B. Sur la prière et l’adoration de Dieu

425. (Article extrait de la parole de Dieu)

Concernant la pratique de la prière

Vous n’accordez pas d’importance à la prière dans votre vie quotidienne. L’homme néglige la question de la prière. Avant, les prières étaient superficielles, l’homme faisait seulement machinalement des gestes devant Dieu. Aucun homme n’offrait jamais entièrement son cœur à Dieu ni ne s’adonnait à une vraie prière avec Dieu. L’homme priait Dieu seulement quand des ennuis apparaissaient. Pendant tout ce temps, as-tu déjà vraiment prié Dieu ? Y a-t-il jamais eu un temps où tu as versé des larmes de douleur devant Dieu ? Y a-t-il eu un temps où tu as cherché à te connaître devant Lui ? As-tu déjà eu une prière cœur à cœur avec Dieu ? La prière vient par la pratique : si, d’ordinaire, tu ne pries pas à la maison, alors tu ne sauras pas prier à l’église, et si, normalement, tu ne pries pas pendant les petites assemblées, tu seras incapable de prier pendant les grandes assemblées. Si tu ne t’approches pas régulièrement de Dieu ou ne réfléchis pas aux paroles de Dieu, alors tu n’auras rien à dire quand ce sera le temps de prier, et même si tu pries, ce ne sera qu’une façade ; ce ne sera pas une vraie prière.

Qu’est-ce qu’une vraie prière ? C’est dire à Dieu ce qui est dans ton cœur, communier avec Dieu en ayant saisi Sa volonté, communiquer avec Dieu au travers de Ses paroles, te sentir particulièrement proche de Dieu, sentir qu’Il est là, devant toi, et croire que tu as quelque chose à Lui dire. Ton cœur donne l’impression d’être rempli de lumière et tu sens combien Dieu est adorable. Tu te sens particulièrement inspiré et t’écouter apporte de la satisfaction à tes frères et sœurs. Ils auront le sentiment que les paroles que tu prononces sont les paroles qu’il y a dans leur cœur, les paroles qu’ils veulent dire, comme si tes paroles étaient un substitut des leurs. Voilà ce qu’est la vraie prière. Après que tu te seras adonné à la vraie prière, ton cœur sera en paix et connaîtra la satisfaction. La force d’aimer Dieu pourra s’accroitre et tu sentiras que rien n’a de plus grande valeur ou plus d’importance dans la vie que d’aimer Dieu. Tout cela prouvera que tes prières ont été efficaces. As-tu déjà prié de cette manière ?

Et qu’en est-il du contenu de la prière ? Ta prière doit s’effectuer étape par étape, en accord avec le véritable état de ton cœur et l’œuvre du Saint-Esprit ; tu viens communier avec Dieu en conformité avec la volonté de Dieu et Ses exigences pour l’homme. Lorsque tu commences la pratique de la prière, donne d’abord ton cœur à Dieu. N’essaie pas de saisir la volonté de Dieu : essaie seulement de dire à Dieu les paroles qu’il y a dans ton cœur. Quand tu viens devant Dieu, parle ainsi : « Ô Dieu ! Ce n’est qu’aujourd’hui que je me rends compte que j’avais l’habitude de Te désobéir. Je suis vraiment corrompu et méprisable. Je n’ai fait que perdre mon temps. À partir d’aujourd’hui, je vivrai pour Toi. Je mènerai une vie qui a du sens et je ferai Ta volonté. Que Ton Esprit travaille toujours en moi, qu’il m’éclaire et m’illumine continuellement. Fais que je puisse porter un témoignage fort et retentissant devant Toi. Fais que Satan voie Ta gloire, Ton témoignage et la preuve de Ton triomphe manifestés en nous ». Lorsque tu prieras de cette façon, ton cœur sera complètement libéré. Ayant prié de cette façon, ton cœur sera plus proche de Dieu, et si tu peux prier souvent de cette façon, le Saint-Esprit travaillera inévitablement en toi. Si tu appelles toujours Dieu de cette manière et prends ta résolution devant Lui, le jour viendra où ta résolution sera acceptable devant Dieu, où ton cœur et tout ton être seront gagnés par Dieu, et tu seras finalement perfectionné par Dieu. Pour vous, la prière relève de la plus grande importance. Lorsque tu prieras et que tu recevras l’œuvre du Saint-Esprit, ton cœur sera touché par Dieu et la force d’aimer Dieu surgira. Si tu ne pries pas avec ton cœur, si tu n’ouvres pas ton cœur à la communion avec Dieu, alors Dieu n’aura aucun moyen de travailler en toi. Si, une fois que tu as prié et dit les paroles de ton cœur, l’Esprit de Dieu n’a pas commencé Son œuvre et tu n’as pas reçu l’inspiration, cela montre que ton cœur manque de sincérité, que tes paroles ne sont pas vraies et sont encore impures. Si, après avoir prié, tu éprouves un sentiment de satisfaction, alors tes prières ont été acceptées par Dieu et l’Esprit de Dieu a travaillé en toi. En tant que serviteur de Dieu, tu ne peux pas rester sans prier. Si tu vois vraiment la communion avec Dieu comme quelque chose de significatif et de précieux, alors peux-tu abandonner la prière ? Personne ne peut être sans communion avec Dieu. Sans prière, tu vis dans la chair, dans la servitude de Satan ; sans véritable prière, tu vis sous l’influence des ténèbres. J’espère que vous, frères et sœurs, êtes capables de vous adonner chaque jour à la vraie prière. Il n’est pas question ici de suivre des règles, mais d’atteindre un certain résultat. Es-tu prêt à sacrifier un peu de sommeil et de plaisir afin de te lever à l’aube pour dire les prières du matin et te réjouir de la parole de Dieu ? Si tu pries avec un cœur pur et manges et bois les paroles de Dieu comme cela, tu seras davantage accepté par Dieu. Si tu le fais tous les matins, si, chaque jour, tu t’exerces à donner ton cœur à Dieu, à communier avec Dieu et à coopérer avec Lui, alors ta connaissance de Dieu augmentera sûrement, et tu pourras mieux comprendre la volonté de Dieu. Tu dis : « Ô Dieu ! Je veux accomplir mon devoir. Je ne consacre tout mon être qu’à Toi, afin que Tu sois glorifié en nous, afin que Tu puisses Te réjouir du témoignage de ce groupe que nous formons. Je Te prie de travailler en nous, afin que je puisse être vraiment capable de T’aimer et de Te satisfaire, et fasse de Toi l’objectif que je poursuis. » Lorsque tu te chargeras de ce fardeau, Dieu te rendra certainement parfait. Tu ne devrais pas prier seulement pour ton bénéfice personnel, mais tu devrais aussi prier pour faire la volonté de Dieu et pour L’aimer. Tel est le meilleur type de prière. Pries-tu pour faire la volonté de Dieu ?

Dans le passé, vous ne saviez pas comment prier, et vous négligiez la question de la prière. À présent, vous devez faire de votre mieux pour vous entraîner à prier. Si tu es incapable de rassembler la force en toi pour aimer Dieu, alors comment pries-tu ? Tu dis : « Ô Dieu, mon cœur est dans l’incapacité de T’aimer véritablement. Je veux T’aimer, mais je manque de force. Que devrais-je faire ? Puisses-Tu ouvrir les yeux de mon esprit et puisse Ton Esprit toucher mon cœur. Fais en sorte que, quand je viens devant Toi, je me dépouille de tout ce qui est négatif, je cesse d’être contraint par des personnes, des questions ou des choses, quelles qu’elles soient, et je mette mon cœur complètement à nu devant Toi, et fais en sorte que tout mon être Te soit complètement dévoué. Quelle que soit la manière dont Tu me passes à l’épreuve, je suis prêt. Maintenant, je ne médite pas sur mes perspectives, je ne suis pas non plus sous le joug de la mort. D’un cœur qui T’aime, je veux chercher le chemin de la vie. Tous sujets et toutes choses sont entre Tes mains ; mon destin est entre Tes mains et, d’ailleurs, Tu tiens ma vie entre Tes mains. Maintenant, je cherche à T’aimer, et que Tu me laisses T’aimer ou pas, et quelle que soit la façon dont Satan s’en mêle, je suis déterminé à T’aimer. » Lorsque tu rencontres ce problème, prie de cette façon. Si tu pries de cette façon tous les jours, la force d’aimer Dieu s’accroitra graduellement.

Comment entre-t-on dans la vraie prière ?

Quand tu pries, ton cœur doit être en silence devant Dieu, et il doit être sincère. Tu communies et pries véritablement avec Dieu ; tu ne dois pas tenter d’amadouer Dieu avec de belles paroles. La prière doit être centrée autour de ce que Dieu veut réaliser aujourd’hui. Demande à Dieu de t’apporter un plus grand éclairage et une grande illumination, présente ton état actuel et tes problèmes devant Dieu quand tu pries, y compris la résolution que tu as prise devant Dieu. La prière n’est pas l’observation d’une procédure, mais la recherche de Dieu en utilisant un cœur sincère. Demande à Dieu de protéger ton cœur pour que ton cœur puisse souvent être en silence devant Dieu, pour que dans l’environnement où Il t’a placé, tu te connaisses, te méprises et t’abandonnes, te permettant ainsi d’avoir une relation normale avec Dieu et de devenir vraiment quelqu’un qui aime Dieu.

Quelle est la signification de la prière ?

La prière est l’une des voies par lesquelles l’homme coopère avec Dieu, c’est un moyen par lequel l’homme appelle Dieu, et c’est le processus par lequel l’homme est touché par l’Esprit de Dieu. On peut dire que ceux qui ne prient pas sont des morts sans esprit, ce qui prouve qu’ils n’ont pas la faculté d’être touchés par Dieu. Sans prière, il serait impossible de mener une vie spirituelle normale, et a fortiori de suivre l’œuvre du Saint-Esprit. Être sans prière, c’est rompre sa relation avec Dieu et il devient impossible de recevoir l’approbation de Dieu. Étant quelqu’un qui croit en Dieu, plus on prie, c’est-à-dire plus on est touché par Dieu, plus on sera rempli de résolution et mieux on sera capable de recevoir un nouvel éclairage de la part de Dieu. Par conséquent, ce genre de personne peut très vite être perfectionné par le Saint-Esprit.

Quel est effet la prière entend-elle produire ?

Les gens sont capables de réaliser la pratique de la prière et de comprendre la signification de la prière, mais l’efficacité de la prière n’est pas une mince affaire. La prière n’est pas une question de simples formalités, de procédure à suivre, ou de paroles de Dieu à réciter. En fait, prier, ce n’est pas répéter bêtement certaines paroles et ce n’est pas imiter les autres. Dans la prière, il faut atteindre l’état où son cœur peut être donné à Dieu, où l’on ouvre son cœur pour qu’il puisse être touché par Dieu. Pour que la prière soit efficace, alors elle doit être basée sur ta lecture des paroles de Dieu. Ce n’est qu’en priant au milieu des paroles de Dieu que l’on peut recevoir plus d’éclairage et d’illumination. Une vraie prière est démontrée par : le fait d’avoir un cœur qui aspire à toutes les exigences de Dieu et désire en plus remplir ces exigences ; le fait de haïr tout ce que Dieu hait, puis, sur cette base, le fait d’en acquérir une certaine compréhension et d’avoir une certaine connaissance et une certaine clarté concernant les vérités expliquées par Dieu. S’il y a de la résolution, de la foi, de la connaissance et un chemin de pratique qui suit la prière, alors seulement on peut appeler cela une vraie prière et seul ce type de prière peut être efficace. Pourtant, la prière doit être construite sur la jouissance des paroles de Dieu, elle doit être établie sur le fondement de la communion avec Dieu dans Ses paroles et le cœur doit être capable de chercher Dieu et d’être en silence devant Dieu. Une telle prière a déjà atteint le point de la vraie communion avec Dieu.

Connaissances de base sur la prière :

1) Ne dis pas aveuglément ce qui te vient à l’esprit. Il doit y avoir un fardeau dans ton cœur, c’est-à-dire, tu dois avoir un objectif quand tu pries.

2) Tes prières doivent contenir les paroles de Dieu ; elles doivent reposer sur les paroles de Dieu.

3) Quand tu pries, tu ne dois pas rabâcher des problèmes obsolètes. Tes prières devraient concerner les paroles actuelles de Dieu et, quand tu pries, tu devrais raconter à Dieu tes pensées intimes.

4) La prière de groupe doit être centrée autour d’un noyau, qui est nécessairement l’œuvre actuelle du Saint-Esprit.

5) Tout le monde doit apprendre des prières d’intercession. C’est aussi une manière de faire montre de considération pour la volonté de Dieu.

La vie de prière personnelle est basée sur la compréhension de la signification de la prière et de la connaissance de base de la prière. Dans la vie quotidienne, prie souvent pour tes propres faiblesses, prie pour apporter des changements dans ton tempérament de vie et prie sur le fondement de la connaissance des paroles de Dieu. Chacun devrait bâtir sa propre vie de prière, prier pour connaître les paroles de Dieu et prier pour chercher la connaissance de l’œuvre de Dieu. Révèle tes circonstances personnelles devant Dieu et sois pragmatique sans te tracasser pour ta manière de prier ; le sujet clé, c’est de parvenir à une vraie connaissance et d’acquérir une réelle expérience des paroles de Dieu. Quiconque poursuit son entrée dans la vie spirituelle doit pouvoir prier de multiples façons. La prière silencieuse, la réflexion sur les paroles de Dieu, arriver à connaître l’œuvre de Dieu : voilà autant d’exemples de ce travail ciblé d’échange spirituel visant à entrer dans la vie spirituelle normale, ce qui améliore toujours ton état devant Dieu et te pousse à faire toujours davantage de progrès dans la vie. Bref, tout ce que tu fais – que ce soit manger et boire les paroles de Dieu, prier silencieusement ou crier haut et fort – vise à te permettre de voir clairement les paroles de Dieu, Son œuvre et ce qu’Il veut accomplir en toi. Plus important encore, tout ce que tu fais vise à atteindre les normes que Dieu a fixées et à élever ta vie vers de nouveaux sommets. Le minimum que Dieu exige de l’homme, c’est que l’homme puisse Lui ouvrir son cœur. Si l’homme donne son véritable cœur à Dieu et dit ce qui est vraiment dans son cœur, alors Dieu est prêt à travailler dans l’homme. Ce que Dieu désire, ce n’est pas le cœur tordu de l’homme, mais un cœur pur et honnête. Si l’homme ne parle pas à Dieu avec son cœur, alors Dieu ne touchera pas le cœur de l’homme, ou ne travaillera pas en lui. Ainsi, la chose la plus cruciale au sujet de la prière est de parler à Dieu avec ton cœur, en Lui exposant tes défauts ou ton tempérament rebelle et en t’ouvrant complètement devant Lui. Alors seulement Dieu s’intéressera à tes prières ; sinon, Il te cachera Sa face. Le critère minimum pour la prière est que tu sois en mesure de garder ton cœur en silence devant Dieu, et il ne doit pas s’éloigner de Dieu. Peut-être que pendant cette période, tu n’acquerras pas une vue plus récente ou plus élevée, mais tu dois alors utiliser la prière pour garder les choses telles qu’elles sont – tu ne dois pas régresser. C’est le strict minimum que tu dois réaliser. Si tu ne peux même pas accomplir cela, alors cela prouve que ta vie spirituelle n’est pas sur la bonne voie. Par conséquent, tu seras incapable de t’en tenir à ta vision originale, tu perdras la foi en Dieu et ensuite, ta résolution se dissipera. Pour savoir si tu es entré dans la vie spirituelle, regarde si tes prières sont sur la bonne voie. Tous doivent entrer dans cette réalité ; ils doivent tous s’atteler à s’entraîner consciemment dans la prière, et ne pas attendre passivement, mais chercher consciemment à être touchés par le Saint-Esprit. C’est seulement alors qu’ils seront des gens qui cherchent vraiment Dieu.

Quand tu commences à prier, ne sois pas trop ambitieux en espérant tout atteindre d’un seul coup. Tu ne peux pas faire des demandes extravagantes en t’attendant à ce que dès que tu ouvres la bouche, tu sois touché par le Saint-Esprit, reçoives l’éclairage et l’illumination ou sois comblé de grâce par Dieu. Cela n’arrivera pas ; Dieu ne fait pas de choses surnaturelles. Dieu exauce les prières des gens en Son propre temps et parfois Il teste ta foi pour voir si tu es fidèle envers Lui. Lorsque tu pries, tu dois avoir la foi, la persévérance et la détermination. Quand ils commencent à s’entraîner, la plupart des gens perdent patience parce qu’ils ne sentent pas qu’ils ont été touchés par le Saint-Esprit. Cela n’ira pas ! Tu dois persévérer ; tu dois te concentrer pour ressentir le Saint-Esprit qui te touche et rechercher et explorer. Parfois, le chemin de ta pratique n’est pas le bon et parfois, tes motivations et tes conceptions personnelles sont incapables de résister devant Dieu, et donc l’Esprit de Dieu ne te touche pas. D’autres fois, Dieu regarde si tu es fidèle ou pas. Bref, dans ta formation, le prix que tu paies doit être plus élevé. Si tu découvres que le chemin de ta pratique est déviant, tu peux changer ta façon de prier. Tant que tu chercheras avec un cœur sincère et auras envie de recevoir, alors le Saint-Esprit t’emmènera sûrement dans cette réalité. Parfois, tu pries avec un cœur sincère, mais n’as pas l’impression d’avoir été particulièrement touché. À des moments comme ceux-là, tu dois compter sur la foi, rester convaincu que Dieu écoute tes prières ; tu dois être persévérant dans tes prières.

Sois quelqu’un d’honnête ; prie Dieu de te débarrasser de la ruse qui est dans ton cœur. Purifie-toi constamment par la prière, sois touché par l’Esprit de Dieu au travers de la prière et ton tempérament changera graduellement. La vraie vie spirituelle est une vie de prière : c’est une vie qui est touchée par le Saint-Esprit. Le processus pour être touché par le Saint-Esprit est le processus de changement du tempérament de l’homme. Une vie qui n’est pas touchée par le Saint-Esprit n’est pas une vie spirituelle, mais seulement une vie de rituel religieux. Seuls ceux qui sont souvent touchés par le Saint-Esprit et qui sont éclairés et illuminés par le Saint-Esprit sont entrés dans la vie spirituelle. Le tempérament de l’homme change constamment pendant qu’il prie. Plus il est animé par l’Esprit de Dieu, plus il devient proactif et obéissant. De même, son cœur aussi sera progressivement purifié et son tempérament changera peu à peu. Tel est l’effet de la vraie prière.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

426. Après que Dieu a créé les hommes et leur a donné un esprit, Il leur a enjoint de crier vers Dieu, autrement, ils ne pourraient pas se connecter avec Son Esprit et la terre ne recevrait pas la « télévision satellite » du ciel. Quand Dieu n’est plus dans l’esprit des gens, un siège reste inoccupé pour d’autres choses, et c’est ainsi que Satan saisit l’occasion d’entrer. Quand les gens contactent Dieu avec leur cœur, Satan est immédiatement pris de panique et se dépêche de s’échapper. Par les cris des hommes, Dieu leur donne ce dont ils ont besoin, mais Il ne « réside » pas en eux au début. Il leur donne constamment de l’aide à cause de leurs cris, et les gens acquièrent de la fermeté à partir de leur force intérieure, de sorte que Satan n’ose pas venir ici pour « jouer » à sa guise. De cette façon, si les gens se connectent constamment avec l’Esprit de Dieu, Satan n’ose pas venir déranger. Sans le dérangement de Satan, toute la vie des gens est normale et Dieu a l’opportunité de travailler en eux sans aucune obstruction. De cette façon, ce que Dieu veut faire peut être réalisé par l’intermédiaire des humains.

Extrait du Chapitre 17 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

427. La prière n’est pas une sorte de rituel ; c’est une véritable communion entre une personne et Dieu et il y a une profonde signification en elle. À partir des prières des hommes, on peut voir qu’ils servent Dieu directement. Si tu vois la prière comme un rituel, alors il est certain que tu ne sers pas bien Dieu. Si tes prières ne sont pas faites avec honnêteté ou avec sincérité, alors il est possible de dire que du point de vue de Dieu, tu n’existes pas en tant que personne. Comment, alors, peux-tu avoir le Saint-Esprit qui œuvre en toi ? Le résultat de cela sera qu’après avoir travaillé un certain temps, tu seras épuisé. À partir de maintenant, sans la prière, tu ne pourras pas travailler. C’est la prière qui apporte le travail et la prière qui apporte le service. Si tu es un conducteur et une personne qui sert Dieu, mais que tu ne t’es jamais consacré à la prière ou n’as jamais été sérieux dans tes prières, alors la manière dont tu sers finira par causer ta chute. […] Si tu viens souvent devant Dieu pour prier, cela prouve que tu traites Dieu comme Dieu. Si tu négliges souvent de prier et as tendance à faire les choses à ta façon, faisant tout derrière Son dos, alors tu ne sers pas Dieu ; tu es investi dans tes propres affaires, tout simplement. En cela, ne seras-tu pas condamné ? Depuis l’extérieur, il ne semblera pas que tu aies fait quelque chose qui dérange, et il ne semblera pas non plus que tu aies blasphémé à l’encontre de Dieu, mais tu te contenteras de faire tes petites affaires. Ce faisant, n’interromps-tu pas ? Même si de l’extérieur, il semble que tu n’interromps pas, tu résistes essentiellement à Dieu.

Extrait de « La signification et la pratique de la prière », dans Récits des entretiens de Christ

428. Il n’y a rien que Dieu méprise davantage que les prières d’une cérémonie religieuse. Les prières faites à Dieu ne sont acceptées que lorsqu’elles sont sincères. Si tu n’as rien de sincère à dire, alors garde le silence ; ne profère pas sans arrêt des paroles mensongères et ne prononce pas de serments aveuglément devant Dieu, en essayant de Le tromper, en parlant de ton grand amour pour Lui, de ton vœu de Lui être fidèle. Si tu es incapable de réaliser tes désirs, s’il te manque cette résolution et cette sature, ne prie en aucune circonstance ainsi devant Dieu. Cela relève du ridicule. Ridiculiser quelqu’un veut dire se moquer de lui, le prendre à la légère. Quand des gens prient devant Dieu avec ce genre de tempérament, c’est à tout le moins une supercherie. Dans le pire des cas, si tu le fais souvent, tu es alors d’un caractère tout à fait méprisable. Si Dieu devait te condamner, on appellerait cela du blasphème ! Les gens n’ont aucune vénération à l’égard de Dieu, ils ne savent pas comment vénérer Dieu ou comment L’aimer et Le satisfaire. Si, pour eux, la vérité n’est pas claire, ou si leur tempérament est corrompu, Dieu ne S’en formalisera pas. Cependant, ils apportent devant Dieu un tel caractère ! Et ils traitent Dieu comme les incroyants traitent les autres personnes. En plus, ils s’agenouillent solennellement devant Lui en prière, en se servant de ces paroles pour essayer de flatter Dieu et, quand ils ont terminé, non seulement ils n’éprouvent aucune culpabilité, mais ils n’ont aucun sens non plus de la gravité de leurs actions. Dans ce cas, Dieu est-Il avec eux ? Quelqu’un qui est tout à fait dépourvu de la présence de Dieu peut-il être éclairé et illuminé ? Peut-il être éclairé grâce à la vérité ? (Non.) Le voilà donc en difficulté. Avez-vous prié ainsi à de nombreuses reprises ? Cela vous arrive-t-il souvent ? Quand les gens passent trop de temps dans le monde extérieur, ils empestent les relents de la société, leur nature sans scrupule s’amplifie et ils se remplissent de poisons et de manières de vivre sataniques ; ce qui sort de leur bouche, ce sont des paroles mensongères et sournoises, ils parlent sans réfléchir ou bien disent des paroles qui ne contiennent jamais rien d’autre que leurs propres motivations et objectifs, et ont rarement les bonnes motivations. Ce sont des problèmes graves. Quand des gens présentent ces philosophies et ces manières de vivre sataniques devant Dieu, n’offensent-ils pas le tempérament de Dieu ?

Extrait de « Tu ne peux chercher la vérité que lorsque tu te connais », dans Récits des entretiens de Christ

429. Parfois, lorsque tu te délectes des paroles de Dieu, elles touchent ton esprit, et tu sens que tu ne peux pas t’empêcher d’aimer Dieu, qu’il y a une grande force en toi, et qu’il n’y a rien que tu ne puisses mettre de côté. Si tu as ce sentiment, alors tu as été touché par l’Esprit de Dieu, et ton cœur s’est entièrement tourné vers Dieu, et tu prieras Dieu et tu diras : « Ô Dieu ! Nous avons véritablement été prédestinés et choisis par Toi ! Ta gloire me rend fier, et c’est glorieux de faire partie de Ton peuple. Je sacrifierai tout et je donnerai tout pour faire Ta volonté, et je Te consacrerai toutes mes années et tous les efforts de ma vie ». Quand tu prieras ainsi, il y aura dans ton cœur un amour sans fin et une vraie obéissance envers Dieu. As-tu déjà connu une telle expérience ? Si les gens sont souvent touchés par l’Esprit de Dieu, alors ils sont particulièrement disposés à se consacrer à Dieu dans leurs prières : « Ô Dieu ! Je souhaite voir Ton jour de gloire, et je veux vivre pour Toi – rien n’est plus digne ou n’a plus de sens que de vivre pour Toi, et je n’ai pas la moindre envie de vivre pour Satan et pour la chair. Tu m’as élevé en me permettant de vivre pour Toi aujourd’hui ». Quand tu as prié de cette manière, tu sentiras que tu ne peux t’empêcher d’offrir ton cœur à Dieu, que tu dois gagner Dieu et que tu haïrais de mourir sans avoir gagné Dieu pendant que tu es en vie. Après avoir dit une telle prière, il y aura une force inépuisable en toi, et tu ne sauras pas d’où elle vient ; dans ton cœur, il y aura un pouvoir illimité, et tu auras le sentiment que Dieu est si aimable, et qu’Il est digne d’être aimé. C’est quand tu auras été touché par Dieu. Tous ceux qui ont connu une telle expérience ont été touchés par Dieu. Pour ceux qui sont souvent touchés par Dieu, les changements s’opèrent dans leur vie, ils sont capables de prendre leur résolution et sont prêts à gagner totalement Dieu, l’amour qu’ils portent pour Dieu dans leur cœur est plus fort, leurs cœurs sont complètement tournés vers Dieu, ils n’ont aucun égard pour la famille, le monde, les liaisons compliquées, ou leur avenir, et ils sont prêts à consacrer, toute la vie, leurs efforts à Dieu. Tous ceux qui ont été touchés par l’Esprit de Dieu sont des gens qui poursuivent la vérité et qui ont l’espoir d’être perfectionnés par Dieu.

Extrait de « Connaître la plus nouvelle œuvre de Dieu et suivre Ses pas », dans La Parole apparaît dans la chair

430. Maintenant, tu dois être en mesure de voir clairement le chemin que Pierre a choisi. Si tu l’as clairement vu, alors tu pourras être certain de l’œuvre qui est accomplie aujourd’hui, de sorte que tu ne te plaindras pas, ne seras pas passif, ni n’auras envie de quoi que ce soit. Tu devrais ressentir l’humeur de Pierre à l’époque : il était frappé par la douleur ; il ne demandait plus un avenir ou une bénédiction quelconque. Il ne cherchait pas le profit, le bonheur, la gloire, ou la fortune du monde et ne cherchait qu’à vivre une vie qui avait beaucoup de sens, ce qui revenait à rendre à Dieu Son amour et à consacrer à Dieu ce qu’il avait de plus précieux. Alors il était satisfait dans son cœur. Il priait souvent Jésus en ces termes : « Seigneur Jésus Christ, une fois je T’ai aimé, mais je ne T’aimais pas véritablement. Bien que j’aie dit que j’avais foi en Toi, je ne T’ai jamais aimé avec un cœur sincère. Je ne faisais que T’admirer, T’adorer, désirer Te voir, mais jamais je ne T’aimais ou n’avais vraiment foi en Toi. » Il priait toujours pour prendre sa résolution, il était constamment encouragé par les paroles de Jésus et les convertissait en motivation. Plus tard, après une période d’expérience, Jésus le mit à l’épreuve, le poussant à Le désirer davantage. Il a dit : « Seigneur Jésus Christ ! Combien Tu me manques et combien je désire Te voir. J’ai trop de défauts, et je ne peux pas compenser Ton amour. Je Te prie de me prendre avec Toi bientôt. Quand auras-Tu besoin de moi ? Quand me prendras-Tu avec Toi ? Quand pourrai-je encore regarder Ta face ? Je ne souhaite plus vivre dans ce corps, continuer à être corrompu, et je ne souhaite pas non plus me rebeller encore. Je suis prêt à Te consacrer tout ce que j’ai dès que je le pourrai, et je ne souhaite pas T’attrister davantage. » C’est comme ça qu’il priait, mais il ne savait pas à l’époque ce que Jésus allait perfectionner en lui. Pendant que Pierre était angoissé, Jésus lui est apparu une fois encore et a dit : « Pierre, Je souhaite te rendre parfait, de sorte que tu deviennes un morceau de fruit qui soit la cristallisation de la perfection que J’accomplis en toi et que J’apprécierai. Peux-tu vraiment témoigner pour Moi ? As-tu fait ce que Je t’ai demandé de faire ? As-tu vécu selon les paroles que J’ai prononcées ? Tu M’as aimé une fois, mais bien que tu M’aies aimé, as-tu vécu en accord avec Moi ? Qu’as-tu fait pour Moi ? Tu reconnais que tu es indigne de Mon amour, mais qu’as-tu fait pour Moi ? » Pierre a vu qu’il n’avait rien fait pour Jésus et s’est rappelé son serment précédent de donner sa vie pour Dieu. Et donc, il ne s’est plus plaint et ses prières ensuite se sont améliorées. Il priait, en disant : « Seigneur Jésus Christ ! Je T’ai une fois quitté, et Toi aussi Tu m’as une fois quitté. Nous avons passé du temps séparément et du temps ensemble. Pourtant Tu m’aimes plus que toute autre chose. Je me suis rebellé sans cesse contre Toi et je T’ai offensé sans cesse. Comment pourrais-je oublier de tels actes ? Le travail que Tu as fait en moi et ce que Tu m’as confié, je l’ai toujours à l’esprit, je ne l’oublie jamais. Grâce au travail que Tu as fait en moi, j’ai fait de mon mieux. Tu sais de quoi je suis capable et Tu sais davantage quel rôle je peux assumer. Ton désir est un ordre et je Te consacrerai tout ce que j’ai. C’est seulement Toi qui sais ce que je peux faire pour Toi. Malgré que Satan m’ait tellement dupé et que je me sois rebellé contre Toi, je crois que Tu ne Te souviens pas de moi à cause de ces transgressions, que Tu ne me traites pas en Te basant sur elles. Je souhaite Te consacrer toute ma vie. Je ne demande rien et n’ai pas non plus d’autres espoirs ou plans ; je souhaite seulement agir selon Ton désir et faire Ta volonté. Je boirai de Ta coupe amère et je suis prêt à recevoir Tes commandements. »

Extrait de « Comment Pierre en est-il arrivé à connaître Jésus », dans La Parole apparaît dans la chair

431. Je lui ai envoyé de si nombreuses épreuves, qui bien sûr l’ont laissé à demi-mort, mais même au milieu de ces centaines d’épreuves, il n’a jamais perdu la foi en Moi ni n’est devenu désillusionné à Mon égard. Même quand J’ai dit que Je l’avais abandonné, il ne s’est pas découragé, mais a continué à M’aimer de façon concrète et en accord avec les principes de pratique du passé. Je lui ai dit que Je ne le louangerais pas même s’il M’aimait, qu’au final, Je le jetterais dans les mains de Satan. Toutefois, au milieu de telles épreuves, des épreuves qui ne l’ont pas atteint dans la chair, mais étaient des épreuves par des mots, il a continué à Me prier : « Oh, Dieu ! Dans les cieux et sur la terre, et parmi les myriades de choses qui existent, est-il un homme, une créature ou toute autre chose qui ne soit pas dans Tes mains, Toi le Tout-Puissant ? Lorsque Tu me fais miséricorde, mon cœur se réjouit grandement grâce à Ta miséricorde. Lorsque Tu me juges, indigne que je sois, je sens d’autant plus le mystère profond de Tes actes, car Tu es empli d’autorité et de sagesse. Bien que ma chair puisse souffrir, mon esprit est réconfortée. Comment ne pourrais-je exalter Ta sagesse et Tes actes ? Même si je mourais après T’avoir connu, comment pourrais-je mourir sans joie et bonheur ? Oh, Tout-Puissant ! Ne désires-Tu vraiment pas me laisser Te voir ? Suis-je vraiment indigne de recevoir Ton jugement ? Se pourrait-il qu’il y ait quelque chose en moi que Tu ne souhaites pas voir ? » Au milieu de telles épreuves, même si Pierre était incapable de bien saisir Mes desseins, il est évident qu’il était fier et honoré d’être utilisé par Moi (même s’il a reçu Mon jugement afin que l’humanité puisse voir Ma majesté et Ma colère), et qu’il n’était pas abattu par ces épreuves. En raison de sa loyauté en Ma présence et de Mes bénédictions sur lui, il est devenu un exemple et un modèle pour l’humanité pendant des milliers d’années. N’est-ce pas précisément l’exemple que vous devriez suivre ? Vous devriez réfléchir sérieusement et essayer de comprendre pourquoi Je Me suis arrêté si longuement sur le personnage de Pierre. Cela devrait vous servir de code de conduite.

Extrait du Chapitre 6 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

432. Quand il fut châtié par Dieu, Pierre pria : « Oh Dieu ! Ma chair est désobéissante et Tu me châties et me juges. Je me réjouis de Ton châtiment et de Ton jugement, et même si Tu ne me veux pas, dans Ton jugement j’aperçois Ton saint et juste tempérament. Quand Tu me juges, afin que d’autres puissent voir Ton juste tempérament dans Ton jugement, je me sens heureux. S’il peut exprimer Ton tempérament et faire que Ton tempérament juste soit vu par toutes les créatures et s’il peut rendre plus pur mon amour pour Toi, que je puisse atteindre l’image d’un juste, alors Ton jugement est bon, car telle est Ta volonté de grâce. Je sais qu’une grande part de moi-même est encore rebelle et que je ne suis toujours pas apte à me présenter devant Toi. Je veux que Tu me juges encore plus, que ce soit par un milieu hostile ou par de grandes tribulations ; peu importe ce que Tu fais, pour moi c’est précieux. Ton amour est si profond et je suis disposé à être à Ta merci sans la moindre plainte. » C’est la connaissance de Pierre après qu’il a expérimenté l’œuvre de Dieu et c’est aussi un témoignage de son amour pour Dieu. […] À la fin de sa vie, après avoir été rendu parfait, Pierre a dit : « Oh Dieu ! Si je devais vivre encore quelques années, je voudrais arriver à un amour plus pur et plus profond pour Toi. » Quand il était sur le point d’être cloué à la croix, dans son cœur il a prié : « Oh Dieu ! Ton temps est arrivé maintenant, le temps que Tu as préparé pour moi est arrivé. Je dois être crucifié pour Toi, je dois Te rendre ce témoignage, et j’espère que mon amour pourra satisfaire Tes exigences et qu’il pourra devenir plus pur. Aujourd’hui, pouvoir mourir et être cloué à la croix pour Toi me réconforte et me rassure, car rien n’est plus gratifiant pour moi que de pouvoir être crucifié pour Toi, de satisfaire Tes désirs et de pouvoir me donner à Toi, de T’offrir ma vie. Oh Dieu ! Tu es si beau ! Si Tu me permets de vivre, je serai encore plus disposé à T’aimer. Tant que je serai en vie, je T’aimerai. Je veux T’aimer plus profondément. Tu me juges, Tu me châties et Tu m’éprouves parce que je ne suis pas juste, parce que j’ai péché. Et Ton tempérament juste devient plus évident pour moi. C’est une bénédiction pour moi, car je suis capable de T’aimer plus profondément et je suis prêt à T’aimer ainsi même si Tu ne m’aimes pas. Je suis prêt à contempler Ton tempérament juste, car cela me rend plus capable de vivre une vie pleine de sens. Je sens que ma vie est plus significative maintenant, car je suis crucifié pour Toi, et mourir pour Toi a beaucoup de sens. Pourtant, je ne me sens pas encore satisfait, car je Te connais trop peu, je sais que je ne peux pas réaliser pleinement Tes désirs et que je T’ai trop peu remis en échange. Dans ma vie, j’ai été incapable de me donner entièrement à Toi ; j’en suis loin. Lorsque je me souviens de ce moment, je me sens tellement redevable à Toi, et je n’ai que cet instant pour compenser toutes mes erreurs et tout l’amour que je ne T’ai pas donné en retour. »

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: A. Sur la croyance en Dieu

Suivant: C. Sur la compréhension de la vérité et l’entrée dans la réalité

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Pratique (1)

Dans le passé, il y avait beaucoup de déviations et même d’absurdités dans les manières dont les gens faisaient leur expérience. Ils ne...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre