Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

HRWF International demande aux États de l'UE de se montrer attentifs à l'Église de Dieu Tout-Puissant et de s'informer à son sujet

44

Récemment, l'organisation Droits de l'homme sans frontières (HRWF International) a publié sur son site web officiel un document appelant les autorités de tous les États membres de l'Union européenne à accorder l'asile politique aux chrétiens de l'Église de Dieu Tout-Puissant (EDTP) qui ont fui à l'étranger en raison des violentes persécutions exercées contre leur religion. Avant cela, neuf organisations non gouvernementales internationales (ONG), dont la Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience (CAPLC), le Centre pour l'étude des nouvelles religions (CESNUR) et Forum Européen Interreligieux pour la Liberté de Religion (EIFRF) avaient collectivement dénoncé la répression et la persécution de l'EDTP par le PCC. Face à la répression croissante des croyances religieuses par le gouvernement du PCC, des dizaines de milliers de chrétiens de l'EDTP ont été arrêtés et persécutés, nombre d'entre eux ont été forcés de fuir vers de nombreux pays européens pour demander l'asile politique. Cependant, la plupart des demandeurs ont été rejetés par les autorités. Leurs perspectives sont sombres, car ils encourent le risque d'être expulsés à tout moment. Des études d'experts ont dévoilé que, pour dissimuler ses actes de répression et ses persécutions criminelles envers l'EDTP, le gouvernement chinois a lancé une offensive médiatique de grande ampleur au niveau international dans le but de diffuser de fausses nouvelles, des inventions et des calomnies malveillantes à l'encontre de l'EDTP, afin qu'il soit difficile pour les agences responsables des réfugiés dans les pays européens de mener des recherches objectives sur l'EDTP, et a fortiori de vérifier la situation réelle des chrétiens qui ont été persécutés en Chine. M. Willy Fautré, directeur général de HRWF International, demande aux gouvernements des États membres de l'UE de revoir leurs positions sur l'EDTP. Il y a quelques jours, notre correspondant a rendu visite à l'EDTP en France pour comprendre les conditions actuelles de ces chrétiens en exil.