6. Comment Dieu règne et administre l’univers entier

Paroles de Dieu concernées :

Dans la vaste étendue du cosmos et du firmament, d’innombrables créatures vivent et se reproduisent, suivent la loi cyclique de la vie et respectent une règle constante. Ceux qui meurent emportent avec eux les histoires des vivants et ceux qui vivent répètent la même histoire tragique de ceux qui ont péri. Et donc, l’humanité ne peut s’empêcher de se demander : pourquoi vivons-nous ? Et pourquoi devons-nous mourir ? Qui commande ce monde ? Et qui a créé cette humanité ? L’homme a-t-il vraiment été créé par Dame Nature ? L’humanité a-t-elle vraiment le contrôle de son propre destin ? […] Telles sont les questions que l’humanité s’est posées sans cesse pendant des milliers d’années. Malheureusement, plus l’homme est devenu obsédé par ces questions, plus sa soif pour la science s’est faite pressante. La science offre une gratification brève et une jouissance temporaire de la chair, mais elle est loin d’être suffisante pour libérer l’homme de l’isolement et de la solitude, ainsi que de la terreur et de l’impuissance à peine dissimulées au plus profond de son âme. L’humanité utilise simplement les connaissances scientifiques qu’il peut voir à l’œil nu et comprendre avec son cerveau pour anesthésier son cœur. Pourtant, ces connaissances scientifiques ne sont pas suffisantes pour empêcher les hommes d’explorer les mystères. L’humanité ne sait tout simplement pas qui est le Souverain de l’univers et de toutes choses, et encore moins quels sont le commencement et l’avenir de l’humanité. Forcément, l’humanité vit seulement dans le cadre de cette loi. Nul ne peut y échapper, et nul ne peut le changer, car parmi toutes choses et dans les cieux, Un seul, d’éternité en éternité, détient la souveraineté sur tout. Il est Celui qui n’a jamais été vu par l’homme, Celui que l’humanité n’a jamais connu, Celui en qui l’humanité n’a jamais cru, et pourtant Il est Celui qui a insufflé le souffle dans les ancêtres de l’humanité et a donné la vie à l’humanité. Il est Celui qui pourvoit aux besoins de l’humanité et la nourrit, lui permettant d’exister ; et Il est Celui qui a guidé l’humanité jusqu’à nos jours. De plus, c’est de Lui et de Lui seul que dépend la survie de l’humanité. Il détient la souveraineté sur toutes choses et régit tous les êtres vivants dans l’univers. Il commande les quatre saisons, et c’est Lui qui suscite le vent, le gel, la neige et la pluie. Il procure le soleil à l’humanité et inaugure la nuit. C’est Lui qui a étendu les cieux et la terre, mettant à la disposition de l’homme les montagnes, les lacs et les rivières et tous les êtres vivants qui s’y trouvent. Ses actes sont omniprésents, Sa puissance est omniprésente, Sa sagesse est omniprésente et Son autorité est omniprésente. Chacune de ces lois et de ces règles est l’incarnation de Ses actes, et chacune d’elles révèle Sa sagesse et Son autorité. Qui peut se dispenser de Sa souveraineté ? Et qui peut se décharger de Ses desseins ? Toutes choses existent sous Son regard et, de plus, toutes choses vivent sous Sa souveraineté. Ses actes et Sa puissance font que l’humanité n’a pas d’autre choix que de reconnaître le fait qu’Il existe réellement et qu’Il détient la souveraineté sur toutes choses. Rien en dehors de Lui ne peut commander l’univers, encore moins pourvoir sans cesse aux besoins de cette humanité. Que tu sois capable de reconnaître les actes de Dieu ou non, et que tu crois en l’existence de Dieu ou non, il ne fait aucun doute que ton destin est déterminé par Dieu et il ne fait aucun doute que Dieu aura toujours la souveraineté sur toutes choses. Son existence et Son autorité ne sont pas fondées sur le fait que l’homme puisse ou non les reconnaître ou les comprendre. Lui seul connaît le passé, le présent et l’avenir de l’homme, et Lui seul peut déterminer le sort de l’humanité. Que tu sois capable ou non d’accepter ce fait, il n’en demeure pas moins que, très bientôt, l’humanité sera témoin de tout cela de ses propres yeux, et c’est ce fait que Dieu va bientôt mettre en œuvre. L’homme vit et meurt sous les yeux de Dieu. L’homme vit pour la gestion de Dieu et, quand ses yeux se ferment pour la dernière fois, c’est aussi pour cette même gestion qu’ils se ferment. Continuellement, l’homme va et vient, d’un côté à l’autre. Tout cela, sans exception, fait partie de la souveraineté et des desseins de Dieu. La gestion de Dieu n’a jamais cessé ; elle progresse continuellement. Il fera en sorte que l’humanité prenne conscience de Son existence, qu’elle ait confiance en Sa souveraineté, qu’elle voit Ses actes et qu’elle retourne à Son royaume. C’est Son plan et c’est l’œuvre qu’Il accomplit depuis des milliers d’années.

