3. Quel préjudice et quelles conséquences découleront de notions et d’imaginations qui restent non corrigées ?

Paroles de Dieu concernées :

Si elles sont probablement sans effet sur l’alimentation ou le sommeil et inaptes à modifier la vie courante, les notions humaines sont présentes dans les esprits et les pensées, elles collent à la peau comme une ombre et suivent les gens en permanence. Il faut sans cesse s’en défaire, sinon elles prennent constamment le contrôle du comportement et de la pensée et se font maîtres du jugement, de la connaissance de Dieu et de la relation avec Lui. Quand on se fait des idées sur Dieu, c’est comme si un mur se dressait entre soi et Lui, un mur qui empêche de voir Son vrai visage, Son véritable tempérament, Sa véritable essence. Car les gens vivent au milieu des idées qu’ils se font, au milieu de ses fantasmagories, dont ils se servent pour déterminer si Dieu a raison ou tort et pour examiner, condamner et juger tout ce qu’Il fait. Lorsqu’ils agissent de la sorte, ils sont plongés dans un certain état. De quel état s’agit-il ? Peuvent-ils vraiment se soumettre à Dieu quand ils vivent parmi leurs propres idées ? Peuvent-ils avoir véritablement foi en Lui ? Même quand ils se soumettent un petit peu, c’est en fonction des idées qu’ils se font, de ce qu’ils s’imaginent. Or, dès lors qu’elle est basée sur des idées et fantasmagories, cette soumission est entachée de choses personnelles, qui sont de Satan et du monde et qui ne sont pas conformes à la vérité. Les idées que se font les gens sur Dieu sont un grave problème : c’est un gros obstacle entre l’homme et Dieu, auquel il faut remédier de toute urgence. Quiconque se présente devant Dieu apporte avec lui des notions et toutes sortes de doutes vis-à-vis de Dieu. On peut également dire qu’il apporte une foule de méprises sur Dieu, concernant tout ce qu’Il lui donne à vivre, aux dispositions qu’Il prend et aux mesures qu’Il met en œuvre. Au bout du compte, à quoi ressemble sa relation avec Dieu ? Les gens ne cessent de se méprendre à Son propos, de nourrir des doutes sur Lui, et ils s’appuient en permanence sur leurs critères personnels pour décider s’Il a tort ou raison, pour examiner chacune de Ses paroles et de Ses œuvres. Qu’est-ce que ce comportement ? Les gens se rebellent contre Dieu, s’opposent à Lui, Le condamnent, Le blasphèment, Le jugent, rivalisent avec Lui et, dans les cas les plus graves, Le convoquent en « duel ». Au pire, leurs idées les rendent incapables d’accepter le vrai Dieu Lui-même, d’accepter la vérité et d’obéir, de sorte qu’ils en viennent à nier Son existence et à abandonner le Dieu qu’ils suivent. C’est un problème redoutable.

Extrait de « La foi en Dieu n’est possible que si l’on se débarrasse de ses notions pour suivre le bon chemin (1) », dans Récits des entretiens de Christ

Sachez que vous vous opposez à l’œuvre de Dieu ou utilisez vos propres notions pour évaluer l’œuvre d’aujourd’hui, parce que vous ne connaissez pas les principes de l’œuvre de Dieu et parce que vous ne prenez pas l’œuvre du Saint-Esprit suffisamment au sérieux. Votre opposition à Dieu et votre obstruction à l’œuvre du Saint-Esprit sont causées par vos notions et votre arrogance inhérente. L’œuvre de Dieu n’est pas erronée, mais vous êtes naturellement trop désobéissants. Après avoir découvert leur foi en Dieu, certaines gens ne peuvent même pas dire avec certitude d’où vient l’homme, et pourtant ils osent faire des discours publics évaluant les droits et les torts de l’œuvre du Saint-Esprit. Ils sermonnent même les apôtres qui ont la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, les critiquant et les interrompant ; leur humanité est trop vile et ils n’ont aucun sens. Le jour ne viendra-t-il pas où de telles gens seront rejetés par l’œuvre du Saint-Esprit et brûleront dans les feux de l’enfer ? Ils ne connaissent pas l’œuvre de Dieu, mais critiquent plutôt Son œuvre et essaient aussi d’enseigner à Dieu comment œuvrer. Comment de telles gens déraisonnables peuvent-ils connaître Dieu ? L’homme apprend à connaître Dieu durant le processus de la recherche et de l’expérience ; ce n’est pas en Le critiquant à volonté que l’homme en arrivera à connaître Dieu par l’éclairage du Saint-Esprit. Plus les gens connaissent Dieu, moins ils s’opposent à Lui. Par contre, moins les gens connaissent Dieu, plus ils sont susceptibles de s’opposer à Lui. Tes notions, ta vieille nature, ton humanité, ton caractère et tes perspectives morales sont le « capital » par lequel tu résistes à Dieu, et plus tu deviens corrompu, dégénéré et vil, plus tu es l’ennemi de Dieu. Ceux qui ont des notions bien ancrées et ont un tempérament suffisant sont encore plus hostiles au Dieu incarné, et ces gens sont les antéchrists. Si tes notions ne sont pas rectifiées, alors elles seront toujours contre Dieu ; tu ne seras jamais compatible avec Dieu et tu seras toujours séparé de Lui.

[…] L’homme pense que ses notions sont bonnes, sans erreur et qu’elles viennent de Dieu. Aujourd’hui, lorsque l’homme est témoin de l’œuvre de Dieu, il laisse libre cours à des notions qui se sont accumulées pendant de nombreuses années. Les imaginations et les idées du passé sont devenues un obstacle à l’œuvre de cette étape et il est devenu difficile pour l’homme d’abandonner de telles notions et de réfuter de telles idées. Les notions de beaucoup de gens au sujet de cette œuvre accomplie pas à pas, ces gens qui ont suivi Dieu jusqu’à aujourd’hui, sont devenues de plus en plus graves et l’hostilité de ces gens à l’égard de Dieu incarné est devenue tenace. Les notions et les imaginations de l’homme sont la source de cette hostilité. Les notions et les imaginations de l’homme sont devenues les ennemies de l’œuvre d’aujourd’hui, une œuvre qui est en contradiction avec les conceptions de l’homme. C’est arrivé précisément parce que les faits ne permettent pas à l’homme de donner libre cours à son imagination et, en plus, ne peuvent pas être facilement réfutés par l’homme, et les notions et les imaginations de l’homme ne tolèrent pas l’existence de faits et, en outre, parce que l’homme ne réfléchit pas à l’exactitude et à la véracité des faits, mais résolument et simplement donne libre cours à ses notions et utilise sa propre imagination. La faute ne peut être imputée qu’aux notions de l’homme et non à l’œuvre de Dieu. L’homme peut imaginer tout ce qu’il veut, mais il ne peut pas contester librement quelconque étape de l’œuvre de Dieu ou l’une de ses composantes ; le fait de l’œuvre de Dieu est inviolable par l’homme.

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Si vous utilisez vos propres notions pour mesurer et délimiter Dieu, comme si Dieu était une statue d’argile immuable, et si vous délimitez complètement Dieu à l’intérieur des paramètres de la Bible et L’enfermez à l’intérieur d’un périmètre de travail limité, alors cela prouve que vous avez condamné Dieu. Parce que les Juifs, à l’ère de l’Ancien Testament, ont pris Dieu pour une idole de forme figée qu’ils gardaient dans leur cœur, comme si Dieu pouvait n’être appelé que le Messie et que seul Celui qui était appelé le Messie pouvait être Dieu, et parce que l’humanité servait et adorait Dieu comme s’Il était une statue d’argile (sans vie), ils ont cloué le Jésus de cette époque à la croix, Le condamnant à mort – le Jésus innocent a ainsi été condamné à mort. Dieu n’était coupable d’aucune offense, pourtant l’homme a refusé de L’épargner et a insisté pour qu’Il soit condamné à mort, et donc Jésus a été crucifié. L’homme croit toujours que Dieu est immuable et Le définit à partir d’un seul livre, la Bible, comme si l’homme avait une compréhension parfaite de la gestion de Dieu, comme si l’homme avait dans la paume de sa main tout ce que fait Dieu. Les gens sont absurdes à l’extrême, arrogants à l’extrême et ils ont tous un don pour l’exagération. Qu’importe l’étendue de ta connaissance de Dieu, Je maintiens que tu ne connais pas Dieu, que tu es quelqu’un qui s’oppose le plus à Dieu et que tu as condamné Dieu parce que tu es tout à fait incapable d’obéir à l’œuvre de Dieu et de marcher sur le chemin où l’on est rendu parfait par Dieu. Pourquoi Dieu n’est-Il jamais satisfait des actions de l’homme ? Parce que l’homme ne connaît pas Dieu, parce qu’il a trop de notions et parce que sa connaissance de Dieu ne s’accorde en rien avec la réalité, mais, au contraire, répète de manière monotone le même thème sans variation et utilise la même approche pour chaque situation. Et donc, étant venu sur terre aujourd’hui, Dieu est une fois de plus cloué à la croix par l’homme.

Extrait de « Les méchants seront forcément punis », dans La Parole apparaît dans la chair

Si les notions et l’imagination des gens ne sont pas traitées, il devient facile à ces derniers de faire des choses qui provoquent des interruptions et des interférences. Dans les cas plus graves, les notions des gens peuvent produire en eux toutes sortes de résistances à l’incarnation de Dieu, ce qui te fait remettre Christ en question et te rend incapable de L’accepter, tout en nuisant aussi à ton acceptation de la vérité et à ton entrée dans la réalité-vérité. Dans les cas encore plus graves, les diverses notions des gens à propos de l’œuvre de Dieu les poussent à nier l’œuvre de Dieu, les manières dont Il œuvre et Sa souveraineté et Ses arrangements : dans ce cas-là, ils n’ont aucun espoir d’être sauvés. Peu importe l’aspect de Dieu à propos duquel les gens ont des notions, derrière ces notions se cachent des tempéraments corrompus qu’elles peuvent aggraver, offrant encore davantage aux gens un prétexte pour aborder l’œuvre de Dieu, Dieu Lui-même et le tempérament de Dieu en utilisant leurs propres tempéraments corrompus. Or cela ne les encourage-t-il pas à résister à Dieu avec leurs tempéraments corrompus ? Voilà la conséquence des notions pour l’homme.

Extrait de « La foi en Dieu n’est possible que si l’on se débarrasse de ses notions pour suivre le bon chemin (1) », dans Récits des entretiens de Christ

L’homme ne peut pas obéir à Dieu s’il est esclave du passé. Les choses du passé ont produit chez les gens toutes sortes de notions et d’illusions au sujet de Dieu qui sont devenues Son image dans leur esprit. Ainsi, ils croient en leurs propres notions et aux critères de leur propre imagination. Si tu compares le Dieu qui œuvre réellement aujourd’hui au Dieu de ta propre imagination, alors ta foi vient de Satan et est entachée par tes propres préférences. Dieu n’accepte pas une telle foi. Peu importe la noblesse de leurs références et leur dévouement, même s’ils ont consacré toute une vie d’efforts à Son œuvre et se sont offerts en martyrs, Dieu n’approuve pas une telle foi. Il leur accorde simplement un peu de grâce et leur permet d’en profiter pendant un certain temps. De telles gens sont incapables de mettre la vérité en pratique. Le Saint-Esprit n’œuvre pas en eux et Dieu les éliminera tous, chacun à son tour.

Extrait de « Dans ta foi en Dieu, tu devrais obéir à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu se fait chair et vient œuvrer chez les hommes, tous Le voient et entendent Ses paroles, et tous voient les actes que Dieu accomplit depuis Son corps de chair. À ce moment-là, toutes les notions de l’homme deviennent de l’écume. Quant à ceux qui ont vu Dieu qui est apparu dans la chair, ils ne seront pas condamnés s’ils Lui obéissent volontiers, alors que ceux qui s’opposent délibérément à Lui seront considérés comme des adversaires de Dieu. De telles gens sont des antéchrists, des ennemis qui s’opposent volontairement à Dieu. Ceux qui entretiennent des notions sur Dieu, mais qui sont quand même prêts à Lui obéir volontiers, ne seront pas condamnés. Dieu condamne l’homme sur la base de ses intentions et de ses actions, jamais sur la base de ses pensées et de ses idées. S’Il condamnait l’homme sur la base de ses pensées et de ses idées, alors pas un seul ne pourrait échapper au courroux de Dieu. Ceux qui s’opposent volontairement au Dieu incarné seront punis pour leur désobéissance. En ce qui concerne ces gens qui s’opposent volontiers à Dieu, leur opposition vient des notions qu’ils entretiennent sur Dieu, ce qui les conduit en conséquence à des actions qui perturbent l’œuvre de Dieu. Ces hommes résistent délibérément et détruisent l’œuvre de Dieu. Ils n’ont pas simplement des notions sur Dieu, mais ils s’adonnent aussi à des activités qui perturbent Son œuvre, et pour cette raison des gens de ce genre seront condamnés. Ceux qui ne perturbent pas l’œuvre de Dieu volontairement ne seront pas condamnés comme pécheurs, car ils sont capables d’obéir volontairement et de ne pas s’adonner à des activités qui causent des perturbations et du désordre. De tels hommes ne seront pas condamnés. Cependant, quand les gens ont de nombreuses années d’expérience de l’œuvre de Dieu, s’ils continuent à entretenir des notions sur Dieu et restent incapables de connaître l’œuvre du Dieu incarné, et malgré leurs nombreuses années d’expérience de Son œuvre, s’ils continuent à avoir de nombreuses notions sur Dieu et sont toujours incapables de Le connaître, alors, même s’ils ne s’adonnent pas à des activités qui perturbent, leur cœur est quand même rempli de nombreuses notions sur Dieu, et même si ces notions ne paraissent pas, de telles gens ne sont absolument d’aucune utilité à l’œuvre de Dieu. Ils sont incapables de répandre l’Évangile pour Dieu ou de témoigner pour Lui. De telles gens sont des bons à rien et des imbéciles. Parce qu’ils ne connaissent pas Dieu et sont en outre incapables de se défaire de leurs notions à Son sujet, ils sont donc condamnés. On peut le dire ainsi : il est normal que des novices dans la foi entretiennent des notions sur Dieu ou ne connaissent rien de Lui, mais il ne serait pas normal que ceux qui ont cru en Dieu pendant de nombreuses années et expérimenté une grande partie de Son œuvre continuent à avoir de telles notions, et encore moins normal que de telles gens n’aient aucune connaissance de Dieu. C’est à cause d’un tel état anormal qu’ils sont condamnés. Tous ces gens anormaux sont des ordures ; ce sont ceux qui s’opposent le plus à Dieu et qui ont bénéficié de la grâce de Dieu en vain. Tous les gens de ce genre seront éliminés à la fin !

Extrait de « Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu sont des gens qui s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 2. Quelles notions l’homme entretient-il au sujet de Dieu et de Son œuvre ?

Suivant: 4. Comment corrige-t-on ses notions et ses imaginations au sujet de Dieu ?

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

1. Le but des trois étapes de l’œuvre de gestion de l’humanité par Dieu

Tout Mon plan de gestion, qui s’étend sur six mille ans, se compose de trois étapes, ou trois ères : d’abord, l’ère de la Loi ; l’ère de la Grâce (qui est aussi l’ère de la Rédemption) ; et l’ère du Règne dans les derniers jours. Mon œuvre dans ces trois ères diffère quant à son contenu selon la nature de chaque ère, mais à chaque étape elle correspond aux besoins de l’homme, ou pour être plus précis, elle varie selon les astuces que Satan emploie dans Ma guerre contre lui. Le but de Mon œuvre est de vaincre Satan, de manifester Ma sagesse et Ma toute-puissance, d’exposer tous les artifices de Satan et de sauver ainsi toute l’humanité qui vit sous son domaine.

1. Pourquoi Dieu a encore besoin de faire l’œuvre de jugement dans les derniers jours alors que le Seigneur Jésus a racheté l’humanité

« Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). « Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:47-48).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre