8. Quelle est la différence entre comprendre la vérité et comprendre la doctrine ?

Paroles de Dieu concernées :

Il n’est pas simple de parvenir à une compréhension authentique du véritable sens des paroles de Dieu. Ne pense pas de cette façon : « je peux interpréter le sens littéral des paroles de Dieu, et tout le monde dit que mon interprétation est bonne et m’approuve, cela signifie donc que je comprends les paroles de Dieu. » Ce n’est pas la même chose que comprendre les paroles de Dieu. Si vous avez acquis de la lumière par les déclarations de Dieu et que vous comprenez la véritable signification de Ses paroles et si vous pouvez exprimer l’intention qu’il y a derrière Ses paroles et l’effet qu’elles produiront au bout du compte, alors une fois que vous comprenez clairement toutes ces choses, on peut considérer que vous avez un certain niveau de compréhension des paroles de Dieu. Donc, comprendre les paroles de Dieu n’est pas si simple. Ce n’est pas parce que vous pouvez donner de belles explications du sens littéral des paroles de Dieu que vous les comprenez. Vous avez beau en expliquer le sens littéral, votre explication reste fondée sur l’imagination et la façon de penser humaines. C’est inutile ! Comment pouvez-vous comprendre les paroles de Dieu ? La clé est de chercher la vérité en leur sein ; ce n’est que de cette façon que vous pouvez vraiment comprendre ce qu’Il dit. Chaque fois que Dieu parle, Il ne parle certainement pas de simples généralités. Chaque phrase qu’Il prononce contient des détails qui seront certainement révélés plus loin dans les paroles de Dieu, et ils peuvent être exprimés différemment. L’homme ne peut pas comprendre les façons par lesquelles Dieu exprime la vérité. Les déclarations de Dieu sont très profondes et la manière de penser de l’homme ne peut pas les pénétrer. Les hommes peuvent découvrir la signification complète de chaque aspect de la vérité tant qu’ils font un effort ; si tu fais cela, alors en faisant l’expérience, les détails qui restent seront expliqués complètement alors que le Saint-Esprit t’éclaire, t’apportant une compréhension de ces états concrets. Une partie consiste à comprendre les paroles de Dieu et à en chercher le contenu spécifique en les lisant. Une autre partie consiste à comprendre les implications des paroles de Dieu en faisant l’expérience et en obtenant l’éclairage du Saint-Esprit. C’est principalement par ces deux moyens qu’une vraie compréhension des paroles de Dieu est atteinte. Si tu interprètes Ses paroles littéralement ou à travers le filtre de ta propre façon de penser ou de ton imagination, alors ta compréhension des paroles de Dieu n’est pas vraie même si tu peux les exprimer avec la plus grande éloquence. Tu pourrais même aller jusqu’à en dévier le sens hors contexte et mal les comprendre, et faire cela est encore plus troublant. Ainsi, la vérité s’obtient principalement en recevant l’éclairage du Saint-Esprit par l’acquisition de la connaissance des paroles de Dieu. La vérité ne s’obtient pas à partir d’une simple compréhension ou interprétation du sens littéral de Ses paroles. Si seul le sens littéral de Ses paroles devait être interprété, alors à quoi bon l’éclairage du Saint-Esprit ? Si c’était le cas, un certain niveau d’éducation suffirait et les non éduqués se retrouveraient tous dans une situation plutôt difficile. L’œuvre de Dieu ne peut pas être comprise par le cerveau humain. Une vraie compréhension des paroles de Dieu repose principalement sur le fait d’avoir l’éclairage du Saint-Esprit ; tel est le processus de l’obtention de la vérité.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ

La vérité que l’homme doit posséder se trouve dans la parole de Dieu, et c’est une vérité des plus bénéfiques et des plus utiles à l’humanité. Elle est le tonifiant et le soutien dont votre corps a besoin, quelque chose qui aide l’homme à restaurer son humanité normale. C’est une vérité dont l’homme devrait s’équiper. Plus vous pratiquez la parole de Dieu, plus votre vie s’épanouira rapidement et plus la vérité deviendra claire. Alors que vous grandissez en stature, vous verrez plus clairement les choses du monde spirituel et vous serez plus puissants pour triompher de Satan. Une grande partie de la vérité que vous ne comprenez pas deviendra claire quand vous pratiquerez la parole de Dieu. La plupart des gens se contentent de simplement comprendre le texte de la parole de Dieu et cherchent à s’équiper de doctrines plutôt que d’approfondir leur expérience dans la pratique, mais n’est-ce pas la manière des pharisiens ? Alors comment l’expression « la parole de Dieu est la vie » peut-elle être vraie pour eux ? La vie d’un homme ne peut pas grandir par la simple lecture de la parole de Dieu, mais seulement quand la parole de Dieu est mise en pratique. Si c’est ta conviction qu’il suffit de comprendre la parole de Dieu pour avoir la vie et la stature, alors ta compréhension est fausse. La vraie compréhension de la parole de Dieu advient lorsque tu pratiques la vérité, et tu dois comprendre que « ce n’est qu’en la pratiquant que la vérité peut être comprise ». Aujourd’hui, après avoir lu la parole de Dieu, tu peux simplement dire que tu connais la parole de Dieu, mais tu ne peux pas dire que tu la comprends. Certains disent que la seule façon de pratiquer la vérité, c’est de la comprendre d’abord, mais ce n’est que partiellement vrai et certainement pas tout à fait exact. Avant que tu aies connaissance d’une vérité, tu n’as pas fait l’expérience de cette vérité. Sentir que tu comprends quelque chose que tu entends dans un sermon n’est pas la vraie compréhension, ce n’est qu’une interprétation littérale de la vérité et ce qui n’est pas la même chose qu’une compréhension, à cet égard, du sens véritable. Que tu aies une connaissance superficielle de la vérité ne signifie pas que tu la comprennes ou la reconnaisses réellement ; le vrai sens de la vérité vient d’en avoir fait l’expérience. Par conséquent, c’est seulement lorsque tu fais l’expérience de la vérité que tu peux la comprendre, et ce n’est qu’alors que tu peux en saisir les parties cachées. La seule façon de saisir les connotations de la vérité et d’en comprendre l’essence, c’est d’en faire l’expérience en profondeur.

Extrait de « Une fois que vous avez compris la vérité, vous devez la mettre en pratique », dans La Parole apparaît dans la chair

Si vous avez lu abondamment la parole de Dieu, mais ne comprenez que le sens du texte et n’avez pas une connaissance directe de la parole de Dieu par vos expériences pratiques, alors vous ne connaîtrez pas la parole de Dieu. En ce qui te concerne, la parole de Dieu n’est pas la vie, mais seulement des lettres sans vie. Et si tu t’en tiens seulement aux lettres sans vie, alors tu ne peux pas saisir l’essence de la parole de Dieu ni comprendre Sa volonté. Le sens spirituel de la parole de Dieu s’ouvrira à toi seulement lorsque tu feras l’expérience de Sa parole dans tes expériences réelles, et ce n’est que par l’expérience que tu peux saisir le sens spirituel de beaucoup de vérités et percer les mystères de la parole de Dieu. Si tu ne la mets pas en pratique, alors peu importe que Sa parole soit très claire, la seule chose que tu as comprise, ce sont des lettres et des doctrines vides qui sont devenues pour toi des règlements religieux. N’est-ce pas ce que les pharisiens ont fait ? Si vous pratiquez la parole de Dieu et en faites l’expérience, elle devient pratique pour vous ; si vous ne cherchez pas à la pratiquer, alors la parole de Dieu pour vous n’est rien de plus que la légende du troisième ciel. En fait, le processus de croire en Dieu est le processus de votre expérience de Sa parole et d’être gagnés par Lui, ou, pour le dire plus clairement, croire en Dieu, c’est avoir la connaissance et la compréhension de Sa parole et faire l’expérience de Sa parole et en vivre ; telle est la réalité de votre croyance en Dieu. Si vous croyez en Dieu et espérez en la vie éternelle sans chercher à pratiquer la parole de Dieu comme quelque chose qui est à l’intérieur de vous, alors vous êtes insensés. Ce serait comme aller à un banquet et se contenter de regarder la nourriture et d’apprendre par cœur le nom des plats délicieux sans vraiment en goûter aucun. Une telle personne ne serait-elle pas insensée ?

Extrait de « Une fois que vous avez compris la vérité, vous devez la mettre en pratique », dans La Parole apparaît dans la chair

Après avoir vécu ta propre expérience, tu peux alors parler de la connaissance que tu devrais avoir sur les choses que tu as expérimentées. En outre, tu peux également faire la distinction entre ceux dont la connaissance est réelle et pratique et ceux dont la connaissance est basée sur la doctrine et sans valeur. Donc, que les connaissances que tu professes s’accordent avec la vérité ou non dépend en grande partie de l’expérience pratique que tu en as. Lorsqu’il y a de la vérité dans ton expérience, ta connaissance sera pratique et précieuse. Par ton expérience, tu peux aussi acquérir un discernement et une perspicacité, approfondir tes connaissances, et augmenter ta sagesse et ton bon sens au sujet de la manière dont tu devrais te comporter. La connaissance exprimée par des gens qui ne possèdent pas la vérité est de la doctrine, aussi élevée soit-elle. Des gens de ce genre peuvent être très intelligents quand il est question de la chair, mais sont incapables de distinction quand il est question de sujets spirituels. Ces gens en effet n’ont aucune expérience des sujets spirituels. Ces gens ne sont pas éclairés en ce qui concerne les sujets spirituels et ne comprennent pas les sujets spirituels. Peu importe le genre de connaissance que tu exprimes, aussi longtemps qu’il s’agisse de ton être, alors c’est de ton expérience personnelle et de ta connaissance réelle qu’il s’agit. Quant aux gens qui ne parlent que de la doctrine, c’est-à-dire ceux qui ne possèdent ni la vérité ni la réalité, on peut dire que ce dont ils discutent peut aussi être appelé leur être, car leur doctrine est le fruit de leur contemplation profonde et est le résultat de leur profonde rumination. Mais ce n’est que de la doctrine, rien de plus que l’imagination !

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Qui ne cherche pas la vérité ne la comprendra jamais. Tu auras beau prononcer les lettres et les doctrines dix mille fois, elles ne seront toujours que des lettres et des doctrines. Certaines gens disent seulement : « Christ est la vérité, le chemin et la vie. » Même si tu répètes ces mots dix mille fois, ce sera toujours inutile ; tu ne comprends pas leur signification. Pourquoi dit-on que Christ est la vérité, le chemin et la vie ? Peux-tu articuler les connaissances que tu as acquises à ce sujet à partir de l’expérience ? Es-tu entré dans la réalité de la vérité, du chemin et de la vie ? Dieu a prononcé Ses paroles afin que tu puisses en faire l’expérience et acquérir des connaissances ; le simple fait de prononcer des lettres et des doctrines ne sert à rien. Tu peux te connaître toi-même seulement une fois que tu as compris les paroles de Dieu et que tu es entré en elles. Si tu ne comprends pas les paroles de Dieu, alors tu ne peux pas te connaître. Tu peux seulement discerner quand tu as la vérité ; sans la vérité, tu ne peux pas discerner. Tu ne peux bien comprendre une question que lorsque tu as la vérité ; sans la vérité, tu ne peux pas comprendre une question. Tu ne peux te connaître que lorsque tu as la vérité ; sans la vérité, tu ne peux pas te connaître. Ton tempérament ne peut changer que lorsque tu as la vérité ; sans la vérité, ton tempérament ne peut pas changer. Tu peux servir conformément à la volonté de Dieu seulement après que tu as la vérité ; sans la vérité, tu ne peux pas servir conformément à la volonté de Dieu. Tu peux adorer Dieu seulement après que tu as la vérité ; sans la vérité, ton adoration ne sera rien de plus qu’un accomplissement de rites religieux. Toutes ces choses dépendent de l’acquisition de la vérité à partir des paroles de Dieu.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ

Vous avez dévié dans votre résumé de la vérité. Tout ce résumé n’a fait que produire des règles. Votre « résumé de la vérité » n’est pas fait pour que les gens, à partir de la vérité, gagnent la vie ou parviennent à des changements dans leurs tempéraments. Plutôt, il amène les gens à maîtriser certaines connaissances et doctrines à partir de la vérité. Ils semblent avoir compris le but de l’œuvre de Dieu, alors qu’en réalité ils ont seulement maîtrisé quelques paroles et doctrines. Ils ne comprennent pas la signification implicite de la vérité ; ce n’est pas différent de l’étude de la théologie ou de la lecture de la Bible. Vous compilez ces livres ou ce matériel, et entrez ainsi en possession cet aspect de la doctrine ou de la connaissance. Vous êtes les meilleurs pour parler des doctrines, mais que se passe-t-il quand vous avez fini de parler ? Les gens sont alors incapables d’expérimenter, ils n’ont aucune compréhension de l’œuvre de Dieu ni aucune compréhension d’eux-mêmes non plus. À la fin, tout ce qu’ils auront gagné sont des formules et des règles, et ils peuvent parler de ces quelques sujets, mais de rien d’autre. Si Dieu faisait quelque chose de nouveau, serais-tu capable de faire le lien entre toutes les doctrines que tu connais et cela ? Ces choses que tu possèdes ne sont que des règles et tu fais seulement en sorte que les gens étudient la théologie, ne leur permettant pas de faire l’expérience de la parole de Dieu ou de la vérité. Par conséquent, ces livres que tu compiles ne peuvent qu’apporter aux autres théologie et savoir, de nouvelles formules, des règles et conventions. Ils ne peuvent pas amener les gens devant Dieu ou leur permettre de comprendre la vérité ou la volonté de Dieu. Tu estimes qu’en enchaînant les questions, auxquelles tu réponds ensuite, et pour lesquelles tu écrits les grandes lignes et les résumés, tes frères et sœurs seront alors capables de les comprendre. Tu penses que, outre le fait que ces questions soient faciles à retenir, elles sont claires au premier coup d’œil, et c’est une excellente chose à faire. Mais ce qu’ils comprennent, ce n’est pas la vraie signification implicite de la vérité et cela ne correspond pas à la réalité ; ce ne sont que des paroles et des doctrines. Donc, ce serait mieux que vous ne fassiez pas du tout ces choses. Faire cela conduit les gens à comprendre et maîtriser la connaissance. Tu amènes les autres dans les doctrines, la religion, et les obliges à suivre Dieu et à croire en Dieu en suivant des doctrines religieuses. N’est-ce pas être tout comme Paul ? Vous pensez que maîtriser la connaissance de la vérité est particulièrement important, qu’apprendre par cœur de nombreux passages des paroles de Dieu l’est aussi., mais que la façon dont les gens comprennent la parole de Dieu n’est pas du tout importante. Vous pensez qu’il est très important que les gens puissent mémoriser de nombreuses paroles de Dieu, parler abondamment de doctrine et découvrir de nombreuses formules dans les paroles de Dieu. Par conséquent, vous voulez toujours systématiser ces choses afin que tous chantent la même partition, disent les mêmes choses et parlent des mêmes doctrines, afin que tous aient le même savoir et suivent les mêmes règles ; tel est votre objectif. Vous semblez faire cela pour que les gens obtiennent la compréhension, alors qu’au contraire, vous ne réalisez pas que cela entraîne les gens au beau milieu de règles qui sont extérieures à la vérité des paroles de Dieu. Afin de permettre aux gens d’avoir une vraie compréhension de la vérité, tu dois la lier à la réalité et à l’œuvre et résoudre les problèmes concrets selon la vérité des paroles de Dieu. Ce n’est que de cette manière que les gens pourront comprendre la vérité et entrer dans la réalité, et seule l’atteinte d’un tel résultat amène réellement les gens devant Dieu. Si tu ne fais que parler de théories spirituelles, de doctrines et de règles, si tu ne consacres tes efforts que sur les mots eux-mêmes, tout ce que tu obtiendras, c’est que les gens continueront à dire les mêmes choses et à suivre les règles, mais tu ne seras pas capable de guider les gens pour qu’ils comprennent la vérité. Tu seras particulièrement incapable de faire en sorte que les gens aient une meilleure compréhension d’eux-mêmes et parviennent à la repentance et à la transformation. Si le fait d’être capable de parler de théories spirituelles pouvait remplacer l’entrée dans la réalité-vérité, alors on n’aurait pas besoin de vous pour diriger les Églises.

Extrait de « Sans la vérité, il est facile d’offenser Dieu », dans Récits des entretiens de Christ

Les gens qui ne comprennent pas ou n’aiment pas la vérité la considèrent souvent comme une interprétation, une théorie. Que leur arrive-t-il alors ? Lorsqu’ils sont confrontés à une difficulté, même s’ils croient en Dieu depuis des années, ils ne la voient pas telle qu’elle est. Ils ne parviennent pas non plus à se soumettre ni à rechercher la vérité. Quand des gens échangent avec eux, ils leur assènent ces « fameuses paroles de sagesse » : « Ne te fatigue pas. Je comprends tout. Je prêchais avant même que tu apprennes à marcher ! » Voilà leurs fameuses paroles. S’ils comprennent bien tout, alors pourquoi, lorsqu’ils rencontrent un problème, sont-ils incapables de le régler ? Si tu comprends la vérité, pourquoi ne parviens-tu pas à la mettre en pratique ? Si tu te retrouves face à un obstacle, pourquoi ne réussis-tu pas à le franchir ? La comprends-tu ou non ? Si tu la comprends, pourquoi ne parviens-tu pas à obéir ? Si tu la comprends, pourquoi ne parviens-tu pas à l’accepter ? Quelle est la première chose à faire quand on comprend la vérité ? On doit obéir, et c’est tout. Certaines personnes disent : « Je comprends tout. Personne ne doit échanger avec moi. Je n’ai besoin de l’aide de personne. » Ils peuvent se priver de l’aide des autres, mais, quand ils sont faibles, la doctrine qu’ils comprennent ne leur est malheureusement d’aucune utilité et ils arrêtent même d’accomplir leur devoir. Certains vont jusqu’à refuser de continuer à croire en Dieu. Ils ont passé toutes ces années à prêcher la théorie de la théologie, et ils renient leur foi et battent en retraite à la première occasion. Ces gens ont-ils du calibre ? (Non.) Et quelqu’un qui n’a pas de calibre n’a pas de vie en lui. Si tu as la vie en toi, comment se fait-il que tu ne parviennes pas à régler ce problème mineur auquel tu es confronté ? Tu es pourtant beau parleur, non ? Essaie au moins de te convaincre. Si tu n’arrives même pas à te convaincre, alors que comprends-tu au juste ? Est-ce la vérité ? La vérité peut résoudre les vrais problèmes des gens ainsi que leurs tempéraments corrompus. Pourquoi les « vérités » que tu comprends ne peuvent-elles pas résoudre tes propres difficultés ? Qu’est-ce donc au juste que tu comprends ? C’est la doctrine.

Extrait de « Pour les dirigeants et les ouvriers, choisir un chemin est de la plus haute importance (7) », dans Récits des entretiens de Christ

Précédent: 7. Qu’est-ce que suivre Dieu ? Qu’est-ce que suivre l’homme ?

Suivant: 9. Comment discerne-t-on les choses positives des choses négatives ?

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

1. Pourquoi le Seigneur Jésus a maudit les pharisiens et ce qu’était l’essence des pharisiens

« Pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ? Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère ; et : Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. Mais vous, vous dites : Celui qui dira à son père ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est une offrande à Dieu, n’est pas tenu d’honorer son père ou sa mère. Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition. Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit : Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi. C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes » (Matthieu 15:3-9).

4. Comment les trois étapes de l’œuvre de Dieu s’approfondissent pas à pas, de sorte que les gens soient sauvés et amenés à la perfection

Toute la gestion de Dieu est divisée en trois étapes, et à chaque étape, des exigences appropriées sont présentées à l’homme. En outre, pendant que les ères passent et progressent, les exigences de Dieu envers l’humanité deviennent de plus en plus élevées. Ainsi, étape par étape, ce travail de gestion de Dieu atteint son point culminant, jusqu’à ce que l’homme reconnaisse « la manifestation de la Parole dans la chair », et alors les exigences envers l’homme deviennent encore plus élevées, et les exigences envers l’homme de rendre témoignage deviennent encore plus élevées.

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre