7. L’objectif et la signification de Dieu qui S’est incarné en Chine pour œuvrer dans les derniers jours

Paroles de Dieu concernées :

L’œuvre de l’Éternel fut la création du monde, ce fut le commencement ; cette étape de l’œuvre est la fin de l’œuvre, c’est la conclusion. Au commencement, l’œuvre de Dieu a été réalisée parmi les élus d’Israël, et ce fut l’aurore d’une nouvelle époque dans le plus saint de tous les lieux. La dernière étape de l’œuvre est réalisée dans le plus impur de tous les pays pour juger le monde et mener l’ère à sa fin. Dans la première étape, l’œuvre de Dieu a été faite dans le plus brillant de tous les lieux, et la dernière étape est réalisée dans le plus obscur de tous les lieux ; cette obscurité sera chassée, la lumière jaillira et tous les gens seront conquis. Lorsque les gens de ce lieu parmi les plus impurs et plus obscurs auront été conquis et que l’ensemble de la population aura reconnu qu’il y a un Dieu qui est le vrai Dieu, et que chaque personne sera absolument convaincue, alors commencera l’œuvre de la conquête dans l’univers entier. Cette étape de l’œuvre est symbolique : une fois que l’œuvre de cette ère sera terminée, l’œuvre de gestion de six mille ans arrivera à sa fin. Une fois que ceux qui vivent dans le plus obscur de tous les lieux auront été conquis, il va sans dire que la même conquête sera réalisée partout ailleurs. En tant que telle, seulement l’œuvre de la conquête en Chine porte un symbolisme signifiant. La Chine incarne toutes les forces des ténèbres, et le peuple de la Chine représente tous ceux qui sont de la chair, de Satan, de la chair et du sang. Ce sont les Chinois qui ont été les plus corrompus par le grand dragon rouge, qui ont la plus forte opposition à Dieu, dont l’humanité est très vile et impure, et donc ils sont l’archétype de toute l’humanité corrompue. Cela ne veut pas dire que les autres pays n’ont pas de problèmes du tout ; les notions de l’homme sont toutes les mêmes et, bien que les gens de ces pays puissent être d’un bon calibre, s’ils ne connaissent pas Dieu, alors ce doit être qu’ils s’y opposent. Pourquoi les Juifs se sont-ils également opposés à Dieu et L’ont-ils défié ? Pourquoi les pharisiens se sont-ils opposés à Lui ? Pourquoi Judas a-t-il trahi Jésus ? À l’époque, plusieurs des disciples ne connaissaient pas Jésus. Pourquoi, après que Jésus a été crucifié et qu’Il est ressuscité, les gens n’ont-ils toujours pas cru en Lui ? La désobéissance de l’homme n’est-elle pas la même ? Tout simplement, c’est que les gens de la Chine servent d’exemple, et quand ils seront conquis, ils deviendront des modèles et des spécimens et serviront de référence pour les autres. Pourquoi ai-Je toujours dit que vous êtes un complément à Mon plan de gestion ? C’est dans le peuple de la Chine que la corruption, l’impureté, l’injustice, l’opposition et la rébellion se manifestent de la manière la plus complète et sont exposées dans des formes très variées. D’une part, ils sont de mauvais calibre, et d’autre part, leur vie et leur état d’esprit sont arriérés, et leurs habitudes, leur environnement social, leur famille de naissance, tous sont pauvres et les plus arriérés. Leur statut aussi est vil. Le travail dans ce lieu est symbolique, et après que ce travail d’essai aura été effectué dans sa totalité, l’œuvre ultérieure de Dieu sera beaucoup plus facile. Si cette étape de l’œuvre peut être achevée, le succès de l’œuvre ultérieure est évident. Une fois que cette étape de l’œuvre aura été accomplie, un grand succès aura été pleinement atteint et l’œuvre de conquête dans l’univers entier sera achevée. En fait, une fois que le travail parmi vous sera couronné de succès, un succès équivalent se réalisera dans l’univers entier. C’est pour cette raison que Je fais en sorte que vous serviez de modèle et d’exemple.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

La Chine est le pays le plus arriéré de tous ; c’est le territoire où le grand dragon rouge est enroulé. Ce pays a le plus de gens qui adorent des idoles et qui se livrent à la sorcellerie, le plus de temples, et c’est un endroit dans lequel résident des démons souillés. Le grand dragon rouge t’a donné naissance, t’a éduqué et t’a imprégné de son influence ; il t’a corrompu et torturé, mais après t’être réveillé, tu le rejettes et tu es complètement gagné par Dieu. C’est la gloire de Dieu, et c’est pourquoi cette étape de l’œuvre a une grande signification. Dieu a fait une œuvre à si grande échelle, a prononcé tant de paroles, et Il va finalement vous gagner complètement : c’est une partie de l’œuvre de la gestion de Dieu et vous êtes le « butin » de la bataille de Dieu contre Satan. Plus vous comprenez la vérité, meilleure est votre vie dans l’Église et plus le grand dragon rouge est mis à genoux. Toutes ces questions appartiennent au monde spirituel : elles sont les batailles du monde spirituel et, quand Dieu sera victorieux, Satan sera couvert de honte et tombera. Cette étape de l’œuvre de Dieu a une signification très profonde. Dieu œuvre à si grande échelle et sauve complètement ce groupe de gens, de sorte que tu peux échapper à l’influence de Satan, vivre en terre sainte, vivre dans la lumière de Dieu et être dirigé et conduit par la lumière. Ta vie a alors du sens. Ce que vous mangez et portez est différent de ce que mangent et portent les incroyants ; vous jouissez des paroles de Dieu et menez une vie qui a du sens, et eux, de quoi jouissent-ils ? Ils ne jouissent que de leur « héritage ancestral » et de leur « esprit national ». Ils n’ont pas le moindre vestige d’humanité ! Vos vêtements, vos paroles et vos actions sont tous différents des leurs. Finalement, vous fuirez complètement la souillure, ne serez plus pris au piège par la tentation de Satan et gagnerez le soutien quotidien de Dieu. Vous devez toujours être prudents. Bien que vous viviez dans un endroit souillé, la souillure ne vous touche pas et vous pouvez vivre aux côtés de Dieu, recevant Sa grande protection. Dieu vous a choisis parmi tous sur cette terre jaune. N’êtes-vous pas les gens les plus bénis ?

Extrait de « Pratique (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Travailler maintenant auprès des descendants de Moab, c’est sauver ceux qui sont tombés dans la plus grande obscurité. Même s’ils ont été maudits, Dieu est prêt à gagner de la gloire par eux, car, à l’origine, ils étaient tous des gens dont le cœur n’était pas habité par Dieu. La véritable conquête, c’est de faire en sorte que ceux qui n’ont pas Dieu dans leur cœur Lui obéissent et L’aiment, et une telle œuvre produit le fruit le plus précieux et le plus convaincant. Cela seul est un gain de gloire. C’est la gloire que Dieu veut gagner dans les derniers jours. Bien que ces gens aient une position abjecte, ils peuvent maintenant gagner un si grand salut, ce qui est vraiment une élévation de la part de Dieu. Cette œuvre est très signifiante, et c’est par le jugement qu’Il gagne ces gens. Son intention n’est pas de punir ces gens, mais de les sauver. Au cours des derniers jours, s’Il réalisait toujours l’œuvre de la conquête en Israël, ce serait sans valeur ; même si elle produisait des fruits, elle n’aurait aucune valeur ni aucune grande signification, et Il ne pourrait pas gagner toute gloire. Il travaille en vous, c’est-à-dire ceux qui sont tombés dans les endroits les plus sombres, ceux qui sont les plus arriérés. Ces gens ne reconnaissent pas qu’il y a un Dieu et n’ont jamais su qu’il y avait un Dieu. Ces créatures ont été tellement corrompues par Satan qu’elles ont oublié Dieu. Elles ont été aveuglées par Satan et elles ne savent pas du tout qu’il y a un Dieu dans le ciel. Dans votre cœur, vous adorez tous des idoles, vous adorez tous Satan. N’êtes-vous pas les plus abjects, les plus arriérés des gens ? De la chair, vous êtes les plus abjects, sans aucune liberté personnelle, et vous endurez également des difficultés. Vous êtes aussi les gens au plus bas niveau de cette société, sans même la liberté de croyance. C’est là que se trouve la signification de l’œuvre accomplie en vous.

Extrait de « Le sens de sauver les descendants de Moab », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu S’est fait chair dans l’endroit le plus arriéré et le plus souillé de tous, et c’est seulement de cette manière que Dieu peut montrer clairement l’intégralité de Son tempérament saint et juste. Et par quel biais Son tempérament juste apparaît-il ? Il apparaît quand Dieu juge les péchés des hommes, quand Il juge Satan, quand Il abhorre le péché et quand Il méprise les ennemis qui s’opposent à Lui et se rebellent contre Lui. Je prononce ces paroles aujourd’hui pour juger les péchés des hommes, pour juger leur impiété et pour maudire leur désobéissance. La malhonnêteté et la duplicité des hommes, leurs paroles et leurs actes, tout ce qui va à l’encontre de la volonté de Dieu doivent être soumis au jugement, et la désobéissance des hommes doit être dénoncée comme péché. Ses paroles s’articulent sur les principes du jugement : Il utilise le jugement de l’impiété des hommes, la malédiction de leur insubordination et la révélation des visages hideux des hommes pour manifester Son tempérament juste. La sainteté est une représentation de Son tempérament juste, et la sainteté de Dieu est effectivement Son tempérament juste. Vos tempéraments corrompus sont le contexte des paroles d’aujourd’hui : Je les utilise pour parler et pour juger, et pour accomplir l’œuvre de la conquête. Cela seul est l’œuvre réelle, et cela seul fait pleinement rayonner la sainteté de Dieu. S’il n’y a aucune trace de tempérament corrompu en toi, alors Dieu ne te jugera pas et ne te montrera pas non plus Son tempérament juste. Sachant que tu as un tempérament corrompu, Dieu ne t’acquittera pas, et c’est à travers cela que se montre Sa sainteté. […]

Il y a une grande différence entre l’œuvre accomplie en Israël et l’œuvre d’aujourd’hui. L’Éternel a guidé la vie des Israélites, et il n’y avait pas tant de châtiment et de jugement, car, à l’époque, les gens comprenaient trop mal le monde et avaient peu de tempéraments corrompus. À l’époque, les Israélites obéissaient implicitement à l’Éternel. Quand Il leur demandait de construire des autels, ils construisaient rapidement des autels ; quand Il leur demandait de porter les toges des prêtres, ils obéissaient. En ce temps-là, l’Éternel était semblable à un berger s’occupant d’un troupeau de brebis, les brebis suivant les orientations du berger et broutant l’herbe dans le pâturage. L’Éternel dirigeait leur vie et les guidait dans leur façon de manger, de se vêtir, de se loger et de voyager. Ce n’était pas le moment de rendre évident le tempérament de Dieu, car le genre humain d’alors venait de naître ; rares étaient les individus rebelles ou hostiles, il n’y avait pas beaucoup de souillure parmi le genre humain, et les gens ne pouvaient donc pas servir de faire-valoir du tempérament de Dieu. C’est à travers les gens qui viennent du pays de la souillure que se manifeste la sainteté de Dieu ; aujourd’hui, Il utilise la souillure que présentent ces gens du pays de la souillure, et Il juge, et ce qu’Il est, ainsi, est révélé dans le jugement. Pourquoi juge-t-Il ? Il peut prononcer les paroles du jugement parce qu’Il a le péché en horreur. Comment pourrait-Il être tellement en colère s’Il n’abhorrait pas l’insubordination du genre humain ? S’il n’y avait pas de dégoût en Lui, pas de révulsion, s’Il ne se souciait pas de l’insubordination des hommes, alors cela prouverait qu’Il est aussi souillé qu’eux. S’Il peut juger et châtier les hommes, c’est parce qu’Il abhorre la souillure, et que ce qu’Il abhorre est absent chez Lui. S’il y avait aussi de l’opposition et de l’insubordination en Lui, Il ne détesterait pas ceux qui sont hostiles ou rebelles. Si l’œuvre des derniers jours s’accomplissait en Israël, elle n’aurait pas de sens. Pourquoi l’œuvre des derniers jours est-elle en train de s’accomplir en Chine, l’endroit le plus sombre et le plus arriéré entre tous ? C’est afin de manifester Sa sainteté et Sa droiture. En résumé, plus l’endroit est sombre, plus la sainteté de Dieu peut apparaître clairement. En fait, tout cela est destiné à servir l’œuvre de Dieu.

Extrait de « Comment les effets de la seconde étape de l’œuvre de la conquête sont obtenus », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu est venu sur la terre, Il n’était pas du monde et Il n’est pas devenu chair pour jouir du monde. L’endroit où travailler révélerait le mieux Son tempérament et ce qui serait le plus signifiant est l’endroit où Il est né. Qu’il s’agisse d’un pays saint ou souillé et peu importe où Il travaille, Il est saint. Tout dans le monde a été créé par Lui, mais tout a été corrompu par Satan. Cependant, toutes les choses Lui appartiennent toujours ; elles sont toutes entre Ses mains. Il vient dans un pays souillé et y travaille afin de révéler Sa sainteté ; Il le fait seulement pour le bien de Son œuvre, c’est-à-dire qu’Il endure une grande humiliation pour accomplir une telle œuvre afin de sauver les gens de ce pays souillé. C’est fait afin de rendre témoignage, pour le bien de toute l’humanité. Ce qu’une telle œuvre montre aux gens, c’est la justice de Dieu, et elle est plus en mesure d’afficher la suprématie de Dieu. Sa grandeur et Sa droiture sont manifestées dans le salut d’un groupe de gens abjects que les autres dédaignent. Qu’Il soit né dans un pays souillé ne prouve nullement qu’Il soit abject ; cela permet seulement à toute la création de voir Sa grandeur et Son véritable amour pour l’humanité. Plus Il le fait, plus cela révèle Son amour pur, Son amour sans faille pour l’homme. Dieu est saint et juste. Même s’Il est né dans un pays souillé et même s’Il vit avec des gens qui sont pleins de souillure, tout comme Jésus a vécu avec les pécheurs à l’ère de la Grâce, toute parcelle de Son œuvre n’est-elle pas accomplie pour la survie de toute l’humanité ? N’est-ce pas complètement pour que l’humanité puisse gagner un grand salut ? Il y a deux mille ans, Il a vécu avec des pécheurs pendant un certain nombre d’années. C’était pour la rédemption. Aujourd’hui, Il vit avec un groupe de gens souillés et abjects. C’est pour le salut. Toute Son œuvre n’est-elle pas pour ces humains que vous êtes ? Si ce n’était pour sauver l’humanité, pourquoi aurait-Il vécu et souffert avec les pécheurs pendant tant d’années après être né dans une mangeoire ? Et s’il ne s’agissait pas de sauver l’humanité, pourquoi viendrait-Il dans la chair une seconde fois, naître dans ce pays où les démons conglomèrent et vivre avec ces gens profondément corrompus par Satan ? Dieu n’est-Il pas fidèle ? Quelle partie de Son œuvre n’a pas été faite pour l’humanité ? Quelle partie n’a pas été faite pour votre destinée ? Dieu est saint. C’est immuable ! Il n’est pas pollué par la souillure, bien qu’Il soit venu dans un pays souillé ; tout cela peut seulement signifier que l’amour de Dieu pour l’humanité est extrêmement désintéressé et que la souffrance et l’humiliation qu’Il endure sont extrêmement grandes ! Ne connaissez-vous pas l’ampleur de l’humiliation qu’Il endure pour vous tous et pour votre destinée ? Plutôt que de sauver les gens extraordinaires ou les fils de familles riches et puissantes, Il Se fait le devoir de sauver ceux qui sont abjects et regardés de haut. Tout cela n’est-il pas Sa sainteté ? Tout cela n’est-il pas Sa justice ? Il préférerait naître dans un pays souillé et souffrir toute sorte d’humiliation pour la survie de toute l’humanité. Dieu est très réel ; Il ne fait aucune œuvre fausse. Toutes les étapes de Son œuvre n’ont-elles pas été faites d’une manière si pratique ? Bien que tous les gens Le diffament et disent qu’Il S’assoit à la table avec les pécheurs, bien que tous les gens se moquent de Lui et disent qu’Il vit avec les fils de la souillure, qu’Il vit avec les plus abjects des gens, Il Se donne toujours généreusement et Il est toujours ainsi rejeté dans l’humanité. La souffrance qu’Il endure n’est-elle pas plus grande que la vôtre ? L’œuvre qu’Il accomplit n’est-elle pas supérieure au prix que vous avez payé ? Vous êtes nés dans un pays de souillure, et pourtant, vous avez gagné la sainteté de Dieu. Vous êtes nés dans un pays où les démons conglomèrent, et pourtant, vous avez reçu une grande protection. Quel choix avez-vous ? Quelles plaintes avez-vous ? La souffrance qu’Il a endurée n’est-elle pas plus grande que la souffrance que vous avez endurée ? Il est venu sur la terre et n’a jamais joui des délices du monde humain. Il déteste de telles choses. Dieu n’est pas venu sur la terre pour que l’homme Lui offre des choses matérielles, ni pour jouir de la nourriture, des vêtements et des apparats de l’homme. Il ne Se préoccupe pas de ces choses. Il est venu sur la terre pour souffrir pour l’homme, non pour jouir d’un bonheur terrestre. Il est venu souffrir, travailler et compléter Son plan de gestion. Il n’a pas choisi un bel endroit ni de vivre dans une ambassade ou un hôtel chic, Il n’a pas non plus un certain nombre de serviteurs pour Le servir. Sur la base de ce que vous avez vu, ne savez-vous pas s’Il est venu pour travailler ou pour le plaisir ? Vos yeux ne voient-ils pas ? Combien vous a-t-Il donné ? S’Il était né dans un endroit confortable, pourrait-Il obtenir la gloire ? Pourrait-Il œuvrer ? Qu’Il le fasse aurait-il une signification quelconque ? Serait-Il capable de conquérir complètement l’humanité ? Serait-Il capable de porter secours aux gens du pays de la souillure ? Selon leurs notions, les gens demandent : « Si Dieu est saint, pourquoi est-Il né dans cet endroit souillé qui est le nôtre ? Tu nous hais et nous détestes, nous, des humains souillés ; Tu détestes notre résistance et notre rébellion, alors pourquoi vis-Tu avec nous ? Tu es un Dieu suprême. Tu aurais pu naître n’importe où, alors pourquoi devais-Tu naître dans ce pays souillé ? Tu nous châties et nous juges tous les jours et Tu sais clairement que nous sommes les descendants de Moab, alors pourquoi vis-Tu toujours parmi nous ? Pourquoi es-Tu né dans une famille de descendants de Moab ? Pourquoi as-Tu fait cela ? » Ces pensées que vous avez sont totalement dépourvues de raison ! Seule une telle œuvre permet aux gens de voir Sa grandeur, Son humilité et Son effacement. Il est prêt à tout sacrifier pour le bien de Son œuvre et Il a enduré toutes les souffrances pour Son œuvre. Il agit pour le bien de l’humanité et, plus encore, pour conquérir Satan, afin que toutes les créatures puissent se soumettre à Sa domination. Seule cette œuvre est signifiante et significative.

Extrait de « Le sens de sauver les descendants de Moab », dans La Parole apparaît dans la chair

Une étape de l’œuvre des deux ères précédentes a été réalisée en Israël ; l’autre a été réalisée en Judée. D’une manière générale, ni l’une ni l’autre n’a été réalisée hors d’Israël, et chacune a été accomplie parmi le premier peuple élu. Par conséquent, les Israélites croient que l’Éternel Dieu est le Dieu des Israélites seulement. Parce que Jésus a œuvré en Judée où Il a réalisé l’œuvre de la crucifixion, les Juifs Le considèrent comme le Rédempteur du peuple juif. Ils pensent qu’Il est le Roi des Juifs uniquement, et non d’aucun autre peuple, qu’Il n’est pas le Seigneur qui rachète les Anglais ni le Seigneur qui rachète les Américains, mais le Seigneur qui rachète les Israélites, et que ce sont les Juifs qu’Il a rachetés en Israël. En fait, Dieu est le Maitre de toutes choses. Il est le Dieu de toute la création. Il n’est pas seulement le Dieu des Israélites, pas seulement le Dieu des Juifs, Il est le Dieu de toute la création. Les deux étapes précédentes de Son œuvre ont eu lieu en Israël, ce qui a engendré certaines notions chez les gens. Ils croient que l’Éternel a fait Son œuvre en Israël, que Jésus Lui-même a fait Son œuvre en Judée et, en outre, qu’Il est devenu chair pour œuvrer et, quel que soit le cas, que cette œuvre ne s’est pas répandue en dehors d’Israël. Dieu n’a pas œuvré chez les Égyptiens ou chez les Indiens. Il n’a œuvré que chez les Israélites. C’est ainsi que les gens forment diverses notions et limitent l’œuvre de Dieu dans un certain cadre. Ils disent que lorsque Dieu œuvre, Il doit le faire parmi le peuple élu et en Israël. Sauf pour les Israélites, Dieu n’œuvre chez personne d’autre ; Son œuvre n’a pas non plus un cadre plus vaste. Ils sont particulièrement stricts quand il s’agit des limites imposées au Dieu incarné et ils ne Lui permettent pas de Se déplacer au-delà des frontières d’Israël. Tout cela n’est-il pas seulement une série de notions humaines ? Dieu a fait tous les cieux, la terre et toutes choses ; Il a fait toute la création, alors comment pourrait-Il limiter Son œuvre à Israël uniquement ? Si c’était le cas, quel serait Son but en faisant toute la création ? Il a créé le monde entier et Il a réalisé Son plan de gestion de six mille ans non seulement pour Israël, mais aussi pour chaque personne dans l’univers. Peu importe qu’ils vivent en Chine, aux États-Unis, dans le Royaume-Uni ou en Russie, tous les hommes descendent d’Adam ; ils sont tous faits par Dieu. Aucun d’eux ne peut éviter les limites de la création et aucun d’eux ne peut se distancer de l’étiquette de « descendant d’Adam ». Tous sont les créatures de Dieu, tous sont les descendants d’Adam et tous sont aussi les descendants corrompus d’Adam et Ève. La création de Dieu n’inclut pas les Israélites seulement, mais tous les hommes ; simplement, certains ont été maudits et d’autres ont été bénis. Plusieurs choses sont agréables au sujet des Israélites ; Dieu a œuvré chez eux au commencement parce qu’ils étaient les moins corrompus. Les Chinois ne peuvent leur être comparés ; ils leur sont grandement inférieurs. Ainsi, Dieu a d’abord œuvré au sein du peuple d’Israël et la deuxième étape de Son œuvre a été uniquement réalisée en Judée, ce qui a mené à l’existence d’un grand nombre de notions et de règles parmi les hommes. En fait, si Dieu devait agir selon les notions humaines, Il ne serait que le Dieu des Israélites, et ainsi, Il serait incapable de répandre Son œuvre dans les nations païennes, car Il serait le Dieu des Israélites seulement et non le Dieu de toute la création. Les prophéties ont dit que le nom de l’Éternel serait magnifié dans les nations païennes et qu’il se propagerait aux nations païennes. Pourquoi cela a-t-il été prophétisé ? Si Dieu était seulement le Dieu des Israélites, alors Il n’œuvrerait qu’en Israël. De plus, Il ne répandrait pas cette œuvre et Il n’aurait pas fait une telle prophétie. Puisqu’Il a réellement fait cette prophétie, Il répandra sûrement Son œuvre dans les nations païennes, dans toutes les nations et tous les pays. Puisqu’Il a dit cela, Il doit le faire ; c’est Son plan, car Il est le Seigneur qui a créé les cieux et la terre et toutes choses, et Il est le Dieu de toute la création. Peu importe qu’Il œuvre parmi les Israélites ou dans la Judée entière, l’œuvre qu’Il fait est l’œuvre de l’univers entier et l’œuvre de toute l’humanité. L’œuvre qu’Il fait aujourd’hui dans la nation du grand dragon rouge, une nation païenne, est encore l’œuvre de toute l’humanité. Israël pourrait être la base de Son œuvre sur la terre ; de même, la Chine peut aussi être la base de Son œuvre parmi les nations païennes. N’a-t-Il pas maintenant accompli la prophétie que « le nom de l’Éternel sera magnifié parmi les nations païennes » ? Le premier pas de Son œuvre parmi les nations païennes est cette œuvre, l’œuvre qu’Il fait dans la nation du grand dragon rouge. Que Dieu incarné œuvre dans ce pays et qu’Il œuvre parmi ces gens maudits est particulièrement en désaccord avec les notions humaines ; ces gens sont les plus vils de tous, n’ont aucune valeur et avaient été abandonnés par l’Éternel à l’origine. Les gens peuvent être abandonnés par d’autres gens, mais, s’ils sont abandonnés par Dieu, alors personne n’est plus dépourvu de statut, personne n’est de moindre valeur. Pour une créature de Dieu, être possédée par Satan ou abandonnée par les gens est très douloureux, mais qu’une créature soit abandonnée par le Créateur signifie que son statut ne peut pas être plus vil. Les descendants de Moab ont été maudits et sont nés dans ce pays arriéré ; sans aucun doute, de tous les gens sous l’influence des ténèbres, les descendants de Moab ont le statut est le plus vil. Parce que le statut de ces gens a été le plus vil jusqu’ici, l’œuvre accomplie chez eux est la plus apte à réduire les notions humaines en pièces et est aussi très bénéfique à tout le plan de gestion de six mille ans de Dieu. Accomplir une telle œuvre parmi ces gens est la meilleure façon de réduire les notions humaines en pièces, et ainsi Dieu inaugure une ère ; ainsi Il réduit toutes les notions humaines en pièces ; ainsi Il termine l’œuvre de toute l’ère de la Grâce. Sa première œuvre a été réalisée en Judée, à l’intérieur des frontières d’Israël ; parmi les nations païennes, Il n’a fait aucune œuvre pour inaugurer la nouvelle ère. La dernière étape de l’œuvre n’est pas seulement réalisée parmi les païens, mais plus encore parmi ces gens qui ont été maudits. Ce seul fait est la preuve la plus efficace pour humilier Satan, et ainsi Dieu « devient » le Dieu de toute la création dans l’univers, le Seigneur de toutes choses, l’objet d’adoration pour tout ce qui a la vie.

Extrait de « Dieu est le Seigneur de toute la création », dans La Parole apparaît dans la chair

De nos jours, certains ne comprennent toujours pas quelle nouvelle œuvre Dieu a commencée. Parmi les nations païennes, Dieu a inauguré un nouveau commencement, Il a ouvert une nouvelle ère, a débuté une nouvelle œuvre et Il accomplit cette œuvre chez les descendants de Moab. N’est-ce pas Son œuvre la plus nouvelle ? Personne à travers l’histoire n’a jamais connu cette œuvre auparavant. Personne n’en a jamais entendu parler, encore moins ne l’a admirée. La sagesse de Dieu, la merveille de Dieu, l’impénétrabilité de Dieu, la grandeur de Dieu et la sainteté de Dieu sont toutes manifestées par cette étape de l’œuvre, l’œuvre des derniers jours. N’est-ce pas une nouvelle œuvre, une œuvre qui réduit les notions humaines en pièces ? Certains affirment encore : « Puisque Dieu a maudit Moab et a dit qu’Il abandonnerait les descendants de Moab, comment pourrait-Il les sauver maintenant ? » Ce sont les païens qui ont été maudits par Dieu et chassés hors d’Israël ; les Israélites les appelaient des « chiens païens ». De l’avis de tous les gens, ils ne sont pas seulement des chiens païens, mais pires encore, les fils de la destruction, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas les élus de Dieu. Il se peut qu’ils soient nés à l’intérieur des frontières d’Israël, ils n’appartiennent pas au peuple d’Israël et ont été expulsés dans les nations païennes. Ils sont les plus vils de tous les gens. C’est précisément parce qu’ils sont les plus vils de l’humanité que Dieu réalise Son œuvre d’inauguration d’une nouvelle ère parmi eux, car ils sont représentatifs de l’humanité corrompue. L’œuvre de Dieu est sélective et ciblée ; l’œuvre qu’Il réalise chez ces gens aujourd’hui est également une œuvre réalisée dans la création. Noé était une créature de Dieu, comme le sont ses descendants. Tout ce qui a chair et sang dans le monde est une créature de Dieu. L’œuvre de Dieu est dirigée à toute la création ; que quelqu’un ait été maudit ou non après avoir été créé ne l’influence pas. Son œuvre de gestion est destinée à toute la création, et non à ces élus qui n’ont pas été maudits. Puisque Dieu veut réaliser Son œuvre dans Sa création, Son achèvement sera certainement une réussite et Il fera Son œuvre parmi ces gens qui sont bénéfiques à Son œuvre. Par conséquent, quand Il œuvre parmi les gens, Il brise toutes les conventions ; pour Lui, les mots « maudits », « châtiés » et « bénis » n’ont aucun sens ! Les Juifs sont bons, comme le sont les élus d’Israël ; ils sont des gens de bon calibre et de bonne humanité. Au commencement, c’est parmi eux que l’Éternel a inauguré Son œuvre et a accompli Son œuvre en premier, mais ce serait insensé d’accomplir Son œuvre de la conquête aujourd’hui. Eux aussi peuvent faire partie de la création et ils peuvent être très positifs, mais ce serait inutile de réaliser cette étape de l’œuvre parmi eux. Dieu serait incapable de conquérir les gens ni ne pourrait convaincre toute la création, ce qui est justement la raison du transfert de Son œuvre à ces gens de la nation du grand dragon rouge. Ce qui a le plus d’importance ici, c’est Son inauguration d’une ère, Son éclatement de toutes les règles et toutes les notions humaines, et aussi Son achèvement de l’œuvre de toute l’ère de la Grâce. Si Son œuvre actuelle était réalisée parmi les Israélites, à la fin de Son plan de gestion de six mille ans, tout le monde croirait que Dieu est seulement le Dieu des Israélites, que seuls les Israélites sont le peuple élu de Dieu, que seuls les Israélites méritent d’hériter la bénédiction et la promesse de Dieu. L’incarnation de Dieu dans la nation païenne du grand dragon rouge pendant les derniers jours accomplit l’œuvre de Dieu comme le Dieu de toute la création. Il achève toute Son œuvre de gestion et Il met fin à la partie centrale de Son œuvre dans la nation du grand dragon rouge. Le noyau de ces trois étapes de l’œuvre est le salut de l’homme, ce qui veut dire que toute la création adore le Créateur. Par conséquent, chaque étape de cette œuvre est très signifiante ; Dieu ne fait rien qui n’ait de sens ou de valeur. D’une part, cette étape de l’œuvre inaugure une nouvelle ère et termine les deux ères précédentes ; d’autre part, elle réduit en pièces toutes les notions humaines et toutes les anciennes manières humaines de croire et de connaître. L’œuvre des deux ères précédentes a été réalisée selon différentes notions humaines ; l’étape actuelle, cependant, élimine complètement les notions humaines, conquérant ainsi l’humanité totalement. En conquérant les descendants de Moab et par l’œuvre réalisée parmi les descendants de Moab, Dieu va conquérir tous les hommes dans l’univers entier. Telle est la signification la plus profonde de cette étape de Son œuvre, et c’est l’aspect de cette étape de Son œuvre qui a le plus de valeur. Même si tu sais maintenant que ton propre statut est vil et que tu n’as qu’une faible valeur, tu sentiras quand même que tu as découvert une chose de grande joie : tu as hérité d’une grande bénédiction, as reçu une grande promesse, tu peux aider à accomplir cette grande œuvre de Dieu. Tu as contemplé le vrai visage de Dieu, tu connais le tempérament inhérent de Dieu et tu fais la volonté de Dieu. Les deux étapes précédentes de l’œuvre de Dieu ont été réalisées en Israël. Si cette étape de Son œuvre durant les derniers jours était aussi réalisée parmi les Israélites, non seulement toute la création croirait que seuls les Israélites étaient le peuple élu de Dieu, mais tout le plan de gestion de Dieu ne réussirait pas à atteindre son effet désiré. Pendant les deux étapes de Son œuvre en Israël, aucune nouvelle œuvre ni aucune œuvre d’inauguration d’une nouvelle ère n’a été réalisée parmi les nations païennes. L’étape de l’œuvre aujourd’hui, l’œuvre d’inauguration d’une nouvelle ère, est d’abord réalisée parmi les nations païennes, et en outre, elle est d’abord réalisée parmi les descendants de Moab, inaugurant ainsi l’ère entière. Dieu a anéanti toute connaissance contenue dans les notions humaines, ne permettant que rien n’en soit conservée. Dans Son œuvre de conquête, Il a réduit les notions humaines en pièces, ces anciennes manières de pensée humaine dépassées. Il permet aux gens de voir qu’avec Dieu il n’y a pas de règles, que rien n’est ancien au sujet de Dieu, que l’œuvre qu’Il fait est entièrement libérée, entièrement libre, qu’Il est juste en tout ce qu’Il fait. Tu dois pleinement te soumettre à toute œuvre qu’Il fait dans la création. Toute œuvre qu’Il fait a du sens et est réalisée selon Sa propre volonté et Sa propre sagesse, et non selon les choix humains et les notions humaines. Si quelque chose est bénéfique pour Son œuvre, Il le fait, et si quelque chose n’est pas bénéfique pour Son œuvre, Il ne le fait pas, peu importe sa valeur ! Il œuvre et choisit les destinataires et le lieu de Son œuvre selon le sens et le but de Son œuvre. Il ne respecte pas les règles du passé dans Son œuvre ni ne suit les vieilles formules. Au contraire, Il planifie Son œuvre en fonction de son importance. En fin de compte, Il atteindra un effet authentique et le but anticipé. Si tu ne comprends pas ces choses aujourd’hui, cette œuvre n’aura aucun effet en toi.

Extrait de « Dieu est le Seigneur de toute la création », dans La Parole apparaît dans la chair

Si le Sauveur arrivait au cours des derniers jours, s’Il était encore appelé Jésus, qu’Il était une fois de plus né en Judée et faisait là Son œuvre, cela prouverait que Je n’ai créé que le peuple d’Israël et seulement racheté le peuple d’Israël, et que Je n’ai rien à voir avec les païens. Cela ne serait-il pas en contradiction avec Mes paroles qui disent que « Je suis le Seigneur qui a créé les cieux et la terre et toutes choses » ? J’ai quitté la Judée et Je fais Mon œuvre parmi les païens parce que Je ne suis pas seulement le Dieu du peuple d’Israël, mais le Dieu de toutes les créatures. J’apparais parmi les païens au cours des derniers jours parce que Je ne suis pas seulement l’Éternel, le Dieu du peuple d’Israël, mais en plus, parce que Je suis le Créateur de tous Mes élus parmi les païens. J’ai non seulement créé Israël, l’Égypte et le Liban, mais aussi toutes les nations païennes au-delà d’Israël. Grâce à cela, Je suis le Seigneur de toutes les créatures. J’ai simplement utilisé Israël comme point de départ de Mon œuvre, J’ai utilisé la Judée et la Galilée comme les forteresses de Mon œuvre de rédemption, et maintenant J’utilise les nations païennes comme la base à partir de laquelle Je vais mettre fin à toute l’ère. J’ai réalisé deux étapes de l’œuvre en Israël (ces deux étapes de l’œuvre étant l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce) et J’ai accompli deux autres étapes de l’œuvre (l’ère de la Grâce et l’ère du Règne) dans toutes les terres au-delà d’Israël. Parmi les nations païennes, Je ferai l’œuvre de la conquête et ainsi mettrai un terme à l’ère. Si l’homme M’appelle toujours Jésus-Christ, mais ne sait pas que J’ai inauguré une nouvelle ère au cours des derniers jours et que Je Me suis engagé dans une nouvelle œuvre, et si l’homme continue à attendre l’arrivée de Jésus le Sauveur de façon obsessionnelle, alors J’appellerai de telles personnes celles qui ne croient pas en Moi. Ce sont des personnes qui ne Me connaissent pas et leur croyance en Moi est fausse. Ces personnes pourraient-elles témoigner de l’arrivée du Sauveur Jésus du ciel ? Ce qu’ils attendent n’est pas Mon arrivée, mais l’arrivée du Roi des Juifs. Ils n’ont pas un profond désir que J’anéantisse ce vieux monde impur, mais ont très envie plutôt de la seconde venue de Jésus, après quoi ils seront rachetés. De nouveau, ils attendent avec impatience que Jésus rachète toute l’humanité de cette terre souillée et injuste. Comment de telles personnes peuvent-elles devenir celles qui accomplissent Mon œuvre dans les derniers jours ? Les désirs de l’homme ne peuvent réaliser Mes vœux ou accomplir Mon œuvre, car l’homme ne fait qu’admirer ou chérir l’œuvre que J’ai accomplie auparavant et n’a aucune idée que Je suis le Dieu Lui-même qui est toujours nouveau et jamais vieux. L’homme sait seulement que Je suis l’Éternel, et Jésus, et ne se doute pas du tout que Je suis l’Unique des derniers jours qui amènera l’humanité à sa fin. Tout ce que l’homme désire et connaît vient de ses propres notions et n’est que ce qu’il peut voir de ses propres yeux. Ce n’est pas conforme à l’œuvre que Je fais, mais en discordance avec elle. Si Mon œuvre était conduite selon les idées de l’homme, alors quand finirait-elle ? Quand l’humanité entrerait-elle dans le repos ? Et comment pourrais-Je entrer dans le septième jour, le sabbat ? J’œuvre selon Mon plan et selon Mon dessein, et non selon les intentions de l’homme.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu a fait de ce groupe de personnes le centre unique de Son œuvre dans tout l’univers. Pour vous, Il a sacrifié tout le sang de Son cœur ; Il a récupéré et vous a donné toute l’œuvre de l’Esprit à travers l’univers. C’est pourquoi vous êtes les privilégiés. En outre, Il a détourné Sa gloire d’Israël, Son peuple élu, pour la reporter sur vous, et Il rendra le but de Son plan pleinement manifeste par le biais de ce groupe. Par conséquent, vous êtes ceux qui recevront l’héritage de Dieu, et mieux encore, vous êtes les héritiers de la gloire de Dieu. Vous vous souvenez peut-être tous de ces paroles : « Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire ». Vous avez tous déjà entendu ces paroles, pourtant aucun d’entre vous n’en a compris la vraie signification. Aujourd’hui, vous avez acquis une conscience profonde de leur véritable signification. Ces paroles seront accomplies par Dieu dans les derniers jours, et elles s’accompliront en ceux qui ont été brutalement persécutés par le grand dragon rouge dans le pays où il se tapit. Le grand dragon rouge persécute Dieu et est l’ennemi de Dieu ; et ainsi, dans ce pays, ceux qui croient en Dieu sont donc soumis à l’humiliation et à l’oppression, et par conséquent, ces paroles s’accomplissent en vous, en ce groupe de personnes. Parce qu’elle est entreprise sur une terre qui s’oppose à Dieu, toute l’œuvre de Dieu se heurte à de terribles obstacles, et l’accomplissement de nombre de Ses paroles demande du temps ; ainsi, les hommes sont épurés grâce aux paroles de Dieu, ce qui constitue également un élément de souffrance. Il est extrêmement difficile pour Dieu d’accomplir Son œuvre dans le pays du grand dragon rouge. Cependant, c’est grâce à cette difficulté que Dieu accomplit une étape de Son œuvre : rendre manifestes Sa sagesse et Ses prodigieuses réalisations, et saisir cette occasion pour rendre complet ce groupe de personnes. C’est par la souffrance des hommes, par leur envergure et par tous les tempéraments sataniques des habitants de cette terre immonde que Dieu accomplit Son œuvre de purification et de conquête, afin de gagner la gloire et de gagner ceux qui témoigneront de Ses actes. Telle est toute la signification de tous les sacrifices que Dieu a consentis pour ce groupe de personnes. Ainsi, c’est par le biais de ceux qui s’opposent à Lui que Dieu accomplit l’œuvre de la conquête, et c’est seulement ainsi que la grande puissance de Dieu peut être rendue manifeste. En d’autres termes, seuls ceux qui résident dans cette terre impure sont dignes d’hériter de la gloire de Dieu, et cela seul peut mettre en évidence la grande puissance de Dieu. C’est pourquoi c’est sur la terre impure, et par les habitants de la terre impure, que se gagne la gloire de Dieu. Telle est la volonté de Dieu. Il en va de même pour l’étape de l’œuvre de Jésus : Il ne pouvait gagner de la gloire que chez les pharisiens qui Le persécutaient ; sans la persécution des pharisiens et la trahison de Judas, Jésus n’aurait pas été ridiculisé ni calomnié, encore moins crucifié, et n’aurait donc pas pu gagner la gloire. Là où Dieu intervient à chaque ère et là où Il accomplit Son œuvre dans la chair, c’est là qu’Il conquiert la gloire et c’est là qu’Il gagne ceux qu’Il a l’intention de gagner. Tel est le plan de l’œuvre de Dieu, et telle est Sa gestion.

Dans le plan de Dieu, qui s’étend sur plusieurs milliers d’années, deux parties de l’œuvre s’accomplissent dans la chair : la première est l’œuvre de la crucifixion, pour laquelle Il gagne de la gloire ; l’autre est l’œuvre de la conquête et de la perfection dans les derniers jours, pour laquelle Il gagnera de la gloire. Telle est la gestion de Dieu. Ne considérez donc pas l’œuvre de Dieu, ou la mission que Dieu vous a confiée, comme une tâche aisée. Vous êtes tous les héritiers du poids de l’immense et éternelle gloire de Dieu, et cela a été spécialement ordonné par Dieu. Des deux parties de Sa gloire, l’une se manifeste en vous ; l’intégralité d’une partie de la gloire de Dieu vous est accordée afin qu’elle puisse être votre héritage. Telle est l’exaltation de Dieu à votre égard, et tel est le plan qu’Il a prédéterminé depuis longtemps. Étant donné la grandeur de l’œuvre accomplie par Dieu dans le pays où réside le grand dragon rouge, si cette œuvre avait été accomplie ailleurs, elle aurait depuis longtemps porté de grands fruits et aurait été facilement acceptée par l’homme. De plus, cette œuvre serait beaucoup trop facile à accepter pour le clergé de l’Occident qui croit en Dieu, car l’étape de l’œuvre de Jésus sert de précédent. C’est pourquoi Dieu ne pourrait pas accomplir cette étape de l’œuvre de gain de gloire en un autre lieu ; lorsque l’œuvre est soutenue par le peuple et reconnue par les nations, la gloire de Dieu ne saurait s’y imposer. Et c’est précisément la signification extraordinaire qu’a cette étape de l’œuvre dans ce pays.

Extrait de « L’œuvre de Dieu est-elle aussi simple que l’homme l’imagine ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 6. Comment savoir que Christ est la vérité, le chemin et la vie

Suivant: 1. Pourquoi Dieu a encore besoin de faire l’œuvre de jugement dans les derniers jours alors que le Seigneur Jésus a racheté l’humanité

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

1. Si le vrai Dieu qui a créé les cieux et la terre et toutes les choses est un ou trine

« Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres » (Jean 14:8-10).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp