2. Comment poursuivre la vérité afin de réaliser un changement de tempérament et d’être perfectionné par Dieu

Paroles de Dieu concernées :

En cherchant à changer son tempérament de vie, le chemin de la pratique est simple. Dans tes expériences pratiques, si tu es capable de suivre les paroles actuelles du Saint-Esprit et de faire l’expérience de l’œuvre de Dieu, ton tempérament est alors capable de changer. Si tu suis et cherches quoi que dise le Saint-Esprit, tu es quelqu’un qui Lui obéit, et il y aura un changement dans ton tempérament. Le tempérament de l’homme change avec les paroles actuelles du Saint-Esprit ; si tu tiens toujours à tes anciennes expériences et tes règles du passé, alors ton tempérament ne peut pas changer. Si les paroles du Saint-Esprit aujourd’hui demandent que tous les hommes entrent dans une vie d’humanité normale, mais que tu continues à te concentrer sur les choses externes et que tu es troublé au sujet de la réalité et ne la prends pas au sérieux, alors tu es quelqu’un qui n’a pas réussi à marcher au même pas que l’œuvre du Saint-Esprit, quelqu’un qui n’est pas entré sur le chemin où le Saint-Esprit conduit. Que ton tempérament puisse changer ou non dépend de savoir si, oui ou non, tu es au diapason des paroles actuelles du Saint-Esprit et si, oui ou non, tu as une vraie connaissance. C’est différent de ce que vous compreniez auparavant. Ce que tu comprenais d’un changement de tempérament avant, c’était que toi, qui juges facilement, as cessé de parler sans réfléchir, par la discipline de Dieu ; mais cela n’est qu’un aspect du changement. En ce moment, le point le plus critique, c’est de suivre la direction du Saint-Esprit. Suis tout ce que Dieu dit et obéis à tout ce qu’Il dit. Les hommes ne peuvent pas changer leur propre tempérament ; ils doivent subir le jugement, le châtiment, la souffrance et l’épurement des paroles de Dieu, ou être traités, disciplinés et émondés par Ses paroles. C’est alors seulement qu’ils peuvent atteindre l’obéissance et la fidélité à Dieu, et ne plus être négligents à Son égard. C’est sous l’épurement des paroles de Dieu que le tempérament des gens change. C’est seulement par l’exposition, le jugement, la discipline et le traitement de Ses paroles qu’ils n’oseront plus agir imprudemment, mais à la place deviendront calmes et posés. Le point le plus important, c’est qu’ils sont capables de se soumettre aux paroles actuelles de Dieu et à Son œuvre et, même si ce n’est pas conforme aux notions humaines, ils peuvent mettre ces dernières de côté et se soumettre délibérément. Quand on parlait d’un changement de tempérament dans le passé, il s’agissait avant tout de renoncer à soi-même, de laisser souffrir la chair, de discipliner son corps et de se débarrasser des préférences charnelles : c’est un type de changement de tempérament. Aujourd’hui, tout le monde sait que l’expression réelle d’un changement de tempérament, c’est d’obéir aux paroles actuelles de Dieu et de vraiment connaître Sa nouvelle œuvre. De cette façon, la compréhension antérieure de Dieu qu’avaient les hommes, et qui était influencée par leurs notions, peut être expurgée et ils peuvent en arriver à vraiment connaître Dieu et à vraiment Lui obéir : cela seul est une expression authentique d’un changement de tempérament.

Extrait de « Les gens dont les tempéraments ont changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité des paroles de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

La modification du tempérament de l’homme commence avec la connaissance de son essence et se fait à travers des changements dans sa pensée, sa nature et sa mentalité, c’est-à-dire à travers des changements fondamentaux. Ce n’est que de cette manière que se réaliseront de vrais changements dans son tempérament. Le tempérament corrompu de l’homme résulte de son empoisonnement et de son piétinement par Satan, du préjudice monstrueux que Satan a infligé à sa pensée, à sa moralité, à sa perspicacité et à sa raison. C’est précisément parce que les choses fondamentales de l’homme ont été corrompues par Satan et sont complètement différentes de la façon dont Dieu les a créées à l’origine qu’il s’oppose à Lui et ne comprend pas la vérité. Ainsi, les changements dans le tempérament de l’homme devraient commencer par des changements dans sa pensée, sa perspicacité et sa raison, qui feront évoluer sa connaissance de Dieu et de la vérité.

Extrait de « Avoir un tempérament inchangé, c’est être en inimitié envers Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans la vie, si l’homme veut être purifié et réaliser des changements dans son tempérament, s’il veut vivre une vie qui a du sens et accomplir son devoir de créature, alors il doit accepter le châtiment et le jugement de Dieu et ne doit pas permettre que la discipline et la punition de Dieu s’écartent de lui, afin qu’il puisse se libérer de la manipulation et de l’influence de Satan et vivre dans la lumière de Dieu. Sache que le châtiment et le jugement de Dieu sont la lumière, et la lumière du salut de l’homme, et qu’il n’y a pas de meilleures bénédiction, grâce ou protection pour l’homme. L’homme vit sous l’influence de Satan, et il existe dans la chair ; s’il n’est pas purifié et ne reçoit pas la protection de Dieu, alors l’homme deviendra encore plus dépravé. S’il veut aimer Dieu, alors il doit être purifié et sauvé. Pierre pria : « Dieu, quand Tu me traites avec bonté, je suis ravi et je sens un réconfort ; quand Tu me châties, je sens encore plus de réconfort et de joie. Bien que je sois faible et que j’endure des souffrances incalculables, bien qu’il y ait des larmes et de la tristesse, Tu sais que cette tristesse est causée par ma désobéissance et par ma faiblesse. Je pleure parce que je ne peux pas satisfaire Tes désirs ; je ressens du chagrin et du regret parce que je suis insuffisant pour Tes exigences, mais je suis prêt à atteindre cet état, je suis prêt à faire tout mon possible pour Te satisfaire. Ton châtiment m’a apporté la protection et m’a donné le meilleur salut ; Ton jugement éclipse Ta tolérance et Ta patience. Sans Ton châtiment et Ton jugement, je ne pourrais pas jouir de Ta miséricorde et de Ta bonté. Aujourd’hui, je vois d’autant plus que Ton amour a transcendé les cieux et a excellé toutes les autres choses. Ton amour n’est pas seulement miséricorde et bonté ; encore plus que cela, il est le châtiment et le jugement. Ton châtiment et Ton jugement m’ont tellement donné. Sans Ton châtiment et Ton jugement, aucune personne ne serait purifiée, et aucune personne ne serait capable de faire l’expérience de l’amour du Créateur.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu veux être purifié de la corruption et connaître un changement dans ton tempérament de vie, tu dois alors aimer la vérité et être capable d’accepter la vérité. Que signifie accepter la vérité ? Accepter la vérité, cela indique que, peu importe le genre de tempérament corrompu que tu as ou quels poisons du grand dragon rouge sont dans ta nature, tu la reconnais lorsqu’elle est révélée par les paroles de Dieu, et tu te soumets à ces paroles ; tu les acceptes inconditionnellement, sans chercher d’excuses ou faire le difficile, et tu en arrives à te connaître selon ce qu’Il dit. C’est ce que signifie accepter les paroles de Dieu. Peu importe ce qu’Il dit, peu importe combien Ses déclarations pourraient te transpercer le cœur, peu importe quelles paroles Il utilise, tu peux les accepter tant que ce qu’Il dit est la vérité et les reconnaître tant qu’elles sont conformes à la réalité. Tu peux te soumettre aux paroles de Dieu, peu importe à quelle profondeur tu les comprends, et tu acceptes la lumière révélée par le Saint-Esprit et échangée par tes frères et sœurs, et tu t’y soumets. Lorsqu’un tel homme a cherché la vérité jusqu’à un certain point, il peut obtenir la vérité et réaliser une transformation de son tempérament. Même si ceux qui n’aiment pas la vérité peuvent être d’humanité décente, quand il s’agit de la vérité, ils sont confus et ne la considèrent pas sérieusement. Bien qu’ils soient capables de bonnes actions et puissent se dépenser pour Dieu, et soient capables de renoncement, ils ne parviennent pas à atteindre un changement dans leur tempérament.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

La clé pour parvenir à un changement de tempérament est de connaître sa propre nature, et cela doit se faire en accord avec les révélations de Dieu. Ce n’est que dans la parole de Dieu que l’on peut connaître sa propre nature hideuse, reconnaître en elle les divers poisons de Satan, se rendre compte que l’on est insensé et ignorant et reconnaître les éléments faibles et négatifs de sa nature. Une fois que ces derniers seront pleinement connus et que tu seras réellement capable de te haïr, de renoncer à la chair, d’accomplir constamment la parole de Dieu et d’avoir la volonté de te soumettre absolument au Saint-Esprit et à la parole de Dieu, alors tu te seras engagé sur le chemin de Pierre. Sans la grâce de Dieu, et sans l’éclairage et la direction du Saint-Esprit, il serait difficile de suivre ce chemin, car les gens ne possèdent pas la vérité et sont incapables de se trahir eux-mêmes. Marcher sur le chemin de perfection que Pierre a emprunté relève principalement de la résolution, de la foi et de la confiance en Dieu. En outre, il faut se soumettre à l’œuvre du Saint-Esprit ; en toutes choses, l’on ne peut pas se passer des paroles de Dieu. Ce sont les aspects clés, aucun ne peut être transgressé. Apprendre à se connaître par l’expérience est très difficile ; sans l’œuvre du Saint-Esprit, il est très difficile d’y entrer. Pour marcher sur le chemin de Pierre, il faut se concentrer sur la connaissance de soi et sur la transformation de son tempérament.

Extrait de « Se connaître soi-même, c’est avant tout connaître la nature humaine », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Une transformation du tempérament signifie que tu as compris et expérimenté la vérité, qui est devenue ta vie. Par le passé, tu comprenais la vérité à ce sujet, mais tu étais incapable de la mettre en pratique. La vérité était, pour toi, simplement une doctrine qui ne tenait pas. À présent que ton tempérament s’est transformé, non seulement tu comprends la vérité, mais tu pratiques aussi conformément à celle-ci. Désormais, tu es capable de renoncer aux choses qui te tenaient à cœur par le passé, à celles que tu faisais volontiers, à tes fantaisies personnelles et à tes notions. Désormais, tu es capable de renoncer aux choses auxquelles tu étais incapable de renoncer par le passé. C’est une transformation du tempérament et aussi le processus de transformation de ton tempérament. Cela peut paraître relativement simple, mais quelqu’un qui est au milieu de ce processus doit, en réalité, endurer de nombreuses souffrances, maîtriser son corps et abandonner des aspects de sa chair qui font partie de sa nature. Une telle personne doit aussi subir le traitement, l’émondage, le châtiment, le jugement, les épreuves et l’épurement. Ce n’est qu’après avoir fait l’expérience de tout cela qu’une personne peut comprendre quelque peu sa propre nature. Cependant, ce n’est pas parce qu’on en a une certaine compréhension que l’on est capable de changer immédiatement : on doit subir des épreuves au cours du processus. De la même façon, peux-tu simplement commencer à pratiquer immédiatement après que tu as acquis une certaine compréhension de la question ? Tu ne peux pas commencer à pratiquer immédiatement. Pendant que tu as la compréhension, d’autres t’émondent et te traitent, et puis ton environnement te contraint et te force à agir conformément au principe-vérité. Parfois, les gens ne veulent pas subir cela et disent : « Pourquoi ne puis-je pas le faire comme ceci ? Suis-je obligé de le faire comme cela ? » D’autres disent : « Si tu crois en Dieu, alors tu devrais le faire comme ceci. Le faire comme ceci est conforme à la vérité. » Quand les gens auront atteint un certain point où ils auront fait l’expérience de quelques épreuves et fini par comprendre la volonté de Dieu et quelques vérités, alors ils seront en quelque sorte heureux et prêts à agir conformément au principe-vérité. Au départ, les gens sont réticents à pratiquer la vérité. Prends comme exemple le fait d’accomplir ses devoirs avec dévotion : tu as une certaine compréhension du fait d’accomplir tes devoirs et d’être dévoué à Dieu, et tu comprends aussi les vérités liées à cela, mais quand seras-tu capable de te dévouer complètement à Dieu ? Quand seras-tu complètement honnête dans l’accomplissement de tes devoirs ? Cela requerra un processus. Au cours de ce processus, il se peut que tu endures de nombreuses épreuves. Peut-être que certaines gens te traiteront et que d’autres te critiqueront. Les yeux de tous seront fixés sur toi et c’est alors seulement que tu commenceras à comprendre que tu n’as pas raison et que tu es en fait celui qui n’a pas bien réussi, qu’accomplir ton devoir tout en manquant de dévotion est inacceptable et que tu ne dois pas être étourdi ou négligent. Le Saint-Esprit t’éclairera de l’intérieur et te le reprochera quand tu feras une erreur. Au cours de ce processus, tu comprendras des choses au sujet de toi-même et sauras que tu es trop impur, que tu entretiens trop de motivations personnelles et que tu as de trop nombreux désirs immodérés quand tu accomplis tes devoirs. Une fois que tu as compris l’essence de ces choses, tu peux te présenter devant Dieu dans la prière et de te repentir vraiment ; de cette façon, tu peux être purifié de ces choses impures. Si, de cette manière, tu cherches fréquemment la vérité pour résoudre tes propres problèmes pratiques, tu emprunteras graduellement le bon sentier de la foi. Plus le tempérament corrompu d’un homme est purifié, plus son tempérament de vie se transformera.

Extrait de « Ce que vous devriez savoir sur la transformation de votre tempérament », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

En croyant en Dieu, si les gens désirent une transformation de leur tempérament, alors ils ne doivent pas se détacher de la vie réelle. Dans la vie réelle, tu dois te connaître, t’abandonner, pratiquer la vérité, aussi bien qu’apprendre les principes, le bon sens et les règles de conduite en toute chose avant d’être capable d’atteindre une transformation progressive. Si tu ne te concentres que sur la connaissance théorique et ne vis que dans les cérémonies religieuses sans aller en profondeur dans la réalité, sans entrer dans la vie réelle, alors tu n’entreras jamais dans la réalité, tu ne te connaîtras jamais, tu ne connaîtras jamais la vérité ou Dieu, et tu seras aveugle et ignorant pour toujours. L’œuvre du salut des gens par Dieu ne consiste pas à leur permettre de vivre une vie humaine normale après une courte période ni à transformer leurs notions et doctrines erronées. Son but est plutôt de changer les anciens tempéraments des gens, de changer tout leur ancien style de vie et de changer toutes leurs manières désuètes de penser et leur perspective mentale dépassée. Ne se concentrer que sur la vie d’Église ne changera pas les vieilles habitudes de vie des gens ni les anciennes manières dont ils ont vécu pendant longtemps. Quoi qu’il en soit, les gens ne doivent pas se détacher de la vie réelle. Dieu demande que les gens vivent une humanité normale dans la vie réelle, pas seulement dans la vie d’Église, qu’ils vivent la vérité dans la vie réelle, pas seulement dans la vie d’Église et qu’ils remplissent leurs devoirs dans la vie réelle, pas seulement dans la vie d’Église. Pour entrer dans la réalité, on doit tout orienter vers la vie réelle. En croyant en Dieu, si les gens ne peuvent pas arriver à se connaître eux-mêmes par l’entrée dans la vie réelle, et s’ils ne peuvent pas vivre une humanité normale dans la vie réelle, alors ils seront voués à l’échec. Ceux qui désobéissent à Dieu sont tous des gens qui ne peuvent pas entrer dans la vie réelle. Ce sont tous des gens qui parlent d’humanité, mais vivent la nature des démons. Ce sont tous des gens qui parlent de la vérité, mais vivent plutôt des doctrines. Ceux qui ne peuvent pas vivre la vérité dans la vie réelle sont ceux qui croient en Dieu, mais que Dieu déteste et rejette. Tu dois pratiquer ton entrée dans la vie réelle, connaître tes propres défauts, ta propre désobéissance et ta propre ignorance, et connaître ton humanité anormale et tes faiblesses. De cette façon, ta connaissance sera intégrée dans ta condition et tes difficultés réelles. Seul ce genre de connaissance est réel et peut te permettre de saisir vraiment ta propre condition et de réaliser la transformation de ton tempérament.

Extrait de « Discussion sur la vie d’Église et la vie réelle », dans La Parole apparaît dans la chair

Une règle s’applique à la perfection du peuple par Dieu, qui est le fait qu’Il t’éclaire en utilisant une partie souhaitable de toi afin que tu aies un chemin à pratiquer et que tu puisses te séparer de tous les états négatifs, aidant ton esprit à atteindre la libération et te rendant encore plus capable de L’aimer. De cette façon, tu es capable de te débarrasser du tempérament corrompu de Satan. Tu es sans artifice et ouvert, prêt à te connaître et à mettre la vérité en pratique. À coup sûr, Dieu te bénira, donc lorsque tu es faible et négatif, Il t’éclaire doublement, en t’aidant à te connaître davantage, à être plus disposé à te repentir pour ton compte et à être plus en mesure de pratiquer les choses que tu devrais pratiquer. Ce n’est que de cette manière que ton cœur peut être paisible et à l’aise. Une personne qui se préoccupe habituellement de connaître Dieu, qui s’intéresse à la connaissance d’elle-même, qui s’intéresse à sa propre pratique sera en mesure de recevoir souvent l’œuvre de Dieu, ainsi que Sa direction et Son éclairage. Même dans un état négatif, elle est capable de faire demi-tour immédiatement, que ce soit par l’action de la conscience ou en raison de l’éclairage de la parole de Dieu. Le changement de tempérament d’une personne est toujours atteint quand elle connaît son état réel et connaît le tempérament et l’œuvre de Dieu. Une personne qui est prête à se connaître et à s’ouvrir sera en mesure de pratiquer la vérité. Ce genre de personne est une personne qui est fidèle à Dieu, et une personne qui est fidèle à Dieu comprend Dieu, que ce soit en profondeur ou superficiellement, parcimonieusement ou abondamment. Il s’agit de la justice de Dieu, et c’est quelque chose que les gens atteignent ; c’est leur propre gain. Une personne qui a la connaissance de Dieu est une personne qui a une base, qui a une vision. Cette sorte de personne est certaine concernant la chair de Dieu, et est certaine concernant la parole de Dieu et l’œuvre de Dieu. Peu importe comment Dieu œuvre ou parle, ou comment les autres personnes sèment le trouble, elle peut tenir bon et témoigner de Dieu. Plus une personne est de cette façon, plus elle est en mesure de pratiquer la vérité qu’elle comprend. Parce qu’elle pratique toujours la parole de Dieu, elle obtient plus de compréhension de Dieu et possède la résolution de toujours témoigner de Dieu.

Extrait de « Seuls ceux qui se concentrent sur la pratique peuvent être perfectionnés », dans La Parole apparaît dans la chair

Ce que vous devriez maintenant faire en priorité, c’est chercher à être rendus parfaits par Dieu en toutes choses, et à travers toutes les personnes que vous rencontrez, ainsi que les problèmes et les choses auxquels vous êtes confrontés, afin que vous ayez encore plus en vous de ce que Dieu est. Vous devez d’abord recevoir l’héritage de Dieu sur la terre avant que vous ne puissiez hériter de plus grandes et plus nombreuses bénédictions de Dieu. Ce sont toutes ces choses que vous devriez chercher et que vous devriez d’abord comprendre. Plus vous chercherez à être rendus parfaits par Dieu en toutes choses, plus vous serez en mesure de voir la main de Dieu en toutes choses, ce qui vous permettra de chercher activement à entrer dans l’être et la réalité de la parole de Dieu, à travers différents points de vue et dans divers domaines. Vous ne pouvez pas vous satisfaire de cet état de passivité qui consiste à vous contenter de ne pas commettre de péchés, de ne pas avoir de notions, de philosophie de vie, ni de volonté humaine. Dieu rend l’homme parfait de différentes manières, et il est possible pour toi d’être rendu parfait dans tous les domaines. Non seulement tu peux être amené à la perfection de manière positive, mais aussi de manière négative, afin que ce que tu gagnes devienne plus abondant. Il y a tous les jours des occasions d’être rendu parfait et gagné par Dieu. Après quelques temps, quand tu en auras fait l’expérience, tu seras profondément transformé. Tu comprendras naturellement beaucoup de choses dont tu ignorais tout auparavant, sans qu’il soit nécessaire que d’autres te les enseignent. Sans que tu le saches, Dieu t’éclairera afin que tu reçoives Son éclairage en toutes choses et que tu t’engages pleinement dans toutes tes expériences. Dieu te guidera pour que tu ne dévies pas, puis tu pourras emprunter le chemin qui te permettra d’être rendu parfait par Lui.

Pour être rendu parfait par Dieu, il ne suffit pas de manger et de boire la parole de Dieu. Cette façon de faire serait trop unilatérale et incomplète. Elle restreindrait considérablement le champ d’action de l’homme. Dans ce cas, l’homme manquerait de beaucoup de nourriture spirituelle qui lui est nécessaire. Si vous souhaitez être rendus parfaits par Dieu, vous devez apprendre à faire l’expérience de toute chose et faire en sorte que vous soyez éclairés dans tout ce qui vous arrive. Bonne ou mauvaise, chaque expérience que tu fais doit t’apporter quelque chose. Elle ne doit pas te rendre négatif. Quoi qu’il en soit, tu devrais être en mesure de voir les choses comme celui qui se tient aux côtés de Dieu, et non les analyser ou les étudier du point de vue de l’homme (cela constituerait un écart dans ton expérience). Si telle est la manière dont tu fais ton expérience, alors ton cœur croulera sous les fardeaux de ta vie. Tu vivras constamment à la lumière de la face de Dieu et ne dévieras pas facilement dans tes pratiques. Ces gens-là ont un avenir radieux devant eux. Il y a tellement de possibilités d’être rendu parfait par Dieu. Tout dépend si vous êtes de ceux qui aiment vraiment Dieu et si vous êtes déterminés à être rendus parfaits et gagnés par Dieu, et à recevoir Ses bénédictions et Son héritage. La simple détermination n’est pas suffisante : vous devez avoir beaucoup de connaissances, sinon vous allez toujours dévier dans votre pratique. Dieu a la volonté de rendre parfait chacun de vous. À l’heure actuelle, bien que la plupart aient déjà accepté l’œuvre de Dieu depuis longtemps, ils se sont contentés de se prélasser dans la grâce de Dieu. Il ne sont disposés à recevoir de Lui qu’un peu de réconfort de la chair et non des révélations plus nombreuses et plus élevées. Cela montre que le cœur de l’homme est toujours à l’extérieur. Bien que le travail de l’homme, son service et son cœur d’amour pour Dieu soient moins impurs, pour ce qui est de son essence intime et sa pensée rétrograde, l’homme cherche encore constamment la paix et la jouissance de la chair, et ne se soucie pas de savoir dans quelles conditions Dieu peut rendre l’homme parfait ni quels peuvent être Ses desseins. Ainsi, la vie de la plupart des gens est encore vulgaire et décadente, sans le moindre changement. Ils ne considèrent tout simplement pas la foi en Dieu comme une question importante. Au contraire, c’est comme s’ils n’avaient la foi que par rapport aux autres. Ils font les choses à moitié et se débrouillent tant bien que mal, errant dans une existence sans but. Rares sont ceux qui cherchent à entrer dans la parole de Dieu en toutes choses, gagnent des choses plus abondantes et plus enrichissantes, deviennent ceux dont la fortune grandit dans la maison de Dieu aujourd’hui, et reçoivent plus de bénédictions de Dieu. Si tu cherches à être rendu parfait par Dieu en toutes choses et que tu es en mesure d’hériter des promesses de Dieu sur terre, si tu cherches à être éclairé par Dieu en toutes choses et que tu ne laisses pas passer les années négligemment, voilà le chemin idéal que tu devrais emprunter activement. C’est seulement de cette façon que tu seras digne d’être rendu parfait par Dieu et que tu y seras éligible.

Extrait de « Promesses à ceux qui ont été rendus parfaits », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu veux être utilisé et rendu parfait par Dieu, tu dois alors tout posséder : la volonté de souffrir, la foi, l’endurance, l’obéissance, ainsi que la capacité de faire l’expérience de l’œuvre de Dieu, de saisir Sa volonté, d’être préoccupé par Sa souffrance, et ainsi de suite. Parfaire une personne n’est pas facile, et chaque épurement que tu expérimentes nécessite ta foi et ton amour. Si tu veux être rendu parfait par Dieu, simplement te précipiter sur le chemin ne suffit pas, et simplement te dépenser pour Dieu ne suffit pas non plus. Tu dois posséder beaucoup de choses pour devenir quelqu’un qui est rendu parfait par Dieu. Lorsque tu fais face à des souffrances, tu dois pouvoir oublier la chair et ne pas te plaindre de Dieu. Quand Dieu Se cache de toi, tu dois être en mesure d’avoir la foi pour Le suivre, pour maintenir ton premier amour sans le laisser faiblir ou disparaître. Peu importe ce que Dieu fait, tu dois te soumettre à Son dessein et être plus disposé à maudire ta propre chair qu’à te plaindre de Lui. Lorsque tu fais face à des épreuves, tu dois satisfaire Dieu en dépit de tes larmes amères ou de ta réticence à te défaire de quelque chose que tu aimes. Cela seul est l’amour et la foi véritables. Quelle que soit ta stature réelle, tu dois d’abord posséder la volonté d’endurer les difficultés aussi bien que la vraie foi, et tu dois aussi avoir la volonté de renoncer à la chair. Tu dois être prêt à endurer des difficultés personnelles et à supporter la perte de tes intérêts personnels, afin de satisfaire la volonté de Dieu. Tu dois également être capable de ressentir dans ton cœur du regret vis-à-vis de toi-même. Dans le passé, tu étais incapable de satisfaire Dieu, et maintenant, tu le regrettes. Tu ne dois manquer d’aucune de ces choses, car c’est à travers ces choses que Dieu te rendra parfait. Si tu ne parviens pas à remplir ces conditions, tu ne peux pas être perfectionné.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

Si les gens se connaissent trop superficiellement, il leur sera impossible de résoudre les problèmes et leurs tempéraments de vie ne changeront tout simplement pas. Il est nécessaire de se connaître profondément, c’est-à-dire de connaître sa propre nature : quels éléments comprend cette nature, comment ces choses sont nées et d’où elles sont venues. De plus, es-tu réellement capable de détester ces éléments ? As-tu vu ta propre âme abjecte et ta nature perverse ? Si tu es vraiment capable de voir la vérité à ton sujet, alors tu commenceras à te mépriser. Lorsque tu te mépriseras et ensuite mettras la parole de Dieu en pratique, tu pourras renoncer à la chair et auras la force de réaliser la vérité sans difficulté. Pourquoi beaucoup de gens se livrent-ils à leurs préférences charnelles ? Parce qu’ils considèrent qu’ils sont très bons, ils ont l’impression que leurs actions sont justes et justifiées, ils croient être sans défaut et même avoir tout à fait raison, ils sont donc capables d’agir en présumant que la justice est de leur côté. Quand quelqu’un reconnaît sa vraie nature, voit qu’elle est si laide, méprisable et pitoyable, alors il n’est pas excessivement fier de lui-même, pas aussi arrogant et pas aussi satisfait de lui-même qu’auparavant. Quelqu’un comme cela se dit : « Je dois être honnête et terre-à-terre et mettre en pratique certaines paroles de Dieu. Sinon, je ne serai alors pas à la hauteur d’être un humain et j’aurai honte de vivre en présence de Dieu. » Il se voit alors vraiment comme insuffisant, comme vraiment insignifiant. À ce moment-là, il devient facile pour lui de réaliser la vérité et il semblera être à peu près comme un humain devrait être. Ce n’est que lorsque les gens se haïssent vraiment qu’ils sont capables de renoncer à la chair. S’ils ne se haïssent pas, ils ne pourront pas renoncer à la chair. Se détester vraiment comprend certains éléments : premièrement, connaître sa propre nature ; deuxièmement, se considérer comme nécessiteux et pitoyable, extrêmement petit et insignifiant, et voir sa propre âme pitoyable et souillée. Quand quelqu’un réussit à voir parfaitement ce qu’il est vraiment, alors il acquiert vraiment une connaissance de soi, et l’on peut dire qu’il en est venu à se connaître parfaitement. C’est alors seulement qu’il peut vraiment se détester, allant jusqu’à se maudire et vraiment sentir qu’il a été profondément corrompu par Satan, à tel point qu’il ne ressemble même pas à un être humain. Puis, un jour, lorsque la menace de mort apparaît, un tel individu se dira : « C’est la juste punition de Dieu. Dieu est vraiment juste ; je devrais réellement mourir ! » À ce stade, il ne se plaindra pas, et blâmera encore moins Dieu, ressentant simplement qu’il est si démuni et pitoyable, si souillé et corrompu qu’il devrait être anéanti par Dieu, et une âme comme la sienne n’est pas digne de vivre sur la terre. À ce stade, cet individu ne résistera pas à Dieu, encore moins trahira-t-il Dieu. Si quelqu’un ne se connaît pas et se considère toujours comme très bon, quand la mort viendra frapper à sa porte, il se dira : « J’ai si bien réussi dans ma foi. Comme j’ai cherché avec ardeur ! J’ai tellement donné, j’ai tellement souffert, mais, finalement, Dieu me demande maintenant de mourir. Je ne sais pas où se trouve la justice de Dieu. Pourquoi me demande-t-Il de mourir ? Si même une personne comme moi doit mourir, alors qui sera sauvé ? La race humaine ne périra-t-elle pas ? » Tout d’abord, cette personne a des notions sur Dieu. Deuxièmement, cette personne se plaint et ne fait aucune preuve de soumission. C’est exactement comme Paul : lorsqu’il était sur le point de mourir, il ne se connaissait pas et, au moment où la punition de Dieu était proche, il était trop tard pour se repentir.

Extrait de « Se connaître soi-même, c’est avant tout connaître la nature humaine », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Pierre a cherché à se connaître lui-même et à voir ce qui avait été révélé en lui par l’épurement des paroles de Dieu et par les diverses épreuves que Dieu lui faisait subir. Quand il en est arrivé à vraiment se comprendre, il a réalisé combien au juste les humains sont corrompus, combien ils sont sans valeur et combien ils sont indignes de servir Dieu et ne méritent pas de vivre devant Lui. Pierre est ensuite tombé face contre terre devant Dieu. En fin de compte, il s’est dit : « Connaître Dieu est la chose la plus précieuse ! Si je mourais avant de Le connaître, ce serait tellement dommage ; Je sens que la connaissance de Dieu est la chose la plus importante, la plus significative qui soit. Si l’homme ne connaît pas Dieu, alors il ne mérite pas de vivre et n’a pas de vie. » Le temps que l’expérience de Pierre atteigne ce stade, il était parvenu à connaître sa propre nature et en avait gagné une assez bonne compréhension. Bien qu’il n’eût peut-être pas été en mesure de l’expliquer aussi clairement que les gens le feraient de nos jours, Pierre était bien parvenu à cet état. Par conséquent, la poursuite de la vie et l’atteinte de la perfection par Dieu exigent de connaître sa propre nature à partir de l’intérieur des déclarations de Dieu, ainsi que de comprendre les aspects de sa propre nature et de les décrire précisément par des paroles, en parlant clairement et simplement. Seul cela est la véritable connaissance de soi, et vous aurez atteint le résultat que Dieu requiert. Si ta connaissance n’a pas encore atteint ce stade, mais que tu prétends te connaître et dis que tu as gagné la vie, n’est-ce pas alors de la pure vantardise ? Tu ne te connais pas et tu ignores aussi qui tu es en présence de Dieu, si tu réponds vraiment aux critères pour être un humain ou combien d’éléments sataniques tu as encore à l’intérieur de toi. Tu ne sais toujours pas vraiment à qui tu appartiens et tu n’as même pas la moindre connaissance de toi-même : comment peux-tu donc être doué de raison devant Dieu ? Lorsque Pierre poursuivait la vie, au milieu de ses épreuves, il concentrait son attention sur la connaissance de soi et la transformation de son tempérament et il cherchait à comprendre Dieu, et à la fin il s’est dit : « L’homme doit poursuivre la compréhension de Dieu dans la vie ; la connaissance de Dieu est la chose la plus critique. Si je ne connais pas Dieu, alors je ne peux pas reposer en paix quand je meurs. Une fois que je Le connaîtrai, si alors Dieu me laisse mourir, j’estimerais alors toujours cela comme la plus gratifiante des choses ; je ne me plaindrais pas du tout et toute ma vie serait comblée. » Pierre n’a pas été en mesure de gagner ce niveau de compréhension ou d’atteindre ce stade-là aussitôt après avoir commencé à croire en Dieu ; il devait d’abord passer par de très nombreuses épreuves. Son expérience devait atteindre un certain point et il devait se comprendre parfaitement avant de pouvoir sentir la valeur qu’il y a à connaître Dieu. Par conséquent, la voie que Pierre a suivie était la voie de la vie et celle conduisant à être rendu parfait ; c’est l’aspect autour duquel sa pratique spécifique était principalement axée.

Extrait de « Comment suivre la voie de Pierre », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Quand les gens entreprennent le chemin de la perfection, leur ancien tempérament peut être changé. En outre, leur vie continue de grandir et ils entrent progressivement plus profondément dans la vérité. Ils sont capables de détester le monde et tous ceux qui ne cherchent pas la vérité. Ils se détestent eux-mêmes en particulier, mais, plus que cela, ils se connaissent clairement eux-mêmes. Ils sont prêts à vivre dans la vérité, et la recherche de la vérité devient leur objectif. Ils ne sont pas prêts à vivre dans les pensées qui viennent de leur propre cerveau et ils sentent du dégoût pour la suffisance, l’orgueil et la vanité de l’homme. Ils parlent avec un sens profond de rectitude, gèrent les choses avec discernement et sagesse et sont fidèles et obéissants à Dieu. S’ils éprouvent un instant de châtiment et de jugement, non seulement ils ne deviennent pas passifs ou faibles, mais ils sont reconnaissants pour ce châtiment et ce jugement de Dieu. Ils croient qu’ils ne peuvent pas vivre sans le châtiment et le jugement de Dieu, que ces derniers peuvent les protéger. Ils ne cherchent pas une foi de paix et de joie ou de satisfaction de leur faim en cherchant du pain. Ils ne poursuivent pas non plus des jouissances charnelles éphémères. C’est ce qui se produit en ceux qui sont perfectionnés.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Si, dans sa croyance en Dieu, l’homme n’est pas sérieux au sujet des choses de la vie, s’il ne cherche pas à entrer dans la vérité, s’il ne cherche pas à changer dans son tempérament, et cherche encore moins une connaissance de l’œuvre de Dieu, alors il ne peut pas être rendu parfait. Si tu veux être rendu parfait, alors tu dois comprendre l’œuvre de Dieu. En particulier, tu dois comprendre la signification de Son châtiment et de Son jugement, et pourquoi cette œuvre est réalisée dans l’homme. Es-tu capable d’accepter ? Pendant un châtiment de ce genre, es-tu en mesure d’atteindre les mêmes expériences et les mêmes connaissances que Pierre ? Si tu poursuis une connaissance de Dieu et de l’œuvre du Saint-Esprit, et que tu cherches à changer dans ton tempérament, tu as alors la possibilité d’être rendu parfait.

Pour ceux qui doivent être rendus parfaits, cette étape de l’œuvre consistant à être conquis est indispensable ; c’est seulement après avoir été conquis que l’homme pourra expérimenter l’œuvre consistant à être rendu parfait. Il n’y a pas de valeur réelle à n’effectuer que le rôle d’être conquis ; cela ne te rendra pas apte à être utilisé par Dieu. Tu n’auras aucun moyen de jouer ton rôle dans la diffusion de l’évangile, car tu ne poursuis pas la vie, ne cherches pas non plus de changement et de renouvellement en toi-même, et donc tu n’as aucune expérience réelle de la vie. Pendant cette œuvre qui se fait étape par étape, autrefois tu as agi comme exécutant et comme faire-valoir, mais si, au bout du compte, tu ne cherches pas à être Pierre et que ta quête n’est pas selon le chemin par lequel Pierre a été rendu parfait, alors, naturellement, tu n’expérimenteras pas de changements dans ton tempérament. Si tu es quelqu’un qui cherche à être rendu parfait, alors tu auras témoigné et tu diras : « Dans cette œuvre de Dieu qui se fait étape par étape, j’ai accepté l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu et, bien que j’aie enduré de grandes souffrances, je suis parvenu à savoir comment Dieu rend l’homme parfait, j’ai gagné l’œuvre réalisée par Dieu, j’ai eu la connaissance de la justice de Dieu et Son châtiment m’a sauvé. Son juste tempérament est descendu sur moi et m’a apporté des bénédictions et de la grâce ; c’est Son jugement et Son châtiment qui m’ont protégé et purifié. Si je n’avais pas été châtié et jugé par Dieu, et si les paroles sévères de Dieu n’étaient pas descendues sur moi, je n’aurais pas pu connaître Dieu ni être sauvé. Aujourd’hui, je le vois : comme créature, non seulement quelqu’un jouit de toutes choses faites par le Créateur, mais, encore plus important, toutes les créatures devraient jouir du juste tempérament de Dieu et de Son juste jugement, car le tempérament de Dieu est digne de la jouissance de l’homme. En tant que créature corrompue par Satan, un homme devrait jouir du juste tempérament de Dieu. Il y a châtiment et jugement dans Son juste tempérament et, en plus, il y a un grand amour. Bien que je sois incapable de gagner complètement l’amour de Dieu aujourd’hui, j’ai eu la grande chance de le voir et, en cela, j’ai été béni. » C’est le chemin parcouru par ceux qui vivent l’expérience d’être rendus parfaits et c’est la connaissance dont ils parlent. De telles personnes sont pareilles à Pierre ; elles ont les mêmes expériences que Pierre. De telles personnes sont aussi celles qui ont gagné la vie, qui possèdent la vérité. Quand elles font ces expériences jusqu’à la fin, pendant le jugement de Dieu, elles se débarrasseront complètement et à coup sûr de l’influence de Satan et seront gagnées par Dieu.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 1. Qu’est-ce que le changement de tempérament ? et quelles sont les différences entre le changement de tempérament et le bon comportement

Suivant: 1. Ce qu’est suivre la volonté de Dieu et quels types de manifestations ont ceux qui suivent la volonté de Dieu

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

1. Dieu est le Seigneur de la création, Son autorité est unique

Connaître Dieu : qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que l’homme connaît la joie, la colère, le chagrin et la joie de Dieu ; c’est cela, connaître Dieu. Tu dis que tu as vu Dieu, pourtant tu ne comprends pas la joie, la colère, le chagrin et la joie de Dieu, tu ne comprends pas Son tempérament ni ne comprends Sa justice.

3. Le rapport entre les trois étapes de l’œuvre de Dieu

De l’œuvre de l’Éternel à celle de Jésus et de l’œuvre de Jésus à celle de l’étape actuelle, ces trois étapes couvrent toute la portée de la gestion de Dieu et tout cela est le travail d’un seul Esprit. Depuis qu’Il a créé le monde, Dieu a toujours géré l’humanité. Il est le Commencement et la Fin, Il est le Premier et le Dernier et Il est celui qui commence une ère et celui qui amène l’ère à sa fin. Les trois étapes de travail, à différentes ères et dans différents endroits, sont sûrement réalisées par un seul Esprit. Tous ceux qui séparent ces trois étapes s’opposent à Dieu.

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp