1. Les différences entre le chemin de la repentance à l’ère de la Grâce et le chemin de la vie éternelle dans les derniers jours

Paroles de Dieu concernées :

L’ère de la Grâce a prêché l’évangile de la repentance et le salut conditionnel fondé sur la foi de l’homme. Aujourd’hui, au lieu du salut, on ne parle que de conquête et de perfection. Il n’est jamais dit que si une personne croit, toute sa famille sera bénie, ou que le salut est accordé une fois pour toutes. Aujourd’hui, personne ne dit de tels mots, et de telles choses sont dépassées. À l’époque, l’œuvre de Jésus était la rédemption de toute l’humanité. Les péchés de tous ceux qui croyaient en Lui étaient pardonnés ; tant que l’on croyait en Lui, Il nous rachetait ; si l’on croyait en Lui, nous n’étions plus dans le péché, nos péchés étaient pardonnés. C’est cela que signifiait être sauvé et être justifié par la foi. Pourtant, chez ceux qui croyaient, il y avait un reste de rébellion et d’opposition à Dieu, qui devait être encore retiré lentement. Le salut ne signifiait pas que l’homme avait été complètement gagné par Jésus, mais que l’homme n’appartenait plus au péché, que ses péchés avaient été pardonnés : à condition que l’on croie, on n’appartenait plus jamais au péché. En ce temps-là, une grande partie de l’œuvre que Jésus réalisait était incompréhensible pour Ses disciples, et Il disait beaucoup de paroles que les gens ne comprenaient pas. En effet, Il n’expliquait pas Son œuvre et Ses paroles en ce temps-là. Ainsi, plusieurs années après Son départ, Matthieu a créé une généalogie pour Jésus, et d’autres également ont fait beaucoup de travail qui relevait de la volonté de l’homme. Jésus n’est pas venu pour perfectionner et gagner l’homme, mais pour accomplir une étape de l’œuvre : annoncer l’Évangile du royaume des cieux et achever l’œuvre de la crucifixion. Et donc, une fois que Jésus a été crucifié, Son œuvre s’est achevée. Mais au stade actuel – l’œuvre de la conquête –, davantage de paroles doivent être prononcées, plus de travail doit être fait et il doit y avoir de nombreux développements. De même, les mystères de l’œuvre de Jésus et de l’Éternel doivent être révélés, afin que tous les gens puissent avoir une compréhension et une clarté dans leur foi, car c’est l’œuvre des derniers jours, et les derniers jours sont la fin de l’œuvre de Dieu, le moment de la conclusion de cette œuvre. Cette étape de l’œuvre élucidera pour toi la loi de l’Éternel et la rédemption de Jésus, et a principalement en vue ta compréhension de tout le plan de gestion de six mille ans de Dieu, ta valorisation de toute la signification et de toute l’essence du plan de gestion de six mille ans, ta compréhension du but de toute l’œuvre faite par Jésus et de toutes les paroles qu’Il a prononcées, et même ta foi aveugle en la Bible et ton adoration de la Bible. Elle te permettra de bien comprendre tout cela. Tu comprendras à la fois l’œuvre accomplie par Jésus et l’œuvre de Dieu aujourd’hui ; tu comprendras et verras toute la vérité, la vie et le chemin. Dans l’étape de l’œuvre réalisée par Jésus, pourquoi Jésus est-Il parti sans conclure l’œuvre ? Parce que l’étape de l’œuvre de Jésus n’était pas l’œuvre de la conclusion. Quand Il fut cloué sur la croix, Ses paroles prirent fin également ; après Sa crucifixion, Son œuvre fut complètement terminée. L’étape actuelle est différente : l’œuvre de Dieu sera terminée seulement après que les paroles auront été prononcées jusqu’à la fin et que toute Son œuvre aura été conclue. Au cours de l’étape de l’œuvre de Jésus, beaucoup de paroles sont restées inexprimées ou ne furent pas entièrement articulées. Toutefois, Jésus ne Se souciait pas de ce qu’Il faisait ou ne disait pas, car Son ministère n’était pas un ministère de paroles, et donc, après qu’Il fut cloué sur la croix, Il est parti. Cette étape de l’œuvre était principalement pour la crucifixion. Elle n’est pas comme l’étape d’aujourd’hui. L’étape de l’œuvre aujourd’hui est principalement en vue de l’achèvement, de la clarification et de la conclusion de toute l’œuvre. Si les paroles ne sont pas toutes prononcées, il n’y aura aucun moyen de conclure cette œuvre, car dans cette étape de l’œuvre tout le travail est achevé et accompli en utilisant des paroles. En ce temps-là, Jésus a fait beaucoup de travail qui était incompréhensible pour l’homme. Il est parti tranquillement et, aujourd’hui, il y a encore beaucoup de gens qui ne comprennent pas Ses paroles, des gens qui ont une compréhension erronée, mais qui croient toujours qu’elle est bonne et qui ne savent pas qu’ils sont dans l’erreur. L’étape finale mènera l’œuvre de Dieu à sa fin complète et à sa conclusion. Tous comprendront et connaîtront le plan de gestion de Dieu. Les conceptions de l’homme, ses intentions, sa compréhension erronée et sa compréhension absurde, ses notions de l’œuvre de l’Éternel et de Jésus, ses perspectives sur les païens et ses autres déviances et erreurs seront corrigées. Et l’homme comprendra tous les bons chemins de la vie, toute l’œuvre accomplie par Dieu et toute la vérité. Quand cela se produira, cette étape de l’œuvre prendra fin.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Même si Jésus, dans Son incarnation, était entièrement dépourvu d’émotion, Il a toujours réconforté Ses disciples, pourvoyant à leurs besoins, les aidant et les soutenant. En dépit de l’importance de Son œuvre ou de l’importance de la souffrance qu’Il a endurée, Il n’a jamais eu d’exigences démesurées envers les hommes, mais a toujours été patient et tolérant vis-à-vis de leurs péchés, à tel point que les hommes de l’ère de la Grâce L’appelaient affectueusement « le Sauveur Jésus digne d’amour ». Pour les gens de cette époque – pour tous les gens – ce que Jésus avait et était, c’était miséricorde et bienveillance. Il ne retenait jamais les transgressions des hommes, et Son traitement à leur égard n’était jamais fondé sur leurs transgressions. Comme il s’agissait d’une ère différente, Il donnait souvent une nourriture abondante aux hommes afin qu’ils puissent manger à leur faim. Il traitait tous Ses disciples avec grâce, guérissant les malades, chassant les démons, ressuscitant les morts. Afin que les hommes puissent croire en Lui et voir que tout ce qu’Il faisait, Il le faisait avec ferveur et sincérité, Il a été jusqu’à ressusciter un corps en décomposition, leur montrant, qu’entre Ses mains, même les morts pouvaient revenir à la vie. C’est ainsi qu’Il a enduré en silence et a réalisé Son œuvre de rédemption parmi les hommes. Même avant qu’Il ne fût cloué sur la croix, Jésus avait déjà pris sur Lui les péchés de l’humanité et était déjà devenu un sacrifice d’expiation pour l’humanité. Même avant d’être crucifié, Il avait ouvert la voie vers la croix afin de racheter l’humanité. Finalement, Il a été cloué sur la croix, Se sacrifiant pour la croix, et Il a accordé à l’humanité toute Sa miséricorde, Sa bienveillance et Sa sainteté. Il a toujours été tolérant envers l’humanité, et jamais vengeur, pardonnant aux hommes leurs péchés, les exhortant à se repentir, leur apprenant à avoir de la patience, de la tolérance et de l’amour, les exhortant à suivre Ses pas et à se sacrifier pour la croix. Son amour pour les frères et sœurs dépassait Son amour pour Marie. L’œuvre qu’Il réalisait prenait pour principe de soigner les malades et de chasser les démons, tout cela en faveur de Sa rédemption.

Extrait de « La véritable histoire de l’œuvre de l’ère de la Rédemption », dans La Parole apparaît dans la chair

En ce temps-là, Jésus a seulement enseigné à Ses disciples par une série de prédications pendant l’ère de la Grâce sur des sujets tels que les suivants : la manière de pratiquer, de se rassembler, de supplier dans la prière, de traiter les autres, etc. L’œuvre qu’Il a accomplie est celle de l’ère de la Grâce, et Il a seulement expliqué la façon dont les disciples et ceux qui Le suivaient devaient pratiquer. Il a seulement accompli l’œuvre de l’ère de la Grâce et rien de l’œuvre des derniers jours. Quand l’Éternel a établi la loi de l’Ancien Testament à l’ère de la Loi, pourquoi n’a-t-Il pas fait l’œuvre de l’ère de la Grâce à ce moment-là ? Pourquoi n’a-t-Il pas clarifié à l’avance l’œuvre de l’ère de la Grâce ? Cela n’aurait-il pas aidé l’homme à l’accepter ? Il a seulement prophétisé qu’un enfant mâle serait né et investi de pouvoir, mais Il n’a pas réalisé à l’avance l’œuvre de l’ère de la Grâce. L’œuvre de Dieu à chaque ère a des limites claires ; Il ne fait que l’œuvre de l’ère en cours et ne réalise jamais à l’avance l’œuvre de l’étape suivante. Ce n’est que de cette manière que Son œuvre représentative de chaque ère peut être mise en évidence. Jésus a parlé uniquement des signes des derniers jours, de la manière d’être patient et d’être sauvé, de se repentir et de se confesser, aussi de la manière de porter la croix et d’endurer la souffrance. Il n’a jamais dit comment l’homme devait acquérir l’entrée dans les derniers jours ni comment il devait chercher à satisfaire la volonté de Dieu. Donc, n’est-ce pas ridicule de chercher dans la Bible l’œuvre de Dieu des derniers jours ? Que peux-tu voir en t’accrochant seulement à la Bible ? Qu’il soit un exégète de la Bible ou un prédicateur, qui pourrait connaître l’œuvre d’aujourd’hui à l’avance ?

Extrait de « Comment l’homme qui a délimité Dieu dans ses notions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Les paroles prononcées par Dieu dans cette ère sont différentes de celles qui ont été prononcées au cours de l’ère de la Loi et donc, elles diffèrent aussi des paroles prononcées au cours de l’ère de la Grâce. À l’ère de la Grâce, Dieu n’a pas fait l’œuvre de la parole, mais a simplement dit qu’Il serait crucifié pour racheter l’humanité tout entière. La Bible donne seulement la raison de la crucifixion de Jésus et montre la souffrance qu’Il a endurée sur la croix et comment l’homme devrait être crucifié pour Dieu. Pendant cette ère, toute l’œuvre accomplie par Dieu était centrée sur la crucifixion. Pendant l’ère du Règne, Dieu incarné prononce des paroles pour conquérir tous ceux qui croient en Lui. C’est « la Parole apparaissant dans la chair » ; Dieu est venu au cours des derniers jours pour faire cette œuvre, c’est-à-dire qu’Il est venu pour accomplir la signification réelle de la Parole apparaissant dans la chair. Il prononce uniquement des paroles, et des faits sont rarement produits. Telle est l’essence même de la Parole apparaissant dans la chair et, quand Dieu incarné prononce Ses paroles, c’est l’apparition de la Parole dans la chair, c’est la Parole venue dans la chair. « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu, et la Parole a été faite chair. » L’œuvre de l’apparition de la Parole dans la chair, c’est l’œuvre que Dieu accomplira dans les derniers jours, et c’est le dernier chapitre de tout Son plan de gestion, et donc Dieu doit venir sur la terre et manifester Ses paroles dans la chair. Ce qui est fait aujourd’hui, ce qui sera fait dans l’avenir, ce qui sera accompli par Dieu, la destination finale de l’homme, ceux qui seront sauvés, ceux qui seront détruits, et ainsi de suite, toute cette œuvre qui devrait être achevée à la fin a été clairement indiquée et vise l’accomplissement de la signification réelle de la Parole apparaissant dans la chair. La constitution et les décrets administratifs qui ont été précédemment émis, ceux qui seront détruits, ceux qui entreront dans le repos, toutes ces paroles doivent être accomplies. Telle est principalement l’œuvre accomplie par Dieu incarné au cours des derniers jours. Il fait comprendre aux gens où appartiennent ceux qui sont prédestinés par Dieu et où appartiennent ceux qui ne sont pas prédestinés par Dieu, aussi comment Son peuple et Ses fils seront classés, ce qui arrivera à Israël et ce qui arrivera à l’Égypte ; dans l’avenir, chacune de ces paroles sera accomplie. Le rythme de l’œuvre de Dieu s’accélère. Dieu utilise la parole pour révéler à l’homme ce qui doit être fait dans chaque ère, ce qui doit être fait par Dieu incarné dans les derniers jours, Son ministère qui doit être exercé, et toutes ces paroles ont pour but d’accomplir la signification réelle de la Parole apparaissant dans la chair.

Extrait de « Tout est accompli par la parole de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre des derniers jours dévoile l’œuvre de l’Éternel et de Jésus et tous les mystères que les hommes ne comprennent pas afin de révéler la destination et la fin de l’humanité et de conclure toute l’œuvre du salut parmi les hommes. Cette étape de l’œuvre dans les derniers jours mène tout à sa fin. Tous les mystères que les hommes ne comprennent pas doivent être dévoilés pour permettre aux hommes de les sonder à fond et d’avoir une compréhension totalement claire dans leur cœur. Alors seulement la race humaine peut être classée selon le genre. Après que le plan de gestion de six mille ans aura été achevé, alors seulement les hommes comprendront le tempérament de Dieu dans sa totalité, car Sa gestion aura alors pris fin. Maintenant que vous avez connu l’œuvre de Dieu dans l’ère de la fin, quel est le tempérament de Dieu ? Oses-tu dire que Dieu est le Dieu qui ne dit que des paroles et pas plus ? Tu n’oserais pas tirer une telle conclusion. Certains diraient que Dieu est le Dieu qui dévoile les mystères, que Dieu est l’Agneau et Celui qui brise les sept sceaux. Mais personne n’ose tirer cette conclusion. D’autres diraient peut-être que Dieu est la chair incarnée, mais cela ne serait toujours pas correct. D’autres encore diraient que Dieu incarné ne dit que des paroles et n’opère aucun signe ni prodige, mais toi, tu oserais encore moins parler ainsi, car Jésus devint chair et opéra des signes et des prodiges, tu n’oserais donc pas définir Dieu si légèrement. Toute l’œuvre accomplie tout au long du plan de gestion de six mille ans a été achevée seulement maintenant. Quand toute cette œuvre aura été révélée aux hommes et réalisée parmi les hommes, alors seulement l’humanité connaîtra tout le tempérament de Dieu et ce qu’Il a et est. Lorsque l’œuvre de cette étape aura été entièrement terminée, tous les mystères que les hommes ne comprenaient pas auront été révélés, toutes les vérités qui leur échappaient précédemment auront été clairement expliquées, et le chemin futur et la destination des hommes leur auront été indiqués. C’est l’œuvre entière qui doit être faite à l’étape actuelle. Bien que le chemin sur lequel l’homme marche aujourd’hui soit aussi le chemin de la croix et de la souffrance, ce que l’homme pratique, mange, boit et dont il se délecte aujourd’hui est très différent de ce que l’homme a expérimenté sous la loi et à l’ère de la Grâce. Ce qui est exigé de l’homme aujourd’hui est différent de ce qui était exigé dans le passé et encore plus différent de ce qui était exigé de l’homme à l’ère de la Loi. Or, qu’est-ce qui était exigé de l’homme sous la loi lorsque Dieu accomplissait Son œuvre en Israël ? On ne lui demandait rien de plus que d’observer le sabbat et les lois de l’Éternel. Personne ne devait travailler le jour du sabbat ou transgresser les lois de l’Éternel. Mais ce n’est pas ainsi maintenant. Le jour du sabbat, l’homme travaille, se rassemble et prie comme d’habitude, et aucune restriction ne lui est imposée. Durant l’ère de la Grâce, les hommes devaient être baptisés, et en plus, on leur demandait de jeûner, de rompre le pain, de boire du vin, de se couvrir la tête et de laver les pieds des autres. Maintenant, ces règles ont été abolies, mais de plus grandes exigences sont faites à l’homme, car l’œuvre de Dieu s’approfondit continuellement et l’entrée de l’homme atteint des hauteurs toujours plus élevées. Dans le passé, Jésus imposait les mains sur les hommes et priait, mais, maintenant que tout a été dit, quelle est l’utilisation de l’imposition des mains ? Les paroles seules peuvent obtenir des résultats. Quand Il imposait les mains sur les hommes dans le passé, c’était pour bénir les hommes et aussi pour les guérir de leurs maladies. Le Saint-Esprit travaillait de cette manière en ce temps-là, mais plus maintenant. Aujourd’hui, le Saint-Esprit utilise des paroles dans Son œuvre pour obtenir des résultats. Ses paroles vous ont été exprimées clairement et vous devriez les mettre en pratique tout comme on vous l’a dit. Ses paroles sont Sa volonté ; elles sont l’œuvre qu’Il veut faire. Par Ses paroles, tu comprendras Sa volonté et ce qu’Il te demande d’atteindre. Tout simplement, tu mets Ses paroles en pratique directement, sans la nécessité de l’imposition des mains. Certains peuvent dire : « Impose-moi les mains ! Impose-moi les mains afin que je puisse recevoir Ta bénédiction et que j’aie part avec Toi. » Ce sont toutes des pratiques dépassées, désuètes maintenant, car l’ère a changé. Le Saint-Esprit œuvre en fonction de l’ère, pas seulement au hasard ni conformément à des règles établies. L’ère a changé et une nouvelle ère apporte nécessairement une nouvelle œuvre. C’est vrai pour toutes les étapes de l’œuvre et donc Son œuvre ne se répète jamais. À l’ère de la Grâce, une grande partie de l’œuvre de Jésus était de guérir les malades, de chasser les démons, d’imposer les mains sur l’homme pour prier pour lui et de bénir l’homme. Cependant, continuer à faire la même chose ne servirait à rien aujourd’hui. Le Saint-Esprit a fait Son œuvre de cette façon en ce temps-là, car c’était l’ère de la Grâce, et il y avait suffisamment de grâce pour que l’homme en bénéficie. L’homme n’avait aucun prix à payer et pouvait recevoir la grâce tant qu’il avait la foi. Tous furent traités très aimablement. Maintenant, l’ère a changé et l’œuvre de Dieu a encore progressé. C’est par le châtiment et le jugement que la rébellion de l’homme et les choses impures à l’intérieur de l’homme seront chassées. Comme c’était l’étape de la rédemption, il incombait à Dieu d’œuvrer de cette manière, accordant assez de grâce pour que les hommes en profitent, afin que les hommes soient rachetés du péché et que, par la grâce, leurs péchés soient pardonnés. La raison d’être de l’étape actuelle, c’est de révéler les iniquités au sein de l’homme par le châtiment, le jugement, la correction verbale, ainsi que par la discipline et la révélation des paroles, afin que l’humanité puisse ensuite être sauvée. Cette œuvre est plus en profondeur que la rédemption. À l’ère de la Grâce, l’homme a suffisamment tiré profit de la grâce ; maintenant que l’homme a déjà expérimenté cette grâce, il n’a plus besoin d’en tirer profit. Cette œuvre est maintenant dépassée et ne doit plus être faite. Maintenant, l’homme doit être sauvé par le jugement de la parole. Après que l’homme est jugé, châtié et épuré, son tempérament se trouve modifié. N’est-ce pas grâce aux paroles que J’ai dites ? Chaque étape de l’œuvre est faite en conformité avec le progrès de l’humanité tout entière et avec l’ère. Toute l’œuvre a une signification ; elle est faite entièrement pour le salut final, afin qu’à l’avenir, l’humanité ait une bonne destination, et pour que les hommes soient divisés en fonction de leur genre à la fin.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Christ des derniers jours utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer les mots et les actes de l’homme. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre une humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, les paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Toutes ces différentes méthodes d’exposition, de traitement et d’émondage ne peuvent pas être remplacées par des mots ordinaires, mais par la vérité dont l’homme est totalement dépourvu. Seules des méthodes comme celles-ci peuvent être qualifiées de jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et entièrement convaincu au sujet de Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte, c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans cette dernière étape de l’œuvre, les résultats sont atteints par le biais de la parole. Par la parole, l’homme en vient à comprendre de nombreux mystères et l’œuvre de Dieu dans les générations passées ; par la parole, l’homme est éclairé par le Saint-Esprit ; par la parole, l’homme en vient à comprendre les mystères jamais percés par les générations passées, ainsi que le travail des prophètes et des apôtres des temps passés, et les principes qui ont fondé leur travail ; par la parole, l’homme en vient aussi à connaître le tempérament de Dieu Lui-même, ainsi que la rébellion et la résistance de l’homme, et il en vient à connaître sa propre essence. Grâce à ces étapes de l’œuvre et à toutes les paroles prononcées, l’homme en vient à connaître l’œuvre de l’Esprit, l’œuvre de la chair incarnée de Dieu, et, même plus, tout Son tempérament. Par la parole, tu as aussi acquis ta connaissance de l’œuvre de gestion de Dieu de plus de six mille ans. N’est-ce pas par la parole aussi que tu as pris connaissance de tes vieilles notions et que tu as réussi à les mettre de côté ? Dans l’étape précédente, Jésus a fait des signes et des prodiges, mais il n’y a pas de signes et prodiges dans l’étape actuelle. Ta compréhension des raisons pour lesquelles Dieu ne révèle ni signes ni prodiges n’est-elle pas due aussi à la parole ? Par conséquent, les paroles prononcées dans l’étape actuelle dépassent le travail accompli par les apôtres et les prophètes des générations passées. Même les prophéties proclamées par les prophètes ne pourraient pas avoir obtenu de tels résultats. Les prophètes ne parlaient que de prophéties, ils parlaient d’évènements futurs, mais non de l’œuvre que Dieu voulait faire en ce temps-là. Ils n’ont pas parlé non plus pour conduire l’humanité dans sa vie, pour donner des vérités à l’humanité ou pour révéler des mystères aux hommes, et encore moins pour donner la vie. Dans les paroles prononcées à l’étape actuelle, il y a la prophétie et la vérité, mais surtout, ces paroles servent à donner la vie aux hommes.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Christ des derniers jours apporte la vie et apporte le chemin durable et éternel de la vérité. Cette vérité est le chemin par lequel l’homme obtient la vie et elle est le seul chemin par lequel l’homme connaîtra Dieu et sera approuvé par Dieu. Si tu ne cherches pas le chemin de la vie offert par Christ des derniers jours, alors tu n’obtiendras jamais l’approbation de Jésus et ne seras jamais qualifié pour franchir les portes du royaume des cieux, car tu es à la fois une marionnette et un prisonnier de l’histoire. Ceux qui sont régis par les règlements, par les lettres, et enchaînés par l’histoire ne seront jamais en mesure d’obtenir la vie ni d’obtenir le chemin perpétuel de la vie. C’est parce que tout ce qu’ils ont, ce sont des eaux troubles auxquelles ils se sont accrochés pendant des milliers d’années, au lieu de l’eau de la vie qui coule du trône. Ceux qui ne reçoivent pas l’eau de la vie resteront à jamais des cadavres, des jouets de Satan et des fils de l’enfer. Comment alors peuvent-ils voir Dieu ? Si tu ne t’accroches qu’au passé, si tu essayes seulement de garder les choses telles qu’elles en restant stable et n’essayes pas de changer le statu quo et de te débarrasser de l’histoire, alors ne seras-tu pas toujours contre Dieu ? Les étapes de l’œuvre de Dieu sont vastes et puissantes comme des vagues déferlantes et des grondements de tonnerre ; pourtant tu restes assis passivement à attendre la destruction, t’accrochant à ta sottise et ne faisant rien. De cette façon, comment peux-tu être considéré comme quelqu’un qui suit les pas de l’Agneau ? Comment peux-tu justifier que le Dieu auquel tu tiens est un Dieu qui est toujours nouveau et jamais vieux ? Et comment les mots de tes livres jaunis peuvent-ils te transporter dans une nouvelle ère ? Comment peuvent-ils te conduire à chercher les étapes de l’œuvre de Dieu ? Et comment peuvent-ils t’emmener au ciel ? Ce que tu tiens entre tes mains, ce ne sont que des lettres qui ne peuvent fournir qu’une consolation temporaire et non pas des vérités qui sont capables de donner la vie. Les écritures que tu lis ne peuvent qu’enrichir ta langue, et ne sont pas les paroles de philosophie qui peuvent t’aider à connaître la vie de l’homme, encore moins les chemins qui peuvent te conduire à la perfection. Est-ce que cet écart ne te donne pas matière à réflexion ? Ne te fait-il pas prendre conscience des mystères qui y sont contenus ? Es-tu capable de te livrer au ciel pour rencontrer Dieu par toi-même ? Sans la venue de Dieu, peux-tu aller toi-même au ciel pour jouir du bonheur familial avec Dieu ? Es-tu toujours en train de rêver ? Je suggère donc que tu arrêtes de rêver et que tu regardes celui qui œuvre maintenant : regarde pour voir celui qui réalise maintenant l’œuvre consistant à sauver l’homme durant les derniers jours. Si tu ne le fais pas, tu n’obtiendras jamais la vérité et n’obtiendras jamais la vie.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 6. Seul Celui qui peut créer et régner sur le ciel, la terre et toutes choses est le seul vrai Dieu, le Seigneur de la création

Suivant: 2. Les différences essentielles entre être sauvé à l’ère de la Grâce et le salut complet à l’ère du Règne

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

1. Dieu est le Seigneur de la création, Son autorité est unique

Connaître Dieu : qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que l’homme connaît la joie, la colère, le chagrin et la joie de Dieu ; c’est cela, connaître Dieu. Tu dis que tu as vu Dieu, pourtant tu ne comprends pas la joie, la colère, le chagrin et la joie de Dieu, tu ne comprends pas Son tempérament ni ne comprends Sa justice.

1. Pourquoi Dieu a encore besoin de faire l’œuvre de jugement dans les derniers jours alors que le Seigneur Jésus a racheté l’humanité

« Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). « Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:47-48).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp