2. Qu’est-ce qu’une vraie prière ?

Paroles de Dieu concernées :

Qu’est-ce qu’une vraie prière ? C’est dire à Dieu ce qui est dans ton cœur, communier avec Dieu en ayant saisi Sa volonté, communiquer avec Dieu au travers de Ses paroles, te sentir particulièrement proche de Dieu, sentir qu’Il est là, devant toi, et croire que tu as quelque chose à Lui dire. Ton cœur donne l’impression d’être rempli de lumière et tu sens combien Dieu est adorable. Tu te sens particulièrement inspiré et t’écouter apporte de la satisfaction à tes frères et sœurs. Ils auront le sentiment que les paroles que tu prononces sont les paroles qu’il y a dans leur cœur, les paroles qu’ils veulent dire, comme si tes paroles étaient un substitut des leurs. Voilà ce qu’est la vraie prière. Après que tu te seras adonné à la vraie prière, ton cœur sera en paix et connaîtra la satisfaction. La force d’aimer Dieu pourra s’accroître, et tu sentiras que rien n’a de plus grande valeur ou plus d’importance dans la vie que d’aimer Dieu. Tout cela prouvera que tes prières ont été efficaces.

Extrait de « Au sujet de la pratique de la prière », dans La Parole apparaît dans la chair

La prière n’est pas une question de simples formalités, de procédure à suivre, ou de paroles de Dieu à réciter. En fait, prier, ce n’est pas répéter bêtement certaines paroles et ce n’est pas imiter les autres. Dans la prière, il faut atteindre l’état où son cœur peut être donné à Dieu, où l’on ouvre son cœur pour qu’il puisse être touché par Dieu. Pour que la prière soit efficace, alors elle doit être basée sur ta lecture des paroles de Dieu. Ce n’est qu’en priant au milieu des paroles de Dieu que l’on peut recevoir plus d’éclairage et d’illumination. Une vraie prière est démontrée par : le fait d’avoir un cœur qui aspire à toutes les exigences de Dieu et désire en plus remplir ces exigences ; le fait de haïr tout ce que Dieu hait, puis, sur cette base, le fait d’en acquérir une certaine compréhension et d’avoir une certaine connaissance et clarté concernant les vérités expliquées par Dieu. S’il y a de la résolution, de la foi, de la connaissance et un chemin de pratique qui suit la prière, alors seulement on peut appeler cela une vraie prière et seul ce type de prière peut être efficace. Pourtant, la prière doit être construite sur la jouissance des paroles de Dieu, elle doit être établie sur le fondement de la communion avec Dieu dans Ses paroles, et le cœur doit être capable de chercher Dieu et d’être en silence devant Dieu. Une telle prière a déjà atteint le point de la vraie communion avec Dieu.

Extrait de « Au sujet de la pratique de la prière », dans La Parole apparaît dans la chair

Le minimum que Dieu exige de l’homme, c’est que l’homme puisse Lui ouvrir son cœur. Si l’homme donne sincèrement son cœur à Dieu et dit ce qui est vraiment dans son cœur, alors Dieu est prêt à travailler dans l’homme. Ce que Dieu désire, ce n’est pas le cœur tordu de l’homme, mais un cœur pur et honnête. Si l’homme ne parle pas à Dieu avec son cœur, alors Dieu ne touchera pas le cœur de l’homme, ou ne travaillera pas en lui. Ainsi, la chose la plus cruciale au sujet de la prière est de parler à Dieu avec ton cœur, en Lui exposant tes défauts ou ton tempérament rebelle et en t’ouvrant complètement devant Lui. Alors seulement Dieu S’intéressera à tes prières ; sinon, Il te cachera Sa face. Le critère minimum pour la prière est que tu sois en mesure de garder ton cœur en silence devant Dieu, et il ne doit pas s’éloigner de Dieu. Peut-être que pendant cette période, tu n’acquerras pas une vue plus récente ou plus élevée, mais tu dois alors utiliser la prière pour garder les choses telles qu’elles sont – tu ne dois pas régresser. C’est le strict minimum que tu dois réaliser. Si tu ne peux même pas accomplir cela, alors cela prouve que ta vie spirituelle n’est pas sur la bonne voie. Par conséquent, tu seras incapable de t’en tenir à ta vision originale, tu perdras la foi en Dieu, et ensuite, ta résolution se dissipera. Pour savoir si tu es entré dans la vie spirituelle, regarde si tes prières sont sur la bonne voie. Tous doivent entrer dans cette réalité ; ils doivent tous s’atteler à s’entraîner consciemment dans la prière, et ne pas attendre passivement, mais chercher consciemment à être touchés par le Saint-Esprit. C’est seulement alors qu’ils seront des gens qui cherchent vraiment Dieu.

Extrait de « Au sujet de la pratique de la prière », dans La Parole apparaît dans la chair

Et qu’en est-il du contenu de la prière ? Ta prière doit s’effectuer étape par étape, en accord avec le véritable état de ton cœur et l’œuvre du Saint-Esprit ; tu viens communier avec Dieu en conformité avec la volonté de Dieu et Ses exigences pour l’homme. Lorsque tu commences la pratique de la prière, donne d’abord ton cœur à Dieu. N’essaie pas de saisir la volonté de Dieu : essaie seulement de dire à Dieu les paroles qu’il y a dans ton cœur. Quand tu viens devant Dieu, parle ainsi : « Ô Dieu ! Ce n’est qu’aujourd’hui que je me rends compte que j’avais l’habitude de Te désobéir. Je suis vraiment corrompu et méprisable. Je n’ai fait que perdre mon temps. À partir d’aujourd’hui, je vivrai pour Toi. Je mènerai une vie qui a du sens et je ferai Ta volonté. Que Ton Esprit travaille toujours en moi, qu’il m’éclaire et m’illumine continuellement. Fais que je puisse porter un témoignage fort et retentissant devant Toi. Fais que Satan voie Ta gloire, Ton témoignage et la preuve de Ton triomphe manifestés en nous ». Lorsque tu prieras de cette façon, ton cœur sera complètement libéré. Ayant prié de cette façon, ton cœur sera plus proche de Dieu, et si tu peux prier souvent de cette façon, le Saint-Esprit travaillera inévitablement en toi. Si tu appelles toujours Dieu de cette manière et prends ta résolution devant Lui, le jour viendra où ta résolution sera acceptable devant Dieu, où ton cœur et tout ton être seront gagnés par Dieu, et tu seras finalement perfectionné par Dieu. Pour vous, la prière relève de la plus grande importance. Lorsque tu prieras et que tu recevras l’œuvre du Saint-Esprit, ton cœur sera touché par Dieu et la force d’aimer Dieu surgira. Si tu ne pries pas avec ton cœur, si tu n’ouvres pas ton cœur à la communion avec Dieu, alors Dieu n’aura aucun moyen de travailler en toi. Si, une fois que tu as prié et dit les paroles de ton cœur, l’Esprit de Dieu n’a pas commencé Son œuvre et tu n’as pas reçu l’inspiration, cela montre que ton cœur manque de sincérité, que tes paroles ne sont pas vraies et sont encore impures. Si, après avoir prié, tu éprouves un sentiment de satisfaction, alors tes prières ont été acceptées par Dieu et l’Esprit de Dieu a travaillé en toi. En tant que serviteur de Dieu, tu ne peux pas rester sans prier. Si tu vois vraiment la communion avec Dieu comme quelque chose de significatif et de précieux, alors peux-tu abandonner la prière ? Personne ne peut être sans communion avec Dieu. Sans prière, tu vis dans la chair, dans la servitude de Satan ; sans véritable prière, tu vis sous l’influence des ténèbres. J’espère que vous, frères et sœurs, êtes capables de vous adonner chaque jour à la vraie prière. Il n’est pas question ici de suivre des règles, mais d’atteindre un certain résultat. Es-tu prêt à sacrifier un peu de sommeil et de plaisir afin de te lever à l’aube pour dire les prières du matin et te réjouir de la parole de Dieu ? Si tu pries avec un cœur pur et manges et bois les paroles de Dieu comme cela, tu seras davantage accepté par Dieu. Si tu le fais tous les matins, si, chaque jour, tu t’exerces à donner ton cœur à Dieu, à communier avec Dieu et à coopérer avec Lui, alors ta connaissance de Dieu augmentera sûrement, et tu pourras mieux comprendre la volonté de Dieu. Tu dis : « Ô Dieu ! Je veux accomplir mon devoir. Je ne consacre tout mon être qu’à Toi, afin que Tu sois glorifié en nous, afin que Tu puisses Te réjouir du témoignage de ce groupe que nous formons. Je Te prie de travailler en nous, afin que je puisse être vraiment capable de T’aimer et de Te satisfaire, et fasse de Toi l’objectif que je poursuis. » Lorsque tu te chargeras de ce fardeau, Dieu te rendra certainement parfait. Tu ne devrais pas prier seulement pour ton bénéfice personnel, mais tu devrais aussi prier pour faire la volonté de Dieu et pour L’aimer. Tel est le meilleur type de prière. Pries-tu pour faire la volonté de Dieu ?

Dans le passé, vous ne saviez pas comment prier, et vous négligiez la question de la prière. À présent, vous devez faire de votre mieux pour vous entraîner à prier. Si tu es incapable de rassembler la force en toi pour aimer Dieu, alors comment pries-tu ? Tu dis : « Ô Dieu, mon cœur est dans l’incapacité de T’aimer véritablement. Je veux T’aimer, mais je manque de force. Que devrais-je faire ? Puisses-Tu ouvrir les yeux de mon esprit et puisse Ton Esprit toucher mon cœur. Fais en sorte que, quand je viens devant Toi, je me dépouille de tout ce qui est négatif, je cesse d’être contraint par des personnes, des questions ou des choses, quelles qu’elles soient, et je mette mon cœur complètement à nu devant Toi, et fais en sorte que tout mon être Te soit complètement dévoué. Quelle que soit la manière dont Tu me testes, je suis prêt. Maintenant, je ne médite pas sur mes perspectives, je ne suis pas non plus sous le joug de la mort. Avec un cœur qui T’aime, je veux chercher le chemin de la vie. Tous les sujets et toutes les choses sont entre Tes mains ; mon destin est entre Tes mains et, d’ailleurs, Tu tiens ma vie entre Tes mains. Maintenant, je cherche à T’aimer, et que Tu me laisses T’aimer ou pas, et quelle que soit la façon dont Satan s’en mêle, je suis déterminé à T’aimer. » Lorsque tu rencontres ce problème, prie de cette façon. Si tu pries de cette façon tous les jours, la force d’aimer Dieu s’accroîtra graduellement.

Extrait de « Au sujet de la pratique de la prière », dans La Parole apparaît dans la chair

Parfois, se tourner vers Dieu ne signifie pas demander à Dieu qu’Il fasse quelque chose en utilisant des mots spécifiques, ou Lui demander une protection ou des conseils particuliers. C’est plutôt que, lorsque les hommes rencontrent un problème, ils sont capables de L’invoquer sincèrement. Alors, que fait Dieu à ce moment-là ? Quand le cœur de quelqu’un est ému et qu’il a cette pensée, « Oh mon Dieu, je ne peux pas le faire moi-même, je ne sais pas comment le faire, et je me sens faible et négatif », quand ces pensées émergent en eux, Dieu n’est-Il pas au courant de cela ? Quand ces pensées surgissent chez les hommes, leur cœur est-il sincère ? Lorsqu’ils invoquent Dieu sincèrement de cette façon, Dieu consent-Il à les aider ? Bien qu’ils n’aient pas dit un mot, ils font preuve de sincérité, et c’est pourquoi Dieu consent à les aider. Lorsque quelqu’un rencontre une difficulté particulièrement épineuse, quand il n’a personne vers qui se tourner, et quand il se sent particulièrement démuni, il place son seul espoir en Dieu. Comment sont ses prières ? Quel est son état d’esprit ? Est-il sincère ? Y a-t-il une quelconque adultération à ce moment-là ? Ce n’est que lorsque tu fais confiance à Dieu comme s’Il était la dernière paille sur laquelle tu embarques pour sauver ta vie, quand tu espères que Dieu t’aidera, que ton cœur est sincère. Bien que tu n’aies peut-être pas dit grand-chose, ton cœur s’est déjà ému. C’est-à-dire, tu offres ton vrai cœur, ton cœur sincère à Dieu, et Dieu écoute. Quand Dieu écoute, Il voit tes difficultés, et Il te guide, t’éclaire et t’aide.

Extrait de « Les croyants doivent commencer à percer à jour les tendances mauvaises du monde », dans Récits des entretiens de Christ

Quand il fut châtié par Dieu, Pierre pria : « Oh Dieu ! Ma chair est désobéissante et Tu me châties et me juges. Je me réjouis de Ton châtiment et de Ton jugement, et même si Tu ne me veux pas, dans Ton jugement, j’aperçois Ton saint et juste tempérament. Quand Tu me juges, afin que d’autres puissent voir Ton juste tempérament dans Ton jugement, je me sens heureux. S’il peut exprimer Ton tempérament et faire que Ton tempérament juste soit vu par toutes les créatures et s’il peut rendre plus pur mon amour pour Toi, que je puisse atteindre l’image d’un juste, alors Ton jugement est bon, car telle est Ta volonté de grâce. Je sais qu’une grande part de moi-même est encore rebelle et que je ne suis toujours pas apte à me présenter devant Toi. Je veux que Tu me juges encore plus, que ce soit par un milieu hostile ou par de grandes tribulations ; peu importe ce que Tu fais, pour moi c’est précieux. Ton amour est si profond et je suis disposé à être à Ta merci sans la moindre plainte. » C’est la connaissance de Pierre après qu’il a expérimenté l’œuvre de Dieu et c’est aussi un témoignage de son amour pour Dieu.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Je lui ai envoyé de si nombreuses épreuves, qui bien sûr l’ont laissé à demi-mort, mais même au milieu de ces centaines d’épreuves, il n’a jamais perdu la foi en Moi ni n’est devenu désillusionné à Mon égard. Même quand J’ai dit que Je l’avais abandonné, il ne s’est pas découragé, mais a continué à M’aimer de façon concrète et en accord avec les principes de pratique du passé. Je lui ai dit que Je ne le louangerais pas même s’il M’aimait, qu’au final, Je le jetterais dans les mains de Satan. Toutefois, au milieu de telles épreuves, des épreuves qui ne l’ont pas atteint dans la chair, mais étaient des épreuves par des mots, il a continué à Me prier : « Oh, Dieu ! Dans les cieux et sur la terre, et parmi les myriades de choses qui existent, est-il un homme, une créature ou toute autre chose qui ne soit pas dans Tes mains, Toi le Tout-Puissant ? Lorsque Tu me fais miséricorde, mon cœur se réjouit grandement grâce à Ta miséricorde. Lorsque Tu me juges, indigne que je sois, je sens d’autant plus le mystère profond de Tes actes, car Tu es empli d’autorité et de sagesse. Bien que ma chair puisse souffrir, mon esprit est réconforté. Comment ne pourrais-je exalter Ta sagesse et Tes actes ? Même si je mourais après T’avoir connu, comment pourrais-je mourir sans joie et bonheur ? Oh, Tout-Puissant ! Ne désires-Tu vraiment pas me laisser Te voir ? Suis-je vraiment indigne de recevoir Ton jugement ? Se pourrait-il qu’il y ait quelque chose en moi que Tu ne souhaites pas voir ? » Au milieu de telles épreuves, même si Pierre était incapable de bien saisir Mes desseins, il est évident qu’il était fier et honoré d’être utilisé par Moi (même s’il a reçu Mon jugement afin que l’humanité puisse voir Ma majesté et Ma colère), et qu’il n’était pas abattu par ces épreuves. En raison de sa loyauté en Ma présence et de Mes bénédictions sur lui, il est devenu un exemple et un modèle pour l’humanité pendant des milliers d’années. N’est-ce pas précisément l’exemple que vous devriez suivre ? Vous devriez réfléchir sérieusement et essayer de comprendre pourquoi Je Me suis arrêté si longuement sur le personnage de Pierre. Cela devrait vous servir de code de conduite.

Extrait du Chapitre 6 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 1. Quelle est la signification de la prière ?

Suivant: 3. Qu’est-ce que la prière d’une cérémonie religieuse ? Peut-elle recevoir l’approbation de Dieu ?

Contenu connexe

2. Si Christ est le Fils de Dieu ou Dieu Lui-même

« Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces œuvres » (Jean 14:8-11).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre