1. Ce que sont les bonnes actions et comment elles se manifestent

Paroles de Dieu concernées :

Mon œuvre finale n’est pas seulement accomplie pour punir l’homme, mais aussi pour préparer sa destination. Surtout, elle est réalisée pour recevoir la reconnaissance de tous, pour tout ce que J’ai fait. Je veux que chaque homme voie que tout ce que J’ai fait est juste et une expression de Mon tempérament. Ce n’est pas l’homme, et encore moins la nature, qui a créé l’humanité. C’est Moi qui nourris tout être vivant dans la création. Sans Mon existence, l’humanité ne peut que périr et souffrir du fléau des catastrophes. Aucun être humain ne verra plus jamais ni le beau soleil, ni la belle lune, ni le monde verdoyant. L’humanité ne connaîtra que la nuit glaciale et l’inexorable vallée de l’ombre de la mort. Je suis le seul salut de l’humanité. Je suis son seul espoir et, surtout, Je suis Celui sur qui repose toute son existence. Sans Moi, l’humanité arriverait immédiatement à une impasse. Sans Moi, l’humanité subirait les catastrophes et serait piétinée par tout genre de fantômes, bien que personne ne prête attention à Moi. J’ai fait une œuvre qui ne peut être faite par personne d’autre. Mon seul espoir, c’est que l’homme puisse Me rembourser par de bonnes actions. Bien qu’ils aient été peu nombreux à pouvoir Me rembourser, J’achèverai néanmoins Mon voyage dans le monde humain et Je commencerai la prochaine étape de Mon œuvre qui progresse, car galoper ici et là parmi les hommes durant ces nombreuses années a été fructueux et J’en suis très heureux. Peu M’importe le nombre d’hommes, Je tiens plutôt compte de leurs bonnes actions. Dans tous les cas, J’espère que vous préparez suffisamment de bonnes actions pour votre propre destination. C’est alors que Je serai satisfait. Sinon, aucun d’entre vous n’échappera à la catastrophe qui s’abattra sur vous. C’est Moi qui provoque la catastrophe et, bien sûr, qui l’orchestre. Si vous ne pouvez pas paraître bons à Mes yeux, alors vous n’échapperez pas à la catastrophe. En pleine tribulation, vos actions et vos actes n’ont pas été considérés comme entièrement appropriés, parce que votre foi et votre amour étaient creux et vous ne vous êtes montrés que timides ou ardus. À ce sujet, Je ne vais juger que le bien ou le mal. Je continue de Me soucier de la manière dont chacun de vous agit et se comporte, en fonction de quoi Je déterminerai votre fin. Cependant, Je tiens à préciser que Je n’accorderai plus de miséricorde à ceux qui M’ont été complètement infidèles en périodes de tribulation, car Ma miséricorde a ses limites. En outre, Je n’ai pas d’affection pour quiconque M’a déjà trahi et souhaite encore moins M’associer avec ceux qui trahissent les intérêts de leurs amis. Voilà Mon tempérament, quelle que soit la personne. Je dois vous dire ceci : quiconque brise Mon cœur n’aura pas droit à Ma clémence une seconde fois et quiconque M’a été fidèle restera toujours dans Mon cœur.

Extrait de « Prépare suffisamment de bonnes actions pour ta destination », dans La Parole apparaît dans la chair

Quelle est la norme suivant laquelle les actions d’une personne sont jugées bonnes ou mauvaises ? Cela dépend si, oui ou non, dans tes pensées, expressions et actions, tu possèdes le témoignage de la mise en pratique de la vérité et de l’expérimentation de la réalité-vérité. Si tu n’as pas cette réalité ou ne vis pas cela, alors tu es, sans aucun doute, un malfaiteur. Comment Dieu considère-t-Il les malfaiteurs ? Tes pensées et tes actes extérieurs ne rendent pas témoignage à Dieu, et ils ne font pas honte à Satan et ne le vainquent pas. Ils font honte à Dieu et sont pleins de signes qui font honte à Dieu. Tu ne témoignes pas de Dieu, tu ne te dépenses pas pour Dieu et tu n’assumes pas tes responsabilités ni tes obligations envers Dieu : tu agis pour ton propre compte. Qu’est-ce qu’implique « pour ton propre compte » ? Pour Satan. C’est pourquoi, à la fin, Dieu dira : « Retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » À Ses yeux, tu n’as pas accompli de bonnes actions : par ton comportement, tu as sombré dans le mal. Tu ne seras pas récompensé : Dieu ne Se souviendra pas de toi. N’est-ce pas totalement en vain ? Pour chacun de vous qui accomplit son devoir, quelle que soit la profondeur de ta compréhension de la vérité, si tu souhaites entrer dans la réalité-vérité, alors le moyen le plus simple de pratiquer t’est de penser aux intérêts de la maison de Dieu dans tout ce que tu fais et d’abandonner tes désirs égoïstes, ton intention, tes motivations, ton prestige et ton statut. Fais passer les intérêts de la maison de Dieu en premier. C’est le moins que tu puisses faire.

Extrait de « Offre à Dieu un cœur vrai, et tu pourras obtenir la vérité », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Ce que Je désire, c’est ta fidélité, ton obéissance, ton amour et ton témoignage maintenant. Même si tu ne sais pas, à l’heure actuelle, ce que sont le témoignage et l’amour, tu dois Me donner tout ton être et Me remettre les seuls trésors que tu possèdes : ta fidélité et ton obéissance. Tu dois savoir que le témoignage de Ma victoire sur Satan se trouve dans la loyauté et l’obéissance de l’homme, tout comme le témoignage de Ma conquête complète de l’homme. Le devoir de ta foi en Moi est de témoigner pour Moi, de M’être fidèle, à Moi et à personne d’autre, et d’être obéissant jusqu’à la fin. Avant que J’entame la prochaine étape de Mon œuvre, comment Me rendras-tu témoignage ? Comment Me seras-tu fidèle et obéissant ? Vas-tu consacrer toute ta fidélité à ta fonction ou simplement abandonner ? Souhaiterais-tu plutôt te soumettre à tous Mes arrangements (même la mort ou la destruction) ou fuir à mi-chemin pour éviter Mon châtiment ? Je te châtie afin que tu Me rendes témoignage et que tu Me sois fidèle et obéissant. En outre, le châtiment à l’heure actuelle sert à inaugurer la prochaine étape de Mon œuvre et à permettre à l’œuvre de progresser sans entrave. Par conséquent, Je t’exhorte à être sage et à ne pas traiter ta vie ni la signification de ton existence comme un terrain sablonneux sans valeur. Peux-tu savoir exactement ce que sera Ma prochaine œuvre ? Sais-tu comment Je travaillerai dans les jours à venir et comment se déroulera Mon œuvre ? Tu dois connaître la signification de l’expérience que tu as de Mon œuvre et, en outre, la signification de ta foi en Moi. J’ai tant réalisé. Comment pourrais-Je abandonner à mi-chemin comme tu te l’imagines ? J’ai accompli une œuvre si vaste. Comment pourrais-Je la détruire ? En effet, Je suis venu mettre fin à cette ère. Cela est vrai, mais tu dois aussi savoir que Je vais commencer une nouvelle ère, une nouvelle œuvre et, surtout, diffuser l’Évangile du royaume. Ainsi, tu dois savoir que l’œuvre actuelle consiste seulement à commencer une nouvelle ère, à jeter les bases pour la diffusion de l’Évangile à long terme et pour la conclusion future de cette ère. Mon œuvre n’est pas aussi simple que tu le penses, elle n’est pas non plus sans valeur ni sans importance comme tu peux le croire. Par conséquent, Je dois encore te dire : tu dois donner ta vie pour Mon œuvre et, plus encore, tu dois te consacrer à Ma gloire. J’ai tant attendu que tu Me rendes témoignage et J’ai attendu encore plus longtemps que tu répandes Mon Évangile. Tu dois comprendre ce qu’il y a dans Mon cœur.

Extrait de « Que connais-tu de la foi ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Vous devriez tous faire votre devoir au meilleur de votre capacité, avec des cœurs ouverts et honnêtes, et être disposés à payer le prix nécessaire, quel qu’il soit. Comme vous l’avez dit, quand le jour viendra, Dieu ne sera pas négligent envers quiconque aura souffert ou payé un prix pour Lui. Ce genre de conviction mérite d’être gardé et il est vrai que vous ne devriez jamais l’oublier. C’est seulement de cette manière que Je peux apaiser Mon esprit à votre sujet. Autrement, vous serez à jamais des hommes à propos desquels Je ne peux pas apaiser Mon esprit et vous serez à jamais les objets de Mon dégoût. Si vous pouvez tous suivre votre conscience et donner tout votre être pour Moi, en ne ménageant aucun effort pour Mon œuvre et en consacrant l’énergie de toute une vie pour Mon œuvre d’Évangile, alors Mon cœur ne tressaillira-t-il pas souvent de joie pour vous ? De cette façon, Je serai entièrement capable d’apaiser Mon cœur à votre sujet.

Extrait de « De la destination », dans La Parole apparaît dans la chair

La plupart des gens qui croient en Dieu sont heureux de se dépenser pour Lui et de se consacrer à Lui. Cependant, seuls ceux qui sont capables d’une dévotion et d’un sacrifice sincères possèdent la véritable réalité. La plupart des gens poursuivent la vérité avec joie, mais relativement peu sont capables de la mettre en pratique ou de payer un prix pour l’obtenir. Quand vient le moment crucial et que l’on te demande un sacrifice et un renoncement, tu ne le supportes pas ; c’est inacceptable et cela montre que tu n’es pas sincère envers Dieu. Si, plus un moment est crucial, plus les gens sont capables de se soumettre, de renoncer à leurs intérêts personnels, à leur vanité et à leur fierté, et d’accomplir correctement leurs devoirs, c’est alors, seulement, que Dieu Se souviendra d’eux. Ce sont là toutes les bonnes actions ! Indépendamment de ce que les gens font, qu’est-ce qui est le plus important, leur vanité et leur fierté, ou la gloire de Dieu ? (La gloire de Dieu.) Qu’est-ce qui est le plus important, vos responsabilités, ou vos propres intérêts ? Vous acquitter de vos responsabilités est le plus important, et vous en avez le devoir. Il ne s’agit pas d’un quelconque slogan ; si, au fond, c’est ce que tu penses et que tu t’efforces de pratiquer de cette façon, alors ne seras-tu pas un peu entré dans la réalité ? À tout le moins, cela veut dire que tu possèdes cet aspect-là de la réalité. Confrontés à certaines choses, tes propres désirs subjectifs éphémères, ta vanité et ton orgueil cesseront de te faire obstacle, et tu donneras la toute première priorité à ton propre devoir, à la volonté de Dieu, au témoignage à Lui rendre et à tes propres responsabilités. C’est là un moyen si formidable de porter témoignage, et cela fait honte à Satan ! Que pense Satan après avoir vu tout cela ? Si tu le fais vraiment, à l’aide d’actions réelles pour porter véritablement témoignage à Dieu et tourner le dos à Satan et si tu fais davantage que simplement entonner des slogans, alors il n’y a pas de meilleure façon d’humilier Satan et de témoigner de Dieu. Comme il est merveilleux d’employer diverses méthodes pour porter témoignage à Dieu et montrer à Satan ta détermination à renoncer à lui et à le rejeter !

Extrait de « Gagner Dieu et la vérité est la plus heureuse des choses », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

En tant que dirigeants d’Église, vous devez apprendre à découvrir et cultiver le talent et ne pas être jaloux des gens talentueux. Ainsi, votre devoir sera accompli de façon satisfaisante et vous aurez assumé votre responsabilité ; vous aurez aussi fait de votre mieux pour être loyaux. Il y a toujours des gens qui ont peur que les autres ne leur volent la vedette et les surpassent, qu’ils soient reconnus alors qu’eux-mêmes sont laissés dans l’ombre. Cela les conduit à s’en prendre aux autres et à les exclure. N’est-ce pas là de la jalousie envers les autres, plus compétents ? Un tel comportement n’est-il pas égoïste et méprisable ? De quelle sorte de tempérament s’agit-il ? De la malice ! Les gens qui ne pensent qu’à eux-mêmes, ne satisfont que leurs propres désirs, n’ont aucune considération pour les devoirs des autres et ne pensent qu’à leurs propres intérêts et non à ceux de la maison de Dieu ont un tempérament mauvais, et Dieu ne les aime pas. Si tu es vraiment capable d’être attentif à la volonté de Dieu, tu seras capable d’être juste envers autrui. Si tu donnes à quelqu’un les moyens de cultiver ses dons grâce à une recommandation et de devenir une personne de talent, ajoutant ainsi une autre personne talentueuse dans la maison de Dieu, n’auras-tu pas alors bien travaillé ? N’auras-tu pas été loyal en accomplissant ton devoir ? C’est une bonne action devant Dieu, et c’est le genre de conscience et de raison que les gens devraient posséder. Ceux qui sont capables de mettre la vérité en pratique sont en mesure d’accepter l’examen de Dieu quand ils font des choses. Quand tu acceptes l’examen de Dieu, ton cœur est sur le droit chemin. Si tu ne fais des choses que pour que les autres les voient et que tu n’acceptes pas l’examen de Dieu, alors Dieu est-Il toujours dans ton cœur ? Les gens de ce type n’ont aucune révérence pour Dieu. Ne faites pas toujours les choses pour vous-mêmes, ne considérez pas constamment vos propres intérêts ; ne pensez pas à votre propre statut, à votre prestige ou à votre réputation. Ne prête aucune considération non plus aux intérêts de l’homme. Tu dois d’abord penser aux intérêts de la maison de Dieu et en faire ta première priorité. Tu dois être attentif à la volonté de Dieu et commencer par réfléchir si, oui ou non, tu as été impur dans l’accomplissement de ton devoir, si tu as fait ton maximum pour être loyal, si tu as fait de ton mieux pour assumer tes responsabilités et fait tout ton possible et si, oui ou non, tu as songé à ton devoir et au travail de la maison de Dieu. Tu dois prendre en considération ces choses-là. Penses-y fréquemment et il sera plus facile pour toi de bien accomplir ton devoir. Si tu es de faible calibre, que ton expérience est limitée, ou que tu n’es pas compétent dans ton travail professionnel, alors il se peut qu’il y ait des erreurs ou des insuffisances dans ton travail, et il se peut que les résultats ne soient pas très bons, mais tu y auras consacré tous tes efforts. Quand tu ne penses pas à tes propres désirs égoïstes ou ne considères pas tes propres intérêts dans les choses que tu fais, et qu’au contraire, tu prends constamment en considération l’œuvre de la maison de Dieu, gardant en tête ses intérêts et accomplissant bien ton devoir, alors tu accumuleras de bonnes actions devant Dieu. Ceux qui réalisent ces bonnes actions sont ceux qui possèdent la réalité-vérité ; en cela, ils ont porté témoignage.

Extrait de « Offre à Dieu un cœur vrai, et tu pourras obtenir la vérité », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Que tu sois en train de remplir ton devoir ou d’acquérir un savoir professionnel, tu dois adhérer aux principes dans tout ce que tu fais. Tu dois traiter tout ce que tu fais conformément à la vérité et pratiquer conformément à la vérité. Tu dois te servir de la vérité pour résoudre les problèmes, pour résoudre les tempéraments corrompus qui se sont révélés en toi et pour résoudre tes façons de faire et tes pensées erronées. Tu dois continuellement surmonter ces choses-là. D’abord, tu dois t’examiner. Une fois que tu l’as fait, si tu découvres un tempérament corrompu, tu dois le résoudre, le maîtriser et y renoncer. Une fois que tu auras résolu ces problèmes, quand tu ne feras plus les choses selon tes tempéraments corrompus et quand tu pourras te détourner de tes motivations et de tes intérêts pour pratiquer en fonction du principe-vérité, alors seulement, tu feras ce qu’une personne qui suit vraiment Dieu est censée faire. Dieu trouve-t-Il acceptables ce comportement particulier, cette façon de faire et cette conduite particulières ? Il trouve cela acceptable ; c’est une bonne action ! Pourquoi ta façon de faire est considérée comme une bonne action ? Tu fais cela pour que ça profite aux autres, pour le bien du travail de la maison de Dieu ou pour les intérêts de la maison de Dieu et, en même temps, tu pratiques la vérité, donc Dieu apprécie cela et c’est une bonne action. Si c’est ce que tu as vécu, cela veut dire que tu portes témoignage à Dieu.

Extrait de « En toute chose, cherchez la vérité afin d’entrer dans la réalité-vérité », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Dieu examine et observe ce que les gens ont dans leur cœur quand ils accomplissent leur devoir et quelle énergie ils mettent en jeu. Il est crucial que les gens mettent tout leur cœur et consacrent toute leur force à ce qu’ils font. La coopération est également un élément crucial. Ce n’est que lorsque les gens s’efforcent de ne rien regretter concernant les devoirs qu’ils ont accomplis et qu’ils n’ont pas de dette envers Dieu, qu’ils agissent avec tout leur cœur et toute leur force. Si, aujourd’hui, tu n’y mets pas tout ton cœur et n’y consacres pas toute ta force, alors plus tard, lorsque quelque chose tournera mal et qu’il y aura des conséquences, ne sera-t-il pas trop tard pour les regrets ? Tu seras à jamais redevable et entaché ! Une tache dans l’accomplissement de son devoir est une transgression. Tu dois donc t’efforcer de faire correctement les choses qu’il t’incombe de faire et que tu dois faire, en y mettant tout ton cœur et toute ta force. Ces choses ne doivent pas être faites négligemment ou superficiellement ; tu ne dois pas avoir de regrets. De cette façon, Dieu Se souviendra des devoirs que tu accomplis à ce moment-là. Ces choses dont Dieu Se souviendra sont de bonnes actions. Alors, de quelles choses ne Se souviendra-t-Il pas ? Des transgressions. Il se peut que les gens n’acceptent pas qu’il s’agisse de mauvaises actions si on les décrivait comme telles aujourd’hui, mais, si un jour, ces choses ont de lourdes conséquences et qu’elles ont un effet négatif, alors tu auras le sentiment que ces choses ne sont pas simplement des transgressions du comportement, mais de mauvaises actions. Lorsque tu t’en rendras compte, tu le regretteras et penseras : j’aurais dû suivre l’adage selon lequel mieux vaut prévenir que guérir ! Si j’y avais réfléchi un peu plus et consacré davantage d’efforts, je n’aurais pas ce problème. Rien n’effacera cette éternelle tache de ton cœur, et si elle devait te laisser une dette indélébile, cela poserait problème. Alors aujourd’hui, chaque fois que vous accomplissez votre devoir ou acceptez une commission, vous devez vous efforcer de l’accomplir de toutes vos forces et de tout votre cœur. Vous devez le faire de manière à être sans culpabilité et sans regret, de sorte que Dieu S’en souvienne et que ce soit une bonne action. N’agissez pas de façon négligente et superficielle, un œil ouvert et l’autre fermé : vous le regretteriez et vous ne pourriez pas réparer cela. Ce serait une transgression et finalement, au fond de vous, il y aurait toujours une culpabilité, une dette et un reproche. Lequel de ces deux chemins est le meilleur ? Lequel est le droit chemin ? Bien accomplir votre devoir, de tout votre cœur et de toutes vos forces, et préparer et accumuler de bonnes actions, sans aucun regret. Ne laissez pas vos transgressions s’accumuler pour les regretter et être redevables. Que se passe-t-il quand une personne a commis trop de transgressions ? Elle attire à elle la colère de Dieu en Sa présence ! Si tu transgresses toujours plus et que la colère de Dieu envers toi grandit encore, alors tu seras finalement puni.

Extrait de l’échange de Dieu

Précédent: 4. Si une personne peut accomplir son devoir de manière qualifié si elle vit selon ses tempéraments corrompus

Suivant: 2. Ce que sont les mauvaises actions et comment elles se manifestent

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

1. Ce que sont l’Église de Dieu et les groupes religieux

« L’Église […] est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous » (Ephésiens 1: 22-23). « Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Et il leur dit : Il est écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs » (Matthieu 21:12-13).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp