L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

674 L’attitude de Job face aux épreuves

Les Écritures rapportent ce qui suit : « Alors Job se leva, déchira son manteau, et se rasa la tête ; puis, se jetant par terre, il se prosterna ». Ce fut la première réaction de Job après avoir appris qu’il avait perdu ses enfants et tous ses biens. Surtout, il n’a pas eu l’air surpris ni n’a paniqué, encore moins a-t-il exprimé de la colère ou de la haine. Tu vois alors que dans son cœur, il avait déjà reconnu que ces désastres n’étaient pas un accident ou nés de la main de l’homme, et encore moins l’arrivée de la rétribution ou de la punition. Au lieu de cela, les épreuves de l’Éternel Dieu lui étaient advenues ; c’est l’Éternel Dieu qui voulait prendre ses biens et ses enfants.

Job était très calme et lucide alors. Son humanité intègre et droite lui permettait de prendre rationnellement et naturellement des décisions et de faire des jugements exacts sur les désastres qui s’étaient abattus sur lui et, par conséquent, il se comportait avec un calme inhabituel : « Alors Job se leva, déchira son manteau, et se rasa la tête ; puis, se jetant par terre, il se prosterna ». « Déchira son manteau » signifie qu’il était dévêtu et qu’il ne possédait rien ; « se rasa la tête » signifie qu’il était retourné devant Dieu comme un bébé nouveau-né ; « se jetant par terre, il se prosterna » signifie qu’il était venu au monde nu et, toujours dénué de tout à l’heure qu’il était, il est retourné à Dieu comme un bébé nouveau-né.

Aucune créature de Dieu n’aurait pu adopter l’attitude de Job devant tout ce qui lui est arrivé. Sa foi en l’Éternel Dieu dépassait le domaine de la croyance ; c’était sa crainte de Dieu et son obéissance à Dieu et, non seulement il était capable de rendre grâce à Dieu parce qu’Il lui avait donné, mais aussi parce qu’Il avait repris. De plus, il a été capable de prendre l’initiative de remettre tout ce qu’il possédait, y compris sa vie.

 

Paroles adaptées de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent : Nul ne connaît Dieu incarné

Suivant : Quand des épreuves s’abattent sur toi, tu devrais être du côté de Dieu

Contenu connexe