1. La signification de la prière

Paroles de Dieu concernées :

La prière est l’une des voies par lesquelles l’homme coopère avec Dieu, c’est un moyen par lequel l’homme appelle Dieu, et c’est le processus par lequel l’homme est touché par l’Esprit de Dieu. On peut dire que ceux qui ne prient pas sont des morts sans esprit, ce qui prouve qu’ils n’ont pas la faculté d’être touchés par Dieu. Sans prière, il serait impossible de mener une vie spirituelle normale, et a fortiori de suivre l’œuvre du Saint-Esprit. Être sans prière, c’est rompre sa relation avec Dieu et il devient impossible de recevoir l’approbation de Dieu. Étant quelqu’un qui croit en Dieu, plus on prie, c’est-à-dire plus on est touché par Dieu, plus on sera rempli de résolution et mieux on sera capable de recevoir un nouvel éclairage de la part de Dieu. Par conséquent, ce genre de personne peut très vite être perfectionné par le Saint-Esprit.

Extrait de « Au sujet de la pratique de la prière », dans La Parole apparaît dans la chair

La prière n’est pas une sorte de rituel ; c’est une véritable communion entre une personne et Dieu et il y a une profonde signification en elle. À partir des prières des hommes, on peut voir qu’ils servent Dieu directement. Si tu vois la prière comme un rituel, alors il est certain que tu ne sers pas bien Dieu. Si tes prières ne sont pas faites avec honnêteté ou avec sincérité, alors il est possible de dire que du point de vue de Dieu, tu n’existes pas en tant que personne. Comment, alors, peux-tu avoir le Saint-Esprit qui œuvre en toi ? Le résultat de cela sera qu’après avoir travaillé un certain temps, tu seras épuisé. À partir de maintenant, sans la prière, tu ne pourras pas travailler. C’est la prière qui apporte le travail et la prière qui apporte le service. Si tu es un conducteur et une personne qui sert Dieu, mais que tu ne t’es jamais consacré à la prière ou n’as jamais été sérieux dans tes prières, alors la manière dont tu sers finira par causer ta chute. Qu’est-ce qui fait croire aux hommes qu’ils ont le droit de ne pas prier ? Ont-ils arrêté de prier parce que Dieu est incarné ? Ce n’est pas une excuse ; même Moi, Je prie parfois ! Quand Jésus était dans la chair, Lui aussi priait pour les choses cruciales. Il a prié sur les montagnes, à bord de barques et dans des jardins ; Il a aussi conduit Ses disciples à prier. Si tu viens souvent devant Dieu pour prier, cela prouve que tu traites Dieu comme Dieu. Si tu négliges souvent de prier et as tendance à faire les choses à ta façon, faisant tout derrière Son dos, alors tu ne sers pas Dieu ; tu es investi dans tes propres affaires, tout simplement. En cela, ne seras-tu pas condamné ? Depuis l’extérieur, il ne semblera pas que tu aies fait quelque chose qui dérange, et il ne semblera pas non plus que tu aies blasphémé à l’encontre de Dieu, mais tu te contenteras de faire tes petites affaires. Ce faisant, n’interromps-tu pas ? Même si de l’extérieur, il semble que tu n’interromps pas, tu résistes essentiellement à Dieu.

Extrait de « La signification de la prière et sa pratique », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Pour vous, la prière relève de la plus grande importance. Lorsque tu prieras et que tu recevras l’œuvre du Saint-Esprit, ton cœur sera touché par Dieu et la force d’aimer Dieu surgira. Si tu ne pries pas avec ton cœur, si tu n’ouvres pas ton cœur à la communion avec Dieu, alors Dieu n’aura aucun moyen de travailler en toi. Si, une fois que tu as prié et dit les paroles de ton cœur, l’Esprit de Dieu n’a pas commencé Son œuvre et tu n’as pas reçu l’inspiration, cela montre que ton cœur manque de sincérité, que tes paroles ne sont pas vraies et sont encore impures. Si, après avoir prié, tu éprouves un sentiment de satisfaction, alors tes prières ont été acceptées par Dieu et l’Esprit de Dieu a travaillé en toi. En tant que serviteur de Dieu, tu ne peux pas rester sans prier. Si tu vois vraiment la communion avec Dieu comme quelque chose de significatif et de précieux, alors peux-tu abandonner la prière ? Personne ne peut être sans communion avec Dieu. Sans prière, tu vis dans la chair, dans la servitude de Satan ; sans véritable prière, tu vis sous l’influence des ténèbres.

Extrait de « Au sujet de la pratique de la prière », dans La Parole apparaît dans la chair

Même si s’agenouiller pour prier, c’est parler à Dieu du fond du cœur, sachez ceci : les prières des gens sont aussi des canaux pour l’œuvre du Saint-Esprit. Pendant qu’une personne dans un état correct prie et cherche, le Saint-Esprit, aussi, est à l’œuvre. C’est une bonne coordination entre Dieu et l’homme à partir de deux perspectives différentes, ou bien on peut dire que Dieu aide l’homme à résoudre certains de ses problèmes, et c’est une sorte de coopération lorsque les gens se présentent devant Dieu. C’est aussi l’une des façons dont Dieu sauve et purifie les gens, et, au-delà, c’est le chemin d’entrée dans la vie normale. Ce n’est pas un rituel. La prière n’est pas simplement une chose qui revigore les gens : si c’était le cas, il suffirait de répéter machinalement des gestes et de crier quelques slogans, et il n’y aurait aucun besoin d’implorer Dieu pour quoi que ce soit, ni pour l’adoration, ni pour la piété. La prière a une signification profonde ! Si tu sais prier et que tu le fais souvent, avec des prières fréquentes, empreintes de soumission à Dieu et sensées, alors ton état intérieur sera le plus souvent tout à fait normal. En revanche, si tes prières consistent souvent en quelques slogans seulement, que tu ne te charges d’aucun fardeau et ne réfléchis pas à ce qu’il serait raisonnable ou non de dire dans la prière, ni à ce qui ne serait pas vraiment révérencieux à dire, et que tu ne prends jamais ces questions au sérieux, alors tu ne rencontreras jamais de succès dans tes prières et ton état intérieur sera toujours anormal. Quant à savoir ce que sont la raison normale, la vraie soumission, la vraie vénération et l’approche selon laquelle on doit prier, tu n’approfondiras jamais la leçon ni ton entrée dans ces choses-là. Toutes ces choses sont subtiles.

Extrait de « La signification de la prière et sa pratique », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

J’ai déjà dit que tous les gens étaient engagés dans leur propre gestion et s’occupaient de leurs propres affaires. Les gens sont encore comme ça maintenant ; ils travaillent pendant un certain temps, puis cessent de prier, Dieu étant tout à fait absent de leur cœur. Ils se disent : « Je ne fais qu’agir selon les arrangements de travail. De toute façon, ce n’est pas comme si j’avais commis une erreur ou provoqué une perturbation… » Tu ne pries pas, et encore moins ne rends-tu grâce. Quel état lamentable ! La plupart du temps, tu as conscience que cet état est mauvais, mais tu n’as pas la bonne méthode pour y remédier ; par conséquent, tu ne peux pas remédier à ton état, et bien que tu puisses comprendre la vérité, tu es incapable de la mettre en pratique. Tu as conscience qu’il y a un état anormal à l’intérieur de toi (comme l’arrogance, la corruption ou la rébellion), pourtant, tu ne parviens pas à le rectifier et tu ne peux pas le surmonter. Les gens gèrent toujours leurs propres affaires et ne se préoccupent pas de l’œuvre du Saint-Esprit ou de la manière dont Il opère, se souciant uniquement de vaquer à leurs propres occupations. Par conséquent, le Saint-Esprit t’abandonnera, et à ce moment-là, tu te sentiras sombre et flétri à l’intérieur, sans nourriture ni plaisir. Il y a beaucoup de gens qui passent six mois sans prier et, bien qu’ils fassent leur travail, ils se sentent desséchés à l’intérieur. Ils se disent parfois : « Que suis-je en train de faire ? Quand cela se terminera-t-il ? » Oui, même de telles pensées leur viennent à l’esprit. Il est en effet dangereux pour une personne de rester longtemps sans prier ! La prière est tellement cruciale ! Si la vie d’église d’une personne n’a jamais été marquée par la prière, les réunions de cette personne seront stériles et sans plaisir. C’est pourquoi, quand vous êtes ensemble, vous devez toujours prier et offrir des louanges, et alors le Saint-Esprit accomplira une œuvre extraordinaire. Le pouvoir que le Saint-Esprit donne à l’homme est inépuisable ; à aucun moment les gens ne peuvent l’épuiser ou le tarir. Quelle que soit la capacité d’une personne à parler ou à prêcher en comptant sur elle-même, si le Saint-Esprit n’œuvre pas à cette fin, quels résultats cette personne peut-elle obtenir ? Il arrive souvent qu’au cours de trois ou cinq séances de prière, une personne n’ait qu’une phrase ou deux à dire : « Oh, Dieu, je Te remercie, je Te loue », et qu’après avoir dit cela, plus rien ne lui vienne ; elle n’a plus rien à dire. Quelle est la mesure d’une telle croyance ? Elle est dangereuse ! Quand une personne, dans sa croyance en Dieu, ne peut même pas dire des mots pour Le remercier, Le louer ou Lui rendre gloire, qu’elle n’ose même pas dire les mots « Dieu, je T’en supplie » et qu’elle est trop embarrassée pour le faire, combien cette personne est dégradée ! Tu peux crier vers Dieu et Le reconnaître dans ton cœur, mais si tu ne te présentes pas devant Lui et que ton cœur s’éloigne de Lui, alors le Saint-Esprit n’œuvrera pas. Quand vous vous levez chaque matin, assurez-vous de prier. Dès lors que tu le feras, les perspectives de la journée seront particulièrement belles et satisfaisantes, et tu sentiras le Saint-Esprit à tes côtés à tout moment, te protégeant.

Extrait de « La signification de la prière et sa pratique », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Je trouve que maintenant, la capacité de se retenir fait particulièrement défaut à beaucoup de gens. Pourquoi cela ? C’est parce qu’ils ne prient jamais. Quand les gens ne prient pas, ils deviennent dissolus, et quand les gens sont dissolus, ils perdent leur piété et leur humilité. Ils ne parlent que d’humanité, d’intégrité et de connaissance de leur propre nature corrompue. Quant à la façon dont le Saint-Esprit agit, exactement, comment Il touche les gens et comment les gens devraient rechercher la volonté de Dieu dans leur vie quotidienne, toutes ces choses disparaissent. Au fond d’eux-mêmes, les gens croient seulement qu’il y a vraiment un Dieu, et tout ce qui reste de leur foi est la reconnaissance de Dieu : les choses de la vie de l’esprit ont disparu. Leur foi ne s’étend qu’au monde matériel et ils nient les choses de l’esprit, et ainsi, alors qu’ils avancent seuls, ils s’égarent et tombent. Lorsqu’une personne qui ne prie pas pratique la vérité, elle ne peut s’en tenir qu’à un principe dans une certaine portée – qu’à de simples règles. Bien que tu puisses adhérer aux arrangements du Supérieur dans tes actions et ne pas offenser Dieu, tout ce que tu fais, c’est d’adhérer à des règles. L’esprit des gens est maintenant très engourdi et très terne. Il y a beaucoup de choses complexes dans la relation de l’homme avec Dieu, comme être ému et éclairé par l’Esprit. L’homme ne peut pas ressentir ces choses, il est trop engourdi ! L’homme ne lit pas les paroles de Dieu, il n’est pas en contact avec les choses de la vie de l’esprit et il ne peut pas s’approprier le contrôle de son propre état. Il n’est pas possible de s’approprier le contrôle de son état de vie de l’esprit si l’on ne prie pas, ou si l’on ne vit pas la vie d’Église. Le percevez-vous ? Pour croire en Dieu, il faut prier ; sans prière, il n’y a rien qui ressemble à la croyance en Dieu. Je dis que vous n’êtes pas obligés de respecter des règles – vous pouvez prier n’importe où et n’importe quand – et il y en a donc qui prient rarement. Ils ne prient pas le matin quand ils se réveillent, mais ils lisent simplement quelques passages des paroles de Dieu et écoutent des hymnes. Pendant la journée, ils s’occupent d’affaires extérieures, et ils ne prient pas non plus avant de s’endormir la nuit. N’avez-vous pas ce sentiment ? Si vous ne faites que lire les paroles de Dieu et ne priez pas, n’êtes-vous pas alors comme un incroyant lisant Ses paroles, sans que les paroles ne pénètrent ? Sans prière, le cœur n’est pas engagé et il n’y a pas de sentiments ni d’émois subtils dans l’esprit de la personne. On est engourdi et terne ; on parle superficiellement de choses liées au changement de tempérament et on semble croire en Dieu, pourtant le sentiment dans les profondeurs de l’esprit n’est pas très fort. On est comme ceux qui ne croient pas en Dieu. On a beau essayer de prier, on est incapable de faire sortir les mots. C’est très dangereux, cela signifie que tu es trop loin de Dieu et qu’Il n’est plus dans ton cœur. En fait, il n’y a aucun conflit entre la gestion des affaires extérieures et du travail et le retour à l’esprit pour prier. Non seulement il n’y a pas de conflit, mais revenir dans l’esprit pour prier est en réalité plus bénéfique pour son travail.

Extrait de « La signification de la prière et sa pratique », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Quelle est la première chose que les gens devraient faire chaque fois qu’ils rencontrent un problème ? Ils devraient prier ; la prière vient en premier. La prière démontre que tu es pieux, que tu commences à avoir un cœur qui craint Dieu, que tu sais chercher Dieu, que tu Lui as donné une place dans ton cœur, que tu es un chrétien habité par la piété. De nombreux croyants âgés se mettent à genoux pour prier tous les jours à la même heure, parfois pendant si longtemps qu’ils n’arrivent pas à se relever. Ne parlons pas de savoir si cela tient du rituel ou si, oui ou non, ils peuvent y gagner quelque chose ; disons seulement que ces frères et sœurs âgés sont particulièrement pieux, bien meilleurs et bien plus assidus que vous, les jeunes. La première chose à faire devant un problème est de prier. La prière ne se résume pas à un bavardage prolongé et hypocrite ; cela ne résoudrait aucun problème. Il se peut que tu pries huit ou dix fois sans rien gagner, mais ne te décourage pas : tu dois quand même prier. Quand quelque chose t’arrive, commence par prier, commence par le dire à Dieu, laisse-Le prendre le relais, laisse-Le t’aider, laisse-Le te conduire et te montrer le chemin. Cela prouve que tu as placé Dieu en premier, qu’Il est dans ton cœur. Quand tu rencontres un problème, si la première chose que tu fais, c’est de te sentir réfractaire, de te mettre en colère et de céder à un accès de rage – si, avant toute chose, tu deviens négatif –, alors cela indique que Dieu n’est pas dans ton cœur. Dans la vie réelle, tu dois prier chaque fois qu’il t’arrive quelque chose. Dès la première fois, tu dois te mettre à genoux et prier : c’est crucial. La prière démontre ton attitude envers Dieu en Sa présence. Tu ne t’y adonnerais pas si Dieu n’était pas dans ton cœur. Certains disent : « J’ai beau prier, Dieu ne m’éclaire toujours pas ! » Il ne faut pas dire ça. Regarde d’abord si tes motivations pour prier sont bonnes ; si tu cherches vraiment la vérité et pries souvent Dieu, Il pourrait bien alors t’éclairer sur un sujet pour que tu puisses comprendre – en un mot, Dieu fera en sorte que tu comprennes. Sans l’éclairage de Dieu, tu ne pourrais pas comprendre par toi-même : tu manques de sagacité, tu n’en as pas l’intelligence et c’est inaccessible à l’intellect humain. Quand, de fait, tu comprends, cette compréhension naît-elle de ton propre esprit ? Si tu n’es pas éclairé par le Saint-Esprit, parmi ceux que tu interrogeras, personne ne saura quel est le sens de l’œuvre de l’Esprit ou ce que Dieu veut dire ; ce n’est que quand Dieu Lui-même t’en donnera la signification que tu sauras. Et donc, la première chose à faire quand il t’arrive quelque chose, c’est de prier. La prière nécessite d’explorer avec une attitude de chercheur et d’exprimer ses pensées, ses opinions et ses attitudes : voilà ce que cela devrait supposer. Se contenter d’agir mécaniquement n’aura pas d’effet, alors ne reproche pas au Saint-Esprit de ne pas t’éclairer. J’ai découvert que, dans leur foi en Dieu, certaines personnes continuaient à croire, mais n’avaient Dieu que sur les lèvres. Dieu n’est pas dans leur cœur, elles nient l’œuvre de l’Esprit et elles nient également la prière ; elles se contentent de lire les paroles de Dieu, c’est tout. Peut-on appeler ça de la foi en Dieu ? Elles persistent à croire encore et encore, jusqu’à ce que Dieu disparaisse complètement de leur foi. Il y a en particulier ceux qui traitent souvent des problèmes généraux et ont l’impression d’être très occupés et de ne rien obtenir malgré tous leurs efforts. Voilà un exemple de personnes qui ne suivent pas le bon chemin dans leur foi en Dieu. Cela ne demande-t-il pas beaucoup de travail que de prendre la bonne voie ? Elles n’arrivent pas à emprunter cette voie même après avoir compris beaucoup de doctrine et ont tendance à prendre le chemin qui descend. Par conséquent, quand quelque chose vous arrive, vous devez passer plus de temps à prier et à chercher : c’est le strict minimum qu’il faut faire. Apprendre à chercher la volonté de Dieu et les intentions du Saint-Esprit, voilà la clé. Si les gens qui croient en Dieu sont incapables d’expérimenter et de pratiquer ainsi, alors ils ne gagneront rien et leur foi ne vaudra rien.

Extrait de « Vois toutes choses à travers les yeux de la vérité », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Précédent: 4. Comment doit-on pratiquer sa foi pour être libéré des forces de Satan et être sauvé

Suivant: 2. Ce qu’est la vraie prière et ce qu’elle peut accomplir

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

4. Comment connaître la signification de l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours

« Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne. Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau » (Apocalypse 3:10-12).

2. Comment l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours purifie et sauve l’humanité

« Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4:17). « Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu » (Apocalypse 20:11-15).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp