L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoins de Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Question 20 : Il est écrit justement dans la Bible : « Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13:8). Donc, le nom du Seigneur ne change jamais ! Mais vous dites que quand le Seigneur reviendra dans les derniers jours, Il prendra un nom nouveau et sera appelé Dieu Tout-Puissant. Comment expliquez-vous cela ?

Réponse :

Depuis que nous nous sommes mis à croire au Seigneur Jésus, nous avons commencé à prier, à guérir les maladies et à chasser les démons en Son nom. De plus, à cause de Son nom, nous avons gagné la paix et les bénédictions et, de plus, à cause de Son nom, nous avons gagné d’innombrables grâces. Voilà pourquoi le nom du Seigneur Jésus a été profondément gravé sur nos cœurs et de plus nous chérissons abondamment Son nom, exactement comme le peuple d’Israël chérissait le nom de l’Éternel. Pareillement, lorsque certains frères et sœurs entendent que le Seigneur est déjà revenu dans la chair comme Dieu Tout-Puissant, ils ne sont pas en mesure de l’accepter, et disent : « Il est dit en Actes 4, 12 : « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » Hébreux 13, 8 déclare : « Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement. » Par conséquent, lorsque le Seigneur reviendra, Son nom devra toujours être Jésus. Comment pourrait-Il être appelé Dieu tout-puissant ? » Frères et sœurs, que pensez-vous de cette question ? Le Seigneur pourrait-il seulement être appelé Jésus lors de Son retour ?

Nous allons d’abord examiner deux passages de l’Écriture. Exode 3,15 déclare : « L’Éternel […] Voilà mon nom pour l’éternité, voilà mon nom de génération en génération. » Actes 4, 12 déclare : « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » Frères et sœurs, nous comprenons de ces deux passages de l’Écriture que le nom de Dieu était l’Éternel à l’ère de la Loi et que le nom de Dieu était Jésus dans l’ère de la Grâce. Dieu a dit que L’Éternel est Son nom pour toujours, alors comment se fait-il que Son nom soit devenu Jésus à l’ère de la Grâce ? Frères et sœurs, pourquoi est-ce le cas ? Si le nom de l’Éternel peut être changé en Jésus, alors pourquoi le nom de Jésus ne peut-il pas être changé à nouveau ? Si nous disons que le nom du Seigneur ne peut pas être changé et qu’Il devra toujours être appelé Jésus quand Il reviendra, alors pourquoi Apocalypse 3, 12 déclare-t-il : « Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau. » Comment expliquez-vous le « nom nouveau » ici ? Frères et sœurs, l’Apocalypse prophétise clairement que Dieu aura un nom nouveau dans les derniers jours. Donc, ce nom nouveau peut-il encore être Jésus ? Nous savons tous que le nom du Seigneur Jésus a été invoqué par Ses croyants depuis deux mille ans. Si le nom nouveau est encore Jésus quand la prophétie de l’Apocalypse est accomplie de nos jours, comment donc pourrait-il être considéré comme un nom nouveau ? Ne serait-il pas un ancien nom ? Alors, le Seigneur revenu peut-Il encore être appelé Jésus ? Par conséquent, nous ne pouvons pas tirer la conclusion que le nom de Dieu sera éternellement Jésus, car un nom nouveau a été prophétisé dans l’Apocalypse et cela doit être accompli.

Alors, pourquoi le nom de Dieu doit-il changer ? C’est une question que beaucoup de commentateurs bibliques, de prédicateurs et de théologiens religieux sont incapables d’expliquer clairement. Mais les mystères de cette question ont été révélés par les vérités exprimées par Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant déclare : « Certains disent que le nom de Dieu ne change pas, alors pourquoi l’Éternel change Son nom en Jésus ? La prophétie avait annoncé la venue du Messie, alors pourquoi un homme nommé Jésus est-Il venu ? Pourquoi le nom de Dieu a-t-il changé ? Un tel travail n’a-t-il pas été réalisé il y a longtemps ? Dieu aujourd’hui ne peut-Il pas faire un nouveau travail ? Le travail d’hier peut être modifié et le travail de Jésus peut succéder à celui de l’Éternel. Le travail de Jésus alors ne pourrait-il pas être suivi d’un autre travail ? Si l’Éternel peut changer Son nom en Jésus, le nom de Jésus ne peut-il pas aussi changer ? Cela n’est pas rare, mais les gens le pensent[a] seulement à cause de leur simplicité d’esprit. Dieu sera toujours Dieu. Peu importe les changements de Son œuvre et de Son nom, Son tempérament et Sa sagesse restent toujours inchangés. Si tu crois que Dieu ne peut être appelé que par le nom de Jésus, alors tu connais trop peu » (« Comment l’homme qui a défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », La Parole apparaît dans la chair).

« À chaque ère, Dieu fait un nouveau travail et est appelé par un nouveau nom. Comment pourrait-Il faire le même travail dans des ères différentes ? Comment pourrait-Il rester accroché à l’ancien ? Le nom de Jésus a été utilisé pour l’œuvre de la rédemption. Alors aurait-Il encore le même nom pour Son retour dans les derniers jours ? Ferait-Il encore le travail de la rédemption ? Pourquoi l’Éternel et Jésus sont-Ils un, et pourtant ont des noms différents dans différentes ères ? N’est-ce pas parce que Leur travail dans ces ères est différent ? Un seul nom pourrait-il représenter Dieu dans Sa totalité ? Donc, Dieu doit avoir un nom différent pour une ère différente, doit utiliser ce nom pour changer et représenter l’ère, car aucun nom ne peut représenter pleinement Dieu Lui-même. Et chaque nom ne peut représenter le tempérament de Dieu que pendant une certaine ère et sa seule raison est de représenter Son œuvre. Par conséquent, Dieu peut choisir le nom qui convient à Son tempérament pour représenter l’ensemble de l’ère » (« La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair).

« Est-ce que le nom de Jésus, “Dieu avec nous”, pourrait représenter le tempérament de Dieu dans sa totalité ? Pourrait-il exprimer Dieu complètement ? Si l’homme dit que Dieu peut seulement être appelé Jésus et qu’Il ne peut pas avoir un autre nom parce que Dieu ne peut pas changer Son tempérament, alors de telles paroles sont un blasphème ! Crois-tu que le nom de Jésus, Dieu avec nous, peut représenter Dieu dans Sa totalité ? Dieu peut avoir plusieurs noms, mais parmi ces nombreux noms, aucun ne peut cerner tout ce que Dieu a, aucun ne peut représenter pleinement Dieu. Et donc Dieu a plusieurs noms, mais ces nombreux noms ne peuvent pas exprimer pleinement le tempérament de Dieu, car le tempérament de Dieu est trop riche et dépasse la connaissance de l’homme. Le langage de l’homme est incapable de résumer tout l’être de Dieu. L’homme a un vocabulaire limité avec lequel cerner tout ce qu’il connaît du tempérament de Dieu : grand, honorable, merveilleux, insondable, suprême, saint, juste, sage, et ainsi de suite. Trop de mots ! Un tel vocabulaire limité est incapable de décrire le tant soit peu du tempérament de Dieu dont l’homme a été témoin. Plus tard, beaucoup de gens ont suggéré d’autres mots pour mieux décrire la ferveur dans leur cœur : Dieu est trop grand ! Dieu est trop saint ! Dieu est trop beau ! Aujourd’hui, des mots comme ceux-là ont atteint leur apogée, et l’homme est toujours incapable d’exprimer clairement Dieu. Et donc, pour l’homme, Dieu a plusieurs noms et Il n’a pas seulement un nom, car l’être de Dieu est trop riche, et le langage de l’homme est trop inadéquat. Un mot ou un nom particulier ne peut pas représenter Dieu dans Sa totalité. Alors Dieu peut-Il prendre un nom fixe ? Dieu est si grand et si saint, pourquoi ne Lui permets-tu pas de changer Son nom à chaque nouvelle ère ? En tant que tel, dans chaque ère où Dieu fait personnellement Son propre travail, Il utilise un nom qui convient à l’ère et qui comprend tout le travail qu’Il fait. Il utilise ce nom particulier, celui qui exprime la signification de l’ère, pour représenter Son tempérament dans cette ère. Dieu utilise le langage de l’homme pour exprimer Son propre tempérament. Même alors, beaucoup de gens qui ont eu une expérience spirituelle et ont personnellement vu Dieu sentent encore qu’un nom particulier est incapable de représenter Dieu dans Sa totalité. Quel dommage ! Ils ne donnent aucun nom à Dieu, et L’appelle tout simplement “Dieu”. Leur cœur semble plein d’amour, mais il semble également en proie à des contradictions, car ils ne savent pas comment expliquer Dieu. L’être de Dieu est trop riche, il n’y a tout simplement aucun moyen de Le décrire. Aucun nom par lui-même ne peut résumer le tempérament de Dieu, et aucun nom en lui-même ne peut décrire tout ce que Dieu a et tout ce qu’Il est. […] Tu devrais savoir que Dieu n’avait pas de nom à l’origine. Il a pris un, deux ou plusieurs noms seulement parce qu’Il avait du travail à faire et qu’Il devait gérer l’humanité. Quel que soit le nom qu’on utilise, ne l’a-t-Il pas choisi Lui-même ? A-t-Il besoin de toi, une créature, pour faire ce choix ? Dieu choisit Son nom selon ce que l’homme peut comprendre et selon le langage de l’homme, mais l’homme ne peut pas complètement cerner ce nom. Tu peux seulement dire qu’il y a un Dieu dans le ciel, qu’Il est appelé Dieu, qu’Il est Dieu Lui-même avec un grand pouvoir, trop sage, trop élevé, trop merveilleux, trop mystérieux, trop puissant, et tu ne peux pas dire plus. C’est tout ce que tu sais. Alors, le nom de Jésus seul peut-il représenter Dieu Lui-même ? À l’arrivée des derniers jours, bien que ce soit encore Dieu qui fasse Son travail, Son nom doit changer, car c’est une ère différente » (« La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair). Les paroles de Dieu Tout-Puissant sont vraiment parfaitement claires, pour nous aider à comprendre que Dieu n’avait pas de nom à l’origine. Dieu a seulement adopté des noms parce qu’Il devait accomplir l’œuvre du salut de l’humanité, mais un nom ne représente qu’une ère, une étape de l’œuvre, une partie du tempérament de Dieu. Il n’y a pas un nom qui puisse complètement représenter tout ce que Dieu a et est. Par conséquent, chaque fois qu’une ère ou que Son œuvre change, Dieu change Son nom. C’est un principe de l’œuvre de Dieu. Cependant, peu importe que l’ère change et que le nom de Dieu change, l’essence de Dieu ne changera jamais.

Afin que chacun puisse mieux comprendre le rapport entre le nom de Dieu et Son œuvre ainsi que les ères correspondantes, étudions maintenant les origines du nom de l’Éternel. Comme témoigné en Exode 3, 15 : « Dieu dit encore à Moïse: Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël: L’Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’envoie vers vous. Voilà mon nom pour l’éternité, voilà mon nom de génération en génération. » Frères et sœurs, permettez-moi de poser à chacun une question : Quand le nom de l’Éternel a-t-il commencé à exister ? Est-ce qu’il existait à la création, ou seulement quand Moïse a conduit les Israélites hors d’Égypte ? Nous savons clairement, selon les témoignages de la Bible, que Dieu, à l’origine, n’avait pas de nom, et que c’est seulement quand Moïse a conduit les Israélites hors d’Égypte que Dieu a pris le nom de l’Éternel. Frères et sœurs, pourquoi Dieu a-t-Il pris le nom de l’Éternel quand Moïse a conduit les Israélites hors d’Égypte ? C’est parce qu’à partir de ce moment-là, Dieu commençait officiellement Son œuvre à l’ère de la Loi sous le nom de l’Éternel et conduisait l’homme à vivre sur terre. Le nom de l’Éternel signifie un Dieu qui peut faire miséricorde aux hommes, peut maudire les hommes et qui peut également promulguer des lois pour conduire la vie des hommes, et aussi un Dieu qui est très puissant et plein de sagesse. Dieu a pris le nom de l’Éternel compte tenu de Son œuvre de promulgation des lois et du tempérament qu’Il a exprimé. À partir de là, tous les hommes à l’ère de la Loi ont respecté le nom de l’Éternel comme un saint nom. Ils ont adoré l’Éternel Dieu, ont prié l’Éternel Dieu, ont loué l’Éternel Dieu, et ont immolé des sacrifices à l’Éternel Dieu sur l’autel. Les Israélites ont également expérimenté d’une manière tangible l’œuvre de l’Éternel Dieu, ont vu Sa colère, et ont subi l’expression du tempérament de Dieu qui exerce Sa miséricorde sur l’homme et maudit l’homme jusqu’à la fin de l’ère de la Loi. Par conséquent, le nom de l’Éternel est un nom spécifique à l’ère de la Loi. Lorsque l’ère de la Loi prit fin, le nom de l’Éternel s’éclipsa également avec elle.

En communiquant les origines du nom de l’Éternel, nous avons compris que Dieu prit seulement un nom pour accomplir l’œuvre du salut de l’humanité. Chaque nom que Dieu prend à chaque ère est très significatif et représente l’œuvre qu’Il accomplit dans cette ère et le tempérament qu’Il exprime dans cette ère. Pour nous aider à mieux comprendre le rapport entre le nom de Dieu et Son œuvre et l’ère, nous nous pencherons en second lieu sur les origines du nom de Jésus. Après que Dieu a conduit la vie des Israélites pendant deux mille ans sous le nom de l’Éternel, Dieu a commencé une nouvelle étape de l’œuvre sur la base de Son plan de gestion et des besoins de l’humanité, et a commencé l’ère de la Grâce sous le nom de Jésus. Pourquoi Dieu a-t-Il mis fin à l’ère de la Loi ? Parce que si l’ère de la Loi avait continué, alors le plan de gestion de Dieu de six mille ans n’aurait eu cours qu’à l’ère de la Loi, et les péchés de l’humanité n’auraient fait qu’abonder et que s’aggraver. En fin de compte, l’humanité aurait péri sous les punitions pour avoir violé les lois et la création de l’humanité par Dieu aurait été dénuée de sens. Par conséquent, pour sauver l’humanité, Dieu devint chair personnellement et vint parmi les hommes, inaugurant l’ère de la Grâce au nom de Jésus, accomplissant l’œuvre du salut, apportant à l’humanité une grâce riche et abondante, exprimant un tempérament de miséricorde et d’amour, et rachetant l’humanité du péché. La signification du nom de Jésus est : plein d’amour, plein de miséricorde, et sacrifice d’expiation qui peut racheter l’humanité. Le nom de Jésus est spécifique à l’ère de la Grâce. Il représente l’œuvre de Dieu à l’ère de la Grâce, ainsi que le tempérament de Dieu exprimé au cours de l’ère de la Grâce. Dès lors, l’œuvre de Dieu a commencé principalement sous le nom de Jésus. En même temps, l’œuvre sous le nom de l’Éternel s’est principalement terminée, c’est-à-dire, Son œuvre à l’ère de la Loi a pris fin. Le nom de Jésus est spécifique à l’ère de la Grâce. Lorsque l’ère de la Grâce s’est terminée, le nom de Jésus s’est également éclipsé avec elle. On peut voir à partir de ces deux étapes de l’œuvre que le nom que Dieu prend dans chaque ère a sa signification représentative. Le nom de Dieu représente Son œuvre et le tempérament qu’Il exprime au cours de cette ère et, par son nom, Il ouvre une nouvelle ère et change l’ère. C’est-à-dire, à chaque fois que l’ère change et lorsque Son œuvre change, Dieu change Son nom. Cependant, peu importe que l’ère change et peu importe que le nom de Dieu change, l’essence de Dieu ne change jamais. En d’autres termes, que le nom de Dieu soit l’Éternel ou Jésus, l’essence de Dieu ne change pas. Pour aider tout le monde à mieux comprendre cet aspect de la vérité, permettez-Moi d’évoquer un exemple qui n’est peut-être pas très approprié. Imaginez qu’il y ait un M. Wang qui était à l’origine un professeur d’université. Ses étudiants l’appelaient tous professeur Wang. Plus tard, il a été affecté au département de l’éducation en tant que directeur et les gens ont commencé à l’appeler directeur Wang. Si, un jour, il était nommé ministre de l’Éducation, alors les gens l’appelleraient ministre Wang. Cependant, peu importe que M. Wang change d’emploi et peu importe de quels noms les gens l’appellent, la personne de M. Wang ne changerait aucunement pas. De même, peu importe que Dieu change de nom et peu importe que l’œuvre de Dieu change, l’essence de Dieu ne change jamais et Il demeure Dieu Lui-même. Mais ce qui est regrettable, c’est que les Israélites à l’époque ne savaient pas que le nom de Dieu existait à cause de Son œuvre du salut de l’humanité et changerait au passage des ères et au changement de Son œuvre. Dans leur esprit, seul l’Éternel était leur Dieu et leur Sauveur, du fait qu’Il avait conduit une fois leurs ancêtres hors d’Égypte, leur avait fait traverser la mer rouge, leur avait fourni la manne dans le désert, leur avait donné l’eau vive d’un rocher et les avait conduits enfin en Canaan pour vivre dans le pays où coulent le lait et le miel. … Ils virent non seulement la grande puissance et sagesse de l’Éternel, mais aussi jouirent des bénédictions et des soins de l’Éternel et, en outre, subirent la colère et le tempérament inviolable de Dieu. Voilà pourquoi ils étaient pleins d’amour et de révérence pour l’Éternel. En conséquence, génération après génération, ils se sont accrochés aux paroles : « Seul l’Éternel est Dieu ; en dehors de l’Éternel, il n’y a pas de Sauveur. » Cependant, lorsque le Seigneur Jésus incarné est venu pour les sauver, les pharisiens ont rejeté et tué le Seigneur Jésus parce qu’ils ne reconnurent pas que le Seigneur Jésus était leur Messie tant attendu, leur Sauveur. Frères et sœurs, à ce stade de l’échange, Je voudrais poser une question à tout le monde : pourquoi les pharisiens à l’époque rejetèrent-ils le Seigneur Jésus ? C’est en fait parce qu’ils ne reconnurent pas que l’essence du Seigneur Jésus était Dieu Lui-même et parce qu’ils ne reconnurent pas la nouvelle œuvre de Dieu et le rapport entre le nom de Dieu et Son œuvre. De plus, ils ne savaient pas ce que signifiait que Dieu change Son nom. Par conséquent, ils rejetèrent le Seigneur Jésus, condamnèrent le Seigneur Jésus et même clouèrent le miséricordieux Seigneur Jésus à mort sur la croix, commettant un péché monstrueux. Les Juifs et leurs descendants ont payé un prix lourd pour cela, la douleur de sujétion. Au cours des deux derniers millénaires, ils ont erré d’un endroit à l’autre à travers le monde, et même maintenant nombreux errent encore dans les pays étrangers. Frères et sœurs, leur faute ne mérite-t-elle pas que nous y réfléchissions profondément ? Leur faute ne vaut-elle pas la peine d’être considérée comme un grave avertissement ? Irions-nous répéter leurs erreurs et penser toujours que lorsque le Seigneur reviendra, Il devra encore être appelé Jésus ?

Maintenant, Dieu a accompli une œuvre plus récente et plus noble sur les fondements de Son œuvre à l’ère de la Grâce, et c’est l’œuvre du châtiment et du jugement avec Sa parole à l’ère du Règne. À travers Sa parole, Dieu châtie et juge les gens et révèle Son tempérament juste, majestueux et colérique afin de mettre fin à cette vieille ère corrompue, de rétablir la sainteté originelle de l’homme, et de renouveler toutes choses. Dieu sera glorifié à travers tout l’univers, utilisant Sa grande puissance pour mettre fin à tout Son plan de gestion de six mille ans et pour conquérir complètement Satan. Dieu règnera sur tous les pays : « Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ». Ainsi, la dernière ère est appelée l’ère du Règne. En raison du changement de l’ère, le nom de Dieu doit aussi changer. Il n’est plus appelé Jésus, mais le grand Dieu Tout-Puissant. Il conclura l’ensemble du plan de gestion de six mille ans sous le nom de Dieu Tout-Puissant. Cela accomplit précisément la prophétie en Apocalypse 15, 3 : « Et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’agneau, en disant: Tes oeuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout puissant ! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations ! » Cela accomplit aussi la prophétie en Apocalypse 19, 6 : « Et j’entendis comme une voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant: Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu tout puissant est entré dans son règne. »

Frères et sœurs, de l’échange ci-dessus, nous pouvons comprendre que le nom que Dieu prend dans chaque ère a sa signification représentative et n’est pas sans fondement. Ils sont tous des noms qui ont une signification dans leur ère d’après l’œuvre de Dieu et le tempérament qu’Il exprime dans différentes ères. Voilà pourquoi Dieu a pris le nom de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours pour mettre fin à l’ensemble du plan de gestion de Dieu de six mille ans. Cependant, quelle est l’attitude que les gens d’aujourd’hui ont à l’égard de la nouvelle œuvre de Dieu et du nom de Dieu Tout-Puissant ? Dans l’ensemble du monde religieux, beaucoup de gens se cramponnent toujours à des passages des écritures telles que : « il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » et « Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement. » Ils résistent témérairement et condamnent l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours et disent que croire en Dieu Tout-Puissant, c’est croire en un autre Dieu. … Si tel était le cas, alors les disciples qui avaient quitté la loi pour suivre le Seigneur Jésus à l’époque n’avaient-ils pas aussi cru en un autre Dieu, Jésus ? Une telle compréhension n’est-elle pas tout à fait absurde ? Si nous nous accrochons à une telle compréhension erronée, alors comment sommes-nous différents des Juifs de l’époque qui n’ont tenu qu’au nom de l’Éternel et ont rejeté et tué le Seigneur Jésus ? Si cela continue, la tragédie des Juifs qui furent punis pour avoir résisté à Dieu ne se répéterait-elle pas pour nous ? Serions-nous prêts à payer un prix si lourd ? Frères et sœurs, nous ne pouvons pas déterminer que le nom de Dieu soit toujours Jésus. Au contraire, nous devrions nous humilier et chercher les intentions de Dieu. Lorsque vous acceptez la nouvelle œuvre de Dieu des derniers jours et venez devant Dieu Tout-Puissant, vous verrez que Dieu Tout-Puissant est l’Éternel des Israélites et aussi le Maître des Juifs et, de plus, il est le Seigneur Jésus que nous avons tant attendu ! Pour que chacun comprenne mieux cet aspect de la vérité, lisons deux autres passages des paroles de Dieu Tout-Puissant. Dieu Tout-Puissant dit : « J’étais autrefois connu comme l’Éternel. J’ai aussi été appelé le Messie, et les gens M’ont un jour appelé Jésus le Sauveur parce qu’ils M’ont aimé et respecté. Mais aujourd’hui, Je ne suis pas l’Éternel ou Jésus que les gens connaissaient dans le passé — Je suis le Dieu qui est revenu dans les derniers jours, le Dieu qui mettra fin à l’ère. Je suis le Dieu Lui-même qui Se lève aux extrémités de la terre, rempli de tout Mon tempérament, et plein d’autorité, d’honneur et de gloire. Les gens ne se sont jamais engagés avec Moi, ne M’ont jamais connu et ont toujours ignoré Mon tempérament. Depuis la création du monde jusqu’à aujourd’hui, personne ne M’a jamais vu. C’est le Dieu qui apparaît à l’homme au cours des derniers jours, mais qui est caché parmi les hommes. Il vit parmi les hommes, vrai et réel, comme le soleil brûlant et le feu ardent, rempli de pouvoir et débordant d’autorité. Il n’y a pas une seule personne ou chose qui ne soit jugée par Mes paroles, et pas une seule personne ou chose qui ne sera pas purifiée par le feu ardent. Finalement, toutes les nations seront bénies grâce à Mes paroles, et aussi brisées en pièces à cause de Mes paroles. De cette façon, tous les peuples, au cours des derniers jours, verront que Je suis le Sauveur revenu, Je suis le Dieu Tout-Puissant qui conquiert toute l’humanité, et J’ai été une fois l’offrande expiatoire pour l’homme, mais dans les derniers jours, Je deviens aussi les flammes du soleil qui brûle toutes choses, ainsi que le Soleil de justice qui expose toutes choses. Telle est Mon œuvre des derniers jours. J’ai pris ce nom et Je suis possédé par ce tempérament afin que tous les gens puissent voir que Je suis un Dieu juste, et que Je suis le Soleil brûlant et la flamme vive. C’est pour que tous M’adorent, le seul vrai Dieu, et pour qu’ils voient Ma vraie face : Je ne suis pas seulement le Dieu des Israélites, et Je ne suis pas seulement le Rédempteur — Je suis le Dieu de toutes les créatures dans les cieux, la terre et les mers » (« Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », La Parole apparaît dans la chair).

« Le jour viendra où Dieu ne sera pas appelé l’Éternel, Jésus ou le Messie. Il sera simplement appelé le Créateur. À ce moment-là, tous les noms qu’Il a pris sur la terre arriveront à leur fin, car Son travail sur la terre aura pris fin. Après cela Il n’aura pas de nom. Lorsque toutes les choses se trouveront sous la domination du Créateur, pourquoi Lui donner un nom très approprié, mais incomplet ? Cherches-tu encore le nom de Dieu maintenant ? Oses-tu encore dire que Dieu est seulement appelé l’Éternel ? Oses-tu encore dire que Dieu peut seulement être appelé Jésus ? Peux-tu assumer le péché de blasphème contre Dieu ? » (« La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair).

Chers frères et sœurs, les paroles de Dieu Tout-puissant nous font comprendre l’aspect de la vérité en ce qui concerne la raison pour laquelle le nom de Dieu doit changer. Pensez-vous toujours maintenant que le nom du Seigneur doit toujours être Jésus quand Il reviendra ? Pourriez-vous continuer à refuser le salut de Dieu parce que le nom de Dieu des derniers jours est Dieu Tout-Puissant ? Frères et sœurs, mettons de côté nos propres notions et prenons une sage décision ! Dieu Tout-Puissant a depuis longtemps commencé Son œuvre des derniers jours. Il manifeste tout Son tempérament. Il est plein de puissance et d’autorité, comme le soleil ardent, comme le feu. Il n’y a pas une seule personne ou chose qui ne sera pas jugée ou purifiée par Sa parole. En fin de compte, toutes les nations recevront des bénédictions parce qu’elles acceptent Sa parole, et seront aussi réduites en pièces parce qu’elles refusent Sa parole. Frères et sœurs, comment pouvons-nous manquer cette dernière chance d’être sauvés par Dieu ? Dieu Tout-Puissant attend avec impatience que chaque personne préalablement rachetée par Lui retourne bientôt devant Son trône et entre dans la nouvelle terre et les nouveaux cieux préparés par Dieu pour l’homme.

Extrait de « Collection des sermons de l’Évangile du Règne »

De nos jours, tant de pasteurs et d’anciens dans les milieux religieux n’acceptent pas Dieu Tout-Puissant. Ils disent : « Le nom du Seigneur Jésus n’a pas changé hier, c’est toujours le même aujourd’hui, et il restera le même pour l’éternité, ne changera jamais. » Ils respectent les paroles de la Bible en tant que règles conventionnelles, et personne n’est capable de les convaincre du contraire. Regarde ces pasteurs et ces anciens des milieux religieux, ne sont-ils pas les mêmes que les pharisiens d’Israël ? Ils commettent la même faute, suivant le même chemin. Par conséquent, ces gens ne résistent-ils pas à Dieu ? Si vous ne croyez qu’au Seigneur Jésus, mais ne reconnaissez pas la seconde venue du Seigneur Jésus, continuera-t-Il à vous bénir ? Aurez-vous toujours droit à Ses promesses ? Le Seigneur Jésus a dit : « Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité » (Matthieu 7:22-23). Pourquoi le Seigneur Jésus a-t-Il dit qu’Il ne les avait jamais connus ? C’est parce qu’ils ne L’ont pas reconnu, et c’est pourquoi Il ne les pas reconnus. Ils ne L’ont pas reconnu à partir du moment où Il a changé Son nom pour celui de Dieu Tout-Puissant. Dis-moi, ces gens connaissent-ils le Seigneur Jésus ? Les Israélites croyaient en l’Éternel, mais quand l’Éternel S’est incarné comme le Seigneur Jésus, ils ne L’ont pas reconnu, ils L’ont même crucifié, et finalement ont encouru la malédiction de Dieu.

Extrait de « Sermons et échange sur l’entrée dans la vie, (Series 130) »

Note de bas de page :

[a] Le texte original se lit comme suit : « c’est-à-dire ».

Précédent:Question 16 : Vous attestez que le Seigneur est revenu dans la chair pour exprimer la vérité et accomplir l’œuvre du jugement et de la purification de l’homme dans les derniers jours, mais les anciens et les pasteurs religieux croient que le Seigneur reviendra sur les nuées et que tous ceux qui croient au Seigneur changeront de forme en un instant et seront enlevés dans les nuées pour rencontrer le Seigneur, tout comme Paul a dit : « Mais notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses. » (Philippiens 3:20-21). Le Seigneur est tout-puissant et il n’y a rien qu’Il ne puisse faire. Dieu nous changera et nous rendra saints, accomplissant cela en un seul mot. Alors pourquoi doit-Il encore devenir chair pour exprimer la vérité et réaliser une étape de l’œuvre du jugement et de la purification de l’homme ?

Suivant:Question 24 : Vous attestez que le Seigneur Jésus est déjà revenu comme Dieu Tout-Puissant, qu’Il exprime toute la vérité qui permettra aux gens d’atteindre la purification et d’être sauvés et qu’Il fait actuellement l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu, mais nous n’osons pas l’accepter. C’est parce que les anciens et les pasteurs religieux nous enseignent fréquemment que toutes les paroles et l’œuvre de Dieu sont rapportées dans la Bible et qu’il ne peut y avoir d’autres paroles ou œuvre de Dieu en dehors de la Bible, et que tout ce qui va à l’encontre de la Bible ou la dépasse est une hérésie. Nous ne pouvons pas discerner ce problème, pouvez-vous donc l’expliquer pour nous s’il vous plaît.