VII. Christ des derniers jours est le Seigneur du jugement et l’Agneau qui ouvre le rouleau

1. Dieu Tout-Puissant est le Dieu omnipotent qui accomplit tout et est complètement vrai ! Non seulement Il porte les sept étoiles, est doté des sept Esprits, a sept yeux, ouvre les sept sceaux et ouvre le rouleau, mais plus que cela, Il administre les sept fléaux et les sept coupes, et révèle les sept tonnerres. Il y a longtemps, Il a aussi sonné les sept trompettes ! Toutes les choses qu’Il a créées et rendues complètes devraient Le louer, Lui rendre gloire et exalter Son trône. Oh, Dieu Tout-Puissant ! Tu es tout. Tu as tout accompli, et avec Toi, tout est complet, tout est brillant, tout est émancipé, tout est libre, tout est fort et puissant ! Absolument rien n’est caché ni dissimulé ; avec Toi, tous les mystères sont révélés. En outre, Tu as jugé les multitudes de Tes ennemis, Tu révèles Ta majesté, manifestes Ton feu dévorant, Tu montres Ta colère, et de plus, Tu affiches Ta gloire sans précédent, éternelle, véritablement infinie ! Tous les peuples devraient se réveiller pour applaudir et chanter sans réserve, louant ce Dieu tout-puissant, complètement authentique, pleinement vivant, généreux, glorieux et vrai, qui vit d’éternité en éternité.

Extrait du Chapitre 34 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

2. Je punirai les méchants et récompenserai les bons, Je mettrai Ma justice en vigueur et J’exécuterai Mon jugement. J’utiliserai Mes paroles pour tout accomplir, faisant en sorte que tout le monde et toute chose expérimentent le châtiment de Ma main, et je ferai en sorte que tous les hommes voient Ma gloire entière, Ma sagesse entière et Mon abondance entière. Personne n’osera se lever pour juger, car, en Moi, toutes choses sont accomplies. En cela, que tout le monde voie Mon honneur entier et goûte Ma victoire entière, car tout est manifesté en Moi.

Extrait du Chapitre 120 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

3. Tous ceux que J’aime vivront sûrement pour l’éternité, et tous ceux qui se dressent contre Moi seront certainement châtiés par Moi pour l’éternité. Car Je suis un Dieu jaloux, Je n’épargnerai pas les hommes à la légère pour tout ce qu’ils ont fait. Je veillerai sur toute la terre et, apparaissant à l’Orient avec justice, majesté, colère et châtiment, Je Me révélerai aux myriades des hôtes de l’humanité !

Extrait du Chapitre 26 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

4. L’œuvre des derniers jours consiste à tout séparer selon son espèce, à conclure le plan de gestion de Dieu, car le temps est proche et le jour de Dieu est arrivé. Dieu amène tous ceux qui sont entrés dans Son royaume, c’est-à-dire tous ceux qui Lui ont été fidèles jusqu’à la fin, dans l’ère de Dieu Lui-même. Cependant, jusqu’à l’avènement de l’ère de Dieu Lui-même, l’œuvre que Dieu fera ne sera pas d’observer les actions de l’homme ou de s’informer sur la vie de l’homme, mais de juger sa rébellion, car Dieu purifiera tous ceux qui viennent devant Son trône. Tous ceux qui ont suivi les pas de Dieu jusqu’à ce jour sont ceux qui sont venus devant le trône de Dieu et, cela étant ainsi, toute personne qui accepte l’œuvre de Dieu dans sa phase finale fait l’objet de la purification de Dieu. En d’autres termes, quiconque accepte l’œuvre de Dieu dans sa phase finale fait l’objet du jugement de Dieu.

Le « jugement » dans les mots précédemment prononcés – le jugement commencera à la maison de Dieu – se réfère au jugement que Dieu porte aujourd’hui sur ceux qui viennent devant Son trône dans les derniers jours. Peut-être certains croient-ils en ces fantaisies surnaturelles telles que lorsque les derniers jours seront arrivés, Dieu dressera une grande table dans les cieux, sur laquelle sera étendue une nappe blanche, puis, assis sur un grand trône, tous les hommes agenouillés sur le sol, Il révélera les péchés de chaque homme et ainsi déterminera s’ils doivent monter au ciel ou être jetés dans l’étang de feu et de soufre. Peu importe les fantaisies de l’homme, l’essence de l’œuvre de Dieu ne peut pas être altérée. Les fantaisies de l’homme ne sont rien d’autre que les constructions des pensées de l’homme et viennent du cerveau de l’homme, résumées et reconstituées à partir de ce que l’homme a vu et entendu. Je dis donc que, si brillantes que soient les images conçues, elles ne sont encore qu’un dessin et ne peuvent remplacer le plan de l’œuvre de Dieu. Après tout, l’homme a été corrompu par Satan, alors comment peut-il sonder les pensées de Dieu ? L’homme imagine que l’œuvre de jugement de Dieu est particulièrement fantastique. Il croit que puisque c’est Dieu Lui-même qui fait l’œuvre du jugement, alors elle doit être à très grande échelle et incompréhensible pour les mortels, et elle doit retentir à travers les cieux et ébranler la terre ; autrement comment pourrait-elle être l’œuvre de jugement de Dieu ? Il croit que puisque c’est l’œuvre du jugement, alors Dieu doit être particulièrement imposant et majestueux pendant qu’Il travaille, et que ceux qui sont jugés doivent hurler en larmes et être à genoux suppliant la miséricorde. Une telle scène doit être grandiose et profondément stimulante… Tout le monde s’imagine que l’œuvre de jugement de Dieu est prodigieusement merveilleuse. Sais-tu, cependant, que Dieu a commencé l’œuvre du jugement parmi les hommes il y a longtemps et, tout cela, alors que tu étais blotti dans une léthargie, qu’au moment où tu penses que l’œuvre de jugement de Dieu commence officiellement, c’est déjà le temps pour Dieu de renouveler le ciel et la terre ? À ce moment-là, tu viendras peut-être tout juste de comprendre le sens de la vie, mais l’œuvre impitoyable de la punition par Dieu t’amènera encore profondément endormi dans l’enfer. C’est seulement alors que tu réaliseras soudainement que l’œuvre de jugement de Dieu est déjà terminée.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

5. Quand Dieu devient chair cette fois, Son œuvre consiste à exprimer Son tempérament, principalement à travers le châtiment et le jugement. En utilisant cela comme fondement, Il édifie l’homme avec plus de vérité, révèle plus de méthodes pratiques et réalise ainsi Son objectif de conquérir l’homme et de le sauver de son tempérament corrompu. C’est ce qui sous-tend l’œuvre de Dieu à l’ère du Règne.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

6. Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités […]. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

7. Certains croient que Dieu viendra éventuellement sur la terre et apparaîtra aux hommes, après quoi Il jugera personnellement l’ensemble de l’humanité, testant les êtres humains un par un sans en omettre aucun. Ceux qui pensent ainsi ne connaissent pas l’étape de l’œuvre de l’incarnation. Dieu ne juge pas les hommes un par un et ne teste pas les hommes un par un ; cela ne serait pas l’œuvre du jugement. Toute l’humanité n’est-elle pas également corrompue ? Toute l’humanité n’a-t-elle pas la même essence ? Ce qui est jugé, c’est l’essence corrompue de l’humanité, l’essence corrompue de l’homme par Satan et tous les péchés de l’homme. Dieu ne juge pas les défauts insignifiants et négligeables de l’homme. L’œuvre du jugement est représentative et ne vise pas une certaine personne en particulier. Au contraire, c’est une œuvre par laquelle des personnes en groupe sont jugées pour représenter le jugement de toute l’humanité. En effectuant personnellement Son œuvre sur un groupe de personnes, Dieu dans la chair utilise Son œuvre pour représenter le travail de l’ensemble de l’humanité, après quoi elle est progressivement répandue. Ainsi est également faite l’œuvre du jugement. Dieu ne juge pas un certain type de personnes ou un certain groupe de personnes, mais juge plutôt l’injustice de toute l’humanité, l’opposition de l’homme à Dieu par exemple, ou l’irrévérence de l’homme à Son égard, ou la perturbation de l’œuvre de Dieu, et ainsi de suite. Ce qui est jugé, c’est l’essence d’opposition de l’humanité à Dieu et ce travail est l’œuvre de la conquête dans les derniers jours. L’œuvre et la parole de Dieu incarné dont l’homme est le témoin sont l’œuvre du jugement devant le grand trône blanc pendant les derniers jours, ce qui a été conçu par l’homme dans le passé. L’œuvre qui est faite actuellement par le Dieu incarné est exactement le jugement devant le grand trône blanc. Le Dieu incarné d’aujourd’hui est le Dieu qui juge l’ensemble de l’humanité durant les derniers jours. Cette chair et Son œuvre, Sa parole et Son tempérament entier constituent Son être complet. Bien que la portée de Son œuvre soit limitée et ne concerne pas directement l’univers entier, l’essence de l’œuvre du jugement est le jugement direct de l’humanité tout entière, pas seulement des élus de Chine ni d’un petit nombre de personnes. Au cours de l’œuvre de Dieu dans la chair, bien que la portée de cette œuvre n’engage pas l’univers entier, elle représente le travail de l’univers entier, et quand Il aura achevé l’œuvre qui relève de Sa chair, Il étendra immédiatement cette œuvre à l’ensemble de l’univers, de la même manière que l’Évangile de Jésus a été répandu dans l’univers après Sa résurrection et Son ascension. Peu importe qu’elle soit l’œuvre de l’Esprit ou l’œuvre de la chair, c’est une œuvre réalisée dans un cadre limité, mais qui représente le travail de l’univers entier. Pendant les derniers jours, Dieu fait Son œuvre en prenant Son identité incarnée, et Dieu dans la chair est le Dieu qui juge l’homme devant le grand trône blanc. Peu importe qu’Il soit Esprit ou chair, Celui qui fait l’œuvre du jugement est le Dieu qui juge l’humanité durant les derniers jours. C’est déterminé en fonction de Son œuvre, et non en fonction de Son apparence extérieure ou de plusieurs autres facteurs. Bien que l’homme entretienne des notions sur ces mots, personne ne peut nier le jugement du Dieu incarné et la conquête de toute l’humanité. Peu importe ce que l’homme en pense, les faits sont après tout les faits. Personne ne peut dire : « L’œuvre est faite par Dieu, mais la chair n’est pas Dieu. » Cela n’a aucun sens, car cette œuvre ne peut être faite que par Dieu dans la chair.

Extrait de « L’humanité corrompue a davantage besoin du salut du Dieu incarné », dans La Parole apparaît dans la chair

8. Pour juger la corruption de la chair de l’homme, personne n’est plus approprié ni n’est plus qualifié que Dieu dans la chair. Si le jugement était effectué directement par l’Esprit de Dieu, alors il n’engloberait pas tout. De plus, il serait difficile pour l’homme d’accepter une telle œuvre, car l’Esprit est incapable de Se tenir face à face devant l’homme, et à cause de cela, les effets ne seraient pas immédiats, et l’homme serait encore moins capable de voir plus clairement le tempérament de Dieu, tempérament qui ne peut pas être offensé. Satan ne peut être vaincu complètement que si Dieu dans la chair juge la corruption de l’humanité. Étant pareil à l’homme dans une humanité normale, Dieu dans la chair peut directement juger l’injustice de l’homme ; c’est le signe de Sa sainteté innée et de Son être extraordinaire. Seul Dieu est qualifié pour juger l’homme, est en mesure de juger l’homme, car Il détient la vérité et la justice, et donc, Il est capable de juger l’homme. Ceux qui n’ont pas la vérité et la justice ne sont pas aptes à juger les autres.

Extrait de « L’humanité corrompue a davantage besoin du salut du Dieu incarné », dans La Parole apparaît dans la chair

9. C’est précisément grâce à ce jugement que vous avez pu voir que Dieu est le Dieu juste, et que Dieu est le Dieu saint ; c’est précisément en raison de Sa sainteté et de Sa droiture qu’Il vous juge et déchaîne sur vous Sa colère. Parce qu’Il peut révéler Son tempérament juste quand Il voit l’insubordination de l’homme, et parce qu’Il peut révéler Sa sainteté quand Il voit la souillure de l’homme, cela suffit à montrer qu’Il est Dieu Lui-même qui est saint et parfait et qui vit cependant au pays de la souillure.

Extrait de « Comment les effets de la seconde étape de l’œuvre de la conquête sont obtenus », dans La Parole apparaît dans la chair

10. Grâce à cette œuvre de jugement et de châtiment, les hommes prendront pleinement conscience de l’essence souillée et corrompue en eux-mêmes et ils pourront changer complètement et être purifiés. L’homme peut être digne de retourner devant le trône de Dieu seulement de cette manière. Toute l’œuvre effectuée aujourd’hui vise la purification et la transformation des hommes ; grâce au jugement et au châtiment par la parole, ainsi que grâce à l’épurement, l’homme peut rejeter sa corruption et être purifié. Plutôt que de considérer cette étape de l’œuvre comme celle du salut, il serait plus approprié de dire que c’est l’œuvre de la purification. En vérité, cette étape est celle de la conquête, ainsi que la deuxième étape dans l’œuvre du salut. L’homme est gagné par Dieu grâce au jugement et au châtiment par la parole. Par l’utilisation de la parole pour épurer, juger et dévoiler, toutes les impuretés, les notions, les motifs, et les espoirs individuels dans le cœur de l’homme sont complètement révélés.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

11. Dieu accomplit l’œuvre du jugement et du châtiment afin que l’homme Le connaisse et pour Son témoignage. Sans le jugement du tempérament corrompu de l’homme par Dieu, l’homme ne connaîtrait pas Son tempérament juste qui ne tolère aucune offense, et ne pourrait pas non plus convertir son ancienne connaissance de Dieu en une connaissance nouvelle. Pour le bien de Son témoignage et pour le bien de Sa gestion, Il expose Sa totalité au grand jour, permettant ainsi à l’homme, par la manifestation de Dieu, d’acquérir la connaissance de Dieu, de changer son tempérament et de rendre un témoignage retentissant en faveur de Dieu. Le changement dans le tempérament de l’homme est réalisé par de nombreux genres différents de l’œuvre Dieu ; sans ces changements dans son tempérament, l’homme serait incapable de rendre témoignage à Dieu et d’être selon le cœur de Dieu. Les changements dans le tempérament de l’homme signifient que l’homme s’est libéré de l’esclavage de Satan et de l’influence des ténèbres, et qu’il est vraiment devenu un modèle et un exemple de l’œuvre de Dieu, un témoin de Dieu et un homme selon le cœur de Dieu. Aujourd’hui, Dieu incarné est venu faire Son œuvre sur la terre, et Il exige que l’homme Le connaisse, Lui obéisse, témoignage de Lui, qu’il connaisse Son œuvre pratique et normale, qu’il obéisse à toutes Ses paroles et à toute Son œuvre qui ne sont pas en accord avec les conceptions de l’homme, et qu’il témoigne de toute l’œuvre qu’Il fait pour sauver l’homme, ainsi que de tous les actes qu’Il accomplit pour conquérir l’homme. Ceux qui témoignent de Dieu doivent connaître Dieu ; seul ce genre de témoignage est précis et réel, et seul ce genre de témoignage peut couvrir Satan de honte. Dieu utilise ceux qui en sont venus à Le connaître en subissant Son jugement et Son châtiment, Son traitement et Son émondage pour qu’ils Lui rendent témoignage. Il utilise ceux qui ont été corrompus par Satan pour Lui rendre témoignage, et Il utilise aussi ceux dont le tempérament a changé et qui ont ainsi gagné Ses bénédictions pour Lui rendre témoignage. Il n’a pas besoin que l’homme Le loue par sa bouche, pas plus qu’Il n’a pas besoin de la louange et du témoignage de l’espèce de Satan, qui n’a pas été sauvée par Lui. Seuls ceux qui connaissent Dieu sont qualifiés pour Lui rendre témoignage et seuls ceux dont le tempérament a changé sont qualifiés pour Lui rendre témoignage. Dieu ne permettra pas à l’homme de déshonorer intentionnellement Son nom.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu peuvent rendre témoignage à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

12. La fonction de Mon jugement est de permettre à l’homme de mieux M’obéir et celle de Mon châtiment, de lui permettre d’être changé plus efficacement. Bien que ce que Je fais soit pour Ma gestion, Je n’ai jamais fait quoi que ce soit qui n’ait pas été bénéfique pour l’homme. C’est parce que Je veux rendre toutes les nations en dehors d’Israël aussi obéissantes que les Israélites et en faire de véritables êtres humains, afin de pouvoir M’implanter dans ces pays. Telle est Ma gestion. Telle est l’œuvre que J’accomplis dans les nations païennes.

Extrait de « L’œuvre d’évangélisation est aussi l’œuvre du salut de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

13. Ceux qui obéissent à la vérité et se soumettent à l’œuvre de Dieu se rassembleront sous le nom du deuxième Dieu incarné – le Tout-Puissant. Ils seront capables d’accepter d’être conduits personnellement par Dieu et acquerront davantage de vérité supérieure et bénéficieront de la véritable vie humaine. Ils verront la vision que n’avaient jamais vue les gens des temps anciens : « Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force » (Apocalypse 1:12-16). Cette vision est l’expression de tout le tempérament de Dieu, et une telle expression de tout Son tempérament est aussi l’expression de l’œuvre de Dieu quand Il devient chair cette fois. Dans les torrents de châtiments et de jugements, le Fils de l’homme exprime Son tempérament inhérent à travers les paroles, permettant à tous ceux qui acceptent Son châtiment et Son jugement de voir le vrai visage du Fils de l’homme, un visage qui est une représentation fidèle du visage du Fils de l’homme tel que vu par Jean. (Bien sûr, tout cela sera invisible aux yeux de ceux qui n’acceptent pas l’œuvre de Dieu dans l’ère du Règne.) Le vrai visage de Dieu ne peut pas être entièrement décrit en utilisant le langage humain, et ainsi Dieu utilise l’expression de Son tempérament inhérent pour révéler à l’homme Son vrai visage. Ce qui veut dire que tous ceux qui ont expérimenté le tempérament inhérent du Fils de l’homme ont vu le vrai visage du Fils de l’homme, car Dieu est trop grand et ne peut pas être entièrement décrit en utilisant le langage humain.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

14. Dieu est silencieux et ne nous est jamais apparu, pourtant Son œuvre n’a jamais cessé. Il inspecte toute la terre, ordonne à toutes choses et voit tous les faits et dires de l’homme. Il mène Sa gestion à pas mesurés, selon Son plan, en silence et sans effet théâtral. Pourtant, Ses pas progressent, un par un, se rapprochant toujours plus de l’humanité, et le siège de Son jugement se déploie dans l’univers à la vitesse de l’éclair, après quoi Son trône descend immédiatement parmi nous. Quelle scène majestueuse que celle-là, quel tableau imposant et solennel ! Comme une colombe et comme un lion rugissant, l’Esprit vient parmi nous. Il est sagesse, Il est justice et majesté et Il vient subrepticement parmi nous, exerçant l’autorité et rempli d’amour et de miséricorde. Personne n’a conscience de Son arrivée, personne n’accueille Son arrivée et, qui plus est, personne ne connaît l’ampleur de ce qu’Il s’apprête à faire. La vie de l’homme continue comme avant, son cœur n’a pas changé et les jours se succèdent comme d’habitude. Dieu vit parmi nous, un homme comme les autres, comme l’un de Ses adeptes les plus insignifiants et un croyant ordinaire. Il a Ses propres quêtes, Ses propres buts et, de surcroît, Il possède une divinité absente chez les hommes ordinaires. Personne n’a remarqué l’existence de Sa divinité et ni perçu la différence entre Son essence et celle de l’homme. Nous vivons avec Lui, sans restriction ni peur, car à nos yeux, Il n’est qu’un croyant insignifiant. Il surveille chacun de nos mouvements. Toutes nos pensées et idées sont mises à nues devant Lui.

[…]

Ses paroles détiennent un pouvoir vital, nous montrent le chemin que nous devrions emprunter et nous permettent de comprendre ce qu’est la vérité. Nous commençons à être attirés par Ses paroles, à porter notre attention sur Son ton et Sa manière de parler et, inconsciemment, à nous intéresser aux sentiments les plus profonds de cet homme quelconque. Il régurgite le sang de Son cœur en œuvrant pour nous, perd le sommeil et l’appétit à cause de nous, pleure pour nous, soupire pour nous, malade, Il gémit pour nous, endure l’humiliation au nom de notre destination et de notre salut. Notre apathie et notre rébellion font couler des larmes et du sang de Son cœur. Cette façon d’être et d’avoir n’appartient à aucune personne ordinaire, pas plus qu’elle ne peut être possédée ou acquise par un être humain corrompu, quel qu’il soit. Il fait montre d’une tolérance et d’une patience qu’aucune personne ordinaire ne possède et Son amour n’est pas quelque chose dont est doté un être créé, quel qu’il soit. Personne, à part Lui, ne peut connaître toutes nos pensées, avoir une compréhension si claire et si complète de notre nature et de notre essence, juger la rébellion et la corruption de l’humanité ni nous parler et œuvrer ainsi parmi nous au nom de Dieu qui est dans les cieux. Personne, à part Lui, n’est doté de l’autorité, de la sagesse et de la dignité de Dieu. Le tempérament de Dieu, ainsi que ce que Dieu a et est se manifestent en Lui dans leur intégralité. Personne, à part Lui, ne peut nous montrer le chemin et nous apporter la lumière. Personne, à part Lui, ne peut révéler les mystères que Dieu n’a pas dévoilés depuis la création. Personne, à part Lui, ne peut nous sauver de la servitude imposée par Satan et de notre propre tempérament corrompu. Il représente Dieu. Il exprime le tréfonds du cœur de Dieu, les exhortations de Dieu et les paroles de jugement de Dieu envers l’humanité. Il a commencé une nouvelle ère, un nouvel âge, et inauguré une terre, un ciel et une œuvre nouveaux. Il nous a apporté l’espoir, mettant fin à la vie que nous menions sans direction et permettant à tout notre être de voir, dans une clarté totale, le chemin du salut. Il a conquis tout notre être et gagné notre cœur.

Extrait de « Voir l’apparition de Dieu dans Son jugement et Son châtiment », dans La Parole apparaît dans la chair

15. Les derniers jours arriveront lorsque toutes les choses seront classées selon leur genre par le biais de la conquête. La conquête est l’œuvre des derniers jours ; en d’autres termes, le jugement des péchés de chaque personne est l’œuvre des derniers jours. Autrement, comment les gens pourraient-ils être classés ? L’œuvre du classement qui est réalisée parmi vous est le début de cette œuvre dans l’univers entier. Après cela, ceux de toutes les contrées et de tous les peuples seront également soumis à l’œuvre de la conquête. Cela signifie que toute personne dans la création sera classée selon son genre, se présentant devant le siège du jugement pour être jugée. Aucune personne et aucune chose ne peut échapper à la souffrance de ce châtiment et de ce jugement, et aucune personne et aucune chose n’est classée par genre non plus. Toute personne sera classée, car la fin de toutes choses se fait proche, et tout dans les cieux et sur la terre est arrivé à sa conclusion. Comment l’homme pourrait-il échapper aux derniers jours de l’existence humaine ?

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

16. Dans Son œuvre finale de la conclusion de l’ère, le tempérament de Dieu est le châtiment et le jugement, par lesquels Il révèle tout ce qui est injuste, afin de juger tous les peuples publiquement et de perfectionner ceux qui L’aiment d’un cœur sincère. Seul un tel tempérament peut mener l’ère à sa fin. Les derniers jours sont déjà arrivés. Toutes les choses de la création seront séparées selon leur genre et seront divisées en différentes catégories selon leur nature. C’est le temps où Dieu révèle la fin et la destination de l’humanité. Si l’homme ne subit pas le châtiment et le jugement, alors il n’y aura aucun moyen d’exposer sa désobéissance et son injustice. Ce n’est que par le châtiment et le jugement que l’issue de toute création peut être révélée. L’homme affiche son vrai visage seulement quand il est châtié et jugé. Le mal sera placé avec le mal, le bien avec le bien, et l’humanité tout entière sera séparée selon son espèce. Par le châtiment et le jugement, l’issue de toute création sera révélée, de sorte que le mal pourra être puni et le bien récompensé, et tous les gens seront alors soumis à la domination de Dieu. Toute cette œuvre doit être réalisée à travers un châtiment et un jugement justes. Parce que la corruption de l’homme a atteint son apogée et que sa désobéissance s’est excessivement aggravée, seul le tempérament juste de Dieu, qui est principalement composé du châtiment et du jugement et qui est révélé au cours des derniers jours, peut complètement transformer l’homme et le rendre complet. Seul ce tempérament peut exposer le mal et donc punir sévèrement tous les injustes.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

17. Comprends-tu maintenant ce qu’est le jugement et ce qu’est la vérité ? Si tu as compris, alors Je t’exhorte à te soumettre docilement au jugement, sinon tu n’auras jamais l’occasion d’être loué par Dieu ou d’être amené par Lui dans Son royaume. Ceux qui n’acceptent que le jugement, mais ne peuvent jamais être purifiés, c’est-à-dire ceux qui fuient au milieu de l’œuvre du jugement, seront à jamais détestés et rejetés par Dieu. Leurs péchés sont plus nombreux et plus graves que ceux des pharisiens, car ils ont trahi Dieu et sont rebelles à Dieu. De tels hommes qui ne sont même pas dignes de faire du service recevront une punition plus sévère, une punition qui est en plus éternelle. Dieu n’épargnera aucun traître qui a déjà fait preuve de loyauté par des paroles, mais qui L’a ensuite trahi. De tels hommes recevront la rétribution par la punition de l’esprit, de l’âme et du corps. N’est-ce pas précisément une révélation du tempérament juste de Dieu ? N’est-ce pas le but de Dieu en jugeant l’homme et en le révélant ? Dieu réserve tous ceux qui accomplissent toutes sortes de mauvaises actions au temps du jugement dans un endroit infesté de mauvais esprits, laissant ces mauvais esprits détruire leurs corps charnels à leur gré. Leurs corps dégagent la puanteur des cadavres et telle est leur rétribution appropriée. Dieu écrit dans leur livre de souvenir tous les péchés de ces faux croyants déloyaux, ces faux apôtres et faux ouvriers ; puis, au bon moment, Il les jette au milieu des esprits impurs, laissant ces esprits impurs souiller leur corps entier à leur gré, afin qu’ils ne se réincarnent jamais et ne voient plus jamais la lumière. Ces hypocrites qui ont fait du service à un certain moment, mais qui sont incapables de rester loyaux jusqu’à la fin sont comptés parmi les méchants par Dieu, de sorte qu’ils marchent dans le conseil des méchants et en viennent à faire partie de leur populace désordonnée ; à la fin, Dieu les anéantira. Dieu rejette et ne prête pas attention à ceux qui n’ont jamais été fidèles au Christ ou qui n’ont consacré aucun effort, et les anéantira tous lors des changements d’ère. Ils n’existeront plus sur la terre, et encore moins gagneront un passage dans le royaume de Dieu. Ceux qui n’ont jamais été sincères envers Dieu, mais qui sont forcés par les circonstances de traiter avec Lui machinalement, sont comptés parmi ceux qui font du service pour Son peuple. Seul un petit nombre de tels hommes peuvent survivre, tandis que la majorité périra avec ceux qui ne sont même pas qualifiés pour faire du service. Finalement, Dieu amènera dans Son royaume tous ceux qui ont le même esprit que Dieu, le peuple et les fils de Dieu, ainsi que ceux qui sont prédestinés par Dieu à être des sacrificateurs. Tel est le distillat que Dieu a obtenu par Son œuvre. Quant à ceux qui ne peuvent pas être inclus dans aucune des catégories établies par Dieu, ils seront comptés parmi les non-croyants. Et vous pouvez sûrement imaginer ce que sera leur fin. Je vous ai déjà dit tout ce que Je devrais dire ; la route que vous choisirez relève de votre décision. Ce que vous devriez comprendre, c’est ceci : l’œuvre de Dieu n’attend jamais ceux qui ne peuvent pas marcher à Son rythme et le juste tempérament de Dieu ne montre de miséricorde pour aucun homme.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

18. Les prophéties de la Bible sont des paroles de Dieu transmises à l’époque par les prophètes et des paroles écrites par les hommes que Dieu a utilisés et qui ont été inspirés ; seul Dieu Lui-même peut expliquer ces paroles, seul le Saint-Esprit peut révéler le sens de ces paroles et seul Dieu Lui-même peut briser les sept sceaux et ouvrir le rouleau. Tu dis : « Tu n’es pas Dieu, et moi non plus, alors qui ose expliquer à la légère les paroles de Dieu ? Oses-tu expliquer ces paroles ? Même si les prophètes Jérémie, Jean et Élie étaient ici, ils n’oseraient pas essayer d’expliquer ces paroles, car ils ne sont pas l’Agneau. Seul l’Agneau peut briser les sept sceaux et ouvrir le rouleau, et personne d’autre ne peut expliquer Ses paroles.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

19. Dans la Bible, il est écrit que seul l’Agneau peut ouvrir les sept sceaux. Tout au long des âges, il y eut de nombreux commentateurs des Écritures parmi ces grands personnages, et donc, peux-tu dire que tous sont l’Agneau ? Peux-tu dire que leurs explications viennent toutes de Dieu ? Ils sont simplement des commentateurs ; ils ne possèdent pas l’identité de l’Agneau. Comment pourraient-ils être dignes d’ouvrir les sept sceaux ?

Extrait de « Concernant les appellations et l’identité », dans La Parole apparaît dans la chair

20. Les sept étoiles de Dieu Tout-Puissant sont lumineuses ! L’Église a été perfectionnée par Lui ; Il établit Ses messagers d’Église, et l’Église tout entière est sous Son approvisionnement. Il ouvre tous les sept sceaux et Il conduit Lui-même Son plan de gestion et Sa volonté à l’achèvement. Le rouleau est le langage spirituel mystérieux de Sa gestion et il a été déroulé et révélé par Lui !

Extrait du Chapitre 34 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

21. À l’ère du Règne, Dieu utilise des paroles pour inaugurer l’ère nouvelle, pour changer Ses moyens d’œuvrer et pour faire l’œuvre de l’ère entière. Tel est le principe qui guide l’œuvre de Dieu à l’ère de la Parole. Il est devenu chair pour parler selon des perspectives différentes afin que l’homme puisse vraiment voir Dieu qui est la Parole qui apparaît dans la chair, et contempler Sa sagesse et Sa merveille. Cette œuvre est faite pour mieux atteindre les objectifs de conquérir l’homme, de perfectionner l’homme et d’éliminer l’homme. C’est le vrai sens de l’utilisation des paroles pour l’œuvre à l’ère de la Parole. Par ces paroles, l’homme apprend à connaître l’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu, l’essence de l’homme et ce en quoi l’homme doit entrer. Par des paroles, l’œuvre que Dieu veut faire à l’ère de la Parole est accomplie dans sa totalité. Par ces paroles, les gens sont exposés, éliminés et éprouvés. Les gens ont vu les paroles de Dieu, ont entendu ces paroles et ont reconnu l’existence de ces paroles. En conséquence, ils croient en l’existence de Dieu, en la toute-puissance et en la sagesse de Dieu, ainsi qu’en l’amour de Dieu pour l’homme et en Son désir de sauver l’homme. Le mot « paroles » peut être simple et ordinaire, mais les paroles qui sortent de la bouche de Dieu incarné ébranlent l’univers, transforment le cœur des gens, transforment leurs notions et leur ancien tempérament et transforment l’aspect ancien du monde entier. À travers les ères, seul le Dieu d’aujourd’hui œuvre de telle manière, et Lui seul parle comme cela et sauve l’homme comme cela. Ensuite, les hommes vivent sous la conduite des paroles de Dieu et sont guidés et approvisionnés par Ses paroles. Les hommes vivent dans le monde des paroles de Dieu, dans les malédictions et les bénédictions des paroles de Dieu, et il y a encore plus d’hommes qui sont parvenus à vivre sous le jugement et le châtiment de Ses paroles. Toutes ces paroles et toute cette œuvre visent le salut de l’homme, la réalisation de la volonté de Dieu et le changement de l’aspect originel du monde de la vieille création. Dieu a créé le monde en utilisant des paroles, Il dirige les hommes dans l’univers entier en utilisant des paroles et Il les conquiert et les sauve en utilisant des paroles. Finalement, Il utilisera des paroles pour amener à sa fin le monde ancien entier, achevant ainsi Son plan de gestion. Tout au long de l’ère du Règne, Dieu utilise des paroles pour faire Son œuvre et pour obtenir les résultats de Son œuvre. Il ne fait pas de prodiges ni de miracles, mais Il fait simplement Son œuvre par des paroles.

Extrait de « L’ère du Règne est l’ère de la Parole », dans La Parole apparaît dans la chair

22. Les derniers jours ne sont pas plus que les derniers jours et pas plus que l’ère du Règne et ils ne représentent pas l’ère de la Grâce ou l’ère de la Loi. Les derniers jours ne sont que le temps où toute l’œuvre du plan de gestion de six mille ans vous est révélée. C’est le dévoilement du mystère. Aucun homme ne peut dévoiler ce genre de mystère. Peu importe la compréhension que les hommes ont de la Bible, elle ne reste rien de plus que des mots, car les hommes ne comprennent pas l’essence de la Bible. Quand les hommes lisent la Bible, ils peuvent comprendre quelques vérités, expliquer certains mots ou soumettre quelques passages et citations célèbres à leur examen insignifiant, mais ils ne seront jamais en mesure de dégager le sens de ces paroles, car les hommes ne voient que des paroles sans vie, et non les scènes de l’œuvre de l’Éternel et de Jésus, et les hommes sont incapables de percer le mystère de cette œuvre. Par conséquent, le mystère du plan de gestion de six mille ans est le plus grand mystère, le plus profondément caché et tout à fait incompréhensible par l’homme. Personne ne peut directement comprendre la volonté de Dieu sauf si Dieu l’explique Lui-même aux hommes et leur en révèle le sens, sinon, elle restera à jamais une énigme et un mystère scellé pour les hommes. […] Cette œuvre de six mille ans est plus mystérieuse que toutes les prophéties des prophètes. Elle est le plus grand mystère depuis la création jusqu’à présent, et aucun des prophètes à travers les âges n’a jamais été en mesure de le comprendre, car ce mystère n’est dévoilé que dans l’ère de la fin et n’a jamais été révélé auparavant. Si vous pouvez comprendre ce mystère et pouvez le recevoir en son intégralité, toutes les personnes religieuses seront vaincues par ce mystère. Il n’y a que cela qui soit la plus grande des visions, ce que l’homme désire le plus ardemment comprendre, mais aussi ce qui est le moins clair pour lui. Quand vous étiez à l’ère de la Grâce, vous ne saviez pas en quoi consistait l’œuvre accomplie par Jésus ni celle faite par l’Éternel. Les gens ne comprenaient pas pourquoi l’Éternel avait établi les lois, pourquoi Il avait demandé à la multitude de garder les lois ou pourquoi le temple devait être construit, et les hommes comprenaient encore moins pourquoi les Israélites furent conduits hors d’Égypte dans le désert, puis en Canaan. Ce n’est qu’en ce jour que ces questions sont révélées.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

23. Dans cette dernière étape de l’œuvre, les résultats sont atteints par le biais de la parole. Par la parole, l’homme en vient à comprendre de nombreux mystères et l’œuvre de Dieu dans les générations passées ; par la parole, l’homme est éclairé par le Saint-Esprit ; par la parole, l’homme en vient à comprendre les mystères jamais percés par les générations passées, ainsi que le travail des prophètes et des apôtres des temps passés, et les principes qui ont fondé leur travail ; par la parole, l’homme en vient aussi à connaître le tempérament de Dieu Lui-même, ainsi que la rébellion et la résistance de l’homme, et il en vient à connaître sa propre essence. Grâce à ces étapes de l’œuvre et à toutes les paroles prononcées, l’homme en vient à connaître l’œuvre de l’Esprit, l’œuvre de la chair incarnée de Dieu, et, même plus, tout Son tempérament. Par la parole, tu as aussi acquis ta connaissance de l’œuvre de gestion de Dieu de plus de six mille ans. N’est-ce pas par la parole aussi que tu as pris connaissance de tes vieilles notions et que tu as réussi à les mettre de côté ? Dans l’étape précédente, Jésus a fait des signes et des prodiges, mais il n’y a pas de signes et prodiges dans l’étape actuelle. Ta compréhension des raisons pour lesquelles Dieu ne révèle ni signes ni prodiges n’est-elle pas due aussi à la parole ? Par conséquent, les paroles prononcées dans l’étape actuelle dépassent le travail accompli par les apôtres et les prophètes des générations passées. Même les prophéties proclamées par les prophètes ne pourraient pas avoir obtenu de tels résultats.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

24. L’œuvre des derniers jours dévoile l’œuvre de l’Éternel et de Jésus et tous les mystères que les hommes ne comprennent pas afin de révéler la destination et la fin de l’humanité et de conclure toute l’œuvre du salut parmi les hommes. Cette étape de l’œuvre dans les derniers jours mène tout à sa fin. Tous les mystères que les hommes ne comprennent pas doivent être dévoilés pour permettre aux hommes de les sonder à fond et d’avoir une compréhension totalement claire dans leur cœur. Alors seulement la race humaine peut être classée selon le genre.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

25. Le chemin de la vie n’est pas quelque chose que n’importe qui peut posséder, il n’est pas non plus quelque chose que n’importe qui peut atteindre facilement. C’est parce que la vie ne peut venir que de Dieu ; en d’autres termes, seul Dieu Lui-même possède l’essence de la vie, et seul Dieu Lui-même a le chemin de vie. Et ainsi, seul Dieu est la source de la vie et la source intarissable de l’eau vive de vie. Depuis qu’Il a créé le monde, Dieu a fait beaucoup de travail impliquant la vitalité de la vie, a fait beaucoup de travail qui apporte la vie à l’homme et a payé le prix fort pour que l’homme acquière la vie. C’est parce que Dieu Lui-même est la vie éternelle, et Dieu Lui-même est le chemin par lequel l’homme est ressuscité. Dieu n’est jamais absent du cœur de l’homme et Il vit parmi les hommes en tout temps. Il est resté la force motrice de la vie de l’homme, l’origine de l’existence de l’homme et un gisement riche pour l’existence de l’homme après sa naissance. Il fait renaître l’homme et Lui permet de vivre obstinément chacun de ses rôles. Grâce à Sa puissance et à Sa force vitale inextinguible, l’homme a vécu de génération en génération, au cours desquelles la puissance de la vie de Dieu a été le pilier de l’existence de l’homme, et pour laquelle Dieu a payé un prix qu’aucun homme ordinaire n’a jamais payé. La force vitale de Dieu peut prévaloir sur toute puissance ; en outre, elle dépasse tout pouvoir. Sa vie est éternelle, Sa puissance extraordinaire, et Sa force vitale ne peut pas être engloutie par une créature ou une force ennemie, quelles qu’elles soient. La force vitale de Dieu existe et brille de Son grand éclat, quel que soit le temps ou le lieu. Le ciel et la terre ont beau subir de grands changements, la vie de Dieu est à jamais la même. Toutes les choses passeront peut-être, mais la vie de Dieu demeurera encore, car Dieu est la source de l’existence de toutes choses et la racine de leur existence. La vie de l’homme provient de Dieu, le ciel existe grâce à Dieu et l’existence de la terre provient de la puissance de la vie de Dieu. Aucun objet qui possède la vitalité ne peut transcender la souveraineté de Dieu, et aucune chose, aussi vigoureuse qu’elle soit, ne peut éviter le domaine de l’autorité de Dieu. De cette façon, qui que l’on soit, chacun doit se soumettre à la domination de Dieu, tout le monde doit vivre sous le commandement de Dieu, et personne ne peut échapper à Ses mains.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », dans La Parole apparaît dans la chair

26. Le Christ des derniers jours apporte la vie et apporte le chemin durable et éternel de la vérité. Cette vérité est le chemin par lequel l’homme obtient la vie et elle est le seul chemin par lequel l’homme connaîtra Dieu et sera approuvé par Dieu. Si tu ne cherches pas le chemin de la vie offert par le Christ des derniers jours, alors tu n’obtiendras jamais l’approbation de Jésus et ne seras jamais qualifié pour franchir les portes du royaume des cieux, car tu es à la fois une marionnette et un prisonnier de l’histoire. Ceux qui sont régis par les règlements, par les lettres, et enchaînés par l’histoire ne seront jamais en mesure d’obtenir la vie ni d’obtenir le chemin perpétuel de la vie. C’est parce que tout ce qu’ils ont, ce sont des eaux troubles auxquelles ils se sont accrochés pendant des milliers d’années, au lieu de l’eau de la vie qui coule du trône. Ceux qui ne reçoivent pas l’eau de la vie resteront à jamais des cadavres, des jouets de Satan et des fils de l’enfer. Comment alors peuvent-ils voir Dieu ? Si tu ne t’accroches qu’au passé, si tu essayes seulement de garder les choses telles qu’elles en restant stable et n’essayes pas de changer le statu quo et de te débarrasser de l’histoire, alors ne seras-tu pas toujours contre Dieu ? Les étapes de l’œuvre de Dieu sont vastes et puissantes comme des vagues déferlantes et des grondements de tonnerre ; pourtant tu restes assis passivement à attendre la destruction, t’accrochant à ta sottise et ne faisant rien. De cette façon, comment peux-tu être considéré comme quelqu’un qui suit les pas de l’Agneau ? Comment peux-tu justifier que le Dieu auquel tu tiens est un Dieu qui est toujours nouveau et jamais vieux ?

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », dans La Parole apparaît dans la chair

27. Ceux qui souhaitent obtenir la vie sans compter sur la vérité prêchée par le Christ sont les gens les plus ridicules de la terre, et ceux qui n’acceptent pas le chemin de vie apporté par le Christ sont perdus dans l’imaginaire. Et donc, Je dis que ceux qui n’acceptent pas le Christ des derniers jours seront à jamais méprisés par Dieu. Le Christ est la porte d’entrée de l’homme dans le royaume au cours des derniers jours, et il n’y a personne qui puisse Le contourner. Nul ne peut être rendu parfait par Dieu si ce n’est par le Christ. Tu crois en Dieu, et tu dois donc accepter Ses paroles et obéir à Son chemin. Tu ne peux pas simplement penser à obtenir des bénédictions tout en étant incapable de recevoir la vérité et incapable d’accepter l’approvisionnement de la vie. Le Christ vient au cours des derniers jours pour que tous ceux qui croient vraiment en Lui puissent être approvisionnés de la vie. Son œuvre sert à terminer l’ancienne ère et à entrer dans la nouvelle, et Son œuvre est le chemin qui doit être pris par tous ceux qui entreraient dans la nouvelle ère. Si tu n’es pas capable de Le reconnaître, mais Le condamnes plutôt, blasphèmes contre Lui ou même Le persécutes, alors tu es condamné à brûler pour l’éternité et à ne jamais entrer dans le royaume de Dieu. Car ce Christ est Lui-même l’expression du Saint-Esprit, l’expression de Dieu, Celui qui a été chargé par Dieu de réaliser Son œuvre sur la terre. Et donc, Je dis que si tu ne peux pas accepter tout ce qui est fait par le Christ des derniers jours, alors tu blasphèmes contre le Saint-Esprit. La rétribution qui doit être subie par ceux qui blasphèment contre le Saint-Esprit est évidente pour tous. Je te dis aussi que si tu résistes au Christ des derniers jours, si tu rejettes Christ des derniers jours, il n’y aura personne d’autre pour en supporter les conséquences à ta place. En outre, à partir de ce jour, tu n’auras pas d’autre chance de gagner l’approbation de Dieu ; même si tu essayes de te racheter, tu ne verras plus jamais le visage de Dieu. Car Celui contre qui tu résistes n’est pas un homme, Celui que tu rejettes n’est pas un être chétif, mais le Christ. Sais-tu quelles en seront les conséquences ? Tu n’auras pas commis une petite erreur, mais un crime odieux. Et donc, Je conseille à chacun de ne pas montrer les crocs devant la vérité ou de faire des critiques imprudentes, car seule la vérité peut t’apporter la vie, et rien que la vérité peut te permettre de renaître et de revoir le visage de Dieu.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », dans La Parole apparaît dans la chair

28. À travers tout l’univers, J’accomplis Mon œuvre et, à l’Est, le tonnerre retentit sans fin, ébranlant toutes nations et confessions. C’est Ma voix qui a guidé tous les hommes vers le présent. Je ferai en sorte que tous les hommes soient conquis par Ma voix, qu’ils tombent dans ce courant et se soumettent devant Moi, car il y a longtemps que J’ai repris Ma gloire et que Je l’ai fait jaillir de nouveau à l’Est. Qui ne désire pas voir Ma gloire ? Qui n’attend pas impatiemment Mon retour ? Qui n’a pas soif de Ma réapparition ? Qui ne se languit pas de Ma beauté ? Qui ne viendrait pas à la lumière ? Qui ne contemplerait pas la richesse de Canaan ? Qui ne désire pas le retour du Rédempteur ? Qui n’adore pas le Grand Tout-Puissant ? Ma voix se diffusera sur toute la terre ; Je souhaite, devant Mes élus, leur adresser davantage de paroles. Comme les puissants tonnerres qui ébranlent les montagnes et les rivières, J’adresse Mes paroles à l’univers entier et à l’humanité. Par conséquent, les paroles de Ma bouche sont devenues le trésor de l’homme, et tous les hommes chérissent Mes paroles. L’éclair jaillit de l’Est jusqu’à l’Ouest. Mes paroles sont telles que l’homme répugne à les abandonner. En même temps, il les trouve impénétrables, mais se réjouit en elles d’autant plus. Comme un enfant nouveau-né, tous les hommes sont heureux et joyeux, et célèbrent Ma venue. Par Ma voix, Je ferai venir tous les hommes devant Moi. Dès lors, J’entrerai officiellement dans la race des hommes de sorte qu’ils viendront Me vénérer. Avec la gloire qui émane de Moi et les paroles de Ma bouche, Je ferai en sorte que tous les hommes viennent devant Moi et voient que l’éclair brille de l’Est, et que Je suis aussi descendu sur le « Mont des Oliviers » qui est à l’Est. Ils verront que Je suis sur terre depuis longtemps déjà, non plus comme le Fils des Juifs, mais comme l’Éclair Oriental. Car Je suis ressuscité depuis longtemps et J’ai quitté le sein de l’humanité, puis Je Me suis à nouveau manifesté dans la gloire parmi les hommes. Je suis Celui à qui un culte a été rendu pendant des siècles avant aujourd’hui et Je suis aussi le nourrisson délaissé par les Israélites pendant des siècles avant aujourd’hui. De plus, Je suis le Dieu tout-puissant resplendissant de gloire de l’ère présente ! Que tous viennent devant Mon trône et voient Ma face glorieuse, entendent Ma voix et contemplent Mes actions. Telle est l’intégralité de Ma volonté ; c’est la fin et l’apogée de Mon plan, ainsi que l’objet de Ma gestion. Que toutes les nations Me vénèrent, que toute langue Me reconnaisse, que tout homme mette sa foi en Moi, et que tout peuple se soumette à Moi !

Extrait de « Les sept tonnerres grondent – prophétisant que l’Évangile du Règne se répandra à travers tout l’univers », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: VI. La relation entre l’œuvre de l’ère de la Grâce et celle de l’ère du Règne

Suivant: VIII. Il n’y a qu’un seul Dieu : « La Trinité » n’existe pas

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre