et s'assied à la place de Dieu pour enseigner les leçons aux hommes. Il méprise tout le monde et fait tout ce qui est en son pouvoir pour créer sa sphère d'influence, il mène ses propres affaires pour que les hommes fassent de lui l’épicentre, écoutent ses paroles, obéissent à ses arrangements et mettent Dieu à l'écart pour l'adorer. Après plusieurs années de travail, les personnes qu’il conduit n’ont aucune connaissance de Dieu. Au contraire, elles ont toutes peur de lui et lui obéissent. Il est devenu un dieu. N’est-ce pas amener les hommes à l’admirer ? Ce genre de personne est un brigand, un voleur au sein de la famille et un antéchrist.

Extrait de « Le vrai sens du service et des devoirs des ouvriers », Collection de sermons - approvisionnement pour la vie

Vénérez-vous en ce moment des pasteurs et des guides religieux ? Vous ne le faites plus. Pourquoi ne le faites-vous plus ? Quelqu’un a dit : « Ils n’ont pas la vérité, c’est pourquoi je ne les vénère pas. » Très bien dit, ces paroles sont pragmatiques. Quoi d’autre ? Ils sont tous des antéchrists et ils ont un cœur mauvais. Ils ont cloué Christ à la croix, mais ils ne le regrettent pas et ne réfléchissent pas sur eux-mêmes non plus. Ils n’ont pas l’impression d’avoir fait quoi que ce soit de mal. Ils ne pensent pas être des pécheurs en chef. Le cœur de ces hommes est très mauvais et sombre. Se pourrait-il simplement qu’ils n’aient aucune vérité du tout ? Ils sont remplis à ras bord du tempérament de Satan et du mal. Ils n’ont pas un brin de conscience ou de sens ! Non seulement ils n’ont pas la vérité, ils n’ont pas d’humanité du tout non plus. Ils sont complètement mauvais et démoniaques. Ils bénissent quiconque leur verse de l’argent. Si vous ne leur donnez pas d’argent, ils ne vous béniront pas. Ils sont tellement abjects qu’ils ne bénissent les hommes que pour l’argent ! Que leur as-tu apporté dans la vie en échange des contributions financières des élus de Dieu ? As-tu, de fait, amené des hommes devant Dieu ? As-tu aidé des hommes à obtenir l’œuvre du salut de Dieu ? As-tu aidé des hommes à obtenir toute la vérité que Dieu exprime ? As-tu aidé des hommes à obtenir le salut ? Es-tu digne de profiter de leurs offrandes ? Tu n’as rien apporté du tout aux élus de Dieu dans la vie. Tu n’as pas du tout conduit ceux qui croient en Dieu devant Dieu. Au lieu de cela, tu les as attirés à toi et tu as fait de leur chair un festin et bu leur sang. N’es-tu pas un simple parasite ? Dis-moi, ce genre de faux pasteur, de démon et de dégénéré est-il digne de servir Dieu ? C’est pourquoi les hommes doivent voir l’essence de cette situation clairement. Quand tu l’auras vue clairement, non seulement tu ne vénéreras plus ces personnes, mais tu les haïras. Tu comprendras pourquoi ces genres d’hommes méritent d’être maudits. Ils sont les ennemis de Dieu. Ils sont les ennemis des élus de Dieu. Une fois que tu auras ce genre de compréhension, tu verras cette situation clairement. […] Des croyants font des dons à l’église pour pouvoir atteindre le salut, avoir une meilleure foi en Dieu et obtenir la vérité. Cependant, les pasteurs gardent cet argent pour eux-mêmes et le dépensent. Après l’avoir pris, ils placent leurs mains sur la tête des croyants pour les bénir. Que pensent-ils ? « Je t’ai déjà béni. Je peux dépenser ton argent. » N’est-ce pas là un parasite ? N’est-ce pas là monstre sangsue ? Suppose qu’un jour Dieu apparaisse en public et dise : « Je suis Dieu Tout-Puissant. Je suis le Dieu Tout-Puissant que tu persécutes. » En voyant cela, les pasteurs diraient : « Oh non. Le Dieu Tout-Puissant que nous avons condamné s’avère être le vrai Dieu ! » En voyant cela, les frères et sœurs de ces églises diraient : « Oh non, notre pasteur nous a trompés. Il a dit que Dieu Tout-Puissant est faux, qu’Il n’est pas le chemin véritable. C’est terrible ! Nous nous sommes fait avoir par notre pasteur. Il nous a trompés. Nous avons donné tellement d’argent, pourtant nous n’avons pas obtenu le chemin véritable. Il ne nous a pas permis de recevoir la seconde venue du Seigneur Jésus. Il ne nous a pas permis d’accepter le chemin véritable. Quel tricheur, ce pasteur ! » Alors, ces croyants se lèveraient, saisiraient ce pasteur par le col et le gifleraient. Qu’est-ce que cela ? Cela s’appelle récolter ce que l’on sème, n’est-ce pas ? Les hommes donnent des milliers, des dizaines de milliers, même des centaines de milliers. Quand ils s’apercevront qu’ils ont été escroqués, comme leur haine sera grande dans leur cœur ! N’est-ce pas un péché pour ce pasteur de dévorer l’argent de ces hommes et de boire leur sang ? C’est un péché, c’est une dette de sang ! Pour l’instant, ils profitent des dons de ces croyants. Ils pensent que ce n’est pas un problème. Se sentent-ils coupables à l’intérieur ? S’ils avaient une conscience, ils se sentiraient coupables à l’intérieur. As-tu amené des hommes devant Dieu ? Quelle provision avez-vous faite aux hommes ? Es-tu digne de profiter de ces offrandes ? Tu es allé au séminaire pour étudier dans l’intérêt de te nourrir. Tu viens ici et tu utilises des lettres et des doctrines pour tromper les hommes et leur soutirer de l’argent. Qu’est-ce que cela ? Quelle est la différence entre cela et du vol ? C’est pourquoi les hommes doivent comprendre le cœur de ce sujet clairement. Pour ceux qui ne le voient pas clairement, attends tout simplement. Un jour, quand Dieu apparaîtra ouvertement, ce sera le dernier jour pour les serviteurs mauvais et parasites qui existent dans l’église. À ce moment-là, tous les croyants se lèveront et les saisiront par le col de leur chemise. Ils se tourneront vers eux pour régler leurs comptes. Les croyants diront : « Cette dette de sang doit être remboursée par le sang ! » À ce moment-là, tu sauras quel genre de fin ces guides religieux connaîtront et tu saisiras leur essence. Extérieurement, ils servent Dieu, mais qu’en est-il à l’intérieur ? Ils résistent à Dieu. Ils sont des antéchrists et des personnes mauvaises. Ils sucent le sang des hommes sans sourciller. C’est pourquoi, s’ils n’ont pas une conscience, du bon sens et la vérité, ceux qui servent Dieu finiront par marcher sur le chemin où le mal est commis, c’est-à-dire le mauvais chemin de la résistance à Dieu. À l’instant même, il y a certaines personnes qui peuvent déjà voir ces choses clairement. C’est pourquoi il n’est pas possible de servir Dieu correctement sans la vérité. Il est très dangereux pour les hommes de gagner leur vie en servant Dieu. C’est tout comme le chemin des pasteurs et le chemin des antéchrists. Ils veulent gagner leur vie en servant Dieu. Ces hommes ne peuvent éviter d’exploiter l’Église. Ils n’ont pas été appelés par Dieu. Ils ne font pas d’effort par amour pour Dieu ou par considération pour les intentions de Dieu. Ils nourrissent des intentions mauvaises dans leur cœur. Diriez-vous que ceux qui servent Dieu pour gagner leur vie, pour leur propre bénéfice individuel, sont les amis intimes de Dieu ? Ils ne le sont pas. Ils sont des hommes que Satan a envoyés pour interrompre et perturber l’œuvre de Dieu. Ils sont les esclaves de Satan. Dieu les a précisément décrits comme « des renards qui ravagent les vignes. »

Extrait de « Les exigences auxquelles ceux qui servent Dieu doivent répondre et comment servir en accord avec la volonté de Dieu », Sermons et échange sur l'entrée dans la vie (II)

Précédent:Quelle est la différence entre le blé et l’ivraie ?

Suivant:Quel est l’œuvre du Saint-Esprit ? Comment l’œuvre du Saint-Esprit est-elle manifestée ?