L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoignages pour Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

9. Comment pratiquer l’entrée pour être une personne honnête ?

Paroles de Dieu concernées :

Tu dois être honnête, et tu dois prier afin de te débarrasser de la ruse dans ton cœur. Lorsque tu utilises la prière pour te purifier, en cas de nécessité, et l’utilises pour être touché par l’Esprit de Dieu, ton tempérament changera graduellement.

Extrait de « Concernant la pratique de la prière », dans La Parole apparaît dans la chair

Le standard minimal que Dieu exige des gens, c’est qu’ils puissent Lui ouvrir leur cœur. Si l’homme donne son véritable cœur à Dieu et dit ce qui est vraiment dans son cœur à Dieu, alors Dieu est prêt à travailler dans l’homme ; Dieu ne veut pas le cœur tordu de l’homme, mais son cœur pur et honnête. Si l’homme n’ouvre pas vraiment son cœur à Dieu, alors Dieu ne touche pas le cœur de l’homme, ou ne travaille pas en lui. Ainsi, la chose la plus cruciale au sujet de la prière est de dire les paroles sincères de ton cœur à Dieu, en exposant tes défauts à Dieu ou ton tempérament rebelle et en t’ouvrant complètement à Dieu. Alors seulement Dieu s’intéressera à tes prières ; sinon, Dieu te cachera Sa face.

Extrait de « Concernant la pratique de la prière », dans La Parole apparaît dans la chair

Se comporter comme un être humain normal, c’est être cohérent dans ses dires. Oui, c’est oui, et non, c’est non. Sois fidèle à la réalité et parle normalement. Ne triche pas, ne mens pas.

Extrait de « L’amélioration du calibre permet de recevoir le salut de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Les plus grands obstacles à l’honnêteté sont le caractère insidieux des gens, leur tromperie, leur méchanceté et leurs motivations ignobles. Vous êtes-vous déjà exercés à être honnêtes ? Et quel était votre état tandis que vous vous exerciez ? […] Par exemple, tu as fait quelque chose à quelqu’un, tu l’as trompé ou tu as dit des paroles biaisées ou qui renfermaient tes propres motivations, alors tu dois aller trouver cette personne, te disséquer et dire : « Les paroles que j’ai dites l’autre jour renfermaient mes motivations personnelles. Si tu peux accepter mes excuses, je te prie de me pardonner. » Ainsi, tu te dissèques toi-même et te mets à nu. Cela demande du courage de s’examiner soi-même et de se mettre à nu. Quand il n’y a personne alentour, que vous priiez devant Dieu ou que vous admettiez vos erreurs, que vous vous repentissiez ou examiniez votre tempérament corrompu auprès de Dieu, vous pouvez dire tout ce que vous voulez, car avec les yeux fermés, vous ne pouvez rien voir ; c’est comme parler dans le vide, et vous pouvez donc vous mettre à nu ; vous pouvez alors parler de tout ce que vous avez pensé ou de tout ce que vous avez dit à ce moment-là, ainsi que de vos motivations et de votre malhonnêteté. Par contre, si tu dois te mettre à nu devant une autre personne, il se peut que tu perdes ton courage et il se peut que tu perdes ta détermination de le faire, car tu veux sauver la face, et il est donc très difficile de mettre ces choses en pratique. Si on te demande de parler de manière générale, tu es en mesure de dire qu’il y a parfois des motivations personnelles dans les choses que tu fais ou dis, que tes paroles et actions comportent trahison, impuretés, mensonges et tromperie, ainsi que tes propres objectifs. Mais quand quelque chose t’arrive, si tu dois t’examiner et révéler comment ce qui t’est arrivé s’est passé du début jusqu’à la fin, lesquelles de tes paroles étaient trompeuses, quelle sorte de motivations elles renfermaient, ce que tu pensais dans ton cœur, la façon dont tu as été méchant et insidieux, il se pourrait très bien que tu perdes ton sang-froid, et tu seras alors réticent à t’exposer à ce niveau de détail ou à être aussi précis dans ce que tu dis. Il y aura même des gens qui feront abstraction de cela et diront : « Ce n’était que l’une de ces choses. Autant dire que l’homme est plutôt trompeur, insidieux et non fiable. » C’est l’incapacité d’affronter correctement votre essence corrompue, votre tromperie et votre sournoiserie ; votre état est toujours vague, votre condition est toujours vague, vous vous pardonnez toujours à vous-mêmes, et vous êtes incapables de souffrir ou de payer un prix dans cette affaire. […]

Si tu ne te mets pas à nu, comment peux-tu prouver que tu admets être vraiment trompeur ? Si tu ne te mets pas à nu, et si les autres ne le font pas non plus, si vous restez tous cachés, abritant vos propres plans personnels dans votre cœur, et si chacun continue de préserver un espace privé dans son cœur, alors comment pouvez-vous parler d’expérience réelle ? Comment pourriez-vous communiquer entre vous sur de véritables expériences ? « Partager et communiquer des expériences » signifie parler de chaque pensée dans ton cœur, de ton état, de tes expériences et de ta connaissance des paroles de Dieu, aussi bien que du tempérament corrompu en toi. Et après cela, les autres discernent ces choses et acceptent le positif et reconnaissent ce qui est négatif. Cela seul est partager et seulement cela est vraiment communier. Cela ne signifie pas simplement avoir un aperçu des paroles de Dieu ou d’une partie d’un hymne et communiquer comme bon vous semble, et ensuite ne pas aller plus loin et ne rien dire au sujet de votre propre vie actuelle. Tous les hommes parlent de connaissance doctrinale et théorique et ne disent rien de la connaissance acquise à partir d’expériences réelles. Vous évitez tous de parler de telles choses, de votre vie personnelle, de votre vie dans l’Église avec vos frères et sœurs et de votre propre monde intérieur. En agissant ainsi, comment peut-il exister une véritable communication entre les gens ? Comment peut-il y avoir une réelle confiance ? Il ne peut y en avoir ! […] Sans ce genre de communication et d’échange parmi les frères et sœurs dans l’Église, il n’y aurait jamais d’harmonie parmi les frères et sœurs. C’est l’une des conditions de l’honnêteté.

Certains disent : « Il est difficile d’être honnête. Dois-je dire aux autres tout ce que je pense dans mon cœur ? N’est-ce pas suffisant de communiquer les choses positives ? Je n’ai pas besoin de parler aux autres de mon côté sombre ou corrompu, n’est-ce pas ? » Si tu ne parles pas de ces choses et ne te dissèques pas toi-même, alors tu ne te connaîtras jamais toi-même, tu ne sauras jamais ce que tu es vraiment et il n’y aura aucune possibilité que les autres te fassent confiance. C’est un fait. Pour être honnête, tu dois d’abord mettre ton cœur à nu afin que tout le monde puisse le voir, voir tout ce que tu penses, et voir ton vrai visage ; tu ne dois pas simuler ni te camoufler. Alors seulement, les gens te feront confiance et te considéreront comme honnête. C’est la pratique la plus fondamentale, et une condition préalable pour être honnête. Tu fais toujours semblant, simules toujours la sainteté, la vertu, la grandeur, et tu simules de hautes qualités morales. Tu ne laisses pas les gens voir ta corruption et tes échecs. Tu présentes aux gens une fausse image afin qu’ils croient que tu es respectable, grand, dévoué, impartial et altruiste. C’est mensonger. Ne fais pas semblant et ne te mets pas en valeur ; au contraire, mets-toi à nu et mets ton cœur à nu pour que les autres te voient. Si tu peux mettre ton cœur à nu pour que les autres te voient, c’est-à-dire, si tu peux mettre à nu tout ce que tu penses et prévois de faire dans ton cœur – que ce soit positif ou négatif –, n’es-tu pas alors honnête ? Si tu es capable de te mettre à nu pour que les autres te voient, Dieu te verra aussi et dira : « Tu t’es mis à nu pour que les autres te voient, donc, devant Moi, tu es aussi sûrement honnête. » Si tu te mets à nu seulement devant Dieu, loin du regard des autres, et si tu prétends toujours être grand et vertueux, ou juste et altruiste devant eux, alors que pensera Dieu et que dira Dieu ? Dieu dira : « Tu es véritablement trompeur, tu es purement hypocrite et insignifiant, et tu n’es pas honnête. » Dieu te condamnera de cette manière. Si vous désirez être honnêtes, alors, peu importe ce que vous faites devant Dieu ou les gens, vous devez être capables de vous ouvrir et de révéler votre cœur aux autres. Cela est-il facile à atteindre ? Cela exige du temps, car il y a des luttes dans notre cœur et nous devons pratiquer continuellement. Progressivement, nos cœurs s’ouvriront et nous serons capables de nous mettre à nu.

Extrait de « La pratique la plus fondamentale pour être une personne honnête », dans Récits des entretiens du Christ

Aujourd’hui, la plupart des gens ont trop peur de présenter leurs actions à Dieu, et alors que tu peux tromper la chair de Dieu, tu ne peux pas tromper l’Esprit de Dieu. Tout ce qui ne tient pas devant l’observation de Dieu n’est pas en accord avec la vérité et devrait être rejeté ; autrement, tu pèches contre Dieu. Donc, peu importe que ce soit lorsque tu pries, lorsque tu parles et échanges avec tes frères et sœurs ou lorsque tu accomplis ton devoir et fais tes affaires, tu dois placer ton cœur devant Dieu. Lorsque tu remplis ta fonction, Dieu est avec toi et tant que ton intention est correcte et qu’elle vise l’œuvre de la maison de Dieu, Dieu acceptera tout ce que tu fais ; alors, tu devrais sincèrement te dévouer à remplir ta fonction. […]

Tout ce que tu fais, chaque action, chaque intention et chaque réaction, doit être apporté devant Dieu. Même ta vie spirituelle quotidienne – tes prières, ton intimité avec Dieu, le manger et le boire des paroles de Dieu, ton échange avec tes frères et sœurs, ta vie dans l’église et ton service en partenariat – doit être apportée devant Dieu pour être observée par Lui. C’est une telle pratique qui t’aidera à mûrir dans la vie. Le processus d’acceptation de l’observation de Dieu est le processus de purification. Plus tu acceptes l’observation de Dieu, plus tu es purifié et plus tu es en accord avec la volonté de Dieu, de sorte que tu ne seras pas attiré par la débauche et la dépravation et que ton cœur vivra en présence de Dieu. Plus tu acceptes l’observation de Dieu, plus tu fais honte à Satan et es capable d’abandonner la chair. Alors, l’acceptation de l’observation de Dieu est un chemin que les gens doivent pratiquer. Peu importe ce que tu fais, même pendant l’échange avec tes frères et sœurs, si tu apportes tes actions devant Dieu, si tu cherches l’observation de Dieu et si ton intention est d’obéir à Dieu Lui-même, ce que tu pratiques est de loin plus correct. Tu peux être quelqu’un qui vit vraiment en présence de Dieu seulement si tu apportes tout ce que tu fais devant Dieu et acceptes l’observation de Dieu.

Extrait de « Dieu rend parfaits ceux qui sont selon Son propre cœur », dans La Parole apparaît dans la chair

L’honnêteté signifie donner son cœur à Dieu ; ne jamais Le tromper en quoi que ce soit ; être ouvert avec Lui en toutes choses ; ne jamais cacher la vérité ; ne jamais faire ce qui trompe les supérieurs et leurre les inférieurs ; et ne jamais faire ce qui n’a le but que de s’attirer des faveurs de Dieu. Bref, être honnête, c’est s’abstenir de toute impureté dans ses actions et ses paroles et ne tromper ni Dieu ni l’homme. […] Certains se comportent d’une manière formelle et appropriée et semblent particulièrement « bien élevés » en présence de Dieu, mais ils deviennent aussi provocants et perdent toute retenue en présence de l’Esprit. Compteriez-vous un tel homme parmi les rangs des honnêtes ? Si tu es un hypocrite et quelqu’un qui est expert à la socialisation, alors Je dis que tu es certainement quelqu’un qui prend Dieu à la légère. Si tes paroles sont truffées d’excuses et de justifications sans valeur, alors Je dis que tu es quelqu’un qui est extrêmement réticent à mettre la vérité en pratique. Si tu as reçu beaucoup de confidences que tu hésites à partager et si tu ne veux pas du tout dévoiler tes secrets, c’est-à-dire tes difficultés, devant les autres en vue de chercher le chemin de la lumière, alors Je dis que tu es quelqu’un qui ne recevra pas facilement le salut et qui ne sortira pas facilement des ténèbres. Si la recherche du chemin de la vérité te plaît bien, alors tu es quelqu’un qui demeure toujours dans la lumière. Si tu es très heureux d’être un exécutant dans la maison de Dieu, travaillant diligemment et consciencieusement dans l’obscurité, donnant toujours et ne prenant jamais, alors Je dis que tu es un saint loyal, parce que tu ne cherches pas de récompense et es simplement un homme honnête. Si tu es prêt à être franc, si tu es prêt à te dépenser totalement, si tu es capable de sacrifier ta vie pour Dieu et de témoigner, si tu es honnête au point où tu ne sais que satisfaire Dieu et ne sais pas penser à toi ou prendre pour toi-même, alors Je dis que ces gens sont ceux qui sont nourris dans la lumière et qui vivront pour toujours dans le royaume.

Extrait de « Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Si vous voulez accomplir votre devoir sans être négligents et sans tromper Dieu, vous devez alors régler la question de l’honnêteté. Tout en accomplissant votre devoir, vous devez accepter l’émondage et le traitement, vous devez accepter l’examen minutieux de l’Esprit de Dieu et vous devez pratiquer strictement selon les exigences de Dieu. Si vous découvrez que vous négligez votre devoir, alors priez Dieu. Si vous découvrez que vous essayez de tromper Dieu, alors vous devez reconnaitre cette transgression. Vous ne pouvez pas le dissimuler, et vous ne pouvez pas prétendre, encore moins déformer les faits pour rejeter la faute sur les autres. Vous devez être aussi sérieux dans ce que vous faites et traiter chaque mot et chaque action sérieusement. Soyez francs et détachés, cherchez la vérité dans les faits et ne souillez pas vos paroles de faux-semblant. Si vous découvrez une transgression, en plus de prier Dieu, vous devez également l’admettre ouvertement aux autres. N’hésitez pas par souci de votre propre réputation. Vous devriez affronter les faits avec audace. Une telle pratique est significative et il est assuré qu’elle vous sera bénéfique. Premièrement, cela peut augmenter votre confiance d’être une personne honnête. Deuxièmement, cela peut vous apprendre à ne pas craindre l’humiliation et à abandonner votre vanité et votre amour-propre. Troisièmement, cela peut vous donner le courage de faire face aux faits et de respecter les faits. Quatrièmement, cela peut encourager en vous la volonté d’être sérieux dans ce que vous faites. Après avoir pratiqué de cette façon pendant un certain temps, les gens seront beaucoup plus honnêtes dans l’accomplissement de leur devoir, plus réels dans ce qu’ils font et moins faux. Dans moins de quelques années, ils deviendront des gens honnêtes qui considèrent ce qu’ils font avec sincérité et sérieux et qui sont responsables dans la gestion de leurs affaires. De telles gens sont relativement fiables dans l’accomplissement de leur devoir et en faisant leur travail. Ce n’est que lorsque la maison de Dieu fait appel à de telles personnes que l’on peut garantir que rien n’ira mal.

Extrait de « Seul être une personne honnête est une vraie repentance », dans Collection de sermons – approvisionnement pour la vie

En ce moment, vous êtes en train de vous former pour devenir des hommes honnêtes. En cours de formation, à quels points devrais-tu être le plus attentif ? Tu devrais prêter attention à la connaissance de Dieu, prêter attention à la compréhension de la vérité et tu dois atteindre une vraie entrée du côté positif. Si tu entres du côté positif, la corruption issue du côté négatif diminuera naturellement, et cela est crucial. Par exemple, pour être une honnête personne, tu dois d’abord t’équiper de la réalité et de la vérité d’une honnête personne. Après avoir réalisé cela, la part d’honnêteté qui est en toi grandira et les mensonges ainsi que la ruse diminueront naturellement, n’est-ce pas ? Prends l’exemple d’une tasse pleine d’eau sale. Tu ne peux pas la vider, alors, que ferais-tu ? Tu dois verser de l’eau propre et saine dans la tasse et l’eau propre va naturellement permettre à l’eau sale de se désinfecter. À présent, vous devez vous équiper de la vérité et, une fois que la vérité entrera en vous, les choses négatives en vous disparaîtront naturellement.

Extrait de « Comment résoudre le problème du mensonge à la base », dans Sermons et échange sur l’entrée dans la vie (I)

Précédent : Quelle est la différence entre une personne honnête et une personne malhonnête ?

Suivant : Qu’est-ce qu’accomplir son devoir ?

Contenu connexe