92. Principes pour être prédicateur

(1) Il est nécessaire au prédicateur de souvent manger et boire les paroles de Dieu et de s’équiper de la vérité. Être capable de déceler les déficiences et de les pallier en temps et en heure, et de résoudre toutes sortes de problèmes en échangeant sur la vérité conformément aux paroles de Dieu ;

(2) Il est nécessaire de cerner la situation réelle de chaque dirigeant d’Église et de chaque diacre. Si l’on trouve parmi eux un faux dirigeant ou un faux collaborateur, le problème doit être signalé et résolu tout de suite ;

(3) Il est nécessaire de coopérer avec les responsables de district dans chaque aspect du travail du district concerné. Il doit y avoir une coordination harmonieuse, et l’on doit chercher à découvrir et à cultiver les talents ;

(4) Il est nécessaire d’apprendre à superviser le travail des responsables de district et des collaborateurs. S’il s’avère que l’un d’entre eux n’effectue pas un travail concret, il faut lui donner des directives et signaler son cas.

Paroles de Dieu concernées :

Ceux qui peuvent diriger des Églises, qui peuvent donner la vie aux gens et être des apôtres pour les gens doivent avoir une expérience réelle ; ils doivent avoir une bonne compréhension des choses spirituelles, ainsi qu’une appréciation et une expérience justes de la vérité. Seuls de tels hommes sont qualifiés pour être des ouvriers ou des apôtres qui dirigent les Églises. Autrement, ils ne peuvent que suivre comme les plus petits et ne peuvent pas diriger, encore moins être des apôtres qui sont capables de donner la vie aux gens. En effet, la fonction d’apôtre n’est pas de courir à droite à gauche ou de se battre ; c’est de faire le travail de servir la vie et de diriger les autres vers la transformation de leurs tempéraments. Ceux qui exercent cette fonction sont chargés d’assumer une lourde responsabilité qui ne peut pas être assumée par n’importe qui. Ce genre de travail ne peut être entrepris que par ceux qui ont ce qu’est la vie, c’est-à-dire ceux qui ont une expérience de la vérité. Il ne peut pas être entrepris simplement par quiconque peut renoncer, peut courir à gauche à droite ou est prêt à se dépenser lui-même ; les gens qui n’ont aucune expérience de la vérité, qui n’ont pas été émondés ou jugés, sont incapables de faire ce type de travail. Les gens sans expérience, qui sont des gens sans la réalité, sont incapables de voir clairement la réalité parce qu’ils n’ont pas eux-mêmes ce genre d’être. Donc, les gens de ce genre non seulement sont incapables de faire le travail de direction, mais seront éliminés s’ils n’ont pas la vérité pendant une longue période.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Tu dois avoir une compréhension des nombreux états dans lesquels les hommes seront lorsque le Saint-Esprit œuvrera en eux. Ceux qui coordonnent le service de Dieu, en particulier, doivent avoir une compréhension encore meilleure des nombreuses conditions engendrées par l’œuvre que le Saint-Esprit réalise sur les hommes. Si tu parles uniquement des nombreuses expériences et des moyens d’entrer, cela montre que ton expérience est trop partiale. Sans connaître ton véritable état ni saisir le principe-vérité, il ne te sera pas possible d’atteindre un changement de tempérament. Sans connaître les principes de l’œuvre du Saint-Esprit ni comprendre les résultats qu’elle produit, il sera difficile de discerner l’œuvre d’esprits maléfiques. Tu dois exposer l’œuvre d’esprits maléfiques, de même que les notions des hommes, et aller directement au cœur de la question. Tu dois également souligner de nombreuses déviations dans la pratique des gens et dans les problèmes qu’ils rencontrent dans leur foi en Dieu, afin qu’ils puissent les reconnaître. Tout au moins, tu ne dois pas faire en sorte qu’ils se sentent négatifs ou passifs. Cependant, tu dois comprendre les difficultés qui existent de manière objective pour la plupart des gens. Tu ne dois pas être déraisonnable ni t’épuiser à la tâche en vain. Ce serait un comportement stupide. Pour résoudre les nombreuses difficultés des hommes, tu dois d’abord saisir la dynamique de l’œuvre du Saint-Esprit, comment Il accomplit Son œuvre en fonction des personnes ; tu dois comprendre les difficultés des hommes et leurs manquements ; tu dois trouver l’essence du problème et toucher sa source, sans commettre de déviation ni d’erreur. Seul ce type de personne est qualifié pour coordonner le service de Dieu.

Que tu puisses ou non saisir les problèmes clés et voir de nombreuses choses clairement, cela dépend de tes expériences individuelles. La manière dont tu expérimentes est aussi celle dont tu diriges les autres. Si tu comprends la lettre et les doctrines, alors tu conduiras les autres à les comprendre. La manière dont tu expérimentes la réalité des paroles de Dieu est celle dont tu conduis les autres à entrer dans la réalité des déclarations de Dieu. Si tu es en mesure de comprendre de nombreuses vérités et de voir clairement beaucoup de choses dans les paroles de Dieu, tu peux alors aussi conduire les autres à comprendre de nombreuses vérités et ceux que tu diriges auront une compréhension claire des visions. Si tu te concentres sur la compréhension des sentiments surnaturels, alors ceux que tu diriges en feront de même. Si tu négliges la pratique et mets plutôt l’accent sur la discussion, ceux que tu diriges se concentreront également sur la discussion, sans la moindre pratique ni transformation de leur tempérament, leur enthousiasme ne sera que superficiel et ils n’auront pratiqué aucune vérité. Tous les hommes donnent aux autres ce qu’ils possèdent eux-mêmes. Le type de personne que l’on est détermine le chemin sur lequel on dirige les autres, ainsi que le type de personnes que l’on conduit. Pour être vraiment apte à être utilisé par Dieu, vous devez non seulement avoir une aspiration, mais aussi beaucoup de Son éclairage et des orientations venant de Ses paroles, ainsi qu’avoir connu l’expérience de Son traitement et de l’épurement de Ses paroles. Sur cette base, en temps normal, vous devriez prêter attention à vos observations, réflexions, méditations et conclusions, et pratiquer l’assimilation ou l’élimination en conséquence. Ce sont tous des chemins pour votre entrée dans la réalité et tous sont indispensables. C’est ainsi qu’œuvre Dieu. Si tu entres dans cette méthode par laquelle Il réalise Son œuvre, alors tu auras tous les jours des occasions d’être amené à la perfection par Dieu. À tout moment, que tu sois dans un environnement hostile ou favorable, que tu sois éprouvé ou tenté, que tu travailles ou non, que tu mènes une vie solitaire ou vives en communauté, tu trouveras toujours des occasions d’être amené à la perfection par Dieu, sans jamais en manquer une seule. Tu seras en mesure de les découvrir toutes et, de cette façon, tu auras trouvé le secret pour expérimenter les paroles de Dieu.

Extrait de « Ce dont un berger compétent doit être équipé », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans leur travail, les dirigeants d’Église et les ouvriers doivent être attentifs à deux choses : l’une est de faire leur travail exactement selon les principes stipulés par les arrangements de travail, en n’enfreignant jamais ces principes et en ne basant pas leur travail sur quelque chose qu’ils pourraient imaginer ou sur leurs propres intentions. En tout ce qu’ils font, ils devraient se soucier de l’œuvre de la maison de Dieu et toujours placer ses intérêts en premier. Il y a l’autre chose qui est essentielle : c’est qu’en tout ce qu’ils font, ils doivent se concentrer sur la direction du Saint-Esprit et tout faire dans la stricte observance de la parole de Dieu. Si tu es encore capable d’aller à l’encontre de la direction du Saint-Esprit, ou si tu suis obstinément tes propres idées et fais les choses selon ta propre imagination, alors tes actions constitueront une résistance des plus sérieuses contre Dieu. Tourner le dos fréquemment à l’éclairage et à la direction du Saint-Esprit ne peut conduire qu’à une impasse. Si tu perds l’œuvre du Saint-Esprit, alors tu ne seras pas capable de travailler, et même si tu arrives effectivement à travailler, tu n’accompliras rien. Voici les deux principaux principes à observer en travaillant : l’un consiste à accomplir le travail dans une conformité exacte avec les arrangements du Supérieur, ainsi qu’à agir selon les principes qui ont été présentés par le Supérieur. L’autre point consiste à suivre la direction intérieure du Saint-Esprit. Une fois que ces deux points seront compris, tu ne commettras pas d’erreurs facilement.

Extrait de « Les principaux principes de travail des dirigeants et des ouvriers », dans Récits des entretiens de Christ

Le travail ne signifie pas qu’il faille courir de tous les côtés pour Dieu, mais se réfère plutôt à la question de savoir si la vie de l’homme et ce qu’il vit peuvent donner satisfaction à Dieu. Le travail se réfère à l’utilisation par l’homme de sa dévotion à l’égard de Dieu et de sa connaissance de Dieu pour témoigner à Son sujet, et aussi à l’administration des hommes. Telle est la responsabilité de l’homme et c’est ce que tout homme devrait comprendre. On pourrait dire que votre entrée est votre travail, et que vous cherchez à entrer au cours de votre travail pour Dieu. Faire l’expérience de Dieu ne signifie pas seulement que vous savez manger et boire Sa parole : plus important, vous devez savoir comment témoigner au sujet de Dieu, être capable de Le servir, et de prendre soin de l’homme et de subvenir à ses besoins. C’est le travail, et c’est aussi votre entrée ; c’est ce que toute personne devrait accomplir. Nombreux sont ceux qui accordent de l’importance uniquement au fait de courir de tous les côtés pour Dieu et de prêcher partout, mais négligent leur expérience individuelle et leur entrée dans la vie spirituelle. C’est ce qui a conduit ceux qui servent Dieu à devenir ceux qui résistent à Dieu.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Plus tu seras soucieux de la volonté de Dieu, plus ton fardeau sera lourd, et plus ton fardeau sera lourd, plus ton expérience sera riche. Lorsque tu seras soucieux de la volonté de Dieu, Dieu te donnera un fardeau et ensuite t’éclairera au sujet des tâches qu’Il t’a confiées. Après que Dieu t’aura donné ce fardeau, lorsque tu mangeras et boiras les paroles de Dieu, tu prêteras attention à toutes les vérités relatives à ton fardeau. Si ce fardeau se rapporte aux conditions de vie de tes frères et sœurs, c’est un fardeau que Dieu t’a confié, et alors, tes prières quotidiennes incluront également ce fardeau. Ce que Dieu fait t’a maintenant été confié et tu es prêt à accomplir ce que Dieu veut faire, c’est ce que signifie prendre le fardeau de Dieu comme le tien propre. À ce stade, ta façon de manger et de boire les paroles de Dieu se concentrera sur ce genre de questions, et tu te demanderas : comment vais-je résoudre ces problèmes ? Comment puis-je permettre à mes frères et sœurs d’acquérir la libération et de trouver leur joie spirituelle ? Quand tu échanges, tu te concentreras aussi sur la résolution de ces problèmes ; tu te concentreras à manger et à boire des paroles qui se rapportent à ces problèmes lorsque tu manges et bois les paroles de Dieu. Tu porteras aussi un fardeau lorsque tu manges et bois les paroles de Dieu. Une fois que tu comprendras les exigences de Dieu, tu seras plus au clair quant au chemin à emprunter. Ton fardeau a généré cet éclairage et cette illumination du Saint-Esprit, et c’est aussi Dieu t’offrant Sa conduite. Pourquoi est-ce que Je dis cela ? Si tu ne portes aucun fardeau, alors tu ne seras pas attentif quand tu manges et bois les paroles de Dieu ; lorsque tu manges et bois les paroles de Dieu tout en portant un fardeau, tu peux en saisir l’essence, découvrir ton chemin et être soucieux de la volonté de Dieu.

Extrait de « Sois soucieux de la volonté de Dieu afin d’atteindre la perfection », dans La Parole apparaît dans la chair

Au fur et à mesure que ta vie évolue, tu dois toujours avoir une nouvelle entrée et une nouvelle vision plus élevée qui grandissent en profondeur à chaque étape. C’est ce en quoi toute l’humanité devrait entrer. En communiant, en écoutant des sermons, en lisant la parole de Dieu ou en abordant un sujet, tu acquerras une nouvelle vision et un nouvel éclairage, et tu ne vivras pas dans les anciennes règles et dans les temps anciens. Tu vivras toujours dans la nouvelle lumière et ne t’écarteras pas de la parole de Dieu. C’est ce que signifie emprunter la bonne voie. Il ne suffira pas de simplement payer un prix à un niveau superficiel. De jour en jour, la parole de Dieu gagne en intensité et de nouvelles choses apparaissent chaque jour. Il est aussi nécessaire à l’homme de faire une nouvelle entrée chaque jour. Comme Dieu parle, Il fait en sorte que se réalise tout ce qu’Il a dit ; si tu ne peux pas suivre, alors tu prendras du retard. Tu dois approfondir tes prières ; manger et boire la parole de Dieu ne doit pas être intermittent. Approfondis l’éclairage et l’illumination que tu reçois, et tes notions et tes imaginations doivent disparaître graduellement. Tu dois aussi renforcer ton jugement et, quoi que tu rencontres, tu dois avoir tes propres pensées à ce sujet et tes propres points de vue. Par la compréhension de certaines choses de l’esprit, tu dois être plus perspicace au sujet des choses extérieures et saisir l’essentiel de toute question. Si tu n’as pas de telles qualités, comment seras-tu capable de conduire l’Église ? Si tu ne parles que de lettres et de doctrines sans aucune réalité et sans moyen de pratiquer, tu ne pourras te débrouiller que pour un peu de temps. C’est peut-être acceptable à la limite quand tu parles à de nouveaux croyants, mais après un certain temps, lorsque de nouveaux croyants auront acquis une certaine expérience réelle, tu ne seras plus capable de les soutenir. Alors, dans quelle mesure es-tu apte à être utilisé par Dieu ? Tu ne peux pas travailler sans un nouvel éclairage. Ceux qui n’ont pas reçu un nouvel éclairage sont ceux qui ne savent pas comment faire l’expérience, et de telles gens n’acquièrent jamais une nouvelle connaissance ou une nouvelle expérience. Et ils ne peuvent jamais remplir leur fonction de soutenir la vie ni devenir aptes à être utilisés par Dieu. Ce genre d’homme est bon à rien et inutile. En vérité, de telles gens sont tout à fait incapables de remplir leur fonction dans le cadre de l’œuvre et sont tous des bons à rien. Non seulement ils ne parviennent pas à remplir leur fonction, mais en réalité ils font peser une pression tout à fait inutile sur l’Église. J’exhorte tous ces « vénérables vieillards » à se dépêcher de quitter l’Église pour que les autres n’aient plus à te voir.

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Les devoirs des prédicateurs de district

Le travail principal des prédicateurs de district est d’abreuver correctement les dirigeants et les diacres des Églises partout dans le district (y compris les ouvriers qui remplissent leurs devoirs concernant les affaires générales). Leurs tâches spécifiques sont les suivantes :

1. Ils doivent abreuver tous les dirigeants et ouvriers des Églises et assurer leur subsistance conformément aux paroles de Dieu et avec l’aide de sermons et d’échanges sur l’entrée dans la vie, en résolvant toutes les difficultés et les problèmes concernant leur entrée dans la vie.

2. Ils doivent échanger sur les vérités associées aux manifestations de corruption chez les gens ainsi qu’à leurs erreurs et à leurs déviations dans l’accomplissement de leurs devoirs, résolvant ainsi les problèmes qui existent dans la réalité.

3. Ils doivent avoir une bonne compréhension des conditions réelles et de la véritable stature de tous les dirigeants et diacres des Églises par des contacts et des discussions sincères. Si l’on découvre que l’un des sept types de personnes occupe un rôle de dirigeant ou d’ouvrier, la situation doit être signalée aux dirigeants de district et cette personne doit être remplacée dès que possible.

4. Si l’on découvre des personnes ayant le potentiel d’être cultivées, les prédicateurs de district doivent les cultiver et les abreuver, et en rendre compte aux dirigeants supérieurs. Tout cela doit être fait sans tarder.

5. Ils doivent s’efforcer de comprendre et de bien saisir les problèmes qui persistent dans chaque Église, en les résolvant dans les meilleurs délais. En ce qui concerne les problèmes qui ne peuvent être résolus, ils doivent être signalés aux responsables de district ou aux coordinateurs régionaux, sans dissimuler les faits ni prendre les choses à la légère.

6. Ils doivent protéger les élus de Dieu, en les empêchant d’être trompés et contrôlés par de faux Christs, des antéchrists et toutes sortes d’esprits mauvais. C’est la responsabilité qui incombe obligatoirement à tous les niveaux de dirigeants et d’ouvriers de l’Église. Si un dirigeant n’assume pas sa responsabilité vis-à-vis des élus de Dieu, ou n’est pas en mesure de les protéger, alors c’est une grave résistance contre Dieu et une trahison envers Lui : la maison de Dieu doit le tenir pour responsable.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Précédent: 91. Principes pour être diacre dans l’Église

Suivant: 93. Principes pour abreuver et approvisionner

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre