3. Dieu Tout-Puissant et le Seigneur Jésus sont des incarnations du même Dieu

Paroles de Dieu concernées :

Parmi les hommes, J’étais l’Esprit qu’ils ne pouvaient pas voir, l’Esprit avec lequel ils ne pouvaient jamais entrer en contact. En raison des trois étapes de Mon œuvre sur terre (création du monde, rédemption et destruction), J’apparais au milieu d’eux à différents moments (jamais publiquement) pour accomplir Mon œuvre parmi eux. Je suis venu parmi les hommes pour la première fois au cours de l’ère de la Rédemption. Bien sûr, Je suis venu dans une famille juive. Les premiers à voir la venue de Dieu sur terre étaient donc le peuple juif. La raison pour laquelle J’ai accompli personnellement cette œuvre est que Je voulais utiliser Ma chair incarnée comme sacrifice d’expiation pour Mon œuvre de rédemption. Alors, les premiers à Me voir ont été les Juifs de l’ère de la Grâce. C’était la première fois que J’œuvrais dans la chair. À l’ère du Règne, Mon œuvre consiste à conquérir et à perfectionner. Ainsi, J’accomplis encore l’œuvre consistant à paître dans la chair. C’est la deuxième fois que J’œuvre dans la chair. Au cours des deux dernières étapes de l’œuvre, les gens n’entrent plus en contact avec l’Esprit invisible et intouchable, mais avec une personne, qui est l’Esprit réalisé en chair. Par conséquent, aux yeux de l’homme, Je redeviens humain, sans aucun air ni aspect de Dieu. En outre, le Dieu que les gens voient n’est pas seulement homme, mais Il est aussi femme, ce qui leur paraît très étonnant et troublant. À maintes reprises, Mon œuvre extraordinaire a brisé les anciennes idées qui avaient cours depuis des siècles. Les gens sont stupéfaits ! Dieu n’est pas seulement le Saint-Esprit, l’Esprit, l’Esprit sept fois intensifié, l’Esprit qui englobe tout, mais Il est aussi humain, un humain ordinaire, un humain exceptionnellement ordinaire. Il n’est pas seulement homme, mais aussi femme. Ils sont semblables, dans le sens où Ils sont tous deux nés de l’homme, et différents, dans le sens où l’un est conçu du Saint-Esprit et l’autre est né d’un être humain mais provient directement de l’Esprit. Ils sont semblables, dans le sens où les deux chairs incarnées de Dieu accomplissent l’œuvre de Dieu le Père, et différents, dans le sens où l’un accomplit l’œuvre de la rédemption et l’autre, l’œuvre de la conquête. Tous deux représentent Dieu le Père, mais l’un est le Rédempteur, débordant de bonté et de miséricorde, tandis que l’autre est le Dieu de la justice, empli de colère et de jugement. L’un est le Commandant suprême qui a lancé l’œuvre de la rédemption, tandis que l’autre est le Dieu juste qui accomplit l’œuvre de la conquête. L’un est le Début, l’autre la Fin. L’un est la chair sans péché, l’autre est la chair qui termine la rédemption, continue l’œuvre et n’appartient jamais au péché. Ils sont tous deux le même Esprit, mais Ils habitent des chairs différentes, sont nés à des endroits différents et sont séparés par plusieurs milliers d’années. Pourtant, Leurs œuvres sont mutuellement complémentaires, jamais divergentes, et peuvent être évoquées dans le même souffle. Ils sont tous deux des personnes, mais l’un était un petit garçon et l’autre était une petite fille. Pendant ces nombreuses années, les gens n’ont pas seulement vu l’Esprit ou un humain, un homme, mais aussi beaucoup de choses qui ne cadrent pas avec les notions humaines. Les humains ne sont donc jamais en mesure de Me comprendre entièrement. Ils continuent de croire en Moi à moitié, de douter de Moi à moitié, comme si J’existais bel et bien, tout en étant un rêve irréel. C’est pourquoi, à ce jour, ils ne savent toujours pas ce que Dieu est. Peux-tu vraiment Me résumer en une simple phrase ? Oses-tu vraiment dire que « Jésus n’est nul autre que Dieu et que Dieu n’est nul autre que Jésus » ? As-tu réellement l’audace de dire que « Dieu n’est nul autre que l’Esprit et que l’Esprit n’est nul autre que Dieu » ? Peux-tu dire sans hésitation que « Dieu est juste une personne vêtue de chair » ? As-tu vraiment le courage d’affirmer que « l’image de Jésus est simplement la grande image de Dieu » ? Es-tu en mesure d’expliquer en détail le tempérament et l’image de Dieu avec ton éloquence ? Oses-tu réellement dire que « Dieu créa l’homme seulement, pas la femme, à Sa propre image » ? Si tu l’affirmes, alors aucune femme ne ferait partie de Mes élus et les femmes constitueraient encore moins un genre au sein de l’humanité. Maintenant, sais-tu vraiment ce que Dieu est ? Dieu est-Il un humain ? Dieu est-Il un Esprit ? Dieu est-Il réellement un homme ? Jésus est-Il le seul à pouvoir achever l’œuvre que Je dois réaliser ? Si tu choisis seulement l’un des éléments ci-dessus pour résumer Mon essence, alors tu seras un fidèle croyant excessivement ignorant. Si J’œuvrais comme chair incarnée une et une seule fois, Me circonscrirais-tu ? Peux-tu vraiment Me comprendre entièrement d’un seul coup d’œil ? Peux-tu vraiment Me résumer entièrement à partir de ce que tu as vu de ton vivant ? Si Je réalisais des œuvres similaires lors de Mes deux incarnations, comment Me percevrais-tu ? Me laisserais-tu crucifié pour toujours ? Dieu peut-Il être aussi simple que tu l’affirmes ?

Extrait de « Quelle est ta compréhension de Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Jésus et Moi venons d’un seul Esprit. Même si Nous ne sommes pas liés dans Notre chair, Notre Esprit est un ; même si le contenu de ce que Nous faisons et l’œuvre que Nous assumons ne sont pas identiques, Nous sommes semblables en essence ; Notre chair revêt des apparences différentes, mais cela est dû au changement d’ère et aux exigences différentes de Notre œuvre ; Notre ministère n’est pas similaire, donc l’œuvre que Nous façonnons et le tempérament que Nous révélons à l’homme sont également différents. C’est la raison pour laquelle ce que l’homme voit et comprend en ce jour est différent de ce qu’il en était dans le passé ; il en est ainsi en raison du changement d’ère. Malgré toutes les différences de genre et d’apparence de Leur chair, et bien qu’Ils ne proviennent pas de la même famille, encore moins de la même période, Leur Esprit est quand même un. Bien que Leur chair ne partage ni lien de sang ni lien de parenté de quelque genre que ce soit, on ne peut nier qu’Ils sont la chair incarnée de Dieu à deux époques différentes. Qu’Ils soient la chair incarnée de Dieu est une vérité irréfutable, Cependant, Ils ne sont pas de la même lignée et ne partagent pas un langage humain commun (l’un était un homme qui parlait la langue des Juifs et l’autre une femme qui parle exclusivement le chinois). C’est pour ces raisons qu’Ils ont vécu dans des pays différents pour réaliser l’œuvre qu’il incombe à chacun de réaliser, et aussi à des époques différentes. Bien qu’Ils soient le même Esprit, possèdent la même essence, il n’y a absolument pas de ressemblance parfaite dans l’enveloppe extérieure de Leur chair. Tout ce qu’Ils partagent est la même humanité, mais en ce qui concerne l’apparence de Leur chair et les circonstances de Leur naissance, Ils sont différents. Ces éléments n’ont pas d’impact sur Leur œuvre respective ou sur la connaissance de l’homme à Leur sujet, car en fin de compte, Ils sont le même Esprit et personne ne peut Les séparer. Même s’Ils ne sont pas liés par le sang, Leur être entier est pris en charge par Leur Esprit qui leur assigne une œuvre différente à des périodes différentes, et Leurs chairs sont de lignées différentes. L’Esprit de l’Éternel n’est pas le père de l’Esprit de Jésus et l’Esprit de Jésus n’est pas le fils de l’Esprit de l’Éternel. Ils sont un seul et même Esprit. De la même façon, le Dieu incarné d’aujourd’hui et Jésus ne sont pas lés par le sang, mais Ils sont un ; c’est parce que Leur Esprit est un. Dieu peut réaliser l’œuvre de miséricorde et de bonté, ainsi que celle du jugement juste et du châtiment de l’homme, et celle appelant la malédiction sur l’homme ; et finalement, Il peut réaliser l’œuvre de la destruction du monde et de la punition des méchants. Ne fait-Il pas tout cela Lui-même ? Cela n’est-il pas la toute-puissance de Dieu ? Il a été capable à la fois de promulguer des lois pour l’homme et de lui édicter des commandements, et Il a aussi été capable de guider les premiers Israélites à vivre leur vie sur terre et de les aider à construire le temple et les autels, retenant tous les Israélites sous Sa domination. Grâce à Son autorité, Il a vécu sur terre avec le peuple d’Israël pendant deux mille ans. Les Israélites n’ont pas osé se rebeller contre Lui ; tous ont révéré l’Éternel et observé Ses commandements. Telle était l’œuvre qui a été réalisée en vertu de Son autorité et de Sa toute-puissance. Ensuite, pendant l’ère de la Grâce, Jésus est venu pour racheter l’ensemble de l’humanité déchue (pas seulement les Israélites). Il a montré miséricorde et bonté envers l’homme. Le Jésus que l’homme a vu à l’ère de la Grâce était plein de bonté et était toujours aimant envers l’homme, car Il était venu pour sauver l’humanité du péché. Il a été capable de pardonner aux hommes leurs péchés jusqu’à ce que Sa crucifixion rachète complètement l’humanité du péché. Pendant cette période, Dieu est apparu devant l’homme avec miséricorde et bonté ; c’est-à-dire qu’Il est devenu un sacrifice d’expiation pour l’homme et a été crucifié pour les péchés de l’homme afin qu’il soit pardonné pour l’éternité. Il était miséricordieux, compatissant, patient et aimant. Et tous ceux qui ont suivi Jésus à l’ère de la Grâce ont de même cherché à être patients et aimants en toutes choses. Ils avaient une patience à toute épreuve et n’ont jamais répliqué même lorsqu’ils étaient battus, maudits ou lapidés. Mais il ne peut plus en être ainsi pendant l’étape finale. L’œuvre de Jésus et l’œuvre de l’Éternel n’étaient pas entièrement identiques, même s’Ils étaient d’un même Esprit. L’œuvre de l’Éternel n’a pas mis fin à l’ère, mais a guidé l’ère, inaugurant la vie de l’humanité sur la terre, et l’œuvre d’aujourd’hui est la conquête de ceux qui, dans les nations païennes, ont été profondément corrompus, et de guider non pas seulement les élus de Dieu en Chine, mais l’univers entier et toute l’humanité. Il peut te sembler que cette œuvre n’est réalisée qu’en Chine, mais en fait, elle a déjà commencé à se répandre à l’étranger. Comment se fait-il que les gens hors de la Chine cherchent constamment le vrai chemin ? La raison en est que l’Esprit S’est déjà mis à l’œuvre et les paroles prononcées aujourd’hui S’adressent aux gens dans tout l’univers. De cette façon, la moitié de l’œuvre est déjà en cours. Depuis la création du monde jusqu’à ce jour, l’Esprit de Dieu a mis en marche cette grande œuvre et, de plus, a réalisé différentes œuvres au cours de différentes ères et dans différentes nations. Les personnes de chaque ère voient en Lui un tempérament différent qui est naturellement révélé à travers les différentes œuvres qu’Il réalise. Il est Dieu, plein de miséricorde et de bonté ; Il est le sacrifice d’expiation pour l’homme et le berger de l’homme ; mais Il est aussi le jugement, le châtiment et la malédiction de l’homme. Il a pu conduire l’homme à vivre sur terre pendant deux mille ans et Il a pu aussi racheter du péché l’humanité corrompue. Aujourd’hui, Il est aussi capable de conquérir l’humanité qui ne Le connaît pas et d’amener les hommes à se prosterner sous Sa domination, de sorte que tous se soumettent à Lui entièrement. Finalement, Il consumera tout ce qui est souillé et injuste dans les gens à travers l’univers, pour leur montrer qu’Il n’est pas seulement un Dieu miséricordieux et aimant, pas seulement un Dieu de sagesse et de merveilles, pas seulement un Dieu saint, mais en outre, un Dieu qui juge l’homme. Envers les méchants de l’humanité, Il est flamme, jugement et punition ; envers ceux qui doivent être rendus parfaits, Il est tribulation, épurement et épreuve, ainsi que réconfort, nourriture, provision de paroles, traitement et émondage. Et envers ceux qui sont éliminés, Il est punition et rétribution. […]

Dieu est non seulement un Esprit, Il peut aussi devenir chair. Il est, de plus, un corps de gloire. Jésus, bien que vous ne L’ayez pas vu, a été attesté par les Israélites, les Juifs de l’époque. Au départ, Il était un corps de chair, mais après Sa crucifixion, Il est devenu un corps de gloire. Il est l’Esprit qui englobe tout et peut œuvrer en tout lieu. Il peut être l’Éternel ou Jésus ou Le Messie ; finalement, Il peut aussi devenir Dieu Tout-Puissant. Il est la justice, le jugement et le châtiment ; Il est la malédiction et la colère ; mais Il est aussi la miséricorde et la bonté. Toute l’œuvre qu’Il a réalisée est en mesure de Le représenter. Quel genre de Dieu dis-tu qu’Il est ? Tu ne peux pas l’expliquer. Si tu ne peux vraiment pas l’expliquer, tu ne dois pas tirer de conclusions sur Dieu. N’en conclus pas que Dieu est à jamais un Dieu de miséricorde et de bonté, simplement parce qu’Il a réalisé l’œuvre de la rédemption en une étape. Peux-tu être certain qu’Il n’est qu’un Dieu miséricordieux et aimant ? S’Il est simplement un Dieu miséricordieux et aimant, pourquoi mettra-t-Il un terme à l’ère dans les derniers jours ? Pourquoi enverra-t-Il tant de calamités ? D’après les notions et les pensées des gens, Dieu devrait être miséricordieux et aimant jusqu’au bout, de sorte que les membres de l’humanité soient sauvés jusqu’au dernier. Mais pourquoi, aux derniers jours, envoie-t-Il de si grandes calamités comme des tremblements de terre, des épidémies et des famines pour détruire cette humanité mauvaise qui considère Dieu comme son ennemi ? Pourquoi laisse-t-Il l’homme souffrir ces calamités ? Quant à savoir quel genre de Dieu Il est, nul d’entre vous n’ose le dire et personne n’est capable de l’expliquer. Peux-tu être certain qu’Il est l’Esprit ? Oses-tu dire qu’Il n’est rien d’autre que la chair de Jésus ? Et oses-tu dire qu’Il est un Dieu qui sera à jamais crucifié à cause de l’homme ?

Extrait de « Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation », dans La Parole apparaît dans la chair

Aux yeux des gens, l’œuvre de la seconde chair incarnée semble être tout à fait différente de la première, à tel point que les deux semblent n’avoir rien en commun, et rien de la première œuvre ne peut être vu cette fois. Bien que l’œuvre de la seconde chair incarnée soit différente de celle de la première, cela ne prouve pas que Leur source ne soit pas unique et identique. Que Leur source soit identique dépend de la nature de l’œuvre effectuée par la chair et non de Leur enveloppe extérieure. Au cours des trois étapes de Son œuvre, Dieu S’est incarné deux fois et, les deux fois, l’œuvre de Dieu incarné inaugure une nouvelle ère, commence une nouvelle œuvre ; les incarnations se complètent l’une et l’autre. Il est impossible à l’homme de dire que les deux chairs proviennent réellement de la même source. Inutile de dire que c’est au-delà de la capacité de l’œil humain ou de l’esprit humain. Mais dans Leur essence, Elles sont identiques, car Leur œuvre provient du même Esprit. Le fait que les deux chairs incarnées proviennent de la même source ne peut être apprécié par l’ère et le lieu où Elles sont nées, ni par d’autres facteurs de ce genre, mais par l’œuvre divine qu’Elles expriment. La seconde chair incarnée ne réalise aucune œuvre accomplie par Jésus, car l’œuvre de Dieu n’obéit pas à des conventions, mais, chaque fois, elle inaugure un nouveau chemin. La seconde chair incarnée ne vise pas à approfondir ou à renforcer l’impression de la première chair dans les esprits des gens, mais à la compléter et à la perfectionner, à approfondir la connaissance que l’homme a de Dieu, à briser toutes les règles qui existent dans le cœur des gens et à effacer les images fallacieuses de Dieu dans leur cœur. On peut dire qu’aucune étape prise isolément de l’œuvre propre de Dieu ne peut donner à l’homme une connaissance de Dieu complète ; chacune ne donne qu’une partie, pas l’intégralité. Bien que Dieu ait exprimé tout Son tempérament, à cause des limites de compréhension des facultés de l’homme, la connaissance de Dieu chez l’homme demeure incomplète. Il est impossible, par le langage humain, de transmettre l’intégralité du tempérament de Dieu ; de plus, comment une seule étape de Son œuvre peut-elle exprimer pleinement Dieu ? Il œuvre dans la chair sous la couverture de Son humanité normale, et l’on ne peut Le connaître que par les expressions de Sa divinité, non par Son enveloppe corporelle. Dieu vient dans la chair pour permettre à l’homme de Le connaître par Ses différentes œuvres, et aucune étape de Son œuvre ne ressemble à une autre. Ce n’est que de cette façon que l’homme peut avoir une pleine connaissance de l’œuvre de Dieu dans la chair, et qui n’est pas confinée à une seule facette. Bien que l’œuvre des deux chairs incarnées soit différente, l’essence des chairs et la source de Leur œuvre sont identiques ; c’est simplement qu’Elles existent pour réaliser deux étapes différentes de l’œuvre et surviennent à deux ères différentes. Quoi qu’il en soit, les chairs incarnées de Dieu partagent la même essence et la même origine. C’est une vérité que nul ne peut nier.

Extrait de « L’essence de la chair habitée par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

J’étais autrefois connu comme l’Éternel. J’ai aussi été appelé le Messie, et les gens M’ont déjà appelé Jésus le Sauveur, avec amour et estime. Aujourd’hui, cependant, Je ne suis plus l’Éternel ou Jésus que les gens ont connu dans le passé ; Je suis le Dieu qui est revenu dans les derniers jours, le Dieu qui mettra fin à l’ère. Je suis le Dieu Lui-même qui Se lève des extrémités de la terre, rempli de tout Mon tempérament et plein d’autorité, d’honneur et de gloire. Les gens ne sont jamais entrés en relation avec Moi, ne M’ont jamais connu et ont toujours ignoré Mon tempérament. Depuis la création du monde jusqu’à aujourd’hui, personne ne M’a vu. C’est le Dieu qui apparaît à l’homme dans les derniers jours, mais qui est caché parmi les hommes. Il vit parmi les hommes, vrai et réel, comme le soleil brûlant et la flamme vive, rempli de pouvoir et débordant d’autorité. Il n’y a pas une seule personne ou chose qui ne sera pas jugée par Mes paroles, et pas une seule personne ou chose qui ne sera pas purifiée par le feu ardent. Finalement, toutes les nations seront bénies grâce à Mes paroles et aussi brisées en pièces à cause de Mes paroles. De cette façon, tous les peuples au cours des derniers jours verront que Je suis le Sauveur revenu et que Je suis le Dieu Tout-Puissant qui conquiert toute l’humanité. Et tous verront que J’ai déjà été le sacrifice d’expiation pour l’homme, mais que dans les derniers jours Je deviens aussi les flammes du soleil qui incinère toutes choses, ainsi que le Soleil de justice qui révèle toutes choses. Telle est Mon œuvre dans les derniers jours. J’ai pris ce nom et J’ai ce tempérament afin que tous les gens puissent voir que Je suis un Dieu juste, le Soleil brûlant et la flamme vive, et afin que tous M’adorent, l’unique vrai Dieu, et afin qu’ils voient Ma vraie face : Je ne suis pas seulement le Dieu des Israélites, et Je ne suis pas seulement le Rédempteur ; Je suis le Dieu de toutes les créatures dans les cieux, sur la terre et dans les mers.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 2. Le nom de Dieu peut changer, mais Son essence ne change jamais

Suivant: 1. Dieu est le Seigneur de la création, Son autorité est unique

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

1. La Bible est seulement un récit des deux étapes de l’œuvre de Dieu que sont l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce ; elle n’est pas un récit de toute l’œuvre de Dieu

« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13).

1. Dieu est le Seigneur de la création, Son autorité est unique

Connaître Dieu : qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que l’homme connaît la joie, la colère, le chagrin et la joie de Dieu ; c’est cela, connaître Dieu. Tu dis que tu as vu Dieu, pourtant tu ne comprends pas la joie, la colère, le chagrin et la joie de Dieu, tu ne comprends pas Son tempérament ni ne comprends Sa justice.

2. Si Christ est le Fils de Dieu ou Dieu Lui-même

« Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces œuvres » (Jean 14:8-11).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp