2. Comment on connaît le tempérament et l’essence de Dieu

Paroles de Dieu concernées :

Dieu est ce qu’Il est et Il a ce qu’Il a. Tout ce qu’Il exprime et révèle sont des représentations de Son essence et de Son identité. Ce qu’Il est et ce qu’Il a, ainsi que Son essence et Son identité, sont des choses qui ne peuvent être remplacées par aucun homme. Son tempérament englobe Son amour pour l’humanité, la consolation de l’humanité, la haine de l’humanité et, plus encore, une compréhension approfondie de l’humanité. La personnalité de l’homme, cependant, peut être optimiste, vivante ou insensible. Le tempérament de Dieu appartient au Souverain de toutes choses et de tous les êtres vivants, au Seigneur de toute la création. Son tempérament représente l’honneur, la puissance, la noblesse, la grandeur et, surtout, la suprématie. Son tempérament est le symbole de l’autorité, le symbole de tout ce qui est juste, le symbole de tout ce qui est beau et bon. Plus que cela, c’est un symbole de Celui qui ne peut pas être[a] vaincu ou envahi par les ténèbres ni aucune force ennemie, ainsi qu’un symbole de Celui qui ne peut pas être offensé (Il ne tolérera pas non plus d’être offensé)[b] par un quelconque être créé. Son tempérament est le symbole de la puissance suprême. Aucune personne ou aucun groupe de personnes ne peuvent perturber Son œuvre ou Son tempérament ni n’en ont le droit. Mais la personnalité de l’homme n’est pas plus qu’un simple symbole de la légère supériorité de l’homme sur la bête. L’homme en lui-même n’a ni autorité, ni autonomie, ni capacité de transcender son être, mais il est en son essence celui qui bat en retraite, à la merci de toutes sortes de personnes, d’événements et de choses. La joie de Dieu est due à l’existence et à l’émergence de la justice et de la lumière, à cause de la destruction des ténèbres et du mal. Il Se réjouit à apporter la lumière et une bonne vie à l’humanité. Sa joie est une joie juste, un symbole de l’existence de tout ce qui est positif et, plus encore, un symbole de bon augure. La colère de Dieu est due au mal que l’existence et l’ingérence de l’injustice infligent à l’humanité, à cause de l’existence du mal et des ténèbres, à cause de l’existence des choses qui chassent la vérité et, plus encore, à cause de l’existence de choses qui s’opposent à ce qui est bon et beau. Sa colère est un symbole de l’inexistence de toutes les choses négatives et, même plus encore, est un symbole de Sa sainteté. Son chagrin est dû à l’humanité pour laquelle Il a des espoirs, mais qui est tombée dans les ténèbres parce que l’œuvre qu’Il fait dans l’homme n’est pas à la hauteur de Ses attentes, et parce que toute l’humanité qu’Il aime ne peut pas vivre dans la lumière. Il éprouve du chagrin pour l’humanité innocente, pour l’homme honnête, mais ignorant, et pour l’homme qui est bon, mais déficient quant à ses propres perspectives. Son chagrin est un symbole de Sa bonté et de Sa miséricorde, un symbole de beauté et de bienveillance. Son bonheur, bien sûr, vient de Sa victoire sur Ses ennemis et de Son obtention de la bonne foi de l’homme. Plus que cela, il vient de l’expulsion et de la destruction de toutes les forces ennemies et de la réception par l’humanité d’une vie bonne et paisible. Le bonheur de Dieu est différent de la joie de l’homme ; c’est plutôt le sentiment de récolter de bons fruits, un sentiment encore plus grand que la joie. Son bonheur est un symbole de l’humanité se libérant désormais de la souffrance et un symbole de l’humanité entrant dans un monde de lumière. D’un autre côté, les émotions de l’humanité surgissent toutes pour ses propres intérêts, non pour la justice, la lumière ou ce qui est beau, et encore moins pour la grâce accordée par le ciel. Les émotions de l’humanité sont égoïstes et appartiennent au monde des ténèbres. Elles n’existent pas pour la volonté de Dieu, encore moins pour le plan de Dieu, et donc on ne peut jamais parler de l’homme et de Dieu dans le même souffle. Dieu est toujours suprême et toujours honorable, tandis que l’homme est toujours vil, toujours sans valeur. C’est parce que Dieu fait toujours des sacrifices et Se consacre à l’humanité ; l’homme, cependant, prend tout et s’efforce seulement pour lui-même, toujours. Dieu Se soucie toujours de la survie de l’humanité, pourtant l’homme ne contribue jamais rien à la lumière ou à la justice. Même si l’homme fait un effort pendant un certain temps, cet effort est si faible qu’il ne peut pas supporter un seul coup, car l’effort de l’homme est toujours pour lui-même et non pour les autres. L’homme est toujours égoïste, tandis que Dieu est toujours désintéressé. Dieu est la source de tout ce qui est juste, bon et beau, tandis que l’homme est celui qui réussit à manifester toute laideur et tout mal, et qui les rend évidents. Dieu ne changera jamais Son essence de justice et de beauté, mais l’homme est parfaitement capable, à n’importe quel moment et dans n’importe quelle situation, de trahir la justice et de s’éloigner à grande distance de Dieu.

Extrait de « Il est très important de comprendre le tempérament de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Les trois étapes de l’œuvre sont un registre de l’ensemble de l’œuvre de Dieu, du salut de l’humanité par Dieu, et elles ne sont pas imaginaires. Si vous voulez vraiment acquérir une connaissance de l’ensemble du tempérament de Dieu, alors vous devez connaître les trois étapes de l’œuvre réalisée par Dieu et, en plus, vous ne devez omettre aucune étape. C’est le minimum que doivent accomplir ceux qui cherchent à connaître Dieu. L’homme lui-même ne peut pas inventer une vraie connaissance de Dieu. Ce n’est pas quelque chose que l’homme lui-même peut imaginer ni la conséquence d’une faveur spéciale du Saint-Esprit pour quelqu’un. C’est plutôt une connaissance qui résulte de l’expérience que fait l’homme de l’œuvre de Dieu et c’est une connaissance de Dieu qui résulte seulement de l’expérience des faits de l’œuvre de Dieu. Une telle connaissance ne peut pas être acquise sur un coup de tête ni ne peut être enseignée. Elle est complètement liée à l’expérience personnelle. Le salut de l’humanité par Dieu est au cœur de ces trois étapes de l’œuvre, cependant l’œuvre du salut comprend plusieurs méthodes de travail et plusieurs moyens par lesquels le tempérament de Dieu est exprimé. Voilà ce qui est le plus difficile à identifier et à comprendre pour l’homme. La séparation des ères, les changements dans l’œuvre de Dieu, les changements du lieu de l’œuvre, les changements des bénéficiaires de cette œuvre et ainsi de suite, tout cela est inclus dans les trois étapes de l’œuvre. En particulier, la différence de la manière d’œuvrer du Saint-Esprit, ainsi que les changements dans le tempérament de Dieu, Son image, Son nom, Son identité, ou d’autres changements, font tous partie des trois étapes de l’œuvre. Une étape de l’œuvre ne peut représenter qu’une partie et a une portée limitée. Elle n’implique pas la séparation des ères ou des changements dans l’œuvre de Dieu, beaucoup moins les autres aspects. Ce fait est évident. Les trois étapes de l’œuvre sont l’ensemble de l’œuvre du salut de l’humanité par Dieu. L’homme doit connaître l’œuvre de Dieu et le tempérament de Dieu dans l’œuvre du salut ; sans ce fait, ta connaissance de Dieu n’est rien sinon une suite de mots vides, rien de plus qu’une attitude pontifiante.

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu accomplit l’œuvre du jugement et du châtiment afin que l’homme Le connaisse et pour Son témoignage. Sans le jugement du tempérament corrompu de l’homme par Dieu, l’homme ne connaîtrait pas Son tempérament juste qui ne tolère aucune offense, et l’homme ne pourrait pas non plus convertir son ancienne connaissance de Dieu en une connaissance nouvelle. Pour le bien de Son témoignage et pour le bien de Sa gestion, Il expose Sa totalité au grand jour, permettant ainsi à l’homme, par la manifestation de Dieu, d’acquérir la connaissance de Dieu, de changer son tempérament et de rendre un témoignage retentissant en faveur de Dieu. Le changement dans le tempérament de l’homme est réalisé par de nombreux genres différents de l’œuvre Dieu ; sans ces changements dans son tempérament, l’homme serait incapable de rendre témoignage à Dieu et d’être selon le cœur de Dieu. Les changements dans le tempérament de l’homme signifient que l’homme s’est libéré de l’esclavage de Satan et de l’influence des ténèbres, et qu’il est vraiment devenu un modèle et un exemple de l’œuvre de Dieu, un témoin de Dieu et un homme selon le cœur de Dieu. Aujourd’hui, Dieu incarné est venu faire Son œuvre sur la terre, et Il exige que l’homme Le connaisse, Lui obéisse, témoigne de Lui, qu’il connaisse Son œuvre pratique et normale, qu’il obéisse à toutes Ses paroles et à toute Son œuvre qui ne sont pas en accord avec les notions de l’homme, et qu’il témoigne de toute l’œuvre qu’Il fait pour sauver l’homme, ainsi que de tous les actes qu’Il accomplit pour conquérir l’homme. Ceux qui témoignent de Dieu doivent connaître Dieu ; seul ce genre de témoignage est précis et réel, et seul ce genre de témoignage peut couvrir Satan de honte. Dieu utilise ceux qui en sont venus à Le connaître en subissant Son jugement et Son châtiment, Son traitement et Son émondage pour qu’ils Lui rendent témoignage. Il utilise ceux qui ont été corrompus par Satan pour Lui rendre témoignage, et Il utilise aussi ceux dont le tempérament a changé et qui ont ainsi gagné Ses bénédictions pour Lui rendre témoignage. Il n’a pas besoin que l’homme Le loue de sa bouche, pas plus qu’Il n’a besoin de la louange et du témoignage de ceux de l’espèce de Satan, qui n’ont pas été sauvés par Lui. Seuls ceux qui connaissent Dieu sont qualifiés pour Lui rendre témoignage et seuls ceux dont le tempérament a changé sont qualifiés pour Lui rendre témoignage. Dieu ne permettra pas à l’homme de déshonorer intentionnellement Son nom.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu peuvent rendre témoignage à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

La connaissance de Dieu doit s’acquérir en lisant et en comprenant les paroles de Dieu. Certains disent : « Je n’ai pas vu Dieu incarné, alors comment pourrais-je connaître Dieu ? » En fait, les paroles de Dieu sont une expression de Son tempérament. À partir des paroles de Dieu, tu peux voir Son amour et Son salut envers les humains, ainsi que Sa méthode pour les sauver… C’est parce que Ses paroles sont exprimées par Dieu Lui-même, et non écrites par des humains. Elles ont été personnellement exprimées par Dieu ; Dieu Lui-même exprime Ses propres paroles et Sa voix intérieure. Pourquoi les appelle-t-on des paroles qui viennent du cœur ? C’est parce qu’elles viennent du fond du cœur et expriment Son tempérament, Sa volonté, Ses pensées, Son amour pour l’humanité, le fait qu’Il sauve l’humanité et Ses attentes vis-à-vis de l’humanité… Les déclarations de Dieu contiennent des paroles dures et des paroles douces et attentionnées, ainsi que certaines paroles révélatrices qui ne sont pas conformes aux souhaits des hommes. Si tu ne regardes que les paroles révélatrices, tu auras peut-être l’impression que Dieu est plutôt strict. Si tu ne regardes que les paroles douces, tu auras peut-être l’impression que Dieu n’a pas beaucoup d’autorité. Tu ne devrais donc pas les prendre hors contexte ; considère-les plutôt sous tous les angles. Parfois, Dieu parle selon une perspective douce et compatissante et les gens voient alors Son amour pour l’humanité ; parfois, Il parle selon une perspective très stricte et les gens voient alors Son tempérament qui ne tolère aucune offense. L’homme est déplorablement souillé et n’est pas digne de voir le visage de Dieu ou de se présenter devant Lui. Que les gens soient désormais autorisés à se présenter devant Lui relève purement de Sa grâce. La sagesse de Dieu peut être vue à partir de la manière dont Il œuvre et de la signification de Son œuvre. Les gens peuvent toujours voir ces choses dans les paroles de Dieu, même sans aucun contact direct de Sa part. Quand une personne qui connaît sincèrement Dieu entre en contact avec le Christ, sa rencontre avec le Christ peut correspondre avec sa connaissance actuelle de Dieu ; cependant, quand une personne n’ayant qu’une compréhension théorique rencontre Dieu, elle ne peut voir la corrélation. Cet aspect de la vérité est le plus profond des mystères ; il est difficile à concevoir. Résumez les paroles de Dieu sur le mystère de l’incarnation, regardez-les sous tous les angles, puis priez ensemble, réfléchissez et échangez plus en profondeur sur cet aspect de la vérité. Ce faisant, tu pourras gagner l’éclairage du Saint-Esprit et tu arriveras à comprendre. Parce que les humains n’ont aucune chance d’avoir un contact direct avec Dieu, ils doivent s’appuyer sur ce genre d’expérience pour trouver leur chemin et y entrer progressivement, afin d’atteindre une vraie connaissance de Dieu.

Extrait de « Comment connaître Dieu incarné », dans Récits des entretiens de Christ

La possession et l’être de Dieu, l’essence de Dieu, le tempérament de Dieu, tout a été révélé dans Ses paroles à l’humanité. Quand il fait l’expérience des paroles de Dieu, en les mettant en pratique, l’homme comprend le but qui sous-tend les paroles que Dieu prononce et comprend la source et le contexte des paroles de Dieu, et il comprend et apprécie l’effet voulu des paroles de Dieu. Pour l’humanité, ce sont toutes des choses que l’homme doit expérimenter, saisir, et atteindre afin de parvenir à la vérité et à la vie, afin de saisir les intentions de Dieu, de voir son tempérament être transformé et afin d’être capable d’obéir à la souveraineté et aux arrangements de Dieu. En même temps que l’homme expérimente, saisit et atteint ces choses, il acquiert graduellement une compréhension de Dieu et, à ce moment-là, il gagne également différents niveaux de connaissance à Son sujet. Cette compréhension et cette connaissance ne viennent pas de ce que l’homme a imaginé ou inventé, mais plutôt de ce qu’il apprécie, expérimente, ressent et confirme en lui-même. Ce n’est qu’après avoir apprécié, expérimenté, senti et confirmé ces choses que l’homme ajoute du contenu à sa connaissance de Dieu ; seule la connaissance qu’il obtient à ce moment-là est vraie, réelle et exacte, et ce processus qui consiste à atteindre une compréhension et une connaissance authentiques de Dieu en appréciant, expérimentant, ressentant et confirmant Ses paroles n’est autre que la vraie communion entre l’homme et Dieu. Au milieu de ce genre de communion, l’homme parvient vraiment à comprendre et à saisir les intentions de Dieu, il parvient vraiment à comprendre et à connaître les biens et l’être de Dieu, il parvient vraiment à comprendre et à connaître l’essence de Dieu, il parvient progressivement à comprendre et à connaître le tempérament de Dieu, il obtient une certitude réelle du fait de la domination de Dieu sur toute la création et peut la définir correctement, et il acquiert une idée et une connaissance substantielles de l’identité et de la position de Dieu. Au milieu de ce genre de communion, graduellement, l’homme change ses idées sur Dieu. Il ne s’en fait plus une idée venue de nulle part, il ne donne plus libre cours à ses propres soupçons sur Lui, ne se méprend plus sur Lui, ne Le condamne plus, n’émet plus de jugements sur lui, ni ne doute de Lui. Ainsi l’homme aura moins de disputes avec Dieu, il aura moins de conflits avec Dieu, et il aura moins d’occasions de se rebeller contre Dieu. Inversement, la bienveillance de l’homme envers Dieu et son obéissance à Dieu deviendront plus grandes et sa vénération de Dieu deviendra plus réelle et plus profonde. Au milieu d’une telle communion, l’homme n’acquerra pas seulement le soutien de la vérité et le baptême de vie, mais il acquerra en même temps une vraie connaissance de Dieu. Au milieu d’une telle communion, non seulement le tempérament de l’homme sera transformé et non seulement l’homme recevra le salut, mais l’homme récoltera en même temps une véritable vénération et adoration d’un être créé envers Dieu. Après que l’homme aura vécu ce genre de communion, sa foi en Dieu ne sera plus une page blanche, ni une promesse offerte du bout des lèvres, ni une forme de poursuite aveugle et d’idolâtrie ; ce n’est qu’avec ce genre de communion que la vie de l’homme grandira vers la maturité jour après jour, et ce n’est qu’à ce moment-là que son tempérament se transformera peu à peu, et que sa foi en Dieu passera progressivement d’une croyance vague et incertaine à une véritable obéissance et une véritable bienveillance, à une vraie vénération et, en suivant Dieu, l’homme progressera aussi graduellement d’une attitude passive à une attitude active, du négatif au positif ; c’est seulement avec ce genre de communion que l’homme parviendra à une vraie compréhension et un entendement vrai de Dieu, à une vraie connaissance de Dieu.

Extrait de « Connaître Dieu est le chemin vers la crainte de Dieu et l’éloignement du mal », dans La Parole apparaît dans la chair

En lisant les paroles de Dieu, Pierre ne s’efforçait pas de comprendre des doctrines et il était encore moins intéressé par l’acquisition de connaissances théologiques ; au contraire, il s’efforçait de comprendre la vérité et de saisir la volonté de Dieu, aussi bien que de parvenir à comprendre Son tempérament et Sa beauté. Il a également essayé de comprendre les différents états de corruption de l’homme à partir des paroles de Dieu, ainsi que de comprendre la nature corrompue de l’homme et les véritables déficiences de l’homme, réalisant ainsi tous les aspects des exigences que Dieu place devant l’homme afin de Le satisfaire. Pierre avait tant de pratiques correctes qui respectaient les paroles de Dieu ; cela s’alignait parfaitement avec la volonté de Dieu et c’était le meilleur moyen pour une personne de coopérer tout en faisant l’expérience de l’œuvre de Dieu. Durant les centaines d’épreuves qu’il eut à expérimenter de la part de Dieu, Pierre s’examinait strictement en regard de chaque parole du jugement de l’homme par Dieu, de chaque parole de la révélation de l’homme par Dieu et de chaque parole de Ses exigences de l’homme, et s’efforçait de sonder le sens de ces paroles. Il essayait sincèrement de comprendre et de mémoriser chaque parole que Jésus lui disait et il avait de très bons résultats. Grâce à cette manière de pratiquer, il parvint à une compréhension de lui-même par les paroles de Dieu, et non seulement il vint à comprendre les différentes conditions corrompues de l’homme, mais parvint aussi à comprendre l’essence, la nature et les différents défauts de l’homme. C’est cela que signifie se comprendre vraiment soi-même. Partant des paroles de Dieu, non seulement Pierre a acquis une véritable compréhension de lui-même, mais dans les choses exprimées dans les paroles de Dieu – le tempérament juste de Dieu, ce qu’Il a et est, la volonté de Dieu pour Son œuvre, Ses exigences envers l’humanité –, de ces paroles, il est parvenu à connaître Dieu complètement. Il est parvenu à connaître le tempérament de Dieu et Son essence ; il est parvenu à connaître et à comprendre ce que Dieu a et est, ainsi que la beauté de Dieu et les exigences de Dieu envers l’homme. Même si Dieu ne parlait pas à l’époque autant qu’Il le fait aujourd’hui, des résultats dans ces aspects étaient néanmoins produits en Pierre. C’était une chose rare et précieuse. Pierre est passé par des centaines d’épreuves, mais n’a pas souffert en vain. Non seulement il est parvenu à se comprendre à partir des paroles et de l’œuvre de Dieu, mais il est aussi parvenu à connaître Dieu.

Extrait de « Comment suivre la voie de Pierre », dans Récits des entretiens de Christ

Peu importe à quel stade tu es arrivé dans ta vie, tu es inséparable de la parole de Dieu ou de la vérité ; ce que tu comprends du tempérament de Dieu et ce que tu sais au sujet de ce que Dieu a et est, tout est exprimé dans les paroles de Dieu ; c’est inextricablement lié à la vérité. Le tempérament de Dieu et ce que Dieu a et est sont en soi la vérité ; la vérité est une authentique manifestation du tempérament de Dieu et de ce qu’Il a et est. Elle rend concret ce qu’Il a et fait une déclaration claire de ce qu’Il a et est ; elle te dit plus directement ce que Dieu aime et ce qu’Il n’aime pas, ce qu’Il veut que tu fasses et ce qu’Il ne te permet pas de faire, les gens qu’Il déteste et ceux en qui Il trouve Sa joie. Derrière les vérités que Dieu exprime, les gens peuvent voir Son plaisir, Sa colère, Sa tristesse et Son bonheur, aussi bien que Son essence : c’est la révélation de Son tempérament. En plus de la connaissance de ce que Dieu a et est et de la compréhension de Son tempérament à partir de Ses paroles, le plus important est d’atteindre cet entendement par l’expérience pratique. Si une personne se retire de la vraie vie afin de connaître Dieu, elle ne pourra l’atteindre. Même si certaines personnes peuvent gagner quelque compréhension de la parole de Dieu, leur compréhension se limite aux théories et aux mots et il apparaît une disparité avec ce à quoi ressemble vraiment Dieu Lui-même.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », dans La Parole apparaît dans la chair

La connaissance de l’autorité de Dieu, de la puissance de Dieu, de la propre identité de Dieu et de l’essence de Dieu ne peut être obtenue en te fiant à ton imagination. Puisque tu ne peux pas compter sur l’imagination pour connaître l’autorité de Dieu, alors de quelle manière peux-tu acquérir une véritable connaissance de l’autorité de Dieu ? Le moyen de faire cela, c’est de manger et de boire les paroles de Dieu, d’échanger et de faire l’expérience des paroles de Dieu. Ainsi, tu auras une expérience graduelle de l’autorité de Dieu et pourras la vérifier, et tu en gagneras une compréhension graduelle et une connaissance progressive. C’est le seul moyen d’atteindre la connaissance de l’autorité de Dieu ; il n’y a pas de raccourci. Vous demander de ne pas imaginer n’est pas la même chose que de vous faire vous asseoir passivement pour attendre la destruction ou vous empêcher de faire quoi que ce soit. Ne pas utiliser ton cerveau pour penser et imaginer signifie ne pas utiliser la logique pour déduire, ne pas utiliser la connaissance pour analyser, ne pas utiliser la science comme base, mais plutôt d’apprécier, de vérifier et de confirmer que le Dieu auquel tu crois a autorité, confirmer qu’Il détient la souveraineté sur ton sort et que Sa puissance prouve en tout temps qu’Il est le vrai Dieu Lui-même à travers les paroles de Dieu, à travers la vérité, à travers tout ce que tu rencontres dans la vie. C’est le seul moyen pour quiconque d’acquérir une compréhension de Dieu. Certains disent qu’ils souhaitent trouver un moyen simple d’atteindre ce but, mais pouvez-vous penser à un tel moyen ? Je te le dis, il n’est pas nécessaire de penser : il n’y a pas d’autres moyens ! Le seul moyen est de connaître consciencieusement et fermement, par chaque parole qu’Il exprime et par tout ce qu’Il fait, ce que Dieu a et est et de le vérifier. C’est le seul moyen de connaître Dieu. Car ce que Dieu a et est, et tout ce qui est de Dieu, n’est pas creux et vide, mais réel.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

Les gens disent souvent qu’il n’est pas facile de connaître Dieu. Moi, cependant, Je dis que connaître Dieu n’est pas du tout une affaire difficile, car Dieu dévoile souvent Ses actes pour que l’homme les voie. Dieu n’a jamais cessé Son dialogue avec l’humanité, Il ne S’est jamais dissimulé à l’homme et Il ne S’est pas caché non plus. Ses pensées, Ses idées, Ses paroles et Ses actes sont tous révélés à l’humanité. Par conséquent, aussi longtemps que l’homme désire connaître Dieu, il peut arriver à Le comprendre et à Le connaître par toutes sortes de moyens et de méthodes. La raison pour laquelle l’homme pense aveuglément que Dieu l’a délibérément évité, que Dieu S’est intentionnellement caché à l’humanité, que Dieu n’a pas l’intention de permettre à l’homme de Le comprendre et de Le connaître, c’est qu’il ne sait pas qui est Dieu ni ne désire comprendre Dieu. Plus encore, l’homme ne se soucie pas des pensées, des paroles ou des actes du Créateur… En vérité, si l’on utilise seulement son temps libre pour se concentrer sur les paroles ou les actes du Créateur et accorder un peu d’attention aux pensées du Créateur et à la voix de Son cœur, il ne sera pas difficile de se rendre compte que les pensées, les paroles et les actes du Créateur sont visibles et transparents. De même, il faudra peu d’effort pour découvrir que le Créateur est parmi les hommes à tout moment, qu’Il est toujours en conversation avec les hommes et l’ensemble de la création, et qu’Il accomplit de nouveaux actes chaque jour. Son essence et Son tempérament sont exprimés dans Son dialogue avec l’homme ; Ses pensées et Ses idées sont révélées complètement dans Ses actes ; Il accompagne et observe l’humanité en tout temps. Il parle calmement à l’humanité et à toute la création avec Ses paroles silencieuses : « Je suis dans les cieux et Je suis dans Ma création. Je veille ; J’attends ; Je suis à tes côtés… » Ses mains sont chaudes et fortes ; Ses pas sont légers ; Sa voix est douce et gracieuse ; Sa forme passe et tourne, embrassant toute l’humanité ; Son visage est beau et doux. Il n’est jamais parti, Il n’a jamais disparu non plus. Jour et nuit, Il est le compagnon constant de l’humanité, toujours à ses côtés.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique II », dans La Parole apparaît dans la chair

Notes de bas de page :

a. Le texte original dit : « c’est un symbole d’être incapable d’être ».

b. Le texte original dit : « ainsi qu’un symbole d’être incapable d’être offensé (et ne tolérant pas d’être offensé) ».

Précédent: 1. Qu’est-ce que connaître Dieu ? Une compréhension de la connaissance de la Bible et de la théorie théologique peut-elle être considérée comme connaissance de Dieu ?

Suivant: 3. Dans quels aspects la toute-puissance et la sagesse de Dieu sont-elles principalement révélées ?

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

3. Pourquoi chaque nouvelle étape de l’œuvre de Dieu rencontre le défi et la condamnation téméraires du monde religieux et ce qu’en est la cause principale

« Jésus se mit ensuite à leur parler en paraboles. Un homme planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays. Au temps de la récolte, il envoya un serviteur vers les vignerons, pour recevoir d’eux une part du produit de la vigne. S’étant saisis de lui, ils le battirent, et le renvoyèrent à vide. Il envoya de nouveau vers eux un autre serviteur ; ils le frappèrent à la tête, et l’outragèrent. Il en envoya un troisième, qu’ils tuèrent ; puis plusieurs autres, qu’ils battirent ou tuèrent. Il avait encore un fils bien-aimé ; il l’envoya vers eux le dernier, en disant : Ils auront du respect pour mon fils. Mais ces vignerons dirent entre eux : Voici l’héritier ; venez, tuons-le, et l’héritage sera à nous. Et ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne. Maintenant, que fera le maître de la vigne ? Il viendra, fera périr les vignerons, et il donnera la vigne à d’autres » (Marc 12:1-9).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre