L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Collection de sermons – approvisionnement pour la vie

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

39 Ceux qui sont incapables de connaître Christ comme la vérité, le chemin et la vie n’entreront jamais dans le royaume des cieux

Que les gens gagnent la vie grâce a leur croyance en Dieu dépend de leur obtention de la vérité. Si c’est le cas, alors ils ont véritablement connu Dieu ; seuls ceux qui ont fait cela ont véritablement gagné la vie. Ceux qui ne connaissent pas vraiment Dieu n’ont pas obtenu la vérité ; de telles personnes n’ont par conséquent pas acquis la vie. C’est certain, sans l’ombre d’un doute. Que veut donc dire exactement obtenir la vérité ? Cela nécessite d’avoir la connaissance de Christ, parce qu’Il est Dieu incarné parmi les humains, Celui qui exprime toute la vérité. La vérité trouve son origine dans la vie de Dieu, et elle est entièrement une expression de Christ dont l’essence est la vérité, le chemin et la vie. Seul Christ possède l’essence de la vérité et de la vie, Le connaître et Le gagner est la seule vraie façon d’obtenir la vérité. Partant de là, il est évident que parmi les fidèles, seuls ceux qui connaissent Christ et L’ont gagné ont véritablement acquis la vie, connu Dieu et récolté la vie éternelle. Cela accomplit exactement ce qui est écrit dans la Bible : « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » (Jean 3:36). Croire au Fils fait sans aucun doute référence à suivre Christ incarné. Parmi les gens qui croient en Dieu, seuls ceux qui reconnaissent que Christ est la vérité, le chemin et la vie peuvent véritablement connaître Dieu, être sauvés et rendus parfaits ; eux seuls recevront les louanges de Dieu. Quiconque croit en Dieu, mais qui peut encore renier, résister ou abandonner Christ est un homme qui a la foi, mais s’oppose à Dieu et le trahit. De ce fait, il ne sera pas capable d’atteindre le salut ou la perfection. Si quelqu’un croit en Dieu, mais seulement adore Dieu aveuglément et témoigne de la Bible aveuglément tout en résistant au Christ ou en ressentant de la haine envers Lui, alors cet homme a déjà mis les pieds sur le chemin de l’antéchrist et est devenu un ennemi de Dieu. Comme il est un vrai antéchrist, cet homme sera puni et maudit par Dieu et il finira en perdition et en ruine. Pour les fidèles, il s’agit là de l’échec et de la douleur les plus graves.

Il y a de nombreuses personnes qui ne croient qu’en un Dieu vague au ciel, conformément à la Bible, mais qui ne croient pas que Dieu puisse devenir chair et qui acceptent encore moins que Christ soit Dieu incarné, qu’il soit le Sauveur de l’humanité corrompue ou qu’il soit le Dieu concret qui sauve les humains. Ces personnes ne savent pas que Christ est la vérité, le chemin et la vie ; qui plus est, elles ne sont pas capables d’atteindre la compatibilité avec le Christ. Elles sont certainement le genre de personnes qui finissent par se lasser de la vérité et ressentir de la haine envers elle. Nous pouvons tous lire dans la Bible que les grands prêtres, les scribes et les pharisiens juifs ont cru en Dieu toute leur vie, mais ont toutefois refusé d’accepter Jésus incarné, à tel point qu’ils ont même été capables de crucifier Jésus-Christ pour Le faire mourir. Par conséquent, ils sont devenus des gens qui ont résisté à Dieu et L’ont trahi et ont donc reçu Sa punition et Ses malédictions. Malgré leur foi de toute leur vie, ils furent incapables d’obtenir les bénédictions et la promesse de Dieu. Que c’était triste et lamentable ! Ainsi, que les gens aient du succès ou non dans leur foi dépend du fait qu’ils connaissent et gagnent Christ ou non. Le nœud de la question est de savoir s’ils ont accepté on non toutes les vérités exprimées par Christ et s’ils ont expérimenté on non toute l’œuvre de Dieu avec obéissance ; c’est de savoir s’ils peuvent ou non exalter Christ et témoigner de Lui jusqu’à ce qu’ils soient compatibles avec Lui. C’est la question principale qui détermine le succès ou l’échec de leur foi en Dieu. Toutefois, de nombreuses personnes ne sont pas d’accord avec cela ; elles considèrent la Bible comme étant au-dessus de tout et l’ont même utilisée pour supplanter Dieu dans leur cœur. Lorsque Dieu incarné vient œuvrer, ces gens peuvent en fait renier Christ, Le rejeter et s’opposer à Lui. Si les paroles et les actions de Christ ne correspondent pas à certaines règles de la Bible, ces gens vont même jusqu’à Le condamner, Le rejeter et L’abandonner. Plutôt que de croire en Dieu, il serait plus exact de dire qu’ils croient en la Bible. À leurs yeux, la Bible est leur Seigneur, leur Dieu. Il semble que pour eux, Dieu, le Seigneur, est dans la Bible et qu’elle Le représente. Ils croient donc que la vérité, c’est toute chose qui est en accord complet avec la Bible, tandis que toute chose qui diffère de la Bible ne peut pas être la vérité. Ils considèrent la Bible comme étant plus élevée que toute vérité ; s’écarter de la Bible serait s’écarter de la vérité, car seul ce qui est écrit dans la Bible est la vérité. Ils pensent que l’œuvre et les déclarations de Dieu sont uniquement celles qui sont indiquées dans ses pages ; ils refusent de reconnaître quoi que ce soit qu’Il aurait pu faire ou dire en dehors de la Bible. Ces gens sont pareils aux grands prêtres, scribes et pharisiens juifs qui ne reconnaissaient que la Bible, mais qui ne connaissaient pas Dieu du tout ; et ils étaient encore moins disposés à admettre l’existence de Christ incarné. Ils ont même monté la Bible et le Christ l’un contre l’autre, n’ayant absolument aucune connaissance qu’Il est la vérité, le chemin et la vie ; à la place, ils ont exalté la Bible et lui ont porté témoignage et ont cloué le Christ sur la croix, commettant ainsi le péché monstrueux de la résistance à Dieu. De cette manière, ils ont peut-être cru en Dieu, mais ils n’ont pas été sauvés ; au contraire, ils sont devenus les ennemis de Dieu et ont été destinés à recevoir Sa punition et Ses malédictions. C’est la conséquence directe des gens qui ont cru en Dieu dans la religion, qui ont été trompés et contrôlés par les grands prêtres, les scribes et les pharisiens, et ont mis les pieds sur le chemin de l’antéchrist. Cela montre que ce que le Seigneur Jésus a dit est vrai : « Si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse ». De tels hommes ne peuvent certainement pas être sauvés ou amenés à la perfection.

La Bible contient une parole qui représente le mieux l’essence de Christ. C’est ce que le Seigneur Jésus a dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6). Avec ces mots, le Seigneur Jésus a touché juste et a révélé le plus grand mystère de la foi en Dieu : le fait que ce n’est qu’en connaissant Christ et en gagnant Christ que les gens peuvent atteindre le salut. C’est parce que c’est uniquement lorsque Dieu S’incarne dans le Christ qu’Il peut entièrement sauver l’humanité. Christ est la seule porte par laquelle Ses brebis peuvent entrer dans le royaume des cieux, et seul Christ incarné est le Dieu concret qui peut apporter le salut aux humains. S’ils croient en Dieu, alors, ce n’est qu’en acceptant et en suivant Christ qu’ils peuvent mettre les pieds sur le chemin du salut et de la perfection. C’est la seule façon dont ils peuvent devenir ceux qui font la volonté du Père céleste et ensuite entrer dans le royaume des cieux. À partir de cela, on peut voir que les croyants en Dieu doivent accepter et obéir à Christ incarné avant qu’ils ne puissent être sauvés et amenés à la perfection pour recevoir les louanges de Dieu. C’est ainsi que Dieu a prédestiné les gens à croire en Lui et à atteindre le salut. Ainsi, la question de savoir si les gens qui croient en Dieu connaissent Christ et ont gagné Christ est vraiment de la plus grande importance et a une influence directe sur leurs destination et résultat.

Lorsque l’on se souvient de l’œuvre que le Seigneur Jésus a accomplie lorsqu’Il est venu sur terre pour débuter l’ère de la Grâce, nous pouvons voir qu’aucun des croyants dans la religion ne Le connaissait ni Le suivait. C’était particulièrement vrai des grands prêtres, des scribes et des pharisiens du judaïsme, qui ont tous refusé de reconnaître Christ ou de L’accepter. De plus, ces gens ont renié, jugé et condamné le Seigneur Jésus, conformément à ce qui était écrit dans la Bible. Ils L’ont même crucifié, commettant ainsi le péché infernal de résister à Dieu et devenant les archétypes des personnes qui, au cours des deux mille dernières années, croient en Dieu et pourtant Lui résistent et Le trahissent, et qui ont dû par conséquent souffrir la punition et les malédictions de Dieu. En fait, dès le début, alors qu’Il prêchait, le Seigneur Jésus avait déjà perçu le fait réel que le monde religieux résistait essentiellement à Dieu et, avec une grande exactitude, Il a directement exposé la racine et l’essence de la résistance des pharisiens à Dieu : « et sa parole ne demeure point en vous, parce que vous ne croyez pas à celui qu’il a envoyé. Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! » (Jean 5:38-40). Les paroles du Seigneur Jésus ont révélé la vérité et l’essence d’une communauté religieuse qui croyait en Dieu et pourtant résistait à Dieu. Simultanément, elles ont mis en lumière l’essence de la relation entre la Bible et Christ. Indubitablement, il s’agit d’un très grand salut pour les gens qui croient en Dieu. Toutefois, dans la communauté religieuse actuelle, la plupart des gens continuent à croire en la Bible, à l’adorer et à en témoigner, aveuglément, la plaçant sur un piédestal au-dessus de Christ et des témoignages de Christ. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne les guides religieux et les pasteurs qui, comme les pharisiens l’ont fait, continuent de juger, condamner et blasphémer Christ incarné dans les derniers jours, conformément à la Bible, malgré la vérité qu’Il exprime. Leurs actions ont mené à la tragédie finale de la seconde crucifixion de Christ et ont suscité la colère de Dieu il y a longtemps. La conséquence est désastreuse, car Dieu Tout-Puissant avait prévenu dès le départ : « malheur à ceux qui crucifient Dieu. » Il est par conséquent complètement nécessaire d’établir un lien clair entre la Bible et Christ afin que tout le monde puisse traiter la Bible correctement, accepter Christ et obéir à Son œuvre pour obtenir l’approbation de Dieu.

Les déclarations et les explications de Dieu sur la Bible sont essentielles dans la lecture que les gens font de la Bible

En ce qui concerne les Écritures, le Seigneur Jésus a dit jadis : « ce sont elles qui rendent témoignage de moi. » Ici, la parole de Dieu a été prononcée avec une grande clarté ; la Bible n’est qu’une compilation de témoignages Le concernant. Nous comprenons tous que la Bible est le récit authentique des deux premières étapes de l’œuvre de Dieu. En d’autres mots, elle est le témoignage des deux premières étapes de l’œuvre de Dieu, qui concluent la direction et la rédemption de l’humanité après la création des cieux et de la terre et de toutes choses, ainsi que de l’humanité. En lisant la Bible, tout le monde peut voir comment Dieu a guidé les humains dans l’ère de la Loi et leur a enseigné à vivre devant Lui et à L’adorer. Nous pouvons également voir comment Dieu a racheté l’humanité dans l’ère de la Grâce et lui a pardonné tous ses péchés passés, lui confiant la paix, la joie et toutes sortes de grâces. Non seulement les gens peuvent voir que Dieu a créé l’humanité, mais qu’Il l’a également constamment guidée puis l’a rachetée. Entre-temps, Dieu a également subvenu aux besoins de l’humanité et l’a protégée. De plus, nous pouvons lire dans les prophéties bibliques que dans les derniers jours, les paroles de Dieu brûleront comme le feu pour juger et purifier Son peuple. Ces dernières sauveront l’humanité de tous les péchés et nous aideront à échapper à la sombre influence de Satan afin que nous puissions complètement retourner à Dieu et, en fin de compte, hériter Ses bénédictions et Sa promesse. C’est ce que Dieu voulait dire lorsqu’Il a dit : « ce sont elles qui rendent témoignage de moi. » C’est pourquoi quiconque a lu la Bible consciencieusement peut voir certaines des actions de Dieu et reconnaître Son existence et l’omnipotence et la sagesse avec lesquelles Il a créé, domine et contrôle tout ce qui se trouve au ciel et sur la terre. La Bible est donc très signifiante pour la foi des gens en Dieu, leur connaissance de Dieu et leur chemin de la foi, le bon chemin de la vie. Quiconque croit sincèrement en Dieu et aime la vérité peut trouver un objectif et une direction dans la vie en lisant la Bible, et apprendre à croire en Lui, à se fier à Lui, à Lui obéir et à L’adorer. Ce sont là autant d’effets du témoignage que porte la Bible à Dieu ; c’est un fait indéniable. Toutefois, le Seigneur Jésus a exposé un point encore plus important lorsqu’Il a dit : « Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle » « Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! » Ces mots sont si importants ! Parce que si les gens qui croient en Dieu souhaitent obtenir la vérité et la vie, ne se fier qu’aux témoignages de la Bible ne suffit pas ; ils doivent également venir à Christ pour gagner la vérité et la vie. C’est dû au fait que Lui seul peut exprimer la vérité, racheter l’humanité et sauver l’humanité. Dieu est Celui qui nous donne la vie. La Bible ne peut pas prendre la place de Son pouvoir, encore moins la place de l’œuvre du Saint-Esprit, et elle ne peut pas conférer la vie aux humains au nom de Dieu. Ce n’est qu’en acceptant et en obéissant à Christ que nous pouvons obtenir l’œuvre du Saint-Esprit et gagner la vérité et la vie. Si les gens ne croient qu’en la Bible sans accepter le Dieu concret incarné, alors ils ne seront pas gagner la vie parce que la Bible n’est pas Dieu ; elle est seulement un témoignage de l’œuvre de Dieu. En croyant en Dieu, nous devrions comprendre que Son œuvre de salut de l’humanité compte des étapes ; trois étapes d’œuvre sont obligatoires pour sauver complètement l’humanité de l’influence de Satan, pour qu’elle puisse véritablement retourner à Dieu et être gagnée par Lui. C’est pourquoi chaque étape de l’œuvre de Dieu que les humains expérimentent leur apporte une partie de Son salut. Ce n’est qu’en suivant de près le rythme de l’œuvre du Saint-Esprit et en vivant le jugement et le châtiment de Dieu dans les derniers jours que nous pouvons recevoir le vaste et plein salut de Dieu. Par exemple, dans leur croyance en l’Éternel, les Israélites pouvaient uniquement profiter de la promesse de Dieu durant l’ère de la Loi. S’ils n’acceptaient pas le salut de Jésus-Christ, leurs péchés ne pouvaient pas leur être pardonnés et ils pouvaient encore moins profiter de la paix, de la joie et de l’abondance de grâces accordées par Dieu ; c’est un fait. Si les gens n’acceptent la rédemption du Seigneur Jésus que pour être pardonnés de leurs péchés, ainsi que pour les nombreuses grâces accordées par Dieu, mais qu’ils n’acceptent pas Son œuvre de jugement et de châtiment dans les derniers jours, ils ne peuvent pas obtenir la vérité ou la vie, ils ne pourront pas non plus atteindre une transformation dans leur tempérament de vie. Ainsi, ils ne seront pas qualifiés pour hériter les promesses de Dieu et entrer dans le royaume des cieux. Chaque étape de l’œuvre de Dieu porte son propre fruit. L’œuvre de Dieu se construit une étape à la fois, et ces étapes se complètent les unes les autres ; pas une seule ne peut être ignorée. Elles mènent progressivement à la perfection. Si quelqu’un devait ne pas accepter une des étapes de l’œuvre de Dieu, cette personne ne pourrait obtenir qu’une partie de Son salut, pas la totalité. Cela également est un fait. Si les gens croient uniquement en la Bible sans accepter Christ des derniers jours, ils se mettront à résister à Dieu et à Le trahir. En conséquence, ils auront perdu le complément intégral du salut final de Dieu. En d’autres termes, les gens qui ne croient qu’au Seigneur Jésus et qui n’acceptent pas le salut qu’apporte Son retour — Dieu Tout-Puissant — dans les derniers jours, leur foi sera ruinée en plein milieu et sera réduite à néant. Que ce serait dommage ! Combien regrettable ! Par conséquent, ne pas accepter Christ incarné mène à être incapable d’obtenir la vie. En ne croyant qu’en la Bible, les gens ne peuvent pas être sauvés ni obtenir la vie et ne seront jamais capables de connaître Dieu, parce que la Bible n’est pas Dieu ; elle est seulement le témoignage de Dieu. Ainsi, si les gens croient uniquement en la Bible sans accepter Christ, ils ne peuvent pas recevoir l’œuvre du Saint-Esprit. En conséquence, ils ne peuvent pas être sauvés par Dieu ; ils peuvent seulement être éliminés par Lui. C’est certain, sans l’ombre d’un doute. C’est un fait que l’on peut voir en lisant la Bible. De plus, c’est également la cause principale pour laquelle les guides religieux et les pasteurs croient en Dieu et pourtant Lui résistent, ce qui mène à l’échec de leur foi. Voyons maintenant ce que Dieu Tout-Puissant a dit de la Bible et nous serons en mesure de comprendre la volonté de Dieu :

« Depuis le temps où il y a la Bible, la foi des gens au Seigneur a été la foi dans la Bible. Au lieu de dire que les gens croient au Seigneur, il vaut mieux dire qu’ils croient dans la Bible ; au lieu de dire qu’ils ont commencé à lire la Bible, il vaut mieux dire qu’ils ont commencé à croire dans la Bible ; et au lieu de dire qu’ils sont revenus devant le Seigneur, il vaut mieux dire qu’ils sont revenus devant la Bible. Ainsi, les gens révèrent la Bible comme si elle était Dieu, comme si elle était leur vie, et perdre la Bible serait la même chose que de perdre leur vie. Les gens révèrent la Bible autant qu’ils révèrent Dieu. Il y en a même qui la considèrent comme supérieure à Dieu. Si les gens n’ont pas l’œuvre du Saint-Esprit, s’ils ne peuvent pas sentir la présence de Dieu, ils peuvent continuer à vivre, mais dès qu’ils perdent la Bible ou ces chapitres et passages célèbres de la Bible, c’est comme s’ils perdaient leur vie. »

« Beaucoup de gens croient que comprendre et interpréter de la Bible équivaut à trouver le vrai chemin, mais, est-ce vraiment si simple en fait ? Personne ne connait la réalité de la Bible : elle n’est rien de plus qu’un document historique de l’œuvre de Dieu et un témoignage des deux étapes précédentes de l’œuvre de Dieu. Elle n’offre aucune compréhension des objectifs de l’œuvre de Dieu. Quiconque a lu la Bible sait qu’elle documente les deux étapes de l’œuvre de Dieu pendant l’ère de la Loi et de l’ère de la Grâce. L’Ancien Testament raconte l’histoire d’Israël et de l’œuvre de l’Éternel depuis la création jusqu’à la fin de l’ère de la Loi. Le Nouveau Testament raconte le travail de Jésus sur la terre — le contenu des quatre évangiles — et le travail de Paul. Ne sont-ils pas des documents historiques ? »

« La Bible n’est pas uniquement un rapport des paroles personnellement prononcées par Dieu. La Bible documente simplement les deux étapes précédentes de l’œuvre de Dieu, dont une partie rapporte les prévisions des prophètes et une partie comprend les expériences et les connaissances des gens utilisés par Dieu dans les ères. Les expériences humaines sont entachées d’opinions et de connaissances humaines, ce qui est inévitable. Beaucoup des livres de la Bible incluent des conceptions humaines, des préjugés humains et des interprétations humaines absurdes. Bien sûr, la plupart des mots viennent de l’éclairage et de l’illumination du Saint-Esprit et ils présentent des interprétations justes, mais on ne peut pas dire qu’ils sont une expression tout à fait exacte de la vérité. Leurs points de vue sur certaines choses ne sont rien de plus que la connaissance de l’expérience personnelle ou l’éclairage du Saint-Esprit. Les prédictions des prophètes ont été personnellement révélées par Dieu : les prophéties d’Ésaïe, de Daniel, d’Esdras, de Jérémie et d’Ézéchiel sont venues de l’instruction directe du Saint-Esprit. Ces gens étaient des voyants. Ils avaient reçu l’Esprit de la prophétie. Tous étaient des prophètes de l’Ancien Testament. Durant l’ère de la Loi, ces gens que l’Éternel inspirait, ont proclamé de nombreuses prophéties directement révélées par l’Éternel. »

« Aujourd’hui, les gens croient que la Bible est Dieu et que Dieu est la Bible. Ainsi, ils croient aussi que toutes les paroles de la Bible sont les seules paroles de Dieu et qu’elles ont toutes été prononcées par Dieu. Ceux qui croient en Dieu pensent même que les soixante-six livres de l’Ancien et du Nouveau Testament, bien qu’écrits par des hommes, furent dictés sous l’inspiration de Dieu et qu’ils sont une archive des déclarations du Saint-Esprit. Cela est une interprétation erronée des gens et n’est pas complètement en accord avec les faits. En fait, à l’exception des livres de la prophétie, la plus grande partie de l’Ancien Testament est un document historique. Certaines des épîtres du Nouveau Testament proviennent de l’expérience des gens et certaines viennent de l’éclairage du Saint-Esprit ; les épîtres pauliniennes, par exemple, sont nées du travail d’un homme, elles sont toutes le résultat de l’éclairage du Saint-Esprit et elles ont été écrites pour les Églises. Elles étaient des paroles d’exhortation et d’encouragement pour les frères et sœurs des Églises. Elles ne sont pas des paroles prononcées par le Saint-Esprit. Paul ne pouvait pas parler au nom du Saint-Esprit. Il n’était pas un prophète, encore moins avait-t-il des visions. Ses épîtres furent écrites pour les Églises d’Éphèse, de Philadelphie, de Galatie, et pour d’autres Églises. […] Si tu dis que ses épîtres sont les paroles du Saint-Esprit, alors tu es absurde et tu blasphèmes ! Les épîtres de Paul et les autres épîtres du Nouveau Testament sont l’équivalent des mémoires des personnages spirituels les plus récents. Ils sont sur un pied d’égalité avec les livres de Watchman Nee ou les expériences de Lawrence et ainsi de suite. La seule différence est que les livres des personnages spirituels récents ne sont pas compilés dans le Nouveau Testament, mais la substance de ces gens est la même : ils sont des gens qui ont été utilisés par le Saint-Esprit au cours d’une certaine période et ils ne pouvaient pas représenter Dieu directement. »

« Tout ce qui est rapporté dans la Bible est limité et ne peut pas représenter toute l’œuvre de Dieu. Les quatre Évangiles ont moins d’une centaine de chapitres au total qui racontent un nombre limité d’évènements, tels que Jésus maudissant le figuier, Pierre reniant Jésus trois fois, Jésus apparaissant aux disciples après Sa crucifixion et Sa résurrection, l’enseignement sur le jeûne, la prière, le divorce. Ils rapportent aussi la naissance et la généalogie de Jésus, ainsi que le choix des disciples par Jésus, etc. Il n’y a que quelques écrits, mais les hommes les valorisent comme des trésors, les comparant même avec l’œuvre d’aujourd’hui. Ils croient même que Jésus ne fit autant que durant le temps après Sa naissance. C’est comme s’ils croient que Dieu ne peut qu’en faire autant, qu’il ne peut pas y avoir plus de travail. N’est-ce pas ridicule ? »

Les extraits des paroles de Dieu ci-dessus sont les déclarations et les explications de Dieu sur la Bible et ils reflètent en tout point Sa volonté. Bien évidemment, les hommes corrompus ne sont pas dignes de juger la Bible, seuls Dieu incarné et le Saint-Esprit ont cette légitimité car la Bible est le fruit de l’apparition et des paroles du Christ, ainsi que de l’œuvre du Saint-Esprit. Il s’agit là de l’authentique recueil de l’œuvre de Dieu. Le Seigneur Jésus a mis un point final à la Bible pendant l’ère de la Grâce, mais Dieu Tout-Puissant est maintenant de retour et Il a donné plus de détails sur la Bible. Les paroles du Seigneur Jésus et de Dieu Tout-Puissant nous ont permis de clarifier les quatre points suivants dans la Bible :

1. La Bible consigne les deux premières étapes accomplies par Dieu. Elle témoigne de l’action de Dieu guidant les hommes, les nourrissant et les rachetant après avoir créé les cieux, la terre, toutes choses et les hommes. La Bible est donc un témoignage à Dieu.

2. Hormis les prophéties, l’Ancien Testament est un recueil essentiellement historique tandis que la plupart des livres du Nouveau Testament relatent les expériences et la compréhension des hommes. Même si elles sont éclairées par le Saint-Esprit, ce ne sont pas les paroles du Saint-Esprit, on ne peut donc pas les mettre au même niveau que celles de Dieu.

3. La Bible ne fait que retracer les deux étapes de l’œuvre de Dieu et ne recouvre pas l’ensemble de Son œuvre pour le salut des hommes. Les paroles de Dieu consignées dans la Bible sont très limitées ; seules quelques petites allusions au tempérament de vie de Dieu y sont révélées, mais elles ne représentent en aucun cas l’ensemble de Son tempérament de vie.

4. Les propos consignés dans la Bible sont limités parce que l’œuvre de Dieu dans les derniers jours n’avait pas encore été accomplie et Dieu avait encore bien des paroles à prononcer dans les derniers jours, et surtout, Dieu allait encore prononcer d’autres paroles pour conduire les hommes au cours du règne millénaire.

Il y a une autre question fondamentale qu’on pourrait soulever et qui concerne le rapport entre la Bible et les paroles de Dieu, à savoir que la Bible a été rédigée et compilée par des hommes qui, de génération en génération, ont servi Dieu, et l’Ancien et le Nouveau Testament n’ont été achevés qu’après l’accomplissement de l’œuvre de la rédemption durant l’ère de la Grâce. Il y a d’abord eu l’Ancien Testament, puis le Nouveau Testament. Tout au long de l’ensemble du processus de compilation de la Bible, il n’y a eu aucune indication faite par Dieu parce que ce devoir était accompli par des hommes qui étaient au service de Dieu. Pendant l’ère de la Loi, Dieu n’a jamais donné d’instructions pour rédiger les Écritures et, durant l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus n’a jamais demandé à personne de le faire non plus, pas plus que le Saint-Esprit. Si ça avait été le cas, ça figurerait certainement dans la préface de la Bible. La Bible a été rédigée dans le seul but de perpétuer l’œuvre de Dieu, et bien sûr, elle avait pour dessein de répondre aux besoins des élus de Dieu. Il n’y a rien de mal à ça. Au cours des derniers millénaires, la Bible a joué un rôle important pour les hommes dans leur recherche du vrai chemin, dans leur foi en Dieu et dans leur expérience de l’œuvre de Dieu. Seuls quelques dirigeants religieux interprètent délibérément la Bible de travers pour préserver leur propre position sociale et leur nom. Ils utilisent même la Bible pour condamner le Christ et Lui résister, en commettant l’odieux péché de crucifier le Seigneur Jésus. Ils induisent les gens en erreur et les embrouillent, et s’entêtent à présenter les paroles des hommes dans la Bible comme si elles étaient les paroles de Dieu. En mettant l’accent sur les paroles des hommes, ils diluent les paroles de Dieu. Ça équivaut à remplacer subrepticement les paroles de Dieu par les paroles de l’homme. Ça a conduit au désordre et a eu un impact négatif, avec pour conséquence cette confusion entre les nombreuses paroles des hommes et celles de Dieu. Voilà une leçon amère que tous les croyants devraient bien comprendre et assimiler. C’est pourquoi il faut savoir clairement distinguer les paroles de Dieu des paroles des hommes lorsqu’on lit la Bible ; on doit se focaliser sur les paroles de Dieu qui nous sustentent et étanchent notre soif, et chercher à les accepter comme notre vie. On doit également clairement différencier les paroles de Dieu et celles des hommes afin de considérer les paroles des hommes de manière appropriée. Cette méthode est la seule qui puisse nous permettre de comprendre Dieu et d’entrer dans la vie.

En ce qui concerne les auteurs de la Bible et sa rédaction, Dieu Tout-Puissant a clairement affirmé : « En fait, ce n’est qu’un document humain. L’Éternel ne l’a pas nommé personnellement ni n’a guidé Sa création personnellement. En d’autres termes, Dieu n’est pas l’auteur de ce livre. Les hommes le sont. La “sainte” Bible est seulement le titre respectueux que l’homme lui a donné. Ce titre n’est pas la conclusion d’une discussion entre l’Éternel et Jésus. Il n’est rien de plus qu’une idée humaine, car ce livre n’a pas été écrit par l’Éternel, encore moins par Jésus. Plutôt, il contient les rapports des nombreux anciens prophètes, des apôtres et des visionnaires, qui ont été compilés par les générations suivantes dans un livre d’écrits anciens. Pour les gens, ce livre semble particulièrement saint, un livre qui contient de nombreux mystères insondables et profonds que les générations suivantes doivent comprendre. » On dispose maintenant des paroles explicites de Dieu sur lesquelles s’appuyer, et on a une bonne compréhension de ce livre mystérieux qu’est la Bible. La Bible retrace les deux premières étapes de l’œuvre de Dieu, c’est un simple témoignage en faveur de Dieu, on ne peut donc pas la considérer comme Dieu Lui-même, et la Bible ne peut pas se substituer à Dieu. On ne peut en particulier pas s’en servir pour la substituer aux paroles et à l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Dans la foi que les hommes ont en Dieu, on doit accepter Son œuvre dans les derniers jours, et on doit exalter le Christ et Lui rendre témoignage pour être en accord avec Lui. C’est par ce seul chemin que les hommes obtiendront le salut et seront rendus parfaits. La valeur de la Bible se trouve complètement dans son récit des deux premières étapes de l’œuvre de Dieu. Si les gens sont capables d’y lire les déclarations et les actes de Dieu et s’ils peuvent avoir la foi et la connaissance de l’omnipotence et de la sagesse avec lesquelles Il a tout créé et règne sur tout, cela aura une importance capitale pour que les gens puissent connaître, suivre et adorer Dieu. Pour cette raison, la Bible est simplement un témoignage de l’œuvre de Dieu et elle peut aider les croyants à établir une fondation. Bien sûr, il s’agit également d’un livre à lire absolument pour quiconque croit en Dieu. La Bible peut aider les gens à comprendre et à reconnaître les deux premières étapes de l’œuvre de Dieu de sauver l’humanité et elle est extrêmement bénéfique à leur compréhension de la vérité et à leur entrée dans la vie. Toutefois, elle ne peut pas prendre la place de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, encore moins de Ses déclarations actuelles ; elle peut uniquement nous aider à comprendre les deux premières étapes de l’œuvre de Dieu et à connaître Son tempérament, Son omnipotence et Sa sagesse. C’est la seule façon d’envisager la Bible qui est selon le cœur de Dieu, et je pense que c’était l’intention commune de chacun des auteurs et compilateurs de la Bible.

Les paroles de Dieu Tout-Puissant nous permettent de mieux comprendre et d’y voir plus clair. On peut s’appuyer sur les paroles de Dieu pour appréhender correctement la Bible et l’utiliser avec précision. La Bible n’est rien d’autre que le recueil de l’œuvre passée de Dieu, pas celui de Son œuvre dans les derniers jours, donc notre foi en Dieu doit suivre le rythme de l’œuvre de Dieu ; on doit accepter ce que Dieu dit dans les derniers jours et y obéir pour être en mesure d’être gagné par l’œuvre du Saint-Esprit et d’être rendu parfait. C’est un principe auquel on doit adhérer dans sa foi. Quand le Seigneur Jésus a accompli l’œuvre de la rédemption pendant l’ère de la Grâce, cela n’avait plus de sens d’adhérer aux lois de l’Ancien Testament, et ce n’était pas ce que Jésus avait commandé. Maintenant que l’ère du Règne est venue, que Dieu Tout-Puissant est de retour et que le jugement a débuté dans la maison du Seigneur, si les gens continuent à s’attarder à l’ère de la Grâce et se contentent d’observer les lois et les commandements de la Bible que Dieu a promulgués lors des deux précédentes étapes de Son œuvre, il n’y aura pour eux aucun moyen d’obtenir le salut et la perfection qui sont l’œuvre du Saint-Esprit. Il est certain qu’ils seront éliminés. Si les gens n’acceptent pas le jugement et le châtiment de Dieu dans les derniers jours, ils seront incapables de se défaire de leur tempérament corrompu et de se libérer des liens et des entraves de la sombre influence de Satan, et ils seront en particulier incapables de parvenir à une transformation de leur tempérament de vie, il n’y aura donc aucun moyen pour eux d’obtenir le salut. De cette façon, comment pourraient-ils devenir ceux qui suivent la volonté de Dieu et entrent dans le royaume des cieux ? Voilà pourquoi, dans sa foi, on doit suivre le rythme de l’œuvre de Dieu, et on doit connaître les paroles et l’œuvre actuelles de Dieu. C’est la seule façon d’être sauvé et parfait par l’œuvre du Saint-Esprit, et la seule façon d’être reconnu par Dieu et d’obtenir Son approbation. Les gens qui suivent leur propre volonté dans leur foi, ou qui se contentent d’adorer la Bible ou de lui vouer une foi aveugle tout en refusant d’accepter le Christ dans les derniers jours, verront leur foi sombrer dans l’hétérodoxie. Ça revient à suivre son propre chemin, à suivre le chemin d’antéchrist des pharisiens. C’est la seule chose qui contrevienne vraiment à la Bible, et c’est aussi en totale contradiction avec la volonté de Dieu. Si les gens continuent à s’entêter avec cette foi erronée jusqu’au bout, non seulement ils iront à l’encontre de la Bible, mais ils finiront aussi dans la destruction et la perdition. La Bible fait état du rejet du Christ par les principaux sacrificateurs, les scribes et les pharisiens, de leur haine et de leur résistance à Son encontre, du fait qu’ils aient cloué le Seigneur Jésus sur la croix, ainsi que de la malédiction et de la punition que Dieu leur a infligées. Ça montre qu’ils ont choisi le mauvais chemin, il ne pouvait y avoir pour eux d’autre issue que de subir la punition et la damnation de Dieu. Quel enseignement les hommes tirent-ils vraiment du fait que cet épisode douloureux soit consigné dans la Bible ? Ils apprennent que dans la foi, il faut accepter le Christ et que ceux qui s’en tiennent à la Bible ont tort. Ceux qui acceptent le Christ et obéissent à Son œuvre même s’ils n’ont pas lu la Bible peuvent aussi être sauvés. Si on se contente de croire en la Bible et de lui être fidèle sans accepter le Christ, il n’y aura aucun moyen d’accéder au salut de Dieu. Ceci tient au fait que la Bible ne peut pas se substituer à l’apparition de Dieu et à Son œuvre pour sauver les hommes ; il n’y a que l’apparition de Dieu et Son œuvre qui puissent les sauver. Si la Bible était en mesure de sauver les hommes, le Seigneur Jésus n’aurait pas dit : « Je viens bientôt. » C’est un fait avéré. Donc lorsque les gens assimilent la Bible à Dieu, ils commettent le péché de limiter Dieu et de blasphémer contre Lui. Remplacer l’œuvre de Dieu par la Bible revient à Le renier et à Le trahir, parce que les paroles de Dieu rapportées dans la Bible sont très limitées. En réalité, les paroles de Dieu représentent environ dix pour cent du volume total de la Bible. L’essentiel de la Bible documente l’œuvre de Dieu et rapporte les témoignages et expériences des disciples. Est-il possible que Dieu dans sa totalité soit représenté par cent mille mots en tout et pour tout ? On peut dire que les paroles de Dieu dans la Bible ne représentent pas plus du millionième ou du milliardième de l’existence de Dieu. La Bible n’est rien d’autre qu’une goutte dans l’océan de l’existence de Dieu. Ainsi, remplacer Dieu par la Bible est une véritable profanation de Dieu. Cette affirmation est loin d’être exagérée.

Tous ceux qui vénèrent et adorent aveuglément la Bible tout en niant le Christ prennent le chemin des antéchrists

La majorité des dirigeants et des pasteurs du monde religieux s’entêtent à vénérer et à adorer la Bible tout en niant, en condamnant et en abandonnant le Christ, ce qui conduit à rejouer la tragédie de la crucifixion de Dieu incarné. C’est une grave offense au tempérament de Dieu et ils seront punis par Dieu. Ils ont perdu il y a bien longtemps l’œuvre du Saint-Esprit, et n’attendent que le Jour du Jugement de Dieu. Il y a trois principales erreurs dans la façon dont le monde religieux utilise la Bible pour résister à Dieu et condamner le Christ.

1. La Bible dans son ensemble est constituée des révélations de Dieu et elle vient entièrement de Lui, donc tout en elle est parole de Dieu.

2. Il n’y a pas d’autres paroles de Dieu en dehors de la Bible, donc tout ce qui va à l’encontre de la Bible ou dépasse de son cadre est hérésie et mensonge.

3. Seul ce qui est en accord avec la Bible est le vrai chemin, donc dès lors qu’on a une bonne connaissance de la Bible et qu’on lui reste fidèle, on ne peut pas être dans l’erreur et on sera sauvé.

Ces trois grands points de vue du monde religieux peuvent paraître justes, mais si on y regarde de plus près, on constate qu’ils posent de graves problèmes. Il n’y a absolument rien dans les paroles de Dieu qui vienne les étayer, et ce n’est pas non plus l’illumination du Saint-Esprit qui en est à l’origine. Ce sont toutes des idées et des représentations humaines, donc des affirmations spécieuses et fallacieuses. Disséquons à présent la nature de ces trois grands points de vue erronés.

1. La Bible dans son ensemble est constituée des révélations de Dieu et elle vient entièrement de Lui, donc tout en elle est parole de Dieu.

Comme dans les épîtres, Paul a jadis déclaré que toute écriture est inspirée de Dieu, ensuite, les cercles religieux ont commencé à délimiter tout ce qui était écrit dans la Bible comme étant inspirée de Dieu et comme étant les paroles de Dieu. Ce que Paul a dit n’avait aucune base, parce que Dieu n’avait jamais témoigné de la Bible de cette façon, et le Seigneur Jésus n’a jamais dit non plus que la Bible était inspirée de Dieu et qu’elle était entièrement la parole de Dieu. Le témoignage de Paul en faveur de la Bible était simplement fondé sur sa connaissance personnelle de celle-ci ; il ne parlait pas du tout au nom de Dieu. Seuls le Saint-Esprit et Dieu incarné connaissent le fond de l’histoire de ce qu’est la Bible, et les humains de la création n’ont pas été capables de la comprendre entièrement. C’est un fait. Le Seigneur Jésus a simplement dit que la Bible est le témoignage de Dieu ; Il n’a pas dit qu’elle était intégralement inspirée par Dieu et qu’elle était la parole de Dieu. Le Saint-Esprit non plus n’a jamais porté un tel témoignage de la Bible à quiconque. Ce que Paul a dit n’était donc pas fondé. Il ne parlait pas au nom de Dieu, et encore moins pour le Saint-Esprit. Tout ce que contient la Bible est des écrits relatant des événements réels et des témoignages d’expériences en lien avec l’œuvre de Dieu, rédigés par des personnes qui L’ont servi. Aucun des chapitres n’a été écrit par Dieu Lui-même ; leurs auteurs communiquent tout simplement la parole de Dieu ou décrivent leurs propres expériences et compréhension, éclairés par l’illumination du Saint-Esprit afin de porter témoignage du nom et de l’œuvre de Dieu. C’est un fait. Bien que les récits et les épîtres écrits par les apôtres aient été éclairés par le Saint-Esprit, ils ne représentent pas la parole de Dieu, parce que le Saint-Esprit illumine, éclaire et guide chaque personne en fonction de sa condition personnelle pour qu’elle puisse comprendre la vérité et atteindre la connaissance de Dieu. C’est l’effet de l’œuvre du Saint-Esprit. Cet éclairage et cette illumination apportés par l’œuvre du Saint-Esprit ne sont donc pas l’équivalent de la parole de Dieu ; les déclarations de Dieu représentent le tempérament de vie de Dieu et portent toutes l’essence de vérité de Son tempérament de vie. Aucune parole prononcée par Dieu ne peut jamais être entièrement expérimentée par les humains parce que Ses déclarations contiennent trop d’essence de vérité pour que nous puissions les manifester au sein de l’expérience limitée d’une seule vie. C’est pour cela que peu importe à quel point les gens comprennent la vérité ou connaissent Dieu, ils ne seront jamais en mesure d’exprimer Sa parole. Apparemment, l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit donnent simplement aux humains une certaine lumière et certaines orientations avec lesquelles ils peuvent comprendre la vérité ; quelle que soit la profondeur de leurs expériences et de leurs témoignages, ceux-ci ne devraient même pas être mentionnés dans le même souffle que les déclarations de Dieu. Étant donné que l’essence des humains et l’essence de Dieu sont aussi différentes que le jour et la nuit, les humains ne seront jamais capables d’exprimer la parole de Dieu ; seul Christ, doté de l’essence de la divinité de Dieu, peut le faire. Les prophètes peuvent simplement relayer la parole de Dieu ; même les gens utilisés par le Saint-Esprit ne peuvent parler que de leurs propres expériences et de ce dont ils ont eux-mêmes été les témoins. Les humains ne peuvent que s’exprimer en fonction de leur propre essence ; leur vécu détermine ensuite leurs témoignages. Dieu possède l’essence de la divinité, Il exprime donc naturellement la parole de Dieu ; nous, les humains, avons notre essence d’humanité, ce que nous exprimons est donc naturellement basé sur nos expériences et sur ce dont nous avons été les témoins. Cela étant, outre les parties qui sont les paroles de Dieu transmises par les humains, il ne fait aucun doute que le reste est des récits des expériences et de la compréhension humaines. Même si ces dernières peuvent être en accord avec la vérité, elles ne peuvent absolument pas être comparées à la parole de Dieu, car l’essence de l’unité est bien loin de l’essence de Dieu. C’est pourquoi, pendant la lecture de la Bible, nous devrions faire une distinction claire entre les parties qui contiennent les paroles de Dieu et celles prononcées par des humains. Ce n’est que de cette manière que nous pouvons traiter la Bible de façon responsable et d’une manière conforme à la volonté de Dieu. De plus, lorsque la communauté religieuse prétend que tout ce qui est écrit dans la Bible est la parole de Dieu, cela n’est pas en accord avec les faits historiques de l’époque. Par exemple, dans l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus n’a jamais porté témoignage pour dire que les lettres et les témoignages écrits par les apôtres sont l’inspiration de Dieu. De plus, les apôtres eux-mêmes n’ont jamais dit non plus que ce qu’ils ont écrit était inspiré de Dieu ; ils n’auraient jamais non plus osé prétendre que c’était la parole réelle de Dieu. Les épîtres envoyées aux églises à l’époque étaient toutes considérées comme des lettres écrites par les frères apostoliques ; absolument personne ne disait qu’il s’agissait de la parole de Dieu inspirée de Dieu. C’était la vérité à l’époque. N’est-ce plus la vérité aujourd’hui ? Aujourd’hui, dans les derniers jours, les gens qui soutiennent que les épîtres sont la parole de Dieu vont à l’encontre des faits historiques ! Dans l’ère de la Loi, les serviteurs et les prophètes de Dieu n’ont pas dit non plus que leurs paroles étaient l’inspiration de Dieu ni qu’elles étaient la parole de Dieu. Quant aux livres qu’ils ont écrits, les Israélites de l’époque les auraient certainement considérés comme ayant été écrits par les serviteurs ou les prophètes de Dieu. Outre ces paroles de Dieu qu’ils transmettaient, le reste pourrait être catégorisé comme des récits de l’œuvre de Dieu. Si les Israélites n’ont jamais témoigné que les livres écrits par ces serviteurs et prophètes étaient tous une inspiration et des déclarations de Dieu, alors comment des humains vivants 2000 ans plus tard peuvent-ils aller à l’encontre de la réalité historique de cette époque ? Comment des gens peuvent-ils manifestement soutenir que les paroles de la Bible écrites par les humains soient en fait la parole de Dieu ? Ce n’est pas conforme aux faits historiques ! La superstition et l’idolâtrie avec lesquelles les gens des derniers jours considèrent la Bible sont entièrement inventées à partir de conceptions et d’imaginations humaines ; elles n’ont absolument aucune base dans la parole de Dieu. Cette pratique de la communauté religieuse qui consiste à suivre aveuglément la Bible est trompeuse et va à l’encontre de Dieu. C’est ainsi que la force de l’antéchrist trompe les gens et les abasourdit dans la superstition et la fausse adoration de la Bible. Ceci a déjà provoqué la formation d’une multitude de groupes religieux, plongeant ainsi la vie de l’Église et l’entrée des gens dans la vie dans le chaos et causant de nombreux effets négatifs. Sur ce point, les gens devraient tous réfléchir sur eux-mêmes, reconnaître ce qui se passe et chercher la vérité afin de résoudre ce problème et d’éviter de s’écarter du droit chemin.

2. Il n’y a pas d’autres paroles de Dieu en dehors de la Bible, donc tout ce qui va à l’encontre de la Bible ou dépasse de son cadre est hérésie et mensonge.

Ce genre de point de vue de la communauté religieuse n’est pas basé sur la parole de Dieu ; il provient entièrement d’une mauvaise interprétation de la Bible. La Bible porte témoignage des deux premières étapes de l’œuvre de Dieu ; c’est vrai. Toutefois, ce qui est écrit dans la Bible est limité, en cela qu’elle ne contient pas toutes les paroles prononcées par Dieu lors des deux étapes de Son œuvre et tous les témoignages concernant cette œuvre. En raison d’omissions et de différends entre les compilateurs de la Bible, certaines des prédictions des prophètes, certaines des expériences des apôtres et leurs témoignages ont été omis ; c’est un fait reconnu. Comment donc peut-on dire que, mis à part la Bible, il n’y a aucun autre écrit ou témoignage concernant l’œuvre de Dieu ? La volonté humaine a-t-elle été mélangée dans toutes ces épîtres et prophéties manquantes ? Le Seigneur Jésus n’a pas dit seulement les paroles relatées dans le Nouveau Testament ; certaines de Ses déclarations et une partie de Son œuvre n’y ont pas été écrites. Est-ce que ça veut dire par conséquent qu’elles ne devraient pas être écrites dans la Bible ? La Bible n’a pas été compilée sous la direction de Dieu Lui-même, mais conjointement par de nombreuses personnes à Son service. Des désaccords et des omissions se sont inévitablement produits, ou certains problèmes se sont présentés. De plus, dans les temps modernes, les gens ont des interprétations et des points de vue différents sur la Bible. Les gens doivent toutefois respecter la vérité, pour qu’on ne puisse pas dire que les déclarations et l’œuvre de Dieu n’existent pas en dehors de la Bible ; cela ne correspondrait pas aux faits. À l’origine, la Bible ne se composait que de l’Ancien Testament. Rien de ce que le Seigneur Jésus a dit pendant qu’il effectuait Son œuvre de rédemption ne se trouve dans l’Ancien Testament ; en tant que telles, les expressions et l’œuvre rédemptrice du Seigneur Jésus étaient-elles dans la Bible d’alors ou hors de celle-ci ? Les gens ne comprennent pas les faits réels et n’ont absolument aucune idée qu’à chaque fois que Dieu a fini une étape de Son œuvre, ce n’est qu’alors que ces faits se sont réalisés et ont été écrits dans la Bible. Prétendre qu’il n’y a aucun écrit des déclarations et de l’œuvre de Dieu hors de la Bible est quelque peu subjectif et absurde ! Tant l’Ancien Testament que le Nouveau Testament ont été produits après l’achèvement par Dieu d’une étape de Son œuvre, mais après l’émergence de la Bible, personne ne sait ce que Dieu fera ou dira encore ; c’est un fait. Les humains ne sont tout simplement pas qualifiés pour délimiter la Bible de la sorte, ou délimiter Dieu sur la base de ce qui y est écrit. Sur ce point, nous avons tous clairement vu combien l’humanité corrompue est devenue véritablement arrogante et par conséquent irrationnelle ; lorsque confrontée à la vérité, elle ose même tirer imprudemment des conclusions. N’est-ce pas une répétition de l’erreur faite par les grands prêtres, les scribes et les pharisiens juifs lorsqu’ils utilisaient la Bible pour résister à Dieu ? Par conséquent nous ne pouvons croire en Dieu, Le suivre, ou observer et étudier le véritable chemin en nous basant complètement sur la Bible, car elle ne peut être utilisée que comme référence. Surtout, nous devons baser notre décision sur le fait qu’elle soit l’œuvre du Saint-Esprit ou non, qu’elle soit la vérité ou non ; seulement alors cette fondation sera-t-elle exacte ; seulement alors pourrons-nous faire le bon choix. Par conséquent, des affirmations comme : « Tout ce qui va à l’encontre où dépasse la Bible est une hérésie et une idée fausse » sont vraiment inappropriées. Dans l’ère de la Grâce, les grands prêtres, les scribes et les pharisiens juifs ont condamné le Seigneur Jésus conformément à la Bible et L’ont cloué sur la croix, un acte qui a offensé le tempérament de Dieu et qui a entraîné leur punition et leur malédiction. Tout ceci était la conséquence d’une croyance aveugle dans la Bible, d’une adoration aveugle de la Bible et du rejet de Christ. Puis-je demander si l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus était conforme à la Bible ou non ? Deux mille ans après que le Seigneur Jésus a terminé Son œuvre rédemptrice, Dieu Tout-Puissant est venu pour accomplir l’œuvre du jugement dans les derniers jours ; est-ce que cela correspond au contenu du Nouveau Testament ? Les cercles religieux utilisent toujours la Bible pour délimiter l’œuvre de Dieu ; c’est si ridicule et absurde ! En apparence, ils semblent respecter la Bible, mais tout ce qu’ils font réellement, c’est d’essayer de protéger leur statut et leur domination. Ils ne cherchent pas sincèrement la vérité ; le chemin sur lequel ils marchent est en fait celui de l’antéchrist. Partant de là, il est évident qu’utiliser la Bible comme base pour juger le véritable chemin et pour étudier l’œuvre de Dieu est erroné ; la seule façon d’être exact, c’est de baser notre détermination de ce qui est le véritable chemin ou pas ou de ce qui est l’œuvre de Dieu sur l’existence ou non de l’œuvre du Saint-Esprit et de la vérité. Il est donc faux de dire que, mis à part la Bible, il n’y a pas d’autres déclarations ou œuvre de Dieu ; une telle déclaration est véritablement une idée fausse.

3. Seul ce qui est en accord avec la Bible est le vrai chemin, donc dès lors qu’on a une bonne connaissance de la Bible et qu’on lui reste fidèle, on ne peut pas être dans l’erreur et on sera sauvé.

« Seul ce qui est en accord avec la Bible est le vrai chemin » : ces paroles ne semblent pas poser de problème, mais en réalité, elles ne sont pas du tout défendables. Ça tient au fait que personne ne comprend vraiment la Bible ; seuls ceux qui connaissent vraiment Dieu peuvent comprendre la Bible, sonder la volonté de Dieu au travers de la Bible et avoir correctement recours à la Bible pour accomplir leurs devoirs et rendre témoignage à Dieu. Seuls les antéchrists font un tri dans la Bible, l’interprètent de travers et l’utilisent pour condamner Dieu incarné et Lui résister. Est-il possible de dire qu’à l’époque de Jésus, les dirigeants, les pasteurs et les pharisiens du monde religieux comprenaient vraiment la Bible ? Certainement pas. Leur compréhension se limitait à une connaissance de doctrines littérales de la Bible, et ils ne pouvaient être fidèles qu’à certaines de ses lois. Ils ne comprenaient pas du tout Dieu et n’ont jamais mis la vérité en application. C’est la raison pour laquelle, lorsque le Seigneur Jésus est venu accomplir Son œuvre de rédemption, ils Lui ont résisté, L’ont rejeté et L’ont condamné, et ils sont même allés jusqu’à Le crucifier. Ça montre qu’il ne suffit pas de penser que l’on comprend ou que l’on connaît la Bible pour comprendre la vérité ou connaître Dieu. Seuls ceux qui connaissent vraiment Dieu peuvent véritablement comprendre la Bible. C’est indéniable. De nombreux dirigeants et pasteurs du monde religieux enseignent souvent ceci aux croyants : « Dès lors que vous connaissez bien la Bible, vous ne pouvez pas être dans l’erreur et vous serez sauvé. » C’est pur mensonge. Si on ne recherche pas la vérité dans sa foi, on ne pourra pas être gagné par l’œuvre du Saint-Esprit et on ne pourra en aucun cas être sauvé. La seule chose qui importe, c’est d’être gagné par l’œuvre du Saint-Esprit dans sa foi ; si on se contente de lire la Bible encore et encore sans rechercher la vérité, on ne sera pas éclairé et illuminé par le Saint-Esprit, comment donc pourrait-on comprendre la vérité et entrer dans la réalité ? Si on ne recherche pas la vérité et qu’on ne sonde pas la volonté de Dieu, il sera très difficile d’être gagné par l’œuvre du Saint-Esprit, quelle que soit sa connaissance de la Bible. En se fiant à cette méthode, on ne peut aboutir qu’à une connaissance livresque de la Bible, de ses doctrines et de ses lois, on ne peut absolument pas aboutir à la compréhension de la vérité, et encore moins à la connaissance de Dieu. C’est incontestable. Avoir une bonne compréhension de la Bible et être capable de discuter de nombreuses théories théologiques ne revient pas à comprendre la vérité, ni, en particulier, à connaître Dieu. Voilà pourquoi ce sont les individus de ce genre qui ont le plus tendance à résister à Dieu et à devenir des antéchrists ; les hommes corrompus ont intrinsèquement une nature satanique, ils sont arrogants, suffisants et très prétentieux. Les gens manquent d’humilité dans leur cœur face à qui que ce soit. Plus notre compréhension de la Bible est grande, plus on devient arrogant et plus on est susceptible de perdre Dieu de vue. Le savoir biblique ne fait que rendre les gens arrogants. Il ne leur permet pas de révérer et de connaître Dieu. Quel que soit leur degré de connaissance, leur révérence pour Dieu ne grandit pas dans leur cœur et ça ne veut pas dire qu’ils connaissent Dieu. C’est incontestable. On peut constater que les principaux sacrificateurs, les scribes et les pharisiens étaient tous savants et experts en Écritures, mais ils ont considéré le Seigneur Jésus avec dédain et n’ont pas montré la moindre révérence envers Dieu. Voilà comment ils ont pu commettre l’odieux péché de crucifixion du Seigneur Jésus et ont été punis et damnés par Dieu. Ça montre que ceux qui étudient la Bible ne sont pas nécessairement ceux qui recherchent la vérité. Seuls ceux qui sont gagnés par l’œuvre du Saint-Esprit sont en mesure de voir leur révérence pour Dieu grandir dans leur cœur et seuls ceux qui se soumettront durablement au jugement et au châtiment de Dieu, ainsi qu’à la discipline du Saint-Esprit, pourront véritablement craindre Dieu et Lui obéir. C’est une vérité absolue. Ceux qui se focalisent sur les connaissances théologiques et le savoir biblique dans la religion le font, pour la plupart, pour asseoir leur position sociale et leurs revenus. Ils ne révèrent pas Dieu dans leur cœur. On peut aller jusqu’à se poser la question de savoir si certains reconnaissent même l’existence de Dieu, et à plus forte raison celle du Christ incarné. Ces gens sont des non-croyants par nature, et à partir du moment où ils acquièrent une quelconque position sociale, ils deviennent des antéchrists et d’amers ennemis de Dieu. Leur rapport au Christ est celui d’un adversaire, d’un ennemi. C’est une réalité que les élus de Dieu doivent clairement percevoir, faute de quoi ils risquent d’être trompés et manipulés par les antéchrists, et de se transformer en victimes, en agneaux sacrificiels pour les forces sataniques des antéchrists. Traditionnellement, les principaux sacrificateurs, les scribes et les pharisiens étaient les représentants traditionnels de ceux qui croyaient en Dieu mais Lui résistaient. Donc s’ils comprenaient vraiment la Bible, comment pouvaient-ils résister à Dieu ? Seuls ceux qui comprennent les doctrines de manière littérale et appliquent les lois de manière rigide sont capables de résister à Dieu ; seuls ceux qui ont une connaissance de la Bible mais ne comprennent pas la vérité de la Bible sont susceptibles de résister à Dieu ; seules ces forces des antéchrists qui haïssent la vérité exploiteront intentionnellement la Bible pour résister à Dieu. C’est un fait qui ne peut être nié. Donc l’idée selon laquelle il faudrait avoir une bonne connaissance de la Bible et y être fidèle pour éviter d’être trompé et obtenir le salut est une affirmation spécieuse et fallacieuse. Si on veut gagner le salut par la foi, il est essentiel d’obtenir l’œuvre du Saint-Esprit. Ce n’est qu’en recherchant la vérité avec détermination qu’on aura la garantie fondamentale d’être sauvé.

L’échange ci-dessus nous permet de constater le caractère spécieux et fallacieux de ces trois points de vue du monde religieux sur la Bible. Bien sûr, ces trois points de vue erronés ont progressivement été exprimés suite à la compilation de l’Ancien et du Nouveau Testament. Au cours du dernier millénaire environ, les dirigeants et les pasteurs du monde religieux ont instruit tous les croyants de cette manière, les conduisant à vénérer et adorer aveuglément la Bible encore et encore. En conséquence de quoi, les gens ont fini par se contenter de croire en la Bible et d’y être fidèles sans connaître réellement Dieu, et même quand ils apprennent que tout ce que le Christ a dit est la vérité, ils n’osent toujours pas s’écarter de la Bible ni tourner le dos à la religion. Le monde religieux a recours à ces trois points de vue erronés pour embrouiller les gens, les piéger et les contrôler. Ils confortent la « sacro-sainte » position des dirigeants et des pasteurs et érodent progressivement la place de Dieu dans le cœur des hommes, tandis que la Bible s’y implante de plus en plus profondément. C’est ainsi que le lien qui unit Dieu aux hommes devient de plus en plus ténu, et qu’ils se mettent à chercher les réponses à toutes leurs questions dans la Bible au lieu de rechercher la vérité dans la parole de Dieu pour résoudre leurs problèmes. Alors la Bible devient peu à peu leur Seigneur, leur Dieu, et non seulement ils ne recherchent plus Dieu et deviennent incapables de craindre Dieu et de Lui obéir vraiment, mais ils se mettent aussi à croire en la Bible et en un Dieu vague dans les cieux. C’est ainsi que le Christ est naturellement devenu la cible de la condamnation, de la résistance et du rejet du monde religieux lorsqu’Il est venu accomplir Son œuvre. Il devient alors évident que la résistance à Dieu dans le monde religieux est entièrement la conséquence de la vénération et de l’adoration que les dirigeants religieux et les pasteurs vouent à la Bible, alors qu’ils devraient adorer Dieu et Lui rendre témoignage. Ces trois points de vue erronés sur la vénération et l’adoration de la Bible ont fait beaucoup de mal et de tort à la foi des hommes en Dieu. Personne ne peut le nier.

L’utilisation de la Bible pour limiter Dieu et Lui résister n’est que le fruit d’une ruse de Satan

La foi et l’adoration aveugles du monde religieux pour la Bible, de même que l’utilisation qu’il en fait pour limiter Dieu et Lui résister proviennent non seulement des idées et des représentations de l’homme, mais aussi et surtout de la nature satanique des hommes. On ne peut nier que c’est aussi une ruse de Satan qui en est à l’origine, parce que c’est de la lutte du monde spirituel dont il est directement question. Comme l’indiquent les paroles de Dieu : « Dans Mon plan, Satan a toujours été à Mes trousses et, comme le faire-valoir de Ma sagesse, a toujours essayé de trouver des moyens pour perturber Mon plan original. » Depuis que Dieu a créé l’homme, Satan n’a eu de cesse de le corrompre, d’essayer d’engloutir peu à peu les hommes avec pour but de les exterminer tous. Dieu a débuté Son plan de gestion qui s’étend sur six mille ans dans le but de sauver les hommes. Dieu a d’abord accompli l’œuvre de l’ère de la Loi, une œuvre visant à guider les hommes dans leur vie tout en leur apprenant à vivre devant Dieu et à L’adorer. Elle a ouvert la voie à l’étape suivante : celle de la rédemption. Après que le Seigneur Jésus a accompli l’œuvre de la rédemption, Dieu s’est à nouveau fait chair dans les derniers jours et a accompli l’œuvre du jugement et du châtiment pour sauver totalement les hommes, mettant ainsi un point final au destin de Satan. Mais comme Satan refuse la défaite, il emploie toutes ses forces à perturber et à saboter chaque étape de l’œuvre de Dieu visant à sauver les hommes, et a recours à des ruses sataniques de toutes sortes pour embrouiller et tromper les élus de Dieu en faisant de son mieux pour empêcher les hommes de se tourner vers Dieu et Lui obéir. Après que Dieu a accompli l’œuvre de l’ère de la Loi et de l’ère de la Grâce, la Bible tout entière, l’Ancien et le Nouveau Testament, a été mise en œuvre, et les forces des antéchrists de Satan ont commencé à faire tout un pataquès autour de la Bible à leurs propres fins. Pour asseoir leur position sociale et renforcer leur pouvoir, elles ont essayé de tromper les élus de Dieu en les poussant à vénérer et adorer aveuglément la Bible au lieu de croire en Dieu et de Lui obéir. Elles ont aussi appris aux élus de Dieu qu’ils devaient s’appuyer sur la Bible pour être proches de Dieu et de Son œuvre, et ce afin d’atteindre leur but qui consistait à substituer la Bible à Dieu, et à lui faire prendre la place de Dieu dans les cœurs. Cette ruse de Satan est particulièrement sinistre, particulièrement perfide ! Les antéchrists sont les complices de Satan, ils sont ses valets, et encore plus, ils sont en tête de file dès qu’il s’agit d’embrouiller, d’entraver et de piéger les élus de Dieu, et de détruire leur vie. C’est ainsi que s’est produite la tragédie du monde religieux juif qui n’a cru qu’en la Bible tout en rejetant le Christ et en clouant le Seigneur Jésus sur la croix. C’est l’issue de la folle résistance de Satan à l’œuvre de Dieu, et c’est la tragique conséquence de l’attitude des forces des antéchrists qui ont condamné le Christ et L’ont rejeté, car elles étaient Ses ennemies. Ainsi, les élus de Dieu doivent en tirer les leçons et absolument éviter de vénérer et d’adorer aveuglément la Bible, et en particulier les dirigeants et les pasteurs du monde religieux. Ils ne doivent pas non plus se soumettre à leurs nombreux propos spécieux et fallacieux et à leur volonté de les égarer. Ils doivent accepter le Christ et Lui obéir : c’est la seule façon de contrecarrer les ruses de Satan et de lui rendre la pareille, et d’être sauvés par Dieu. Le fait que des êtres humains corrompus croient en Dieu tout en Lui résistant, qu’ils soient capables d’assimiler la Bible à Dieu Lui-même et qu’ils refusent d’accepter le Christ et l’œuvre de Dieu dans les derniers jours est une preuve suffisante que, bien qu’ils se soient soumis à l’œuvre de la rédemption de Dieu pendant l’ère de la Grâce et qu’ils aient reçu de nombreuses grâces de Dieu, ils sont toujours bien loin d’obtenir le salut de Dieu. Ils continuent à vivre dans le péché et restent soumis aux restrictions de leur nature satanique ; ils résistent fréquemment à Dieu et se rebellent contre Lui sans le savoir, et ils renient même le Christ, Le condamnent et Le rejettent tout en pensant qu’ils sont fidèles à Dieu et en Lui rendant témoignage. Les faits montrent clairement que, quelle que soit la connaissance qu’on puisse avoir de la Bible, si on continue de résister au Christ et de Le condamner, et si on continue de se laisser embrouiller, contrôler et exploiter par des antéchrists et des faux bergers, alors on n’a pas la moindre vérité en soi. On reste véritablement aveugle, pauvre, pathétique et nu. La connaissance de la Bible et des doctrines littérales ne peut sauver personne. Il est clair que quand on croit en Dieu dans le monde religieux, on peut vraiment facilement se retrouver victime de la confusion et du contrôle des forces des antéchrists, baigner constamment dans la jalousie et la controverse, dans l’intrigue, et se battre pour sa position sociale ou son bénéfice personnel. Dépourvue de l’œuvre du Saint-Esprit et du pouvoir de la vérité, l’arène religieuse est tellement sombre et dangereuse. Ce n’est qu’en acceptant l’œuvre de Dieu dans les derniers jours qu’on peut vivre une vraie vie d’Église, et c’est là seulement qu’on peut véritablement manger et boire les paroles de Dieu, et goûter l’amour de Dieu, ainsi que Sa conduite. C’est là seulement qu’on peut véritablement goûter la paix et la joie, voilà le seul bonheur authentique. Ça montre que pour les hommes corrompus, il ne suffit pas d’obtenir la rédemption et la grâce de Dieu pour parvenir au salut, loin s’en faut, et ça ne prouve pas qu’on a vraiment rejeté les sombres forces de Satan. On peut encore être embrouillé, contrôlé et exploité par des antéchrists et des faux bergers, et avoir grand besoin du salut de Dieu dans les derniers jours. Tant qu’ils n’obtiennent pas le salut de Dieu, les hommes ne possèdent absolument pas la vérité et n’ont pas une vraie compréhension de Dieu. Ils ne comprennent pas un traître mot de l’origine de la Bible et ne distinguent pas ce qui relève de la parole de Dieu de ce qui relève de celle de l’homme dans la Bible. Comment pourraient-ils prétendre connaître Dieu ? On pourrait aussi se poser les trois questions suivantes ; beaucoup de gens ont du mal à bien comprendre ces points et penseront certainement qu’il est difficile d’y répondre.

1. Qu’est-ce qui est réellement apparu en premier, Dieu ou la Bible ? La Bible provient-elle de l’œuvre de Dieu ou bien l’œuvre de Dieu provient-elle de la Bible ?

2. La Bible est-elle l’essence de la propre vie de Dieu ou bien est-elle une expression de Sa vie ? La Bible peut-elle commander Dieu ? Dieu peut-Il être restreint par la Bible ?

3. Dieu est-Il le plus grand, ou bien est-ce la Bible ? La Bible peut-elle prendre la place de Dieu ? La Bible peut-elle remplacer l’œuvre du Saint-Esprit ?

Bien des gens manquent de discernement sur ces trois questions. Est-il possible que cela ne prouve pas que les gens n’ont pas une once de vérité en eux et ne connaissent pas Dieu ? Il est évident que le simple fait d’avoir une connaissance livresque de la Bible ne résout aucun problème. Dieu Tout-Puissant a révélé il y a bien longtemps la nature et l’essence corrompues des hommes, de même que la façon erronée dont ils croient en Dieu. Voyons un peu ce que Dieu Tout-Puissant a dit :

« Le rappel des choses du passé aujourd’hui en font des documents historiques, et, peu importe leur véracité ou leur réalité, ils sont encore historiques, et l’histoire ne peut pas répondre au présent, car Dieu ne retourne pas à l’histoire ! Et donc, si tu comprends seulement la Bible et non l’œuvre que Dieu a l’intention de faire aujourd’hui, et si tu crois en Dieu, mais ne cherches pas l’œuvre du Saint-Esprit, alors tu ne comprends pas ce que chercher Dieu signifie. Si tu lis la Bible afin d’étudier l’histoire d’Israël, à la recherche de l’histoire de la création de tous les cieux et de la terre par Dieu, alors tu ne crois pas en Dieu. Mais aujourd’hui, puisque tu crois en Dieu et cherches la vie, puisque tu cherches la connaissance de Dieu et non des lettres mortes et des doctrines ou une compréhension de l’histoire, tu dois chercher la volonté de Dieu aujourd’hui et la direction de l’œuvre du Saint-Esprit. Si tu étais un archéologue, tu pourrais lire la Bible, mais tu ne l’es pas. Tu es l’un de ceux qui croient en Dieu et tu ferais mieux de chercher la volonté de Dieu aujourd’hui. »

« Ceux qui ne se soucient que des mots de la Bible, qui sont indifférents à la vérité ou à la recherche de Mes pas — ils sont contre Moi, car ils Me limitent selon la Bible, et Me confinent à la Bible, et sont donc des blasphémateurs à l’extrême envers Moi. Comment de telles personnes pourraient-elles venir devant Moi ? Elles ne prêtent aucune attention à Mes actes, à Ma volonté, ou à la vérité, mais sont plutôt obsédées par les mots, des mots qui tuent. Comment de telles personnes pourraient-elles être compatibles avec Moi ? »

« Ce que tu dois faire c’est accepter tout travail tant qu’il soit celui du Saint-Esprit, sans le besoin d’une corroboration de la Bible, car tu crois en Dieu pour suivre Dieu, non pour mener une enquête à Son sujet. Tu ne devrais pas chercher une preuve supplémentaire à Mon sujet pour montrer que Je suis ton Dieu. Au contraire, tu devrais discerner si Je te suis d’un bienfait quelconque. Cela est la clé. Même si tu as trouvé des preuves irréfutables dans la Bible, cela ne peut pas te conduire complètement devant Moi. Tu vis à l’intérieur des limites de la Bible, et non devant Moi ; la Bible ne peut pas t’aider à Me connaître ni approfondir ton amour pour Moi. […] L’œuvre de Dieu dans chaque ère a des limites claires ; Il ne fait que l’œuvre de l’ère actuelle et ne réalise jamais à l’avance l’œuvre de l’étape suivante. Ce n’est que de cette manière que Son œuvre représentative de chaque ère peut être mise en évidence. Jésus a parlé uniquement des signes des derniers jours, de la manière d’être patient et d’être sauvé, de se repentir et de se confesser, aussi de la manière de porter la croix et d’endurer la souffrance. Il n’a jamais dit dans quoi l’homme devait entrer dans les derniers jours ni comment chercher à satisfaire la volonté de Dieu. Donc, ne serait-ce pas un acte erroné de chercher dans la Bible l’œuvre de Dieu les derniers jours ? Que peux-tu apprendre en tenant simplement la Bible dans tes mains ? Qu’il soit un exégète de la Bible ou un prédicateur, qui peut connaître d’avance l’œuvre d’aujourd’hui ? »

« Puisqu’une voie supérieure existe, pourquoi étudier cette voie inférieure et dépassée ? Puisque de nouvelles paroles et un travail plus récent existent, pourquoi s’en tenir aux anciens documents historiques ? Les nouvelles paroles peuvent t’approvisionner, ce qui prouve que c’est la nouvelle œuvre ; les vieux documents ne peuvent pas te rassasier ou satisfaire tes besoins actuels, ce qui prouve qu’ils appartiennent à l’histoire, et non à l’œuvre d’aujourd’hui, ici et maintenant. La voie supérieure est l’œuvre plus récente, et avec le nouveau travail, peu importe l’importance de la voie du passé, c’est toujours l’histoire de la réflexion des gens, et peu importe sa valeur comme référence, c’est encore l’ancienne voie. Même si elle est incluse dans le “livre saint”, l’ancienne voie appartient à l’histoire. Même si elle est exclue du “livre saint”, la nouvelle voie est d’aujourd’hui, ici et maintenant. Cette voie peut te sauver, elle peut te changer, car elle est l’œuvre du Saint-Esprit. »

« J’ai fait beaucoup de travail parmi les hommes, et les paroles que J’ai prononcées pendant cette période étaient nombreuses. Ces paroles sont pour le salut de l’homme, et ont été dites pour que l’homme soit compatible avec Moi. Pourtant, Je n’ai gagné que quelques personnes sur terre qui sont compatibles avec Moi, et Je dis que l’homme n’attache pas du prix à Mes paroles, car l’homme n’est pas compatible avec Moi. De cette façon, le travail que Je fais n’est pas seulement pour que l’homme M’adore ; mais plus important encore, c’est pour que l’homme soit compatible avec Moi. Les peuples, qui ont été corrompus, vivent tous dans le piège de Satan, ils vivent dans la chair, vivent dans des désirs égoïstes, et il n’y a pas un seul d’entre eux qui est compatible avec Moi. Il y en a qui disent qu’ils sont compatibles avec Moi, mais qui adorent tous de vagues idoles. Bien qu’ils reconnaissent Mon nom comme Saint, ils empruntent un chemin qui est opposé au Mien, et leurs paroles sont pleines d’arrogance et de confiance de soi parce que, à la racine, ils sont tous contre Moi, et incompatibles avec Moi. Chaque jour, ils cherchent des traces de Moi dans la Bible, et trouvent des passages “appropriés” au hasard, qu’ils lisent sans cesse, et qu’ils récitent comme “des Saintes Écritures”. Ils ne savent pas comment être compatibles avec Moi, ne savent pas ce que cela signifie d’être en inimitié envers Moi, et ils lisent simplement les “Saintes Écritures” aveuglément. Ils se bornent à définir dans la Bible un Dieu vague qu’ils n’ont jamais vu, et qu’ils sont incapables de voir, et le sortent pour le regarder pendant leur temps libre. Ils ne croient en Mon existence que dans le cadre de la Bible. Pour eux, Je suis tout comme la Bible ; sans la Bible Je n’existe pas, et sans Moi il n’y a pas de Bible. Ils ne prêtent aucune attention à Mon existence ou à Mes actions, mais accordent plutôt une attention soutenue et particulière à chaque mot des Saintes Écritures, et beaucoup d’entre eux pensent même que Je ne devrais pas faire ce que Je veux faire, à moins que ce ne soit prédit dans les Saintes Écritures. Ils accordent trop d’importance aux Saintes Écritures. On peut dire qu’ils considèrent que les mots et les expressions sont très importants, au point qu’ils utilisent les versets de la Bible pour mesurer chaque mot que Je dis, et pour Me condamner. Ils ne recherchent pas la voie de la compatibilité avec Moi, ou la voie de la compatibilité avec la vérité, mais plutôt la voie de la compatibilité avec les mots de la Bible, et ils croient que tout ce qui ne se conforme pas à la Bible n’est pas, sans exception, Mon œuvre. Ces personnes ne sont-elles pas des descendants obéissants des Pharisiens ? Les Pharisiens juifs ont utilisé la loi de Moïse pour condamner Jésus. Ils ne cherchaient pas la compatibilité avec le Jésus de l’époque, mais suivaient la loi à la lettre avec zèle, au point qu’ils ont finalement cloué l’innocent Jésus sur la croix, L’ayant accusé de ne pas suivre la loi de l’Ancien Testament et de ne pas être le Messie. Quelle était leur essence ? N’était-ce pas qu’ils ne cherchaient pas la voie de la compatibilité avec la vérité ? Ils étaient obsédés par chaque mot des Saintes Écritures, et ne prêtaient aucune attention à Ma volonté et aux étapes et méthodes de Mon œuvre. Ce n’était pas des gens qui cherchaient la vérité, mais des gens qui suivaient rigoureusement les mots des Saintes Écritures ; ce n’était pas des gens qui croyaient en Dieu, mais des gens qui croyaient en la Bible. Dans le fond, ils étaient les chiens de garde de la Bible. Afin de sauvegarder les intérêts de la Bible, de défendre la dignité de la Bible, et de protéger la réputation de la Bible, ils sont allés jusqu’à clouer le miséricordieux Jésus sur la croix. Ils l’ont fait simplement pour la défense de la Bible, et par un souci de maintenir le statut de chaque mot de la Bible dans le cœur des gens. Donc, ils ont préféré renoncer à leur avenir et aux offrandes expiatoires pour condamner à mort Jésus, qui ne S’était pas conformé à la doctrine des Saintes Écritures. N’étaient-ils pas des laquais de chaque mot des “Saintes Écritures” » ?

« Et qu’en est-il des peuples aujourd’hui ? Le Christ est venu pour répandre la vérité, mais ils ont préféré L’expulser de l’humanité, afin de gagner l’entrée au ciel et de recevoir la grâce. Ils ont plutôt préféré nier complètement l’avènement de la vérité, afin de sauvegarder les intérêts de la Bible, et préféré clouer de nouveau à la croix le Christ revenu dans la chair afin d’assurer l’existence éternelle de la Bible. Comment l’homme peut-il recevoir Mon salut, quand son cœur est si méchant, et sa nature si hostile envers Moi ? Je vis parmi les hommes, mais l’homme ne connait pas Mon existence. Quand Je fais briller Ma lumière sur l’homme, il reste néanmoins ignorant de Mon existence. Quand Je libère Ma colère sur l’homme, il nie Mon existence avec encore plus de vigueur. L’homme cherche la compatibilité avec les mots, avec la Bible, pourtant pas une seule personne ne vient devant Moi pour chercher le chemin de la compatibilité avec la vérité. L’homme regarde vers Moi dans le ciel, et consacre un intérêt particulier à Mon existence dans le ciel, pourtant personne ne se soucie de Moi dans la chair, car Moi qui vis parmi les hommes Je suis simplement trop insignifiant. Ceux qui cherchent seulement la compatibilité avec les mots de la Bible, et qui cherchent seulement la compatibilité avec un Dieu vague, constituent un spectacle désolant à Mes yeux. C’est parce qu’ils adorent des mots creux, et un Dieu qui est capable de leur donner des trésors immenses. Ce qu’ils adorent c’est un Dieu qui Se laisse Lui-même à la merci de l’homme, et qui n’existe pas. Qu’est-ce que de telles personnes peuvent gagner de Moi ? L’homme est tout simplement trop humble pour les mots. Ceux qui sont contre Moi, qui M’adressent des demandes illimitées, qui n’aiment pas la vérité, qui se rebellent contre Moi — comment pourraient-ils être compatibles avec Moi ? »

On peut parvenir à une bonne compréhension de la Bible grâce à la révélation et au jugement de Dieu précédemment cités, et en montrant un véritable discernement face aux nombreuses représentations erronées qui ont été systématiquement enseignées par les forces des antéchrists du monde religieux pendant si longtemps, telles que : « on doit s’appuyer sur la Bible pour tout », « la Bible prend le pas sur tout le reste » et « il faut se conformer strictement à la Bible pour être sauvé ». On constate aussi clairement que, dans les milieux religieux, les forces des antéchrists qui utilisent la Bible pour résister à Dieu et Le remplacer sont les sbires de Satan et sont complètement instrumentalisés par lui pour corrompre, embrouiller, piéger et engloutir les hommes. Tout cela nous permet aussi de connaître la véritable nature du monde religieux qui résiste à Dieu tout en Le servant. Il refuse d’admettre que Dieu s’est fait chair et nie le Christ avec virulence, Lui résiste, Le condamne et Le rejette. C’est la source de maux innombrables et l’origine de bien des malheurs. Les forces religieuses des antéchrists vont même jusqu’à entraver les gens et ne permettent pas la discussion sur les trois étapes de l’œuvre de Dieu, ni sur le retour de Dieu, ni sur le fait qu’Il se soit fait chair ; elles ne permettent pas aux gens de rendre témoignage au Christ ni de L’accepter. Au lieu de cela, elles ne leur permettent que de relire indéfiniment la Bible, de rester strictement fidèles à la Bible. C’est révélateur de leur résistance avérée à Dieu. Voilà pourquoi les gens doivent être capables de voir clair dans les quatre questions fondamentales suivantes afin de pouvoir être gagnés par l’œuvre du Saint-Esprit et prendre le droit chemin de la foi en Dieu.

1. Vénérer et adorer aveuglément la Bible, c’est mettre la charrue avant les bœufs. C’est entièrement une ruse de Satan et le but est d’utiliser la Bible pour prendre la place de Dieu.

2. Traiter la Bible comme Dieu Lui-même, c’est blasphémer Dieu, et c’est adorer une fausse idole et résister à Dieu, ni plus ni moins.

3. Le Christ est Celui qui prononce les paroles de Dieu ; Il est le Seigneur et la source de la Bible, et ce n’est qu’en adorant le Christ et en Lui rendant témoignage qu’on sera en accord avec la volonté de Dieu.

4. Vénérer et adorer aveuglément la Bible tout en rejetant le Christ est l’acte d’un non-croyant ; renier et haïr le Christ équivaut à haïr la vérité et à trahir Dieu.

Si on fait une lecture sérieuse et minutieuse des paroles de Dieu Tout-Puissant, on constatera de toute évidence que les quatre questions soulevées plus haut sont toutes des questions concrètes auxquelles on doit trouver une réponse dans sa foi en Dieu. Dès lors qu’on parviendra à percevoir clairement la nature de ces questions, il nous sera plus facile d’accepter le Christ et de Lui obéir, et si on arrive ensuite à rechercher pleinement la vérité, on saura sans doute que le Christ est la vérité, le chemin et la vie. Notre cœur déterminera clairement qui du Christ ou de la Bible est vraiment important, qui peut sauver les hommes et qui exprime réellement la vérité. Aucune des vérités exprimées par le Christ dans les derniers jours ne figure dans la Bible ; les paroles de Dieu consignées dans la Bible sont particulièrement limitées, alors que celles prononcées par le Christ dans les derniers jours n’ont pas de bornes. On retrouve au mieux cent mille paroles de Dieu à proprement parler dans la Bible en chinois, alors que celles exprimées par le Christ dans les derniers jours se comptent par millions, par dizaines de millions. C’est incontestable. Nous savons tous parfaitement que peu de paroles prononcées par le Seigneur Jésus pendant l’ère de la Grâce ont été consignées dans la Bible, comme l’a affirmé l’un des disciples de Jésus : « Jésus a fait encore beaucoup d’autres choses ; si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu’on écrirait » (Jean 21:25). Voici la preuve que ce qui est consigné dans la Bible est particulièrement limité et qu’on ne peut absolument pas comparer la Bible avec Dieu Lui-même. Ce qui a été consigné dans la Bible constitue une partie restreinte des paroles prononcées par Dieu alors même que ce sont des eaux vives dont le flot est incessant et de vastes océans qu’on ne peut pas quantifier. C’est un fait que nul ne peut contester. Comment peut-on affirmer qu’on ne peut pas être sauvé en ayant foi dans la Bible ? Ça tient au fait que la corruption des hommes est trop profondément ancrée et que leur cœur est plein d’arrogance et de désirs ambitieux ; ce qu’ils expriment et accomplissent est le fruit d’un tempérament satanique. Il leur manque cette authentique ressemblance à l’homme. Il n’est pas exagéré d’affirmer qu’ils sont si corrompus que ce sont tous des démons vivants. Si ces hommes corrompus ne se soumettent pas au jugement et au châtiment du Christ dans les derniers jours, comment pourront-ils être purifiés et transformés ? Le Christ dans les derniers jours, Dieu Tout-Puissant, est venu purifier et transformer les hommes par le jugement et le châtiment, et les sauver complètement, afin qu’ils puissent se défaire de la sombre influence de Satan et vivre devant Dieu. Donc si les hommes s’en tiennent à la Bible et lui vouent une vénération aveugle tout en refusant d’accepter le jugement et le châtiment de Dieu incarné, ils n’obtiendront sans doute pas le salut. C’est une vérité absolue qui reflète en tout point la volonté de Dieu. Mieux encore, c’est pour Dieu une condition nécessaire à laquelle l’homme doit se plier. Quand on continue d’aduler et d’adorer la Bible, ça montre une certaine forme de bêtise et d’ignorance. Ça montre qu’on est vraiment irréfléchi. Ce dont les hommes ont le plus besoin, c’est d’être jugés par Dieu, d’être châtiés, émondés et traités par Lui, et d’être mis à l’épreuve et épurés par Lui. Ce dont ils ont le plus besoin, c’est du salut donné par le Dieu concret Lui-même dans la chair qui est à la fois réel et vivant, tandis que la Bible n’est rien d’autre qu’un livre qui témoigne de l’œuvre passée de Dieu. Ce livre ne comporte pas les paroles de jugement et de châtiment de Dieu dans les derniers jours, donc comment pourrait-il remplacer Son œuvre dans les derniers jours ? La Bible peut-elle permettre un jugement et un châtiment en face à face pour les hommes corrompus ? La Bible peut-elle directement émonder le tempérament corrompu des hommes et les traiter ? La Bible peut-elle employer directement les paroles de Dieu pour mettre les hommes à l’épreuve et les épurer ? Il est très clair que la Bible ne peut pas faire ces choses-là, donc pourquoi les gens continuent-ils de rester fidèles à la Bible et de refuser d’accepter l’œuvre de Dieu dans les derniers jours ? N’est-ce pas ignorant, absurde et fou à l’extrême ? Tous ceux qui se soumettent à l’œuvre de Dieu dans les derniers jours ont les yeux réellement ouverts et peuvent vraiment se délecter de la vision des vérités exprimées par Dieu. Ils voient qu’à chaque étape, l’œuvre de Dieu s’est élevée, et que les vérités qu’Il exprime deviennent plus profondes. C’est vraiment le Christ dans les derniers jours qui a ouvert les livres, exprimé toutes les vérités que les hommes corrompus doivent connaître pour obtenir le salut, et révélé tous les mystères du plan de gestion de Dieu. Toutes ces choses, Dieu ne les a jamais dites pendant l’ère de la Loi ou l’ère de la Grâce, et elles sont la réalisation fidèle de ces paroles du Seigneur Jésus : « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:13). Ici, « l’Esprit de vérité », c’est le retour et l’œuvre du Christ dans les derniers jours. Ça a été réalisé entièrement. Les élus de Dieu qui ont accepté l’œuvre de Dieu dans les derniers jours ont vu Dieu incarné, et ils ont vu les mystères de la Parole apparaissant dans la chair. Ils ont vu que c’est Dieu seul qui du ciel se revêt de chair pour venir sur terre et accomplir l’œuvre dans les derniers jours qui consiste à sauver et guider les hommes. Avec ce Dieu concret qui nous sauve et nous guide, on est évidemment en bien meilleure position qu’en restant dans nos églises à nous accrocher à nos livres et à nous cramponner à la Bible. Ça tient au fait que la foi dans une église se nourrit de ce qu’on a acquis en lisant la Bible, à savoir seulement des mots rigides, et non pas la vérité, ni la vie. Les hommes corrompus croient en Dieu depuis deux-mille ans sans parvenir à Le comprendre véritablement, et ils n’ont surtout pas réussi à transformer leur tempérament de vie. Très peu de personnes ont obtenu l’approbation de Dieu. Au contraire, lorsque le Christ dans les derniers jours est venu et a commencé Son œuvre, de nombreux dirigeants et pasteurs du monde religieux ont été les premiers à s’opposer au Christ, à Le condamner et à Lui résister. Beaucoup d’extrémistes religieux se sont retrouvés en première ligne de la résistance à Dieu. Ce sont d’authentiques serviteurs du mal et des antéchrists. Ces personnes ont été totalement démasquées par le retour de Christ dans les derniers jours et par toutes les vérités qu’Il a révélées. Dès lors, il apparaît évident qu’on ne peut pas accéder à la vérité ni à la vie en ne s’appuyant que sur la Bible dans sa foi. Plus précisément, quand on croit en Dieu au sein d’une église et quand on est toujours soumis à la confusion, à la perturbation et au contrôle des forces maléfiques des antéchrists et des non-croyants, on ne pourra pas rechercher librement la vérité et entrer dans la réalité, ni se défaire de la sombre influence de Satan et des forces des antéchrists, pas plus que des entraves de la chair corrompue. On ne pourra sans doute pas accéder au salut. C’est une certitude. Dès lors qu’on accepte le Christ dans les derniers jours, on est en mesure de percer à jour les ténèbres et le mal de ce monde, et c’est seulement alors qu’on parvient à voir clairement la nature de la résistance à Dieu à l’œuvre dans le monde religieux et le vrai visage des antéchrists démoniaques. C’est seulement en suivant le Christ et en obéissant à Son œuvre qu’on obtient la vérité et la vie. C’est seulement alors qu’on peut se défaire de l’influence de Satan et se tourner vraiment vers Dieu, Le suivre librement, Lui obéir, Le louer, Lui rendre témoignage, et vivre une vraie vie d’homme. Il s’agit là de l’expérience et du témoignage authentiques de tous ceux qui se sont soumis à l’œuvre de Dieu dans les derniers jours.

Comment devrait-on vraiment comprendre l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours ? Tout d’abord, il est nécessaire de comprendre le vrai chemin amené par le Christ dans les derniers jours. Comme l’a dit Dieu Tout-Puissant : « Le Christ des derniers jours apporte la vie, et apporte le chemin de la vérité durable et éternel. Cette vérité est le chemin par lequel l’homme obtiendra la vie, et le seul chemin par lequel l’homme connaîtra Dieu et sera approuvé par Dieu. Si tu ne cherches pas le chemin de la vie offert par le Christ des derniers jours, alors tu n’auras jamais l’approbation de Jésus, et ne seras jamais qualifié pour franchir les portes du royaume des cieux, car tu es une marionnette et un prisonnier de l’histoire. Celui qui est régi par les règlements, les écrits, et enchaîné par l’histoire ne sera jamais en mesure d’obtenir la vie, et ne sera jamais en mesure d’obtenir le chemin perpétuel de la vie. C’est parce que tout ce qu’ils ont ce sont des eaux troubles qui ont stagné depuis des milliers d’années, au lieu de l’eau de la vie qui coule du trône. Celui qui ne reçoit pas l’eau de la vie restera à jamais un cadavre, un jouet de Satan, et un fils de l’enfer. Comment alors, peut-il voir Dieu ? Si tu ne t’accroches qu’au passé, si tu essayes seulement de garder les choses telles qu’elles sont sans aller de l’avant et n’essayes pas de changer le statu quo et te débarrasser de l’histoire, alors ne seras-tu pas toujours contre Dieu ? Les étapes de l’œuvre de Dieu sont vastes et puissantes, comme des vagues déferlantes et des grondements de tonnerres – pourtant tu restes assis passivement et attends la destruction, en restant à ta place et ne faisant rien. De cette façon, comment peux-tu être considéré comme quelqu’un qui suit les pas de l’Agneau ? Comment peux-tu justifier que le Dieu auquel tu tiens est un Dieu qui est toujours nouveau et jamais vieux ? Et comment les mots de tes livres jaunis peuvent te porter vers une nouvelle ère ? Comment peuvent-ils te conduire à rechercher les étapes de l’œuvre de Dieu ? Et comment peuvent-ils t’emmener au ciel ? Ce que tu tiens entre tes mains ce ne sont que des écrits qui ne peuvent fournir qu’une consolation temporaire, et non pas les vérités qui sont capables de donner la vie. Les Saintes Écritures que tu lis ne peuvent qu’enrichir ta langue, et non pas les paroles de sagesse qui peuvent t’aider à connaître la vie de l’homme, et encore moins les chemins qui peuvent te conduire à la perfection. Est-ce que cet écart ne te donne pas matière à réfléchir ? Est-ce qu’il ne te permet pas de comprendre les mystères qui y sont contenus ? Es-tu capable de te livrer au ciel pour rencontrer Dieu par toi-même ? Sans la venue de Dieu, peux-tu t’envoyer toi-même au ciel pour jouir du bonheur de la famille avec Dieu ? Es-tu toujours en train de rêver ? Je suggère donc que tu arrêtes de rêver, et que tu regardes celui qui œuvre maintenant, celui qui œuvre maintenant pour sauver l’homme durant les derniers jours. Si tu ne le fais pas, tu n’obtiendras jamais la vérité, et n’auras jamais la vie.

Celui qui souhaite avoir la vie sans compter sur la vérité prêchée par le Christ est le plus ridicule sur la terre, et celui qui n’accepte pas le chemin de la vie apporté par le Christ est perdu dans le fantasme. Et donc, Je dis que celui qui n’accepte pas le Christ des derniers jours sera à jamais méprisé par Dieu. Le Christ est la porte d’entrée de l’homme dans le royaume au cours des derniers jours, personne ne peut le contourner. Nul ne peut être perfectionné par Dieu si ce n’est par le Christ. Tu crois en Dieu, et tu dois donc accepter Ses paroles et obéir à Son chemin. Tu ne dois pas simplement penser à obtenir des bénédictions sans recevoir la vérité, ou à accepter la fourniture de la vie. Le Christ vient au cours des derniers jours pour que tous ceux qui croient vraiment en Lui puissent être fourni avec la vie. Son œuvre est de bien terminer l’ancienne ère et d’entrer dans la nouvelle ; il est le chemin qui doit être pris par tous ceux qui entreraient dans la nouvelle ère. Si tu n’es pas capable de Le reconnaître, mais Le condamnes plutôt, blasphèmes ou même Le persécutes, alors tu es condamné à brûler pour l’éternité, et à ne jamais entrer dans le royaume de Dieu. Car le Christ est Lui-même l’expression du Saint-Esprit, l’expression de Dieu, Celui qui a été chargé par Dieu de réaliser Son œuvre sur la terre. Et donc, Je dis que si tu ne peux pas accepter tout ce qui est fait par le Christ des derniers jours, alors tu blasphèmes contre le Saint-Esprit. La punition qui doit être subi par celui qui blasphème contre le Saint-Esprit est évident pour tous. Je te dis aussi que si tu t’opposes au Christ des derniers jours, et Le rejettes, alors il n’y a personne qui peut supporter les conséquences en ton nom. En outre, à partir de ce jour, tu n’auras pas une autre chance de gagner l’approbation de Dieu ; même si tu essayes de te racheter, tu ne verras plus jamais le visage de Dieu. Car celui contre qui tu t’opposes n’est pas un homme, celui que tu renies n’est pas un être chétif, mais le Christ. Es-tu conscient de cette conséquence ? Tu n’as pas commis une petite erreur, mais un crime odieux. Et donc, Je conseille à chacun de ne pas montrer ses crocs devant la vérité, ou de faire des critiques imprudentes, car seule la vérité peut t’apporter la vie, et rien que la vérité peut te permettre de renaître et de voir le visage de Dieu. »

Ceux qui ont recours à « la théorie selon laquelle la Bible est obsolète » pour juger et condamner l’œuvre de Dieu dans les derniers jours sont d’authentiques antéchrists

Qu’est-ce qui est vraiment le plus important, la Bible ou le Christ ? C’est un point sur lequel il faut être très clair. Il y a des gens dans le monde religieux qui se montrent offensifs et affirment : « C’est attirer l’attention sur la théorie selon laquelle la Bible est obsolète. » Mais peu importe la façon dont les gens la considèrent, ce qu’il nous faut faire, c’est Louer le Christ et Lui rendre témoignage. C’est en accord avec la volonté de Dieu. Parce que seul le Christ est la vérité, le chemin et la vie, et la Bible n’est qu’un témoignage en faveur de Dieu et n’est absolument pas la vérité, le chemin et la vie. Seul le Christ peut sauver les hommes ; ce n’est pas le cas de la Bible. Toutes les vérités exprimées par Dieu dans les derniers jours peuvent sauver les hommes et les rendre parfaits. Peu importe s’ils croyaient en le Seigneur Jésus avant, ou s’ils ont lu la Bible. Dès lors qu’ils acceptent le Christ dans les derniers jours et toutes les vérités exprimées par Dieu, ils sont en mesure d’obtenir la perfection de l’œuvre du Saint-Esprit de même que l’approbation de Dieu. C’est un fait indéniable. Quant à savoir si la Bible est dépassée, ça n’est pas à nous d’en juger. C’est du ressort de Dieu Lui-même, mais il faut dire que si les gens n’ont foi qu’en la Bible et n’acceptent pas l’œuvre accomplie dans les derniers jours par le Seigneur Jésus à son retour, Dieu Tout-Puissant, ils ne pourront pas être sauvés. C’est la vérité. On ne s’exprime sur ces vérités, sur ces réalités, que pour permettre à ceux qui croient vraiment en Dieu de se retrouver face au Christ dans les derniers jours afin qu’ils puissent à nouveau se présenter devant le trône de Dieu. Quels que soient les attaques et les jugements que porte le monde religieux, on doit indiquer clairement que la Bible ne recouvre pas l’œuvre actuelle de Dieu et qu’elle ne peut en aucun cas se substituer à l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Dieu Tout-Puissant étant déjà là et le jugement dans les derniers jours devant le grand trône blanc ayant déjà débuté, seuls ceux qui acceptent le jugement de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours peuvent être sauvés. C’est la vérité. Si la Bible était en mesure de sauver les hommes, pourquoi le Seigneur Jésus serait-il revenu accomplir son œuvre dans les derniers jours ? Voilà pourquoi les croyants doivent savoir que chaque étape de l’œuvre de Dieu se construit en se basant sur la précédente et est intimement liée à la suivante ; elles ne sont certainement pas immuables et inertes. C’est parce que Dieu est le Dieu réel et vivant ; Il est le Dieu Tout-Puissant et sage. Son œuvre n’obéit à aucune loi et Il ne reproduit pas Ses actions. Son œuvre avance à chaque étape et s’approfondit progressivement. Le jugement de Dieu dans les derniers jours a déjà débuté et l’œuvre du Saint-Esprit a entièrement disparu. L’Esprit n’accomplit désormais que l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, et ça fait longtemps que le monde religieux est en proie à la désolation. Ça montre que l’œuvre de Dieu a déjà évolué et que Dieu va sauver complètement les hommes de la sombre influence de Satan dans les derniers jours afin qu’ils puissent véritablement entrer dans le repos. C’est là le dessein de l’œuvre de Dieu, Son plan de gestion. Donc, à chaque fois que Dieu accomplit une œuvre nouvelle et ouvre une ère nouvelle, si les hommes continuent de s’en tenir à une œuvre que Dieu a déjà achevée, ils seront naturellement éliminés par Dieu. La Bible n’est qu’un témoin en faveur de Dieu, et elle ne rend témoignage que de Ses deux étapes précédentes ; c’est parce qu’Il a déjà accompli une œuvre nouvelle en ouvrant l’ère du Règne et que l’ère de la Grâce a vraiment disparu. Ce n’est pas faux. Toutefois, les paroles de Dieu dans la Bible se concrétiseront toutes ; elles se réaliseront toutes. C’est irréfutable. Les gens doivent comprendre que l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours est la plus cruciale et décisive, et la seule qui puisse sauver les hommes. La Bible ne peut pas jouer de rôle déterminant dans tout ça. L’œuvre de la rédemption à l’ère de la Grâce avait pour seul but d’ouvrir la voie à l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. Si l’œuvre de la rédemption avait véritablement permis de changer le tempérament des hommes et de les sauver de l’influence de Satan afin qu’ils parviennent à vouer une authentique obéissance à Dieu, le Seigneur Jésus n’aurait pas eu à dire qu’il Lui fallait revenir et il n’aurait pas été nécessaire que la Bible prophétise l’œuvre de Dieu dans les derniers jours. L’œuvre de la rédemption à l’ère de la Grâce est devenue obsolète parce que l’œuvre du jugement de Dieu dans les derniers jours avait débuté, reléguant ainsi la Bible au rang d’œuvre historique. C’est une loi naturelle et ça s’explique aussi par le fait que l’œuvre de Dieu est toujours neuve et ne vieillit jamais. Le documentaire intitulé La Parole apparaît dans la chair qui traite de l’œuvre de Dieu dans les derniers jours est venu à point nommé. C’est le livre qui rapporte les paroles de Dieu prononcées par Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et c’est la Bible de l’ère du Règne. La Parole apparaît dans la chair est intégralement composé des paroles de Dieu Tout-Puissant et a été rédigé et publié sous la direction de Dieu Tout-Puissant en personne et reflète totalement la volonté de Dieu dans les derniers jours. C’est une nécessité pour les croyants de le lire. Dès lors qu’on le lit avec dévotion, qu’on recherche et qu’on accepte la vérité, on est en mesure d’être gagné par l’œuvre du Saint-Esprit et d’être béni par Dieu. Certaines personnes considèrent que La Parole apparaît dans la chair est comme l’éclair qui apparaît soudain à l’Est et elles savent que Dieu est déjà revenu et qu’Il a une fois encore accompli une œuvre nouvelle. Si les gens continuent de s’en tenir à la Bible et ne s’en détachent pas, en rejetant le Christ, ils vont à rebours, retournent dans le passé, et ils seront naturellement éliminés. C’est une loi contre laquelle on ne peut pas aller. L’œuvre de Dieu est toujours nouvelle, Il ne reproduit jamais Son œuvre. C’est là que se trouvent Sa toute-puissance et Sa sagesse. Si les hommes ne suivent pas le rythme de l’œuvre de Dieu, il est certain qu’ils seront éliminés. C’est une loi objective qui ne change pas au gré de la volonté humaine. Tous ceux qui défendent la Bible mais refusent d’accepter l’œuvre accomplie par le Seigneur Jésus à nouveau incarné dans les derniers jours sont déjà en retard sur le rythme de l’œuvre du Saint-Esprit. Si les gens continuent à utiliser « la théorie selon laquelle la Bible est obsolète » pour résister à l’œuvre de Dieu et la juger, alors on a déjà découvert qu’ils étaient des antéchrists rigides incapables de changement. S’ils continuent encore à utiliser la Bible pour résister à Dieu et refuser de se repentir, ils seront certainement soumis à la punition et à la damnation de Dieu. C’est pourquoi tous ceux qui jugent et condamnent l’œuvre de Dieu dans les derniers jours en avançant « la théorie selon laquelle la Bible est obsolète » sont tous d’authentiques antéchrists et ce sont ni plus ni moins les sbires de Satan. C’est parce que les antéchrists conduisent les gens à vénérer et adorer aveuglément la Bible pour les couper de leur relation à Dieu, et ils s’attachent à juger et à condamner l’œuvre de Dieu en sélectionnant des extraits de la Bible et en les interprétant de travers afin de parvenir à leur objectif visant à contrôler le monde religieux en permanence. Ainsi, tous les croyants du monde religieux sont susceptibles d’être totalement détruits et de devenir les enfants des enfers ; les conséquences sont inimaginables. Les antéchrists n’ont pas la moindre affection pour le Christ incarné, ils ne Le considèrent même que comme un ennemi. Ils créent même des mensonges et des rumeurs de toutes pièces pour diffamer et condamner le Christ, pour Lui résister, pour être Ses ennemis. Ils déforment même les faits et travestissent la vérité pour embrouiller les gens et les empêcher d’accepter le Christ et de Lui obéir. Si ce n’est pas être un antéchrist, alors qu’est-ce que c’est ? Donc ceux qui aiment les antéchrists se tiennent déjà aux côtés de Satan. Entre le Christ et les antéchrists, quiconque ne se tient pas du côté de Dieu se tient du côté de Satan. Il n’y a pas de place pour le compromis. Le Seigneur Jésus n’a jamais eu la moindre affection pour Satan ; Il n’a fait que démasquer les principaux sacrificateurs, les scribes et les pharisiens sans montrer de pitié. Il faut avoir des règles de base en amour : il faut aimer ce que Dieu aime et détester ce que Dieu déteste. C’est la seule façon d’être en accord avec la volonté de Dieu parce que les motivations et les objectifs des antéchrists sont la ruse de Satan ; les antéchrists sont les premiers à embrouiller, piéger et détruire les élus de Dieu. Tous ceux qui utilisent la Bible pour condamner et juger l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, pour lui résister, sont connus comme étant d’authentiques antéchrists. Tout le monde doit faire preuve de discernement concernant les antéchrists : seuls ceux qui rejettent Satan et qui suivent Dieu et Lui obéissent peuvent être sauvés. Quelle que soit l’arrogance débridée que montrent les forces des antéchrists, Dieu est le Dieu tout-puissant et sage, donc comment le monde religieux pourrait-il enrayer les étapes de l’œuvre de Dieu ? Tout comme l’a dit Dieu Tout-Puissant : « L’œuvre de Dieu est comme des vagues puissamment déferlantes. Personne ne peut Le retenir, ni arrêter Ses pas. Seuls ceux qui écoutent attentivement Ses paroles, qui cherchent et ont soif de Lui, peuvent suivre Ses pas et recevoir Sa promesse. Ceux qui ne le font pas connaîtront un grand désastre et recevront une punition méritée. » « Ce que vous devriez comprendre, c’est ceci : l’œuvre de Dieu n’attend jamais ceux qui ne peuvent pas marcher à Son rythme et le juste tempérament de Dieu ne montre de miséricorde pour aucun homme. »

Seuls ceux qui louent le Christ, Lui rendent témoignage et sont compatibles avec Lui respectent la volonté de Dieu

Dieu Tout-Puissant a dit ceci : « Au début, Je voulais vous donner plus de vérités, mais comme votre attitude envers la vérité est beaucoup trop froide et indifférente, Je dois abandonner. Je ne veux pas que Mes efforts soient gaspillés, et Je ne désire pas non plus voir les gens tenir à Mes paroles, alors que dans tous les endroits ils font ce qui Me résiste, Me diffame et Me blasphème. À cause de vos attitudes et de votre humanité, Je vous donne simplement une petite partie de paroles qui sont très importantes pour vous comme Mon test pour les hommes. Ce n’est que maintenant que Je confirme vraiment que les décisions et les plans que J’ai faits sont en accord avec ce dont vous avez besoin et, en outre, que Je confirme que Mon attitude envers l’humanité est correcte. Vos nombreuses années d’actions devant Moi M’ont donné la réponse que Je n’ai jamais reçue auparavant. Et la question à cette réponse est : “Quelle est l’attitude de l’homme envers la vérité et le vrai Dieu ?” L’effort que J’ai versé en l’homme prouve que Mon essence est d’aimer l’homme, et les faits et les actions de l’homme devant Ma présence ont aussi prouvé que l’essence de l’homme est d’abhorrer la vérité et de s’opposer à Moi. En tout temps, Je M’inquiète de tous ceux qui M’ont suivi, mais en aucun temps ceux qui Me suivent ne peuvent recevoir Ma parole ; ils sont complètement incapables d’accepter aucune suggestion qui vient de Moi. C’est ce qui M’attriste surtout. Personne ne peut jamais Me comprendre et, d’ailleurs, personne ne peut M’accepter, même si Mon attitude est sincère et Mes paroles sont douces. Tous accomplissent le travail que Je leur ai confié conformément à leurs intentions originales ; ils ne cherchent pas Mes pensées, beaucoup moins demandent ce que Je désire. Ils prétendent toujours Me servir loyalement, tout en se rebellant contre Moi. Plusieurs croient que les vérités qui leur sont inacceptables ou qu’ils ne peuvent pas pratiquer ne sont pas des vérités. Pour de tels hommes, Mes vérités deviennent quelque chose à nier et à rejeter. En même temps, Je deviens alors un être que l’homme reconnaît comme Dieu en parole seulement, mais considère aussi comme un étranger qui n’est pas la vérité, le chemin ou la vie. Personne ne connaît cette vérité : Mes paroles sont la vérité éternellement immuable. Je suis le soutien de vie pour l’homme et le seul guide pour l’humanité. La valeur et le sens de Mes paroles ne sont pas déterminés par le fait qu’elles soient ou non reconnues ou acceptées par l’humanité, mais par la substance des mots eux-mêmes. Même si aucune personne sur cette terre ne peut recevoir Mes paroles, la valeur de Mes paroles et l’aide qu’elles apportent à l’humanité sont inestimables pour n’importe quel homme. Par conséquent, face aux nombreux hommes qui s’insurgent contre Mes paroles, les réfutent ou les méprisent totalement, Ma position est seulement ceci : que le temps et les faits soient Mes témoins et montrent que Mes paroles sont la vérité, le chemin et la vie. Qu’ils montrent que tout ce que J’ai dit est juste, est ce dont l’homme devrait être muni et, de plus, est ce que l’homme devrait accepter. Je ferai connaître ce fait à tous ceux qui Me suivent : ceux qui ne peuvent pas accepter pleinement Mes paroles, ceux qui ne peuvent pas pratiquer Mes paroles, ceux qui ne peuvent pas trouver un but dans Mes paroles et ceux qui ne peuvent pas recevoir le salut à cause de Mes paroles sont ceux qui ont été condamnés par Mes paroles et, en plus, ont perdu Mon salut et Ma verge ne s’éloignera jamais d’eux. »

Il est incroyablement important de savoir comment connaître la nature du Christ et la portée de l’incarnation de Dieu si on veut être rendu parfait et faire partie de ceux qui respectent la volonté de Dieu dans leur foi. Pendant l’ère de la Grâce, Jésus a dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6). Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours a aussi dit : « Pendant que vous êtes à la recherche des empreintes de Dieu, vous n’avez pas conscience des paroles que “Dieu est la vérité, le chemin et la vie”. » Les paroles de Dieu montrent que dans la foi, c’est seulement en reconnaissant que le Christ est la vérité, le chemin et la vie qu’on peut obtenir le salut et l’approbation de Dieu. Quand on revient sur ces paroles que le Seigneur Jésus a prononcées pendant l’ère de la Grâce, tant d’émotions ressurgissent. Il a dit : « Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. » Qu’est-ce donc que faire la volonté de notre Père qui est aux cieux ? C’est avoir foi en Celui qui a été envoyé par Dieu. C’est accueillir le Christ et Lui obéir, rechercher la vérité de toutes ses forces, c’est louer le Christ et Lui rendre témoignage. C’est conduire les hommes devant Dieu pour qu’ils comprennent le Christ et soient gagnés par Lui pour qu’ils deviennent des gens qui aiment vraiment Dieu. C’est ça, faire la volonté de Dieu. Donc tous ceux qui font Sa volonté peuvent entrer dans le royaume des cieux, tandis que tous ceux qui sont incapables de reconnaître que le Christ est la vérité, le chemin et la vie n’entreront jamais dans le royaume. Il n’y a pas de doute à ce sujet.

Le 10 juillet 2013

Précédent:Seuls ceux qui poursuivent la vérité et qui parviennent à connaitre Dieu peuvent obtenir la vraie vie

Suivant:Seules les trois étapes de l’œuvre de Dieu constituent Son œuvre complète pour sauver l’humanité