3. Pourquoi Dieu exige-t-Il que l’homme prépare suffisamment de bonnes actions ?

Paroles de Dieu concernées :

C’est maintenant le moment où Je détermine la fin de chaque personne, et non la phase à laquelle J’ai commencé à façonner l’homme. Dans Mon livre de comptes, Je note, une par une, les paroles et les actions de chaque homme, ainsi que le chemin qu’ils ont emprunté pour Me suivre, leurs attributs intrinsèques et leur comportement final. Ainsi, aucun type d’homme n’échappera à Ma main et tous seront groupés comme Je les assigne selon leur espèce. Je décide de la destination de chaque homme, non en fonction de l’âge, de l’ancienneté, du degré de souffrance et encore moins du degré auquel il attire la pitié, mais plutôt selon qu’il possède ou non la vérité. Il n’y a pas d’autre option que celle-ci. Vous devez vous rendre compte que tous ceux qui ne respectent pas la volonté de Dieu seront punis. C’est un fait immuable. Par conséquent, tous ceux qui sont punis le sont à cause de la justice de Dieu et comme rétribution pour leurs nombreux actes mauvais. Je n’ai apporté aucune modification à Mon plan depuis le début. C’est seulement que le nombre d’hommes à qui J’adresse Mes paroles semble diminuer, de même que celui de ceux que J’approuve réellement. Toutefois, Je maintiens que Mon plan n’a jamais changé. Ce sont plutôt la foi et l’amour de l’homme qui changent continuellement, faiblissent continuellement, à tel point qu’il est loisible à chaque homme de passer d’une attitude de flatterie à une attitude froide envers Moi, voire de Me rejeter. Mon attitude envers vous ne sera ni chaude ni froide, jusqu’à ce que Je ressente du dégoût et de l’horreur et que J’inflige finalement la punition. Cependant, le jour de votre punition, Je vous verrez toujours, alors que vous, vous ne pourrez plus Me voir. Puisque la vie parmi vous M’est déjà devenue pénible et ennuyeuse, il va sans dire que J’ai choisi des milieux différents où vivre, pour mieux échapper à la douleur de vos méchantes paroles et Me mettre à l’abri de votre comportement intolérablement sordide, de telle sorte que vous ne puissiez plus Me tromper ni Me négliger. Avant de vous quitter, Je dois encore vous exhorter à vous abstenir de faire ce qui n’est pas conforme à la vérité. Vous devez plutôt faire ce qui plaît à tous, ce qui est bénéfique à tous et à ta propre destination. Sinon, celui qui souffrira en plein milieu de la catastrophe ne sera nul autre que toi.

Extrait de « Prépare suffisamment de bonnes actions pour ta destination », dans La Parole apparaît dans la chair

Ma miséricorde est pour ceux qui M’aiment et qui renoncent à eux-mêmes. La punition infligée aux méchants est justement la preuve de Mon tempérament juste et, surtout, le témoignage de Ma colère. Quand sonnera l’heure de la catastrophe, la famine et la peste frapperont tous ceux qui s’opposent à Moi et ils pleureront. Tous ceux qui auront commis tout genre de méchanceté, mais qui M’auront suivi pendant de nombreuses années, n’échapperont pas aux conséquences de leurs péchés. Ils vivront eux aussi dans un état constant de panique et de peur, en plongeant eux aussi dans une catastrophe presque sans précédent depuis des millions d’années. Ceux parmi Mes adeptes qui M’auront été fidèles se réjouiront et applaudiront Ma puissance. Ils connaîtront une satisfaction ineffable et vivront dans une joie que jamais Je n’ai accordée à l’humanité. Car J’apprécie les bonnes actions des hommes et déteste leurs mauvaises actions. Depuis que J’ai commencé à diriger l’humanité, Je rêve d’un groupe d’hommes qui aient les mêmes sentiments que Moi. Je n’oublie jamais ceux qui n’ont pas les mêmes sentiments que Moi. Je les déteste toujours dans Mon cœur, attendant juste l’occasion de leur accorder Ma rétribution, ce qu’il Me sera agréable de voir. Aujourd’hui, Mon jour est enfin arrivé et Je n’ai plus besoin d’attendre !

Mon œuvre finale n’est pas seulement accomplie pour punir l’homme, mais aussi pour préparer sa destination. Surtout, elle est réalisée pour recevoir la reconnaissance de tous, pour tout ce que J’ai fait. Je veux que chaque homme voie que tout ce que J’ai fait est juste et une expression de Mon tempérament. Ce n’est pas l’homme, et encore moins la nature, qui a créé l’humanité. C’est Moi qui nourris tout être vivant dans la création. Sans Mon existence, l’humanité ne peut que périr et souffrir du fléau des catastrophes. Aucun être humain ne verra plus jamais ni le beau soleil, ni la belle lune, ni le monde verdoyant. L’humanité ne connaîtra que la nuit glaciale et l’inexorable vallée de l’ombre de la mort. Je suis le seul salut de l’humanité. Je suis son seul espoir et, surtout, Je suis Celui sur qui repose toute son existence. Sans Moi, l’humanité arriverait immédiatement à une impasse. Sans Moi, l’humanité subirait les catastrophes et serait piétinée par tout genre de fantômes, bien que personne ne prête attention à Moi. J’ai fait une œuvre qui ne peut être faite par personne d’autre. Mon seul espoir, c’est que l’homme puisse Me rembourser par de bonnes actions. Bien qu’ils aient été peu nombreux à pouvoir Me rembourser, J’achèverai néanmoins Mon voyage dans le monde humain et Je commencerai la prochaine étape de Mon œuvre qui progresse, car galoper ici et là parmi les hommes durant ces nombreuses années a été fructueux et J’en suis très heureux. Peu M’importe le nombre d’hommes, Je tiens plutôt compte de leurs bonnes actions. Dans tous les cas, J’espère que vous préparez suffisamment de bonnes actions pour votre propre destination. C’est alors que Je serai satisfait. Sinon, aucun d’entre vous n’échappera à la catastrophe qui s’abattra sur vous. C’est Moi qui provoque la catastrophe et, bien sûr, qui l’orchestre. Si vous ne pouvez pas paraître bons à Mes yeux, alors vous n’échapperez pas à la catastrophe. En pleine tribulation, vos actions et vos actes n’ont pas été considérés comme entièrement appropriés, parce que votre foi et votre amour étaient creux et vous ne vous êtes montrés que timides ou ardus. À ce sujet, Je ne vais juger que le bien ou le mal. Je continue de Me soucier de la manière dont chacun de vous agit et se comporte, en fonction de quoi Je déterminerai votre fin. Cependant, Je tiens à préciser que Je n’accorderai plus de miséricorde à ceux qui M’ont été complètement infidèles en périodes de tribulation, car Ma miséricorde a ses limites. En outre, Je n’ai pas d’affection pour quiconque M’a déjà trahi et souhaite encore moins M’associer avec ceux qui trahissent les intérêts de leurs amis. Voilà Mon tempérament, quelle que soit la personne. Je dois vous dire ceci : quiconque brise Mon cœur n’aura pas droit à Ma clémence une seconde fois et quiconque M’a été fidèle restera toujours dans Mon cœur.

Extrait de « Prépare suffisamment de bonnes actions pour ta destination », dans La Parole apparaît dans la chair

Ne faites pas toujours les choses pour vous-mêmes, ne considérez pas constamment vos propres intérêts ; ne pensez pas à votre propre statut, à votre prestige ou à votre réputation. Ne prête aucune considération non plus aux intérêts de l’homme. Tu dois d’abord penser aux intérêts de la maison de Dieu et en faire ta première priorité. Tu dois être attentif à la volonté de Dieu et commencer par réfléchir si, oui ou non, tu as été impur dans l’accomplissement de ton devoir, si tu as fait ton maximum pour être loyal, si tu as fait de ton mieux pour assumer tes responsabilités et fait tout ton possible et si, oui ou non, tu as songé à ton devoir et au travail de la maison de Dieu. Tu dois prendre en considération ces choses-là. Penses-y fréquemment et il sera plus facile pour toi de bien accomplir ton devoir. Si tu es de faible calibre, que ton expérience est limitée, ou que tu n’es pas compétent dans ton travail professionnel, alors il se peut qu’il y ait des erreurs ou des insuffisances dans ton travail, et il se peut que les résultats ne soient pas très bons, mais tu y auras consacré tous tes efforts. Quand tu ne penses pas à tes propres désirs égoïstes ou ne considères pas tes propres intérêts dans les choses que tu fais, et qu’au contraire, tu prends constamment en considération l’œuvre de la maison de Dieu, gardant en tête ses intérêts et accomplissant bien ton devoir, alors tu accumuleras de bonnes actions devant Dieu. Ceux qui réalisent ces bonnes actions sont ceux qui possèdent la réalité-vérité ; en cela, ils ont porté témoignage. Si tu vis toujours selon la chair, satisfaisant constamment tes propres désirs égoïstes, alors de telles personnes ne possèdent pas la réalité-vérité ; c’est le signe d’une personne qui apporte le déshonneur à Dieu. Tu dis : « Je n’ai rien fait. Comment ai-je fait honte à Dieu ? » Par tous les moyens – dans tes pensées et idées, dans les intentions, objectifs et motivations derrière tes actions, et dans les conséquences de ce que tu as fait – tu satisfais Satan, étant la risée de Satan et le laissant obtenir quelque chose de toi. Vous ne possédez même pas vaguement le témoignage que vous devriez posséder en tant que chrétien. Tu déshonores le nom de Dieu en toute chose et tu ne possèdes pas de véritable témoignage. Dieu Se souviendra-t-Il des choses que tu as faites ? Finalement, quelle conclusion Dieu tirera-t-Il au sujet de tes actes et du devoir que tu as accompli ? Quelque chose ne doit-il pas ressortir de cela, une certaine affirmation ? Dans la Bible, le Seigneur Jésus dit : « Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de Moi, vous qui commettez l’iniquité. » Pourquoi le Seigneur Jésus a-t-Il dit cela ? Pourquoi ceux qui guérissent les malades et chassent les démons au nom du Seigneur, qui voyagent pour prêcher au nom du Seigneur, deviennent des malfaiteurs ? S’agit-il de ceux qui ne croient pas en Dieu ? Ils croient tous en Dieu et suivent Dieu. Ils renoncent aussi à des choses pour Dieu, se dépensent pour Dieu et accomplissent leur devoir. Pourtant, quand ils accomplissent leur devoir, ils manquent de dévotion et de témoignage, ils font donc finalement le mal. C’est pourquoi le Seigneur Jésus dit : « Retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. »

Extrait de « Offre à Dieu un cœur vrai, et tu pourras obtenir la vérité », dans Récits des entretiens de Christ

J’espère seulement que dans la dernière étape de Mon œuvre, vous serez capables d’agir de façon remarquable, dévoués de tout cœur, et que vous ne serez plus tièdes. Bien sûr, J’espère aussi que vous pourrez tous avoir une bonne destination. Toutefois, J’ai toujours Mon exigence, qui est que vous preniez la meilleure décision en M’offrant votre unique et ultime dévotion. Si quelqu’un n’a pas cette unique dévotion, cette personne deviendra sûrement un trésor possédé par Satan et Je ne la garderai pas pour l’utiliser, mais l’enverrai à la maison pour que ses parents s’occupent d’elle. Mon œuvre vous est d’une grande aide ; ce que J’espère obtenir de vous est un cœur qui soit honnête et qui aspire à s’élever, mais jusqu’à présent, Mes mains demeurent vides. Pensez à cela : si un jour, J’ai toujours autant de chagrin, au point de manquer de mots, quelle sera alors Mon attitude envers vous ? Serai-Je aussi aimable que maintenant ? Mon cœur sera-t-il aussi serein que maintenant ? Comprenez-vous les sentiments d’une personne qui a soigneusement labouré le champ, mais n’a pu récolter un seul grain ? Comprenez-vous à quel point le cœur de quelqu’un est blessé quand on lui a porté un grand coup ? Pouvez-vous goûter à l’amertume d’une personne, jadis si pleine d’espoir, qui a dû se séparer de quelqu’un en mauvais termes ? Avez-vous vu la colère qui émane d’une personne qui a été provoquée ? Pouvez-vous connaître l’envie de vengeance d’une personne qui a été traitée avec hostilité et malhonnêteté ? Si vous comprenez la mentalité de ces personnes, alors Je pense qu’il ne devrait pas vous être difficile d’imaginer l’attitude qu’aura Dieu à l’heure de Sa rétribution ! Pour finir, J’espère que vous ferez tous de sérieux efforts dans l’intérêt de votre propre destination, même si vous feriez mieux de ne pas user de moyens fourbes dans vos efforts, sinon, Je continuerai à être déçu de vous dans Mon cœur. Or, à quoi conduit cette déception ? Ne vous trompez-vous pas ? Les gens qui pensent à leur destination, mais la détruisent, sont ceux qui sont les moins capables d’être sauvés. Même si de telles personnes deviennent exaspérées, qui les prendrait en pitié ? En somme, Je souhaite encore que vous ayez une destination qui soit à la fois convenable et bonne et, plus encore, J’espère qu’aucun de vous ne tombera dans le désastre.

Extrait de « De la destination », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 2. Que sont les mauvaises actions ? Comment sont-elles rendues manifestes ?

Suivant: 1. Pourquoi Dieu infligera-t-Il toutes sortes de désastres ?

Contenu connexe

2. Si Christ est le Fils de Dieu ou Dieu Lui-même

« Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces œuvres » (Jean 14:8-11).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre