2. Si le témoignage d’une personne est vrai alors qu’elle croit en Dieu dans l’unique but de jouir de Sa grâce

Paroles de Dieu concernées :

Aujourd’hui, l’homme voit qu’avec seulement la grâce, l’amour et la miséricorde de Dieu, il est incapable de se connaître véritablement, et encore moins de connaître l’essence de l’homme. Ce n’est que par l’épurement et le jugement de Dieu, et au cours du processus d’épurement en lui-même, que l’homme peut connaître ses faiblesses et savoir qu’il n’a rien. Par conséquent, l’amour de l’homme envers Dieu est bâti sur la base de l’épurement et du jugement de Dieu. Si tu ne jouis que de la grâce de Dieu, d’une vie familiale paisible ou de bénédictions matérielles, alors tu n’as pas gagné Dieu, et ta croyance en Dieu ne peut pas être considérée comme réussie. Dieu a déjà accompli une étape de l’œuvre de grâce dans la chair et a déjà accordé des bénédictions matérielles à l’homme, mais l’homme ne peut pas être perfectionné par l’action seule de la grâce, de l’amour et de la miséricorde. L’homme, au cours de ses expériences, est confronté à une partie de l’amour de Dieu et voit l’amour et la miséricorde de Dieu. Cependant, après avoir vécu cela pendant un certain temps, il voit que la grâce de Dieu, Son amour et Sa miséricorde ne peuvent pas rendre l’homme parfait, ne peuvent pas exposer ce qu’il y a de corrompu en l’homme et ne peuvent pas débarrasser l’homme de son tempérament corrompu ni perfectionner son amour et sa foi. L’œuvre de grâce de Dieu a été l’œuvre d’une période, et l’homme ne peut pas compter sur la jouissance de la grâce de Dieu pour connaître Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Quel est le chemin par lequel Dieu rend l’homme parfait ? Quels aspects sont concernés ? Es-tu prêt à être rendu parfait par Dieu ? Es-tu prêt à accepter Son jugement et Son châtiment ? Que connais-tu de ces questions ? Si tu n’as aucune connaissance dont tu puisses parler, cela montre que tu ne connais toujours pas l’œuvre de Dieu et que tu n’as pas du tout été éclairé par le Saint-Esprit. Ces gens-là ne peuvent absolument pas être amenés à la perfection. Ils ne peuvent recevoir qu’un peu de grâce dont ils jouiront un court moment, mais cela ne peut pas durer longtemps. Si quelqu’un jouit simplement de la grâce de Dieu, il ne peut pas être rendu parfait par Dieu. Certains se satisfont de la paix et de la jouissance de la chair, d’une vie facile sans adversité ni malheur, dans l’harmonie d’une vie de famille sans conflit ni querelle. Ils peuvent même croire que c’est la bénédiction de Dieu. En vérité, c’est simplement la grâce de Dieu. Vous ne pouvez pas vous contenter de jouir de la grâce de Dieu. Cette manière de penser est trop vulgaire. Même si tu lis les paroles de Dieu chaque jour, que tu pries tous les jours, que ton esprit éprouve une grande jouissance et qu’il est tout particulièrement en paix, mais qu’en fin de compte, tu ne peux pas parler de ta connaissance de Dieu et de Son œuvre, ou que tu n’en as pas l’expérience, que tu aies mangé et bu la parole de Dieu en quantité ou pas, si tu n’éprouves que paix et jouissance spirituelles, que la parole de Dieu est d’une incomparable douceur, au point que tu n’en as jamais assez, mais que tu n’as absolument aucune expérience pratique ni aucune réalité des paroles de Dieu, alors qu’est-ce qu’une telle foi en Dieu peut t’apporter ? Si tu ne peux pas vivre l’essence des paroles de Dieu, alors ces paroles que tu manges et que tu bois, et tes prières ne sont guère qu’une croyance religieuse. Ainsi, ces gens ne peuvent pas être rendus parfaits ni être gagnés par Dieu.

Extrait de « Promesses à ceux qui ont été rendus parfaits », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu rend les gens parfaits par leur obéissance, lorsqu’ils mangent et boivent, par leur jouissance des paroles de Dieu, et par la souffrance et l’épurement dans leur vie. Le tempérament des gens ne peut changer que par une telle foi, et ainsi seulement peuvent-ils posséder la vraie connaissance de Dieu. Ne pas se contenter de vivre dans la grâce de Dieu, aspirer à la vérité et la rechercher activement, et chercher à être gagné par Dieu, c’est celà obéir à Dieu consciemment, et c’est précisément le genre de foi que Dieu veut. Les gens qui ne font que profiter de la grâce de Dieu ne peuvent pas être rendus parfaits ou changés, et leur obéissance, leur piété, leur amour et leur patience sont superficiels. Ceux qui ne font que profiter de la grâce de Dieu ne peuvent pas connaître Dieu véritablement, et même quand ils connaissent bien Dieu, leur connaissance est superficielle, et ils disent des choses telles que : « Dieu aime l’homme » ou « Dieu est compatissant envers l’homme ». Cela ne représente pas la vie de l’homme et ne démontre pas que les gens connaissent vraiment Dieu. Si les gens sont incapables d’obéir à Dieu quand les paroles de Dieu les épurent, ou quand ils subissent Ses épreuves, si, au contraire, ils deviennent dubitatifs et tombent, ils ne sont absolument pas obéissants.

Extrait de « Dans ta foi en Dieu, tu devrais obéir à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Es-tu satisfait de vivre sous l’influence de Satan, dans la paix et la joie et un peu de confort charnel ? N’es-tu pas le plus abject de tous ? Aucun n’est plus insensé que ceux qui ont vu le salut, mais ne cherchent pas à le gagner ; ceux-là sont des gens qui se perdent par la chair et jouissent de Satan. Tu espères que ta foi en Dieu n’entraînera aucun défi et aucune tribulation, ni la moindre difficulté. Tu poursuis toujours ces choses qui ne valent rien et tu n’attaches aucune valeur à la vie ; au lieu de cela, tu fais passer tes propres pensées extravagantes avant la vérité. Tu ne vaux absolument rien ! Tu vis comme un cochon ; quelle différence y a-t-il entre toi et les cochons et les chiens ? Ceux qui ne poursuivent pas la vérité et qui aiment la chair ne sont-ils pas tous des animaux ? Est-ce que ces morts sans esprit ne sont pas tous des cadavres ambulants ? Combien de paroles ont été prononcées parmi vous ? Y a-t-il eu seulement un peu de travail fait parmi vous ? Combien ai-Je fourni parmi vous ? Alors pourquoi ne l’as-tu pas gagné ? Qu’as-tu à te plaindre ? N’est-il pas vrai que tu n’as rien gagné parce que tu es trop amoureux de la chair ? Et n’est-ce pas parce que tes pensées sont trop extravagantes ? N’est-ce pas parce que tu es trop stupide ? Si tu es incapable de gagner ces bénédictions, peux-tu blâmer Dieu de ne pas te sauver ? Ce que tu cherches, c’est de pouvoir gagner la paix après avoir cru en Dieu : que tes enfants ne tombent pas malades, que ton mari ait un bon emploi, que ton fils trouve une bonne épouse, que ta fille trouve un mari décent, que tes bœufs et tes chevaux labourent bien la terre, que tu aies une année de beau temps pour tes récoltes. C’est ce que tu recherches. Ta poursuite n’est que de vivre dans le confort, qu’aucun accident n’arrive à ta famille, que les vents t’épargnent, qu’ils ne soufflent pas le sable dans ton visage, que les récoltes de ta famille ne soient pas inondées, que tu ne sois pas touché par les désastres, que tu puisses vivre dans l’étreinte de Dieu, que tu vives dans un nid douillet. Un lâche comme toi qui poursuit toujours la chair – as-tu un cœur, as-tu un esprit ? N’es-tu pas une bête ? Je te donne le vrai chemin sans rien demander en retour, mais tu ne le poursuis pas. Es-tu de ceux qui croient en Dieu ? Je te donne la vraie vie humaine, mais tu ne la poursuis pas. N’es-tu pas différent d’un cochon ou d’un chien ? Les cochons ne poursuivent pas la vie de l’homme, ils ne cherchent pas à être purifiés et ils ne comprennent pas ce qu’est la vie. Chaque jour, après avoir mangé à satiété, ils dorment simplement. Je t’ai donné le vrai chemin, mais tu ne l’as pas gagné : tu restes les mains vides. Es-tu prêt à continuer dans cette vie, la vie d’un cochon ? Quelle est la signification de la vie de ces personnes ? Ta vie est méprisable et ignoble, tu vis au milieu de la souillure et de la débauche et tu ne poursuis aucun but. Ta vie n’est-elle pas la plus ignoble de toutes ? As-tu l’effronterie de regarder Dieu ? Si tu continues à vivre de cette façon, obtiendras-tu quelque chose ? La vraie voie t’a été donnée, mais que tu puisses finalement la gagner ou non dépend de ta poursuite personnelle.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Comprenez-vous maintenant ce qu’est la foi en Dieu ? Est-ce que croire en Dieu signifie voir des signes et des prodiges ? Est-ce que cela signifie monter au ciel ? Croire en Dieu n’est pas facile le moins du monde. Ces pratiques religieuses devraient être éliminées ; chercher à guérir les malades et à chasser les démons, se concentrer sur les signes et les prodiges, convoiter davantage la grâce, la paix et la joie de Dieu, rechercher les perspectives et les conforts de la chair : ces choses sont des pratiques religieuses et cette sorte de pratiques religieuses est une forme de croyance vague. Aujourd’hui, que signifie croire réellement en Dieu ? Cela signifie accepter la parole de Dieu comme la réalité de ta vie et connaître Dieu à partir de Sa parole afin d’avoir un amour véritable pour Lui. Pour être clair : la foi en Dieu a pour but de t’amener à obéir à Dieu, à aimer Dieu et à accomplir le devoir qui doit être accompli par une créature de Dieu. Tel est le but de la foi en Dieu. Tu dois acquérir une connaissance de la beauté de Dieu, savoir que Dieu est digne de révérence, que Dieu accomplit Son œuvre de salut dans Ses créatures et les perfectionne ; c’est le minimum que ta foi en Dieu doit posséder. La foi en Dieu, c’est principalement le passage d’une vie de la chair à une vie d’amour de Dieu, d’une vie au sein de la corruption à une vie dans les paroles de Dieu ; c’est de quitter le domaine de Satan et de vivre sous la garde et la protection de Dieu ; c’est d’être capable d’obéir à Dieu et non à la chair ; c’est de permettre à Dieu de gagner ton cœur entier, de permettre à Dieu de te perfectionner et de te libérer du tempérament satanique corrompu. La foi en Dieu a principalement pour but de manifester la puissance et la gloire de Dieu en toi afin que tu fasses la volonté de Dieu, accomplisses le plan de Dieu et sois capable de rendre témoignage à Dieu devant Satan. La foi en Dieu ne devrait pas être centrée sur le désir de voir des signes et des prodiges ni ne devrait être pour le bien de ta chair personnelle. Elle devrait avoir pour but de chercher à connaître Dieu, à obéir à Dieu et, comme Pierre, à Lui obéir jusqu’à la mort. Tels sont les buts principaux de la foi en Dieu. On mange et boit la parole de Dieu afin de connaître Dieu et de Le satisfaire. Manger et boire la parole de Dieu te donnent une plus grande connaissance de Dieu, et ensuite seulement tu peux Lui obéir. Tu ne peux aimer Dieu que si tu Le connais, et c’est le but que l’homme doit avoir dans sa foi en Dieu. Dans ta foi en Dieu, si tu cherches toujours à voir des signes et des prodiges, alors le point de vue de ta foi en Dieu est erroné. La foi en Dieu est principalement l’acceptation de la parole de Dieu comme la réalité de la vie. L’objectif de Dieu ne peut être atteint qu’en mettant en pratique les paroles qui sortent de la bouche de Dieu et en les réalisant en toi. Dans sa foi en Dieu, l’homme devrait s’efforcer d’être perfectionné par Dieu, de se soumettre à Dieu et d’obéir totalement à Dieu. Si tu peux obéir à Dieu sans te plaindre, être attentif aux désirs de Dieu, atteindre la stature de Pierre et posséder le style de Pierre comme Dieu en parle, alors tu auras réussi dans ta foi en Dieu et cela signifiera que tu as été gagné par Dieu.

Extrait de « Tout est accompli par la parole de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 1. Qu’est-ce que suivre la volonté de Dieu ? Est-ce suivre la volonté de Dieu si l’on ne fait que prêcher et travailler pour le Seigneur ?

Suivant: 3. Ce que sont une personne qui suit la volonté de Dieu et le vrai témoignage de la foi en Dieu

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

1. Le but des trois étapes de l’œuvre de gestion de l’humanité par Dieu

Tout Mon plan de gestion, qui s’étend sur six mille ans, se compose de trois étapes, ou trois ères : d’abord, l’ère de la Loi ; l’ère de la Grâce (qui est aussi l’ère de la Rédemption) ; et l’ère du Règne dans les derniers jours. Mon œuvre dans ces trois ères diffère quant à son contenu selon la nature de chaque ère, mais à chaque étape elle correspond aux besoins de l’homme, ou pour être plus précis, elle varie selon les astuces que Satan emploie dans Ma guerre contre lui. Le but de Mon œuvre est de vaincre Satan, de manifester Ma sagesse et Ma toute-puissance, d’exposer tous les artifices de Satan et de sauver ainsi toute l’humanité qui vit sous son domaine.

2. Pourquoi le monde religieux s’est toujours opposé à Christ, L’a rejeté et L’a condamné

« Écoutez une autre parabole. Il y avait un homme, maître de maison, qui planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, y creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays. Lorsque le temps de la récolte fut arrivé, il envoya ses serviteurs vers les vignerons, pour recevoir le produit de sa vigne. Les vignerons, s’étant saisis de ses serviteurs, battirent l’un, tuèrent l’autre, et lapidèrent le troisième. Il envoya encore d’autres serviteurs, en plus grand nombre que les premiers ; et les vignerons les traitèrent de la même manière. Enfin, il envoya vers eux son fils, en disant : Ils auront du respect pour mon fils. Mais, quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux : Voici l’héritier ; venez, tuons-le, et emparons-nous de son héritage. Et ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent » (Matthieu 21:33-39).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre