28. Principes d’acceptation du jugement et du châtiment des paroles de Dieu

(1) Il est nécessaire de reconnaître que les paroles de Dieu sont, sans équivoque, la vérité. Elles sont la réalité des choses positives, qu’elles soient ou non en accord avec les notions humaines. Le ciel peut nous tomber sur la tête, mais les paroles de Dieu restent immuables.

(2) Peu importe à quel point les révélations et le jugement des paroles de Dieu sont sévères et pénétrants, tant qu’ils sont plus ou moins conformes aux faits, vous devriez les accepter, leur obéir et chercher l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit.

(3) Malgré les épreuves et l’épurement dont vous faites l’expérience, vous devriez prier Dieu, chercher la vérité, pratiquer conformément à Ses paroles et ternir ferme dans votre témoignage, pour ainsi humilier Satan.

(4) Après avoir été émondé et traité, vous devriez apprendre à vous soumettre et à accepter ce processus. Ensuite, vous devriez vous livrer à une introspection et chercher la vérité pour résoudre vos problèmes et être purifié de la corruption.

Paroles de Dieu concernées :

Avant que les hommes aient été rachetés, Satan les avait déjà remplis de ses poisons et, après des milliers d’années de corruption par Satan, les hommes ont en eux une nature établie qui s’oppose à Dieu. Par conséquent, lorsque les hommes ont été rachetés, ce ne fut rien de plus qu’un cas de rédemption payant un prix élevé pour racheter l’homme alors que sa nature empoisonnée à l’intérieur n’était pas éliminée. L’homme qui est tellement souillé doit subir une transformation avant d’être digne de servir Dieu. Grâce à cette œuvre de jugement et de châtiment, les hommes prendront pleinement conscience de l’essence souillée et corrompue en eux-mêmes et ils pourront changer complètement et être purifiés. L’homme peut être digne de retourner devant le trône de Dieu seulement de cette manière. Toute l’œuvre effectuée aujourd’hui vise la purification et la transformation des hommes ; grâce au jugement et au châtiment par la parole, ainsi que grâce à l’épurement, l’homme peut rejeter sa corruption et être purifié. Plutôt que de considérer cette étape de l’œuvre comme celle du salut, il serait plus approprié de dire que c’est l’œuvre de la purification. En vérité, cette étape est celle de la conquête, ainsi que la deuxième étape dans l’œuvre du salut. L’homme est gagné par Dieu grâce au jugement et au châtiment par la parole. Par l’utilisation de la parole pour épurer, juger et dévoiler, toutes les impuretés, les notions, les motifs, et les espoirs individuels dans le cœur de l’homme sont complètement révélés. Même si l’homme a été racheté et si ses péchés ont été pardonnés, c’est seulement considéré comme si Dieu avait oublié les transgressions de l’homme et n’avait pas traité l’homme en conformité avec ses transgressions. Toutefois, lorsque l’homme vit dans un corps charnel et qu’il n’a pas été libéré du péché, il ne peut que continuer à pécher, révélant sans cesse son tempérament satanique corrompu. C’est la vie que l’homme mène, un cycle sans fin de péché et de pardon accordé. La majorité de l’humanité pèche dans la journée pour simplement se confesser dans la soirée. Ainsi, même si le sacrifice d’expiation est toujours efficace pour l’homme, il ne peut pas sauver l’homme du péché. Seulement la moitié de l’œuvre du salut a été achevée, car l’homme a encore un tempérament corrompu. Par exemple, quand les gens ont su qu’ils descendaient de Moab, ils ont proféré des paroles de plainte, n’ont plus cherché la vie et sont devenus complètement négatifs. Cela ne montre-t-il pas que l’humanité est encore incapable de se soumettre entièrement à la domination de Dieu ? N’est-ce pas là précisément son tempérament satanique corrompu ? Lorsque tu n’étais pas soumis au châtiment, tes mains étaient élevées au-dessus de toutes les autres, même de celles de Jésus. Et tu as crié d’une voix forte : « Sois un fils bien-aimé de Dieu ! Sois un ami intime de Dieu ! Nous préférerions mourir plutôt que de nous prosterner devant Satan ! Révolte-toi contre l’ancien Satan ! Révolte-toi contre le grand dragon rouge ! Que le grand dragon rouge perde misérablement le pouvoir ! Que Dieu nous rende complets ! » Tes cris étaient plus forts que tous les autres. Mais vint ensuite le temps du châtiment et, encore une fois, a été révélé le tempérament corrompu des gens. Puis, leurs cris ont cessé, et ils n’avaient plus aucune résolution. C’est la corruption de l’homme ; plus profonde que le péché, elle est plantée par Satan et profondément enracinée dans l’homme. Il est difficile à l’homme de prendre conscience de ses péchés ; il est incapable de reconnaître sa propre nature profondément enracinée et il doit compter sur le jugement par la parole pour obtenir ce résultat. L’homme peut dorénavant être progressivement transformé seulement de cette manière.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Christ des derniers jours utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer les mots et les actes de l’homme. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre une humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, les paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Toutes ces différentes méthodes d’exposition, de traitement et d’émondage ne peuvent pas être remplacées par des mots ordinaires, mais par la vérité dont l’homme est totalement dépourvu. Seules des méthodes comme celles-ci peuvent être qualifiées de jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et entièrement convaincu au sujet de Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte, c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu. Si tu ne considères pas ces vérités comme importantes, si tu ne penses qu’à les éviter ou à la manière de trouver une nouvelle voie de sortie qui ne les concerne pas, alors Je dis que tu commets de graves péchés. Si tu as foi en Dieu, mais ne cherches pas la vérité ou la volonté de Dieu et si tu n’aimes pas non plus le chemin qui te rapproche de Dieu, alors Je dis que tu es quelqu’un qui essaie d’échapper au jugement et que tu es une marionnette et un traître qui fuient le grand trône blanc. Dieu n’épargnera aucun des rebelles qui échappent à Sa vue. De tels hommes recevront une punition encore plus sévère. Ceux qui viennent devant Dieu pour être jugés et, en plus, ont été purifiés vivront pour toujours dans le royaume de Dieu. Bien sûr, c’est quelque chose qui appartient à l’avenir.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

Aujourd’hui, Dieu vous juge, vous châtie et vous condamne, mais tu dois savoir que le but de ta condamnation est de t’aider à te connaître toi-même. Il condamne, maudit, juge et châtie pour que tu puisses te connaître toi-même, afin que ton tempérament puisse changer et, en plus, pour que tu puisses connaître ta valeur et voir que toutes les actions de Dieu sont justes et conformes à Son tempérament et aux exigences de Son œuvre, qu’Il œuvre en accord avec Son plan de salut pour l’homme, et qu’Il est le Dieu juste qui aime, sauve, juge et châtie l’homme. Si tu sais seulement que ton statut est vil, que tu es corrompu et désobéissant, mais ne sais pas que Dieu veut rendre Son salut évident en te jugeant et en te châtiant aujourd’hui, alors tu n’as aucun moyen d’acquérir de l’expérience et tu peux encore moins continuer à progresser. Dieu n’est pas venu pour tuer ou détruire, mais pour juger, maudire, châtier et sauver. En attendant que Son plan de six mille ans arrive à terme, avant qu’Il révèle clairement la fin de chaque catégorie d’homme, le salut sera le but de l’œuvre de Dieu sur terre ; son seul but est de rendre complets, totalement complets, tous ceux qui L’aiment et de les ramener sous Sa domination. Peu importe la manière dont Dieu sauve les gens, c’est toujours en les faisant rompre avec leur vieille nature satanique ; c’est-à-dire qu’Il les sauve en faisant en sorte qu’ils cherchent la vie. S’ils ne cherchent pas la vie, ils n’auront aucun moyen d’accepter le salut de Dieu. Le salut est l’œuvre de Dieu Lui-même et la recherche de la vie est quelque chose que l’homme doit entreprendre pour accepter le salut. Aux yeux de l’homme, le salut est l’amour de Dieu, et celui-ci ne peut pas consister à châtier, juger et maudire ; le salut doit comprendre l’amour, la compassion, et, en outre, des paroles de consolation, ainsi que des bénédictions illimitées accordées par Dieu. Les gens croient que Dieu sauve l’homme en le touchant par Ses bénédictions et Sa grâce, de sorte qu’il puisse Lui donner son cœur. C’est-à-dire que quand Il touche l’homme, Il le sauve. Cette sorte de salut se fait par la conclusion d’un marché. Ce n’est que lorsque Dieu lui accorde jusqu’au centuple que l’homme en vient à se soumettre devant le nom de Dieu et à s’efforcer de bien agir pour Lui et de Lui apporter la gloire. Ce n’est pas ce que Dieu attend de l’humanité. Dieu est venu œuvrer sur terre pour sauver l’humanité corrompue ; il n’y a là aucune supercherie. Dans le cas contraire, Il ne serait certainement pas venu faire Son œuvre en personne. Dans le passé, Son moyen de salut consistait à faire preuve du plus grand amour et de la plus grande compassion, au point qu’Il a tout donné à Satan en échange de l’humanité entière. Le présent n’a rien à voir avec le passé : le salut qui vous est accordé aujourd’hui est réalisé au temps des derniers jours, durant le classement de chacun selon son espèce ; le moyen de votre salut n’est pas l’amour ou la compassion, mais le châtiment et le jugement, pour que l’homme soit plus complètement sauvé. Ainsi, vous ne recevez que le châtiment, le jugement et des coups impitoyables, mais sachez ceci : dans ces coups cruels, il n’y a pas la moindre punition. Quelle que soit la sévérité de Mes paroles, ce qui s’abat sur vous, ce ne sont que quelques paroles qui vous paraissent peut-être tout à fait cruelles, et quelle que soit l’intensité de Ma colère, ce qui vous arrive, ce sont encore des paroles d’enseignement, et Je ne veux pas vous faire de mal ou vous mettre à mort. Tout cela n’est-il pas vrai ? Sachez que, de nos jours, que ce soit le jugement juste ou l’épurement cruel et le châtiment, tout vise le salut. Peu importe si aujourd’hui chacun est classé selon son espèce ou si les catégories d’hommes sont dévoilées, le but de toutes les paroles et de toute l’œuvre de Dieu est de sauver ceux qui L’aiment vraiment. Le jugement juste est porté pour purifier l’homme et l’épurement cruel est fait pour le débarrasser de ses souillures ; les paroles sévères et le châtiment sont tous les deux faits pour la purification et le salut.

Extrait de « Tu devrais mettre de côté les bénédictions du statut et comprendre la volonté de Dieu d’apporter le salut à l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Les hommes ne peuvent pas changer leur propre tempérament ; ils doivent subir le jugement, le châtiment, la souffrance et l’épurement des paroles de Dieu, ou être traités, disciplinés et émondés par Ses paroles. C’est alors seulement qu’ils peuvent atteindre l’obéissance et la fidélité à Dieu, et ne plus être négligents à Son égard. C’est sous l’épurement des paroles de Dieu que le tempérament des gens change. C’est seulement par l’exposition, le jugement, la discipline et le traitement de Ses paroles qu’ils n’oseront plus agir imprudemment, mais à la place deviendront calmes et posés. Le point le plus important, c’est qu’ils sont capables de se soumettre aux paroles actuelles de Dieu et à Son œuvre et, même si ce n’est pas conforme aux notions humaines, ils peuvent mettre ces dernières de côté et se soumettre délibérément.

Extrait de « Les gens dont les tempéraments ont changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité des paroles de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu veux être purifié de la corruption et connaître un changement dans ton tempérament de vie, tu dois alors aimer la vérité et être capable d’accepter la vérité. Que signifie accepter la vérité ? Accepter la vérité, cela indique que, peu importe le genre de tempérament corrompu que tu as ou quels poisons du grand dragon rouge sont dans ta nature, tu la reconnais lorsqu’elle est révélée par les paroles de Dieu, et tu te soumets à ces paroles ; tu les acceptes inconditionnellement, sans chercher d’excuses ou faire le difficile, et tu en arrives à te connaître selon ce qu’Il dit. C’est ce que signifie accepter les paroles de Dieu. Peu importe ce qu’Il dit, peu importe combien Ses déclarations pourraient te transpercer le cœur, peu importe quelles paroles Il utilise, tu peux les accepter tant que ce qu’Il dit est la vérité et les reconnaître tant qu’elles sont conformes à la réalité. Tu peux te soumettre aux paroles de Dieu, peu importe à quelle profondeur tu les comprends, et tu acceptes la lumière révélée par le Saint-Esprit et échangée par tes frères et sœurs, et tu t’y soumets. Lorsqu’un tel homme a cherché la vérité jusqu’à un certain point, il peut obtenir la vérité et réaliser une transformation de son tempérament. Même si ceux qui n’aiment pas la vérité peuvent être d’humanité décente, quand il s’agit de la vérité, ils sont confus et ne la considèrent pas sérieusement. Bien qu’ils soient capables de bonnes actions et puissent se dépenser pour Dieu, et soient capables de renoncement, ils ne parviennent pas à atteindre un changement dans leur tempérament.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Quand nous recevons le jugement des paroles de Dieu, nous n’avons pas à craindre la souffrance ou la douleur, et nous ne devons surtout pas craindre que les paroles de Dieu ne transpercent notre cœur. Nous devrions lire davantage de Ses paroles concernant la manière dont Il nous juge et nous châtie et expose nos essences corrompues. Nous devons les lire et nous maintenir davantage à leur hauteur. Ne compare pas les autres à Ses paroles ; nous devons nous comparer à elles. Nous ne manquons d’aucune de ces corruptions ; nous pouvons tous coïncider avec elles. Si tu ne le crois pas, va en faire l’expérience toi-même. Après avoir lu les paroles de Dieu, certaines gens sont incapables de se les appliquer à eux-mêmes ; ils pensent que certaines parties de ces paroles ne les concernent pas, mais concernent plutôt les autres. Par exemple, quand Dieu expose les gens comme des salops et des prostitués, certaines sœurs pensent que parce qu’elles ont été infailliblement fidèles à leur mari, de telles paroles ne doivent pas les concerner ; certaines sœurs estiment que puisqu’elles ne sont pas mariées et n’ont jamais eu de relations sexuelles, ces paroles ne doivent pas les concerner non plus. Certains frères estiment que ces paroles ne concernent que les femmes, et n’ont rien à voir avec eux ; certaines gens croient que de telles paroles de Dieu sont trop désagréables à l’oreille et refusent de les accepter. Il y a même des gens qui disent que dans certains cas, les paroles de Dieu sont erronées. Est-ce la bonne attitude à avoir envers les paroles de Dieu ? Les gens sont incapables de réfléchir sur eux-mêmes en fonction des paroles de Dieu. Ici, « salops » et « prostitués » font référence aux gens corrompus par la débauche. Qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, marié ou non, tout le monde est corrompu par la débauche. Alors, comment cela peut-il ne pas te concerner ? Les paroles de Dieu exposent le tempérament corrompu des gens ; qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, le niveau de corruption est le même. N’est-ce pas un fait ? Avant de faire quoi que ce soit d’autre, nous devons comprendre qu’il nous faut accepter chacune des paroles prononcées par Dieu, que ces déclarations soient agréables à l’oreille ou non et qu’elles nous donnent un sentiment d’amertume ou de douceur. Telle est l’attitude que nous devrions avoir vis-à-vis des paroles de Dieu. Quel genre d’attitude est-ce ? Est-ce une attitude de piété, de patience ou une attitude qui embrasse la souffrance ? Je vous dis qu’il ne s’agit d’aucune d’entre elles. Dans notre foi, nous devons maintenir fermement que les paroles de Dieu sont la vérité. Comme ces paroles sont bel et bien la vérité, nous devrions les accepter rationnellement. Que nous puissions ou non le reconnaître ou l’admettre, notre première attitude vis-à-vis des paroles de Dieu devrait être de les accepter de manière absolue. Chaque ligne des paroles de Dieu se rapporte à un état particulier. C’est-à-dire qu’aucune ligne de Ses déclarations ne concerne un phénomène extérieur, et encore moins des règles externes ou une simple forme de comportement chez les gens. Elles ne sont pas comme cela. Si tu vois que chaque ligne déclarée par Dieu concerne un simple type de comportement humain ou une apparence, alors tu n’as aucune compréhension spirituelle et tu ne comprends pas ce qu’est la vérité. Les paroles de Dieu sont profondes. Quelle profondeur atteignent-elles ? Tout ce que Dieu dit, tout ce qu’Il révèle concerne le tempérament corrompu des hommes et les choses essentielles et profondément enracinées dans leur vie. Ce sont des choses essentielles, pas des apparences et surtout pas des comportements extérieurs. Vus selon leur apparence, les autres peuvent tous paraître convenables. Pourquoi alors Dieu dit-Il que certaines personnes sont des esprits maléfiques et que certaines personnes sont des esprits impurs ? C’est quelque chose que tu ne peux pas voir. Tu ne peux donc pas compter sur les apparences ou sur ce que tu vois depuis l’extérieur pour soutenir les paroles de Dieu. Après que l’on a échangé avec vous de cette manière, avez-vous fait l’expérience d’un changement dans votre attitude envers les paroles de Dieu ? Peu importe que le changement soit grand ou petit, la prochaine fois que vous lirez de telles paroles, au moins vous n’essaierez pas de raisonner avec Dieu. Vous ne direz pas : « Les paroles de Dieu sont vraiment difficiles à écouter ; je ne vais pas lire cette page. Je vais juste la sauter ! Cherchons plutôt quelque chose à lire sur les bénédictions et les promesses afin de trouver un peu de réconfort. » Vous ne devez pas trier comme cela ce que vous lisez.

Extrait de « L’importance et le chemin de la poursuite de la vérité », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Le tempérament corrompu de l’homme se cache dans toutes ses pensées et ses idées, dans les motifs derrière chacune de ses actions ; il se cache dans chaque point de vue que l’homme porte sur chaque chose, et dans chaque opinion, compréhension, point de vue et désir qu’il a dans son approche de tout ce que Dieu fait. Il est caché dans ces choses-là. Et que fait Dieu ? Comment Dieu approche-t-Il ces choses concernant l’homme ? Il arrange des environnements pour te révéler. Il ne te révélera pas seulement, mais Il te jugera aussi. Lorsque tu révèles ton tempérament corrompu, lorsque tu as des pensées et des idées qui défient Dieu, lorsque tu as des états et des points de vue qui combattent Dieu, lorsque tu as des états où tu te méprends sur Dieu ou Lui résistes et t’opposes à Lui, Dieu te réprimandera, te jugera et te châtiera, et Il ira parfois même jusqu’à te punir et te discipliner. Quelle est la finalité lorsqu’on te discipline et te réprimande ? C’est de te faire comprendre que ce que tu penses, ce sont les notions des hommes, et qu’elles sont fausses : tes motivations naissent de Satan, elles proviennent de la volonté de l’homme, elles ne représentent pas Dieu, elles sont incompatibles avec Dieu, elles ne peuvent pas satisfaire les intentions de Dieu, elles sont répugnantes et détestables pour Dieu, elles provoquent Sa colère, et suscitent même Sa malédiction. Ayant pris conscience de cela, tu peux changer tes motivations. Et comment sont-elles changées ? Tout d’abord, tu dois te soumettre à la façon dont Dieu te traite et te soumettre aux environnements et aux personnes, aux événements et aux choses qu’Il dispose pour toi : ne cherche pas la petite bête, ne formule pas des excuses objectives et ne déroge pas à tes responsabilités. En second lieu, cherche la vérité que les gens doivent mettre en pratique et dans lesquelles ils doivent entrer quand Dieu fait ce qu’Il fait. Dieu demande que tu comprennes ces choses. Il veut que tu reconnaisses tes tempéraments corrompus et ton essence satanique pour que tu sois capable de te soumettre aux environnements qu’Il arrange pour toi et, finalement, pour que tu sois capable de pratiquer ce qu’Il exige de toi conformément à Sa volonté, et d’être capable de répondre à Sa volonté. Alors, tu auras réussi le test.

Extrait de « Il n’y a qu’en étant vraiment obéissant que l’on peut avoir la vraie foi », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

L’homme vit au milieu de la chair, ce qui signifie qu’il vit dans un enfer humain, et sans le jugement et le châtiment de Dieu, l’homme est aussi souillé que Satan. Comment l’homme pouvait-il être saint ? Pierre croyait que le châtiment et le jugement de Dieu étaient la meilleure protection et la plus grande grâce de l’homme. Ce n’est que par le châtiment et le jugement de Dieu que l’homme peut se réveiller et haïr la chair, haïr Satan. La discipline stricte de Dieu libère l’homme de l’influence de Satan, le libère de son propre petit monde et lui permet de vivre dans la lumière de la présence de Dieu. Il n’y a pas meilleur salut que le châtiment et le jugement ! Pierre pria : « Oh Dieu ! Tant que Tu me châties et que Tu me juges, je saurai que Tu ne m’as pas quitté. Même si Tu ne me donnes pas la joie ou la paix, me fais vivre dans la souffrance et m’infliges d’innombrables réprimandes, tant que Tu ne me quittes pas, mon cœur sera à l’aise. Aujourd’hui, Ton châtiment et Ton jugement sont devenus ma meilleure protection et ma plus grande bénédiction. La grâce que Tu me donnes me protège. La grâce que Tu m’accordes aujourd’hui est une manifestation de Ton juste tempérament et elle est châtiment et jugement ; en outre, elle est une épreuve et, plus que cela, elle est une vie de souffrance. » Pierre était capable de mettre de côté les plaisirs de la chair et de chercher un amour plus profond et une plus grande protection, parce qu’il avait gagné tellement de grâce du châtiment et du jugement de Dieu. Dans la vie, si l’homme veut être purifié et réaliser des changements dans son tempérament, s’il veut vivre une vie qui a du sens et accomplir son devoir de créature, alors il doit accepter le châtiment et le jugement de Dieu et ne doit pas permettre que la discipline et la punition de Dieu s’écartent de lui, afin qu’il puisse se libérer de la manipulation et de l’influence de Satan et vivre dans la lumière de Dieu. Sache que le châtiment et le jugement de Dieu sont la lumière, et la lumière du salut de l’homme, et qu’il n’y a pas de meilleures bénédiction, grâce ou protection pour l’homme. L’homme vit sous l’influence de Satan, et il existe dans la chair ; s’il n’est pas purifié et ne reçoit pas la protection de Dieu, alors l’homme deviendra encore plus dépravé. S’il veut aimer Dieu, alors il doit être purifié et sauvé. Pierre pria : « Dieu, quand Tu me traites avec bonté, je suis ravi et je sens un réconfort ; quand Tu me châties, je sens encore plus de réconfort et de joie. Bien que je sois faible et que j’endure des souffrances incalculables, bien qu’il y ait des larmes et de la tristesse, Tu sais que cette tristesse est causée par ma désobéissance et par ma faiblesse. Je pleure parce que je ne peux pas satisfaire Tes désirs ; je ressens du chagrin et du regret parce que je suis insuffisant pour Tes exigences, mais je suis prêt à atteindre cet état, je suis prêt à faire tout mon possible pour Te satisfaire. Ton châtiment m’a apporté la protection et m’a donné le meilleur salut ; Ton jugement éclipse Ta tolérance et Ta patience. Sans Ton châtiment et Ton jugement, je ne pourrais pas jouir de Ta miséricorde et de Ta bonté. Aujourd’hui, je vois d’autant plus que Ton amour a transcendé les cieux et a excellé toutes les autres choses. Ton amour n’est pas seulement miséricorde et bonté ; encore plus que cela, il est le châtiment et le jugement. Ton châtiment et Ton jugement m’ont tellement donné. Sans Ton châtiment et Ton jugement, aucune personne ne serait purifiée, et aucune personne ne serait capable de faire l’expérience de l’amour du Créateur. Bien que j’aie enduré des centaines d’épreuves et de tribulations et que j’aie même frôlé la mort, elles m’ont permis de Te connaître vraiment et de gagner le salut suprême. Si Ton châtiment, Ton jugement et Ta discipline devaient s’éloigner de moi, alors je vivrais dans les ténèbres, sous le domaine de Satan. Quels sont les bénéfices de la chair de l’homme ? Si Ton châtiment et Ton jugement me quittaient, ce serait comme si Ton Esprit m’avait abandonné, comme si Tu n’étais plus avec moi. Si c’était le cas, comment pourrais-je continuer à vivre ? Si Tu me donnes la maladie et m’enlèves ma liberté, je peux continuer à vivre, mais si un jour, Ton châtiment et Ton jugement me quittaient, je n’aurais aucun moyen de continuer à vivre. Si j’étais sans Ton châtiment et Ton jugement, j’aurais perdu Ton amour, un amour trop profond pour que je le décrive avec des mots. Sans Ton amour, je vivrais sous le domaine de Satan et ne serais pas capable de voir Ton visage glorieux. Comment pourrais-je continuer à vivre ? Je ne pourrais supporter de telles ténèbres, une telle vie. T’avoir avec moi, c’est comme Te voir, alors comment pourrais-je Te quitter ? Je Te supplie, je Te prie de ne pas me priver de ma plus grande consolation, même si ce ne sont que quelques mots de réconfort. J’ai joui de Ton amour et aujourd’hui je ne peux pas être loin de Toi ; comment pourrais-je ne pas T’aimer ? J’ai versé beaucoup de larmes de chagrin à cause de Ton amour, pourtant j’ai toujours senti qu’une vie comme celle-ci est plus significative, plus capable de m’enrichir, plus capable de me changer et plus capable de me permettre d’atteindre la vérité qui devrait être possédée par les créatures. »

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand vous endurez une petite contrainte ou épreuve, cela est bon pour vous ; si ce moment était facile pour vous, vous seriez ruinés et, alors, comment pourriez-vous être protégés ? Aujourd’hui, c’est parce que vous êtes châtiés, jugés et maudits que vous recevez une protection. C’est parce que vous avez beaucoup souffert que vous êtes protégés. Sinon, vous seriez depuis longtemps tombés dans la dépravation. Cela ne vous rend pas les choses difficiles intentionnellement : la nature de l’homme est difficile à changer, et il doit en être ainsi pour que son tempérament soit changé. Aujourd’hui, vous ne possédez même pas la conscience et le bon sens que Paul possédait, et vous n’avez même pas non plus la connaissance de soi qu’il avait. Vous devez sans arrêt être sous pression et vous devez sans arrêt être châtiés et jugés afin d’éveiller votre esprit. Le châtiment et le jugement sont ce qu’il y a de mieux pour votre vie. Et, quand cela est nécessaire, il doit aussi y avoir le châtiment des faits qui s’abattent sur vous ; alors seulement, vous vous soumettrez entièrement. Votre nature est telle que sans châtiment ni malédiction, vous refuseriez de baisser la tête, de vous soumettre. Si vous n’aviez pas les faits sous les yeux, il n’y aurait aucun effet. Vous êtes de caractère trop ignoble et sans valeur ! Sans châtiment ni jugement, il vous serait difficile d’être conquis, et votre injustice et votre désobéissance seraient dures à surmonter. Votre ancienne nature est si profondément enracinée. Si vous étiez placés sur le trône, vous n’auriez aucune idée de la hauteur du ciel et de la profondeur de la terre, encore moins de l’endroit où vous vous dirigeriez. Vous ne savez même pas d’où vous venez, alors comment pourriez-vous connaître le Seigneur de la création ? Sans les malédictions et le châtiment opportuns d’aujourd’hui, votre dernier jour serait arrivé depuis longtemps. C’est sans parler de votre destin : ne serait-il pas dans un danger encore plus imminent ? Sans ce châtiment et ce jugement opportuns, qui sait jusqu’où irait votre arrogance ou à quel point vous deviendriez dépravés ? Ce châtiment et ce jugement vous ont amenés jusqu’à aujourd’hui et ils ont préservé votre existence. Si vous étiez encore « éduqués » en utilisant les mêmes méthodes que celles de vos « pères », qui sait dans quel royaume vous entreriez ? Vous n’avez absolument aucune aptitude à vous contrôler et à réfléchir sur vous-mêmes. Pour des gens comme vous, si vous suivez et obéissez simplement, sans causer d’interférence ou d’interruption, Mes objectifs seront atteints. Ne feriez-vous pas mieux d’accepter le châtiment et le jugement d’aujourd’hui ? Quels autres choix avez-vous ?

Extrait de « Pratique (6) », dans La Parole apparaît dans la chair

Comme Je vous juge de cette façon aujourd’hui, quel degré de compréhension aurez-vous à la fin ? Vous direz que bien que votre statut ne soit pas élevé, vous avez quand même joui de l’exaltation de Dieu. Vous n’avez pas de statut parce que vous êtes nés humbles, mais vous gagnez un statut parce que Dieu vous exalte ; c’est quelque chose qu’Il vous a accordé. Aujourd’hui, vous êtes capables de recevoir personnellement la formation de Dieu, Son châtiment et Son jugement. C’est encore plus Son exaltation. Vous êtes capables de recevoir personnellement Sa purification et Son feu. C’est le grand amour de Dieu. Au cours des âges, pas une seule personne n’a reçu Sa purification et Son feu, et aucune personne n’a pu être rendue parfaite par Ses paroles. Dieu parle maintenant avec vous, face à face, vous purifiant, révélant votre rébellion intérieure – c’est vraiment Son exaltation. Quelles capacités les gens ont-ils ? Qu’ils soient les fils de David ou les descendants de Moab, en somme, les gens sont des êtres créés qui n’ont rien de digne au sujet duquel se vanter. Puisque vous êtes les créatures de Dieu, vous devez accomplir le devoir d’une créature. Il n’y a pas d’autres exigences pour vous. C’est ainsi que tu dois prier : « Oh Dieu ! Que j’aie un statut ou non, je me comprends maintenant. Si mon statut est élevé, c’est grâce à Ton exaltation, et s’il est bas, c’est à cause de Ton ordonnance. Tout est entre Tes mains. Je n’ai pas de choix ni de plaintes. Tu as ordonné que je naisse dans ce pays et parmi ce peuple et je devrais n’être que complètement obéissante sous Ta domination, car tout est selon ce que Tu as ordonné. Je ne pense pas au statut ; après tout, je ne suis qu’une créature. Si Tu me jettes dans le puits de l’abîme, dans l’étang ardent de feu et de soufre, je ne suis qu’une créature. Si Tu m’utilises, je suis une créature. Si Tu me perfectionnes, je suis encore une créature. Si Tu ne me perfectionnes pas, je T’aimerai quand même parce que je ne suis rien de plus qu’une créature. Je ne suis rien de plus qu’une créature minuscule créée par le Seigneur de la création, une seule parmi tous les humains créés. C’est Toi qui m’as créée, et maintenant, Tu m’as placée entre Tes mains encore une fois pour disposer de moi à Ta guise. Je suis prête à être Ton outil et Ton faire-valoir parce que tout est selon ce que Tu as ordonné. Personne ne peut le changer. Toutes les choses et tous les événements sont entre Tes mains. » Quand le temps viendra où tu ne penseras plus au statut, tu t’en libéreras. C’est alors seulement que tu pourras chercher avec confiance, hardiment, et c’est alors seulement que ton cœur pourra être exempt de toute contrainte. Une fois que les gens auront été sortis de cela, ils n’auront plus d’inquiétudes.

Extrait de « Pourquoi ne voulez-vous pas être un faire-valoir ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu es quelqu’un qui cherche à être rendu parfait, alors tu auras témoigné et tu diras : « Dans cette œuvre de Dieu qui se fait étape par étape, j’ai accepté l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu et, bien que j’aie enduré de grandes souffrances, je suis parvenu à savoir comment Dieu rend l’homme parfait, j’ai gagné l’œuvre réalisée par Dieu, j’ai eu la connaissance de la justice de Dieu et Son châtiment m’a sauvé. Son juste tempérament est descendu sur moi et m’a apporté des bénédictions et de la grâce ; c’est Son jugement et Son châtiment qui m’ont protégé et purifié. Si je n’avais pas été châtié et jugé par Dieu, et si les paroles sévères de Dieu n’étaient pas descendues sur moi, je n’aurais pas pu connaître Dieu ni être sauvé. Aujourd’hui, je le vois : comme créature, non seulement quelqu’un jouit de toutes choses faites par le Créateur, mais, encore plus important, toutes les créatures devraient jouir du juste tempérament de Dieu et de Son juste jugement, car le tempérament de Dieu est digne de la jouissance de l’homme. En tant que créature corrompue par Satan, un homme devrait jouir du juste tempérament de Dieu. Il y a châtiment et jugement dans Son juste tempérament et, en plus, il y a un grand amour. Bien que je sois incapable de gagner complètement l’amour de Dieu aujourd’hui, j’ai eu la grande chance de le voir et, en cela, j’ai été béni. » C’est le chemin parcouru par ceux qui vivent l’expérience d’être rendus parfaits et c’est la connaissance dont ils parlent. De telles personnes sont pareilles à Pierre ; elles ont les mêmes expériences que Pierre. De telles personnes sont aussi celles qui ont gagné la vie, qui possèdent la vérité. Quand elles font ces expériences jusqu’à la fin, pendant le jugement de Dieu, elles se débarrasseront complètement et à coup sûr de l’influence de Satan et seront gagnées par Dieu.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Comprends-tu maintenant ce qu’est le jugement et ce qu’est la vérité ? Si tu as compris, alors Je t’exhorte à te soumettre docilement au jugement, sinon tu n’auras jamais l’occasion d’être loué par Dieu ou d’être amené par Lui dans Son royaume. Ceux qui n’acceptent que le jugement, mais ne peuvent jamais être purifiés, c’est-à-dire ceux qui fuient au milieu de l’œuvre du jugement, seront à jamais détestés et rejetés par Dieu. Leurs péchés sont plus nombreux et plus graves que ceux des pharisiens, car ils ont trahi Dieu et sont rebelles à Dieu. De tels hommes qui ne sont même pas dignes d’exécuter du service recevront une punition plus sévère, une punition qui, en plus, est éternelle. Dieu n’épargnera aucun traître qui a déjà fait preuve de loyauté par des paroles, mais qui L’a ensuite trahi. De tels hommes recevront des représailles par la punition de l’esprit, de l’âme et du corps. N’est-ce pas précisément une révélation du tempérament juste de Dieu ? N’est-ce pas le but de Dieu en jugeant l’homme et en le révélant ? Dieu relègue tous ceux qui accomplissent toutes sortes de mauvaises actions au temps du jugement dans un endroit infesté de mauvais esprits et laisse ces mauvais esprits détruire leur corps charnel à leur gré et le corps des hommes dégage la puanteur des cadavres. Telles sont les représailles appropriées qui sont les leurs. Dieu écrit dans leurs registres tous les péchés de ces faux croyants déloyaux, de ces faux apôtres et de ces faux ouvriers ; puis, au bon moment, Il les jette au milieu des esprits impurs, laissant ces esprits impurs souiller leur corps entier à leur gré, afin qu’ils ne se réincarnent jamais et ne voient plus jamais la lumière. Ces hypocrites qui exécutent du service pendant un temps, mais qui sont incapables de rester loyaux jusqu’à la fin sont comptés parmi les méchants par Dieu, de sorte qu’ils entrent en connivence avec les méchants et en viennent à faire partie de leur populace désordonnée ; à la fin, Dieu les anéantira. Dieu rejette et ne prête pas attention à ceux qui n’ont jamais été fidèles au Christ ou n’ont pas du tout contribué de leur force et, au changement de l’ère, Il les anéantira tous. Ils n’existeront plus sur la terre, et encore moins gagneront-ils un passage dans le royaume de Dieu. Ceux qui n’ont jamais été sincères envers Dieu, mais qui sont forcés par les circonstances de traiter avec Lui machinalement, sont comptés parmi ceux qui exécutent du service pour Son peuple. Seul un petit nombre de tels hommes survivront, tandis que la majorité périra avec ceux qui exécutent un service qui n’est pas à la hauteur. Finalement, Dieu amènera dans Son royaume tous ceux qui ont le même esprit que Dieu, le peuple et les fils de Dieu, et ceux qui sont prédestinés par Dieu à être des sacrificateurs. Ils seront la distillation de l’œuvre de Dieu. Quant à ceux qui ne peuvent être classés dans aucune des catégories établies par Dieu, ils seront comptés parmi les non-croyants et vous pouvez sûrement imaginer ce que sera leur fin. Je vous ai déjà dit tout ce que Je devrais dire ; la route que vous choisissez relève de votre décision à vous seuls. Ce que vous devriez comprendre, c’est ceci : l’œuvre de Dieu n’attend jamais ceux qui ne peuvent pas marcher à Son rythme et le juste tempérament de Dieu ne montre de miséricorde pour aucun homme.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 27. Principes de vie selon les paroles de Dieu

Suivant: 29. Principes d’acceptation de l’émondage et du traitement

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre