2. Pourquoi Dieu bénit seulement l’Église qui accepte Son œuvre et obéit à Son œuvre et pourquoi le monde religieux est maudit par Dieu

Paroles de Dieu concernées :

L’œuvre du Saint-Esprit progresse toujours, et tous ceux qui sont dans le courant du Saint-Esprit devraient également progresser davantage et changer, étape par étape. Ils ne devraient pas s’arrêter à une seule étape. Seuls ceux qui ne connaissent pas l’œuvre du Saint-Esprit s’en tiendraient à Son œuvre originelle et n’accepteraient pas la nouvelle œuvre du Saint-Esprit. Seuls ceux qui sont désobéissants seraient incapables de bénéficier de l’œuvre du Saint-Esprit. Si la pratique de l’homme n’adopte pas le rythme de la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, la pratique de l’homme est sûrement coupée de l’œuvre d’aujourd’hui et est sûrement incompatible avec l’œuvre d’aujourd’hui. De telles gens tellement dépassés sont tout simplement incapables d’accomplir la volonté de Dieu, encore moins pourraient-ils devenir des gens qui rendront finalement témoignage à Dieu. Toute l’œuvre de gestion, en outre, ne pourrait pas être achevée parmi un tel groupe de gens. Au sujet de ceux qui jadis ont suivi la loi de l’Éternel et qui ont souffert jadis pour la croix, si ces gens ne peuvent pas accepter l’étape de l’œuvre des derniers jours, alors tout ce qu’ils ont fait aura été vain et inutile. L’expression la plus claire de l’œuvre du Saint-Esprit est d’embrasser l’ici et le maintenant, non pas de s’accrocher au passé. Ceux qui n’ont pas suivi l’œuvre d’aujourd’hui et qui ont été séparés de la pratique d’aujourd’hui sont ceux qui s’opposent à l’œuvre du Saint-Esprit et ne l’acceptent pas. Ces gens défient l’œuvre actuelle de Dieu. Bien qu’ils s’accrochent à la lumière du passé, on ne peut nier qu’ils ne connaissent pas l’œuvre du Saint-Esprit. Pourquoi tout ce discours sur les changements dans la pratique de l’homme, sur les différences entre la pratique dans le passé et aujourd’hui, sur la façon dont la pratique était menée au cours de l’ère précédente et de la façon dont elle est menée aujourd’hui ? De telles divisions dans la pratique de l’homme sont toujours mentionnées parce que l’œuvre du Saint-Esprit est constamment en mouvement vers l’avant, et donc la pratique de l’homme doit changer constamment. Si l’homme reste bloqué à une étape, cela prouve qu’il est incapable de suivre la nouvelle œuvre et la nouvelle lumière de Dieu ; cela ne prouve pas que le plan de gestion de Dieu n’a pas changé. Ceux qui sont en dehors du courant du Saint-Esprit pensent toujours qu’ils ont raison, mais en fait, l’œuvre de Dieu en eux a cessé depuis longtemps et l’œuvre du Saint-Esprit est absente en eux. L’œuvre de Dieu a été transférée à un autre groupe de gens il y a longtemps, des gens avec lesquels Il a l’intention de terminer Sa nouvelle œuvre. Parce que ceux qui sont dans la religion sont incapables d’accepter la nouvelle œuvre de Dieu et ne tiennent qu’à l’ancienne œuvre du passé, Dieu a abandonné ces gens et fait Sa nouvelle œuvre dans les gens qui acceptent cette nouvelle œuvre. Ce sont des gens qui coopèrent à Sa nouvelle œuvre et seulement de cette manière Sa gestion peut-elle être accomplie.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Ce qu’il y a de plus important à suivre Dieu, c’est que tout doit se faire selon les paroles de Dieu aujourd’hui : que vous soyez en train de chercher à entrer dans la vie ou à satisfaire la volonté de Dieu, tout devrait être centré sur les paroles de Dieu aujourd’hui. Si ce que tu communies et poursuis n’est pas centré sur les paroles de Dieu aujourd’hui, alors tu ignores les paroles de Dieu et tu es totalement privé de l’œuvre du Saint-Esprit. Ce que Dieu veut, c’est des gens qui suivent Ses pas. Peu importe l’éclat et la pureté de ce que tu as compris avant, Dieu ne le veut pas, et si tu ne peux pas te séparer de telles choses, alors elles constitueront un sérieux obstacle pour ton entrée dans l’avenir. Tous ceux qui sont capables de suivre la lumière actuelle du Saint-Esprit sont bénis. Les gens des temps passés ont aussi suivi les pas de Dieu, mais ils ne pouvaient pas suivre jusqu’à ce jour ; c’est la bénédiction des gens des derniers jours. Ceux qui peuvent suivre l’œuvre actuelle du Saint-Esprit et qui sont capables de suivre les pas de Dieu, de sorte qu’ils suivent Dieu partout où Il les conduit, sont des gens qui sont bénis de Dieu. Ceux qui ne suivent pas l’œuvre actuelle du Saint-Esprit n’ont pas fait leur entrée dans l’œuvre des paroles de Dieu, et peu importe l’immensité de leur travail ou de leur souffrance, ou à quel point ils s’affairent, rien de cela n’a de sens aux yeux de Dieu et Il ne les louera pas. Aujourd’hui, tous ceux qui suivent les paroles actuelles de Dieu sont dans le courant du Saint-Esprit ; ceux qui ignorent les paroles de Dieu aujourd’hui sont en dehors du courant du Saint-Esprit, et de telles personnes ne sont pas louées par Dieu. Un service qui est séparé des déclarations actuelles du Saint-Esprit est un service qui relève de la chair et des notions et qui ne peut pas être conforme à la volonté de Dieu. Si les gens vivent dans des notions religieuses, alors ils sont incapables de faire quoi que ce soit qui convienne à la volonté de Dieu et, même s’ils servent Dieu, ils le font au milieu de leurs imaginations et de leurs notions et sont pratiquement incapables de servir selon la volonté de Dieu. Ceux qui sont incapables de suivre l’œuvre du Saint-Esprit ne comprennent pas la volonté de Dieu, et ceux qui ne comprennent pas la volonté de Dieu ne peuvent pas servir Dieu. Dieu veut d’un service selon Son propre cœur ; Il ne veut pas d’un service qui relève des notions et de la chair. Si les gens sont incapables de suivre les étapes de l’œuvre du Saint-Esprit, alors ils vivent au milieu de notions. Le service de telles personnes dérange et trouble, et un tel service est contraire à Dieu. Donc ceux qui ne peuvent pas suivre les pas de Dieu sont incapables de servir Dieu ; ceux qui sont incapables de suivre les pas de Dieu s’opposent très certainement à Dieu et ne peuvent pas être compatibles avec Dieu. « Suivre l’œuvre du Saint-Esprit » signifie comprendre la volonté de Dieu aujourd’hui, être capable d’agir conformément aux exigences actuelles de Dieu, être capable d’obéir et de suivre le Dieu d’aujourd’hui et de faire son entrée selon les déclarations les plus récentes de Dieu. Tels sont les attributs de celui qui suit l’œuvre du Saint-Esprit et qui est dans le courant du Saint-Esprit. De telles personnes ne sont pas seulement capables de recevoir la louange de Dieu et de voir Dieu, mais peuvent aussi connaître le tempérament de Dieu à partir de l’œuvre la plus récente de Dieu et connaître les notions et la désobéissance de l’homme, ainsi que la nature et l’essence de l’homme, sur la base de Sa dernière œuvre ; en plus, elles sont capables d’opérer graduellement des changements dans leur tempérament pendant leur service. Seules de telles gens peuvent gagner Dieu et ont véritablement trouvé le vrai chemin. Ceux qui sont éliminés par l’œuvre du Saint-Esprit sont incapables de suivre l’œuvre la plus récente de Dieu et se rebellent contre cette récente œuvre. De telles gens s’opposent ouvertement à Dieu parce que Dieu a entrepris une nouvelle œuvre et parce que l’image de Dieu ne correspond pas à celle de leurs notions ; par conséquent ils s’opposent ouvertement à Dieu et jugent Dieu, ce qui conduit à la répugnance et au rejet que Dieu éprouve pour eux. Avoir connaissance de la plus récente œuvre de Dieu n’est pas chose facile, mais si les gens ont envie d’obéir à l’œuvre de Dieu et de chercher l’œuvre de Dieu, alors ils auront la chance de voir Dieu et d’être sous la nouvelle direction du Saint-Esprit. Ceux qui s’opposent intentionnellement à l’œuvre de Dieu ne peuvent pas recevoir l’éclairage du Saint-Esprit ou la direction de Dieu. Ainsi, que les gens puissent ou non recevoir la dernière œuvre de Dieu dépend de la grâce de Dieu, de leur quête et aussi de leurs intentions.

Tous ceux qui sont capables d’obéir aux déclarations actuelles du Saint-Esprit sont bénis. Peu importe comment ils étaient auparavant ou comment le Saint-Esprit travaillait en eux, ceux qui ont bénéficié de la plus récente œuvre sont les plus bénis, et ceux qui sont incapables de suivre la plus récente œuvre aujourd’hui sont éliminés. Dieu veut ceux qui sont capables d’accepter la nouvelle lumière, et Il veut ceux qui acceptent et connaissent Sa plus récente œuvre. Pourquoi dit-on que vous devez être des vierges chastes ? Une vierge chaste est capable de chercher l’œuvre du Saint-Esprit et de comprendre les choses nouvelles et, en outre, est capable de mettre de côté les vieilles notions et d’obéir à l’œuvre de Dieu aujourd’hui. Ce groupe de gens qui acceptent l’œuvre la plus récente d’aujourd’hui ont été prédestinés par Dieu avant les ères et sont les plus bénis d’entre tous. Vous entendez directement la voix de Dieu et voyez l’apparition de Dieu, et ainsi, dans le ciel et sur la terre, et pendant les ères, personne n’a été plus béni que vous, ce groupe de gens.

Extrait de « Connaître la plus nouvelle œuvre de Dieu et suivre Ses pas », dans La Parole apparaît dans la chair

Puisque l’homme croit en Dieu, il doit suivre de près les pas de Dieu, étape par étape ; il devrait « suivre l’Agneau partout où Il va ». Seuls ces gens cherchent le vrai chemin, seuls ces gens connaissent l’œuvre du Saint-Esprit. Les gens qui suivent servilement la lettre et les doctrines sont ceux qui ont été éliminés par l’œuvre du Saint-Esprit. Dans chaque période donnée, Dieu commencera une nouvelle œuvre, et dans chaque période, un nouveau départ sera offert à l’homme. Si l’homme ne s’en tient qu’aux vérités que « l’Éternel est Dieu » et que « Jésus est Christ », des vérités qui s’appliquent uniquement à leur ère respective, alors l’homme ne suivra jamais l’œuvre du Saint-Esprit et sera toujours incapable d’obtenir l’œuvre du Saint-Esprit. Peu importe la manière dont Dieu travaille, l’homme suit sans le moindre doute, et il suit de près. De cette façon, comment l’homme pourrait-il être éliminé par le Saint-Esprit ? Peu importe ce que Dieu fait, tant que l’homme est certain que c’est l’œuvre du Saint-Esprit et qu’il coopère avec l’œuvre du Saint-Esprit, sans appréhension, et tente de répondre aux exigences de Dieu, alors comment pourrait-il être puni ? L’œuvre de Dieu n’a jamais cessé, Ses pas n’ont jamais hésité, et avant la fin de Son œuvre de gestion, Il a toujours été occupé, et Il n’arrête jamais. Mais l’homme est différent : n’ayant obtenu qu’un minimum de l’œuvre du Saint-Esprit, il la traite comme si elle ne changera jamais ; ayant acquis un peu de connaissance, il ne s’avance pas pour suivre les pas de la dernière œuvre de Dieu ; n’ayant vu qu’un peu de l’œuvre de Dieu, il décide immédiatement que Dieu est une figure spécifique en bois, et croit que Dieu gardera toujours cette forme qu’il a sous les yeux, qu’il en était ainsi dans le passé et en sera toujours ainsi à l’avenir ; n’ayant acquis qu’une connaissance superficielle, l’homme est si fier qu’il s’oublie lui-même et commence à parler sans modération d’un tempérament et d’un être de Dieu qui n’existent tout simplement pas ; et étant devenu certain au sujet d’une étape de l’œuvre du Saint-Esprit, peu importe le genre de personne qui proclame la nouvelle œuvre de Dieu, l’homme ne l’accepte pas. Ces gens ne peuvent pas accepter la nouvelle œuvre du Saint-Esprit ; ils sont trop conservateurs et incapables d’accepter de nouvelles choses. Ces gens sont ceux qui croient en Dieu, mais rejettent aussi Dieu. L’homme croit que les Israélites ont eu tort de « croire seulement en l’Éternel et de ne pas croire en Jésus », pourtant la majorité des gens adoptent un rôle dans lequel ils « croient seulement en l’Éternel et rejettent Jésus » et « désirent le retour du Messie, mais s’opposent au Messie appelé Jésus ». Pas étonnant donc que les gens relèvent encore du domaine de Satan après avoir accepté une étape de l’œuvre du Saint-Esprit et ne reçoivent pas encore les bénédictions de Dieu. N’est-ce pas le résultat de la rébellion de l’homme ? Les chrétiens à travers le monde qui n’ont pas suivi la nouvelle œuvre d’aujourd’hui sont tous convaincus qu’ils font partie des chanceux, que Dieu accomplira chacun de leurs souhaits. Pourtant, ils ne peuvent pas dire avec certitude pourquoi Dieu les amènera jusqu’au troisième ciel, ni ne sont-ils certains de la façon dont Jésus, monté sur un nuage blanc, viendra les accueillir, encore moins peuvent-ils dire avec une certitude absolue que Jésus viendra vraiment sur un nuage blanc le jour où ils l’imaginent. Ils sont tous anxieux et perdus ; ils ne savent même pas eux-mêmes si Dieu amènera toutes ces petites poignées variées de personnes qui viennent de toutes les confessions. L’œuvre que Dieu fait maintenant, l’ère actuelle, la volonté de Dieu, tout cela reste étranger à leur compréhension et ils ne peuvent rien faire de plus que de compter les jours sur leurs doigts. Seuls ceux qui suivent les pas de l’Agneau jusqu’à la toute fin peuvent obtenir la bénédiction finale, alors que ces « gens futés » qui sont incapables de suivre jusqu’à la toute fin et qui croient tout de même qu’ils ont tout gagné sont incapables de voir la manifestation de Dieu. Ils croient tous qu’ils sont les gens les plus intelligents sur la terre, et ils abrègent le développement continu de l’œuvre de Dieu sans aucune raison, et semblent croire avec une certitude absolue que Dieu les prendra au ciel, eux qui « ont la plus grande loyauté à Dieu, suivent Dieu et respectent les paroles de Dieu ». Même s’ils ont la « plus grande loyauté » envers les paroles prononcées par Dieu, leurs paroles et leurs actions sont quand même tellement dégoûtantes, car ils s’opposent à l’œuvre du Saint-Esprit et se livrent à la tromperie et au mal. Ceux qui ne suivent pas jusqu’à la toute fin, qui ne suivent pas l’œuvre du Saint-Esprit et s’accrochent seulement à l’œuvre ancienne, non seulement n’ont pas atteint la fidélité à Dieu, mais au contraire, sont devenus ceux qui s’opposent à Dieu, ceux qui sont rejetés par la nouvelle ère et qui seront punis. Y a-t-il plus pitoyable ? Un grand nombre croit même que tous ceux qui rejettent l’ancienne loi et acceptent la nouvelle œuvre sont sans conscience. Ces personnes qui ne parlent que de la « conscience » et ne connaissent pas l’œuvre du Saint-Esprit verront finalement leurs perspectives interrompues par leur propre conscience. L’œuvre de Dieu ne se conforme pas à la doctrine et, même si elle peut être Sa propre œuvre, Dieu ne s’y attache pas. Ce qui devrait être nié est nié, ce qui devrait être éliminé est éliminé. Pourtant, l’homme se rend hostile à Dieu en s’attachant à une petite partie seulement de l’œuvre de gestion de Dieu. Cela n’est-il pas l’absurdité de l’homme ? Cela n’est-il pas l’ignorance de l’homme ? Plus les gens sont timides et excessivement prudents par crainte de ne pas obtenir les bénédictions de Dieu, plus ils sont incapables d’obtenir de plus grandes bénédictions et de recevoir la bénédiction finale. Ces gens qui respectent servilement la loi affichent la plus grande loyauté envers la loi, et plus ils affichent une telle loyauté envers la loi, plus ils sont des rebelles qui s’opposent à Dieu. Car maintenant, c’est l’ère du Règne et non l’ère de la Loi, et l’œuvre d’aujourd’hui et l’œuvre du passé ne peuvent être mentionnées dans le même souffle et, non plus, l’œuvre du passé ne peut pas être comparée à l’œuvre d’aujourd’hui. L’œuvre de Dieu a changé et la pratique de l’homme a également changé ; il ne s’agit plus de garder la loi ou de porter la croix, alors la loyauté des gens envers la loi et la croix ne leur obtiendra pas l’approbation de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Chaque jour, ils cherchent des traces de Moi dans la Bible et trouvent au hasard des passages « appropriés », qu’ils lisent sans cesse et récitent comme des Écritures. Ils ne savent pas comment être compatibles avec Moi, ni ce qu’être en inimitié envers Moi signifie. Ils se contentent de lire les Écritures aveuglément. Ils restreignent au sein de la Bible un Dieu vague qu’ils n’ont jamais vu et qu’ils sont incapables de voir. Ils la sortent pour la regarder pendant leur temps libre. Ils ne croient en Mon existence que dans le cadre de la Bible. Pour eux, Je suis identique à la Bible ; sans la Bible, Je n’existe pas et, sans Moi, la Bible n’existe pas. Ils ne prêtent aucune attention à Mon existence ni à Mes actions, mais accordent plutôt une attention soutenue et particulière à chacune des paroles des Écritures. Beaucoup d’entre eux pensent même que Je ne devrais pas faire ce que Je veux faire, à moins que ce ne soit prédit dans les Écritures. Ils accordent trop d’importance aux Écritures. On peut dire qu’ils donnent trop d’importance aux paroles et aux expressions, au point de mesurer chaque parole que Je prononce et de Me condamner en s’appuyant sur chaque verset de la Bible. Ils ne recherchent pas la voie de la compatibilité avec Moi, ni de la compatibilité avec la vérité, mais plutôt celle de la compatibilité avec les paroles de la Bible. Ils croient que tout ce qui ne se conforme pas à la Bible n’est pas Mon œuvre, sans exception. De tels hommes ne sont-ils pas les fidèles descendants des pharisiens ? Les pharisiens juifs ont utilisé la loi de Moïse pour condamner Jésus. Ils n’ont pas cherché la compatibilité avec le Jésus de l’époque, mais ont consciencieusement suivi la loi à la lettre, au point de finalement crucifier l’innocent Jésus, L’ayant accusé de ne pas suivre la loi de l’Ancien Testament et de ne pas être le Messie. Quelle était leur essence ? Ont-ils cherché la voie de la compatibilité avec la vérité ? Ils étaient obsédés par chacune des paroles des Écritures, ne prêtant aucune attention à Ma volonté ni aux étapes et méthodes de Mon œuvre. Ce n’étaient pas des gens qui cherchaient la vérité, mais des gens qui s’accrochaient aux mots avec rigidité. Ce n’étaient pas des gens qui croyaient en Dieu, mais des gens qui croyaient en la Bible. En somme, ils étaient les chiens de garde de la Bible. Afin de protéger les intérêts de la Bible, de défendre sa dignité et de protéger sa réputation, ils sont allés jusqu’à clouer le miséricordieux Jésus sur la croix. Ils l’ont fait simplement pour défendre la Bible et maintenir le statut de chacune de ses paroles dans le cœur des gens. Ils ont donc préféré renoncer à leur avenir et au sacrifice d’expiation pour condamner à mort Jésus, qui ne S’était pas conformé à la doctrine des Écritures. N’étaient-ils pas des laquais de chaque parole des Écritures ?

Et qu’en est-il des hommes d’aujourd’hui ? Le Christ est venu pour annoncer la vérité, mais ils ont préféré L’expulser de ce monde afin de gagner l’entrée au ciel et de recevoir la grâce. Ils ont préféré nier complètement l’avènement de la vérité pour défendre les intérêts de la Bible. Ils ont préféré crucifier de nouveau le Christ revenu pour garantir l’existence éternelle de la Bible. Comment l’homme peut-il recevoir Mon salut, quand son cœur est si mauvais et sa nature si hostile envers Moi ? Je vis parmi les hommes, pourtant il n’est pas au courant de Mon existence. Même quand Je fais briller Ma lumière sur l’homme, il reste ignorant de Mon existence. Quand Je libère Ma colère sur lui, il nie Mon existence avec encore plus de vigueur. L’homme cherche la compatibilité avec les mots, avec la Bible, pourtant pas une seule personne ne vient devant Moi pour chercher le chemin de la compatibilité avec la vérité. L’homme regarde vers Moi dans le ciel et accorde un intérêt particulier à Mon existence en ce lieu, pourtant personne ne se soucie de Moi dans la chair, car Moi, qui vis parmi les hommes, Je suis simplement trop insignifiant. Ceux qui cherchent seulement la compatibilité avec les paroles de la Bible et avec un Dieu vague constituent un spectacle désolant à Mes yeux. C’est parce qu’ils vénèrent des paroles vides de sens et un Dieu qui est capable de leur donner des trésors immenses. Ce qu’ils vénèrent, c’est un Dieu qui demeure Lui-même à la merci de l’homme, un Dieu qui n’existe pas. Que de telles personnes peuvent-elles alors gagner de Moi ? L’homme est tout simplement trop faible. Comment ceux qui sont contre Moi, qui M’adressent des demandes infinies, qui n’aiment pas la vérité et qui se rebellent contre Moi pourraient-ils être compatibles avec Moi ?

Extrait de « Tu dois chercher le chemin de la compatibilité avec le Christ », dans La Parole apparaît dans la chair

Les démons et les mauvais esprits se sont déchaînés sur la terre pendant un certain temps et ont fermement obstrué la volonté et l’effort laborieux de Dieu au point de les rendre impénétrables. Vraiment, c’est un péché mortel ! Comment Dieu ne peut-Il pas être anxieux ? Comment Dieu ne peut-Il pas être en colère ? Ils ont posé des entraves et une opposition sérieuses à l’œuvre de Dieu. Combien rebelles ! Même ces démons, petits et grands, se comportent comme des chacals sur les talons d’un lion et suivent le mauvais courant, provoquant des perturbations en chemin. Ils résistent à la vérité délibérément tout en la connaissant, ces fils de la rébellion ! On dirait que maintenant que leur roi de l’enfer est monté sur le trône royal, ils sont devenus arrogants et suffisants, traitant tous les autres avec mépris. Combien d’entre eux cherchent la vérité et suivent la justice ? Ils sont tous des bêtes, pas mieux que les cochons et les chiens à la tête d’un vol de mouches puantes, branlant la tête en signe d’une autosatisfaction complaisante et fomentant toutes sortes de troubles[1] au milieu d’un tas de fumier. Ils croient que leur roi de l’enfer est le plus grand des rois, ignorant qu’ils ne sont rien de plus que des mouches puantes. Et pourtant, ils tirent profit du pouvoir des cochons et des chiens qu’ils ont comme parents pour dénigrer l’existence de Dieu. Toutes petites mouches qu’ils sont, ils croient que leurs parents sont aussi gros que comme des cétacés à dents[2]. Ces petites mouches ne se doutent pas que bien qu’elles soient elles-mêmes très petites, leurs parents sont des cochons et des chiens impurs des centaines de millions de fois plus grands qu’elles-mêmes ? Inconscientes de leur propre bassesse, elles se fient à l’odeur putride qui exsude de ces cochons et de ces chiens pour se déchaîner, pensant vainement à procréer des générations futures, oublieuses de la honte ! Avec des ailes vertes sur le dos (ce qui se réfère à leur prétention de croire en Dieu), elles sont imbues d’elles-mêmes et se vantent partout de leur propre beauté et de leur propre attrait, rejetant secrètement sur l’homme les impuretés de leur propre corps. De plus, elles sont excessivement contentes d’elles-mêmes, comme si elles pouvaient utiliser une paire d’ailes à couleurs de l’arc-en-ciel pour camoufler leurs propres impuretés et, par ces moyens, elles font en sorte que leur oppression ait une incidence sur l’existence du vrai Dieu (cela se réfère à ce qui se passe dans les coulisses du monde religieux). Comment l’homme saurait-il qu’aussi belles et féériques que puissent être les ailes d’une mouche, la mouche elle-même n’est rien de plus qu’une créature minuscule qui est pleine de souillures à l’intérieur et dont le corps est couvert de germes. Se fiant aux cochons et aux chiens qu’ils ont comme parents, ils se déchaînent à travers le pays (cela fait référence à la manière dont les autorités religieuses qui persécutent Dieu sur la base d’un fort soutien du gouvernement de la nation pour se rebeller contre le vrai Dieu et la vérité) avec une sauvagerie sans retenue. C’est comme si les fantômes des pharisiens juifs étaient revenus avec Dieu à la nation du grand dragon rouge, de retour à leur ancien nid. Ils ont commencé une nouvelle série de persécutions, reprenant leur travail d’il y a plusieurs milliers d’années. Il est certain que ce groupe de dégénérés périra sur la terre à la fin ! Il semble qu’après plusieurs millénaires, les esprits impurs sont devenus encore plus rusés et sournois. Ils pensent constamment à des moyens de saper l’œuvre de Dieu en secret. Dans une exubérance d’astuces et de ruses, ils souhaitent reproduire dans leur patrie la tragédie de plusieurs milliers d’années passées, poussant Dieu presque à crier. Il peut à peine s’empêcher de retourner au troisième ciel pour les anéantir.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

Quel nom Dieu attribue-t-Il à ceux qui croient en l’Éternel ? Le judaïsme. Ils sont devenus une sorte de groupe religieux. Et comment Dieu définit-Il ceux qui croient en Jésus ? Aux yeux de Dieu, le judaïsme et le christianisme sont des groupes religieux. Pourquoi Dieu les définit-Il ainsi ? Parmi tous ceux qui sont membres de ces corps religieux définis par Dieu, y en a-t-il qui craignent Dieu et fuient le mal, font la volonté de Dieu et suivent la voie de Dieu ? (Non.) Alors, pouvez-vous voir si, aux yeux de Dieu, ceux qui suivent théoriquement Dieu sont tous des hommes qu’Il reconnaît comme étant des croyants en Dieu ? Aux yeux de Dieu, ont-ils tous avoir un lien avec Dieu ? Pourraient-ils tous être l’objet du salut de Dieu ? (Non.) Alors, arrivera-t-il un jour où vous serez réduits à ce que Dieu considère comme un groupe religieux ? (C’est possible.) Être réduit à un groupe religieux, cela semble inconcevable. Si les hommes deviennent membres d’un groupe religieux aux yeux de Dieu, seront-ils sauvés par Lui ? Appartiennent-ils à la maison de Dieu. (Non.) Donc, réfléchissez et essayez de résumer : ces gens qui n’appartiennent pas à la maison de Dieu, croient théoriquement au vrai Dieu – Dieu les estimant comme faisant partie d’un groupe religieux –, quel chemin suivent-ils ? Pourrait-on dire que ces hommes empruntent le chemin consistant à brandir le drapeau de la foi sans jamais suivre Son chemin ou croire en Dieu, en ne L’adorant jamais et en Le délaissant même ? C’est-à-dire qu’ils empruntent le chemin de la croyance en Dieu, mais ils ne suivent pas le chemin de Dieu et renoncent à Dieu ; le chemin qu’ils suivent est celui de la croyance de Dieu, mais de l’adoration de Satan, ils adorent le démon, ils essaient d’exercer leur propre gestion et essaient d’établir leur propre royaume. Cela en est-il l’essence ? Des personnes de ce type ont-elles un quelconque lien avec le plan de gestion de Dieu pour le salut de l’homme ? (Non.) Peu importe combien de personnes croient en Dieu, dès que Dieu définit leurs croyances comme étant une religion ou un groupe, alors Dieu a déterminé qu’elles ne peuvent être sauvées. Pourquoi est-ce que je dis cela ? Dans un groupe ou parmi une foule de gens dépourvus de l’œuvre et de la direction de Dieu et qui n’adorent absolument pas Dieu, qui adorent-ils ? Qui suivent-ils ? Pour ce qui est de la forme et du nom, ils suivent une personne, mais qui suivent-ils réellement ? Dans leur cœur, ils reconnaissent Dieu, mais en fait, ils sont soumis à la manipulation, aux arrangements et au contrôle de l’homme. Ils suivent Satan, le démon. Ils suivent les forces qui sont hostiles à Dieu, qui sont les ennemies de Dieu. Dieu pourrait-Il sauver un groupe d’hommes comme ceux-là ? (Non.) Pourquoi ? Sont-ils capables de repentance ? Non. Ils brandissent le drapeau de la foi, réalisant des entreprises humaines, menant leur propre gestion, et ils vont à l’encontre du plan de gestion de Dieu pour le salut de l’humanité. Leur destinée finale est d’être détestés et rejetés par Dieu ; il est impossible pour Dieu de sauver ces gens ; il est impossible pour ces gens de se repentir, ils ont déjà été capturés par Satan et sont entièrement entre les mains de Satan. Dans ta foi, le nombre d’années à croire en Dieu a-t-il une importance pour savoir si, oui ou non, tu reçois Ses éloges ? Les rituels et les règles que tu respectes ont-ils une importance ? Dieu regarde-t-Il les méthodes de pratique des gens ? Regarde-t-Il le nombre de personnes présentes ? Il a sélectionné une portion de l’humanité ; comment estime-t-Il si elle peut et devrait être sauvée ? Il fonde cette décision sur les chemins que ces gens empruntent. […] Peu importe combien de sermons tu as entendus et combien de vérités tu as comprises, si, finalement, tu continues de suivre les gens et de suivre Satan, et si, finalement, tu es toujours incapable de suivre la voie de Dieu et incapable de craindre Dieu et de fuir le mal, alors tu seras détesté et rejeté par Dieu. De toute évidence, ces gens qui sont détestés et rejetés par Dieu peuvent beaucoup parler de lettres et doctrines, et être parvenus à comprendre de nombreuses vérités, mais ils sont pourtant incapables d’adorer Dieu ; ils sont incapables de craindre Dieu et de fuir le mal, et ils sont incapables d’obéir totalement à Dieu. De Son point de vue, Dieu les définit comme une religion, comme simplement un groupe d’humains, une bande d’humains, et comme un lieu de résidence pour Satan. Ils sont collectivement désignés comme étant la bande de Satan et ils sont profondément méprisés par Dieu.

Extrait de « Tu suivras le chemin du salut seulement en vivant devant Dieu à chaque instant », dans Récits des entretiens de Christ

Notes de bas de page :

1. « Fomentant toutes sortes de troubles » se réfère à la façon dont les hommes qui sont démoniaques sèment le désordre, obstruant l’œuvre de Dieu et s’y opposant.

2. « Des cétacés à dents » est utilisé d’une façon moqueuse. C’est une métaphore au sujet des mouches qui sont si petites que les cochons et les chiens leur apparaissent aussi gros que des cétacés.

Précédent: 1. Ce que sont l’Église de Dieu et les groupes religieux

Suivant: 1. Pourquoi le Seigneur Jésus a maudit les pharisiens et ce qu’était l’essence des pharisiens

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

1. Pourquoi le gouvernement du PCC persécute et réprime férocement Dieu Tout-Puissant et l’Église de Dieu Tout-Puissant

« Cette génération est une génération méchante » (Luc 11:29). « Le monde entier est sous la puissance du malin » (1 Jean 5:19). « Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l’aurore ! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations ! Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, J’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; Je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, A l’extrémité du septentrion ; Je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au Très Haut » (Esaïe 14:12-14).

2. Si Christ est le Fils de Dieu ou Dieu Lui-même

« Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces œuvres » (Jean 14:8-11).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre