L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Collection de sermons – approvisionnement pour la vie

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

15 Regard sur la perspective des gens sur la croyance en Dieu à partir de leurs préjugés sur Dieu

Chaque personne corrompue développe de nombreux tempéraments corrompus de par sa nature satanique, mais pourquoi dit-on que la nature de l’homme est une nature qui trahit Dieu ? C’est parce qu’une fois que la nature de l’homme est corrompue par Satan, elle est complètement transformée en une nature satanique. Aussi corrompu et diabolique que soit Satan, l’humanité est tout aussi corrompue et diabolique ; cependant Satan résiste à Dieu et Le trahit, tout comme l’humanité, en particulier les personnes qui ont foi en Dieu, même si elles ont joui de nombreuses grâces de Dieu, elles sont encore capables de Lui résister et de Le trahir. Même lorsqu’il est clair pour elles qu’il s’agit de l’œuvre de Dieu et de la parole de Dieu, elles jugent quand même l’œuvre de Dieu, condamnent l’œuvre de Dieu et blasphèment même contre la parole de Dieu ; même lorsqu’il est clair pour elles que c’est le Christ incarné, elles sont tout de même capables de développer beaucoup de préjugés et même de nier que le Christ est l’incarnation de Dieu ; même quand il est clair pour elles que Dieu incarné a l’apparence extérieure de l’humanité normale, elles sont encore capables de développer des préjugés vis-à-vis de Dieu et de dresser des obstacles devant Dieu, et elles sont même incapables de tolérer l’humanité normale du Christ. À partir des nombreux préjugés que l’homme est capable de développer au sujet de Dieu, il est tout à fait possible de voir que la nature de l’homme est une nature qui résiste à Dieu, que la race humaine corrompue est l’incarnation de Satan et de sa descendance. On peut clairement voir la nature satanique de l’homme à partir des diverses préjugés que l’homme développe au sujet de Dieu. C’est tout comme la parole que Dieu a prononcée par le passé : « Quand tu vis vraiment avec Christ, ta présomption et ta suffisance seront lentement exposées par tes paroles et tes actions, et ainsi seront spontanément révélés tes désirs excessifs, ta désobéissance et ton mécontentement. Enfin, ton arrogance prendra de plus en plus de l’ampleur, et quand tu seras aussi incompatible avec Christ que l’eau l’est avec le feu, alors ta nature sera entièrement exposée. Alors, tes idées ne pourront plus être voilées. Tes plaintes aussi seront spontanément exprimées et ton humanité ignoble sera entièrement exposée. […]

Vous espérez toujours voir Christ, mais Je vous exhorte à ne pas vous exalter de la sorte ; tout le monde pourrait voir Christ, mais Je dis que personne n’est digne de voir Christ. Parce que la nature de l’homme est pleine de mal, d’arrogance et de rébellion, quand tu verras Christ, ta nature te ruinera et te condamnera à mort. Ton association avec un frère (ou une sœur) pourrait ne pas dévoiler beaucoup à ton sujet, mais ce n’est pas si simple lorsque tu t’associes avec Christ. À tout moment, tes conceptions pourraient s’enraciner, ton arrogance bourgeonner, et ta rébellion donner des figues. »

Par l’expérience nous pouvons découvrir les divers préjugés que l’homme développe au sujet de Dieu à travers sa nature corrompue :

1. Quand l’homme voit que l’humanité de Dieu est extrêmement normale, il développe des préjugés et dit : « Il n’y a pas une once de divinité. C’est une personne tout à fait dans la moyenne. » C’est un préjugé que tout le monde a ; cela illustre le fait que l’homme ne possède pas la moindre connaissance de la substance du Christ.

2. Quand l’homme rencontre le Christ, il ne peut que voir l’humanité normale du Christ et non la substance du Christ, il développe donc des préjugés et dit : « C’est une personne ordinaire ; en quoi est-il semblable à Dieu ? »

3. Quand le Christ émonde et traite l’homme, ce dernier développe des préjugés et dit : « Comment Dieu peut-il me traiter ainsi ? Est-ce réellement ainsi que Dieu est ? »

4. Quand le Christ se montre aimable envers l’homme, ce dernier développe des préjugés dans son cœur et dit : « Ce n’est pas une mauvaise manière de me traiter de la part de Dieu. Dieu doit être ainsi. »

5. Quand Dieu juge l’homme et expose sa corruption, l’homme est peiné au plus profond de lui-même, il a alors des préjugés au sujet de Dieu, il ressent que Dieu n’est pas bienveillant et qu’on ne peut L’approcher et il développe de la passivité.

6. Quand l’homme voit que les choses que le Christ apprécie sont légèrement meilleures que celles de la moyenne des gens, alors il développe des préjugés et dit : « Le Christ ne subit aucune souffrance. Il est aussi heureux qu’on peut l’être. »

7. Quand l’homme voit que le corps du Christ est sujet à la maladie, il développe des préjugés et dit : « Il est Dieu ; comment peut-Il être malade ? » L’homme n’a pas la moindre idée que le Christ est sujet à la souffrance du monde.

8. Quand les gens voient le Christ donner des choses à d’autres personnes, ils créent encore d’autres préjugés et disent : « Pourquoi le Christ n’est pas impartial ? Pourquoi donne-t-Il aux autres et non à moi ? »

9. À chaque fois que l’homme voit que le Christ est un peu meilleur qu’une autre personne, cela engendre des préjugés et il dit : « Qu’y a-t-il de si bien chez cette personne ? Comment se fait-il que Tu n’es pas bon envers moi ? »

10. Quand l’homme voit que le Christ est pourchassé par des démons sataniques et qu’Il doit errer en de nombreux endroits, il développe des préjugés et dit : « Pourquoi ne peut-Il se protéger Lui-même, alors qu’Il est Dieu ? »

11. Quand l’homme voit que le Christ se repose et n’œuvre pas, il développe des préjugés et dit : « Regardez comment le Christ profite de la vie, ne faisant rien de Ses journées ! »

12. Quand l’homme voit que le Christ l’ignore, cela engendre des préjugés et l’homme dit : « Le Christ n’a aucun amour pour l’homme. »

13. Quand l’homme découvre qu’il y a certains aspects du monde dont le Christ n’est pas au courant, il crée des préjugés et dit : « Le Christ n’est pas omniscient. Ne possède-t-Il pas la substance de Dieu ? »

Etc. Il y a de nombreux autres préjugés qui n’ont pas besoin d’être expliqués en détail. En résumé, l’homme développe des préjugés sur toutes les actions et tous les comportements du Christ. Peu importe ce que le Christ fait, il est difficile pour certaines personnes de ne pas développer de préjugés. Que vous reconnaissiez ou non que vous avez de nombreux préjugés au sujet du Christ, on peut dire avec certitude que, intérieurement, tous les hommes ont une nature qui résiste à Dieu et Le trahit. C’est quelque chose que nul ne peut nier. Si vous n’avez jamais pris conscience que vous avez des préjugés, cela indique simplement que vous n’avez jamais été en contact avec le Christ, ni ne vous êtes associés à Lui. Si vous aviez vraiment été en contact avec Lui ou associés à Lui pour un temps, alors vos préjugés auraient tous été révélés, sans exception Mais la différence serait la suivante : pour les personnes qui aiment davantage la vérité, puisqu’elles ont une certaine compréhension de la vérité de l’incarnation, même si elles créent des préjugés, elles n’en viennent pas à devenir passives, à ne pas accomplir leur devoir, ou à s’enfuir. S’il s’agit de quelqu’un qui n’aime pas la vérité, alors vous ne pouvez pas imaginer le degré de danger. Ils peuvent aller jusqu’à nier le Christ, nier la vraie voie et trahir Dieu. De nombreuses personnes cherchent à voir le visage de Dieu. Ce genre d’état d’esprit est compréhensible, mais vous devez être armés de certaines vérités et les comprendre avant de vous qualifier pour voir le visage du Christ. Ne dites pas avec certitude que si vous voyez le Christ vous n’aurez pas de préjugés, parce que vous n’avez pas une compréhension très profonde de la nature de la corruption de l’homme. Au mieux, vous avez une certaine connaissance de votre transgression en ayant résisté à Dieu. Concernant la révélation progressive de votre nature, vous n’avez pas la capacité de disséquer la vérité, donc, les gens qui ont rarement été émondés et traités ne sont certainement pas des personnes qui ont la connaissance d’elles-mêmes. Chaque homme a fait beaucoup de choses qui résistent à Dieu ou qui trahissent la vérité, mais s’il n’a jamais été émondé et traité, alors il y a certaines choses dont il n’a pas conscience. L’exposition, le jugement, le rabaissement et le recadrage par la parole de Dieu sont ce dont l’homme a le plus besoin. Si l’homme ne s’appuie que sur lui-même pour lire la parole de Dieu et n’a pas l’œuvre spéciale du Saint-Esprit, s’il ne s’appuie que sur son propre cerveau, alors il sera incapable d’en acquérir la connaissance. Pierre n’a été perfectionné qu’à travers l’œuvre du Saint-Esprit en plus de ses propres poursuites.

À partir des nombreux préjugés que l’homme développe au sujet de Dieu, nous pouvons voir que l’homme ne possède déjà pas la forme d’un humain, son être étant corrompu par Satan. Ceci à tel point que toutes les perspectives de l’homme concernant la foi en Dieu sont inexactes, ou même absurdes, ce qui donne naissance à toutes sortes de préjugés. En disséquant les préjugés de l’homme concernant Dieu, de nombreux préjugés montrent que l’homme est extrêmement insensible. En d’autres termes, l’homme est très déraisonnable, l’homme est extrêmement jaloux des autres, l’homme a des exigences extravagantes, il est dépourvu de toute raison et est trop arrogant et prétentieux, au point de même vouloir être l’égal du Christ. L’homme recherche et désire le surnaturel, il espère un Dieu surnaturel. Le développement de ces préjugés suffit à montrer que l’humanité recherche le mal et n’aime pas la vérité. Le Christ n’a réellement aucun moyen d’être avec l’homme. Peu importe comment le Christ fait les choses, les gens développeront toujours des préjugés. De là, nous pouvons voir que nul ne possède le type de conscience et de raison qu’une humanité normale se devrait de posséder. Comment les gens peuvent-ils si facilement adorer des idoles dans leur cœur ? Comment les gens peuvent-ils être si dociles et obéissants, et n’avoir aucun parti pris sur les personnes qu’ils aiment dans leur cœur ? Pourquoi les gens pensent-ils que ce que les personnes haut placées possèdent sont des choses qu’ils devraient posséder, que c’est ainsi que cela devrait être, et pourquoi ne peuvent-ils pas ressentir cela pour le Christ ? Se pourrait-il que toutes les choses dont le Christ a la jouissance soient des choses qui ne devraient pas être atteintes, ou des choses qu’Il ne mérite pas ? Sinon, comment l’homme pourrait-il développer tant de préjugés ? Comment ce problème peut-il être réellement expliqué ? Chaque personne doit réfléchir sur elle-même ! Se peut-il que Dieu incarné devrait agir comme un mendiant et s’appuyer complètement sur la mendicité pour chercher à survivre et compter sur la pitié et la charité de l’homme ? Qui délimite cela ? L’œuvre du Christ sauve des milliards de gens ; se pourrait-il que Sa contribution à l’humanité ne soit pas aussi grande que celle d’un scientifique ou d’une figure historique quelconques ? Se pourrait-il que la chair du Christ ne mérite pas de jouir des bonnes choses ? Ces choses sont-elles délimitées par l’homme ou par Dieu ? Repensez au moment où Jésus a été cloué sur la croix. À ce moment-là, les soldats romains ont tiré à la courte paille pour savoir comment les vêtements de Jésus seraient partagés. Il est clair que les vêtements étaient de meilleure qualité à l’époque, sinon pourquoi tirer à la courte paille pour pouvoir les diviser ? De quelles douleurs Jésus a-t-Il souffert ? Combien de personnes le savent ? Ceux qui ont vraiment une conscience et de la raison ne devraient pas développer de préjugés au sujet de ce que la chair de Dieu apprécie. D’ailleurs, est-ce que les choses que Dieu apprécie Lui appartiennent ou proviennent-elles de la charité de l’humanité ? Je vous demande : les choses dont vous jouissez sont-elles des choses que vous méritez d’obtenir, ou des choses qui vous ont été accordées par Dieu ? Vous n’avez aucun préjugé concernant toutes les choses dont vous jouissez, alors pourquoi en avez-vous au sujet des choses dont le Christ jouit ? Quel est le problème ici ? De là, nous pouvons voir très clairement ceci : L’humanité est véritablement corrompue en profondeur, sans même une once de conscience ni de raison, et non seulement elle n’a pas la connaissance de l’œuvre de Dieu, mais elle n’a pas connaissance du fait que Dieu règne sur l’humanité, dirige l’humanité, subvient aux besoins de l’humanité et lui accorde toutes ses richesses. Il n’est donc pas étonnant que Dieu dise qu’aucun homme ne possède la foi de Job. Comment Job a-t-il pu se porter comme témoin ? Parce qu’il comprenait que toutes les choses qu’il possédait lui étaient entièrement accordées par Dieu. Si Dieu ne donnait pas la grâce à l’homme, tout le dur labeur de l’homme n’aurait aucun intérêt ; si la pluie ne tombait pas du ciel, alors peu importe à quel point l’homme labourerait, il ne récolterait rien ; si Dieu ne subvenait pas aux besoins de la race humaine et ne la protégeait pas, alors elle se serait détruite il y a bien longtemps. Job avait cette véritable connaissance de Dieu, donc quand il a subi toutes ses épreuves, peu importe ce que ses amis et sa femme lui disaient en ricanant et en se plaignant, il n’a jamais nié que tout ce qu’il possédait lui avait été accordé par Dieu et il s’était toujours senti redevable de louanges envers Dieu. Les disciples du Christ d’aujourd’hui ne possèdent véritablement pas la foi de Job, ils peuvent parler de cette doctrine, mais ils ne possèdent pas de véritable connaissance de Dieu. Ainsi, à chaque fois qu’ils subissent des épreuves, ils sont incapables de résister.

De nos jours, je ne sais combien de personnes pensent que l’argent de la maison de Dieu est pour l’usage public de notre Église et qu’il n’appartient pas à Dieu. Le résultat est que certaines personnes sont mécontentes de l’usage qui en est fait par le supérieur pour la réalisation du travail, elles développent donc des préjugés à ce sujet, au point même de répandre des rumeurs pour tromper les gens. Laissez-moi vous demander : Est-ce que les frères et sœurs font des offrandes à Dieu ou à l’Église ? Si vous faites des offrandes à Dieu, alors ce que vous donnez appartient à Dieu, et c’est à Lui qu’il revient de l’utiliser comme bon Lui semble. A-t-Il réellement besoin que vous vous en préoccupiez ? La façon dont Il en fait usage ne dépend que de Lui, a-t-Il besoin que vous interfériez ? A-t-Il besoin que vous donniez des conseils pour savoir si la manière dont Il l’utilise est appropriée ou non ? Serait-ce dû au fait que vous avez une part de responsabilité dans l’œuvre de Dieu ? Devriez-vous aussi recevoir cet argent ? Si vous étiez capable d’exprimer la vérité, le chemin et la vie du Christ, alors les gens vous feraient des offrandes à vous aussi. Alors quel est le véritable sens des offrandes faites à Dieu ? D’ailleurs, cette part est celle qui revient à Dieu. Dieu prend un dixième de la totalité qu’Il donne aux gens, donc l’homme devrait redonner à Dieu Sa part. Le Christ jouit de la part que les cieux ont préétablie pour Lui. D’ailleurs, la part que chaque personne devrait donner comme offrande est la part que Dieu lui a déjà donnée et, en redonnant cette part à Dieu, l’homme peut recevoir d’en haut les richesses que Dieu lui a accordées. Se pourrait-il que vous ne compreniez pas cette vérité ? La part qui revient à Dieu devrait Lui être restituée. Pouvez-vous vraiment dire que la part de Dieu devrait appartenir à l’homme ? Pouvez-vous vraiment dire que c’est l’homme qui fait preuve de charité envers Dieu ? L’homme est véritablement privé de conscience et de raison, il est extrêmement effronté, son avidité est grande, au point qu’il oserait même essayer de profiter de Dieu. L’homme est vraiment avare et insatiable. Si vous lui donnez la main, il vous arrachera le bras. Ce genre de personne mérite-t-il de manger et boire la parole de Dieu ? Mérite-il de rester dans la maison de Dieu ? Une fois, je me souviens avoir appelé un nouveau croyant avec un téléphone portable et cette personne a développé des préjugés, disant : « Il utilise un téléphone portable ; quel argent utilise-t-il ? » Et après coup, cette personne a cessé de croire. Après avoir appris cette nouvelle, j’ai découvert un problème : Cette personne était véritablement insensible, alors comment aurait-elle pu être capable d’accepter la vérité ? Même si elle n’était pas partie, elle n’aurait pas reçu le salut.

À partir des divers préjugés de l’homme au sujet de Dieu, nous pouvons découvrir de nombreuses perspectives inexactes que l’homme a concernant la foi en Dieu. Qu’est-ce qui donne naissance à ces perspectives inexactes concernant la foi en Dieu ? Sans aucun doute, elles proviennent des préjugés et de l’imagination de l’homme, mais encore plus de sa nature corrompue, qui va totalement à l’encontre de la vérité. La perspective que l’homme a de regarder les choses représente ses idées et ses motivations, et elle représente sa nature malveillante. Les notions de l’homme et ses perspectives lorsqu’il regarde les choses sont véritablement malveillantes et absurdes. Si la perspective de l’homme sur sa foi en Dieu est inexacte, cela donnera inévitablement naissance à divers préjugés au sujet de Dieu, ce qui rendra difficile d’empêcher un jour sa chute éventuelle, et peut-être tombera-t-il si bas qu’il sombrera dans le puits sans fond. Nous prendrons plusieurs exemples ci-après : Certaines personnes voient des voitures dans la maison de Dieu et cela leur fait développer des préjugés et leur fait dire : « Les gens d’en haut prennent l’argent durement gagné des frères et sœurs de l’Église pour leur propre plaisir. » Pourquoi peuvent-ils dire de telles choses ? Pouvez-vous y découvrir leur nature malveillante ? Certaines personnes voient des ouvriers d’en haut utiliser des téléphones portables et des pagers et forment encore des préjugés et disent : « À qui appartient l’argent que ces gens dépensent ? » Qu’est-ce qui pousse ces gens à être motivés à penser de cette manière et dire ces choses ? Se peut-il que leur perspective sur leur foi en Dieu soit correcte ? Certaines personnes voient des ouvriers d’en haut porter de plus beaux vêtements et cela les incite à développer des préjugés au sujet de la maison de Dieu. Elles disent : « À qui appartient l’argent durement gagné qui sert à acheter les choses que ces gens mangent, boivent et apprécient ? Où trouvent-ils cet argent ? » À leurs yeux, les ouvriers de la maison de Dieu viennent tous de milieux pauvres et n’ont pas assez d’argent pour porter de beaux vêtements, donc s’ils portent de beaux vêtements, cela veut forcément dire qu’ils ont dépensé l’argent de l’Église pour les acheter. Cependant, s’ils sont donnés par des frères et sœurs de l’Église qui veulent faire le bien, quelle serait alors votre interprétation ? Si leur propre famille a de l’argent, que direz-vous alors ? C’est vraiment user de votre propre étroitesse d’esprit pour juger les autres. Puisque vous êtes vous-mêmes malveillants, tous les autres vous paraissent aussi malveillants. Ne savez-vous pas que ceux qui recherchent la vérité changent quelque peu après avoir expérimenté l’œuvre de Dieu ? Il n’est pas possible qu’ils soient tous aussi mauvais que vous l’imaginez, assurément, ils sont bien meilleurs que vous ne le pensez.

Je me souviens d’un évènement : Une personne de la maison de Dieu servait comme dirigeant de district, puis plus tard, quand la direction a été remaniée, cette personne a été démise de ses fonctions pour une raison ou une autre et, à partir de ce moment-là, cette personne n’a plus eu la foi. J’ai réfléchi à ce problème : Se pourrait-il que cette personne ne croyait en Dieu que pour servir comme dirigeant ? Si elle croyait en Dieu afin d’obtenir le salut, alors comment aurait-elle pu se retirer parce qu’il ne lui était plus permis de servir comme dirigeant ? Il est clair que la perspective de sa foi en Dieu de cette personne était impure. Il semble qu’elle ne croyait en Dieu que pour être dirigeant, il semble qu’elle pensait que c’était uniquement en étant dirigeant qu’elle pouvait obtenir le salut de Dieu. Autrement, comment aurait-elle pu se retirer ? À part cela, il n’y a pas d’autre façon d’expliquer ce problème. Ces personnes-là existent en grand nombre, il semble que leur objectif, en croyant en Dieu, soit de servir comme dirigeants. Qu’elles atteignent ou non le salut est secondaire. S’il ne leur est pas permis de servir comme dirigeants, même si elles ne se retirent pas, elles ne seront pas enthousiastes et poursuivront la vérité avec encore moins de bonne volonté. Pensez-vous tous que cette perspective sur la foi en Dieu est correcte ? Dans leur cœur elles n’ont tout simplement pas la véritable obéissance envers Dieu et elles ne considèrent absolument pas la recherche de la vérité comme la chose la plus fondamentale. Même si ces personnes-là servent comme dirigeants, si elles ne sont pas du genre à rechercher la vérité, pourront-elles alors changer leur tempérament ? De nos jours, certaines personnes qui servent comme dirigeants appartiennent à ce type de personne. Leur soif du pouvoir est très forte, leur quête de statut est très grande. Si elles venaient à perdre leur poste, elles risqueraient alors de trahir Dieu, donc, tant qu’elles n’ont pas encore obtenu la vérité et avant qu’elles ne changent leur tempérament, que sont-elles vraiment capables de faire pour la maison de Dieu ? Sont-elles vraiment capables de guider les gens vers la réalité de la parole de Dieu ? Leur propre perspective sur la foi en Dieu est inexacte, donc comment pourraient-elles corriger les perspectives erronées des autres ? C’est un problème pratique.

Les divers préjugés de l’homme au sujet de Dieu suffisent pour illustrer que l’homme ne comprend pas vraiment la vérité de l’incarnation, ni ne possède une véritable connaissance de la substance du Christ. Par conséquent, l’homme regarde toujours les problèmes en se basant sur l’apparence des choses, il ne parvient pas regarder les problèmes en considérant la substance des choses. L’homme développe toutes sortes de préjugés et d’incompréhensions au sujet de Dieu ; c’est aussi une preuve que l’homme ne comprend pas la vérité. La quantité de préjugés que l’homme a au sujet de Dieu engendrera une rébellion et une résistance équivalentes envers Dieu. Plus il a de préjugés au sujet de Dieu, plus il risquera de trahir Dieu. Il y a beaucoup de gens qui ont des préjugés au sujet de Dieu, et peut-être qu’ils tomberont et quitteront Dieu à cause de certaines petites choses. D’autres commenceront à ne plus croire en Dieu après avoir vu des ouvriers de la maison de Dieu faire quelque chose qui ne correspond pas à la vérité ; d’autres sont agacés et quittent Dieu après avoir vu l’accent constamment mis par la maison de Dieu sur la vérité et la poursuite du changement de tempérament ; d’autres développent des préjugés au sujet de Dieu et Le quitte quand ils voient que l’œuvre actuelle de Dieu consiste à complètement changer le tempérament des gens et qu’elle ne leur accorde pas davantage de grâce ; certains quittent Dieu quand ils voient que la maison de Dieu ne leur accorde aucun avantage, leur donnant l’impression que la maison de Dieu est sans amour ; certains quittent Dieu parce qu’ils voient que quelque chose dans la maison de Dieu n’est pas conforme à leur imagination ; certains quittent Dieu parce qu’ils voient que les dirigeants de l’Église ne respectent pas leurs souhaits ; et ainsi de suite. Pourquoi ces personnes sont-elles capables de quitter Dieu pour ces choses triviales ? Cela ne peut que vouloir dire qu’elles ne croient pas vraiment en Dieu, que leurs intentions et leurs perspectives sur la foi en Dieu sont très absurdes, au point de ne pas tenir leurs positions. Ces personnes absurdes et insensées peuvent tout autant rentrer chez elles et croire en elles-mêmes, car ce qu’elles font se conforme certainement à leurs souhaits. Ce ne sont absolument pas des personnes qui recherchent la vérité, elles apportent certainement des désirs extravagants avec elles quand elles en viennent à croire en Dieu, parce qu’elles quittent Dieu immédiatement quand leurs désirs ne sont pas satisfaits. Si elles croyaient véritablement en Dieu, si elles recherchaient vraiment la vérité, alors elles prêteraient certainement attention à l’œuvre du Christ, elles prêteraient certainement attention à la parole du Christ et elles ne seraient pas contrôlées par quiconque, ni par aucune chose ou aucun objet dans la maison de Dieu. Peu importe les erreurs commises et qui en est responsable, rien de cela n’affecterait ou ne ferait vaciller leur foi au Christ ; peu importe ce qui se passe, elles s’accrocheraient et suivraient le Christ jusqu’à la fin. Si, en croyant en Dieu, on est vraiment capable de voir que le Christ est la vérité, le chemin et la vie, alors on ne succombera jamais malgré les épreuves et on suivra le Christ jusqu’à la fin. Si, en ayant cru dans le Dieu pratique pendant plusieurs années on ne parvient pas à voir que le Christ est la vérité, le chemin et la vie, alors on ne développera pas la véritable foi et l’obéissance.

L’exactitude ou non de notre perspective sur la foi en Dieu décidera de notre capacité à tenir nos positions et de notre capacité à obtenir la vérité et le salut ou non. Bien sûr, la perspective de notre foi en Dieu peut changer en recherchant la vérité. Les nouveaux croyants ont inévitablement de nombreuses perspectives absurdes sur la foi en Dieu, mais s’ils sont prêts à rechercher la vérité et sont désireux d’apprécier la parole de Dieu, alors il leur est tout à fait possible de changer leurs perspectives sur la foi en Dieu. S’ils ne recherchent pas la vérité, alors ils ne seront certainement pas capables d’accepter la vérité et, dans ce cas, toutes leurs perspectives absurdes sur la foi en Dieu ne changeront jamais, et ils deviendront des personnes très dangereuses, capables de trahir Dieu et de quitter Dieu à tout moment. Le premier effet à atteindre en expérimentant l’œuvre de Dieu est que celle-ci change notre perspective passée sur la foi en Dieu. Si notre perspective sur la foi en Dieu est pure, si elle est conforme à la volonté de Dieu, alors nous ne courrons aucun danger, et même si toutes sortes d’épreuves s’abattent sur nous, nous ne trahirons pas Dieu. Si vous voulez tenir vos positions dans la maison de Dieu, si vous voulez finalement atteindre le salut de Dieu, alors vous devez vous concentrer sur la recherche de la vérité et l’acceptation de la vérité, afin de changer votre précédente perspective absurde sur la foi en Dieu. C’est la chose la plus importante. Vous pouvez voir la perspective sur la foi en Dieu d’une personne en regardant les différents préjugés qu’elle développe au sujet de Dieu. Ces préjugés suffisent tous à montrer que la perspective d’une personne sur la foi en Dieu est inexacte. Certains de ces points de vue sont malveillants et absurdes, et ils sont tous le fruit de l’imagination et des désirs extravagants de l’homme. Comment ces problèmes peuvent-ils concrètement être résolus ? Clairement, vous devez vous appuyer sur votre appréciation de la parole de Dieu et sur le fait de recevoir la vérité pour régler ces problèmes. Plus spécifiquement, vous devez être équipé de la vérité de l’incarnation pour obtenir la connaissance de la substance du Christ et traiter de manière appropriée l’humanité normale du Christ ; vous devez rechercher la connaissance du tempérament et de la substance de Dieu pour être certain que le Christ est le Dieu pratique incarné ; vous devez vous appuyer sur les vérités que Dieu exige de l’homme afin d’accéder à la conscience et à la raison de l’humanité normale, pour vivre comme de véritables êtres humains et être finalement en paix avec le Christ ; vous devez vous appuyer sur votre appréciation de toutes les paroles de Dieu afin de changer votre folie pitoyable, votre ignorance, votre aveuglement, votre pauvreté et votre retard. Si la race humaine corrompue ne recherche pas la vérité de cette façon, il sera très difficile de parvenir à changer. Si la perspective de l’homme sur la foi en Dieu ne change pas, alors il n’empruntera jamais le droit chemin de la foi en Dieu ; si la perspective de l’homme sur la foi en Dieu ne change pas, alors il ne sera jamais équipé de la foi de Job ; si la perspective de l’homme sur la foi en Dieu ne change pas, alors il sera toujours en danger, il sera en danger de trahir Dieu et de sombrer dans la perdition à tout moment et en tout lieu. En particulier quand les personnes viennent tout juste de commencer à croire en Dieu, ils doivent examiner leurs précédentes perspectives absurdes sur la foi en Dieu et trouver les paroles de Dieu appropriées pour comparaison et analyse, afin de pouvoir regarder comment Dieu demande à l’homme de croire en Lui et de Lui obéir, afin de savoir quelles vérités l’homme doit posséder afin de véritablement croire. Ce sont les problèmes qui devraient être résolus en premier par toutes les personnes qui viennent de commencer à croire en Dieu. Si vous ne pouvez pas mettre ceci en pratique, alors vous ne pourrez pas échapper au danger et serez encore moins à même d’atteindre l’objectif du salut de Dieu.

Précédent:Les cinq principales expressions du changement de tempérament

Suivant:Ce n’est qu’en encourageant et utilisant des gens qui suivent la vérité et qui ont une bonne capacité de travail que nous pourrons être en harmonie avec la volonté de Dieu