L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Annales sélectionnées des arrangements de l’œuvre de l’Église de Dieu Tout-Puissant Version pratique

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Le minimum de raison qu’il faut avoir quand on sert Dieu

Tous ceux qui servent Dieu doivent savoir que si ceux qui sont à Son service n’ont pas été rendus parfaits par Lui, c’est qu’ils ne sont pas aptes à être employés par Lui. Ça tient à ce que tous les hommes corrompus résistent à Dieu et Le trahissent par nature, et ils ont tous un tempérament arrogant, vaniteux, suffisant et pharisaïque. Quand ils accomplissent leur devoir, ils ont le désir de le faire selon leur propre volonté, mais ils n’ont pas celui de rechercher la volonté de Dieu, et ils sont encore moins désireux de rechercher l’échange. Ils ne vouent pas une véritable obéissance à Dieu, et pourtant, ils profitent avec avidité des bénéfices de leur statut sans la moindre raison. Au bout de quelques jours de travail, ils commencent à devenir arrogants et à exiger de Dieu des récompenses et des bénédictions, et ils se préparent à régner aux côtés de Dieu. Quand ils sont traités et émondés par Dieu, ou qu’ils sont éliminés par Lui, ils se mettent à se plaindre et sont humiliés au point d’en éprouver de la colère, car ils pensent que servir Dieu est pareil au sort périlleux de celui qui sert un tigre sauvage. Ils n’ont pas reconnu que Dieu est juste, bon et beau, mais les hommes sont trop corrompus et trop peu humains et ils méritent donc d’être punis pour leurs crimes. Dans le cœur de ces gens, Dieu n’est pas juste envers les hommes, comme s’Il les traitait de manière inique. Les gens comme eux servent Dieu pendant des années, mais ils deviennent Ses ennemis en Lui résistant et en Le jugeant ouvertement. Comment ces gens pourraient-il être aptes à être employés par Dieu ? Si les gens qui servent Dieu recherchent réellement la vérité, ils reconnaîtraient la cause de la résistance des hommes corrompus envers Dieu, ils reconnaîtraient leur propre nature résistante à Dieu, ils reconnaîtraient le fait que lorsque les hommes corrompus servent Dieu, ils doivent être émondés et traités par Lui, et ils doivent surtout recevoir Son jugement et Son châtiment. Si, au cours de leur service, ils perturbent l’œuvre de Dieu en y intégrant une volonté humaine ou la dévient pour qu’elle épouse leur propre chemin, ils devront alors endurer la punition et la malédiction de Dieu, et obéir à l’œuvre de Dieu. Ce n’est que de cette manière que les gens pourront réaliser des changements de leur tempérament de vie, en servant et en marchant dans la bonne voie de l’exécution du service à Dieu.

Comme les hommes corrompus ne détiennent pas la vérité, ils ne comprennent absolument rien de la volonté de Dieu et manquent de clairvoyance. Ils ne savent pas bien faire la différence entre la commission de Dieu, la charge divine, les pratiques des hommes et ce que Dieu permet, il est donc évident qu’il leur manque la raison. Il apparaît clairement que les dirigeants et les ouvriers sont choisis par des hommes à tous les niveaux de l’Église, et que Dieu ne s’immisce pas dans le travail des hommes. Si leur choix est juste et approprié, alors il est approuvé par Dieu ; mais Dieu n’exprime pas Ses inquiétudes publiquement lorsque le choix des hommes n’est pas le bon ou est inapproprié. Même si, en apparence, Dieu ne s’oppose pas à la façon dont les hommes accomplissent leur tâche, Dieu veut révéler une chose, c’est lorsque les dirigeants et les ouvriers qu’ils ont choisis ne conviennent pas, alors le Saint-Esprit n’accomplit pas Son œuvre. En fait, quand le Saint-Esprit n’accomplit pas Son œuvre, c’est une manifestation de la volonté de Dieu. Quand le Saint-Esprit n’accomplit pas Son œuvre, c’est révélateur du désaccord et la désapprobation de Dieu. Mais comment des hommes peu intelligents et hébétés le sauraient-ils ? Ils pensent qu’aussi longtemps que les hommes sont promus et employés, et même s’ils n’ont pas été investis par Dieu, ils ont Son approbation. Ainsi, lorsque les hommes deviennent dirigeants et ouvriers, c’est comme si Dieu leur conférait Son autorité, et ils se mettent à accomplir leur propre travail avec suffisance. À partir de là, ils s’accrochent à ce devoir comme leur propriété et ils font mauvais usage et abusent de cette autorité qu’ils ont entre les mains pour faire ce qu’ils veulent. Ils n’échangent pas avec les autres, ils ne rendent pas non plus de comptes et ne reçoivent pas d’ordres du supérieur, ils pensent qu’ils ont l’autorité pour accomplir telle ou telle chose et que les autres n’ont aucun droit de s’immiscer, que ce qu’ils font s’inscrit entièrement dans leur devoir et qu’ils n’ont absolument pas besoin d’être harcelés par le supérieur. « Je ferai ce qui me semble juste. N’est-ce pas la maison de Dieu qui m’a confié cette tâche ? » Les gens ne se rendent pas du tout compte que ce n’est pas parce que Dieu leur donne la permission d’accomplir cette tâche qu’Il les investit en tant que dirigeants, et ça ne veut pas dire non plus que ces gens ont la stature qui leur permet d’exceller dans cette tâche. Voilà un sujet sur lequel les gens ne font preuve d’aucune raison vis-à-vis de l’œuvre arrangée par la maison de Dieu. Notre connaissance de la vérité et notre envergure ne nous permettent pas d’accepter formellement la commission de Dieu, et elles ne nous permettent pas non plus de nous atteler à une quelconque tâche en autonomie. Pour travailler dans la maison de Dieu, voici la raison fondamentale qu’il faut détenir, et c’est la raison que toute personne qui sert Dieu doit avoir quand elle reçoit une commission de la part de Dieu. D’abord, il faut prier ainsi : « Mon Dieu ! Même si je travaille à présent comme dirigeant (ouvrier), je suis vraiment indigne. Mon Dieu, Tu sais que j’ai été trop profondément corrompu par Satan, et que j’ai aussi un tempérament de révolte et de résistance envers Dieu, et que je ne détiens pas la vérité, pas plus que n’ai une véritable compréhension de Dieu. Je suis totalement indigne d’accomplir l’œuvre de la maison de Dieu. Cependant, afin que la volonté de Dieu puisse être accomplie, afin de remplir la commission de Dieu, je promets à Dieu de ne pas accomplir l’œuvre de Dieu selon ma propre volonté, parce qu’il s’agit de Son œuvre. Je dois faire de mon mieux pour m’en remettre à l’œuvre du Saint-Esprit et faire toute chose en passant par la prière et en recherchant l’échange. Je dois œuvrer conformément aux exigences et aux arrangements de mon supérieur, et je suis disposé à accepter d’être inspecté par Dieu et supervisé par les hommes. Si je fais mon travail selon ma propre volonté et agis de manière arbitraire, si je fais mon travail dans le but de préserver ma position, ou ma renommée et ma fortune personnelles, alors je mérite d’être puni et maudit. » Ce n’est qu’en parvenant à approcher la commission de Dieu et les devoirs qu’ils doivent accomplir et en priant Dieu de cette façon que ces gens sont doués de raison. Si les gens accomplissent l’œuvre de l’église sans prier Dieu ni rechercher l’échange, s’ils n’en réfèrent pas à leur supérieur quand ils sont face à des questions importantes ou à des difficultés, s’ils font ce qu’ils veulent et considèrent l’œuvre de Dieu comme leur propriété personnelle, comme gérant les affaires de leur propre foyer, si, sans tenir compte de leurs éventuelles réussites ou échecs, ils préfèrent que l’œuvre de l’Église soit affectée plutôt que de demander quelles sont les instructions ou de rendre compte de leurs actions, alors ce sont des gens particulièrement irrationnels.

Actuellement, l’œuvre de Dieu et le travail de l’homme sont tous deux pratiques. Dieu est sur terre et l’homme est sur terre. Pourquoi ne pas demander quelles sont les instructions ou rendre compte au lieu d’agir à sa guise ? Pensez-vous qu’une œuvre aussi importante dans la maison de Dieu fait partie de notre propre travail ? Dieu nous l’a-t-Il confiée Lui-même ? Je constate que la compréhension qu’ont les gens des commissions de Dieu est particulièrement erronée. Ils n’ont pas du tout saisi la volonté de Dieu. Remplir les devoirs qui nous échoient est convenable, mais l’œuvre doit être accomplie conformément aux exigences de Dieu et aux arrangements de travail de notre supérieur. Si on désobéissait aux arrangements de son supérieur tout en se livrant à ses propres nouvelles astuces, est-ce qu’on pourrait toujours dire qu’on accomplit son devoir ? Si, lorsqu’un problème se fait jour et que des difficultés apparaissent, on ne rend pas compte au supérieur dans les meilleurs délais pour trouver une solution, de quel droit le fait-on ? Est-il possible qu’on n’accomplisse pas son devoir lorsqu’on rend des comptes au supérieur en cas de difficulté et de problème qu’on ne saurait résoudre seul ? Est-ce une preuve de notre incompétence et cela nous couvre-t-il de honte ? Est-ce être déloyal vis-à-vis de Dieu ? Les justifications des gens sont tout bonnement ridicules ! Les gens qui servent Dieu ne peuvent pas avoir recours à toutes sortes d’excuses et de justifications pour affecter l’œuvre de Dieu. Rechercher l’échange et rendre compte au supérieur en cas de difficulté, c’est avoir une attitude responsable. Si on considère la commission de Dieu comme sa chose, si on n’échange pas et si on ne demande pas quelles sont les instructions en cas de problème et si on pense plutôt que ça fait partie de son devoir, alors c’est vraiment une attitude irrationnelle ainsi qu’une manière irresponsable d’agir. Comment cela ne pourrait-il pas affecter l’accomplissement de la volonté de Dieu si on travaille et si on fait son devoir de cette manière ? Seuls des gens arrogants, vaniteux, suffisants et pharisaïques sont capables de faire des choses aussi insensées. Ne travailler que selon sa propre volonté sans échanger ni demander d’instructions à son supérieur, mais en ayant même recours à l’excuse de « ça fait partie de mon devoirs », comme c’est égoïste et méprisable ! Les gens intelligents se connaissent suffisamment bien. Ils savent qu’ils doivent faire leur devoir correctement et bien sagement lorsqu’ils servent Dieu ou lorsqu’ils accomplissent l’œuvre de la maison de Dieu. Ils savent qu’ils sont des gens ordinaires et qu’ils ne sont pas exceptionnels. C’est comme des esclaves qui travaillent pour un maître. Cette œuvre n’appartient pas à l’esclave, mais à son maître. Lorsque les esclaves accomplissent la tâche qui leur a été confiée par leur maître, comment doivent-ils la comprendre ? Quelle attitude doivent-ils avoir au travail ? Si les esclaves considèrent l’œuvre de leur maître comme leur propre affaire, alors ils travaillent dans la position du maître. C’est contraire aux principes. Quelle attitude un esclave doit-il avoir quand il accomplit une tâche que son maître lui a confiée ? C’est une question qui a trait à la raison de l’homme. Nous qui servons Dieu, que devons-nous faire pour accomplir correctement l’œuvre qui nous a été confiée par la maison de Dieu ? Quelle attitude devons-nous avoir ? De quelle nature doit être la raison qui nous habite ? C’est une question très importante. Lorsque des gens corrompus servent Dieu, au bout de quelques jours de travail, ils commencent à devenir arrogants. On a donc particulièrement besoin du jugement et du châtiment de Dieu pour nous accompagner au long de notre service. Lorsque la maison de Dieu arrange un travail pour nous, on doit accepter la responsabilité, et non l’autorité ou le statut. Si on se focalise sur l’autorité ou le statut, alors on n’est pas digne de servir Dieu. Même si on le faisait, il est certain qu’on Lui résisterait et qu’on Le trahirait. Si on est capable d’être comme des esclaves loyaux qui n’ont d’autre but que de servir Dieu en toute loyauté, si on n’a pas le sentiment d’avoir l’autorité ni le statut, si on est déterminé à être toujours les esclaves de Dieu et à être toujours loyaux envers Lui, alors ça fonctionne et on peut complètement être à la ressemblance humaine. Avez-vous appris ce point à travers vos expériences ? Êtes-vous doués d’un peu de raison humaine ?

Quelle est cette raison que ceux qui servent Dieu devraient avoir ? Premièrement, il faut savoir que lorsque la maison de Dieu nous choisit ou nous promeut, ça ne signifie pas que Dieu nous confie Lui-même la tâche d’accomplir l’œuvre de la maison de Dieu. Ce n’est qu’une période d’épreuve temporaire que nous accorde la maison de Dieu pour nous permettre de nous former et de nous développer. Ce n’est qu’une période d’épreuve temporaire que nous accorde la maison de Dieu et elle est bien sûr approuvée par Dieu. Elle ne peut pas être la preuve qu’on est établi par Dieu ou utilisé par Dieu, de même qu’elle ne peut pas prouver que Dieu est satisfait de quelqu’un. Si on ne recherche pas la vérité, il y a toujours le risque d’être éliminé. Deuxièmement, il faut bien comprendre que ceux qui sont employés par la maison de Dieu sont tous des hommes corrompus qui n’ont pas encore été rendus parfaits. Comme les gens ont une compréhension limitée et une connaissance superficielle de la vérité, ils sont incapables d’accomplir leur tâche de façon autonome en se servant de la vérité pour résoudre les problèmes qu’ils rencontrent. La façon dont la maison de Dieu emploie actuellement les hommes n’en est qu’à l’étape de leur formation, de leur développement et de leur perfectionnement. Quant à savoir s’ils peuvent être rendus parfaits, ça dépend du chemin qu’ils empruntent. Troisièmement, il faut se rendre compte que, lorsque la maison de Dieu nous confie une tâche, elle ne s’imagine pas qu’on puisse bien l’accomplir seul. Bien au contraire, elle le fait pour nous permettre de nous appuyer sur le Saint-Esprit, pour nous permettre de nous appuyer sur le supérieur, afin de rechercher en toute chose, d’échanger et de demander régulièrement quelles sont les instructions quand il y a des choses qu’on ne comprend pas. De plus, il faut accepter d’être examiné par Dieu et supervisé par les hommes, et apprendre à mettre la vérité en application et à se soumettre à l’œuvre de Dieu. Il faut bien sûr donner le meilleur de soi-même, mais aussi répondre à ces exigences pour avoir le droit de servir Dieu. Sinon, on n’est pas qualifié. C’est avec cet espoir et cette exhortation que la maison de Dieu arrange le travail des hommes. Voilà ce que les gens raisonnables doivent reconnaître.

Aujourd’hui, la plupart des gens ont une compréhension erronée concernant les arrangements, les promotions et les utilisations dans la maison de Dieu. Ils pensent que si la maison de Dieu nous emploie, ça veut dire que c’est Dieu Lui-même qui nous commissionne directement pour accomplir l’œuvre de la maison de Dieu, qu’Il croit en nous, qu’Il nous a choisis et qu’à partir de maintenant, on est un serviteur de Dieu conformément à Sa volonté. C’est une grave erreur. La raison principale pour laquelle ceux qui servent Dieu échouent est la suivante : ils accomplissent leur tâche en ne suivant que leur propre volonté et laissent de côté les exigences de Dieu. Il n’y a pas d’autre destinée pour eux que l’échec. Comment pourraient-ils être rendus parfaits s’ils n’accomplissent pas leur tâche conformément aux exigences de Dieu ? Les hommes corrompus manquent vraiment de raison. Ils pensent qu’en acceptant l’œuvre de la maison de Dieu, Dieu leur a conféré Son autorité et les a autorisés à agir selon leur propre volonté dans la maison de Dieu. Ils ne veulent même rien entendre de ce que dit le supérieur et il semble qu’ils se situent au même niveau que Dieu, qu’ils n’ont pas à demander quelles sont les instructions ni à rendre compte de leur travail et que, s’ils rencontrent des difficultés, ils peuvent toujours attendre un moment opportun. Le souverain est aussi loin que les cieux, et ils peuvent faire ce qu’ils veulent en toute liberté. Les hommes corrompus se comportent ainsi quand ils sont en poste. Même les gens n’acceptent pas ça, alors comment Dieu pourrait-Il être satisfait ? S’ils n’ont aucune raison du tout au moment d’accepter les tâches que la maison de Dieu arrange, comment pourraient-ils accomplir l’œuvre de la maison de Dieu comme il le faut ? Même s’il paraît clairement que ce sont les hommes qui les ont commissionnés, ils insistent que c’est Dieu qui la leur a confiée. Même si, de toute évidence, c’est la maison de Dieu qui a arrangé le travail, ils insistent que c’est Dieu qui les emploie. Même s’il est clair que Dieu ne donne guère son approbation et n’est pas assuré, ils vont même jusqu’à penser que Dieu a de l’affection pour eux et qu’Il n’aurait choisi personne d’autre qu’eux. Où est le raisonnement normal de l’homme ? Au regard de leur stature, les hommes sont seulement capables d’accomplir une tâche accessoire et annexe. Ils sont incapables d’accomplir une tâche fondamentale et significative. Sans leur supérieur pour les guider, ils sont susceptibles de s’égarer et de s’éloigner du vrai chemin et d’emprunter la route des antéchrists tout en servant Dieu religieusement. Il est évident que les gens qui ne détiennent pas la vérité et dont le tempérament de vie n’a pas changé ne peuvent pas accomplir l’œuvre de témoignage de Dieu, qu’ils n’ont pas été rendus parfaits par Dieu, et qu’ils ne pourront pas être aptes à être employés par Lui.

Si ceux qui servent Dieu ne détiennent pas la vérité, comment pourraient-ils mener les hommes vers elle ? Si, lorsqu’ils se retrouvent face à des situations nouvelles ou étranges, ils sont perdus et ne savent pas quoi faire, s’ils se contentent de se plier aux règles et ne savent pas ce que c’est que d’aller contre des principes, n’est-ce pas la preuve d’un manque criant ? Lorsqu’il s’agit d’aborder des choses superficielles et de nouveaux trucs, ils sont peut-être bien meilleurs que les autres, mais quand il s’agit de transmettre la vérité et de résoudre des problèmes avec la vérité, il leur est difficile d’avancer, alors comment pourraient-ils ainsi être aptes à accomplir ce type d’œuvre de Dieu ? Dieu pourrait-Il Lui-même confier une tâche à des gens comme ça ? Ceux qui servent Dieu ne doivent pas oublier ceci : s’ils ont foi en Dieu mais ne recherchent pas la vérité, ils ne peuvent pas être rendus parfaits. Ceux qui ne se soumettent pas réellement à Dieu ne sont pas aptes à être employés par la maison de Dieu. Comment peuvent-ils être les témoins de Dieu s’ils sont dénués de vérité ? S’ils servent Dieu sans raison, ne seront-ils pas détestés par Lui ? La façon dont ceux qui servent Dieu doivent recevoir Son jugement et Son châtiment, la façon qu’ils sont censés recevoir l’émondage et le traitement, c’est si important pour leur service. Les transgressions des hommes sont si nombreuses que, si au moment de servir Dieu, ils ne sont pas capables d’accomplir l’œuvre de Dieu conformément à Ses exigences, il se peut qu’ils soient punis. Il est donc très dangereux de servir Dieu alors qu’on ne Le révère pas dans son cœur. Si seulement ceux qui servent Dieu acceptaient la vérité, s’ils acceptaient d’être émondés et traités, s’ils acceptaient d’être examinés par Dieu et supervisés par la maison de Dieu, leur tempérament de vie changerait alors, ils seraient rendus parfaits par Dieu et deviendraient des hommes selon le cœur de Dieu.

Le 20 avril 2005

Précédent:Les quatre grandes urgences qui doivent être résolues dès qu’elles sont identifiées

Suivant:La priorité numéro un de l’œuvre de l’Église est d’abreuver et de nourrir les nouveaux croyants

Vous aimerez peut-être également