4. Comment peut-on atteindre une vraie connaissance de soi ?

Paroles de Dieu concernées :

Dieu a utilisé de nombreuses méthodes différentes pour permettre aux gens de se connaître eux-mêmes. Il permet aux gens d’acquérir une connaissance de soi, progressivement et grâce à l’expérience. Qu’il s’agisse d’épreuves, de jugement ou de châtiment, Dieu permet aux gens de toujours vivre une expérience dans Ses paroles et dans les faits réels. Les gens font l’expérience du jugement, du châtiment et de la discipline des paroles de Dieu, et ils font aussi l’expérience de l’éclairage et de l’illumination des paroles de Dieu. En même temps, Il permet aux gens de reconnaître leur corruption, leur rébellion et leur nature. Alors, quel est le but ultime de tout cela ? Le but ultime est de permettre à chaque personne qui fait l’expérience de l’œuvre de Dieu de connaître ce que sont les gens. Qu’est-ce que l’expression « ce que sont les gens » comprend ? Elle comprend la possibilité accordée aux gens de reconnaître leur identité, leur position, leur devoir et leur responsabilité. Il s’agit de te permettre de savoir qui sont les gens et qui tu es toi-même. C’est le but ultime de Dieu en permettant aux gens de se connaître eux-mêmes.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III », dans Récits des entretiens de Christ

La clé pour parvenir à un changement de tempérament est de connaître sa propre nature, et cela doit se faire en accord avec les révélations de Dieu. Ce n’est que dans la parole de Dieu que l’on peut connaître sa propre nature hideuse, reconnaître en elle les divers poisons de Satan, se rendre compte que l’on est insensé et ignorant et reconnaître les éléments faibles et négatifs de sa nature. Une fois que ces derniers seront pleinement connus et que tu seras réellement capable de te haïr, de renoncer à la chair, d’accomplir constamment la parole de Dieu et d’avoir la volonté de te soumettre absolument au Saint-Esprit et à la parole de Dieu, alors tu te seras engagé sur le chemin de Pierre. Sans la grâce de Dieu, et sans l’éclairage et la direction du Saint-Esprit, il serait difficile de suivre ce chemin, car les gens ne possèdent pas la vérité et sont incapables de se trahir eux-mêmes. Marcher sur le chemin de perfection que Pierre a emprunté relève principalement de la résolution, de la foi et de la confiance en Dieu. En outre, il faut se soumettre à l’œuvre du Saint-Esprit ; en toutes choses, l’on ne peut pas se passer des paroles de Dieu. Ce sont les aspects clés, aucun ne peut être transgressé. Apprendre à se connaître par l’expérience est très difficile ; sans l’œuvre du Saint-Esprit, il est très difficile d’y entrer.

Extrait de « Se connaître soi-même, c’est avant tout connaître la nature humaine », dans Récits des entretiens de Christ

Pour te connaître toi-même, tu dois connaître tes propres expressions de corruption, tes propres faiblesses fondamentales, ton tempérament et ton essence naturelle. Tu dois aussi connaître jusque dans leurs moindres détails ces choses qui se révèlent dans ta vie quotidienne : tes motivations, tes perspectives et ton attitude à l’égard de chaque chose, que tu sois à la maison ou à l’extérieur, quand tu es à une réunion ou que tu manges et bois les paroles de Dieu, ou à chaque problème que tu rencontres. Tu dois arriver à te connaître à partir de ces choses. Pour te connaître de manière plus approfondie, tu dois intégrer les paroles de Dieu ; ce n’est qu’en te connaissant à partir de Ses paroles que tu peux atteindre des résultats. Quand nous recevons le jugement des paroles de Dieu, nous n’avons pas à craindre la souffrance ou la douleur, et nous ne devons surtout pas craindre que les paroles de Dieu ne transpercent notre cœur. Nous devrions lire davantage de Ses paroles concernant la manière dont Il nous juge et nous châtie et expose nos essences corrompues. Nous devons les lire et nous maintenir davantage à leur hauteur. Ne compare pas les autres à Ses paroles ; nous devons nous comparer à elles. Nous ne manquons d’aucune de ces corruptions ; nous pouvons tous coïncider avec elles. Si tu ne le crois pas, va en faire l’expérience toi-même. Après avoir lu les paroles de Dieu, certaines gens sont incapables de se les appliquer à eux-mêmes ; ils pensent que certaines parties de ces paroles ne les concernent pas, mais concernent plutôt les autres. Par exemple, quand Dieu expose les gens comme des salops et des prostitués, certaines sœurs pensent que parce qu’elles ont été infailliblement fidèles à leur mari, de telles paroles ne doivent pas les concerner ; certaines sœurs estiment que puisqu’elles ne sont pas mariées et n’ont jamais eu de relations sexuelles, ces paroles ne doivent pas les concerner non plus. Certains frères estiment que ces paroles ne concernent que les femmes, et n’ont rien à voir avec eux ; certaines gens croient que de telles paroles de Dieu sont trop désagréables à l’oreille et refusent de les accepter. Il y a même des gens qui disent que dans certains cas, les paroles de Dieu sont erronées. Est-ce la bonne attitude à avoir envers les paroles de Dieu ? Les gens sont incapables de réfléchir sur eux-mêmes en fonction des paroles de Dieu. Ici, « salops » et « prostitués » font référence aux gens corrompus par la débauche. Qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, marié ou non, tout le monde est corrompu par la débauche. Alors, comment cela peut-il ne pas te concerner ? Les paroles de Dieu exposent le tempérament corrompu des gens ; qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, le niveau de corruption est le même. N’est-ce pas un fait ? Avant de faire quoi que ce soit d'autre, nous devons comprendre qu'il nous faut accepter chacune des paroles prononcées par Dieu, que ces déclarations soient agréables à l'oreille ou non et qu'elles nous donnent un sentiment d'amertume ou de douceur. Telle est l’attitude que nous devrions avoir vis-à-vis des paroles de Dieu. Quel genre d’attitude est-ce ? Est-ce une attitude de piété. de patience ou une attitude qui embrasse la souffrance ? Je vous dis qu’il ne s’agit d’aucune d’entre elles. Dans notre foi, nous devons maintenir fermement que les paroles de Dieu sont la vérité. Comme ces paroles sont bel et bien la vérité, nous devrions les accepter rationnellement. Que nous puissions ou non le reconnaître ou l’admettre, notre première attitude vis-à-vis des paroles de Dieu devrait être de les accepter de manière absolue. Chaque ligne des paroles de Dieu se rapporte à un état particulier. C’est-à-dire qu’aucune ligne de Ses déclarations ne concerne un phénomène extérieur, et encore moins des règles externes ou une simple forme de comportement chez les gens. Elles ne sont pas comme cela. Si tu vois que chaque ligne déclarée par Dieu concerne un simple type de comportement humain ou une apparence, alors tu n’as aucune compréhension spirituelle et tu ne comprends pas ce qu’est la vérité. Les paroles de Dieu sont profondes. Quelle profondeur atteignent-elles ? Tout ce que Dieu dit, tout ce qu’Il révèle concerne le tempérament corrompu des hommes et les choses essentielles et profondément enracinées dans leur vie. Ce sont des choses essentielles, pas des apparences et surtout pas des comportements extérieurs.

Extrait de « L’importance et le chemin de la poursuite de la vérité », dans Récits des entretiens de Christ

En lisant les paroles de Dieu, Pierre ne s’efforçait pas de comprendre des doctrines et il était encore moins intéressé par l’acquisition de connaissances théologiques ; au contraire, il s’efforçait de comprendre la vérité et de saisir la volonté de Dieu, aussi bien que de parvenir à comprendre Son tempérament et Sa beauté. Il a également essayé de comprendre les différents états de corruption de l’homme à partir des paroles de Dieu, ainsi que de comprendre la nature corrompue de l’homme et les véritables déficiences de l’homme, réalisant ainsi tous les aspects des exigences que Dieu place devant l’homme afin de Le satisfaire. Pierre avait tant de pratiques correctes qui respectaient les paroles de Dieu ; cela s’alignait parfaitement avec la volonté de Dieu et c’était le meilleur moyen pour une personne de coopérer tout en faisant l’expérience de l’œuvre de Dieu. Durant les centaines d’épreuves qu’il eut à expérimenter de la part de Dieu, Pierre s’examinait strictement en regard de chaque parole du jugement de l’homme par Dieu, de chaque parole de la révélation de l’homme par Dieu et de chaque parole de Ses exigences de l’homme, et s’efforçait de sonder le sens de ces paroles. Il essayait sincèrement de comprendre et de mémoriser chaque parole que Jésus lui disait et il avait de très bons résultats. Grâce à cette manière de pratiquer, il parvint à une compréhension de lui-même par les paroles de Dieu, et non seulement il vint à comprendre les différentes conditions corrompues de l’homme, mais parvint aussi à comprendre l’essence, la nature et les différents défauts de l’homme. C’est cela que signifie se comprendre vraiment soi-même.

Extrait de « Comment suivre la voie de Pierre », dans Récits des entretiens de Christ

Si tu dois te comprendre, tu dois comprendre ta vraie situation. L’aspect le plus important de la compréhension de ta propre situation, c’est de saisir tes propres pensées et idées. À chaque période de temps, les pensées des gens ont été contrôlées par une chose principale. Si tu peux prendre le contrôle de tes pensées, tu peux prendre le contrôle des choses qui se cachent derrière. Les gens ne peuvent pas contrôler leurs pensées et leurs idées, mais ils doivent savoir d’où elles viennent, quels motifs il y a derrière, comment elles sont produites, ce qui les contrôle et quelle est leur nature. Une fois ton tempérament transformé, tes pensées et tes idées, les désirs de ton cœur et tes points de vue sur la poursuite, qui sont le résultat des parties en toi qui ont été transformées, seront différents. Ces pensées et ces idées qui proviennent des parties en toi qui n’ont pas changé, ce que tu ne comprends pas clairement et ce que tu n’as pas remplacé par des expériences de vérité sont souillés, obscènes et abjects. De nos jours, les gens qui ont fait l’expérience de l’œuvre de Dieu pendant plusieurs années ont un certain sens et une certaine conscience de ces sujets. Ceux qui ont fait l’expérience de l’œuvre de Dieu pendant une brève période de temps ne comprennent pas encore ces sujets ; ils leur sont encore obscurs. Ils ne savent pas où se trouve leur talon d’Achille ou dans quels domaines il leur sera facile de tomber. Présentement, tu ne sais pas quel genre de personne tu es et, bien que d’autres puissent voir dans une certaine mesure quel genre de personne tu es, toi, tu ne le perçois pas. Tu ne distingues pas clairement tes pensées ou tes intentions ordinaires et tu n’as pas une compréhension claire de ce qu’est l’essence de ces sujets. Plus tu comprends un aspect en profondeur, plus tu seras transformé en cet aspect. Ainsi, les choses que tu feras seront en accord avec la vérité, tu pourras satisfaire aux exigences de Dieu et tu seras plus près de la volonté de Dieu. Ce n’est qu’en cherchant de cette manière que tu peux obtenir des résultats.

Extrait de « Les gens qui ont toujours des exigences à l’égard de Dieu sont les moins raisonnables », dans Récits des entretiens de Christ

Comment comprends-tu la nature humaine ? En réalité, comprendre ta nature consiste à examiner les profondeurs de ton âme ; cela concerne ce qu’il y a dans ta vie. C’est la logique de Satan et les points de vue de Satan selon lesquels tu as vécu ; c’est-à-dire que c’est la vie de Satan qui a guidé ta vie. Ce n’est qu’en découvrant les profondeurs de ton âme que tu peux comprendre ta nature. Comment ces profondeurs peuvent-elles être découvertes ? Elles ne peuvent pas être découvertes ou analysées à l’aide d’un ou deux événements seulement ; souvent, quand tu as fini quelque chose, tu n’arrives toujours pas à comprendre. Cela pourrait prendre trois ou cinq ans avant que tu puisses acquérir même une maigre prise de conscience et compréhension. Dans beaucoup de situations, tu dois opérer une introspection et arriver à te connaître, et ce n’est qu’en pratiquant une introspection profonde que tu verras des résultats. À mesure que ta compréhension de la vérité s’approfondit, tu arriveras progressivement à connaître ta propre nature et ton essence par l’introspection et la connaissance de soi. Or, afin de connaître ta nature, tu dois accomplir quelques tâches. Premièrement, tu dois bien comprendre ce que tu aimes. Cela ne fait pas référence à ce que tu aimes manger ou porter, mais plutôt au genre de choses que tu apprécies, que tu envies, vénères, cherches et auxquelles tu prêtes attention dans ton cœur, au genre de personnes que tu aimes fréquenter, au genre de choses que tu aimes faire et au genre de personnes que tu idolâtres dans ton cœur. Par exemple, la plupart des gens aiment les hommes de haut rang, ceux qui ont un discours et un comportement élégants, ou qui font des compliments avec éloquence, ou ceux qui se donnent des airs. Ce qui précède se rapporte aux gens avec qui ils aiment interagir. En ce qui concerne ce que les gens apprécient, cela inclut le désir de faire certaines choses faciles, l’attrait à faire des choses que les autres considèrent comme bonnes et qui amèneraient les gens à chanter leurs louanges et à leur faire des compliments. La nature des gens présente une caractéristique commune qui les amène à faire ce qu’ils aiment. C’est-à-dire qu’ils aiment les personnes, les événements et les choses que les autres envient en raison d’apparences extérieures. Ils aiment les personnes, les événements et les choses qui ont une belle et luxueuse apparence. Ils aiment les personnes, les événements et les choses qui amènent les autres à les vénérer grâce aux apparences. Les gens aiment ces choses qui sont formidables, éblouissantes, magnifiques et grandioses. Tous les gens vénèrent ces choses-là. On peut voir que les gens ne possèdent rien de la vérité ni ne ressemblent à de vrais êtres humains. Il n’y a aucun sens à vénérer ces choses, pourtant les gens les aiment quand même. […] ce que tu aimes, ce qui capte ton attention, ce que tu vénères, ce que tu envies et ce qui, tous les jours, occupe les pensées de ton cœur, tout cela est typique de ta nature. Cela suffit pour prouver que ta nature affectionne l’injustice et que dans les situations graves, ta nature est mauvaise et incurable. Tu devrais analyser ta nature de cette façon, c’est-à-dire, examiner ce que tu affectionnes et ce à quoi tu renonces dans ta vie. Tu es peut-être bon envers quelqu’un pendant un temps, mais cela ne prouve pas que tu l’aimes. Ce que tu aimes vraiment, c’est précisément ce qui est compris dans ta nature ; tu l’aimerais toujours et ne pourrais jamais y renoncer, même si on te brisait les os. Cela n’est pas facile à changer. Tenez, trouver un partenaire, par exemple. Si une femme tombait vraiment amoureuse de quelqu’un, personne ne serait alors capable de l’arrêter. Même si elle avait les jambes cassées, elle voudrait quand même être avec lui ; elle voudrait l’épouser, même si elle devait mourir pour cela. Comment est-ce possible ? C’est parce que personne ne peut changer ce que les gens ont au fond d’eux-mêmes. Même si une personne mourait, son âme voudrait encore les mêmes choses ; ce sont les choses de la nature humaine et elles représentent l’essence d’une personne. Les choses que les gens aiment contiennent une certaine injustice. Le penchant pour ces choses est évident chez certains, alors qu’il ne l’est pas chez d’autres ; certains les aiment beaucoup, tandis que d’autres non ; certains peuvent se contrôler, tandis que d’autres non. Certaines gens sont susceptibles de sombrer dans les choses ténébreuses, ce qui prouve qu’ils ne possèdent même pas une once de vie. Si les gens sont capables de ne pas être occupés et contraints par ces choses, cela prouve que leur tempérament a été transformé un peu et qu’ils ont un peu de stature. Certaines gens comprennent certaines vérités et sentent qu’ils ont la vie et qu’ils aiment Dieu. En fait, c’est encore trop tôt, et subir une transformation dans son tempérament n’est pas une mince affaire. Est-il facile de comprendre sa nature ? Même si tu la comprenais un peu, ce ne serait pas facile de la changer. C’est un champ de difficulté pour les gens. Peu importe la façon dont les gens, les évènements ou les choses autour de toi peuvent changer et la façon dont le monde peut être bouleversé, si la vérité te guide de l’intérieur, si elle a pris racine en toi et que les paroles de Dieu guident ta vie, tes préférences, tes expériences et ton existence, à ce moment-là, tu auras été véritablement transformé. Maintenant, ce que l’on appelle la transformation, ce n’est qu’un peu de coopération, d’enthousiasme et de foi de la part des gens, mais cela ne peut pas être considéré comme une transformation et ne prouve pas que les gens ont la vie ; ce sont les préférences des gens, rien de plus.

En plus de dévoiler les choses dont les hommes sont friands par nature, d’autres aspects concernant leur nature doivent aussi être dévoilés. Par exemple, les points de vue des gens sur les choses, les méthodes et les buts des gens dans la vie, les valeurs de vie des gens et leurs opinions sur la vie, ainsi que les perspectives sur toutes les choses qui sont liées à la vérité. Voilà toutes les choses présentes au plus profond de l’âme des gens et elles ont un rapport direct avec la transformation du tempérament. Quel est donc le point de vue de l’humanité corrompue sur la vie ? On peut dire que c’est ceci : « Chacun pour soi et Dieu pour tous. » Les gens vivent tous pour eux-mêmes ; pour le dire plus clairement, ils vivent pour la chair. Ils vivent seulement pour manger. Comment cette existence diffère-t-elle de celle des animaux ? Il n’y a aucune valeur à vivre comme cela, et encore moins du sens. Ce sur quoi tu comptes pour vivre dans le monde, ta raison de vivre et ta manière de vivre, voilà ton point de vue sur la vie, et tout cela est lié à l’essence de la nature humaine. En examinant la nature des gens, tu verras que tous les gens résistent à Dieu. Ce sont tous des démons et personne n’est vraiment bon. C’est seulement en examinant la nature des gens que tu peux vraiment connaître l’essence et la corruption de l’homme et comprendre la véritable appartenance des gens, ce dont les gens manquent vraiment, ce dont ils devraient être équipés et comment ils devraient vivre une ressemblance humaine. Vraiment examiner la nature de quelqu’un n’est pas facile et ne peut se faire sans l’expérience des paroles de Dieu ou sans avoir de véritables expériences.

Extrait de « Ce que vous devriez savoir sur la transformation de votre tempérament », dans Récits des entretiens de Christ

Lorsqu’il s’agit de connaître la nature de l’homme, le plus important, c’est de la considérer à partir de la vision que l’homme a du monde, de sa vision de la vie et de ses valeurs. Tous ceux qui sont du diable vivent pour eux-mêmes. Leur point de vue sur la vie et leurs maximes proviennent principalement des dictons de Satan, tels que : « Chacun pour soi, Dieu pour tous. » Les paroles prononcées par ces diables-rois, ces grands et ces philosophes de la terre sont devenues la vie même de l’homme. La plupart des paroles de Confucius, en particulier, encensé comme un « sage » par les Chinois, sont devenues la vie de l’homme. Il y a aussi les célèbres proverbes du bouddhisme et du taoïsme, ainsi que les dictons classiques, souvent cités, de diverses personnalités célèbres. Tous ces dictons constituent les grandes lignes des philosophies et de la nature de Satan. Ils illustrent et expliquent le mieux également la nature de Satan. Ces poisons qui ont été infusés dans le cœur de l’homme viennent tous de Satan ; aucun ne vient de Dieu. De telles paroles diaboliques sont également en opposition directe avec la parole de Dieu. Il est absolument clair que les réalités de toutes les choses positives viennent de Dieu et que toutes ces choses négatives qui empoisonnent l’homme viennent de Satan. Donc, tu peux discerner la nature d’une personne et son appartenance à partir de sa vision de la vie et de ses valeurs. Satan corrompt les hommes par l’éducation et par l’influence de gouvernements nationaux, de célébrités et de grands personnages. Leurs paroles diaboliques sont devenues la vie et la nature de l’homme. « Chacun pour soi, Dieu pour tous » est un dicton satanique bien connu qui a été instillé en tous et qui est devenu la vie de l’homme. Il y a d’autres paroles de philosophies de vie qui sont aussi comme ça. Satan utilise la belle culture traditionnelle de chaque nation pour éduquer les gens, provoquant la chute et l’engloutissement de l’humanité dans un abîme de destruction sans limites, et à la fin, les hommes sont détruits par Dieu parce qu’ils servent Satan et résistent à Dieu. Imagine que tu poses la question suivante à quelqu’un qui a été actif dans la société pendant des décennies : « Étant donné que tu as vécu très longtemps dans le monde et accompli beaucoup de choses, quels sont les principaux dictons célèbres selon lesquels tu vis ? » Il répondrait peut-être : « Le plus important est celui-ci : “Les fonctionnaires ne frappent pas ceux qui leur offrent des cadeaux et ceux qui n’ont pas recours à la flatterie n’accomplissent rien.” » Ces mots ne sont-ils pas représentatifs de la nature de cet homme ? Utiliser sans scrupule n’importe quel moyen pour obtenir une position est devenu une seconde nature pour lui et être fonctionnaire est ce qui le fait vivre. Il y a encore beaucoup de poisons sataniques dans la vie des hommes, dans leur conduite et leur comportement ; ils ne possèdent presque aucune vérité. Par exemple, leurs philosophies de vie, leurs façons d’agir et leurs maximes sont toutes remplies des poisons du grand dragon rouge et elles viennent toutes de Satan. Ainsi, toutes les choses que les hommes ont dans leurs os et leur sang sont des choses de Satan. Tous ces responsables, ceux qui détiennent le pouvoir et ceux qui sont parvenus ont leurs propres voies et secrets de réussite. De tels secrets ne sont-ils pas parfaitement représentatifs de leur nature ? Ils ont fait de si grandes choses dans le monde, et personne ne peut percer à jour les manigances et les intrigues qu’il y a derrière elles. Cela montre tout simplement à quel point leur nature est insidieuse et venimeuse. L’humanité a été profondément corrompue par Satan. Le venin de Satan coule dans le sang de chaque personne et l’on peut voir que la nature de l’homme est corrompue, mauvaise, réactionnaire, remplie et imprégnée des philosophies de Satan – elle est, dans son intégralité, une nature qui trahit Dieu. C’est pour cela que les gens résistent à Dieu et se tiennent en opposition à Dieu. Analysée de cette manière, la nature de l’homme peut être connue de tous.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ

Comment peux-tu savoir quelle est l’essence d’une personne ? Tu ne peux pas savoir quelles sont la nature et l’essence d’une personne quand elle ne fait rien ou qu’elle fait quelque chose d’insignifiant. Elles se manifestent dans ce que la personne révèle régulièrement, dans les motivations qu’il y a derrière ses actions, dans les intentions qu’il y a derrière ce qu’elle fait, dans les désirs qu’elle a, et dans le chemin qu’elle emprunte. Plus important encore, ces choses se manifestent dans la manière dont la personne réagit quand elle rencontre un environnement arrangé par Dieu, quand elle rencontre quelque chose qui lui a personnellement été fait par Dieu, quand elle est éprouvée et épurée ou traitée et émondée, ou encore quand Dieu l’illumine et la guide personnellement. À quoi tout cela se rapporte-t-il ? Cela se rapporte aux actions d’une personne, à la manière dont elle vit et aux principes selon lesquels elle se conduit. Cela se rapporte aussi à la direction et aux buts de sa poursuite, et aux moyens par lesquels elle poursuit En d’autres termes, cela se rapporte au chemin que cette personne prend, à comment elle vit, à ce dont elle vit et à ce qu’est la base de son existence.

Extrait de « Comment discerner la nature et l’essence de Paul », dans Récits des entretiens de Christ

La clé de l’introspection et de la connaissance de soi est la suivante : plus tu sens que, dans certains domaines, tu as bien fait ou fait ce qu’il fallait et plus tu penses pouvoir satisfaire la volonté de Dieu ou pouvoir te vanter dans certains domaines, alors plus cela vaut la peine que tu te connaisses dans ces domaines et plus cela vaut la peine que tu les approfondisses bien pour voir quelles impuretés existent en toi, ainsi que quelles choses en toi ne peuvent pas satisfaire la volonté de Dieu. Prenons Paul comme exemple. Paul était particulièrement bien instruit et il souffrait beaucoup dans son travail de prédication. Beaucoup de gens l’admiraient particulièrement. En conséquence, il s’attendait à ce qu’une couronne lui soit réservée après avoir accompli beaucoup de travail. Cela l’a amené à continuer de plus en plus loin sur le mauvais chemin, jusqu’à ce qu’il soit finalement puni par Dieu. Si, à l’époque, il avait opéré une introspection et s’était analysé, alors il n’aurait pas pensé cela. En d’autres termes, Paul ne s’était pas concentré sur la recherche de la vérité dans les paroles du Seigneur Jésus ; il avait seulement cru en ses propres notions et imaginations. Il pensait que tant qu’il faisait quelques bonnes actions et démontrait un bon comportement, il serait loué et récompensé par Dieu. À la fin, son esprit a été aveuglé et son vrai visage caché par ses propres notions et son imagination. Cependant, les gens ne le savaient pas et, comme Dieu ne l’a pas mis en lumière, ils ont continué à essayer de vivre comme Paul, à suivre son exemple et à le considérer comme leur modèle, comme l’objet de leur poursuite et comme quelqu’un à imiter. Ce récit à propos de Paul sert d’avertissement à tous ceux qui croient en Dieu : chaque fois que nous pensons avoir particulièrement bien fait quelque chose, ou croyons être particulièrement doués à un certain égard, ou que nous pensons ne pas avoir besoin de changer ou d’être traité à un certain égard, nous devrions nous efforcer de mieux réfléchir sur nous-mêmes et nous connaître à cet égard ; cela est essentiel. C’est parce que tu n’as certainement pas découvert les aspects de toi-même que tu crois être bons, tu ne leur as pas prêté attention ou tu ne les as pas analysés afin de voir si, oui ou non, ils contiennent en fait quelque chose qui résiste à Dieu.

Extrait de « Seule la connaissance de tes opinions erronées t’apportera la connaissance de toi-même  », dans Récits des entretiens de Christ

Dieu peut perfectionner l’homme dans les deux aspects : positif et négatif. Cela dépend de ton aptitude à expérimenter et de ton envie d’être perfectionné par Dieu. Si tu cherches vraiment à être perfectionné par Dieu, alors le négatif ne peut rien t’enlever, mais peut t’apporter des choses qui sont plus réelles, peut t’aider à connaître ce qui te fait défaut, à saisir ton véritable état, à voir que l’homme n’a rien et n’est rien ; si tu ne fais pas l’expérience des épreuves, tu ne sais pas cela, et tu auras toujours l’impression d’être supérieur aux autres et meilleur que tout le monde. Par tout cela, tu verras que tout ce qui précède a été fait par Dieu et est protégé par Dieu. Durant les épreuves, tu perds ton amour ou ta foi et ton engagement à la prière, et tu es incapable de chanter des hymnes, et, sans t’en rendre compte, au milieu de tout cela, tu apprends à te connaître. Dieu a de nombreux moyens de perfectionner l’homme. Il se sert de toutes sortes d’environnements pour traiter le tempérament corrompu de l’homme, et Il utilise diverses choses pour mettre l’homme à nu ; d’un côté, Il traite l’homme, d’un autre côté, Il met l’homme à nu, et d’un autre côté, Il révèle l’homme, creusant et révélant les « mystères » des profondeurs du cœur de l’homme, et montrant à l’homme sa propre nature en dévoilant plusieurs de ses états. Dieu perfectionne l’homme par des méthodes diverses, par la révélation, le traitement, l’épurement et le châtiment, afin que l’homme sache que Dieu est concret.

Extrait de « Seuls ceux qui se concentrent sur la pratique peuvent être perfectionnés », dans La Parole apparaît dans la chair

Échouer et tomber de nombreuses fois n’est pas une mauvaise chose, être exposé non plus. Que tu aies été traité, émondé ou exposé, tu dois te souvenir de ceci à tout moment : être exposé ne signifie pas que tu es condamné. Être exposé est une bonne chose ; c’est ta meilleure chance de te connaître toi-même. Ton expérience de vie peut en acquérir un changement de vitesse. Autrement, tu n’auras ni l’occasion, ni la condition, ni le contexte pour comprendre la vérité de ta corruption. Si tu parviens à connaître tout ce qu’il y a en toi, tous les aspects de ce qui est difficile à reconnaître et à dénicher au plus profond de toi, c’est une bonne chose. Devenir capable de vraiment te connaître toi-même est ta meilleure chance de corriger ton attitude et de devenir une nouvelle personne ; c’est la meilleure occasion pour toi d’obtenir une nouvelle vie. Une fois que tu te connaîtras vraiment, tu pourras voir que c’est une chose précieuse que la vérité devienne ta vie, et tu auras soif de la vérité et entreras dans la réalité. C’est si extraordinaire ! Si tu peux saisir cette occasion, réfléchir sérieusement sur toi-même et acquérir une véritable connaissance de toi-même chaque fois que tu échoues ou tombes, alors, au milieu de la négativité et de la faiblesse, tu pourras te relever. Une fois ce seuil franchi, tu pourras faire un grand pas en avant et entrer dans la réalité-vérité.

Extrait de « Pour obtenir la vérité, tu dois apprendre des gens, des situations et des choses autour de toi », dans Récits des entretiens de Christ

Précédent: 3. Que peut accomplir une vraie connaissance de soi ?

Suivant: 1. Qu’est-ce que la vraie repentance ? La vraie repentance consiste-t-elle seulement à prier Dieu et à admettre ses péchés ?

Contenu connexe

3. La nature et les conséquences du problème qu’il y a à reconnaître Dieu seulement, sans reconnaître la vérité

« Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge. Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas. […] Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu ; vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu » (Jean 8:44-47).

1. Ce que sont l’Église de Dieu et les groupes religieux

« L’Église […] est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous » (Ephésiens 1: 22-23). « Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Et il leur dit : Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs » (Matthieu 21:12-13).

9. Pourquoi il nécessaire de faire l’expérience de l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours afin d’être capable d’atteindre la connaissance de Dieu

« Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père » (Jean 1:14). Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu (Jean 14:6-7).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre