33. Principes de renoncement au grand dragon rouge

(1) C’est seulement en étant persécuté et en connaissant le malheur que vous pouvez voir clairement le visage hideux du grand dragon rouge, son essence malfaisante et réactionnaire, et le détester du plus profond de votre cœur.

(2) Il est nécessaire de reconnaître que toutes les théories du grand dragon rouge, comme l’athéisme, le matérialisme et l’évolution, sont malfaisantes, réactionnaires et perverses.

(3) Il est nécessaire de voir clairement que les innombrables idées fausses et poisons du grand dragon rouge ont trompé et corrompu les habitants de la Chine, au point qu’ils sont affreusement laids et qu’ils sont désormais devenus des démons et des bêtes.

(4) Pour renoncer au grand dragon rouge, il est nécessaire de comprendre une grande partie de la vérité, de ne pas vous laisser abuser par les ruses du grand dragon rouge et d’humilier Satan grâce au véritable témoignage de l’expérience.

Paroles de Dieu concernées :

Les manifestations du grand dragon rouge sont une résistance contre Moi, un manque de compréhension et d’appréhension du sens de Mes paroles, une persécution fréquente contre Moi et une tentative d’utiliser des combines pour interrompre Ma gestion. Satan se manifeste de la manière suivante : lutte contre Moi pour obtenir le pouvoir, volonté de posséder Mon peuple élu et expression de paroles négatives pour tromper Mon peuple. Les manifestations du diable (ceux qui n’acceptent pas Mon nom, qui ne croient pas, sont tous des démons) sont les suivantes : convoiter les plaisirs de la chair, se livrer à des désirs sexuels maléfiques, vivre dans l’esclavage de Satan, certains Me résistant et d’autres Me soutenant (mais ne prouvant pas qu’ils soient Mes fils bien-aimés). Les manifestations de l’archange sont les suivantes : parler insolemment ; être impie ; adopter souvent Mon ton pour sermonner les gens ; se concentrer uniquement à M’imiter extérieurement, à manger ce que Je mange et à utiliser ce que J’utilise ; en bref, vouloir être sur un pied d’égalité avec Moi ; être ambitieux, mais manquer de Ma qualité et ne pas avoir Ma vie, et être un déchet. Satan, le diable et l’archange sont tous des démonstrations typiques du grand dragon rouge, donc ceux que Je ne prédestine pas et ne choisis pas sont tous la progéniture du grand dragon rouge : c’est absolument comme cela ! Ils sont tous Mes ennemis. (Cependant, les perturbations de Satan sont exclues. Si ta nature est Ma qualité, personne ne peut la changer. Parce que maintenant tu vis encore dans la chair, tu feras face occasionnellement aux tentations de Satan – c’est inévitable –, mais tu dois toujours faire attention.) Donc, J’abandonnerai tous les descendants du grand dragon rouge, sauf Mes fils premiers-nés. Leur nature ne peut jamais changer, c’est la qualité de Satan. C’est le diable qu’ils expriment et c’est l’archange qu’ils vivent. C’est absolument vrai. Le grand dragon rouge dont Je parle n’est pas un grand dragon rouge ; c’est plutôt le mauvais esprit en opposition contre Moi, pour lequel le « grand dragon rouge » est un synonyme. Ainsi, tous les esprits sauf le Saint-Esprit sont des mauvais esprits et on peut également dire qu’ils sont la progéniture du grand dragon rouge. Cela devrait être parfaitement clair pour tout le monde.

Extrait du Chapitre 96 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

La Chine est le pays le plus arriéré de tous ; c’est le territoire où le grand dragon rouge est enroulé. Ce pays a le plus de gens qui adorent des idoles et qui se livrent à la sorcellerie, le plus de temples, et c’est un endroit dans lequel résident des démons souillés. Le grand dragon rouge t’a donné naissance, t’a éduqué et t’a imprégné de son influence ; il t’a corrompu et torturé, mais après t’être réveillé, tu le rejettes et tu es complètement gagné par Dieu. C’est la gloire de Dieu, et c’est pourquoi cette étape de l’œuvre a une grande signification. Dieu a fait une œuvre à si grande échelle, a prononcé tant de paroles, et Il va finalement vous gagner complètement : c’est une partie de l’œuvre de la gestion de Dieu et vous êtes le « butin » de la bataille de Dieu contre Satan. Plus vous comprenez la vérité, meilleure est votre vie dans l’Église et plus le grand dragon rouge est mis à genoux. Toutes ces questions appartiennent au monde spirituel : elles sont les batailles du monde spirituel et, quand Dieu sera victorieux, Satan sera couvert de honte et tombera. Cette étape de l’œuvre de Dieu a une signification très profonde. Dieu œuvre à si grande échelle et sauve complètement ce groupe de gens, de sorte que tu peux échapper à l’influence de Satan, vivre en terre sainte, vivre dans la lumière de Dieu et être dirigé et conduit par la lumière. Ta vie a alors du sens. Ce que vous mangez et portez est différent de ce que mangent et portent les incroyants ; vous jouissez des paroles de Dieu et menez une vie qui a du sens, et eux, de quoi jouissent-ils ? Ils ne jouissent que de leur « héritage ancestral » et de leur « esprit national ». Ils n’ont pas le moindre vestige d’humanité ! Vos vêtements, vos paroles et vos actions sont tous différents des leurs. Finalement, vous fuirez complètement la souillure, ne serez plus pris au piège par la tentation de Satan et gagnerez le soutien quotidien de Dieu. Vous devez toujours être prudents. Bien que vous viviez dans un endroit souillé, la souillure ne vous touche pas et vous pouvez vivre aux côtés de Dieu, recevant Sa grande protection. Dieu vous a choisis parmi tous sur cette terre jaune. N’êtes-vous pas les gens les plus bénis ? Tu es un être créé : tu dois bien sûr adorer Dieu et chercher à vivre une vie qui a du sens. Si tu n’adores pas Dieu, mais vis dans ta chair souillée, alors n’es-tu pas seulement une bête habillée comme un homme ? Puisque tu es un être humain, tu dois te dépenser pour Dieu et endurer toute souffrance ! Tu dois accepter volontiers et avec assurance les petites souffrances auxquelles tu es soumis aujourd’hui et vivre une vie significative, comme Job et Pierre. Dans ce monde, l’homme porte les vêtements du diable, mange la nourriture du diable et travaille et sert sous la botte du diable, se faisant complètement piétiné dans la souillure du diable. Si tu ne comprends pas le sens de la vie et n’obtiens pas le vrai chemin, alors quel sens y a-t-il à vivre ainsi ? Vous êtes des gens qui suivent le bon chemin, ceux qui cherchent à s’améliorer. Vous êtes des gens qui se lèvent dans la nation du grand dragon rouge, ceux que Dieu appelle justes. N’est-ce pas la vie qui a le plus de sens ?

Extrait de « Pratique (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

De haut en bas et du début à la fin, Satan a troublé l’œuvre de Dieu et a agi en opposition avec Lui. Tous ces discours sur « le patrimoine culturel ancien », la précieuse « connaissance de la culture ancienne », « les enseignements du taoïsme et du confucianisme », « les classiques confucéens et les rites féodaux », ont mené l’homme en enfer. La science et la technologie modernes avancées, ainsi que l’industrie hautement développée, l’agriculture et les affaires ne sont vues nulle part. Au contraire, il ne fait que souligner les rites féodaux propagés par les « singes » des temps anciens pour délibérément perturber et démanteler l’œuvre de Dieu et s’y opposer. Non seulement a-t-il continué d’affliger l’homme jusqu’à ce jour, mais il veut même avaler[1] l’homme complètement. La transmission des enseignements moraux et éthiques du féodalisme, ainsi que de la connaissance de la culture ancienne, a longtemps infecté les hommes, les transformant en démons, petits et grands. Peu nombreux sont ceux qui recevraient Dieu volontiers et accueilleraient Sa venue avec joie. Tous les hommes ont des couteaux dans les yeux et, en tous lieux, la mort est dans l’air. Ils cherchent à chasser Dieu du pays ; couteaux et épées en main, ils se rangent en lignes de bataille pour « anéantir » Dieu. Des idoles sont répandues à travers ce pays du démon où l’on enseigne constamment à l’homme qu’il n’y a pas de Dieu. Une odeur nauséabonde de papier brûlé et d’encens imprègne le ciel, si forte que les gens suffoquent, comme une puanteur de boue qui monte quand le serpent venimeux s’entortille, tellement que l’on ne peut s’empêcher de vomir. En outre, on peut vaguement entendre des démons réciter des écritures, un son qui semble venir de l’enfer au loin, tellement que l’on ne peut s’empêcher de frissonner. Partout dans ce pays, des idoles aux couleurs de l’arc-en-ciel sont érigées, transformant le pays en un monde de plaisirs sensuels, tandis que le roi des démons ne cesse de rire méchamment, comme si son complot ignoble avait réussi. Pendant ce temps, l’homme ne se rend compte de rien et n’a aucune idée que le diable l’a déjà corrompu à tel point qu’il est devenu insensé et courbe l’échine. Le diable souhaite supprimer Dieu d’un seul coup pour Le profaner et L’assassiner à nouveau, et il tente de détruire et de perturber Son œuvre. Comment peut-il permettre à Dieu d’être de même statut ? Comment peut-il tolérer que Dieu « interfère » avec son travail parmi les hommes ? Comment peut-il permettre à Dieu de démasquer son visage hideux ? Comment peut-il permettre à Dieu de mettre son travail en désordre ? Comment ce démon, furieux et enragé, peut-il permettre à Dieu d’avoir le contrôle sur sa cour impériale terrestre ? Comment peut-il volontiers rendre les armes devant Sa puissance supérieure ? Son visage hideux a été révélé tel qu’il est, de sorte que personne ne sait s’il faut en rire ou en pleurer, et il est vraiment difficile d’en parler. Cela n’est-il pas son essence ? Avec une âme laide, il croit encore qu’il est d’une beauté qui dépasse l’entendement. Cette bande de complices criminels[2] ! Ils descendent parmi les mortels pour se livrer à des plaisirs et créer le désordre, perturbant tellement les choses que le monde devient un endroit changeant et inconstant et que le cœur de l’homme est saisi de panique et d’inquiétude. Ils ont tellement joué avec l’homme que son apparence est devenue celle d’une bête inhumaine dans les champs, d’une laideur suprême et dont la dernière trace du saint homme d’origine est perdue. De plus, ils souhaitent même prendre le pouvoir absolu sur la terre. Ils entravent tellement l’œuvre de Dieu qu’elle peut à peine progresser d’un iota, et ils isolent l’homme aussi étroitement que des murs de cuivre et d’acier. Ayant commis tellement de péchés graves et causé tellement de désastres, s’attendent-ils à autre chose qu’au châtiment ? Les démons et les mauvais esprits se sont déchaînés sur la terre pendant un certain temps et ont fermement obstrué la volonté et l’effort laborieux de Dieu au point de les rendre impénétrables. Vraiment, c’est un péché mortel ! Comment Dieu ne peut-Il pas être anxieux ? Comment Dieu ne peut-Il pas être en colère ? Ils ont posé des entraves et une opposition sérieuses à l’œuvre de Dieu. Combien rebelles ! Même ces démons, petits et grands, se comportent comme des chacals sur les talons d’un lion et suivent le mauvais courant, provoquant des perturbations en chemin. Ils résistent à la vérité délibérément tout en la connaissant, ces fils de la rébellion ! On dirait que maintenant que leur roi de l’enfer est monté sur le trône royal, ils sont devenus arrogants et suffisants, traitant tous les autres avec mépris. Combien d’entre eux cherchent la vérité et suivent la justice ? Ils sont tous des bêtes, pas mieux que les cochons et les chiens à la tête d’un vol de mouches puantes, branlant la tête en signe d’une autosatisfaction complaisante et fomentant toutes sortes de troubles[3] au milieu d’un tas de fumier. Ils croient que leur roi de l’enfer est le plus grand des rois, ignorant qu’ils ne sont rien de plus que des mouches puantes. Et pourtant, ils tirent profit du pouvoir des cochons et des chiens qu’ils ont comme parents pour dénigrer l’existence de Dieu. Toutes petites mouches qu’ils sont, ils croient que leurs parents sont aussi gros que comme des cétacés à dents[4]. Ces petites mouches ne se doutent pas que bien qu’elles soient elles-mêmes très petites, leurs parents sont des cochons et des chiens impurs des centaines de millions de fois plus grands qu’elles-mêmes ? Inconscientes de leur propre bassesse, elles se fient à l’odeur putride qui exsude de ces cochons et de ces chiens pour se déchaîner, pensant vainement à procréer des générations futures, oublieuses de la honte ! Avec des ailes vertes sur le dos (ce qui se réfère à leur prétention de croire en Dieu), elles sont imbues d’elles-mêmes et se vantent partout de leur propre beauté et de leur propre attrait, rejetant secrètement sur l’homme les impuretés de leur propre corps. De plus, elles sont excessivement contentes d’elles-mêmes, comme si elles pouvaient utiliser une paire d’ailes à couleurs de l’arc-en-ciel pour camoufler leurs propres impuretés et, par ces moyens, elles font en sorte que leur oppression ait une incidence sur l’existence du vrai Dieu (cela se réfère à ce qui se passe dans les coulisses du monde religieux). Comment l’homme saurait-il qu’aussi belles et féériques que puissent être les ailes d’une mouche, la mouche elle-même n’est rien de plus qu’une créature minuscule qui est pleine de souillures à l’intérieur et dont le corps est couvert de germes. Se fiant aux cochons et aux chiens qu’ils ont comme parents, ils se déchaînent à travers le pays (cela fait référence à la manière dont les autorités religieuses qui persécutent Dieu sur la base d’un fort soutien du gouvernement de la nation pour se rebeller contre le vrai Dieu et la vérité) avec une sauvagerie sans retenue. C’est comme si les fantômes des pharisiens juifs étaient revenus avec Dieu à la nation du grand dragon rouge, de retour à leur ancien nid. Ils ont commencé une nouvelle série de persécutions, reprenant leur travail d’il y a plusieurs milliers d’années. Il est certain que ce groupe de dégénérés périra sur la terre à la fin ! Il semble qu’après plusieurs millénaires, les esprits impurs sont devenus encore plus rusés et sournois. Ils pensent constamment à des moyens de saper l’œuvre de Dieu en secret. Dans une exubérance d’astuces et de ruses, ils souhaitent reproduire dans leur patrie la tragédie de plusieurs milliers d’années passées, poussant Dieu presque à crier. Il peut à peine s’empêcher de retourner au troisième ciel pour les anéantir. Pour que l’homme aime Dieu, il doit saisir Sa volonté, connaître Ses joies et Ses peines, ainsi que comprendre ce qu’Il abhorre. Cela incitera l’entrée de l’homme encore plus. Plus tôt arrive l’entrée de l’homme, plus la volonté de Dieu est satisfaite, plus l’homme peut voir clair dans le jeu du roi des démons et plus il se rapproche de Dieu, de sorte que Son désir peut être réalisé.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

J’ai dit tellement de fois que l’œuvre de Dieu des derniers jours est accomplie en vue de modifier l’esprit des gens, de changer l’âme de tous les gens, de telle sorte que leur cœur qui a subi un grave traumatisme est réformé, sauvant ainsi leur âme qui a été si profondément blessée par le mal. C’est dans le but d’éveiller l’esprit des gens, d’adoucir leur cœur froid et de leur permettre d’être rajeunis. C’est la plus grande volonté de Dieu. Mets de côté les discours sur la hauteur et la profondeur des expériences et de la vie des hommes. Quand le cœur des gens sera éveillé, quand les gens auront été tirés de leur sommeil et connaîtront très bien le mal accompli par le grand dragon rouge, l’œuvre du ministère de Dieu aura été accomplie. Le jour où l’œuvre de Dieu sera terminée est aussi le jour où l’homme entreprendra officiellement le chemin correct de la croyance en Dieu. Alors, le ministère de Dieu aura pris fin : l’œuvre de Dieu devenu chair sera terminée, et l’homme commencera officiellement à accomplir le devoir qu’il doit accomplir. Il exercera son ministère. Telles sont les étapes de l’œuvre de Dieu. Ainsi, vous fondant sur la connaissance de ces choses, vous devriez chercher à tâtons le chemin de votre entrée. Vous devriez comprendre tout cela. L’entrée de l’homme s’améliorera seulement lorsque des changements auront eu lieu au plus profond de son cœur, car l’œuvre de Dieu est de sauver l’homme de ce lieu de rassemblement des démons – l’homme qui a été racheté, qui vit toujours sous les forces des ténèbres et qui ne s’est jamais réveillé lui-même – afin que l’homme soit libéré des millénaires du péché et aimé de Dieu, terrassant complètement le grand dragon rouge, établissant le royaume de Dieu, et apportant plutôt le repos au cœur de Dieu. C’est pour libérer, sans réserve, la haine qui gonfle votre poitrine, pour éradiquer ces germes moisis, pour vous permettre de quitter cette vie qui ne diffère pas de celle du bœuf ou du cheval, pour que vous ne soyez plus des esclaves, pour que vous ne soyez plus piétinés par le grand dragon rouge ni assujettis à ses ordres. Vous ne serez plus membres de cet État failli, n’appartiendrez plus au grand dragon rouge odieux, vous ne lui serez plus asservis. Le nid des démons sera sûrement détruit par Dieu, et vous vous tiendrez aux côtés de Dieu – vous appartenez à Dieu et ne faites pas partie de cet empire d’esclaves. Depuis longtemps Dieu déteste jusqu’à la moelle cette société de ténèbres. Il grince des dents, pris d’un grand désir d’écraser de Ses pieds ce vieux serpent méchant et odieux, de sorte qu’il ne puisse jamais se relever et abuser l’homme ; Il n’excusera pas ses actions du passé, Il ne tolérera pas sa supercherie envers l’homme et Il réglera la note pour chacun de ses péchés à travers les âges. Dieu n’épargnera pas le moins du monde ce chef de file de tous les maux[5], Il l’anéantira.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (8) », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans de nombreux endroits, Dieu a prophétisé qu’Il acquerrait un groupe de vainqueurs dans le pays de Sinim. Puisque c’est dans l’est du monde que les vainqueurs doivent être acquis, l’endroit où Dieu met les pieds dans Sa seconde incarnation est sans aucun doute le pays de Sinim, le lieu exact où le grand dragon rouge est enroulé sur lui-même. Là, Dieu acquerra les descendants du grand dragon rouge afin qu’il soit complètement vaincu et humilié. Dieu réveillera ces gens accablés de souffrances, les réveillera complètement, les fera sortir de la brume et rejeter le grand dragon rouge. Ils se réveilleront de leur sommeil, reconnaîtront l’essence du grand dragon rouge, seront capables de donner leur cœur entier à Dieu, se libéreront de l’oppression des forces obscures, se lèveront du côté de l’est du monde et deviendront la preuve de la victoire de Dieu. Ce n’est que de cette manière que Dieu acquerra la gloire.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (6) », dans La Parole apparaît dans la chair

Pendant des milliers d’années, ce pays a été une terre d’ordures. Il est insupportablement sale, la misère abonde, les fantômes pullulent partout, trompant et décevant, portant des accusations sans fondement[6], étant impitoyables et vicieux, piétinant cette ville fantôme et la laissant jonchée de cadavres. L’odeur de la pourriture imprègne l’air et couvre le pays qui est fortement gardé[7]. Qui peut voir le monde au-delà des cieux ? Le diable ligote fortement tout le corps de l’homme, il lui couvre les yeux et lui scelle les lèvres fermement. Le roi des démons a tout saccagé pendant plusieurs milliers d’années jusqu’à nos jours alors qu’il surveille toujours la ville fantôme de près, comme si elle était un palais impénétrable de démons ; ces chiens de garde en meute, pendant ce temps, surveillent de leurs yeux vifs, craignant profondément que Dieu les prenne au dépourvu et les anéantisse tous, ne leur laissant aucun lieu de paix et de bonheur. Comment les gens d’une ville fantôme de ce genre pourraient-ils avoir déjà vu Dieu ? Ont-ils déjà joui du charme et de la beauté de Dieu ? Quelle idée ont-ils des choses du monde humain ? Lequel d’entre eux peut comprendre l’acharnement de Dieu ? Peu étonnant donc que Dieu incarné reste complètement caché : dans une société de ténèbres comme celle-là, où les démons sont impitoyables et inhumains, comment le roi des démons, qui tue les gens sans sourciller, pourrait-il tolérer l’existence d’un Dieu qui est beau, bon et saint ? Comment pourrait-il applaudir et acclamer l’arrivée de Dieu ? Ces laquais ! Ils rendent la gentillesse avec la haine, ils dédaignent Dieu depuis longtemps, ils abusent Dieu, ils sont sauvages à l’extrême, ils n’ont pas la moindre considération pour Dieu, ils saccagent et pillent, ils ont perdu toute conscience, ils vont à l’encontre de toute conscience et ils tentent l’innocent jusqu’à l’insanité. Ancêtres des anciens ? Leaders bien-aimés ? Ils s’opposent tous à Dieu ! Leur ingérence a tout laissé sous le ciel dans un état de ténèbres et de chaos ! Liberté de religion ? Les droits et intérêts légitimes des citoyens ? Tout cela n’est qu’une ruse pour camoufler le péché ! Qui a accueilli l’œuvre de Dieu ? Qui a donné sa vie ou versé son sang pour l’œuvre de Dieu ? De génération en génération, des parents aux enfants, l’homme esclave, sans manières, a fait de Dieu un esclave. Comment cela n’inciterait-il pas à la fureur ? Des milliers d’années de haine sont concentrés dans le cœur, des millénaires de condition pécheresse sont gravés dans le cœur. Comment cela n’inspirerait-il pas le dégoût ? Vengez Dieu, étouffez complètement Son ennemi, cessez la course effrénée des démons et ne leur permettez plus de soulever autant de troubles qu’ils le veulent ! Le temps est venu. Depuis longtemps l’homme a rassemblé toutes ses forces, il a consacré tous ses efforts, payé tout le prix pour ceci : dévoiler le visage hideux de ce démon et permettre aux gens qui ont été aveuglés et ont enduré toutes sortes de souffrances et d’épreuves de s’extraire de leur douleur et de tourner le dos à ce vieux démon méchant. Pourquoi lever un tel obstacle impénétrable à l’œuvre de Dieu ? Pourquoi employer diverses astuces pour tromper le peuple de Dieu ? Où sont la vraie liberté et les droits et intérêts légitimes ? Où est l’équité ? Où est le confort ? Où est la chaleur ? Pourquoi employer des complots divers pour tromper le peuple de Dieu ? Pourquoi utiliser la force pour réprimer la venue de Dieu ? Pourquoi ne pas permettre à Dieu de parcourir librement la terre qu’Il a créée ? Pourquoi harceler Dieu jusqu’à ce qu’Il n’ait nulle part où reposer la tête ? Où est la chaleur parmi les hommes ? Où est l’accueil parmi les hommes ? Pourquoi infliger à Dieu un tel désir désespéré ? Pourquoi faire crier Dieu encore et encore ? Pourquoi obliger Dieu à S’inquiéter de Son Fils bien-aimé ? Dans cette société de ténèbres, pourquoi les chiens de garde désolés du démon ne permettent-ils pas à Dieu de circuler librement dans le monde qu’Il a créé ? Pourquoi l’homme ne comprend-il pas, l’homme qui vit au milieu de la douleur et de la souffrance ? Pour vous, Dieu a enduré de grands tourments. En grande souffrance, Il vous a livré Son Fils bien-aimé, Sa chair et Son sang. Alors pourquoi fermez-vous les yeux ? À la vue de tous, vous rejetez l’arrivée de Dieu et refusez l’amitié de Dieu. Pourquoi êtes-vous si déraisonnables ? Êtes-vous prêts à endurer les injustices dans une société de ténèbres comme celle-là ? Pourquoi, au lieu de remplir vos estomacs des millénaires d’inimitié, vous bourrez-vous de la « merde » du roi des démons ?

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (8) », dans La Parole apparaît dans la chair

Quelle est l’importance des obstacles dressés contre l’œuvre de Dieu ? Quelqu’un ne l’a-t-il jamais su ? Avec des gens encagés par des teintes superstitieuses profondes, qui est capable de connaître le vrai visage de Dieu ? Avec cette connaissance culturelle arriérée si superficielle et absurde, comment pourraient-ils pleinement comprendre les paroles prononcées par Dieu ? Même quand elles sont prononcées en face à face et fournies de bouche à bouche, comment pourraient-ils comprendre ? Parfois, c’est comme si les paroles de Dieu étaient tombées dans l’oreille d’un sourd : les gens n’ont pas la moindre réaction, ils secouent la tête et ne comprennent rien. Comment cela pourrait-il ne pas être inquiétant ? Cette « histoire culturelle ancienne et cette connaissance culturelle perdues[8] » ont entretenu un tel groupe de gens sans valeur. Cette ancienne culture – un héritage précieux – est un tas de rebuts ! Elle est devenue depuis longtemps une honte éternelle et ne mérite pas qu’on en parle ! Elle a enseigné aux gens les astuces et les techniques pour s’opposer à Dieu, et le « conseil formel, affable[9] » de l’éducation nationale a rendu les gens encore plus désobéissants à Dieu. Chaque partie de l’œuvre de Dieu est extrêmement difficile et chaque étape de Son œuvre sur la terre a été stressante pour Dieu. Comme Son œuvre sur terre est difficile ! Les étapes de l’œuvre de Dieu sur la terre impliquent de grandes difficultés : pour la faiblesse de l’homme, ses lacunes, ses enfantillages, son ignorance et tout de l’homme, Dieu Se lance dans des plans méticuleux et des considérations réfléchies. L’homme est comme un tigre de papier que l’on n’ose pas stimuler ou provoquer ; au moindre contact il mord ou bien il tombe et perd son chemin. On dirait qu’à la moindre perte de concentration, il retombe, ou bien il ignore Dieu ou court chez ses cochons et chiens de parents pour se livrer aux choses impures de leur corps. Quel grand obstacle ! À chaque étape de Son œuvre, pratiquement, Dieu est soumis à la tentation, et presque à chaque étape Il court un grand danger. Ses paroles sont sincères, honnêtes et sans malice, mais qui est prêt à les accepter ? Qui est prêt à se soumettre pleinement ? Cela brise le cœur de Dieu. Il peine jour et nuit pour l’homme, Il est en proie à l’anxiété pour la vie de l’homme et Il sympathise avec la faiblesse de l’homme. À chaque étape de Son œuvre et pour chaque parole qu’Il a prononcée, Il a fait face à de nombreux obstacles ; Il est toujours entre le marteau et l’enclume, et pense constamment à la faiblesse, la désobéissance, l’enfantillage et la vulnérabilité de l’homme… jour et nuit, encore et encore. Qui a déjà appris cela ? En qui peut-Il Se confier ? Qui pourrait comprendre ? Il déteste toujours les péchés de l’homme et son manque de colonne vertébrale, sa couardise. Il S’inquiète toujours de la vulnérabilité de l’homme et contemple le chemin qui précède l’homme. En observant les paroles et les actions de l’homme, Il est toujours rempli de miséricorde et de colère, et la vue de ces choses cause toujours de la peine à Son cœur. Ceux qui sont innocents, après tout, sont devenus engourdis. Pourquoi Dieu leur rend-Il toujours les choses difficiles ? L’homme faible est totalement dépourvu de persévérance. Pourquoi la colère de Dieu devrait-elle toujours être si intense ? L’homme faible et impuissant n’a plus la moindre vitalité ; pourquoi Dieu devrait-Il toujours le réprimander pour sa désobéissance ? Qui peut résister aux menaces de Dieu dans le ciel ? L’homme, après tout, est fragile, et Dieu, désespéré, a refoulé Sa colère profondément dans Son cœur afin que l’homme réfléchisse calmement sur lui-même. Pourtant, l’homme, qui est en grave difficulté, n’accorde pas la moindre valeur à la volonté de Dieu. L’homme a été écrasé par les pieds du vieux roi des démons, mais il en est complètement inconscient. Il se ligue toujours contre Dieu, ou bien est tiède envers Dieu. Dieu a prononcé tellement de paroles, mais qui les a déjà prises au sérieux ? L’homme ne comprend pas les paroles de Dieu, mais il reste imperturbable et sans désir, et n’a jamais vraiment connu l’essence du vieux démon. Les gens vivent dans l’Hadès, en enfer, mais croient qu’ils vivent dans le palais du fond de la mer. Ils sont persécutés par le grand dragon rouge, mais croient être « favorisés[10] » par le pays. Ils sont ridiculisés par le diable, mais pensent qu’ils jouissent du talent artistique superlatif de la chair. Quelle bande de sales et déplorables miséreux ! L’homme a rencontré le malheur, mais il ne le sait pas, et, dans cette société de ténèbres, il souffre contretemps après contretemps[11], mais il n’en a jamais pris conscience. Quand se débarrassera-t-il de sa candeur envers lui-même et de son tempérament servile ? Pourquoi est-il si insensible envers le cœur de Dieu ? Est-ce qu’il approuve cette oppression et cette difficulté en silence ? N’aspire-t-il pas au jour où il pourra changer l’obscurité en lumière ? N’aspire-t-il pas une fois de plus à remédier aux iniquités envers la justice et la vérité ? Est-il prêt à observer et ne rien faire pendant que les gens abandonnent la vérité et falsifient les faits ? Est-il heureux de continuer à endurer ce mauvais traitement ? Est-il prêt à être un esclave ? Est-il prêt à périr entre les mains de Dieu avec les esclaves de cet État failli ? Où est ta détermination ? Où est ton ambition ? Où est ta dignité ? Où est ton intégrité ? Où est ta liberté ? Es-tu prêt à donner toute ta vie[12] pour le grand dragon rouge, le roi des démons ? Es-tu heureux de le laisser te torturer à mort ? Le visage de l’abîme est chaotique et sombre, alors que les gens du commun qui souffrent une telle affliction crient vers le ciel et se plaignent à la terre. Quand l’homme pourra-t-il garder la tête haute ? L’homme est rachitique et émacié, comment pourrait-il lutter contre ce démon cruel et tyrannique ? Pourquoi ne donne-t-il pas sa vie à Dieu dès qu’il le peut ? Pourquoi vacille-t-il encore ? Quand pourra-t-il terminer l’œuvre de Dieu ? Ainsi intimidé et opprimé sans raison, il aura finalement vécu toute sa vie en vain. Pourquoi se presse-t-il tellement d’arriver, pourquoi est-il dans une telle hâte de partir ? Pourquoi ne réserve-t-il pas quelque chose de valeur à donner à Dieu ? A-t-il oublié les millénaires de haine ?

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (8) », dans La Parole apparaît dans la chair

La connaissance de plusieurs milliers d’années de culture et d’histoire anciennes a enfermé la pensée, les notions et les perspectives mentales de l’homme si fermement que tout est devenu impénétrable et non biodégradable[13]. Les hommes vivent dans le dix-huitième cercle de l’enfer comme s’ils avaient été jetés par Dieu dans les cachots, condamnés à ne plus jamais voir la lumière. La pensée féodale a opprimé les hommes à tel point qu’ils peuvent à peine respirer et suffoquent. Ils n’ont pas un iota de force pour résister et, en silence, ils ne font qu’endurer et endurer… Personne n’a jamais osé lutter ou se lever pour la rectitude et la justice. Les hommes mènent tout simplement une vie pire que celle des animaux, sous les coups et les injures des éthiques féodales, jour après jour et année après année. Ils n’ont jamais pensé à chercher Dieu pour jouir du bonheur dans le monde humain. C’est comme si les hommes avaient été abattus au point qu’ils sont comme les feuilles flétries, desséchées et brunies à l’automne. Les hommes ont perdu la mémoire depuis longtemps ; ils vivent impuissants dans l’enfer qui est appelé le monde humain, en attendant la venue du dernier jour afin qu’ils puissent périr en même temps que cet enfer, comme si le dernier jour auquel ils aspirent était le jour où ils jouiront du repos de la paix. L’éthique féodale a conduit la vie de l’homme dans « l’Hadès », affaiblissant encore plus son pouvoir de résistance. Toute sorte d’oppression a forcé l’homme à tomber progressivement plus profondément dans l’Hadès et de plus en plus loin de Dieu de sorte qu’aujourd’hui il est devenu un parfait étranger pour Dieu et se hâte afin de L’éviter quand ils se rencontrent. L’homme ne Lui prête pas attention et Le laisse tout seul comme si l’homme ne L’avait jamais connu ou vu auparavant. Pourtant, Dieu a été en attente de l’homme tout au long du long voyage de la vie humaine, ne lançant jamais Sa furie irrépressible contre lui, attendant simplement, tranquille, sans un mot, que l’homme se repente et recommence. Dieu est venu il y a longtemps dans le monde humain pour partager les souffrances du monde humain avec l’homme. Pendant toutes ces années où Il a vécu avec l’homme, personne n’a découvert Son existence. Dieu endure seulement en silence la misère de la dégradation du monde humain tout en accomplissant l’œuvre qu’Il a apportée en personne. Il continue à endurer au nom de la volonté de Dieu le Père et au nom des besoins de l’humanité, endurant des souffrances jamais éprouvées par l’homme auparavant. En présence des hommes, Il les a silencieusement servis, en présence des hommes Il S’est humilié par souci de la volonté de Dieu le Père et des besoins de l’humanité. La connaissance de la culture antique a furtivement volé l’homme de la présence de Dieu et a livré l’homme au roi des démons et à sa progéniture. Les Quatre Livres et les Cinq Classiques[a] ont guidé la pensée et les notions de l’homme dans un autre âge de rébellion, l’amenant à avoir une adulation encore plus grande qu’avant pour les compilateurs des Livres/Documents classiques, et par conséquent, à aggraver encore plus ses notions au sujet de Dieu. Sans pitié, le roi des démons a chassé Dieu du cœur de l’homme et l’a ensuite allègrement occupé lui-même sans que l’homme s’en rende compte. Depuis, l’homme est doué d’une âme laide et méchante et de la contenance du roi des démons. La poitrine de l’homme est remplie de haine pour Dieu et l’extrême méchanceté du roi des démons s’est répandue dans l’homme jour après jour jusqu’à ce que l’homme soit complètement consumé. L’homme n’était plus du tout libre et n’avait aucun moyen de se libérer des labeurs du roi des démons. Il n’avait d’autre choix que d’être fait prisonnier sur-le-champ, de se rendre et de se soumettre en sa présence. Il y a longtemps, le démon a semé la graine de l’athéisme, une véritable tumeur, dans le cœur et l’esprit de l’homme encore enfant, enseignant des sophismes à l’homme tels que : « Étudie la science et la technologie, sois au courant des Quatre modernisations, et il n’y a pas de Dieu dans le monde ». Non seulement cela, mais il proclame, dès qu’il en a la chance : « Comptons sur nos efforts laborieux pour construire une belle patrie », demandant à tous d’être prêts à servir leur pays fidèlement dès l’enfance. L’homme a été involontairement porté devant lui qui, sans hésitation, s’est arrogé tout honneur (se référant à l’honneur qui appartient à Dieu puisqu’Il tient toute l’humanité entre Ses mains). Il n’a jamais eu honte ni eu un sentiment de honte. En outre, sans honte, il a attrapé les gens qui croyaient en Dieu et les a traînés dans sa maison où il a sauté sur la table comme une souris et les a forcés à l’adorer comme Dieu. Quel desperado ! Il proclame des scandales qui choquent : « Il n’y a pas de Dieu dans le monde. Le vent vient de transformations selon les lois naturelles ; il pleut lorsque de la vapeur d’eau rencontre du froid, se condense et tombe en gouttes sur la terre ; un tremblement de terre est l’ébranlement de la croûte terrestre en raison de changements géologiques ; la sécheresse est due à l’air sec causé par des perturbations nucléoniques sur la surface du soleil. Ce sont des phénomènes naturels. Dans tout cela, où y a-t-il un acte de Dieu ? » Certains même proclament ces déclarations éhontées qui ne devraient jamais être prononcées : « L’homme a évolué à partir de singes anciens et le monde d’aujourd’hui est sorti d’une succession de sociétés primitives commençant il y a environ une éternité. Qu’un pays prospère ou décline repose entièrement entre les mains de ses habitants. » Entre temps, il fait en sorte que l’homme l’accroche au mur ou le place sur la table pour lui rendre hommage et lui faire des offrandes. En même temps qu’il proclame : « Il n’y a pas de Dieu. », il se présente, avec une légère rudesse, comme Dieu, chassant Dieu hors des limites de la terre tout en prenant la place de Dieu et jouant le rôle du roi des démons. Comme c’est insensé ! Il s’attire une haine absolue. Il semble que Dieu et lui soient des ennemis jurés et les deux ne peuvent coexister. Il complote pour chasser Dieu alors qu’il circule librement hors de la portée de la loi[14]. Quel roi des démons ! Comment tolérer son existence ? Il ne se reposera pas jusqu’à ce qu’il ait mis le désordre dans l’œuvre de Dieu et l’ait laissée complètement en lambeaux[15], se montant délibérément contre Dieu et L’accablant de plus en plus. Son visage hideux ayant depuis longtemps été complètement démasqué, il est maintenant blessé et meurtri[16], dans une triste condition et quand même, il ne relâche pas sa haine de Dieu, comme ce n’était qu’en dévorant Dieu d’une bouchée qu’il pourrait soulager la haine refoulée dans son cœur. Comment pouvons-nous le tolérer, cet ennemi de Dieu ? Seules son éradication et son extermination complètes réaliseront le souhait de notre vie. Comment peut-il être autorisé à continuer sa course effrénée ? Il a corrompu l’homme à tel point que l’homme ne connaît pas le ciel-soleil et est devenu abruti et insensible. L’homme a perdu la raison humaine normale. Pourquoi ne pas offrir en sacrifice tout notre être pour le détruire et le brûler afin d’éliminer toute inquiétude à l’avenir et permettre à l’œuvre de Dieu d’atteindre plus tôt une splendeur sans précédent ? Cette bande de scélérats sont venus dans le monde des hommes et l’ont complètement bouleversé. Ils ont conduit tous les hommes au bord d’un précipice, planifiant secrètement de les jeter en bas pour les détruire et de pouvoir ensuite dévorer leurs cadavres. Ils espèrent en vain de briser le plan de Dieu et d’entrer en compétition avec Lui misant tout sur un seul coup de dés[17]. Cela n’est pas facile du tout ! Après tout, la croix a été préparée pour le roi des démons qui est coupable des crimes les plus odieux. Dieu n’a pas de place sur la croix. Il l’a déjà mise de côté pour le démon. Dieu a gagné la victoire depuis longtemps et n’est plus triste à cause des péchés de l’humanité, mais Il apportera le salut à toute l’humanité.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

Détestez-vous vraiment le grand dragon rouge ? Le détestez-vous vraiment, sincèrement ? Pourquoi vous l’ai-Je demandé tellement de fois ? Pourquoi est-ce que Je vous pose cette question, encore et encore ? Quelle image y a-t-il du grand dragon rouge dans votre cœur ? A-t-elle vraiment été enlevée ? Ne le considérez-vous pas vraiment comme votre père ? Tous les gens devraient percevoir Mon intention dans Mes questions. Elle n’est pas de provoquer la colère du peuple, ni d’inciter à la rébellion parmi les hommes, ni que l’homme trouve sa propre voie, mais de permettre à tous les gens de se libérer de l’esclavage du grand dragon rouge. Néanmoins, personne ne devrait être anxieux. Tout sera accompli par Mes paroles ; aucun homme ne peut participer, aucun homme ne peut faire l’œuvre que Je vais réaliser. Je vais purifier l’air sur toute la terre et éliminer toute trace des démons sur la terre. J’ai déjà commencé et Je vais amorcer la première étape de Mon œuvre de châtiment dans la demeure du grand dragon rouge. Ainsi, on peut voir que Mon châtiment est arrivé dans tout l’univers, et que le grand dragon rouge et toutes sortes d’esprits impurs seront impuissants à échapper à Mon châtiment, car Je veille sur toute la terre. Quand Mon œuvre sur terre sera terminée, c’est-à-dire quand l’ère du jugement arrivera à son terme, Je châtierai le grand dragon rouge formellement. Mon peuple verra sûrement Mon juste châtiment du grand dragon rouge, fera sûrement jaillir la louange grâce à Ma justice et exaltera sûrement Mon saint nom à jamais grâce à Ma justice. Ensuite, vous accomplirez formellement votre devoir et proclamerez formellement Mes éloges sur toute la terre, pour toujours et à jamais !

Lorsque l’ère du jugement atteindra son apogée, Je ne Me hâterai pas de conclure Mon œuvre, mais Je vais y intégrer la preuve de l’ère du châtiment et permettre que cette preuve soit vue par tout Mon peuple ; de cette manière un plus grand fruit sera produit. Cette preuve est le moyen par lequel Je châtierai le grand dragon rouge, et Je ferai en sorte que Mon peuple la voie de ses propres yeux afin qu’il ait une meilleure connaissance de Mon tempérament. Mon peuple prend plaisir à Ma présence quand le grand dragon rouge est châtié. Mon plan est de provoquer le peuple du grand dragon rouge à se lever et se révolter contre lui ; c’est Ma méthode de perfectionnement de Mon peuple, et aussi une excellente occasion de croissance de vie pour tout Mon peuple.

Extrait du Chapitre 28 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu a l’intention d’utiliser une partie du travail des mauvais esprits pour perfectionner une portion de l’humanité, permettant à ces hommes de ne pas se laisser duper par les iniquités des démons afin que toute l’humanité connaisse vraiment ses « ancêtres ». C’est seulement de cette manière que les humains pourront se libérer complètement, non seulement en abandonnant la postérité des diables, même les ancêtres des diables. C’est le vrai but de Dieu en écrasant totalement le grand dragon rouge, de faire en sorte que toute l’humanité connaisse la véritable forme du grand dragon rouge, arrache complètement son masque et voie sa vraie forme. C’est ce que Dieu veut réaliser, et c’est le but final de toute l’œuvre qu’Il a accomplie sur la terre, et c’est ce qu’Il vise à accomplir dans toute l’humanité. C’est connu comme la mobilisation de toutes choses pour servir le dessein de Dieu.

Extrait du Chapitre 41 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Pour rendre témoignage à Dieu et couvrir le grand dragon rouge de honte, il faut un principe et remplir une condition : aimer Dieu au fond de son cœur et entrer dans Ses paroles. Si tu n’entres pas dans les paroles de Dieu, tu n’auras aucun moyen de couvrir Satan de honte. Grâce à ta vie qui croît, tu rejettes le grand dragon rouge et l’humilies totalement, dans le but véritable de le couvrir de honte. Les efforts que tu es prêt à fournir pour mettre en pratique les paroles de Dieu prouvent ton amour pour Lui et ton dégoût du grand dragon rouge ; plus tu obéis aux paroles de Dieu, plus grande est la preuve de ton désir de la vérité. Les gens qui ne désirent pas les paroles de Dieu sont dépourvus de vie. De telles personnes sont en dehors des paroles de Dieu et dans la religion. Les gens qui croient vraiment en Dieu ont une connaissance plus profonde de Ses paroles car ils les mangent et les boivent. Si tu ne désires pas les paroles de Dieu, alors tu ne peux pas vraiment les manger ni les boire, et si tu n’as aucune connaissance des paroles de Dieu, alors tu n’as aucun moyen de rendre témoignage à Dieu ou de Le satisfaire.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent l’œuvre de Dieu aujourd’hui peuvent servir Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Aujourd’hui, tu peux chercher à être perfectionné ou chercher des changements dans ton humanité extérieure et des améliorations dans ton calibre, mais il est d’une importance capitale que tu comprennes que tout ce que Dieu fait aujourd’hui a un sens et est bénéfique : cela te permet, à toi qui es né dans un pays de souillure, d’échapper à la souillure et de t’en défaire. Ça te permet de surmonter l’influence de Satan et de rejeter l’obscure influence de Satan. En te concentrant sur ces choses, tu es protégé dans cette terre de souillure. En fin de compte, quel témoignage te demandera-t-on de rendre ? Tu es né dans un pays de souillure, mais tu peux devenir saint. Le fait de ne plus jamais être sali par la souillure ni vivre sous le domaine de Satan mais de te défaire de l’influence de Satan, de n’être ni possédé ni harcelé par Satan et de vivre dans les mains du Tout-Puissant : cela est le témoignage et la preuve de la victoire dans le combat contre Satan. Tu peux abandonner Satan, tu ne révèles plus de tempéraments sataniques dans ce que tu vis, mais tu vis ce que Dieu exigeait de l’homme quand Il l’a créé : l’humanité normale, le bon sens commun, la perspicacité normale, la résolution normale d’aimer Dieu et la fidélité à Dieu. Tel est le témoignage rendu par une créature de Dieu. Tu dis : « Nous sommes nés dans un pays de souillure, mais à cause de la protection de Dieu, à cause de Sa direction, et parce qu’Il nous a conquis, nous nous sommes défaits de l’influence de Satan. Que nous puissions obéir aujourd’hui est aussi l’effet de la conquête par Dieu. Ce n’est pas parce que nous sommes bons ou parce que nous avons naturellement aimé Dieu, c’est parce que Dieu nous a choisis et nous a prédestinés que nous avons été conquis aujourd’hui, que nous pouvons Lui rendre témoignage et Le servir ; donc, aussi, c’est parce qu’Il nous a choisis et nous a protégés que nous avons été sauvés et délivrés du domaine de Satan, et que nous pouvons nous détacher de la souillure et être purifiés dans la nation du grand dragon rouge. » En outre, ce que tu vis à l’extérieur montrera que tu as l’humanité normale, que tu parles avec bon sens, et que tu vis comme une personne normale. Quand les autres voient, tu ne devrais pas les inciter à dire : « N’est-ce pas l’image du grand dragon rouge ? » Le comportement des sœurs est indigne d’une sœur, le comportement des frères est indigne d’un frère, et tu n’as pas les manières d’un saint. Alors, les gens diraient : « Pas étonnant que Dieu ait dit qu’ils sont les descendants de Moab. Il avait tout à fait raison ! » Si les gens vous regardent et disent : « Bien que Dieu ait dit que vous êtes des descendants de Moab, ce que vous vivez prouve que vous avez rejeté l’influence de Satan ; bien que ces choses soient encore en vous, vous pouvez leur tourner le dos, cela montrera que vous avez été complètement conquis », vous qui avez été conquis et sauvés, vous direz : « C’est vrai que nous sommes les descendants de Moab, mais nous avons été sauvés par Dieu, et bien que, par le passé, les descendants de Moab aient été abandonnés, maudits et exilés parmi les païens par le peuple d’Israël, aujourd’hui, Dieu nous a sauvés. C’est vrai que nous sommes le plus corrompu de tous les peuples. Cela a été décrété par Dieu, c’est un fait indéniable par tous. Mais aujourd’hui, nous avons échappé à cette influence. Nous détestons notre ancêtre, nous sommes prêts à tourner le dos à notre ancêtre, à l’abandonner complètement et à obéir à tous les arrangements de Dieu, à agir selon la volonté de Dieu, à accomplir Ses exigences envers nous et à satisfaire la volonté de Dieu. Moab a trahi Dieu, il n’a pas agi selon la volonté de Dieu et Dieu le détestait. Mais nous devrions nous soucier du cœur de Dieu, et aujourd’hui, puisque nous comprenons la volonté de Dieu, nous ne pouvons pas trahir Dieu et nous devons renoncer à notre ancien ancêtre ! » Antérieurement, J’ai parlé de renoncer au grand dragon rouge, et aujourd’hui, il s’agit principalement à renoncer au vieil ancêtre des gens. Cela est un témoignage de la conquête des gens, et, peu importe ta manière d’entrer aujourd’hui, ton témoignage en ce domaine ne doit pas faire défaut.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Notes de bas de page :

1. « Avaler » se réfère au comportement vicieux du roi des démons qui dérobent complètement les hommes.

2. « Complices criminels » reflète la même idée que « bande de voyous ».

3. « Fomentant toutes sortes de troubles » se réfère à la façon dont les hommes qui sont démoniaques sèment le désordre, obstruant l’œuvre de Dieu et s’y opposant.

4. « Des cétacés à dents » est utilisé d’une façon moqueuse. C’est une métaphore au sujet des mouches qui sont si petites que les cochons et les chiens leur apparaissent aussi gros que des cétacés.

5. « Ce chef de file de tous les maux » se réfère au vieux diable. Cette expression exprime une aversion extrême.

6. « Portant des accusations sans fondement » se réfère aux méthodes par lesquelles le diable cause du tort aux personnes.

7. « Fortement gardé » signifie que les méthodes par lesquelles le diable afflige les gens sont particulièrement vicieuses et contrôlent tellement les gens qu’ils n’ont pas de place pour bouger.

8. « Perdues » est utilisé de façon moqueuse.

9. « Conseil formel affable » est utilisé de façon moqueuse.

10. « Favorisés » est utilisé pour se moquer des gens qui semblent de bois et qui n’ont aucune conscience de soi.

11. « Souffre contretemps après contretemps » signifie les gens qui sont nés dans le pays du grand dragon rouge et qui ne peuvent pas garder la tête haute.

12. « Donner toute ta vie » doit être compris dans un sens péjoratif.

13. « Non biodégradable » est employé ici de façon satirique et signifie que les gens sont rigides dans leur savoir, leur culture et leur point de vue spirituel.

14. « Circule librement hors de la portée de la loi » indique que le diable devient fou furieux et se déchaîne.

15. « Complètement en lambeaux » se réfère à la façon dont le comportement violent du diable est insupportable à voir.

16. « Blessé et meurtri » se réfère au laid visage du roi des démons.

17. « Misant tout sur un seul coup de dés » signifie jouer tout son argent sur un seul pari dans l’espoir de gagner à la fin. C’est une métaphore pour les complots sinistres et infâmes du diable. L’expression est utilisée d’une façon moqueuse.

a. Les Quatre Livres et les Cinq Classiques sont les livres du confucianisme qui font autorité en Chine.

Précédent: 32. Principes de triomphe sur les tentations de Satan

Suivant: 34. Principes d’émancipation de l’influence de Satan

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre