Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoignages de l'expérience du jugement de Christ

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

45 Mes principes de vie m’ont fait du tort

Changkai La ville Benxi dans la province de Liaoning

Le célèbre dicton : « Tous se délestent de leurs charges sur les hommes de bonne volonté » a pour moi un sens très personnel. Mon mari et moi étions totalement dépourvus de malice : en ce qui concernait nos pertes ou nos profits personnels, nous n’étions pas du genre à marchander ou à faire des chichis. Quand nous pouvions faire preuve d’indulgence, nous faisions preuve d’indulgence et nous nous efforcions également de faire preuve de souplesse. Par conséquent, nous avons souvent été floués et victimes d’abus de la part des autres. Il semblait vraiment que dans la vie, « Tous se délestent de leurs charges sur les hommes de bonne volonté », si ton cœur est trop bon, si tu te montres trop souple et trop modeste en affaires, tu es très susceptible d’être floué. Sachant cela, j’ai décidé de ne plus m’exposer à ce type d’abus et de ne plus continuer à vivre dans la frustration : en ce qui concerne mes affaires et mes tractations futures avec les autres, je me suis engagée à ne pas me montrer trop souple. Même après avoir accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, j’ai continué d’appliquer ce principe à mon comportement et à mes interactions avec les autres.

À un moment donné, je travaillais avec une sœur afin d’accomplir notre devoir. Cette sœur pointait souvent du doigt mes faiblesses et mes défauts ; j’avais le sentiment qu’elle me tirait vers le bas’ en toutes choses. Au début, je me suis dit : ce n’est pas facile d’être seule loin de chez soi, essaye de faire preuve d’indulgence. Par la suite, cependant, comme cette sœur continuait ses critiques incessantes, j’ai fini par repenser à ce dicton : « Tous se délestent de leurs charges sur les hommes de bonne volonté. » J’ai pensé que cette sœur devait avoir vu que j’étais trop gentille, que j’étais donc une cible facile, et qu’elle avait décidé de me compliquer la vie en pinaillant à propos de choses mesquines et sans conséquence. J’ai décidé que je ne supporterais plus cette attitude et j’ai donc rassemblé toute l’énergie de la poissonnière qui sommeillait en moi et je me suis fendue d’une diatribe apoplectique, ne m’arrêtant qu’après avoir réduit cette sœur au silence. Plus tard, la sœur m’a demandé de communier avec elle et m’a confié qu’elle avait compris que la manière dont elle parlait et se comportait était inhumaine et qu’elle espérait que je pourrais lui pardonner. Elle a également dit que Dieu avait orchestré cette situation et m’avait utilisée pour s’occuper d’elle. Quand j’ai entendu ces paroles, j’ai été si ravie qu’on aurait dit que j’étais un général qui venait de remporter une brillante victoire sur le champ de bataille. Qui plus est, j’étais encore plus convaincue de la véracité du dicton : « Tous se délestent de leurs charges sur les hommes de bonne volonté. ».

Ce n’est que récemment, en lisant « Les 100 axiomes de Satan sur lesquels les humains corrompus s’appuient pour leur existence », publié par l’Église, que j’ai trouvé un passage disant : «“Tous se délestent de leurs charges sur les hommes de bonne volonté.” […] L’humanité est corrompue par Satan depuis des milliers d’années et Satan utilise d’innombrables contre-vérités pour laver le cerveau des gens. Cet ouvrage résume 100 contre-vérités que les hommes tiennent pour de précieuses maximes afin de les guider dans la vie. Ces contre-vérités ont déjà pris racine dans les plus insondables profondeurs du cœur humain ; s’ils ne détiennent pas de vérités, les humains sont essentiellement incapables de découvrir la véritable nature de ces contre-vérités. Si les humains continuent d’utiliser les contre-vérités de Satan comme des maximes et des principes de vie, l’humanité corrompue n’obtiendra jamais le salut. » Après avoir lu ce passage de l’ouvrage, j’ai soudain compris quelque chose, comme si je m’éveillais d’un long rêve : le dicton : « Tous se délestent de leurs charges sur les hommes de bonne volonté » est une contre-vérité créée par Satan pour endoctriner et corrompre l’humanité. Dieu demande que dans nos interactions avec les autres, nous soyons accueillants, tolérants, patients et indulgents. Nous devrions être attentionnés, respectueux et aimants vis-à-vis des autres. En revanche, le principe de vie de Satan, « Tous se délestent de leurs charges sur les hommes de bonne volonté, » nous éloigne subtilement du bien et nous guide vers le mal, nous apprend à ne pas être généreux ou conciliants avec les autres. Pour nous protéger, nous devons adopter : « œil pour œil, dent pour dent, », nous devons apprendre à être coriaces, barbares et mauvais. J’ai compris que « Tous se délestent de leurs charges sur les hommes de bonne volonté » représente une contre-vérité qui est diamétralement opposée à la vérité — il s’agit de la logique de Satan, il appartient à la négativité de Satan, c’est un poison du grand dragon rouge. Satan utilise ces « théories » spécieuses pour laver le cerveau des humains et les encourager à comploter les uns contre les autres, à assassiner de sang-froid, à pratiquer une concurrence acharnée et sans fin, à ne jamais se soumettre à quiconque jusqu’à ce qu’il ne reste plus en eux une once d’humanité. De cette manière, les humains deviennent corrompus comme Satan lui-même, des objets sacrificiels à enterrer avec lui, et Satan réalise son objectif consistant à corrompre et à consumer toute l’humanité. Je ne pouvais pas voir qu’il s’agissait d’une illusion et je prenais le dicton : « Tous se délestent de leurs charges sur les hommes de bonne volonté » comme une vérité méritant d’être acceptée et respectée. Je pensais que je ne devais pas être trop gentille ou flexible, et que faire preuve de patience ou de tolérance dans mes tractations avec autrui était une preuve de stupidité et d’ignorance et m’exposerait aux escroqueries et aux abus. Comme j’avais toujours pris cette contre-vérité comme une maxime à respecter, lorsque la sœur m’a indiqué mes faiblesses afin de m’aider à les reconnaître et à m’améliorer, j’ai non seulement refusé d’accepter ses commentaires, mais j’ai réellement pensé qu’elle me maltraitait et pinaillait sur des détails sans importance. Par conséquent, j’ai libéré la bête en moi et j’ai agi comme un démon. Même lorsque la sœur s’est humiliée et m’a présenté ses excuses, je n’en ai toujours pas acquis une meilleure compréhension de moi-même et je ne me suis pas sentie embarrassée, mais je me suis assise, absolument ravie, persuadée que cette sœur avait finalement « accepté sa défaite » parce que j’avais respecté ma maxime : « Tous se délestent de leurs charges sur les hommes de bonne volonté. » Une fois cette « victoire remportée », je me suis sentie encore plus motivée pour respecter cet axiome de Satan et en chanter les louanges. Que mon attitude était absurde et ridicule ! J’avais compris les choses totalement à l’envers, je prenais le mal pour le bien, nul ne pouvait me faire entendre raison ! L’œuvre finale de Dieu consiste à purifier l’humanité du poison de Satan et à utiliser la vérité pour modifier son tempérament corrompu. Dans mon propre cas, cependant, je n’avais pas cherché la vérité et je ne m’étais pas efforcée de reconnaître le poison de Satan en moi, pas plus que je n’avais pratiqué la vérité pour me changer moi-même. Au lieu de cela, j’étais restée attachée aux contre-vérités de Satan et j’avais rejeté la vérité. Si j’avais continué ainsi, je n’aurais jamais commencé à me comprendre moi-même. Je n’aurais jamais obtenu la vérité et réalisé un changement dans mon tempérament. Au final, j’aurais été anéantie par Dieu, comme c’est le destin de Satan.

Merci mon Dieu pour Ton illumination et Ta lumière qui m’ont permis de comprendre que l’axiome de Satan : « Tous se délestent de leurs charges sur les hommes de bonne volonté. » n’est qu’une contre-vérité que Satan utilise pour laver le cerveau de l’humanité et la corrompre. Ce dicton est utilisé comme excuse et outil par l’humanité corrompue pour perpétuer les luttes fratricides. Ce dicton est contraire à la vérité et ne peut que corrompre et détruire l’humanité. Si l’homme obtient sa subsistance du poison de Satan, s’il agit conformément aux axiomes de Satan, il ne deviendra que plus corrompu et maléfique. Il sera de moins en moins humain et de plus en plus opposé à Dieu, séparé de Dieu. Il ne recevra jamais le salut de Dieu. Dieu Tout-Puissant, je m’engage à placer tous mes efforts dans Tes paroles et dans ma poursuite de la vérité afin de pouvoir reconnaître les nombreuses formes du venin de Satan en moi, d’abandonner totalement les contre-vérités de Satan et de ne plus agir conformément aux axiomes de Satan. Je m’engage à m’enquérir de Ta volonté en toutes choses, à suivre Ta parole, afin que Ta parole puisse prendre racine au plus profond de mon cœur et devenir l’axiome qui guide mes actions, les normes auxquelles je me compare. Permets-moi de vivre en complet accord avec Ta parole.

Précédent:Je suis disposée à accepter l’autorité de tous

Suivant:Le sens réel de la rébellion contre Dieu 

Vous aimerez peut-être également