L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Annales sélectionnées des arrangements de l’œuvre de l’Église de Dieu Tout-Puissant Version pratique

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Les bonnes œuvres, les mauvaises œuvres et les sophismes divers qui doivent clairement être discernés par les élus de Dieu

Comme la plupart des élus de Dieu ne comprennent pas clairement la vérité, ils restent incapables de discerner entièrement les bonnes actions et les mauvaises et ils sont particulièrement incapables de vraiment discerner certaines idées fausses et hérésies. Cela suffit à montrer que la plupart des gens n’ont pas compris la vérité et ne sont pas entrés dans la réalité. Ceux qui comprennent véritablement la vérité peuvent faire preuve d’un vrai discernement. Ils sont capables de distinguer les bonnes actions des mauvaises, de comprendre l’essence des problèmes, de discerner toutes sortes d’idées fausses et d’hérésies et même d’utiliser la vérité pour réfuter les idées fausses. Ils sont capables de convaincre entièrement les autres et de faire peur et faire honte aux faux dirigeants et aux antéchrists. Seules de telles personnes comprennent vraiment la vérité et sont entrées dans la réalité. Tous ceux qui ne possèdent pas un vrai discernement ne sont absolument pas des gens qui comprennent la vérité. Tous ceux qui ne parlent que de lettres et de doctrines, qui ne savent que suivre des règles et qui ne comprennent que les droits et les torts qui sont évidents sont des gens qui n’ont pas la réalité de la vérité. De telles personnes, confrontées aux tromperies des faux dirigeants et des antéchrists et à la résistance à Dieu dont ils sont la cause, ne sauront pas faire preuve de discernement. Par conséquent, les gens qui ne comprennent pas la vérité et qui ne sont pas entrés dans la réalité peuvent encore être embrouillés, trompés et induits en erreur, et ils peuvent même suivre de faux dirigeants, des antéchrists et toutes sortes de personnes malfaisantes dans leur résistance à Dieu et leur trahison de Dieu. Ces personnes seront éliminées, sauf si elles cherchent la vérité et se repentent sincèrement.

Je vois que beaucoup de gens, même après avoir écouté les sermons et les échanges du supérieur et après avoir observé les modalités de travail du supérieur, ne comprennent toujours pas la vérité et ne peuvent toujours pas résoudre des problèmes réels en se conformant à ces modalités de travail. Cela suffit à montrer qu’ils ne comprennent pas la vérité dans la mesure où ils ont assez de discernement. Certains ont des difficultés à saisir les choses, au point qu’ils ne comprennent pas les sermons et les échanges du supérieur ni les modalités de travail. Ce sont des gens de faible calibre qui ont des difficultés à comprendre la vérité et qui ne sont pas capables de suivre le rythme de l’œuvre du Saint-Esprit. Ils seront en grand danger s’ils ne font pas de leur mieux pour chercher la vérité et entrer dans la réalité.

Afin que les élus de Dieu puissent éviter les mauvaises actions plus tôt, accomplir de bonnes actions et ne pas être trompés par diverses sortes d’idées fausses et d’hérésies, j’ai compilé et résumé ci-dessous les 20 principales bonnes actions que les élus de Dieu doivent essayer de pratiquer, les 30 mauvaises actions auxquelles ils doivent renoncer, et les 80 types d’idées fausses et d’hérésies qu’ils doivent être capables de discerner. Je souhaite que toutes les Églises communiquent cela deux ou trois fois lors des réunions pour que tous les élus de Dieu puissent avoir une vision claire de tout cela et une idée précise de ce qu’ils sont. Il est extrêmement profitable pour les élus de Dieu de comprendre la vérité, d’entrer dans la réalité, de se débarrasser de la corruption et d’accomplir de bonnes actions. Ce sont des problèmes que les élus de Dieu doivent résoudre dans leur entrée dans la vie.

Les vingt bonnes actions que les élus de Dieu doivent préparer

1. Communiquer fréquemment la vérité pour résoudre les problèmes des élus de Dieu dans la vie de l’Église, soutenir constamment ceux qui croient vraiment en Dieu et les aider à comprendre la vérité et à entrer dans la réalité. C’est une bonne action. C’est cela le véritable amour.

2. Si, dans l’accomplissement de ton devoir, tu ne t’appuies pas sur des transactions ou tu ne le fais pas pour obtenir des récompenses ; tu n’as pas d’autres intentions et tu n’agis pas uniquement pour remplir les formalités, et qu’il y a des résultats pratiques, c’est une bonne action. Les hommes qui accomplissent leur devoir de cette façon se dépensent vraiment pour Dieu.

3. Si ceux qui ont été injustement isolés ou expulsés de l’Église se révèlent être de bonnes personnes, essaye de les aider et de les soutenir et accepte-les à nouveau dans l’Église. C’est une bonne action. Recevoir des frères et des sœurs d’autres endroits qui cherchent l’Église, manger et boire les paroles de Dieu et mener ensemble la vie de l’Église avec eux est aussi une bonne action.

4. Travailler dur au détriment de ses repas et de son sommeil et faire des efforts laborieux pour que les vrais croyants élus de Dieu comprennent la vérité, entrent dans la réalité et grandissent dans la vie — c’est une bonne action. C’est la réalité que les hommes qui tiennent vraiment compte des intentions de Dieu dans le service de Dieu devraient posséder.

5. Se concentrer sur l’évangélisation, témoigner de l’œuvre de Dieu chaque fois que tu as l’occasion de trouver un sujet approprié, prêcher l’Évangile autant que possible pour gagner plus d’hommes. C’est une bonne action. Si tu peux gagner quelques bonnes personnes qui croient vraiment en Dieu et sont capables de vraiment poursuivre la vérité, c’est encore plus une bonne action.

6. Employer toutes sortes de sagesse pour bloquer et empêcher une personne méchante de faire le mal en découvrant leur perturbation dans l’Église, utiliser la vérité et la sagesse pour résoudre le chaos et assurer la continuation normale de la vie de l’Église. C’est une bonne action.

7. Se tenir aux côtés de Dieu pour sauvegarder l’œuvre de Dieu, protéger l’entrée dans la vie des élus de Dieu, quels que soient les problèmes qui surgissent dans l’Église, est une bonne action. Si tu es capable d’utiliser la vérité pour résoudre les problèmes et permettre aux élus de Dieu de comprendre la vérité et de distinguer le bien du mal, c’est encore plus une bonne action.

8. Pouvoir exposer et réfuter impitoyablement les méchants qui osent juger, attaquer et s’opposer à l’homme que le Saint-Esprit utilise et soutenir l’œuvre de Dieu est une bonne action. Si quelqu’un utilise la vérité pour résorber la perturbation de toutes sortes causées par des méchants et des antéchrists, et procurer des avantages aux élus de Dieu, alors c’est encore plus une bonne action.

9. Chercher la vérité en découvrant toutes sortes d’erreurs et d’hérésies dans l’Église et les réfuter et les critiquer selon les paroles de Dieu, garder les élus de Dieu libérés de tout mal et en les aidant à avoir l’édification et la croissance dans la vie. C’est une bonne action.

10. S’il est découvert que ceux qui croient vraiment en Dieu et sont prêts à poursuivre la vérité ont été trompés ou contrôlés, c’est une bonne action de trouver des moyens de les sauver, d’échanger patiemment sur la vérité et de les libérer des mains des méchants, de les aider à vraiment retourner à Dieu et abandonner les ténèbres pour la lumière.

11. S’il est découvert qu’il y a vraiment un faux conducteur ou un antéchrist qui règne sur les autres et tente d’établir un royaume indépendant, c’est une bonne action de le rapporter immédiatement et de contacter les hommes qui comprennent la vérité afin de sauver les élus de Dieu du préjudice de Satan le diable.

12. Quand certaines personnes sont arrêtées par la police dans l’Église, c’est une bonne action si quelqu’un peut faire tous les efforts pour protéger les élus de Dieu et prendre les dispositions appropriées pour l’argent et les biens de la maison de Dieu et protéger les offrandes de Dieu afin qu’elles ne tombent pas entre les mains de Satan et du grand dragon rouge. Celui qui fait cela est une personne qui protège l’œuvre de Dieu et est vraiment fidèle à Dieu.

13. C’est une bonne action de protéger ceux qui croient vraiment en Dieu contre l’arrestation et d’utiliser toutes les relations pour secourir ces frères et sœurs qui ont été arrêtés. C’est encore plus une bonne action d’utiliser la sagesse pour soutenir la vie ecclésiale et protéger les élus de Dieu.

14. C’est une bonne action de faire tout son possible pour aider les frères et sœurs qui se dépensent vraiment pour Dieu et poursuivent la vérité pendant la tempête lorsque des difficultés et des troubles surgissent. C’est aussi une bonne action de pouvoir aider les conducteurs et les ouvriers qui se dépensent pour Dieu à plein temps et dont les familles sont en difficulté.

15. C’est une bonne action si quelqu’un peut trouver des moyens de recevoir et d’aider les frères et sœurs qui sont poursuivis et qui sont sur la liste des personnes recherchées, sans avoir peur du risque et du prix à payer, et de plus, peut endurer toutes sortes de critiques de gens, de méchanceté et d’ennuis dans le bon accomplissement de son devoir afin de satisfaire Dieu.

16. C’est une bonne action de réunir ces frères et sœurs qui croient vraiment en Dieu et poursuivent la vérité pour manger et boire les paroles de Dieu, échanger sur la vérité et mener une vie ecclésiale. C’est encore plus une bonne action d’aider les frères et sœurs faibles à comprendre la vérité et à rendre témoignage lors des épreuves et des désastres.

17. C’est une bonne action de démasquer et de dénoncer les malfaiteurs qui volent des offrandes et détournent les biens de la maison de Dieu, afin d’empêcher ainsi la perte des offrandes de Dieu et du trésor de la maison de Dieu. Protéger les offrandes de Dieu afin qu’elles ne tombent pas entre les mains des méchants et ne soient détournées par des hommes avec des motifs inavoués est aussi une bonne action.

18. C’est une bonne action de s’efforcer de coopérer à la mise en œuvre des arrangements de travail de l’homme utilisé par le Saint-Esprit et de résoudre toutes sortes de problèmes pratiques auxquels sont confrontés les élus de Dieu dans l’Église, et de faire beaucoup de travail pratique pour défendre l’œuvre de Dieu et amener les élus de Dieu sur le bon chemin de la foi en Dieu.

19. Coopérer activement avec la direction et la mission de paître de l’homme utilisé par le Saint-Esprit, entamer un bras de fer désespéré avec de faux conducteurs et des antéchrists pour amener les élus de Dieu sur la bonne voie de la foi en Dieu, payer le prix pour protéger l’œuvre de Dieu et réaliser des résultats - sont tous considérés comme de bonnes actions.

20. C’est une bonne action de distinguer les faux conducteurs et les antéchrists selon les arrangements de travail, de les démasquer selon la vérité et de les persuader de démissionner afin d’éviter un plus grand préjudice aux élus de Dieu. C’est une bonne action d’aider et de protéger ces conducteurs qui se sont rendus coupables de transgressions, mais qui sont capables de se repentir sincèrement et qui ont une bonne humanité pour continuer à faire leur devoir.

Les trente mauvaises actions consistant à interrompre et à perturber l’œuvre de Dieu et à aller directement à l’encontre de Dieu

1. Ne pas accomplir honnêtement son devoir à l’Église et s’engager dans des disputes jalouses, des luttes de statut, entraînant le chaos dans la vie ecclésiale est une mauvaise action.

2. Semer la discorde, former des cliques et causer des perturbations entraînant des divisions au sein de l’Église et de graves perturbations à l’œuvre de l’Église est une mauvaise action.

3. Ne pas aimer la vérité, faire du mal et créer des conflits, provoquer des conflits entre les hommes et troubler la vie ecclésiale est une mauvaise action.

4. Raconter des mensonges, tromper et duper les hommes, déformer fréquemment les faits et confondre le noir et le blanc pour créer le chaos, c’est une mauvaise action.

5. Répandre l’erreur et l’hérésie pour semer la confusion chez les hommes, les rendant incapables de poursuivre la vérité et d’avoir un chemin à emprunter et les liant à Satan et aux démons, c’est une mauvaise action.

6. Répandre la négativité et la mort, répandre des idées pour tromper les hommes, troubler la vie de l’Église et rendre les hommes froids et éloignés de Dieu, c’est une mauvaise action.

7. Si tu sais clairement que tu n’as pas la réalité de la vérité et que tu as une mauvaise humanité et que tu t’obstines à lutter pour le poste de conducteur, entraînant ainsi le chaos, c’est une mauvaise action.

8. Agir d’une façon devant des hommes et d’une autre dans leur dos, feindre la conformité tout en agissant à l’opposé, tromper vos supérieurs et leurrer vos subordonnés, utiliser des tactiques à double visage pour tromper les hommes, c’est une mauvaise action.

9. Être incapable d’échanger sur la vérité pour résoudre les problèmes, toujours saisir l’occasion d’obtenir des preuves contre les hommes pour les corriger et tirer vengeance sur eux, et défendre son territoire pour réprimander les hommes, c’est une mauvaise action.

10. Monter en épingle les transgressions des conducteurs et des ouvriers, ne pas les traiter correctement et influencer leur travail normal, c’est une mauvaise action.

11. Réprimander et punir les hommes lorsqu’ils commettent des actes de répression contre de faux conducteurs, abandonner les hommes à leur sort et ne pas leur donner l’occasion de se repentir, ce qui donne lieu à la panique, c’est une mauvaise action.

12. Être des conducteurs et des ouvriers irresponsables, assis tranquillement pendant que les méchants perturbent l’Église et ne pas soutenir l’œuvre de l’Église, c’est une mauvaise action.

13. Ne pas s’acquitter de son devoir de résoudre des problèmes réels en accord avec les arrangements de travail et laisser les méchants perturber l’Église, c’est une mauvaise action.

14. Violer sérieusement les arrangements de travail et faire les choses à sa façon, aller à l’encontre de la vérité et persister jusqu’au bout, préjudiciant les élus de Dieu, c’est une mauvaise action.

15. Si les conducteurs et les ouvriers ne pratiquent pas la vérité, agissent sauvagement et refusent la supervision et la critique des élus de Dieu, c’est une mauvaise action.

16. Si les conducteurs et les ouvriers suivent leurs propres désirs et utilisent sélectivement des hommes qui n’ont pas la réalité de la vérité et ne sont pas capables de faire le travail réel, ayant causé un très mauvais impact, c’est une mauvaise action.

17. Accomplir son devoir avec négligence du début à la fin, sans le moindre effet, causer plus de préjudice que de bien et affecter sérieusement l’œuvre de l’Église, c’est une mauvaise action.

18. Ne pas pratiquer soi-même la vérité et empêcher les autres d’accomplir leur devoir et de préparer les bonnes actions, c’est une mauvaise action.

19. Refuser le traitement et l’émondage, ne pas obéir le moins du monde, perturber l’Église en étant extrêmement autoritaire et faire ce que l’on veut sans retenue, c’est une mauvaise action.

20. Témoigner obstinément de soi-même et se tenir en haute estime, porter de faux témoignages, s’exhiber pour se faire admirer par les autres, c’est classé comme tromper les hommes et c’est une mauvaise action.

21. Être toujours en contact et en collusion avec des malfaiteurs et des hommes méchants, parler sans cesse au nom des intérêts des malfaiteurs et des hommes méchants et perturber l’œuvre de l’Église, c’est une mauvaise action.

22. Suivre les méchants en provoquant des troubles, perturbant le travail de l’Église et affectant la vie ecclésiale, sans se repentir jusqu’à la fin, c’est une mauvaise action.

23. Avoir toujours de l’ambition et chercher un statut, répandre souvent des idées pour tromper les autres et utiliser divers moyens pour lutter pour le pouvoir, c’est une mauvaise action.

24. Utiliser de sales manèges pour prêcher l’Évangile, déshonorer le nom de Dieu, avoir le pire impact et dégoûter les hommes, c’est une mauvaise action.

25. Ne pas se soucier de ceux qui ont été convertis, être presque totalement irresponsable et affecter sérieusement le travail évangélique, c’est une mauvaise action.

26. Voler des offrandes, jouir avec avidité du luxe, ne pas accomplir l’œuvre réelle et retarder sérieusement l’œuvre de l’Église, c’est une mauvaise action.

27. Détourner les fonds de charité et de secours de l’Église, abuser de l’argent de la maison de Dieu, être corrompu et dégénéré, avoir le pire impact, c’est une mauvaise action.

28. Être irresponsable dans la sauvegarde des offrandes de la maison de Dieu, donner des offrandes aux faux conducteurs, aux antéchrists et au grand dragon rouge, c’est une mauvaise action.

29. Trahir l’Église et les frères et sœurs, faire même du service pour Satan, surveiller et espionner les conducteurs et les ouvriers, c’est une mauvaise action.

30. Être constamment licencieux et méchant, s’engager dans la promiscuité hétérosexuelle ou l’homosexualité, perturber la vie ecclésiale et avoir un très mauvais impact, c’est une mauvaise action.

Les 80 types d’idées fausses et d’hérésies qui sont courantes dans toutes les Églises

1. Le 7e décret administratif stipule : « ce qui est bien ou mal n’a rien à voir avec toi. » Cette déclaration des paroles de Dieu signifie que même l’homme utilisé par le Saint-Esprit peut avoir tort.

2. Chez l’homme utilisé par le Saint-Esprit, il y a aussi de la corruption. Nous croyons en Dieu et n’obéissons pas à l’homme : nous pouvons être sauvés tant que nous nous mangeons et buvons les paroles de Dieu ; nous n’avons pas besoin de nous conformer aux modalités de travail, aux sermons et aux communications de l’homme utilisé par le Saint-Esprit.

3. Les modalités de travail sont des règles formulées par l’homme, par conséquent il ne faut pas les suivre aveuglément, car il y a aussi de la corruption chez l’homme utilisé par le Saint-Esprit.

4. Ce sont simplement des modalités de travail de l’homme : il s’agit seulement de les comprendre fondamentalement et elles n’ont pas besoin d’être communiquées clairement.

5. Certains dirigeants ne communiquent pas les modalités de travail, mais seulement les paroles de Dieu. Si les frères et les sœurs leur rappellent qu’ils doivent suivre le rythme de l’œuvre du Saint-Esprit et communiquer les modalités de travail, ces dirigeants disent : « Nous devons manger et boire les paroles de Dieu lors des réunions, mais les modalités de travail doivent seulement être consultées à la maison. »

6. Les modalités de travail doivent simplement être lues par les élus de Dieu et elles ne peuvent pas être appliquées telles quelles. Écoutez juste les modalités des dirigeants de district, des prédicateurs de district et des dirigeants de l’Église.

7. Quand quelqu’un veut faire revenir une personne qui a été exclue ou isolée en raison d’une erreur, conformément aux modalités de travail, un dirigeant dit : « Cela n’a pas été prévu par un dirigeant de haut niveau, donc nous devons prier pendant un certain temps et nous ne pouvons pas simplement nous conformer aux modalités de travail. »

8. Quiconque va voir des frères et des sœurs pour leur communiquer les modalités de travail est une personne malfaisante qui trompe les autres et qui est en proie au travail des esprits malins.

9. Seules les modalités de travail provenant des canaux officiels sont l’œuvre de Dieu, tandis que celles téléchargées en ligne sont une œuvre que Dieu n’a pas encore faite. C’est précéder Dieu, perturber l’œuvre de Dieu et porter atteinte au tempérament de Dieu, et ceux qui agissent ainsi seront maudits.

10. Tout ce qui vient de la hiérarchie est vrai, et tout ce qui ne vient pas de la hiérarchie est faux.

11. Ceux qui transmettent les modalités de travail représentent une ingérence non justifiée et apporteront le chaos dans l’œuvre de la maison de Dieu.

12. Transmettre une série de modalités de travail à chaque personne qui cherche la vérité, c’est nous permettre de nous connaître nous-mêmes et d’accomplir nos devoirs de façon proactive. Cela vient de Dieu. Tout ce qui nous conduit à discerner, à prendre des précautions ou à être soupçonneux vient de Satan et doit être distingué.

13. Discerner les faux dirigeants et les antéchrists fait partie de l’œuvre de Dieu et cela nous permet de nous connaître nous-mêmes, car tout le monde a une nature corrompue. Seulement savoir discerner les faux dirigeants et les antéchrists est vraiment absurde. En réalité, l’homme n’est pas apte à démasquer et condamner autrui.

14. Plutôt que toujours dénoncer les faux dirigeants et les faux ouvriers, nous devons combiner cela avec une meilleure connaissance de soi, sinon nous ne pouvons pas communiquer. Il ne faut pas critiquer ni dénoncer autrui, car cela revient à humilier autrui.

15. Accepter le blâme et démissionner n’est pas ce que Dieu veut, car la maison de Dieu nous cultive depuis longtemps : comment pourrait-elle seulement laisser tout le monde démissionner ?

16. Il n’est pas possible d’identifier simplement les faux dirigeants et les faux ouvriers. Seuls ceux qui font obstacle aux modalités de travail, retirent des livres au hasard et excluent des gens arbitrairement sont dans le faux.

17. Les faux dirigeants, les faux ouvriers et les antéchrists n’apparaîtront que dans l’avenir, et cela ne constitue pas un problème pour le moment.

18. Même les antéchrists reçoivent de Dieu l’occasion de se repentir et peuvent encore être sauvés, donc pourquoi toujours parler de discerner les faux dirigeants et les faux ouvriers ?

19. Quiconque discerne ou décortique les faits et gestes des autres les juge dans leur dos.

20. Discerner les faux dirigeants et les faux ouvriers et dévoiler la vérité, c’est en réalité former des clans, lutter pour le pouvoir et perturber l’Église.

21. Dévoiler les écarts et les absurdités des dirigeants et des ouvriers, c’est nier leur zèle, et c’est une façon de les attaquer.

22. Décortiquer l’essence du travail d’un dirigeant ou d’un ouvrier, c’est l’attaquer et le fustiger.

23. Seul l’homme utilisé par le Saint-Esprit est apte à déterminer qui est un faux dirigeant ou un faux ouvrier. Les frères et les sœurs n’ont pas qualité pour déterminer qui est vrai et qui est faux.

24. Pour ce qui est de discerner les faux dirigeants et les antéchrists, on peut dire qu’en dehors du Saint-Esprit, tous ont un esprit mauvais et tous sont des faux dirigeants et des antéchrists.

25. Pour ce qui est de discerner quelqu’un, l’homme corrompu n’a pas le droit de juger autrui, car tout le monde est pareil. De toute façon, Dieu sait qui est mauvais et qui est bon.

26. Il n’est pas possible de déterminer si un dirigeant ou un ouvrier est un vrai ou un faux sur la base des modalités de travail, car l’homme n’est pas qualifié pour condamner autrui.

27. Si un dirigeant ou un ouvrier ne fait pas son travail conformément aux modalités de travail, le Saint-Esprit l’examinera et le sanctionnera, par conséquent nous n’avons pas lieu d’intervenir.

28. Les faux dirigeants et les antéchrists ne sont pas notre affaire. Nous n’avons qu’à manger et boire les paroles de Dieu à la maison. Tout reste secret dans la maison de Dieu. Bannir les faux dirigeants et les antéchrists n’est pas une chose qu’elle nous laissera faire.

29. Sévir contre les antéchrists et les faux Christs est le devoir de l’équipe de prédicateurs de première ligne, c’est le travail des ouvriers d’échelon supérieur. Les membres de l’Église n’ont pas le droit de sévir contre les antéchrists et les faux Christs, ils peuvent seulement faire part à leurs supérieurs des situations qu’ils ont découvertes.

30. Nous pouvons seulement discerner les faux dirigeants et les faux ouvriers avec qui nous avons personnellement des contacts. Ce n’est pas à nous de discerner les dirigeants de district ni les membres du groupe de décision régional, mais aux élus de Dieu qui font partie de leur entourage. Il y a une ligne que nous ne devons pas franchir.

31. Si vous éliminez un faux dirigeant ou un faux ouvrier, son substitut sera lui aussi un faux. On pourra toujours remplacer un faux dirigeant ou un faux ouvrier, rien ne changera.

32. Le supérieur permet le discernement des faux dirigeants. Par conséquent, nous sommes des faux dirigeants, que nous ayons ou non l’œuvre du Saint-Esprit ou que nos faits et gestes aillent ou non à l’encontre des modalités de travail.

33. Les dirigeants sont choisis par Dieu et utilisés par la maison de Dieu. Ce sont des personnes utilisées par le Saint-Esprit. Les membres de l’Église doivent absolument obéir aux personnes utilisées par le Saint-Esprit, sans se préoccuper du bien ou du mal. Le bien ou le mal n’a rien à voir avec eux.

34. Tout le monde doit se conformer absolument aux modalités de travail et aux ordres des dirigeants, en raison de ce que stipule ce décret administratif : « En tout tu dois suivre les instructions de l’homme qui est utilisé par le Saint-Esprit. Même la moindre infraction est inacceptable. Tu dois être absolu dans ta conformité et ne dois pas analyser le bien ou le mal ; ce qui est bien ou mal n’a rien à voir avec toi. »

35. Les dirigeants et les ouvriers ne sont pas toujours tenus d’agir de façon totalement conforme aux modalités de travail. Ils ne doivent pas s’en tenir aux règles quand ils obéissent à un nouveau signal.

36. Seuls ceux qui sont absolument obéissants aux dirigeants et aux ouvriers sont des gens qui obéissent véritablement à Dieu.

37. Ceux qui veulent défendre l’œuvre de Dieu doivent défendre les dirigeants et ne doivent pas s’opposer à eux. Ne pas défendre les dirigeants, c’est les fragiliser.

38. Tout ce que fait un dirigeant ou un ouvrier doit être accepté de Dieu. L’œuvre de Dieu ne se conforme tout simplement pas aux conceptions des gens.

39. Les dirigeants assignent aux frères et aux sœurs quelque chose à faire et les frères et sœurs protestent. Entendant cela, un dirigeant leur dit : « Pourquoi n’obéissez-vous pas ? Pourquoi avez-vous des idées aussi arrêtées ? Vous devez simplement obéir et ne pas avoir autant de conceptions. »

40. Si vous voulez entrer dans le royaume, ne faut-il pas que les dirigeants vous y conduisent ? Par conséquent, vous devez obéir aux dirigeants de façon inconditionnelle. Ce n’est qu’en faisant confiance aux dirigeants que les élus de Dieu peuvent être amenés au royaume.

41. On peut vérifier si quelqu’un obéit à Dieu en lui confisquant ses livres. S’il n’y renonce pas, cela montre qu’il n’est pas une personne qui obéit à Dieu.

42. Si je fais quelque chose de mal, c’est parce que ma relation à Dieu est anormale et je serai inévitablement puni par Dieu. Vous devez seulement obéir, car cela n’a rien à voir avec vous.

43. Il est mal de ne pas se conformer aux modalités des dirigeants et des ouvriers de l’Église en prenant pour excuse l’obéissance aux directives de l’homme utilisé par le Saint-Esprit.

44. Quand les élus de Dieu veulent un reçu en échange d’une offrande, un dirigeant leur dit : « Vous l’avez offerte à Dieu. Dieu sonde le cœur des gens. C’est une offrande à Dieu, personne n’oserait la voler. Vous me l’avez donnée, et si je la vole, c’est une affaire entre Dieu et moi et cela n’a rien à voir avec vous. »

45. Les dirigeants affirment que les frères et les sœurs ne doivent pas naviguer sur le site internet de la maison de Dieu et isolent quiconque le fait, disant que c’est un ordre de l’homme utilisé par le Saint-Esprit.

46. Il est stipulé dans les modalités de travail que quiconque a été isolé parce qu’il a navigué sur le site internet de la maison de Dieu doit soumettre une lettre de repentance avant de pouvoir retourner aux réunions.

47. Faire état des problèmes en ligne revient à perturber l’œuvre de Dieu et à déranger la vie de l’Église. Quand une personne a agi ainsi, elle a gravement dérangé l’Église, elle a déstabilisé les gens et elle les a rendus incapables de vivre une vie d’Église normale. C’est un dérangement, et une telle personne est un antéchrist qui s’oppose à Dieu.

48. Télécharger les modalités de travail, les sermons et les échanges pour les transmettre aux frères et aux sœurs, c’est en réalité une façon de se rendre populaire en rendant de petits services.

49. Rendre compte au supérieur de la situation de l’Église est considéré comme dénoncer l’Église. Démasquer les faux dirigeants et les faux ouvriers et rendre compte de leurs faits et gestes, cela revient aussi à dénoncer l’Église.

50. Tout ce qui est sur le site internet est faux. Tout ce qui ne provient pas des canaux officiels, notamment les modalités de travail du supérieur et les livres, ne doit pas être accepté.

51. Ne téléchargez jamais de livres, et surtout, ne téléchargez jamais les modalités de travail. Le site internet de la maison de Dieu n’est pas pour maintenant mais pour l’avenir, quand il n’y aura plus d’environnement.

52. Les frères et les sœurs ne peuvent pas se recommander eux-mêmes pour devenir des dirigeants, car ce serait un comportement arrogant.

53. Les frères et les sœurs ont chacun leurs propres devoirs, ils ne doivent pas attirer l’attention, mais ils doivent être consciencieux et persévérants dans l’exécution de leurs tâches d’origine, et ils ne peuvent pas se présenter à un concours pour être un dirigeant. Seuls ceux qui sont dépourvus de responsabilités et qui n’ont pas d’expérience peuvent se présenter pour se faire élire.

54. Tous ceux qui communiquent la vérité amènent clairement les gens à eux. De telles personnes doivent être remplacées.

55. Si des frères et des sœurs approchent une personne et cherchent la vérité parce que cette personne sait communiquer la vérité et est constructive, les dirigeants estimeront qu’ils admirent l’homme. Les dirigeants diront aussi : « La personne que vous admirez va subir un revers, et vous aurez vous aussi des problèmes pour avoir admiré l’homme. »

56. Communiquer son expérience et sa connaissance des paroles de Dieu lors des réunions, n’est-ce pas se mettre en exergue et se donner de l’importance ? N’est-ce pas se faire admirer ? Par conséquent vous devez éviter de toujours communiquer votre expérience et vos connaissances.

57. Nous n’avons pas besoin de faire savoir quelle est notre expérience réelle. Il suffit que nous le sachions nous-mêmes.

58. Tous ceux qui généralisent la vérité, écrivent à propos d’expériences de vie ou compilent des livres présentent aux autres des règles à suivre, ce sont tous des gens arrogants qui résistent à Dieu.

59. Celui qui peut se montrer enthousiaste, renoncer à certaines choses et être constamment heureux est quelqu’un qui a l’œuvre du Saint-Esprit, qui obéit véritablement et qui a accédé à la réalité.

60. Si des frères et des sœurs vivent dans la négativité, sont dans un mauvais état ou sont toujours en butte à un obstacle, c’est qu’ils sont soumis à l’œuvre des esprits malins.

61. Si une personne est gravement éprouvée, comme si un couteau lui transperçait le cœur en permanence et qu’elle endurait un châtiment et de la douleur, c’est fini pour elle. Elle n’a sûrement pas l’œuvre du Saint-Esprit et de façon certaine, elle n’a accompli aucune bonne action. Elle est donc maudite.

62. Si un frère ou une sœur est sanctionné ou tombe malade, c’est que cette personne a certainement offensé Dieu. Il faut donc qu’elle se dépêche de se connaître.

63. Si une personne a des mauvaises pensées ou se révèle coupable de corruption, cela signifie qu’elle est sujette à l’œuvre des esprits malins. Cela ne peut arriver qu’à des gens qui sont sujets à l’œuvre des esprits malins.

64. Si vous voyez des frères ou des sœurs qui sont négatifs ou qui manquent de vigueur, vous ne devez pas communiquer la vérité avec eux ni vous mêler à leurs activités, car le Saint-Esprit les illuminera. Ils feront naturellement machine arrière, et il n’est pas utile d’échanger avec eux.

65. Si un croyant tombe gravement malade et risque de mourir, alors il est certain qu’il n’est pas quelqu’un que Dieu sauvera, et on peut lui reprendre ses livres.

66. Une personne qui a passé des années à s’acquitter de ses tâches à distance de chez elle et qui veut rentrer dans sa famille désobéit à Dieu. Dieu méprise les gens qui rentrent chez eux. Ils n’auront pas de témoignages. Cela revient à trahir Dieu.

67. Il faut organiser les réunions de façon flexible en fonction de la situation. Si la situation est défavorable, il faut arrêter temporairement d’organiser des réunions et les reprendre quand la situation se sera améliorée.

68. Maintenant que les épreuves ont commencé et que les catastrophes prennent de plus en plus d’ampleur, nous n’avons plus besoin de lire les paroles de Dieu, nous avons seulement besoin de prier Dieu et de compter sur la foi pour surmonter tout cela.

69. Les gens ordinaires ne sont pas qualifiés pour lire La Parole apparaît dans la chair ; seuls les dirigeants et ceux qui accomplissent leur devoir sont qualifiés pour le lire.

70. La situation est critique et très périlleuse. Ce qu’il faut à chacun, c’est seulement Les soixante-dix règles et le livre des cantiques. Les autres livres ne peuvent pas être distribués.

71. L’œuvre du Saint-Esprit n’engendre pas le chaos. Si une Église est en proie au chaos, cela montre qu’elle n’est pas sous le contrôle du Saint-Esprit ni du Christ.

72. Mieux vaut ne pas tenir les frères et les sœurs au courant des élections. Si tout le monde est au courant, ce sera le désordre dans l’Église.

73. La maison de Dieu élève grandement les gens quand elle les utilise, mais elle les foule aux pieds quand ils ne lui sont plus utiles.

74. Pour certains, la période d’isolement est terminée et ils devraient retourner dans l’Église, mais les dirigeants ne le permettent pas, disant : « Dieu est tout-puissant. Ces gens ont été isolés, mais nous n’avons pas à nous inquiéter, car ils sont aussi entre les mains de Dieu. »

75. Les personnes amenées par des antéchrists ne peuvent pas être sauvées, et les personnes amenées par des gens qui ont été exclus sont toutes des mauvaises personnes qui ne peuvent pas être sauvées, par conséquent l’Église ne les acceptera pas.

76. Des nouveaux fidèles ne prendront jamais l’initiative de demander des livres à lire, car des gens corrompus par Satan ne cherchent jamais Dieu d’eux-mêmes.

77. La règle du supérieur selon laquelle les faux dirigeants et les faux ouvriers doivent assumer le blâme et démissionner, c’est précisément la manière dont Dieu agit. Dieu emploie cette méthode pour endurcir les dirigeants et les ouvriers, mais nous ne devons pas nous laisser tromper par Satan. Satan veut seulement que les dirigeants et les ouvriers se retirent et n’accomplissent pas leurs devoirs. Ne soyons pas dupes.

78. Je n’accepte pas les modalités de travail provenant de personnes porteuses de l’œuvre des mauvais esprits, même si elles sont justes. Je n’accepte que ce qui provient de la hiérarchie. L’homme utilisé par le Saint-Esprit n’a pas dit de télécharger les modalités de travail à partir du site internet, alors pourquoi cette personne est-elle si pressée de nous voir appliquer ces modalités de travail ? N’est-ce pas précisément la preuve que des esprits malins sont à l’œuvre ? Les gens qui sont porteurs de l’œuvre des esprits malins aiment obliger les autres à faire ceci ou cela. Je refuse de prendre en compte les modalités de travail téléchargées par ces personnes.

79. Si les dirigeants et les ouvriers ne peuvent pas résoudre le problème des manifestations fréquentes de corruption chez une personne, on peut tout à fait exclure cette personne pendant quelques mois et la laisser dans un état d’isolement. Elle ne pourra retourner dans la vie d’Église et se remettre à ses tâches que lorsqu’elle sera capable de reconnaître sincèrement ses erreurs et d’obéir. Une telle personne doit être isolée. Cette méthode donne de bons résultats, n’est-ce pas ?

80. Depuis la diffusion des modalités de travail relatives à l’élimination des gens malhonnêtes, certains dirigeants ont remplacé tous ceux qui avaient un peu d’instruction et une aptitude au travail. La raison est très simple : les gens cultivés sont plus déloyaux que les gens dépourvus de culture, les gens de calibre élevé sont plus déloyaux que les gens de faible calibre, les gens qui ont davantage de capacités sont plus déloyaux que les gens qui ont moins de capacités, et les citadins sont plus déloyaux que les ruraux. Par conséquent, la plupart des dirigeants et des ouvriers ont été considérés comme déloyaux et ont été remplacés par toute une cohorte de personnes moins cultivées et de faible calibre. Ainsi le problème de la déloyauté a-t-il été résolu.

Si les élus de Dieu comprennent véritablement la vérité, ils seront certainement capables de discerner clairement les bonnes actions, les mauvaises actions et toutes sortes d’idées fausses. Voilà le résultat qui doit être atteint par la compréhension la vérité. Celui qui ne comprend pas la vérité ne sera pas capable de discerner les bonnes actions, les mauvaises actions et toutes sortes d’idées fausses, et il pourra très facilement faire le mal et résister à Dieu. Comme les gens n’ont pas la vérité et que le problème de leur tempérament corrompu n’a pas été vraiment résolu, ils peuvent encore commettre naturellement toutes sortes de mauvaises actions et ils ne sont absolument pas capables de discerner toutes ces différentes idées fausses. Ils peuvent donc encore facilement être trompés et induits en erreur. D’innombrables faits le prouvent. Cela montre qu’il est extrêmement important pour les élus de Dieu de chercher la vérité et d’entrer dans la réalité. Seuls ceux qui cherchent et poursuivent la vérité en toute chose peuvent vraiment s’affranchir des mauvaises actions, être véritablement forts de leurs bonnes actions, utiliser la vérité pour contrer et réfuter les idées fausses, ne pas être trompés, être capables de témoigner et faire honte à Satan. C’est sans aucun doute possible le résultat que l’on peut obtenir en comprenant la vérité et en entrant dans la réalité.

Le 6 septembre 2011

Précédent:Les deux tâches que toutes les Églises doivent bien faire

Suivant:Arrangement de travail et principes de pratique de la maison de Dieu en vue d’établir un programme de révision des vérités

Vous aimerez peut-être également