3. Pourquoi ceux qui désobéissent à Dieu sont-ils incapables d’être sauvés ?

Paroles de Dieu concernées :

Pourquoi crois-tu en Dieu ? La plupart des gens restent confus devant cette question. Ils ont toujours deux points de vue entièrement différents sur le Dieu concret et le Dieu dans le ciel, ce qui montre qu’ils croient en Dieu non pas pour Lui obéir, mais pour recevoir certains avantages ou pour échapper à la souffrance de la catastrophe ; ce n’est que pour ces raisons qu’ils se montrent quelque peu obéissants. Leur obéissance est conditionnelle, fondée sur leurs intérêts personnels, et elle leur est imposée. Alors, pourquoi crois-tu en Dieu ? Si c’est uniquement pour tes perspectives et ton destin, alors tu ferais mieux de ne pas croire du tout. Une telle foi est de l’aveuglement, un besoin de la réassurance et de l’auto-admiration. Si ta foi n’est pas fondée sur l’obéissance à Dieu, alors, à la fin, tu seras puni pour t’être opposé à Lui. Tous ceux qui ne cherchent pas l’obéissance à Dieu dans leur foi s’opposent à Lui. Dieu demande que les gens cherchent la vérité, qu’ils aient soif de Ses paroles, qu’ils mangent et boivent Ses paroles et les mettent en pratique afin qu’ils deviennent obéissants à Dieu. Si telles sont tes vraies motivations, alors, assurément, Dieu t’élèvera et Il sera miséricordieux envers toi. Ces faits sont indéniables et immuables. Si ton intention n’est pas d’obéir à Dieu et si tu as d’autres objectifs, alors, tout ce que tu dis et fais – tes prières devant Dieu et même chacune de tes actions – s’opposeront à Lui. Tu peux avoir la voix douce et de bonnes manières, toutes tes actions et tes expressions peuvent paraître convenables, tu peux sembler obéissant, mais considérant tes intentions et tes points de vue sur la foi en Dieu, tout ce que tu fais s’oppose à Dieu, tout ce que tu fais est mal. Les gens qui semblent obéissants comme des brebis, mais dont le cœur recèle de mauvaises intentions, sont des loups ayant l’apparence de brebis. Ils offensent directement Dieu, et Dieu n’épargnera pas un seul d’entre eux. Le Saint-Esprit révélera chacun d’eux et montrera à tous qu’Il déteste et rejette, avec certitude, tous ceux qui sont hypocrites. Ne t’inquiète pas : Dieu considèrera chacun d’eux et éliminera chacun d’eux tour à tour.

Extrait de « Dans ta foi en Dieu, tu devrais obéir à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Puisque tu crois en Dieu, tu dois mettre ta foi en toutes les paroles, ainsi qu’en toute l’œuvre de Dieu. Autrement dit, puisque tu crois en Dieu, tu dois Lui obéir. Si tu es incapable de le faire, alors il importe peu que tu croies en Dieu ou non. Si tu as cru en Dieu pendant de nombreuses années, mais que tu ne Lui as jamais obéi ou que tu n’acceptes pas toutes Ses paroles, et au contraire tu demandes à Dieu de Se soumettre à toi et d’agir conformément à tes notions, alors tu es le plus rebelle de tous et tu es un incroyant. Comment de telles gens pourraient-ils obéir à l’œuvre et à la parole de Dieu qui ne sont pas conformes aux notions de l’homme ? Les plus rebelles sont ceux qui défient Dieu et Lui résistent intentionnellement. Ils sont les ennemis de Dieu, les antéchrists. Ils ont toujours une attitude hostile envers la nouvelle œuvre de Dieu ; ils n’ont jamais la moindre inclination à se soumettre ni ne se sont jamais soumis volontiers ou abaissés eux-mêmes. Ils s’exaltent eux-mêmes devant les autres et ne se soumettent jamais à personne. Devant Dieu, ils se considèrent comme les meilleurs en prédication de la parole et les plus habiles à transformer les autres. Ils ne se débarrassent jamais des « trésors » en leur possession, mais les considèrent comme des biens de famille qui doivent être adorés, prêchés aux autres et utilisés pour enseigner à ces imbéciles qui l’idolâtrent. Il existe en effet un certain nombre de telles gens dans l’Église. On peut dire qu’ils sont des « héros indomptables » qui séjournent dans la maison de Dieu de génération en génération. Ils pensent que prêcher la parole (doctrine) est leur plus grand devoir. D’année en année et de génération en génération, ils s’occupent d’imposer vigoureusement leur devoir « sacré et inviolable ». Personne n’ose les toucher ; personne n’ose les réprimander ouvertement. Ils deviennent des « rois » dans la maison de Dieu, déchaînés et agissant tyranniquement d’âge en âge. Cette bande de démons cherchent à se donner la main et à détruire Mon œuvre ; comment puis-Je permettre à ces démons vivants d’exister sous Mes yeux ? Même ceux qui n’ont qu’une demi-obéissance ne peuvent tenir jusqu’au bout, encore moins ces tyrans qui n’ont absolument aucune obéissance dans leur cœur.

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

L’appréciation de la nouvelle lumière, comme la capacité à l’accepter et à la mettre en pratique, est la clé de l’obéissance à Dieu. C’est la seule vraie obéissance. Ceux à qui manque la volonté d’avoir soif de Dieu sont incapables de se soumettre volontairement à Lui et ne peuvent que s’opposer à Dieu en raison de leur satisfaction du statu quo. L’homme ne peut pas obéir à Dieu s’il est esclave du passé. Les choses du passé ont produit chez les gens toutes sortes de notions et d’illusions au sujet de Dieu qui sont devenues Son image dans leur esprit. Ainsi, ils croient en leurs propres notions et aux critères de leur propre imagination. Si tu compares le Dieu qui œuvre réellement aujourd’hui au Dieu de ta propre imagination, alors ta foi vient de Satan et est entachée par tes propres préférences. Dieu n’accepte pas une telle foi. Peu importe la noblesse de leurs références et leur dévouement, même s’ils ont consacré toute une vie d’efforts à Son œuvre et se sont offerts en martyrs, Dieu n’approuve pas une telle foi. Il leur accorde simplement un peu de grâce et leur permet d’en profiter pendant un certain temps. De telles gens sont incapables de mettre la vérité en pratique. Le Saint-Esprit n’œuvre pas en eux et Dieu les éliminera tous, chacun à son tour. Aussi bien jeunes que vieux, ceux qui n’obéissent pas à Dieu dans leur foi et qui ont des intentions fausses s’opposent et interrompent, et ils seront sans conteste éliminés par Dieu. Ceux qui n’obéissent pas du tout à Dieu, qui se contentent de reconnaître Son nom, qui ont un certain sens de la tendresse et de la beauté de Dieu, et malgré tout, ne suivent pas les pas du Saint-Esprit et n’obéissent pas à l’œuvre et aux paroles actuelles du Saint-Esprit, ceux-là vivent dans la grâce de Dieu et ne seront pas gagnés ni rendus parfaits par Dieu. Dieu rend les gens parfaits par leur obéissance, lorsqu’ils mangent et boivent, par leur jouissance des paroles de Dieu, et par la souffrance et l’épurement dans leur vie. Le tempérament des gens ne peut changer que par une telle foi, et ainsi seulement peuvent-ils posséder la vraie connaissance de Dieu. Ne pas se contenter de vivre dans la grâce de Dieu, aspirer à la vérité et la rechercher activement, et chercher à être gagné par Dieu, c’est celà obéir à Dieu consciemment, et c’est précisément le genre de foi que Dieu veut. Les gens qui ne font que profiter de la grâce de Dieu ne peuvent pas être rendus parfaits ou changés, et leur obéissance, leur piété, leur amour et leur patience sont superficiels. Ceux qui ne font que profiter de la grâce de Dieu ne peuvent pas connaître Dieu véritablement, et même quand ils connaissent bien Dieu, leur connaissance est superficielle, et ils disent des choses telles que : « Dieu aime l’homme » ou « Dieu est compatissant envers l’homme ». Cela ne représente pas la vie de l’homme et ne démontre pas que les gens connaissent vraiment Dieu. Si les gens sont incapables d’obéir à Dieu quand les paroles de Dieu les épurent, ou quand ils subissent Ses épreuves, si, au contraire, ils deviennent dubitatifs et tombent, ils ne sont absolument pas obéissants. Ils sont habités par beaucoup de règles et de restrictions dans leur foi en Dieu, par de vieilles expériences qui sont le résultat de nombreuses années de foi, ou par une diversité de doctrines basées sur la Bible. De telles gens pourraient-ils obéir à Dieu ? Ces gens sont remplis de choses humaines, comment pourraient-ils obéir à Dieu ? Tous « obéissent » en fonction de leurs préférences personnelles. Dieu pourrait-Il vouloir d’une telle obéissance ? Cela n’est pas obéir à Dieu, c’est adhérer à la doctrine, c’est s’autosatisfaire et s’apaiser soi-même. Si tu dis que c’est là l’obéissance à Dieu, ne blasphèmes-tu pas contre Lui ? Tu es un pharaon d’Égypte, tu commets le mal et tu t’opposes expressément à Dieu. Est-ce ainsi que Dieu veut que tu Le serves ? Tu ferais mieux de te dépêcher de te repentir et d’essayer de gagner un peu de conscience de toi-même. Si tu échoues, tu ferais mieux de t’en aller : cela te ferait plus de bien que ton prétendu service à Dieu. Tu n’interromprais pas et ne dérangerais pas. Tu saurais quelle est ta place et tu vivrais bien. Ne serait-ce pas mieux ainsi ? Et tu ne serais pas puni pour t’être opposé à Dieu !

Extrait de « Dans ta foi en Dieu, tu devrais obéir à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans sa croyance en Dieu, Pierre a cherché à satisfaire Dieu en tout et a cherché à obéir à tout ce qui venait de Dieu. Sans la moindre plainte, il a pu accepter le châtiment et le jugement, ainsi que l’épurement, la tribulation et les carences dans sa vie, rien de tout cela ne pouvait modifier son amour pour Dieu. N’était-ce pas l’ultime amour pour Dieu ? N’était-ce pas l’accomplissement du devoir d’une créature de Dieu ? Que ce soit dans le châtiment, le jugement ou la tribulation, tu es toujours capable de rester obéissant jusqu’à la mort, et c’est ce qui doit être accompli par une créature de Dieu, c’est la pureté de l’amour pour Dieu. Si l’homme peut en atteindre autant, alors il est qualifié pour être une créature de Dieu, et il n’y a rien qui satisfasse mieux le désir du Créateur. Imagine que tu sois en mesure de travailler pour Dieu, mais que tu ne sois pas obéissant envers Dieu et ne sois pas capable d’aimer véritablement Dieu. De cette façon, non seulement tu n’auras pas accompli le devoir d’une créature de Dieu, mais tu seras également condamné par Dieu, car tu es quelqu’un qui ne possède pas la vérité, qui est incapable d’obéir à Dieu et qui est désobéissant envers Dieu. Tu ne te soucies que de travailler pour Dieu, et ne te soucies pas de mettre la vérité en pratique ou de te connaître toi-même. Tu ne comprends pas ni ne connais le Créateur, et tu n’obéis pas ni n’aimes le Créateur. Tu es quelqu’un qui est naturellement désobéissant envers Dieu, et ainsi de telles personnes ne sont pas bien aimées par le Créateur.

Extrait de « Le succès ou l’échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair

La norme par laquelle les humains jugent les autres humains est basée sur leur comportement ; ceux dont le comportement est bon sont justes, tandis que ceux dont la conduite est abominable sont méchants. La norme par laquelle Dieu juge les humains est basée sur leur essence, à savoir s’ils se soumettent à Dieu ou non. Celui qui se soumet à Dieu est une personne juste, tandis que celui qui ne se soumet pas à Dieu est un ennemi et une personne méchante, indépendamment de son comportement qui est bon ou mauvais, et indépendamment de son discours qui est correct ou incorrect. Certaines personnes souhaitent utiliser de bonnes actions pour obtenir une bonne destination, et certaines personnes souhaitent utiliser des mots raffinés pour acquérir une bonne destination. Tous les gens croient à tort que Dieu détermine la fin des hommes après avoir observé leur comportement ou écouté leur discours ; et donc beaucoup de gens veulent en profiter pour amener Dieu à leur accorder une faveur temporaire par tromperie. Dans l’avenir, les gens qui vont survivre dans un état de repos auront tous enduré le jour de la tribulation et aussi témoigné pour Dieu ; ils seront tous des gens qui auront fait leur devoir et se seront volontairement soumis à Dieu. Ceux qui souhaitent simplement profiter de l’occasion d’exécuter du service pour éviter de pratiquer la vérité ne pourront pas rester. Dieu a des normes appropriées pour l’arrangement de la fin de tout individu ; Il ne prend pas tout simplement ces décisions en fonction des paroles et de la conduite des gens ni en fonction de leur comportement sur une seule période donnée. Il n’aura absolument aucune indulgence pour la mauvaise conduite des gens parce qu’ils L’auront servi dans le passé, et ne les épargnera pas non plus de la mort parce qu’ils se seront dépensés pour Lui une fois. Personne ne peut échapper à la rétribution pour sa méchanceté, et personne ne peut dissimuler sa mauvaise conduite et ainsi échapper à la tourmente de la destruction. Si les gens peuvent vraiment faire leur propre devoir, cela signifie qu’ils sont éternellement fidèles à Dieu et ne cherchent pas de récompenses, indépendamment du fait qu’ils reçoivent des bénédictions ou subissent un malheur. Si les gens sont fidèles à Dieu quand ils voient des bénédictions, mais perdent leur fidélité quand ils ne peuvent pas voir de bénédictions, et qu’à la fin ils sont encore incapables de témoigner pour Dieu ou de faire le devoir qui leur incombe, ils seront toujours l’objet de la destruction même s’ils ont déjà rendu service à Dieu fidèlement. En bref, les méchants ne peuvent pas survivre éternellement ni entrer dans le repos ; seuls les justes sont les maîtres du repos.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 2. Pourquoi l’homme peut-il ne pas obéir à Dieu ?

Suivant: 4. Comment devrait-on obéir à Dieu ? Avec quels principes de pratique devrait-on obéir à Dieu ?

Contenu connexe

1. La Bible est seulement un récit des deux étapes de l’œuvre de Dieu qu’ont été l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce ; elle n’est pas un récit de toute l’œuvre de Dieu

« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13).

4. Comment les trois étapes de l’œuvre de Dieu s’approfondissent pas à pas, de sorte que les gens soient sauvés et amenés à la perfection

Toute la gestion de Dieu est divisée en trois étapes, et à chaque étape, des exigences appropriées sont présentées à l’homme. En outre, pendant que les ères passent et progressent, les exigences de Dieu envers l’humanité deviennent de plus en plus élevées. Ainsi, étape par étape, ce travail de gestion de Dieu atteint son point culminant, jusqu’à ce que l’homme reconnaisse « la manifestation de la Parole dans la chair », et alors les exigences envers l’homme deviennent encore plus élevées, et les exigences envers l’homme de rendre témoignage deviennent encore plus élevées.

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre