L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoins de Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Question 12 : La plupart des gens dans le monde religieux croient que le Seigneur Jésus disant : « Tout est accompli » sur la croix est la preuve que l’œuvre de salut de Dieu est déjà complètement achevée. Et pourtant Vous attestez que le Seigneur est revenu dans la chair pour exprimer la vérité et pour faire l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu afin de sauver les gens complètement. Alors, comment précisément devrait-on comprendre l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité ? Cet aspect de la vérité n’est pas clair pour nous, veuillez donc échanger à ce sujet pour nous.

Réponse :

La plupart des personnes du monde religieux pensent : Lorsque le Seigneur Jésus a été crucifié et qu’Il a dit avant d’expirer « Tout est accompli, » ceci a prouvé que l’œuvre du salut de Dieu était entièrement terminée et qu’il n’y aurait plus d’œuvre. Et donc, lorsqu’elles entendent dire que Dieu réalise une nouvelle étape de l’œuvre des derniers jours, de nombreuses personnes le nient absolument. Elles pensent que c’est une chose impossible. Eh bien, dans le fond, quelle est la vérité ? Lorsque le Seigneur Jésus a été crucifié, est-ce que cela représentait que l’œuvre de Dieu visant à sauver l’humanité était entièrement « accomplie » ou non ? Lorsque le Seigneur a dit « Tout est accompli », est-ce que cela voulait dire que l’œuvre du Seigneur visant à racheter l’humanité était accomplie, ou est-ce que cela voulait dire que toute l’œuvre de Dieu visant à sauver l’humanité était accomplie ?

Imaginons-nous : Si le Seigneur Jésus disant sur la croix « Tout est accompli » signifiait que toute l’œuvre de Dieu visant à sauver l’humanité était terminée, Dieu pouvait-il encore nous prophétiser une œuvre du salut ultérieure ? Certainement pas ! Sur ce point, chaque frère et sœur doit en convenir. Et il est bien connu que toutes les prophéties du livre de l’Apocalypse concernent l’œuvre du salut de Dieu des derniers jours, comme les versets 1 à 3 du chapitre 1 de l’Apocalypse, où il est écrit : « Révélation de Jésus Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son serviteur Jean, lequel a attesté la parole de Dieu et le témoignage de Jésus Christ, tout ce qu’il a vu. Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! Car le temps est proche. » Dans le livre de l’Apocalypse, Jésus-Christ a révélé à Jean des choses qui allaient bientôt arriver et l’a laissé rendre témoignage de ces choses pour que nous puissions croire. Les versets 6 et 7 du chapitre 14 de l’Apocalypse rapportent également spécifiquement les choses que Dieu fera durant les derniers jours : « Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple. Il disait d’une voix forte: Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue ; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d’eaux. » Et lorsqu’Il était sur terre, le Seigneur Jésus lui-même a également prophétisé : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). À partir de ces prophéties, nous savons que durant les derniers jours, Dieu a encore une œuvre du salut à réaliser ; c’est-à-dire que dans les derniers jours, Dieu réalisera l’œuvre du jugement, et l’Esprit de vérité nous guidera dans toute la vérité. Nous pouvons donc conclure : L’œuvre du Seigneur Jésus d’être crucifié n’était pas la fin de l’ensemble de l’œuvre du salut de Dieu, et le Seigneur Jésus sur la croix qui disait « Tout est accompli » voulait simplement dire que Sa crucifixion accomplissait l’œuvre de rachat de l’humanité ; cela ne voulait pas dire que toute l’œuvre de Dieu visant à sauver l’humanité était terminée.

Nous savons tous, depuis que l’humanité a été corrompue par Satan, que Dieu s’attelle à l’œuvre de sauver l’humanité. Il sauvera l’homme du domaine de Satan et laissera l’homme retrouver sa sainteté d’origine. Il vaincra absolument Satan, scellera le sort de Satan. Lorsque l’homme sera entièrement libéré de l’influence de Satan, libéré de l’esclavage du péché, purifié par Dieu, alors l’œuvre de gestion de Dieu sera entièrement terminée, et Dieu et l’homme entreront ensemble dans le repos.

Dieu accomplira cette œuvre par étapes selon les besoins de développement de l’humanité, travaillant par étapes et conformément à Son plan, certainement pas aveuglément ou négligemment. Dieu différencie les ères et les étapes de l’achèvement de l’ensemble de Son œuvre de gestion visant à sauver l’humanité. Premièrement, Dieu a énoncé la loi à travers Moïse, exigeant de l’homme qu’il respecte la loi, pour que l’homme sache comment vivre sur terre et, en même temps, montrant à l’homme ce qu’était le péché. Puis Dieu, en fonction des besoins de l’humanité, a ouvert l’ère de la Grâce et s’est incarné pour réaliser l’œuvre en personne, guérissant les malades et chassant les démons, donnant à l’homme une grâce infinie et, enfin, Il a été crucifié pour l’homme, Sa chair sainte donnée en sacrifice d’expiation, pour racheter l’homme du péché. Il suffit à l’homme de croire en le Seigneur, de confesser son péché au Seigneur, pour être pardonné de son péché. Toutefois, bien que nous ayons reçu le salut du Seigneur Jésus et que nos péchés aient été pardonnés, notre nature pécheresse existe encore ; nous continuons de mener des vies cycliques de péché en journée, de confession la nuit, sans aucun moyen de nous débarrasser des liens du péché, comme Paul le disait : « j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien » (Romains 7:18). Si même Paul était ainsi, que pouvons-nous faire de nos jours ? De plus, la Bible dit : « Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). Si tel est le cas, qui parmi nous peut voir le Seigneur ? Nous le savons tous, c’est écrit dans la Bible : « à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! » (1 Pierre 1:5). « De même Christ, qui s’est offert une seul fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut » (Hébreux 9:28). De ces versets, nous voyons que : Pierre a dit qu’un salut doit encore être révélé dans les derniers jours et, dans l’Épître aux Hébreux, il est très clairement écrit que Christ apparaîtra une deuxième fois pour nous sauver, nous permettant ainsi d’être suffisamment saints pour voir le visage du Seigneur. Ceci montre que les paroles du Seigneur Jésus « Tout est accompli » signifiaient uniquement que Son œuvre d’être crucifié pour racheter l’humanité était terminée, pas que l’ensemble de l’œuvre du salut de Dieu était terminé. Nous voyons donc que l’œuvre de Dieu visant à sauver l’ensemble de l’humanité n’est pas encore accomplie. Il faut encore que Dieu vienne accomplir une étape de l’œuvre qui nous purifiera et nous changera absolument ; sinon, nous ne serons pas dignes de voir le visage du Seigneur.

Dieu Tout-Puissant dit : « Pour l’homme, la crucifixion de Dieu a conclu le travail de l’incarnation de Dieu, a racheté toute l’humanité et Lui a permis de S’emparer de la clé de l’Hadès. Tous les gens pensent que le travail de Dieu est terminé. En réalité, pour Dieu, seule une petite partie de Son travail a été réalisée. Il a seulement racheté l’humanité ; Il n’a pas conquis l’humanité, encore moins a-t-Il changé la laideur de Satan dans l’homme. Voilà pourquoi Dieu dit : “Bien que Ma chair incarnée ait subi la douleur de la mort, tel n’était pas le seul but de Mon incarnation. Jésus est Mon Fils bien-aimé et a été cloué sur la croix pour Moi, mais Il n’a pas porté Mon travail à sa conclusion. Il n’en a fait qu’une partie” » (« L’œuvre et l’entrée (6) », La Parole apparaît dans la chair).

« Même si l’homme est racheté et si ses péchés sont pardonnés, cela est considéré comme si Dieu avait oublié les transgressions de l’homme et n’avait pas traité l’homme en conformité avec les transgressions de l’homme. Toutefois, lorsque l’homme vit dans la chair et qu’il n’a pas été libéré du péché, il ne peut que continuer à pécher, révélant sans cesse son tempérament satanique corrompu. Cela est la vie que l’homme mène, un cycle sans fin de péché et de pardon. La majorité des hommes pèchent dans la journée pour se confesser dans la soirée. Ainsi, même si le sacrifice d’expiation est toujours efficace pour l’homme, il ne peut pas sauver l’homme du péché. Seulement la moitié de l’œuvre du salut a été achevée, […] » (« Le mystère de l’incarnation (4) », La Parole apparaît dans la chair).

« Tu sais seulement que Jésus descendra dans les derniers jours, mais comment exactement descendra-t-Il ? Un pécheur comme toi, toi qui viens d’être racheté, qui n’as pas été transformé ou perfectionné par Dieu, peux-tu être selon le cœur de Dieu ? Quant à toi, toi qui reflète encore le vieil homme, il est vrai que tu as été sauvé par Jésus, et que tu n’es pas compté comme un pécheur à cause du salut de Dieu, mais cela ne prouve pas que tu ne sois pas un pécheur et ne sois pas impur. Comment peux-tu être saint si tu n’as pas été transformé ? À l’intérieur, tu es assailli par l’impureté, l’égoïsme et la bassesse, mais tu souhaites toujours descendre avec Jésus. La chance te sourirait à ce point ! Tu as raté une étape dans ta foi en Dieu : tu as simplement été racheté, mais n’as pas été transformé. Pour que tu sois selon le cœur de Dieu, Dieu doit personnellement te transformer et te purifier ; si tu es seulement racheté, tu seras incapable d’atteindre la sainteté. De cette façon, tu ne seras pas qualifié pour partager les bénédictions de Dieu, car tu as raté une étape de l’œuvre de la gestion de l’homme par Dieu, qui est l’étape clé de la transformation et du perfectionnement. Et donc toi, un pécheur qui vient d’être racheté, tu es incapable de recevoir directement l’héritage de Dieu » (« Concernant les appellations et l’identité », La Parole apparaît dans la chair).

Comment donc nous faire nous arrêter de pécher exactement, nous débarrasser entièrement de notre nature pécheresse et devenir sanctifié pour que nous puissions voir le visage de Dieu ? Aujourd’hui, les paroles de vie que Dieu a exprimées dans Sa seconde incarnation nous ont montré le chemin pour recevoir le salut complet : « Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause du travail de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur vieux tempérament satanique corrompu. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés du tempérament satanique corrompu afin que la nature pécheresse des hommes soit complètement supprimée et qu’elle ne croisse plus jamais, permettant ainsi au tempérament des hommes de changer. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que le tempérament des hommes puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils rejettent le tempérament satanique corrompu, se dégagent de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi se libèrent pleinement du péché. Alors seulement le salut des hommes sera complet. Lorsque Jésus accomplissait Son œuvre, les hommes Le connaissaient encore de manière vague et imprécise. Les hommes ont toujours cru qu’Il était le fils de David et ont proclamé qu’Il était un grand prophète et le Seigneur bienveillant qui rachetait le péché des hommes. Certains, grâce à leur foi, ont été guéris simplement en touchant le bord de Son vêtement ; les aveugles ont retrouvé la vue et même les morts sont revenus à la vie. Cependant, les hommes ne pouvaient pas découvrir le tempérament satanique corrompu profondément enraciné en eux ni ne savaient comment le chasser. Les hommes ont reçu de nombreuses grâces comme la paix et le bonheur de la chair, la bénédiction de toute la famille à cause de la foi d’un seul, la guérison des maladies, et ainsi de suite. Le reste relevait des bonnes actions des hommes et de leur apparence pieuse ; si cela donnait la vie aux hommes, alors ils étaient considérés comme de bons croyants. Seuls de tels croyants pouvaient entrer au ciel après la mort, ce qui signifie qu’ils étaient sauvés. Mais, durant leur vie, ils ne comprenaient pas du tout la voie de la vie. Ils commettaient des péchés, tout simplement, puis les confessaient, répétant le cycle sans une manière de changer leur tempérament ; telle était la condition des hommes à l’ère de la Grâce. Les hommes ont-ils été complètement sauvés ? Non ! Par conséquent, après que cette étape est terminée, reste le travail de jugement et de châtiment. Cette étape purifie les hommes par la parole pour donner à l’homme un chemin à suivre. Cette étape ne serait pas fructueuse ou signifiante si elle continuait l’expulsion des démons, car la nature pécheresse des hommes ne serait pas supprimée et les hommes se limiteraient au pardon des péchés. Par le sacrifice d’expiation, les péchés des hommes ont été pardonnés, car l’œuvre de la crucifixion a déjà pris fin et Dieu l’a emporté sur Satan. Mais le tempérament corrompu des hommes demeure en eux et les hommes peuvent encore pécher et résister à Dieu ; Dieu n’a pas acquis l’humanité. Voilà pourquoi à cette étape de l’œuvre Dieu utilise la parole pour dévoiler le tempérament corrompu des hommes et exige des hommes qu’ils pratiquent en conformité avec la bonne voie. L’œuvre de cette étape est plus signifiante que la précédente, et plus fructueuse que la précédente, car c’est maintenant la parole qui approvisionne directement la vie des hommes et qui permet au tempérament des hommes d’être complètement renouvelé ; c’est une étape de l’œuvre plus complète. Par conséquent, l’incarnation des derniers jours a achevé la signification de l’incarnation de Dieu et a terminé le plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité » (« Le mystère de l’incarnation (4) », La Parole apparaît dans la chair).

« Par conséquent, les hommes ne peuvent pas être complètement sauvés de leurs péchés par la guérison de la maladie et l’expulsion des démons, et ne peuvent pas être entièrement rendus complets par la manifestation des signes et des prodiges. L’autorité de guérir et de chasser les démons ne donne aux hommes que la grâce, mais la chair des hommes appartient toujours à Satan et le tempérament satanique corrompu reste encore dans l’homme. En d’autres termes, ce qui n’a pas été purifié appartient encore au péché et à l’infamie. Ce n’est qu’après avoir été purifiés par des paroles que les hommes peuvent être acquis par Dieu et être sanctifiés. Si rien n’est fait de plus que de chasser les démons des hommes et de racheter les hommes, alors les hommes sont seulement tirés des mains de Satan et remis à Dieu. Cependant, ils n’ont pas été purifiés ou transformés par Dieu, et ils restent corrompus. La saleté, l’opposition et la rébellion existent toujours dans les hommes ; les hommes ne sont ramenés à Dieu que par la rédemption, mais les hommes ne Le connaissent pas, s’opposent encore à Dieu et Le trahissent. Avant que les hommes aient été rachetés, Satan les avait déjà remplis de ses poisons. Après des milliers d’années de la corruption de Satan, les hommes ont déjà en eux une nature qui s’oppose à Dieu. Par conséquent, lorsque les hommes ont été rachetés, ce ne fut rien de plus que la rédemption payant un prix élevé pour racheter l’homme alors que sa nature empoisonnée à l’intérieur n’était pas éliminée. L’homme qui est tellement souillé doit subir une transformation avant d’être digne de servir Dieu. Grâce à ce travail de jugement et de châtiment, les hommes prendront pleinement conscience de la saleté et de la corruption de leur substance, et ils pourront être complètement transformés et purifiés. L’homme peut être digne de retourner devant le trône de Dieu seulement de cette manière. Tout le travail effectué aujourd’hui vise la purification et la transformation des hommes ; grâce au jugement et au châtiment par la parole, ainsi que grâce au raffinement, l’homme peut rejeter sa corruption et être purifié. Plutôt que de considérer cette étape de travail comme un travail de salut, il serait plus approprié de dire que c’est un travail de purification. En vérité, cette étape est celle de la conquête, ainsi que la deuxième étape du salut » (« Le mystère de l’incarnation (4) », La Parole apparaît dans la chair). À partir des paroles de Dieu Tout-Puissant, nous voyons que l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus n’a que pardonné les péchés de l’homme, mais n’a pas pardonné le tempérament corrompu de l’homme. À l’intérieur de l’homme, le tempérament corrompu par Satan et la nature pécheresse existent encore. Et donc, sur la base de l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus, Dieu réalise une étape plus élevée et plus approfondie de l’œuvre, qui est l’œuvre de purification de l’humanité au travers des paroles. Dieu, à travers le jugement des paroles, chassera entièrement notre tempérament corrompu, permettant à Dieu de nous gagner entièrement. Ceci permettra de terminer l’ensemble de l’œuvre de Dieu visant à sauver l’humanité et terminera l’ensemble du plan de gestion de Dieu. À ce moment-là, toute l’œuvre de Dieu visant à sauver l’humanité sera terminée. Comme le dit l’Apocalypse : « Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Écris ; car ces paroles sont certaines et véritables. Et il me dit: C’est fait ! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement » (Apocalypse 21 21:5-6). Vous voyez, lorsque le tempérament corrompu de l’homme est entièrement largué pour donner un nouvel homme, alors l’œuvre de Dieu visant à sauver l’humanité est véritablement accomplie. Cette étape de l’œuvre durant l’ère finale utilisera des paroles pour juger, châtier, chasser entièrement la nature pécheresse de l’homme. Ce n’est qu’à travers cette étape de l’œuvre que l’homme peut atteindre la sainteté et ne plus pécher, se rendant ainsi apte à voir le visage de Dieu et à profiter de la béatitude avec Dieu. Accepter l’œuvre de Dieu du jugement et de la purification des derniers jours est donc la seule voie pour que nous puissions obtenir le salut complet.

Extrait de « Questions et réponses sur le témoignage de l’Évangile du royaume »

Maintenant, il y a des hommes qui soulignent que la dernière chose que le Seigneur Jésus a dite sur la croix était : « Tout est accompli ». Et puis ils disent : « Quand le Seigneur Jésus a servi comme offrande pour les péchés, Il a accompli l’œuvre de salut de Dieu. Nous avons été pardonnés de nos péchés parce que nous croyons au Seigneur Jésus. Nous avons aussi été justifiés par la foi seule et nous pourrons donc entrer dans le royaume des cieux. Nous n’avons qu’à attendre l’enlèvement du Seigneur. Ou ils affirment : « Tout est prêt, nous attendons juste l’enlèvement. » Est-ce vérifiable ? Non, c’est impossible. Nous pouvons seulement vérifier que nos péchés ont été pardonnés. Comment le vérifier ? Quel que soit le type de péché que tu commets, tu n’as qu’à prier et à admettre ton péché et tu ressentiras de la joie, la paix, et ton esprit sera libéré de l’esclavage du péché. On se sent libéré quand on n’a pas de péché ! Nous pouvons donc dire que l’offrande pour les péchés est totalement réelle et c’est quelque chose que tous les croyants au Seigneur Jésus peuvent confirmer à travers leurs expériences. Mais il n’est pas en aucun cas certain de dire : « Croire au Seigneur Jésus apportera le salut de Dieu et la séparation complète du péché. Si tu crois au Seigneur Jésus, tu seras loué par Dieu et tu entreras dans le royaume des cieux. » Le Seigneur Jésus n’a pas dit cela, et il n’y en a aucune preuve. Pourquoi n’y a-t-il pas de preuve ? Les péchés de l’homme ont été pardonnés, mais son tempérament satanique, la nature pécheresse, est-il pardonné ? Non. Le Seigneur Jésus a-t-Il jamais affirmé : Une fois que vos péchés sont pardonnés, vous pouvez entrer dans le royaume des cieux » ? Le Seigneur Jésus a-t-Il jamais affirmé : « Vous avez juste besoin de croire en Moi et il y aura une place pour vous dans le royaume des cieux » ? Dieu n’a jamais dit cela. Qu’a dit le Seigneur Jésus dans la Bible ? « Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7:21). Alors, à quoi « fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » renvoie-t-Il ? Cela signifie que tu dois faire la volonté de Dieu, suivre Sa voie, mettre en pratique la voie de la vérité, c’est-à-dire la parole de Dieu. Une personne doit faire tout ce que Dieu lui demande de faire et doit continuer à suivre strictement les instructions de Dieu, et c’est alors seulement qu’elle peut entrer dans le royaume des cieux. Mais combien de personnes ont pu répondre aux exigences de Dieu à l’ère de la Grâce ? Pas une seule. Nous pouvons donc dire que l’œuvre de l’ère de la Grâce est une étape d’œuvre de rédemption. Il est prophétisé dans la Bible que lorsque le Seigneur reviendra, Il fera une étape de l’œuvre de jugement et de châtiment pour purifier tous ceux qui viennent devant Dieu. En d’autres termes, Dieu va entreprendre une étape de purification avant de mette fin à l’ère dans les derniers jours. Et tout ce que le Seigneur Jésus a prophétisé sur la séparation du blé de l’ivraie, des brebis des chèvres, des vierges sages des vierges folles, ainsi que la séparation de ceux qui servent Dieu de ceux qui ne le font pas et des bons serviteurs des mauvais serviteurs, tout cela se réalisera. Selon la prophétie du Seigneur Jésus, au cours des derniers jours, Dieu entreprendra une étape de l’œuvre de jugement et de purification des hommes, de séparation de tous selon leur propre genre, comme le prophétise clairement la Bible. Comme il est dit dans la Bible : « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4:17), et elle mentionne également « le salut prêt à être révélé dans les derniers temps » (1 Pierre 1:5), et comment le Seigneur viendra accueillir les vainqueurs, et comment le Seigneur viendra comme un voleur pour voler des trésors. Toutes ces prophéties renvoient au travail à accomplir pendant le retour du Seigneur. Cela prouve que depuis l’ère de la Loi jusqu’au moment du retour du Seigneur pour mettre fin à l’ère, il y a trois étapes de travail. Ceci est vrai, et peut être vu dans les prophéties bibliques du Livre de l’Apocalypse. L’œuvre de l’ère de la Grâce était l’œuvre de la rédemption — ce n’était certainement pas l’œuvre de purification pour éliminer la nature pécheresse de l’humanité. Il n’y a pas un croyant au Seigneur Jésus dont la nature pécheresse a été totalement éliminée, pas un seul qui n’a plus péché après avoir été pardonné, pas un seul qui a accompli une transformation totale de son tempérament, pas un seul qui a vraiment connu Dieu. Voilà les faits. Pendant l’ère de la Grâce, l’humanité a cru en Dieu pendant 2000 ans, mais cinq problèmes fondamentaux sont restés non résolus : D’une part, le problème de la nature satanique de l’humanité à commettre des péchés n’a pas été résolu ; d’autre part, le problème de l’humanité révélant un tempérament satanique n’a pas été résolu ; troisièmement, le problème de la transformation du tempérament de vie de chaque personne n’ a pas été résolu ; quatrièmement, le problème de la manière dont l’humanité devrait connaître Dieu et obéir à Dieu n’ a pas non plus été entièrement résolu. Ces cinq problèmes fondamentaux n’ont pas été résolus, ce qui prouve que l’œuvre de Dieu de l’ère de la Grâce était une étape de l’œuvre de rédemption — et non la dernière étape de l’œuvre du salut de l’humanité. L’œuvre de l’ère de la Grâce ouvrait la voie, en construisant les fondations, pour l’œuvre de salut des derniers jours.

Extrait de « L’échange du supérieur »

Que signifie exactement être sauvé ? Les hommes de religion croient que puisque les dernières paroles du Seigneur Jésus sur la croix étaient : « Tout est accompli », tant que vous avez la foi en le Seigneur Jésus et que vos péchés sont pardonnés, cela signifie que vous êtes sauvés. Les hommes de religion interprètent mal ce que Dieu a dit parce qu’ils ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. À quoi le Seigneur Jésus Se référait-Il quand Il a dit « Tout est accompli » ? Il faisait référence à l’achèvement de l’œuvre de rédemption de Dieu, et certainement pas à l’achèvement du plan de gestion de Dieu. Par conséquent, c’est un fait qu’il est plus facile pour ceux qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu de mal comprendre ce qu’Il a dit, et plus facile pour eux de juger l’œuvre de Dieu. Alors, qu’est-ce que le salut après tout ? Le pardon du péché est-il le vrai salut ? Non, il n’établit qu’une base pour l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, il établit une fondation. L’œuvre de Dieu pour sauver les hommes est en réalité l’œuvre des derniers jours. L’œuvre des derniers jours est établie sur la base du sacrifice d’expiation à l’ère de la Grâce. C’est seulement parce qu’il y a le sacrifice d’expiation que les péchés de l’homme sont pardonnés et que l’humanité est apte à venir devant Dieu pour recevoir Son œuvre. Ce n’est qu’avec le jugement et le châtiment des derniers jours, les épreuves et l’épuration, que l’homme est réellement sauvé et libéré de l’influence de Satan et du contrôle de sa nature satanique. Seule l’œuvre des derniers jours est capable de changer le tempérament de l’homme qui a été corrompu par Satan, est capable de sauver l’homme de l’influence de Satan et de réussir à faire en sorte que l’homme se tourne complètement vers Dieu. Par conséquent, si en croyant en Dieu l’homme ne fait pas l’expérience de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, alors il ne peut pas vraiment parvenir au salut. […] Dieu est saint et juste. Une fois que les péchés de l’homme ont été pardonnés, la racine du péché de l’homme, c’est-à-dire sa nature satanique, n’a pas été éliminée. Si l’homme continue comme d’habitude à résister à Dieu et à trahir Dieu, n’est-ce pas une offense au tempérament de Dieu ? Si Dieu a élevé vers Son royaume une humanité encore capable de Lui résister et de Le trahir, qu’est-ce que cela expliquerait-il ? Cela n’indiquerait-il pas que Dieu S’est trompé Lui-même ? Cette humanité corrompue est encore capable de résister à Dieu et peut encore clouer le Christ à la croix une fois de plus. Si une telle humanité est une humanité sauvée, alors il n’existe aucun moyen d’expliquer la sainteté et la justice de Dieu, cela n’a aucun sens. Comment le royaume de Dieu pourrait-il permettre l’existence d’une humanité qui résiste à Dieu ? C’est impossible parce que le tempérament de Dieu ne tolère pas l’offense de l’homme. Par conséquent, si vous dites : « Un homme qui a reçu le sacrifice d’expiation a été sauvé et il peut entrer dans le royaume de Dieu », de telles paroles ne seront pas correctes.

Extrait de « Sermons et échange concernant la propagation de l’Évangile » dans Il n’y a de salut que dans la foi au Dieu Tout-Puissant

Précédent:Question 11 : Vous avez attesté que le Seigneur est revenu et fait Son œuvre de jugement en commençant par la maison de Dieu dans les derniers jours. Cela semble être différent du jugement du grand trône blanc dans l’Apocalypse. Ce que la plupart des gens dans les religions pensent, c’est que le jugement du grand trône blanc vise les non-croyants qui appartiennent au diable Satan. Quand le Seigneur viendra, les croyants seront enlevés au ciel et, ensuite, Il enverra le désastre pour détruire les non-croyants. C’est le jugement devant le grand trône blanc. Vous attestez du début du jugement de Dieu dans les derniers jours, mais nous n’avons pas vu Dieu apporter le désastre pour détruire les non-croyants. Alors, comment pourrait-ce être le jugement du grand trône blanc ?

Suivant:Question 14 : Nous suivons l’exemple de Paul et nous travaillons très fort pour le Seigneur, répandant l’Évangile, témoignant en faveur du Seigneur et guidant les églises du Seigneur, tout comme Paul : « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. » Cela n’est-il pas suivre la volonté de Dieu ? Pratiquer de cette manière devrait signifier que nous sommes qualifiés pour être enlevés et entrer dans le royaume des cieux, alors pourquoi devons-nous accepter l’œuvre de jugement et de purification de Dieu dans les derniers jours avant de pouvoir être emmenés dans le royaume des cieux ?