Extrait de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Avant que cette humanité ne naisse, le cosmos – toutes les planètes et toutes les étoiles du firmament – existait déjà. Sur le plan macro, ces corps célestes ont eu une orbite régulière, sous le contrôle de Dieu, pendant toute leur existence, peu importe le nombre d’années que cela a duré. Quelle planète va où, à quel moment particulier ; quelle planète effectue quelle tâche, et quand ; quelle planète tourne autour de quelle orbite et quand elle disparaît ou est remplacée – toutes ces choses se déroulent sans la moindre erreur. Les positions des planètes et les distances entre elles suivent toutes des schémas stricts qui peuvent tous être décrits par des données précises ; les trajectoires qu’elles parcourent, la vitesse et les schémas de leurs orbites, les moments où elles sont en différentes positions, tout cela peut être quantifié avec précision et décrit par des lois particulières. Depuis la nuit des temps, les planètes suivent ces lois, sans le moindre écart. Aucune puissance ne peut modifier ou perturber leurs orbites ou les schémas qu’elles suivent. Parce que les lois particulières qui régissent leur mouvement et les données précises qui les décrivent sont prédestinées par l’autorité du Créateur, elles obéissent d’elles-mêmes à ces lois, sous la souveraineté et le contrôle du Créateur. Au niveau macro, il n’est pas difficile à l’homme de découvrir des schémas, des données et des lois ou des phénomènes étranges et inexplicables. Bien que l’humanité ne reconnaisse pas que Dieu existe, qu’elle n’accepte pas non plus le fait que le Créateur ait fait toutes choses et qu’Il ait la domination sur toutes choses, et bien qu’elle ne reconnaisse pas non plus l’existence de l’autorité du Créateur, les scientifiques, les astronomes et les physiciens humains trouvent néanmoins de plus en plus que l’existence de toutes choses dans l’univers, les principes et les schémas qui dictent leurs mouvements sont tous régis et contrôlés par une sombre énergie invisible et vaste. Cela oblige l’homme à accepter et à reconnaître qu’il existe un Être Puissant qui orchestre tout au milieu de ces schémas de mouvement. Sa puissance est extraordinaire et, bien que personne ne puisse voir Son vrai visage, Il gouverne et contrôle tout à chaque instant. Aucun homme ou aucune force ne peut surpasser Sa souveraineté. Devant ce fait, l’homme doit reconnaître que les lois qui régissent l’existence de toutes les choses ne peuvent pas être contrôlées par les humains, elles ne peuvent être changées par personne ; il doit aussi admettre que les êtres humains ne peuvent pas comprendre pleinement ces lois et qu’elles ne sont pas d’origine naturelle, mais sont dictées par un Souverain. Elles sont toutes des expressions de l’autorité de Dieu que l’humanité peut percevoir à un niveau macro.

Au niveau micro, toutes les montagnes et les rivières, tous les lacs, toutes les mers et les étendues de terre que l’homme perçoit sur la terre, toutes les saisons qu’il connaît, toutes les choses qui peuplent la terre, y compris les plantes, les animaux, les micro-organismes et les humains sont soumis à la souveraineté et au contrôle de Dieu. Sous la souveraineté et le contrôle de Dieu, toutes choses naissent ou disparaissent conformément à Ses pensées ; des lois apparaissent qui régissent leur existence, et elles croissent et se multiplient conformément à elles. Aucun être humain ou aucune chose n’est au-dessus de ces lois. Pourquoi cela ? La seule réponse est la suivante : c’est en raison de l’autorité de Dieu. Ou, en d’autres termes, c’est à cause des pensées de Dieu et des paroles de Dieu ; à cause des actions personnelles de Dieu Lui-même. Cela veut dire que c’est l’autorité de Dieu et la pensée de Dieu qui produisent ces lois qui sont reformulées et changées conformément à Ses pensées, et ces reformulations et changements se produisent ou disparaissent tous en raison de Son plan.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu a créé toutes choses, Il a tracé les limites des montagnes, des plaines, des déserts, des collines, des rivières et des lacs. Sur la terre, il y a des montagnes, des plaines, des déserts et des collines, ainsi qu’une variété de plans d’eau. Ils constituent différents types de terrains, n’est-ce pas ? Entre eux, Dieu a tracé des limites. Quand nous parlons de tracer des limites, cela signifie que les montagnes ont leurs délimitations, les plaines ont leurs propres délimitations, les déserts ont certaines limites et les collines ont une région fixe. Il y a aussi un nombre fixe de plans d’eau tels que les rivières et les lacs. C’est-à-dire que lorsque Dieu a créé toutes choses, Il a tout divisé très clairement. Dieu a déjà déterminé le kilométrage du rayon de n’importe quelle montagne et son étendue. Dieu a aussi déterminé le kilométrage du rayon de n’importe quelle plaine et son étendue. Lors de la création de toutes choses, Il a également déterminé les limites des déserts, ainsi que l’étendue des collines, leur hauteur et ce qui les entoure : tout cela a été déterminé par Lui. Il a déterminé le cours des rivières et l’étendue des lacs au moment où Il les a créés : ils ont tous leurs limites. Alors, que voulons-nous dire quand nous parlons de « limites » ? Nous venons tout juste de parler de la façon dont Dieu règne sur toutes choses en établissant des lois pour toutes choses. Autrement dit, l’étendue et les limites des montagnes ne diminueront ou n’augmenteront pas en raison de la rotation de la terre ou du passage du temps. Elles sont fixées, inchangeables, et c’est Dieu qui dicte leur caractère inchangeable. Quant aux régions des plaines, leur étendue et les limites qui les entourent, cela a été fixé par Dieu. Elles ont leurs limites et, de ce fait, il serait impossible à une motte de terre de s’élever au hasard du sol d’une plaine. La plaine ne deviendra pas tout d’un coup une montagne, ce serait impossible. Voilà ce que signifient les lois et les limites dont nous venons de parler. Quant aux déserts, nous ne parlerons pas ici des fonctions spécifiques des déserts ou de tout autre type de terrain ou de lieu géographique, mais seulement de leurs limites. Sous le règne de Dieu, les limites du désert n’augmenteront pas non plus, car Dieu lui a donné sa loi, ses limites. L’ampleur de son étendue, sa fonction, ce qui l’entoure et sa localisation : tout cela a déjà été fixé par Dieu. Le désert ne dépassera pas ses limites, ne changera pas d’endroit et sa zone ne s’étendra pas arbitrairement. Bien que le flot des étendues d’eau comme les rivières et les lacs soit ordonné et continu, jamais ceux-ci ne déborderont ni ne dépasseront leurs limites. Ils coulent tous dans une direction, la direction appropriée, de manière ordonnée. Ainsi, en vertu des lois du règne de Dieu, aucune rivière ni aucun lac ne tariront arbitrairement, ou ne modifieront arbitrairement la direction ou la quantité de leurs flots à cause de la rotation de la terre ou du passage du temps. Tout cela est sous le contrôle de Dieu. Autrement dit, toutes les choses que Dieu a créées au milieu de cette humanité ont une place, une région et des limites fixes. C’est-à-dire que, lorsque Dieu a créé toutes choses, leurs limites ont été établies et elles ne peuvent pas être modifiées, renouvelées ou changées arbitrairement. Que veut dire « arbitrairement » ? Cela signifie que les êtres ne se déplaceront pas, ne s’étendront pas, ni ne modifieront par hasard leur forme originale en raison du temps, de la température ou de la vitesse de rotation de la terre. Par exemple, une montagne a une certaine hauteur, sa base a une certaine superficie, elle a une certaine altitude et elle a une certaine quantité de végétation. Tout cela est planifié et calculé par Dieu et cela ne sera pas modifié arbitrairement. Quant aux plaines, la majorité des humains habitent dans les plaines, et aucun changement de climat n’aura d’effet sur leurs régions ou la valeur de leur existence. Même ce que contiennent ces terrains et ces environnements géographiques variés créés par Dieu ne sera pas arbitrairement changé. Par exemple, la composition du désert, ses types de gisements minéraux, la quantité de sable contenue dans le désert et sa couleur, l’épaisseur du désert : cela ne changera pas arbitrairement. Pourquoi cela ne changera-t-il pas arbitrairement ? C’est à cause du règne de Dieu et de Sa gestion. Dans tous ces différents terrains et environnements géographiques qu’Il a créés, Dieu gère tout d’une manière planifiée et ordonnée. Ainsi, tous ces environnements géographiques existent encore et remplissent encore leurs fonctions des milliers, voire des dizaines de milliers d’années après leur création par Dieu. Même s’il y a certaines périodes où des volcans entrent en éruption, où des tremblements de terre se produisent et même s’il y a des glissements de terrain majeurs, Dieu ne permettra absolument pas que tout type de terrain perde sa fonction originale. C’est seulement à cause de cette gestion par Dieu, à cause de Son règne et de Son contrôle sur ces lois que tout cela – tout cela que voit l’humanité et dont elle profite – peut survivre d’une manière ordonnée sur la terre.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique IX », dans La Parole apparaît dans la chair

Toutes les choses créées par Dieu – peu importe qu’elles soient fixées dans un endroit ou qu’elles puissent respirer à travers leurs narines – ont leurs propres lois de survie. Bien avant que Dieu ait créé ces êtres vivants, Il avait déjà préparé pour eux leurs propres habitats, leurs propres environnements de survie. Ces êtres vivants avaient leurs propres environnements de survie fixes, leur propre nourriture et leurs propres habitats fixes, et ils avaient leurs propres lieux fixes adaptés à leur survie, des lieux avec une température appropriée pour leur survie. Ainsi, ils n’erraient pas du tout, ne mettaient pas la survie de l’humanité en danger et n’avaient pas non plus d’effet sur la vie des hommes. C’est ainsi que Dieu gère toutes choses, fournissant à l’humanité le meilleur environnement de survie. Les êtres vivants parmi toutes les choses ont tous leur propre nourriture qui les maintient en vie dans leurs propres environnements de survie. Avec cette nourriture, ils sont attachés à leur environnement de survie natal. Dans ce genre d’environnement, ils continuent à survivre, à se multiplier et à avancer conformément aux lois que Dieu a établies pour eux. En raison de ces types de lois, en raison de la prédestination de Dieu, toutes les choses vivent en harmonie avec l’humanité, et l’humanité coexiste dans une interdépendance avec toutes les choses.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique IX », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu a créé toutes choses, Il a utilisé toutes sortes de méthodes et de moyens pour les équilibrer, pour équilibrer les conditions de vie des montagnes et des lacs, des plantes et de toutes les sortes d’animaux, d’oiseaux et d’insectes. Son but était de permettre à toutes les sortes d’êtres vivants de vivre et de se multiplier selon les lois qu’Il avait établies. Aucune des choses de la création ne peut sortir de ces lois et les lois ne peuvent être brisées. Les humains peuvent survivre et se multiplier en sécurité, de génération en génération, seulement dans ce type d’environnement de base. Si une créature vivante ne respecte pas le nombre ou les conditions établies par Dieu, ou si elle dépasse le taux de croissance, le taux de reproduction ou la quantité dictés par Lui, l’environnement de survie de l’humanité subira différents degrés de destruction. Et en même temps, la survie de l’humanité sera menacée. Si le nombre d’un type de créature vivante est trop grand, elle dérobera aux gens leur nourriture, détruira les sources d’eau des gens et endommagera leurs milieux de vie. Ainsi, la reproduction de l’humanité ou l’état de sa survie seraient immédiatement touchés. Par exemple, l’eau est très importante pour toutes choses. S’il y a trop de souris, de fourmis, de sauterelles, de grenouilles ou de n’importe quelle autre espèce animale, ils auront besoin de boire plus d’eau. À mesure que la quantité d’eau qu’ils boivent augmente, l’eau potable et les sources d’eau des hommes, dans ce cadre fixe de sources d’eau potable et de régions aqueuses, seront réduites et ils manqueront d’eau. Si l’eau potable des hommes est infectée, contaminée ou coupée parce que toutes sortes d’animaux ont augmenté en nombre, dans ce genre d’environnement de survie difficile, la survie de l’humanité sera gravement menacée. Si un type seulement ou plusieurs types d’êtres vivants dépassent leur nombre approprié, alors l’air, la température, l’humidité, et même la composition de l’atmosphère dans l’espace de survie de l’humanité seront empoisonnés et détruits à divers degrés. Dans ces circonstances, la survie et le sort des humains seront aussi soumis aux menaces qui découlent de ces facteurs écologiques. Donc, si ces équilibres sont rompus, l’air que les gens respirent sera vicié, l’eau qu’ils boivent sera contaminée et les températures dont ils ont besoin seront aussi changées et seront affectées à des degrés divers. Si cela se produit, les environnements de survie qui appartiennent de façon inhérente à l’humanité seront soumis à des répercussions et des défis énormes. Dans ce type de scénario où les environnements de survie de base des humains ont été détruits, quels seraient le sort et les perspectives de l’humanité ? C’est un problème très sérieux ! Parce que Dieu sait pour quelle raison chacune des choses de la création existe pour l’humanité, quel est le rôle de chaque type de choses qu’Il a créées, l’effet que chaque chose produit sur l’humanité et dans quelle mesure elle profite à l’humanité, parce que, dans le cœur de Dieu, il y a un plan pour tout cela et qu’Il gère chaque aspect de toutes les choses qu’Il a créées, chaque chose qu’Il fait est très importante et nécessaire pour l’humanité. Ainsi, à partir de maintenant, chaque fois que tu observeras un phénomène écologique parmi les choses de la création de Dieu, ou une loi naturelle à l’œuvre parmi toutes les choses de la création de Dieu, tu ne douteras plus de la nécessité de chaque chose créée par Dieu. Tu n’utiliseras plus de mots ignorants pour exprimer des jugements arbitraires sur les arrangements de toutes choses par Dieu et sur Ses différentes façons de soutenir l’humanité. Tu ne tireras pas non plus de conclusions arbitraires sur les lois de Dieu pour toutes les choses de Sa création.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique IX », dans La Parole apparaît dans la chair

Dès lors que tu viens au monde en poussant ton premier cri, tu commences à accomplir ton devoir. En assumant ton rôle dans le plan de Dieu et dans Son ordination, tu commences ton voyage dans la vie. Quels que soient tes antécédents et quel que soit le voyage qui t’attend, personne ne peut échapper à l’orchestration et aux arrangements que le ciel a préparés, et aucun de nous n’a le contrôle de sa propre destinée, car seul Celui qui domine sur toutes les choses est capable d’une telle œuvre. Depuis le jour où l’homme est entré dans l’existence, Dieu a toujours réalisé Son œuvre de cette façon, en gérant cet univers et en contrôlant les règles de changement de toutes les choses ainsi que les chemins qu’elles empruntent. Comme toutes les autres choses, l’homme est nourri, discrètement et inconsciemment, par la douceur, la pluie et la rosée de Dieu. Comme toutes les autres choses, l’homme vit inconsciemment sous l’orchestration de la main de Dieu. Le cœur et l’esprit de l’homme sont tenus dans la main de Dieu, et toute sa vie est contemplée par les yeux de Dieu. Peu importe que tu y croies ou non, toutes les choses, qu’elles soient vivantes ou mortes, évolueront, changeront, se renouvelleront et disparaîtront conformément aux pensées de Dieu. C’est de cette manière que Dieu préside sur toutes les choses.

Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu a créé ce monde, Il a créé cette humanité et, en plus, Il a été l’architecte de la culture grecque ancienne et de la civilisation humaine. Dieu seul console cette humanité et Lui seul Se soucie d’elle jour et nuit. Le développement et le progrès humains sont inséparables de la souveraineté de Dieu, et l’histoire et l’avenir de l’humanité sont inextricables des desseins de Dieu. Si tu es un vrai chrétien, alors tu croiras certainement que la montée et la chute de n’importe quel pays ou nation se produisent selon les desseins de Dieu. Lui seul connaît le sort d’un pays ou d’une nation et Lui seul contrôle le cours de cette humanité. Si l’humanité veut avoir un bon sort, si un pays veut avoir un bon sort, alors l’homme doit se prosterner devant Dieu en adoration, se repentir et se confesser devant Lui, sinon le destin et la destination de l’homme seront une catastrophe inévitable.

[…]

Peut-être ton pays prospère-t-il actuellement, mais si tu permets à ton peuple de s’éloigner de Dieu, alors il se trouvera de plus en plus privé des bénédictions de Dieu. La civilisation de ton pays sera de plus en plus piétinée et, bientôt, le peuple se lèvera contre Dieu et maudira le ciel. Et ainsi, à l’insu de l’homme, le destin d’un pays sera ruiné. Dieu élèvera des pays puissants pour faire face aux pays qui ont été maudits par Lui, et peut même les rayer de la surface de la terre. La montée et la chute d’un pays ou d’une nation sont fondées sur le fait que ses dirigeants adorent Dieu ou pas, et qu’ils conduisent ou pas leur peuple à être plus près de Dieu et l’amènent à L’adorer. Et pourtant, dans cette dernière ère, parce que ceux qui cherchent vraiment et adorent Dieu sont de plus en plus rares, Dieu accorde une faveur spéciale aux pays où le christianisme est la religion officielle. Il rassemble ces pays pour former le camp relativement juste du monde, tandis que les pays athées et ceux qui n’adorent pas le vrai Dieu deviennent les adversaires du camp des justes. De cette manière, Dieu a non seulement une place parmi l’humanité dans laquelle Il peut conduire Son œuvre, mais aussi conquiert des pays qui peuvent exercer une autorité juste, permettant que soient imposées des sanctions et des restrictions aux pays qui Lui résistent. Pourtant, malgré cela, les gens ne viennent plus L’adorer, parce que l’homme s’est trop éloigné de Lui, et l’homme a oublié Dieu depuis trop longtemps. Il ne reste sur la terre que des pays qui pratiquent la justice et s’opposent à l’injustice. Mais c’est loin des vœux de Dieu, car aucun gouvernant des pays ne permettra à Dieu de régner sur son peuple, et aucun parti politique ne rassemblera son peuple pour adorer Dieu ; Il a perdu Sa juste place dans le cœur de chaque pays, nation, parti au pouvoir, et même dans le cœur de chaque personne. Bien que des forces vertueuses existent dans ce monde, la domination dans laquelle Dieu n’a pas Sa place dans le cœur de l’homme est précaire. Sans Sa bénédiction, l’arène politique tombe dans le désarroi et devient vulnérable aux attaques. Pour l’humanité, être sans la bénédiction de Dieu, c’est comme être privé du soleil. Indépendamment de la manière dont les dirigeants travaillent assidûment pour leur peuple, indépendamment du nombre de conférences vertueuses que l’humanité organise, rien de tout cela ne changera le cours des événements ou ne modifiera le destin de l’humanité. L’homme croit qu’un pays où les gens sont nourris et vêtus, où ils vivent ensemble de manière pacifique, est un bon pays, et un pays avec un bon gouvernement. Mais Dieu ne le pense pas. Il croit qu’un pays où personne ne L’adore est un pays qu’Il doit anéantir. La manière de penser de l’homme est trop en contradiction avec celle de Dieu. Ainsi, si le chef d’un État n’adore pas Dieu, alors le destin de ce pays sera tragique, et le pays n’aura pas de destination.

Dieu ne participe pas à la politique de l’homme, mais c’est Lui qui contrôle le destin d’un pays ou d’une nation. Il contrôle ce monde et l’univers tout entier. Le destin de l’homme et le plan de Dieu sont intimement liés, et aucun homme, pays ou nation ne se soustrait à Sa souveraineté. Si l’homme veut connaître son sort, alors il doit venir devant Dieu. Dieu fera prospérer ceux qui Le suivent et L’adorent, et Il causera le déclin et l’extinction de ceux qui Lui résistent et Le rejettent.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair

L’existence du monde spirituel est inextricablement liée au monde matériel de l’humanité. Dans la domination de Dieu sur toutes choses, il joue un rôle majeur dans le cycle humain de la vie et de la mort ; c’est son rôle et c’est l’une des raisons pour lesquelles son existence est importante. Puisque c’est un endroit indiscernable par les cinq sens, personne ne peut juger exactement si le monde spirituel existe ou non. Ses diverses dynamiques sont intimement liées à l’existence humaine, de sorte que le cycle de vie de l’humanité est également très influencé par le monde spirituel. Est-ce que cela concerne la souveraineté de Dieu ou pas ? Ça la concerne. Quand Je dis cela, vous comprenez pourquoi Je parle de ce thème : c’est parce qu’il concerne la souveraineté de Dieu, ainsi que Son administration. Dans un tel monde – un monde qui est invisible aux gens – chacun de ses édits, de ses décrets et de ses systèmes administratifs sont bien au-dessus des lois et des systèmes de toute nation du monde matériel, et aucun être vivant dans ce monde n’oserait les contrevenir ou les enfreindre. Est-ce que cela concerne la souveraineté et l’administration de Dieu ? Dans le monde spirituel, il y a des décrets administratifs clairs, des édits célestes clairs et des lois claires. À différents niveaux et dans divers domaines, des agents se conforment strictement à leur devoir et respectent les règles et les règlements, car ils savent quelles sont les conséquences s’ils enfreignent un édit céleste, ils ont clairement connaissance de la façon dont Dieu punit le mal et récompense le bien, comment Il administre et domine toutes choses. De plus, ils voient clairement comment Dieu exécute Ses édits et Ses lois célestes. Cela est-il différent du monde matériel habité par l’humanité ? C’est en effet extrêmement différent. Le monde spirituel est tout à fait différent du monde matériel. Comme il y a des édits et des lois célestes, cela concerne la souveraineté et l’administration de Dieu et, en outre, Son tempérament, ainsi que ce qu’Il a et est.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique X », dans La Parole apparaît dans la chair

Les destins de l’humanité et de l’univers sont intimement entrelacés avec la souveraineté du Créateur, inséparablement liés aux orchestrations du Créateur ; enfin, ils sont inséparables de l’autorité du Créateur. À travers les lois de toutes choses, l’homme parvient à comprendre les orchestrations du Créateur et Sa souveraineté ; à travers les règles de survie de toutes choses, il arrive à percevoir la gouvernance du Créateur ; à travers les destins de toutes les choses, il en vient à déduire les façons dont le Créateur exerce Sa souveraineté et Son contrôle sur elles ; et à travers les cycles de vie des êtres humains et de toutes choses, l’homme arrive à faire vraiment l’expérience des orchestrations et des arrangements du Créateur pour toutes les choses et tous les êtres vivants et à témoigner vraiment de la manière dont ces orchestrations et ces arrangements dominent toutes lois, règles et institutions terrestres, toutes autres puissances et forces. Cela étant, l’humanité est obligée de reconnaître que la souveraineté du Créateur ne peut être violée par aucun être créé, qu’aucune force ne peut s’immiscer dans les choses et les événements prédestinés par le Créateur, ni les changer. C’est sous ces lois et règles divines que les humains et toutes choses vivent et se propagent génération après génération. N’est-ce pas la véritable incarnation de l’autorité du Créateur ?

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu est Celui qui domine sur toutes choses et qui administre toutes choses. Il a créé tout ce qui existe, Il administre tout ce qui existe, Il domine sur tout ce qui existe et Il soutient tout ce qui existe. C’est le statut de Dieu et c’est Son identité. Pour toutes choses et tout ce qui existe, la véritable identité de Dieu est le Créateur et le Souverain de toute la création. Telle est l’identité que Dieu possède et Il est unique parmi toutes choses. Aucune des créatures de Dieu – que ce soit parmi les hommes ou dans le monde spirituel – ne peut utiliser des moyens ou des prétextes quelconques pour imiter ou remplacer l’identité de Dieu et Son statut, car il est le seul, parmi toutes choses, qui a cette identité, ce pouvoir, cette autorité et cette capacité de dominer sur toute la création : notre seul et unique Dieu Lui-même. Il vit et marche parmi toutes choses ; Il peut S’élever jusqu’au lieu le plus haut, au-dessus de toutes choses. Il peut S’humilier en devenant un humain, devenant l’un de ceux qui sont de chair et de sang, Se retrouvant face à face avec les gens et partageant heurs et malheurs avec eux, tandis qu’au même moment, Il commande tout ce qui existe, décidant du sort de tout ce qui existe et de la direction que prend tout ce qui existe. De plus, Il guide le destin de toute l’humanité et oriente la direction de l’humanité. Un tel Dieu devrait être adoré, obéi et connu par tous les êtres vivants. Ainsi, quel que soit le groupe ou le type d’hommes auquel tu appartiennes, croire en Dieu, suivre Dieu, vénérer Dieu, accepter Sa souveraineté et accepter Ses arrangements pour ton sort : voilà le seul choix, le choix nécessaire, pour toute personne et pour tout être vivant. Dans l’unicité de Dieu, les gens voient que Son autorité, Son tempérament juste, Son essence et les moyens par lesquels Il soutient toutes choses sont tous complètement uniques ; cette unicité détermine la véritable identité de Dieu Lui-même et elle détermine aussi Son statut. Ainsi, parmi toutes les créatures, si un être vivant du monde spirituel ou de l’humanité désirait se tenir à la place de Dieu, il n’y arriverait pas, de même que n’importe quelle tentative d’imitation de Dieu serait impossible. Cela est un fait.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique X », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 5. Comment Dieu a conduit et soutenu l’humanité jusqu’à aujourd’hui

Suivant: 1. La Bible est seulement un récit des deux étapes de l’œuvre de Dieu qu’ont été l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce ; elle n’est pas un récit de toute l’œuvre de Dieu

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre