3. Les différences entre la vie de l’Église à l’ère de la Grâce et à l’ère du Règne

Paroles de Dieu concernées :

À l’ère de la Grâce, quand Dieu est retourné au troisième ciel, l’œuvre de la rédemption de toute l’humanité par Dieu était déjà passée à sa dernière partie. Tout ce qui restait sur terre était la croix que Jésus avait portée, le lin fin dans lequel Jésus avait été enveloppé, et la couronne d’épines et le manteau écarlate que Jésus avait portés (ce sont des objets avec lesquels les Juifs s’étaient moqués de Lui). C’est-à-dire qu’après que l’œuvre de la crucifixion de Jésus avait fait sensation, les choses s’étaient à nouveau calmées. Dès lors, les disciples de Jésus commencèrent à propager Son œuvre, guidant et abreuvant les Églises partout. Le contenu de leur travail était le suivant : ils ont demandé à tous les hommes de se repentir, de confesser leurs péchés et d’être baptisés ; et les apôtres ont propagé la véritable histoire, le récit exact de la crucifixion de Jésus, et donc tout le monde ne pouvait s’empêcher de se jeter aux pieds de Jésus pour confesser ses péchés ; de plus, les apôtres sont allés partout pour transmettre les paroles prononcées par Jésus. De là a commencé la fondation d’Églises à l’ère de la Grâce.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (6) », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans le passé, pendant les réunions spéciales ou les grandes réunions tenues dans divers endroits, un seul aspect de la voie de la pratique était mentionné. Cette pratique devait être mise en place au cours de l’ère de la Grâce, et elle avait peu de rapport avec la connaissance de Dieu, car la vision de l’ère de la Grâce était seulement la vision de la crucifixion de Jésus, et il n’y avait pas de plus grandes visions. L’homme ne devait connaître que l’œuvre de Sa rédemption de l’humanité par la crucifixion, et ainsi pendant l’ère de la Grâce, aucune autre vision n’était accessible à la connaissance de l’homme. De cette façon, l’homme n’avait qu’une faible connaissance de Dieu, et en dehors de la connaissance de l’amour et de la compassion de Jésus, l’homme n’avait que de petites choses simples et pitoyables à mettre en pratique, des choses sans comparaison avec aujourd’hui. Dans le passé, peu importe la forme de son assemblée, l’homme était incapable de parler d’une connaissance pratique de l’œuvre de Dieu, encore moins pouvait-il dire clairement quelle voie de pratique était la plus appropriée pour que l’homme y entre. L’homme a simplement ajouté quelques simples détails à un fond de tolérance et de patience ; il n’y avait tout simplement pas de changement dans l’essence de sa pratique, car Dieu n’avait rien apporté de nouveau à Son œuvre dans la même ère, et les seules exigences qu’Il avait envers l’homme étaient la tolérance et la patience, et qu’il porte la croix. En dehors de ces pratiques, il n’y avait pas de visions plus élevées que la crucifixion de Jésus.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Une vie spirituelle normale ne se limite pas à des pratiques telles que prier, chanter des hymnes, participer à la vie de l’Église et manger et boire les paroles de Dieu. Elle consiste plutôt à vivre une vie spirituelle nouvelle et dynamique. Ce qui importe, ce n’est pas votre manière de pratiquer, mais le fruit que porte votre pratique. La plupart des gens croient qu’une vie spirituelle normale implique nécessairement qu’il faut prier, chanter des hymnes, manger et boire les paroles de Dieu ou méditer Ses paroles, peu importe que ces pratiques, effectivement, aient un effet ou conduisent à une véritable compréhension. Ces gens se dévouent à suivre des procédures superficielles sans penser aucunement à leurs résultats ; ce sont des gens qui vivent selon les rituels religieux, et non pas des gens qui vivent dans l’Église, et encore moins sont-ils des gens du royaume. Prier, chanter des hymnes et manger et boire les paroles de Dieu, ce n’est qu’obéir aux règles par compulsion et pour suivre les tendances, non librement et avec le cœur. Que ces gens prient ou chantent peu ou beaucoup, leurs efforts ne portent aucun fruit, car ils ne mettent en pratique que les règles et les rites de la religion ; ils ne mettent pas réellement les paroles de Dieu en pratique. Ils sont uniquement portés à faire des histoires sur leur manière de pratiquer, et ils traitent les paroles de Dieu comme des règles à suivre. De telles gens ne mettent pas les paroles de Dieu en pratique ; ils font plaisir à la chair, c’est tout, et ils jouent un rôle pour se faire remarquer. Toutes ces règles et tous ces rituels religieux sont d’origine humaine ; ils ne viennent pas de Dieu. Dieu ne suit pas de règles ni n’est soumis à aucune loi. Au contraire, il fait de nouvelles choses chaque jour, accomplissant une œuvre pratique. Comme les gens de l’Église des Trois-Autonomies qui se limitent à des pratiques comme assister aux services du matin tous les jours, faire les prières du soir et des prières de gratitude avant les repas, rendre grâce en toutes choses, qu’ils accomplissent beaucoup ou peu, qu’ils y consacrent beaucoup de temps ou non, ils n’auront pas l’œuvre du Saint-Esprit. Quand les gens vivent selon des règles et ont leur cœur fixé sur les méthodes de pratique, le Saint-Esprit ne peut pas œuvrer, car leur cœur est occupé par des règles et des notions humaines. Ainsi, Dieu ne peut pas intervenir et œuvrer en eux, et ils peuvent seulement continuer à vivre sous l’autorité des lois. De telles gens sont pour toujours incapables de recevoir la louange de Dieu.

Extrait de « Au sujet d’une vie spirituelle normale », dans La Parole apparaît dans la chair

Au cours de l’entrée de l’homme, la vie est toujours ennuyeuse, remplie des éléments monotones de la vie spirituelle, comme prier, manger et boire les paroles de Dieu, ou former des assemblées, si bien que les hommes ont toujours l’impression que croire en Dieu n’apporte pas une grande jouissance. De telles activités spirituelles sont toujours réalisées en fonction du tempérament originel de l’humanité, qui a été corrompu par Satan. Bien que les hommes puissent parfois recevoir l’éclairage du Saint-Esprit, leur pensée, leur tempérament, leurs modes de vie et leurs habitudes originels sont toujours enracinés viscéralement, et donc leur nature reste inchangée. […] En fait, une fois qu’une étape de l’œuvre de Dieu est terminée, Il a déjà détruit les outils et le style de cette époque, sans laisser aucune trace. Cependant, les « croyants dévoués » continuent à adorer ces objets matériels tangibles ; en même temps, ils relèguent ce que Dieu a au fond de leur esprit, ne l’étudient plus, semblant être pleins d’amour pour Dieu alors qu’ils L’ont chassé de la maison depuis longtemps et ont placé Satan sur la table en vue de l’adorer. Des portraits de Jésus, de la croix, de Marie, du baptême de Jésus et de la Sainte Cène, les hommes les vénèrent comme le Seigneur du ciel, tout en criant sans cesse « Seigneur, Père céleste ». Tout cela n’est-il pas une plaisanterie ? À ce jour, beaucoup de dictons et de pratiques semblables qui ont été transmis parmi l’humanité sont odieux pour Dieu ; ils gênent sérieusement la progression pour Dieu et, en outre, créent d’énormes revers à l’entrée de l’humanité. Mettant de côté la mesure dans laquelle Satan a corrompu l’humanité, l’intérieur des gens est complètement rempli de choses comme la loi de Witness Lee, les expériences de Lawrence, les études de Watchman Nee et l’œuvre de Paul. Dieu n’a simplement aucun moyen de modeler les êtres humains, parce qu’ils sont trop pleins d’individualisme, de lois, de règles, de règlements, de systèmes et autres choses semblables ; ces choses, en plus des tendances superstitieuses féodales des hommes, ont capturé et dévoré l’humanité. C’est comme si les pensées des hommes étaient un film intéressant qui raconte un conte de fées en couleurs avec des êtres fantastiques qui voyagent sur les nuages, tellement imaginatifs qu’ils étonnent les hommes, les laissant hébétés et bouche bée. Pour dire la vérité, l’œuvre que Dieu vient faire aujourd’hui consiste principalement à s’occuper des attributs superstitieux des êtres humains, de les dissiper et de transformer complètement leur perspective mentale. L’œuvre de Dieu n’a pas duré jusqu’à aujourd’hui par la transmission entre les générations au sein de l’humanité : c’est une œuvre qu’Il a personnellement initiée et complétée, sans nul besoin de contribuer à l’héritage d’un certain homme spirituel ou d’hériter de toute œuvre d’une nature représentative faite par Dieu dans une autre époque. Les êtres humains ne doivent pas se préoccuper d’aucune de ces choses. Aujourd’hui, Dieu a une autre façon de parler et de travailler, alors pourquoi les êtres humains devraient-ils se créer des problèmes ? Si les humains parcourent le chemin d’aujourd’hui dans le courant actuel tout en perpétuant l’héritage de leurs « ancêtres », ils n’atteindront pas leur destination. Dieu ressent une répugnance profonde pour ce mode particulier de comportement humain, tout comme Il abomine les années, les mois et les jours du monde des humains.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

Des louanges sont parvenues à Sion et la demeure de Dieu est apparue. Le glorieux saint nom, loué par tous les peuples, est en train de se répandre. Ah, Dieu Tout-Puissant ! Le Chef de l’univers, Christ des derniers jours, Il est le soleil rayonnant qui s’est levé sur le mont Sion, dominant tout l’univers avec majesté et grandeur…

Dieu Tout-Puissant ! Nous T’acclamons dans l’allégresse ; nous dansons et chantons. Tu es vraiment notre Rédempteur, le grand Roi de l’univers ! Tu as créé un groupe de vainqueurs et réalisé le plan de gestion de Dieu. Tous les peuples afflueront vers cette montagne. Tous les peuples s’agenouilleront devant le trône ! Tu es le seul et unique vrai Dieu et Tu mérites la gloire et l’honneur. Que toute gloire, louange et autorité soient rendues au trône ! La source de la vie coule du trône, abreuvant et alimentant les multitudes du peuple de Dieu. La vie change au quotidien ; une nouvelle lumière et de nouvelles révélations nous accompagnent, donnant continuellement accès à de nouvelles connaissances sur Dieu. On acquiert la certitude de Dieu par l’expérience. Ses paroles se manifestent sans cesse, se manifestent en ceux qui ont raison. Nous sommes en effet tellement bénis ! Nous sommes face à face avec Dieu chaque jour, communiquons avec Lui en tout et Lui donnons la souveraineté en toutes choses. Nous réfléchissons attentivement à la parole de Dieu, notre cœur s’apaise en Dieu et ainsi nous nous présentons devant Lui et recevons Sa lumière. Au quotidien, dans notre vie, nos actions, nos paroles, nos pensées et nos idées, nous vivons dans la parole de Dieu et nous sommes toujours capables de discernement. Sa parole guide le fil dans l’aiguille ; les choses qui se cachent en nous-mêmes se font jour l’une après l’autre, de façon inattendue. L’échange avec Dieu ne peut être retardé. Nos pensées et nos idées sont mises à nu par Dieu. À chaque instant, nous vivons devant le tribunal du Christ où nous sommes jugés. Notre corps tout entier est occupé par Satan. Aujourd’hui, le temple de Dieu doit être purifié afin qu’Il recouvre Sa souveraineté. Pour être complètement possédés par Dieu, nous devons livrer un combat à mort. Ce n’est que lorsque la personne que nous étions avant a été crucifiée que la vie ressuscitée du Christ peut régner souverainement.

En ce moment, le Saint-Esprit mène l’assaut dans chacun de nos recoins, se battant pour nous reconquérir ! Tant que nous serons prêts à renoncer à nous-mêmes et à coopérer avec Dieu, Dieu nous illuminera et nous purifiera sûrement de l’intérieur à chaque instant, et reprendra de nouveau ce que Satan occupait, afin que nous puissions être rendus complets par Dieu aussi rapidement que possible. Ne perds pas de temps et vis chaque instant dans la parole de Dieu. Sois édifié avec les saints, sois amené au royaume et entre dans la gloire avec Dieu.

Extrait du Chapitre 1 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

Aujourd’hui, Tu as rendu toutes les Églises complètes – l’Église de Philadelphie – et réalisé ainsi Ton plan de gestion de six mille ans. Les saints peuvent maintenant humblement obéir devant Toi, liés en esprit et s’accompagnant dans l’amour, unis à la source de la fontaine. L’eau vive de la vie coule sans cesse, éliminant et purgeant toute la souillure et la boue dans l’Église, purifiant Ton temple encore une fois. Nous avons connu le vrai Dieu concret, marché dans Ses paroles, reconnu nos propres fonctions et devoirs et fait tout ce que nous pouvons pour nous dépenser pour l’Église. Nous taisant toujours devant Toi, nous devons tenir compte de l’œuvre du Saint-Esprit afin que Ta volonté ne soit pas bloquée en nous. Parmi les saints, il y a l’amour mutuel et les forces de certains compenseront les échecs des autres. Ils peuvent marcher dans l’esprit à chaque instant, éclairés et illuminés par le Saint-Esprit. Ils mettent la vérité en pratique immédiatement après l’avoir comprise. Ils ne se laissent pas distancer par la nouvelle lumière et suivent les pas de Dieu.

Coopère activement avec Dieu ; Le laisser prendre le contrôle, c’est marcher avec Lui. Toutes nos propres idées, nos notions et nos opinions propres, tous nos enchevêtrements séculiers se volatilisent comme de la fumée. Nous laissons Dieu régner dans notre esprit, nous marchons avec Lui et gagnons la transcendance, nous vainquons le monde, et notre esprit s’envole librement et est libéré : tels sont les résultats quand Dieu Tout-Puissant devient Roi. Comment ne pas danser et chanter des louanges, offrir nos louanges et offrir des cantiques nouveaux ?

Il y a vraiment plusieurs façons de louer Dieu : invoquer Son nom, s’approcher de Lui, penser à Lui, lire en priant, échanger, contempler, réfléchir, prier et chanter des louanges. Dans ces sortes de louanges, il y a de la joie et il y a une onction ; il y a de la puissance dans la louange et il y a aussi un fardeau. Il y a de la foi dans la louange et il y a une nouvelle intuition.

Coopérez activement avec Dieu, servez en coordination et devenez un, satisfaites la volonté de Dieu Tout-Puissant, hâtez-vous de devenir un corps spirituel saint, piétinez Satan et mettez fin à son destin. L’Église de Philadelphie a été enlevée dans la présence de Dieu et est rendue manifeste dans Sa gloire.

Extrait du Chapitre 2 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

Toutes les nations acclament, tous les peuples chantent, le mont Sion rit joyeusement, et la gloire de Dieu a jailli ! Je n’avais même jamais rêvé que je verrais la face de Dieu, pourtant, aujourd’hui, je l’ai vue. Face à face avec Lui chaque jour, je mets mon cœur à nu devant Lui. Il fournit abondamment nourriture et breuvage. La vie, les paroles, les actions, les pensées, les idées, Sa lumière glorieuse les illumine tous. Il conduit pas à pas, et Son jugement tombe immédiatement sur tout cœur rebelle.

Manger, rester ensemble et vivre ensemble avec Dieu, être ensemble avec Lui, marcher ensemble, jouir ensemble, gagner gloire et bénédictions ensemble, partager la royauté avec Lui et exister ensemble dans le royaume – oh, quel plaisir ! Oh, quelle douceur ! Nous sommes face à face avec Lui chaque jour, parlant avec Lui chaque jour et discutant constamment, et bénéficiant chaque jour d’un nouvel éclairage et de nouvelles idées. Nos yeux spirituels sont ouverts et nous voyons tout, tous les mystères de l’esprit nous sont révélés. La vie sainte est réellement sans soucis ; courez rapidement et ne vous arrêtez pas, et foncez de l’avant continuellement : il y a une vie plus merveilleuse à venir. Ne vous contentez pas d’un goût de douceur uniquement ; cherchez toujours à entrer en Dieu. Il est universel et généreux, et Il a toutes sortes de choses qui nous manquent. Coopérez de manière proactive et entrez en Lui, et rien ne sera plus jamais comme auparavant. Nos vies seront transcendantes et aucune personne, matière ou chose ne pourra nous déranger.

Transcendance ! Transcendance ! Véritable transcendance ! La vie transcendante de Dieu est à l’intérieur, et toutes les choses sont devenues vraiment paisibles ! Nous transcendons le monde et les choses du monde, ne ressentant aucun attachement aux maris ni aux enfants. Nous transcendons le contrôle de la maladie et des environnements. Satan n’ose pas nous déranger. Nous transcendons complètement tous les désastres. Cela permet à Dieu d’assumer la royauté ! Nous foulons Satan sous nos pieds, nous témoignons pour l’Église et nous exposons complètement le visage laid de Satan. L’édification de l’Église est en Christ, et le corps glorieux est apparu – c’est cela vivre dans l’enlèvement !

Extrait du Chapitre 15 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

Entrer dans la formation du royaume signifie commencer la vie du peuple de Dieu – es-tu prêt à accepter une telle formation ? Es-tu prêt à ressentir un sens d’urgence ? Es-tu disposé à vivre sous la discipline de Dieu ? Es-tu prêt à vivre sous le châtiment de Dieu ? Lorsque les paroles de Dieu te seront adressées et te mettront à l’épreuve, comment agiras-tu ? Et que feras-tu face à toutes sortes de faits ? Dans le passé, ton attention n’était pas centrée sur la vie ; aujourd’hui, tu dois te concentrer sur l’entrée dans la réalité-vie, et chercher à changer ton tempérament de vie. C’est ce qui doit être accompli par le peuple du royaume. Tous ceux qui sont le peuple de Dieu doivent posséder la vie, ils doivent accepter la formation du royaume et chercher à changer leur tempérament de vie. C’est ce que Dieu exige du peuple du royaume.

Les exigences que Dieu impose au peuple du royaume sont comme suit :

1. Il doit accepter les mandats de Dieu, ce qui revient à dire qu’il doit accepter toutes les paroles prononcées dans le cadre de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours.

2. Il doit entrer dans la formation du royaume.

3. Il doit chercher à ce que Dieu touche son cœur. Lorsque ton cœur est complètement tourné vers Dieu, et que tu as une vie spirituelle normale, tu vivras dans le domaine de la liberté, ce qui signifie que tu vivras sous les soins et la protection de l’amour de Dieu. Ce n’est que lorsque tu vivras sous les soins et la protection de Dieu que tu appartiendras à Dieu.

4. Il doit être gagné par Dieu.

5. Il doit devenir la manifestation de la gloire de Dieu sur terre.

Ces cinq points constituent Mes mandats que Je vous donne. Mes paroles s’adressent au peuple de Dieu, et si tu n’es pas disposé à accepter ces mandats, Je ne te forcerai pas, mais si tu les acceptes véritablement, alors tu seras en mesure de faire la volonté de Dieu. Aujourd’hui, vous commencez à accepter les mandats de Dieu, et cherchez à devenir le peuple du royaume et à respecter les normes requises pour devenir le peuple de Dieu. C’est la première étape de l’entrée. Si tu souhaites faire pleinement la volonté de Dieu, alors tu dois accepter ces cinq mandats, et si tu es capable de les réaliser, tu seras selon le cœur de Dieu et certainement d’une très grande utilité à Dieu. Ce qui est déterminant aujourd’hui, c’est d’entrer dans la formation du royaume. Entrer dans la formation du royaume exige la vie spirituelle. Avant, il n’était pas question de vie spirituelle, mais aujourd’hui, au moment où tu t’engages à entrer dans la formation du royaume, tu entres officiellement dans la vie spirituelle.

Extrait de « Connaître la plus nouvelle œuvre de Dieu et suivre Ses pas », dans La Parole apparaît dans la chair

C’est maintenant l’ère du Règne. Ton entrée dans cette nouvelle ère dépend de ton entrée dans la réalité des paroles de Dieu et du fait que Ses paroles soient devenues ou non ta réalité-vie. Les paroles de Dieu sont révélées à tout homme, de sorte qu’à la fin, tous les hommes vivront dans le monde des paroles de Dieu et Ses paroles éclaireront et illumineront tout homme depuis son intérieur. Au cours de cette période, si tu es négligent dans ta lecture des paroles de Dieu et que tu n’as aucun intérêt pour Ses paroles, cela démontre que ton état n’est pas bien. Si tu ne parviens pas à entrer dans l’ère de la Parole, alors le Saint-Esprit n’œuvre pas en toi ; si tu es entré dans cette ère, Il fera Son œuvre. Que peux-tu faire au début de l’ère de la Parole pour que le Saint-Esprit œuvre en toi ? Dans cette ère et parmi vous, Dieu réalisera le fait suivant : tout homme manifestera les paroles de Dieu, sera capable de mettre la vérité en pratique, aimera Dieu sincèrement, utilisera la parole de Dieu comme fondement et comme sa réalité, aura un cœur de révérence pour Dieu et, par la pratique des paroles de Dieu, exercera un pouvoir royal avec Dieu. C’est l’œuvre que Dieu réalisera. Peux-tu vivre sans lire les paroles de Dieu ? Un bon nombre maintenant sentent qu’ils ne peuvent pas vivre même un jour ou deux sans lire Ses paroles. Ils doivent lire Ses paroles tous les jours et, si le temps ne le permet pas, il est suffisant de les écouter. Le Saint-Esprit cause ce sentiment chez l’homme et ainsi Il commence à l’inspirer. Cela signifie qu’Il gouverne l’homme par des paroles afin qu’il puisse entrer dans la réalité des paroles de Dieu. Si tu sens l’obscurité et la soif après seulement une journée sans manger et boire les paroles de Dieu et que tu ne peux pas l’endurer, cela montre que tu as été inspiré par le Saint-Esprit et qu’Il ne S’est pas détourné de toi. Tu es alors dans ce courant. Cependant, si tu n’as aucune perception ou ne sens pas la soif après un jour ou deux sans manger et boire les paroles de Dieu, et que tu ne te sens pas inspiré, cela montre que le Saint-Esprit s’est détourné de toi. Cela signifie alors que ton état intérieur n’est pas bien ; tu n’es pas entré dans l’ère de la Parole et tu as pris du retard. Dieu utilise des paroles pour gouverner l’homme ; tu te sens bien si tu manges et bois les paroles de Dieu, et si tu ne le fais pas, tu n’as pas de voie à suivre. Les paroles de Dieu deviennent la nourriture de l’homme et la force qui le pousse. La Bible dit : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » Aujourd’hui, Dieu achèvera cette œuvre et Il réalisera ce fait en vous. Comment se fait-il que l’homme dans le passé ait pu rester plusieurs jours sans lire les paroles de Dieu, et pourtant continuer à manger et à travailler comme d’habitude ? Mais ce n’est pas le cas aujourd’hui. À cette ère, Dieu utilise principalement des paroles pour tout gouverner. Par les paroles de Dieu, l’homme est jugé et perfectionné, puis finalement conduit dans le royaume. Seules les paroles de Dieu peuvent approvisionner la vie de l’homme, et seules les paroles de Dieu peuvent donner à l’homme la lumière et la voie de la pratique, en particulier à l’ère du Règne. Tant que tu ne t’éloignes pas de la réalité des paroles de Dieu, mangeant et buvant Ses paroles tous les jours, Dieu pourra t’amener à la perfection.

Extrait de « L’ère du Règne est l’ère de la Parole », dans La Parole apparaît dans la chair

Maintenant, la croyance en Dieu est entrée dans l’ère de la Parole de Dieu. Relativement parlant, les gens ne prient pas autant qu’avant ; les paroles de Dieu ont explicitement communiqué tous les aspects de la vérité et les méthodes de pratique, de sorte qu’il n’est plus nécessaire que les gens cherchent et tâtonnent. Dans la vie à l’ère du Règne, les paroles de Dieu guident les gens ; c’est une vie dans laquelle tout est clarifié pour eux, car Dieu a tout exposé explicitement, et l’homme n’a plus à tâtonner dans la vie. En ce qui concerne le mariage, les affaires mondaines, la vie, la nourriture, l’habillement et le logement, les relations interpersonnelles, la manière de servir pour répondre à la volonté de Dieu, la manière de renoncer à la chair, etc., de tout cela, qu’est-ce que Dieu ne vous a pas expliqué ? Avez-vous encore besoin de prier et de chercher ? Ce n’est vraiment pas nécessaire ! Si tu fais toujours ces choses, tu agis seulement de façon superflue. C’est ignorant et stupide, et pas du tout nécessaire ! […] Les paroles de Dieu sont claires comme du cristal, en particulier celles qui concernent Sa volonté, Son tempérament et la manière dont Il traite différents types de gens. Si tu ne comprends pas la vérité, tu devrais lire davantage les paroles de Dieu ; les résultats en sont bien meilleurs que de prier et de chercher aveuglément. En de nombreux cas, chercher et prier devraient être remplacés par la lecture plus fréquente des paroles de Dieu et par des échanges sur la vérité. Dans tes prières régulières, tu devrais réfléchir davantage sur toi-même et essayer de mieux te connaître toi-même à partir des paroles de Dieu. C’est plus bénéfique pour ton progrès dans la vie. Si tu cherches toujours maintenant en levant les yeux vers le ciel, cela n’est-il pas le signe que tu crois toujours en un Dieu vague ? Auparavant, tu obtenais des résultats de ta recherche et de ta prière, et le Saint-Esprit touchait ton esprit un peu, parce que c’était le temps de l’ère de la Grâce. Tu ne pouvais pas voir Dieu, alors tu n’avais pas d’autre choix que d’avancer à tâtons et de chercher de cette façon. Aujourd’hui, Dieu est venu parmi les hommes, la Parole est apparue dans la chair et tu as vu Dieu ; ainsi, le Saint-Esprit n’œuvre plus comme avant. L’ère a changé et aussi la manière d’œuvrer du Saint-Esprit. Bien que les gens ne prient peut-être pas autant qu’avant, parce que Dieu est sur la terre, l’homme a maintenant l’occasion d’aimer Dieu. Les hommes sont entrés dans l’âge de l’amour pour Dieu et peuvent normalement se rapprocher de Dieu en eux-mêmes : « Oh Dieu ! Tu es vraiment si bon et je veux T’aimer ! » Simplement quelques mots clairs et simples expriment l’amour pour Dieu dans le cœur des gens ; cette prière n’est dite que pour approfondir l’amour entre l’homme et Dieu. Parfois, tu peux voir que tu manifestes une certaine rébellion et dire : « Oh Dieu ! Pourquoi suis-je tellement corrompu ? » Tu ressens une forte envie de te frapper à quelques reprises et tu as les larmes aux yeux. En de tels moments, tu as des sentiments de regret et de détresse dans ton cœur, mais tu n’as aucun moyen d’exprimer ces sentiments. C’est l’œuvre actuelle du Saint-Esprit, mais seuls ceux qui cherchent la vie peuvent l’atteindre. Tu sens que Dieu a un grand amour pour toi et tu as un genre de sentiment particulier. Même si tu ne disposes pas des mots pour prier clairement, tu as toujours le sentiment que l’amour de Dieu est aussi profond que l’océan. Il n’y a pas de mots appropriés pour exprimer cet état d’être, et c’est un état qui surgit souvent dans l’esprit. Ce genre de prière et d’échange qui vise à se rapprocher de Dieu en son cœur est normal.

Bien que le temps où les gens devaient vivre en tâtonnant et en cherchant soit maintenant une chose du passé, cela ne veut pas dire qu’ils n’ont plus besoin de prier et de chercher, ne veut pas dire non plus qu’ils n’ont pas besoin d’attendre que la volonté de Dieu se révèle pour continuer le travail ; ce ne sont que les idées fausses de l’homme. Dieu est venu parmi les hommes pour vivre avec eux, pour être leur lumière, leur vie et leur chemin : c’est un fait. Bien sûr, quand Dieu vient sur la terre, Il apporte sûrement aux hommes un chemin et une vie pratiques qui conviennent à leur stature pour qu’ils en jouissent. Il n’est pas venu démolir tous les chemins de pratique de l’homme. Les hommes ne vivent plus en tâtonnant et en cherchant parce que cela a été remplacé par la venue de Dieu sur la terre pour œuvrer et proclamer Sa parole. Il est venu libérer les hommes de la vie de ténèbres et d’obscurité et leur permettre d’avoir une vie remplie de lumière. L’œuvre actuelle consiste à indiquer clairement les choses, à parler clairement, à informer directement et à définir les choses explicitement, afin que les gens puissent mettre ces choses en pratique tout comme l’Éternel Dieu a guidé le peuple d’Israël, lui disant comment offrir des sacrifices et comment construire le temple. Par conséquent, vous n’avez plus besoin de mener une vie de recherche sincère comme vous l’avez fait après le départ du Seigneur Jésus. Devriez-vous avoir à chercher à tâtons pour l’œuvre future de la propagation de l’Évangile ? Devriez-vous avoir à chercher à tâtons en essayant de découvrir une bonne manière de vivre ? Devez-vous avancer à tâtons pour discerner comment vous devriez accomplir votre propre devoir ? Est-il nécessaire que vous vous prosterniez au sol en cherchant pour savoir comment vous devriez témoigner ? Est-il nécessaire que vous jeûniez et priiez pour savoir comment vous devriez vous vêtir ou vivre ? Est-il nécessaire que vous priiez sans cesse au Dieu du ciel pour savoir comment vous devriez accepter d’être conquis par Dieu ? Est-il nécessaire que vous priiez sans cesse jour et nuit pour savoir comment vous devriez obéir à Dieu ? Un grand nombre parmi vous disent que vous êtes incapables de pratiquer parce que vous ne comprenez pas. Les gens ne prêtent tout simplement pas attention à l’œuvre de Dieu ! J’ai prononcé un grand nombre de paroles il y a longtemps, mais vous n’avez jamais porté aucune attention à les lire, alors il n’est pas étonnant que vous ne sachiez pas pratiquer. Bien sûr, à l’ère d’aujourd’hui, le Saint-Esprit continue de toucher les gens pour leur permettre de ressentir du bonheur, et Il vit avec l’homme. C’est la source de ces[a] sentiments spéciaux et agréables qui arrivent souvent dans ta vie. De temps en temps, un jour vient où tu sens que Dieu est si beau et tu ne peux t’empêcher de Le prier : « Oh Dieu ! Ton amour est si beau et Ton image est si formidable. Je veux T’aimer plus profondément. Je désire Te consacrer tout mon être pour me dépenser durant toute ma vie. Je vais tout Te consacrer tant que c’est pour Toi, tant que je peux T’aimer en le faisant… » C’est un sentiment de bonheur que te donne le Saint-Esprit. Ce n’est pas un éclairage ni une illumination ; c’est l’expérience d’être touché. Des expériences similaires à celle-là se produiront de temps en temps. Parfois, sur le chemin du travail, tu prieras et tu te rapprocheras de Dieu, et tu seras touché au point où les larmes couleront sur tes joues et tu ne pourras pas te contrôler ; tu auras hâte de trouver un endroit approprié où tu pourras exprimer toute la ferveur dans ton cœur… Parfois, dans un lieu public, tu auras le sentiment de jouir tellement de l’amour de Dieu, le sentiment que ton sort est tout sauf ordinaire et même que ta vie a plus de sens que quiconque. Tu sauras profondément que Dieu t’a exalté et que c’est le grand amour de Dieu pour toi. Dans les recoins les plus profonds de ton cœur, tu sentiras qu’il y a en Dieu une sorte d’amour inexprimable et insondable pour l’homme, comme si tu le connaissais, mais n’avais aucun moyen de le décrire, t’invitant toujours à la réflexion, mais te laissant incapable de l’exprimer complètement. En de tels moments, tu oublieras même où tu es et tu diras : « Oh Dieu ! Tu es tellement insondable et aimé ! » Cela laissera les gens perplexes, mais toutes choses de ce genre se produisent assez fréquemment. Vous avez fait l’expérience de ce genre de choses tellement de fois. C’est la vie que le Saint-Esprit t’a donnée aujourd’hui et la vie que tu devrais maintenant vivre. Il ne s’agit pas de t’empêcher de vivre la vie, mais plutôt de changer la façon dont tu vis ta vie. C’est un sentiment qui ne peut pas être décrit ni exprimé. C’est aussi le véritable sentiment de l’homme et plus encore, c’est l’œuvre du Saint-Esprit. Tu peux le comprendre en ton cœur, mais tu n’as aucun moyen de l’exprimer clairement à qui que ce soit. Ce n’est pas parce que tu es lent à parler ou que tu bégayes, mais parce que c’est une sorte de sentiment qui ne peut pas être décrit en mots. Tu as la permission de jouir de ces choses aujourd’hui et c’est la vie que tu devrais vivre. Bien sûr, les autres aspects de ta vie ne sont pas vides ; c’est juste que ce genre d’expérience d’être touché devient une sorte de joie dans ta vie qui te fait toujours désirer jouir de telles expériences du Saint-Esprit. Mais tu devrais savoir qu’être ainsi touché ne se produit pas pour te faire transcender la chair et aller au troisième ciel ou te faire voyager partout dans le monde. C’est plutôt pour que tu puisses sentir et goûter l’amour de Dieu dont tu jouis aujourd’hui, expérimenter l’importance de l’œuvre de Dieu aujourd’hui et renouer avec les soins et la protection de Dieu. Toutes ces choses ont pour but de te faire parvenir à une meilleure connaissance de l’œuvre que Dieu accomplit aujourd’hui. C’est le but de Dieu en accomplissant cette œuvre.

Chercher et tâtonner était le mode vie avant l’incarnation de Dieu. En ce temps-là, les gens ne pouvaient pas voir Dieu et donc n’avaient pas d’autre choix que de chercher et de tâtonner. Aujourd’hui, tu as vu Dieu et Il te dit directement comment tu devrais pratiquer ; c’est pourquoi tu n’as plus besoin de tâtonner ou de chercher. Le chemin sur lequel Il conduit l’homme est le chemin de la vérité et les choses qu’Il dit à l’homme et que l’homme reçoit sont la vie et la vérité. Tu as le chemin et la vérité-vie, alors, quel besoin y a-t-il d’aller chercher partout ? Le Saint-Esprit ne fera pas deux étapes de l’œuvre simultanément. Quand J’aurai fini de prononcer Ma parole, si les gens ne mangent pas et ne boivent pas les paroles de Dieu avec soin et ne poursuivent pas la vérité correctement, agissant toujours comme ils le faisaient à l’ère de la Grâce, tâtonnant comme s’ils étaient aveugles, priant et cherchant constamment, cela ne signifierait-il pas que cette étape de Mon œuvre, l’œuvre des paroles, se fait en vain ? Bien que J’aie peut-être fini de prononcer Mes paroles, les gens ne comprennent toujours pas complètement et c’est parce qu’ils manquent de calibre. Ce problème peut être résolu en vivant la vie de l’Église et en échangeant les uns avec les autres. Auparavant, à l’ère de la Grâce, bien que Dieu fût incarné, Il ne faisait pas l’œuvre des paroles, c’est pourquoi le Saint-Esprit a œuvré de cette manière à l’époque afin de maintenir l’œuvre. En ce temps-là, c’est principalement le Saint-Esprit qui accomplissait l’œuvre, mais maintenant, c’est le Dieu incarné Lui-même qui l’accomplit, ayant pris la place de l’œuvre du Saint-Esprit. Auparavant, tant que les gens priaient fréquemment, ils éprouvaient paix et joie ; il y avait des reproches ainsi que de la discipline. C’était entièrement l’œuvre du Saint-Esprit. Maintenant, ces états sont peu nombreux. Le Saint-Esprit ne peut faire qu’un type d’œuvre en une ère. S’Il faisait deux types d’œuvres simultanément, la chair faisant un type et le Saint-Esprit faisant un autre type dans les gens, et si ce que la chair disait ne comptait pas et seulement ce que l’Esprit faisait, si, comptait, alors Christ n’aurait aucune vérité, aucun chemin ou aucune vie qu’il vaille la peine de mentionner. Ce serait une contradiction en soi. Le Saint-Esprit pourrait-Il œuvrer de cette façon ? Dieu est tout-puissant et sage à la perfection, saint et juste, et Il ne fait absolument aucune erreur.

Extrait de « Pratique (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

Au temps de la foi en Jésus, les hommes ont fait beaucoup de choses qui n’étaient pas appréciées par Dieu parce qu’ils ne comprenaient pas la vérité, mais Dieu est aimant et miséricordieux, Il a mené l’homme jusqu’ici et, bien que l’homme ne comprenne rien, Dieu permet toujours à l’homme de Le suivre, et, en outre, Il a guidé l’homme jusqu’au jour présent. N’est-ce pas là l’amour de Dieu ? Voilà ce qui se manifeste dans le tempérament de Dieu : l’amour de Dieu. C’est une vérité pure ! Lorsque la construction de l’Église atteignit son apogée, Dieu réalisa l’étape de l’œuvre des exécutants et jeta l’homme dans l’abîme. Les paroles de l’ère des exécutants étaient toutes des malédictions : les malédictions de ta chair, les malédictions de ton tempérament satanique corrompu et les malédictions des choses en toi qui ne satisfont pas la volonté de Dieu. L’œuvre accomplie par Dieu lors de cette étape a été la manifestation de Sa majesté. Aussitôt après, Dieu a accompli l’étape de l’œuvre de châtiment. Puis est venue l’épreuve de la mort. Une telle œuvre a permis à l’homme de voir la colère, la majesté, le jugement et le châtiment de Dieu, mais il a aussi vu la grâce de Dieu, Son amour et Sa miséricorde. Tout ce que Dieu a accompli, tout ce qu’Il a manifesté de Son tempérament, trouve son origine dans Son amour pour l’homme, et tout ce que Dieu a réalisé a été à même de satisfaire les besoins de l’homme. Il l’a fait pour perfectionner l’homme et Il a subvenu aux besoins de l’homme en fonction de sa stature. Sans ces accomplissements de Dieu, l’homme serait incapable de paraître devant Dieu et n’aurait aucun moyen de connaître le vrai visage de Dieu. Dès l’instant où l’homme a commencé à croire en Dieu et jusqu’à aujourd’hui, Dieu a progressivement subvenu aux moyens de l’homme selon la stature de l’homme. Ainsi, au fond de lui, l’homme en est arrivé progressivement à Le connaître. Et ce n’est qu’aujourd’hui que l’homme réalise à quel point le jugement de Dieu est merveilleux. L’étape de l’œuvre des exécutants était la première incidence de l’œuvre de la malédiction depuis le moment de la création jusqu’à ce jour. L’homme a été maudit dans l’abîme. Si Dieu n’avait pas accompli cette œuvre, aujourd’hui, l’homme n’aurait pas une vraie connaissance de Dieu ; ce n’est que par la malédiction de Dieu que l’homme a officiellement été confronté à Son tempérament. L’homme a été révélé par l’épreuve des exécutants. Il a vu que sa fidélité était inacceptable, que sa stature était trop petite, qu’il ne pouvait pas satisfaire la volonté de Dieu et que ses prétentions de satisfaire Dieu en tout temps n’étaient rien de plus que des mots. Bien que Dieu ait maudit l’homme au cours de l’étape de l’œuvre des exécutants, le regard porté aujourd’hui sur le passé montre que cette étape de l’œuvre de Dieu était merveilleuse : elle a été un grand tournant pour l’homme et a permis un grand changement dans son tempérament de vie. Avant le temps des exécutants, l’homme ne comprenait rien à la quête de la vie, à ce que signifie croire en Dieu ou à la sagesse de l’œuvre de Dieu, et il ne comprenait pas non plus que l’œuvre de Dieu puisse mettre l’homme à l’épreuve. Depuis le temps des exécutants jusqu’à ce jour, l’homme voit à quel point l’œuvre de Dieu est merveilleuse. Elle est insondable pour l’homme. En utilisant son cerveau, l’homme est incapable d’imaginer comment Dieu fonctionne, et il voit aussi à quel point sa propre stature est petite et qu’une trop grande part de lui est désobéissante. Quand Dieu a maudit l’homme, Il cherchait à obtenir un effet, et Il n’a pas mis l’homme à mort. Bien qu’Il ait maudit l’homme, Il l’a fait par des paroles, et Ses malédictions n’ont pas réellement frappé l’homme. En effet, Dieu n’a maudit que la désobéissance de l’homme. Ainsi, les paroles de Ses malédictions ont aussi été prononcées dans le but de rendre l’homme parfait. Que Dieu juge l’homme ou le maudisse, ces deux actions perfectionnent l’homme : elles visent à perfectionner ce qui est impur en l’homme. Grâce à cela, l’homme est épuré, et ce qui manque en l’homme est perfectionné par Ses paroles et Son œuvre. Chaque étape de l’œuvre de Dieu, qu’il s’agisse de paroles sévères, de jugement ou de châtiment, perfectionne l’homme et est absolument appropriée. Jamais à travers les âges Dieu n’a accompli une œuvre telle que celle-ci ; aujourd’hui, Il œuvre en vous afin que vous appréciiez Sa sagesse. Bien que vous ayez souffert de quelque douleur au fond de vous, vos cœurs se sentent inébranlables et apaisés. Telle est votre bénédiction : être en mesure de profiter de cette étape de l’œuvre de Dieu. Indépendamment de ce que vous pourrez gagner à l’avenir, tout ce que vous voyez de l’œuvre que Dieu accomplit en vous aujourd’hui, c’est de l’amour. Si l’homme ne passe pas par le jugement et l’épurement de Dieu, ses actions et sa ferveur seront toujours superficielles, et son tempérament demeurera toujours inchangé. Peut-on considérer que cela revient à avoir été gagné par Dieu ? Aujourd’hui, bien que l’homme continue de briller par un comportement arrogant et vaniteux, son tempérament est beaucoup plus stable qu’avant. Dieu S’occupe de toi dans le but de te sauver, et même si tu ressens une certaine douleur à ce moment-là, le jour viendra où il se produira un changement dans ton tempérament. Ce jour-là, tu considèreras le passé et te rendras compte de la sagesse de l’œuvre de Dieu, et ce jour-là, tu seras capable de comprendre véritablement la volonté de Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Si l’homme est capable de souffrir pour Dieu et a su aller aussi loin, c’est, d’une part, grâce à l’amour de Dieu et, d’autre part, grâce au salut de Dieu ; c’est également grâce au jugement et à l’œuvre de châtiment que Dieu a accomplie en l’homme. Si vous ne recevez pas le jugement, le châtiment et les épreuves de Dieu, et si Dieu ne vous a pas fait souffrir, alors, en toute honnêteté, vous n’aimez pas vraiment Dieu. Plus l’œuvre de Dieu en l’homme est grande, plus grande est la souffrance de l’homme, plus le sens de l’œuvre de Dieu devient manifeste et plus le cœur de cet homme est disposé à aimer Dieu véritablement. Comment apprendre à aimer Dieu ? Sans tourment et sans épurement, sans épreuves douloureuses et si, en outre, tout ce que Dieu avait donné à l’homme était grâce, amour et miséricorde, serais-tu capable d’atteindre un stade d’amour véritable pour Dieu ? D’une part, au cours des épreuves imposées par Dieu, l’homme en vient à connaître ses faiblesses et à comprendre qu’il est insignifiant, méprisable et inférieur, qu’il n’a rien et qu’il n’est rien ; d’autre part, au cours de Ses épreuves, Dieu crée pour l’homme différents environnements qui rendent l’homme plus à même de faire l’expérience de la beauté de Dieu. Bien que la douleur soit grande et parfois insurmontable, atteignant même le niveau de douleur intolérable, c’est grâce à ce vécu que l’homme voit la beauté de l’œuvre que Dieu a accomplie en lui, et c’est seulement sur cette base que naît en l’homme le véritable amour pour Dieu. Aujourd’hui, l’homme voit qu’avec seulement la grâce, l’amour et la miséricorde de Dieu, il est incapable de se connaître véritablement, et encore moins de connaître l’essence de l’homme. Ce n’est que par l’épurement et le jugement de Dieu, et au cours du processus d’épurement en lui-même, que l’homme peut connaître ses faiblesses et savoir qu’il n’a rien. Par conséquent, l’amour de l’homme envers Dieu est bâti sur la base de l’épurement et du jugement de Dieu. Si tu ne jouis que de la grâce de Dieu, d’une vie familiale paisible ou de bénédictions matérielles, alors tu n’as pas gagné Dieu, et ta croyance en Dieu ne peut pas être considérée comme réussie. Dieu a déjà accompli une étape de l’œuvre de grâce dans la chair et a déjà accordé des bénédictions matérielles à l’homme, mais l’homme ne peut pas être perfectionné par l’action seule de la grâce, de l’amour et de la miséricorde. L’homme, au cours de ses expériences, est confronté à une partie de l’amour de Dieu et voit l’amour et la miséricorde de Dieu. Cependant, après avoir vécu cela pendant un certain temps, il voit que la grâce de Dieu, Son amour et Sa miséricorde ne peuvent pas rendre l’homme parfait, ne peuvent pas exposer ce qu’il y a de corrompu en l’homme et ne peuvent pas débarrasser l’homme de son tempérament corrompu ni perfectionner son amour et sa foi. L’œuvre de grâce de Dieu a été l’œuvre d’une période, et l’homme ne peut pas compter sur la jouissance de la grâce de Dieu pour connaître Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

a. Dans le texte original, il est écrit : « Ces derniers sont quelques-uns. »

Précédent: 2. Les différences essentielles entre être sauvé à l’ère de la Grâce et le salut complet à l’ère du Règne

Suivant: 1. Comment connaître l’essence divine de Christ

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

2. Ce qu’est vraiment être enlevé et comment on peut être élevé devant le trône de Dieu

« Au milieu de la nuit, on cria : Voici l’époux, allez à sa rencontre ! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. Les sages répondirent : Non ; il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée » (Matthieu 25:6-10).

2. Comment l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours purifie et sauve l’humanité

« Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4:17). « Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu » (Apocalypse 20:11-15).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp