4. Les différences essentielles entre le Dieu incarné et ces gens qui sont utilisés par Dieu

Paroles de Dieu concernées :

Le Dieu incarné s’appelle Christ, et le Christ est la chair que revêt l’Esprit de Dieu. Cette chair ne ressemble à aucun homme qui est de chair. Christ n’est pas de chair ni de sang, Il est l’incarnation de l’Esprit, voilà la différence. Il possède à la fois une humanité normale et une divinité complète. Sa divinité n’est possédée par aucun homme. Son humanité normale sustente toutes Ses activités normales dans la chair, tandis que Sa divinité réalise l’œuvre de Dieu Lui-même. Que ce soit Son humanité ou Sa divinité, toutes deux sont soumises à la volonté du Père céleste. L’essence de Christ est l’Esprit, c’est-à-dire, la divinité. Par conséquent, Son essence est celle de Dieu Lui-même ; cette essence ne va pas interrompre Sa propre œuvre, et Il ne pourrait faire aucune chose qui détruise Sa propre œuvre, de même qu’Il ne pourrait jamais prononcer des paroles qui vont contre Sa propre volonté. Par conséquent, le Dieu incarné ne ferait absolument jamais une œuvre qui interrompt Sa propre gestion. Voilà ce que tout homme doit comprendre.

Extrait de « L’essence de Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste », dans La Parole apparaît dans la chair

Parce qu’Il est un homme qui possède l’essence de Dieu, Il est au-dessus de tout humain créé, au-dessus de tout homme qui peut accomplir l’œuvre de Dieu. Et ainsi, parmi tous ceux qui ont une enveloppe humaine comme la Sienne, parmi tous ceux qui possèdent l’humanité, Lui seul est le Dieu incarné Lui-même – tous les autres sont des humains créés. Bien qu’ils aient tous une humanité, les êtres humains créés n’ont rien d’autre que l’humanité, tandis que Dieu incarné est différent : dans Sa chair, non seulement Il a l’humanité, mais surtout, la divinité.

Extrait de « L’essence de la chair habitée par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Si Dieu ne faisait qu’accomplir l’œuvre de divinité quand il se fait chair, et qu’il n’y avait personne selon Son cœur pour travailler de concert avec Lui, alors l’homme serait incapable de comprendre la volonté de Dieu ni de s’engager à l’égard de Dieu. Dieu doit utiliser des personnes normales selon Son cœur pour accomplir cette œuvre, pour superviser et guider les Églises, pour parvenir à un stade auquel les processus cognitifs de l’homme, son cerveau, seront capables d’entrer en jeu. En d’autres termes, Dieu utilise un petit nombre de personnes selon Son cœur pour « traduire » l’œuvre qu’Il accomplit dans Sa divinité, afin qu’elle puisse apparaître, c’est-à-dire pour transformer un langage divin en un langage humain que tout le monde peut recevoir et comprendre. Si Dieu ne procédait pas ainsi, personne ne comprendrait le langage divin de Dieu, car les personnes selon le cœur de Dieu constituent, après tout, une petite minorité, et les capacités de compréhension des hommes sont limitées. C’est pourquoi Dieu ne choisit cette méthode que lorsqu’Il œuvre dans la chair incarnée. S’il n’y avait que l’œuvre divine, il n’y aurait aucun moyen pour l’homme de connaître Dieu ni de s’engager envers Lui, car l’homme ne comprend pas le langage de Dieu. L’homme n’est capable de comprendre ce langage que par le truchement de personnes qui sont selon le cœur de Dieu, qui clarifient Ses paroles. Cependant, s’il n’y avait que ces personnes travaillant au sein de l’humanité, la vie normale des hommes pourrait se perpétuer, mais le tempérament de l’homme ne pourrait pas être transformé. L’œuvre de Dieu ne pourrait pas alors prendre un nouveau point de départ ; ce seraient toujours les mêmes rengaines, les mêmes vieilles platitudes. Ce n’est que par le truchement du Dieu incarné que le tempérament de vie des gens peut changer et qu’ils peuvent évoluer avec les époques, Dieu qui dit tout ce qui doit être dit et fait tout ce qui doit être fait durant la période de Son incarnation, après quoi les gens travaillent et vivent selon Ses paroles. Celui qui œuvre dans la divinité représente Dieu, tandis que ceux qui travaillent au sein de l’humanité sont des personnes utilisées par Dieu. Cela signifie que le Dieu incarné est substantiellement différent des personnes utilisées par Dieu. Le Dieu incarné peut accomplir l’œuvre de divinité, pas les personnes utilisées par Dieu. Au début de chaque ère, l’Esprit de Dieu parle personnellement et inaugure la nouvelle ère pour mener l’homme à un nouveau commencement. Quand Il a fini de parler, cela signifie que l’œuvre de Dieu dans Sa divinité est accomplie. Par la suite, les gens suivent tous la direction donnée par les personnes utilisées par Dieu pour entrer dans leur expérience de vie.

Extrait de « La différence fondamentale entre le Dieu incarné et les personnes utilisées par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

La parole de Dieu ne peut pas prétendre être celle de l’homme, et la parole de l’homme peut d’autant moins prétendre être celle de Dieu. Un homme utilisé par Dieu n’est pas le Dieu incarné et le Dieu incarné n’est pas un homme utilisé par Dieu. Il y a là une différence fondamentale. Peut-être qu’après avoir lu ces mots, tu ne les reconnais pas comme étant les paroles de Dieu, seulement comme l’éclairage qu’a pu atteindre l’homme. Dans ce cas, tu es aveuglé par l’ignorance. Comment les paroles de Dieu peuvent-elles être les mêmes que l’éclairage qu’a pu atteindre l’homme ? Les paroles de Dieu incarné inaugurent une nouvelle ère, guident l’humanité tout entière, révèlent des mystères et montrent à l’homme la voie à suivre vers la nouvelle ère. L’éclairage reçu par l’homme n’est constitué que de simples instructions pour la pratique ou la connaissance. Il ne peut pas conduire l’humanité tout entière dans une nouvelle ère ou révéler les mystères de Dieu Lui-même. Au bout du compte, Dieu est Dieu et l’homme est l’homme. Dieu a l’essence de Dieu et l’homme a l’essence de l’homme. Si l’homme considère les paroles de Dieu comme un simple éclairage du Saint-Esprit et prend les paroles des apôtres et des prophètes comme des paroles dites par Dieu en personne, alors l’homme se fourvoie.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu vient sur terre, Il accomplit seulement Son œuvre dans la divinité. C’est ce dont l’Esprit céleste a chargé le Dieu incarné. Quand Il vient, Il parle seulement en tous lieux pour donner voix à Ses déclarations selon différents moyens et différents points de vue. Pour l’essentiel, Il fait de l’apport aux hommes et de l’enseignement aux hommes Ses objectifs et Son principe de travail, et ne Se préoccupe pas des relations interpersonnelles ni des détails de la vie des gens. Son ministère principal consiste à parler au nom de l’Esprit. Autrement dit, quand l’Esprit de Dieu apparaît concrètement dans la chair, Il ne fait que subvenir à la vie de l’homme et que communiquer la vérité. Il ne Se mêle pas du travail de l’homme, dans le sens où Il ne participe pas au travail de l’humanité. Les humains ne peuvent pas accomplir une œuvre divine et Dieu ne participe pas au travail des humains. Durant toutes ces années depuis que Dieu est venu sur cette terre pour accomplir Son œuvre, Il l’a toujours accomplie par l’intermédiaire des personnes. Cependant, ces personnes ne peuvent pas être considérées comme Dieu incarné, seulement comme des personnes utilisées par Dieu. Le Dieu d’aujourd’hui, cependant, peut parler directement du point de vue de la divinité, faire entendre la voix de l’Esprit et œuvrer au nom de l’Esprit. Toutes ces personnes que Dieu a utilisées à travers les âges, de la même façon, sont autant d’exemples dans lesquels l’Esprit de Dieu œuvre dans un corps de chair. Alors pourquoi ne peut-on pas les appeler Dieu ? Mais le Dieu d’aujourd’hui est aussi l’Esprit de Dieu œuvrant directement dans la chair et Jésus aussi était l’Esprit de Dieu œuvrant dans la chair. L’Un et l’Autre sont appelés Dieu. Quelle est donc la différence ? Les personnes que Dieu a utilisées à travers les âges ont toutes été capables d’une pensée et d’une raison normales. Toutes ont compris les principes du comportement humain. Elles ont eu des idées humaines normales et elles ont possédé tout ce que tous les gens normaux doivent posséder. La plupart ont eu un talent exceptionnel et une intelligence innée. Quand Il œuvre dans ces personnes, l’Esprit de Dieu met à profit leurs talents qui sont des dons de Dieu. L’Esprit de Dieu met en jeu leurs talents, utilisant leurs points forts au service de Dieu. Cependant, l’essence de Dieu est libre d’idées et de pensées, pure de toute intention humaine et dénuée même de ce que les êtres humains normaux possèdent. En d’autres termes, les principes du comportement humain ne Lui sont même pas familiers. Il en est ainsi quand le Dieu d’aujourd’hui vient sur terre. Son œuvre et Ses paroles sont pures de toute intention humaine ou de toute pensée humaine, elles sont la manifestation directe des intentions de l’Esprit et Il œuvre directement pour le compte de Dieu. Cela signifie que l’Esprit parle directement, c’est-à-dire que la divinité accomplit l’œuvre directement, sans y mêler un tant soit peu les intentions des hommes. En d’autres termes, le Dieu incarné personnifie directement la divinité, n’a pas de pensées ni d’idées humaines et n’a aucune compréhension des principes du comportement humain. Si seule œuvrait la divinité (si seul œuvrait Dieu Lui-même), l’œuvre de Dieu ne pourrait en aucune façon être accomplie sur terre. Par conséquent, lorsque Dieu vient sur terre, Il doit avoir un petit nombre de personnes à utiliser pour travailler au sein de l’humanité en liaison avec l’œuvre que Dieu accomplit dans la divinité. En d’autres termes, Il utilise le travail humain pour soutenir Son œuvre divine. Sinon, il n’y aurait aucun moyen pour l’homme de s’engager directement à l’égard de l’œuvre divine.

Extrait de « La différence fondamentale entre le Dieu incarné et les personnes utilisées par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre dans le courant du Saint-Esprit, peu importe qu’elle soit la propre œuvre de Dieu ou le travail des gens qui sont utilisés, est l’œuvre du Saint-Esprit. L’essence de Dieu Lui-même est l’Esprit qui peut être appelé le Saint-Esprit ou l’Esprit sept fois intensifié. Somme toute, Ils sont l’Esprit de Dieu, même si l’Esprit de Dieu a été appelé par des noms divers dans les différentes ères. Leur essence reste toujours la même. Par conséquent, l’œuvre de Dieu Lui-même est l’œuvre du Saint-Esprit, tandis que l’œuvre de Dieu incarné n’est rien de moins que le Saint-Esprit à l’œuvre. Le travail des gens qui sont utilisés est aussi l’œuvre du Saint-Esprit. Mais l’œuvre de Dieu est l’expression complète du Saint-Esprit, ce qui est absolument vrai, alors que le travail des gens utilisés est mélangé avec beaucoup de choses humaines et n’est pas l’expression directe du Saint-Esprit, encore moins Son expression complète. […] Quand le Saint-Esprit œuvre dans les gens qu’Il utilise, les talents et le calibre inhérent de ces gens sont libérés, non retenus. Leur calibre inhérent est complètement mis au service de l’œuvre. On peut dire qu’Il utilise les aspects des hommes qui peuvent être utilisés dans Son œuvre en vue d’obtenir des résultats de cette œuvre. Par contre, l’œuvre effectuée dans la chair incarnée exprime directement l’œuvre de l’Esprit et n’est pas altérée par l’esprit humain et les pensées humaines ; ni les talents de l’homme, ni l’expérience de l’homme, ni la condition innée de l’homme ne peuvent l’atteindre.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Mon discours représente Mon être, mais ce que Je dis est hors de la portée de l’homme. Ce que Je dis n’est pas ce que l’homme expérimente, ce n’est pas quelque chose que l’homme peut voir, ce n’est également pas quelque chose que l’homme peut toucher, mais c’est ce que Je suis. Certaines personnes reconnaissent seulement que le contenu de Mon échange est ce que J’ai expérimenté, mais elles ne reconnaissent pas que c’est l’expression directe de l’Esprit. Bien sûr, ce que Je dis, c’est ce que J’ai expérimenté. C’est Moi qui ai fait le travail de gestion pendant six mille ans. J’ai fait l’expérience de tout depuis le début de la création de l’humanité jusqu’à présent. Comment ne serais-Je pas en mesure d’en discuter ? En ce qui a rapport à la nature de l’homme, Je l’ai vue clairement, et Je l’ai longuement observée. Comment ne serais-Je pas en mesure d’en parler clairement ? Depuis que J’ai clairement vu l’essence de l’homme, Je suis qualifié pour châtier l’homme et pour le juger, parce que tout l’homme est venu de Moi, mais a été corrompu par Satan. Bien sûr, Je suis également qualifié pour évaluer l’œuvre que J’ai faite. Bien que cette œuvre ne soit pas faite par Ma chair, elle est l’expression directe de l’Esprit, et c’est ce que J’ai et ce que Je suis. Par conséquent, Je suis qualifié pour l’exprimer et pour faire l’œuvre que Je dois faire. Ce que les gens disent, c’est ce qu’ils ont expérimenté. C’est ce qu’ils ont vu, ce que leur esprit peut atteindre et ce que leurs sens peuvent percevoir. Voilà ce sur quoi ils peuvent échanger. Les paroles prononcées par la chair incarnée de Dieu sont l’expression directe de l’Esprit et elles expriment l’œuvre qui a été faite par l’Esprit, que la chair n’a pas connue ou vue, pourtant Il exprime quand même Son être, car l’essence de la chair est l’Esprit, et Il exprime l’œuvre de l’Esprit. Même si c’est hors de portée pour la chair, c’est une œuvre déjà accomplie par l’Esprit. Après l’incarnation, par l’expression de la chair, Il permet aux gens de connaître l’être de Dieu et permet aux gens de voir le tempérament de Dieu et l’œuvre qu’Il a faite. Le travail de l’homme donne plus de clarté aux gens au sujet de leur entrée et de ce qu’ils doivent comprendre ; il implique la direction des gens vers la compréhension et l’expérience de la vérité. Le travail de l’homme est de soutenir les gens ; l’œuvre de Dieu est d’ouvrir de nouvelles voies et de nouvelles ères pour l’humanité, et de révéler aux gens ce qui n’est pas connu par les mortels, leur permettant de connaître Son tempérament. L’œuvre de Dieu est de diriger l’humanité tout entière.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 3. Pourquoi Dieu n’utilise pas l’homme pour faire Son œuvre de jugement dans les derniers jours, mais devient chair et la fait Lui-même

Suivant: 5. Pourquoi on dit que l’humanité corrompue a encore plus besoin du salut du Dieu incarné

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

2. Le rapport entre chaque étape de l’œuvre de Dieu et Son nom

« Dieu dit encore à Moïse : Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël : L’Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’envoie vers vous. Voilà mon nom pour l’éternité, voilà mon nom de génération en génération » (Exode 3:15).

2. Pourquoi le monde religieux s’est toujours opposé à Christ, L’a rejeté et L’a condamné

« Écoutez une autre parabole. Il y avait un homme, maître de maison, qui planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, y creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays. Lorsque le temps de la récolte fut arrivé, il envoya ses serviteurs vers les vignerons, pour recevoir le produit de sa vigne. Les vignerons, s’étant saisis de ses serviteurs, battirent l’un, tuèrent l’autre, et lapidèrent le troisième. Il envoya encore d’autres serviteurs, en plus grand nombre que les premiers ; et les vignerons les traitèrent de la même manière. Enfin, il envoya vers eux son fils, en disant : Ils auront du respect pour mon fils. Mais, quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux : Voici l’héritier ; venez, tuons-le, et emparons-nous de son héritage. Et ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent » (Matthieu 21:33-39).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre