169. Principes pour aimer Dieu sincèrement

(1) Dans la pratique de l’amour de Dieu, on doit tout d’abord accomplir comme il faut son devoir d’homme, sans être négligent ni superficiel. Sachez rendre à Dieu Son amour, c’est une question de conscience.

(2) Soyez capable d’accepter le jugement et le châtiment de Dieu et débarrassez-vous de votre tempérament corrompu. Acceptez l’examen de Dieu dans tous les domaines et sachez craindre Dieu et fuir le mal.

(3) Soyez capable de chercher à être une personne honnête, communiez sincèrement avec Dieu, soyez affranchi des notions, de l’aliénation et de l’incompréhension et soyez capable de montrer de la considération pour la volonté de Dieu dans tous les domaines.

(4) Soyez capable d’accepter la commission de Dieu de manière responsable et méticuleuse. Fondez vos actions sur des principes et devenez une personne qui suit la volonté de Dieu.

(5) Connaître l’œuvre de Dieu, comprendre Ses intentions sincères, aimer Sa justice et Sa sainteté et être capable de L’exalter et de Lui porter témoignage à tous égards.

Paroles de Dieu concernées :

Il ne s’agit pas pour l’homme seulement de croire en l’essence de Dieu, mais aussi de l’aimer. Mais un grand nombre de croyants en Dieu sont incapables de découvrir ce « secret ». Les gens n’osent pas aimer Dieu ni n’essaient de L’aimer. Ils n’ont jamais découvert qu’il y a tant de choses aimables en Dieu, ils n’ont jamais découvert que Dieu est le Dieu qui aime l’homme et qu’Il est le Dieu qui doit être aimé par l’homme. La beauté de Dieu est exprimée dans Son œuvre : les gens peuvent découvrir Sa beauté seulement quand ils expérimentent Son œuvre, ils peuvent apprécier la beauté de Dieu seulement dans leurs expériences réelles ; sans l’observer dans la vie réelle, personne ne peut découvrir la beauté de Dieu. Il y a tellement à aimer au sujet de Dieu, mais les gens sont incapables de le découvrir sans réellement entrer en relation avec Lui. Autrement dit, si Dieu ne devenait chair, les gens seraient incapables de réellement entrer en relation avec Lui, et s’ils étaient incapables d’entrer réellement en relation avec Lui, ils ne pourraient pas expérimenter Son œuvre, et ainsi leur amour de Dieu serait souillé de beaucoup de fausseté et d’imagination. Aimer le Dieu qui est dans le ciel n’est pas aussi réel qu’aimer le Dieu qui est sur la terre, car la connaissance que les gens ont de Dieu qui est dans le ciel est fondée sur leur imagination, plutôt que sur ce qu’ils ont vu de leurs propres yeux et ce qu’ils ont personnellement expérimenté. Quand Dieu vient sur la terre, les gens peuvent voir Ses actes réels et Sa beauté, et ils peuvent voir complètement Son tempérament réel et normal. Cela est mille fois plus réel que la connaissance du Dieu qui est dans le ciel. Peu importe à quel point les gens aiment le Dieu dans le ciel, il n’y a rien de réel dans cet amour, et il est rempli d’idées humaines. Peu importe qu’ils aiment très peu le Dieu sur la terre, cet amour est réel ; même s’il n’y en a qu’un peu, il est encore réel. Dieu amène les gens à Le connaître par une œuvre réelle, et par cette connaissance, Il gagne leur amour. C’est comme Pierre : s’il n’avait pas vécu avec Jésus, il lui aurait été impossible d’adorer Jésus. Ainsi également, sa loyauté envers Jésus était fondée sur sa relation avec Jésus. Pour amener l’homme à L’aimer, Dieu est venu parmi les hommes et Il vit avec les hommes, et tout ce qu’Il permet à l’homme de voir et d’expérimenter est la réalité de Dieu.

Extrait de « Ceux qui aiment Dieu vivront éternellement dans Sa lumière », dans La Parole apparaît dans la chair

Aucune leçon n’est plus profonde que la leçon qui consiste à aimer Dieu, et on peut dire que la leçon que les gens apprennent de leur longue vie de foi est la manière d’aimer Dieu. Cela veut dire que si tu crois en Dieu, tu dois aimer Dieu. Si tu crois seulement en Dieu mais tu ne L’aimes pas, si tu n’as pas atteint la connaissance de Dieu et que tu n’as jamais aimé Dieu avec un véritable amour qui vient de l’intérieur de ton cœur, alors ta foi en Dieu est vaine ; si, dans ta foi en Dieu, tu n’aimes pas Dieu, alors tu vis en vain, et ta vie entière est la plus vile de toutes les vies. Si, pendant toute ta vie, tu n’as jamais aimé ou satisfait Dieu, alors, quelle est ta raison de vivre ? Et quelle est la raison de ta foi en Dieu ? N’est-ce pas un gaspillage d’efforts ? Cela veut dire que si les gens vont croire en Dieu et L’aimer, ils doivent payer un prix. Au lieu d’essayer d’agir d’une certaine manière à l’extérieur, ils devraient chercher une vraie idée dans les profondeurs de leur cœur. Si tu t’enthousiasmes pour le chant et la danse, mais que tu es incapable de mettre la vérité en pratique, peut-on dire que tu aimes Dieu ? Aimer Dieu exige la recherche de la volonté de Dieu en toutes choses, et que tu sondes profondément à l’intérieur quand quelque chose t’arrive, essayant de saisir la volonté de Dieu et essayant de voir quelle est la volonté de Dieu en la matière, ce qu’Il souhaite que tu atteignes, et comment tu devrais être soucieux de Sa volonté. Par exemple : quelque chose arrive et t’oblige à supporter des épreuves. À ce moment-là, tu devrais comprendre ce qu’est la volonté de Dieu et comment être soucieux de Sa volonté. Tu ne dois pas te satisfaire : en premier lieu, mets-toi de côté. Rien n’est plus abject que la chair. Tu dois chercher à satisfaire Dieu et tu dois accomplir ton devoir. Avec de telles pensées, Dieu t’apportera une illumination particulière dans cette affaire et ton cœur sera aussi réconforté.

Extrait de « Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

« L’amour », comme on l’appelle, désigne une émotion pure, sans tache, où ton cœur te sert à aimer, ressentir et être attentionné. L’amour ne tolère aucune condition, aucun obstacle et aucune distance. Dans l’amour, il n’y a pas de suspicion, pas de tromperie et pas de ruse. Dans l’amour, il n’y a pas de transaction et rien d’impur. Si tu aimes, tu ne trompes pas, ne te plains pas, ne trahis pas, ne te rebelles pas, n’exiges pas ni ne cherches à recevoir quelque chose ou un certain montant. Si tu aimes, tu te sacrifies et endures les difficultés avec joie, et tu es compatible avec Moi. Tu renonces à tout pour Moi : à ta famille, ton avenir, ta jeunesse, ton mariage. Sinon, ton amour n’est pas de l’amour, mais une tromperie et une trahison ! Quel genre d’amour est le tien ? Est-ce un amour sincère ? Ou est-il faux ? Qu’as-tu abandonné ? Qu’as-tu sacrifié ? Quelle quantité d’amour ai-Je reçue de toi ? Le sais-tu ? Hommes, votre cœur déborde de mal, de trahison et de tromperie. Alors, quelle quantité d’impureté y a-t-il dans votre amour ? Vous croyez avoir déjà assez sacrifié pour Moi ; vous croyez que votre amour pour Moi est déjà suffisant. Mais pourquoi donc vos paroles et vos actions s’accompagnent-elles toujours de rébellion et de tromperie ? Vous Me suivez, mais vous ne reconnaissez pas Ma parole. Est-ce là de l’amour ? Vous Me suivez, mais vous Me mettez à l’écart. Est-ce là de l’amour ? Vous Me suivez, mais vous vous méfiez de Moi. Est-ce là de l’amour ? Vous Me suivez, mais vous n’acceptez pas Mon existence. Est-ce là de l’amour ? Vous Me suivez, mais vous ne Me traitez pas comme Je le mérite et rendez les choses difficiles pour Moi à chaque occasion. Est-ce là de l’amour ? Vous Me suivez, mais vous essayez de Me duper et de Me tromper en toutes choses. Est-ce là de l’amour ? Vous Me servez, mais vous ne Me craignez pas. Est-ce là de l’amour ? Vous vous opposez à Moi à tous égards et en toutes choses. Tout cela est-il de l’amour ? Vous avez sacrifié beaucoup, c’est vrai, mais vous n’avez jamais pratiqué ce que Je vous demande. Cela peut-il être de l’amour ? A y regarder de près, il n’y a pas le moindre soupçon d’amour pour Moi en vous. Après toutes ces années de travail, et toutes les paroles que J’ai données, qu’y avez-vous gagné, en fait ? Cela ne mérite-t-il pas que vous reconsidériez attentivement votre conduite ?

Extrait de « Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus », dans La Parole apparaît dans la chair

Qu’est-ce que l’homme a gagné dès lors qu’il s’est mis à croire en Dieu ? Qu’as-tu appris au sujet de Dieu ? À quel degré as-tu changé à cause de ta croyance en Dieu ? Aujourd’hui, vous savez tous que la croyance de l’homme en Dieu ne vise pas seulement le salut de l’âme et le bien-être de la chair, ni à enrichir sa vie par son amour pour Dieu, et ainsi de suite. En l’état des choses, si tu aimes Dieu pour le bien-être de la chair ou pour un plaisir passager, alors, même si à la fin, ton amour pour Dieu atteint son sommet et que tu ne demandes rien de plus, cet amour que tu cherches demeure quand même un amour adultéré et n’est pas agréable à Dieu. Ceux qui utilisent l’amour pour Dieu pour enrichir leur existence monotone et combler un vide dans leurs cœurs sont le genre de personnes qui sont avides d’une vie de facilité, et non celles qui cherchent vraiment à aimer Dieu. Un amour de ce genre est forcé, c’est la quête d’une gratification mentale, et Dieu n’en a nul besoin. Quel genre d’amour, donc, est le tien ? À quelle fin aimes-tu Dieu ? Quel degré d’amour vrai pour Dieu y a-t-il en toi en ce moment ? L’amour d’une grande majorité d’entre vous est du type précédemment mentionné. Un tel amour ne peut que maintenir le statu quo ; il ne saurait atteindre l’immutabilité, ni prendre racine dans l’homme. Ce genre d’amour est seulement comme une fleur qui éclot et fane sans porter de fruit. En d’autres termes, une fois que tu auras aimé Dieu de cette manière, s’il n’y a personne pour te guider sur le chemin à parcourir, alors tu t’effondreras. Si tu ne peux aimer Dieu que durant le moment d’amour pour Dieu mais qu’après cela, ton tempérament de vie reste inchangé, alors tu resteras incapable de t’échapper de dessous le voile de l’influence des ténèbres, tu resteras incapable de te libérer de la servitude de Satan et de ses duperies. Un tel homme ne peut pas être entièrement gagné par Dieu ; à la fin, son esprit, son âme et son corps seront toujours la propriété de Satan. Il ne peut y avoir aucun doute à ce sujet. Tous ceux qui ne peuvent pas être entièrement gagnés par Dieu retourneront à leur lieu d’origine, c’est-à-dire de retour chez Satan, et ils finiront dans l’étang de feu et de soufre pour attendre la prochaine étape de la punition de Dieu. Ceux qui sont gagnés par Dieu sont ceux qui renoncent à Satan et s’échappent de son domaine. Ils sont officiellement comptés parmi le peuple du royaume. C’est ainsi que le peuple du royaume est formé. Es-tu prêt à devenir ce genre de personne ? Es-tu prêt à être gagné par Dieu ? Es-tu prêt à t’échapper du domaine de Satan et à retourner vers Dieu ? Appartiens-tu maintenant à Satan ou es-tu compté parmi le peuple du royaume ?

Extrait de « Quel point de vue les croyants devraient-ils avoir », dans La Parole apparaît dans la chair

L’homme a toujours vécu sous le voile de l’influence de l’obscurité, enchaîné par l’influence de Satan, incapable de se libérer, et son tempérament, traité par Satan, est de plus en plus corrompu. En d’autres termes, l’homme a toujours vécu selon son tempérament satanique corrompu et il est incapable d’aimer vraiment Dieu. Par conséquent, si l’homme désire aimer Dieu, il doit être dépouillé de sa présomption, de sa suffisance, de son arrogance, de sa vanité et de tout tempérament semblable qui fait partie de celui de Satan. Sinon, son amour est un amour impur, un amour de Satan, qui ne peut absolument pas recevoir l’approbation de Dieu. Si l’homme n’est pas directement perfectionné, traité, brisé, émondé, discipliné, châtié et épuré par le Saint-Esprit, alors il ne peut pas aimer vraiment Dieu.

Extrait de « L’homme corrompu est incapable de représenter Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Le chemin de la foi en Dieu est exactement le même que le chemin de l’amour pour Lui. Si tu crois en Lui, tu dois L’aimer. Cependant, L’aimer ne consiste pas seulement à Lui rendre Son amour ou à L’aimer en se fondant sur les sentiments de sa conscience. C’est Lui porter un amour pur. Parfois, les hommes comptent simplement sur leur conscience et sont incapables de ressentir l’amour de Dieu. Pourquoi ai-Je toujours dit : « Que l’Esprit de Dieu touche nos esprits » ? Pourquoi n’ai-Je pas parlé de toucher la conscience des hommes pour aimer Dieu ? C’est parce que la conscience des hommes ne peut pas ressentir Sa beauté. Si tu n’es pas convaincu par ces paroles, tu peux utiliser ta conscience pour ressentir Son amour. Tu auras peut-être une certaine motivation à ce moment-là, mais elle disparaîtra rapidement. Si tu ressens la bonté de Dieu uniquement avec ta conscience, tu auras la motivation lorsque tu prieras, mais elle s’essoufflera et disparaîtra après. Pourquoi cela ? Si tu n’utilises que ta conscience, tu ne pourras pas éveiller ton amour pour Dieu. Lorsque tu ressentiras vraiment Sa bonté dans ton cœur, ton esprit sera touché par Lui, et ce n’est qu’à ce moment-là que ta conscience pourra jouer son rôle initial. Autrement dit, lorsque l’homme aura été touché par Dieu dans son esprit, aura acquis une connaissance et se sentira encouragé, c’est-à-dire après avoir engrangé de l’expérience, alors seulement il pourra L’aimer efficacement avec sa conscience. Aimer Dieu avec ta conscience n’est pas un mal, c’est le plus bas niveau de l’amour pour Lui. Ce n’est simplement pas aimer Dieu « en faisant à peine justice à Sa grâce » qui permettra aux hommes d’entrer de manière proactive. Les hommes ne sont capables d’aimer Dieu sincèrement que quand ils obtiennent une partie de l’œuvre du Saint-Esprit, c’est-à-dire quand ils voient et goûtent l’amour de Dieu dans leur expérience pratique, ont une certaine connaissance de Lui et voient vraiment qu’Il est vraiment digne de l’amour de l’humanité et combien Il est aimable.

Quand les hommes contactent Dieu avec leurs cœurs, quand leurs cœurs peuvent entièrement se tourner vers Lui, c’est la première étape de leur amour pour Lui. Si tu veux aimer Dieu, tu dois d’abord pouvoir tourner ton cœur vers Lui. Qu’entend-on par là ? Tourner son cœur vers Dieu, c’est quand tout ce que tu poursuis dans ton cœur vise à L’aimer et à Le gagner. Cela montre que tu as complètement tourné ton cœur vers Dieu. Mis à part Dieu et Ses paroles, il n’y a presque rien d’autre dans ton cœur (famille, richesse, mari, femme, enfants, etc.). Même s’il y a d’autres choses, celles-ci ne peuvent pas occuper ton cœur, et tu ne penses pas à tes perspectives d’avenir, mais ne poursuis que l’amour de Dieu. À ce moment-là, tu auras entièrement tourné ton cœur vers Dieu. Supposons que tu fasses encore des plans pour toi-même dans ton cœur et que tu sois toujours à la poursuite de ton propre gain personnel, pensant constamment : « Quand pourrai-je faire une petite demande à Dieu ? Quand ma famille deviendra-t-elle riche ? Comment puis-je avoir de beaux vêtements ?… » Si tu vis dans cet état, cela montre que ton cœur n’est pas entièrement tourné vers Dieu. Si tu n’as que Ses paroles dans ton cœur et que tu peux prier Dieu et t’approcher de Lui en tout temps, comme s’Il était très près de toi, comme s’Il était en toi et que tu étais en Lui, si tu es dans ce genre d’état, cela signifie que ton cœur a été en Sa présence. Si tu pries Dieu, manges et bois Ses paroles tous les jours, réfléchis toujours au travail de l’Église, fais preuve de respect pour Sa volonté, utilises ton cœur pour L’aimer sincèrement et satisfaire Son cœur, alors ton cœur Lui appartiendra. Si ton cœur est occupé par un certain nombre d’autres choses, alors il est encore habité par Satan et ne s’est pas vraiment tourné vers Dieu. Lorsque le cœur des hommes est vraiment tourné vers Dieu, ils ont un amour sincère et spontané pour Lui et peuvent étudier Son œuvre. Bien qu’ils aient encore des états stupides et insensés, ils se soucient des intérêts de la maison de Dieu, de Son œuvre et du changement de leur tempérament. Ils ont alors de bonnes intentions.

Extrait de « L’amour sincère pour Dieu est spontané », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes, comme nées des arrangements humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job est venu des actions des hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque étape de travail que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille. Par exemple, si tu as des préjugés envers tes frères et sœurs, il y a des paroles que tu voudras dire, des paroles qui te sembleront ne pas plaire à Dieu, mais si tu ne les prononces pas, tu ressentiras un malaise interne et, à ce moment-là, une lutte commencera en toi : « Est-ce que je parle ou non ? » Telle est la lutte. Ainsi, en tout ce que tu rencontres, il y a une lutte, et quand il y a une lutte en toi, grâce à ta coopération réelle et à ta souffrance réelle, Dieu travaille en toi. Finalement, tu es en mesure de mettre la question de côté à l’intérieur de toi et la colère est naturellement éteinte. Tel est l’effet de ta coopération avec Dieu. Tout ce que les gens font requiert qu’ils paient un certain prix dans leurs efforts. Sans difficulté réelle, ils ne peuvent pas satisfaire Dieu, ils ne sont même pas près de satisfaire Dieu, et ils ne font que débiter des slogans creux ! Ces slogans vides peuvent-ils satisfaire Dieu ? Quand Dieu et Satan se battent dans le domaine spirituel, comment dois-tu satisfaire Dieu et comment dois-tu tenir ferme dans ton témoignage en Sa faveur ? Tu devrais savoir que tout ce qui t’arrive est une grande épreuve et le moment où Dieu a besoin que tu portes témoignage. Même si elles pourraient ne pas sembler très importantes de l’extérieur, quand ces choses se produisent, elles montrent si oui ou non tu aimes Dieu. Si tu L’aimes, tu seras en mesure de tenir ferme dans ton témoignage en Sa faveur, et si tu n’as pas mis Son amour en pratique, cela montre que tu n’es pas quelqu’un qui met la vérité en pratique, que tu es sans la vérité et sans vie, que tu es une paille ! Tout ce qui arrive aux gens se produit quand Dieu a besoin qu’ils tiennent ferme dans leur témoignage en Sa faveur. Même si rien d’important ne t’arrive en ce moment et que tu ne portes pas un grand témoignage, chaque détail de ta vie quotidienne est une question de témoignage en faveur de Dieu. Si tu peux gagner l’admiration de tes frères et sœurs, des membres de ta famille et de tous ceux qui t’entourent ; si, un jour, les non-croyants viennent et admirent tout ce que tu fais et voient que tout ce que Dieu fait est merveilleux, alors tu auras porté témoignage. Bien que tu n’aies aucune connaissance et que ton calibre soit de mauvaise qualité, grâce à Dieu qui te rend parfait, tu es en mesure de Le satisfaire et d’être soucieux de Sa volonté, montrant aux autres le grand travail qu’Il a fait dans des gens possédant le calibre le plus pauvre. Quand les gens en viennent à connaître Dieu, deviennent des vainqueurs devant Satan et fidèles à Dieu dans une large mesure, alors personne n’est plus solide que ce groupe de gens et c’est là le plus grand témoignage. Bien que tu sois incapable de faire un grand travail, tu es en mesure de satisfaire Dieu. D’autres ne peuvent pas mettre leurs notions de côté, mais tu le peux ; d’autres ne peuvent pas rendre témoignage à Dieu au cours de leurs expériences réelles, mais tu peux utiliser ta stature réelle et tes actions pour rendre à Dieu Son amour et porter un témoignage retentissant en Sa faveur. Seulement cela compte comme aimer Dieu réellement.

Extrait de « Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

À quel point aimes-tu Dieu aujourd’hui ? Et que sais-tu de tout ce que Dieu a fait en toi ? Voilà les choses que tu dois apprendre. Lorsque Dieu est arrivé sur terre, tout ce qu’Il a fait en l’homme, tout ce qu’Il lui a permis de voir, c’était pour que l’homme L’aime et Le connaisse vraiment. Si l’homme est capable de souffrir pour Dieu et a su aller aussi loin, c’est, d’une part, grâce à l’amour de Dieu et, d’autre part, grâce au salut de Dieu ; c’est également grâce au jugement et à l’œuvre de châtiment que Dieu a accomplie en l’homme. Si vous ne recevez pas le jugement, le châtiment et les épreuves de Dieu, et si Dieu ne vous a pas fait souffrir, alors, en toute honnêteté, vous n’aimez pas vraiment Dieu. Plus l’œuvre de Dieu en l’homme est grande, plus grande est la souffrance de l’homme, plus le sens de l’œuvre de Dieu devient manifeste et plus le cœur de cet homme est disposé à aimer Dieu véritablement. Comment apprendre à aimer Dieu ? Sans tourment et sans épurement, sans épreuves douloureuses et si, en outre, tout ce que Dieu avait donné à l’homme était grâce, amour et miséricorde, serais-tu capable d’atteindre un stade d’amour véritable pour Dieu ? D’une part, au cours des épreuves imposées par Dieu, l’homme en vient à connaître ses faiblesses et à comprendre qu’il est insignifiant, méprisable et inférieur, qu’il n’a rien et qu’il n’est rien ; d’autre part, au cours de Ses épreuves, Dieu crée pour l’homme différents environnements qui rendent l’homme plus à même de faire l’expérience de la magnificence de Dieu. Bien que la douleur soit grande et parfois insurmontable, atteignant même le niveau de douleur intolérable, c’est grâce à ce vécu que l’homme voit la magnificence de l’œuvre que Dieu a accomplie en lui, et c’est seulement sur cette base que naît en l’homme le véritable amour pour Dieu. Aujourd’hui, l’homme voit qu’avec seulement la grâce, l’amour et la miséricorde de Dieu, il est incapable de se connaître véritablement, et encore moins de connaître l’essence de l’homme. Ce n’est que par l’épurement et le jugement de Dieu, et au cours du processus d’épurement en lui-même, que l’homme peut connaître ses faiblesses et savoir qu’il n’a rien. Par conséquent, l’amour de l’homme envers Dieu est bâti sur la base de l’épurement et du jugement de Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Aujourd’hui, la plupart des gens n’ont pas cette connaissance. Ils croient que la souffrance est sans valeur, ils sont rejetés par le monde, leur vie familiale est troublée, ils ne sont pas aimés de Dieu et leurs perspectives sont sombres. La souffrance de certaines personnes atteint un degré extrême, et leurs pensées se tournent vers la mort. Ce n’est pas le véritable amour pour Dieu ; ces gens sont des lâches, ils ne sont pas persévérants, ils sont faibles et impuissants ! Dieu désire ardemment que l’homme L’aime, mais plus l’homme L’aime, plus grande est la souffrance de l’homme ; plus l’homme L’aime, plus grandes sont les épreuves de l’homme. Si tu L’aimes, alors tu seras frappé par toutes sortes de souffrances. Et si tu ne L’aimes pas, alors, peut-être que tout ira pour le mieux pour toi et que tout sera paisible autour de toi. Si tu aimes Dieu, tu sentiras que beaucoup de choses autour de toi sont insurmontables, et parce que ta stature est trop petite, tu seras épuré ; d’ailleurs, tu seras incapable de satisfaire Dieu et tu auras toujours le sentiment que la volonté de Dieu est trop élevée, qu’elle est inaccessible à l’homme. À cause de tout cela, tu seras épuré : parce qu’il y a beaucoup de faiblesse en toi et beaucoup de choses qui ne peuvent pas satisfaire la volonté de Dieu, tu seras raffiné de l’intérieur. Pourtant, vous devez clairement voir que la purification est seulement atteignable par le biais de l’épurement. Ainsi, au cours de ces derniers jours, vous devez rendre témoignage à Dieu. Quelle que soit votre souffrance, vous devrez marcher jusqu’au bout, et même à votre dernier souffle, vous devez toujours être fidèle à Dieu et être à la merci de Dieu ; voilà ce qu’est le seul véritable amour pour Dieu, et voilà ce qu’est le seul témoignage fort et retentissant. Lorsque tu es tenté par Satan, tu dois dire : « Mon cœur appartient à Dieu, et Dieu m’a déjà conquis. Je ne puis te satisfaire, je dois tout consacrer à satisfaire Dieu. » Plus tu satisfais Dieu, plus Dieu te bénit, et plus ton amour pour Dieu grandit ; et de la même manière, tu auras la foi et la détermination, et tu sentiras que rien n’est plus digne ni important qu’une vie passée à adorer Dieu. On peut dire que l’homme n’a qu’à aimer Dieu pour être sans chagrin. Bien qu’il y ait des moments où ta chair est faible et où tu es assailli par de nombreux problèmes bien réels, ces moments seront ceux où tu compteras véritablement sur Dieu, et dans ton esprit, tu seras consolé, tu ressentiras de l’assurance et tu auras quelque chose sur quoi compter. De cette façon, tu seras en mesure de surmonter de nombreux obstacles, et tu ne te plaindras donc pas de Dieu à cause de l’angoisse dont tu souffres. Tu auras même envie de chanter, de danser, de prier, de te rassembler avec les autres pour communier et de penser à Dieu, et tu sentiras que toutes les personnes, les choses et tous les éléments qui t’entourent et qui sont organisés par Dieu sont à leur place.

Extrait de « Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

C’est pendant un épurement sévère que l’homme peut tomber le plus facilement sous l’influence de Satan, alors comment devrais-tu aimer Dieu pendant un tel épurement ? Tu devrais faire appel à ta volonté, mettre ton cœur devant Dieu et Lui consacrer tout ton temps. Peu importe comment Dieu t’épure, tu devrais être en mesure de mettre la vérité en pratique pour satisfaire la volonté de Dieu, et tu devrais prendre sur toi de chercher Dieu et de chercher la communion. À des moments comme ceux-là, plus tu seras passif, plus tu deviendras négatif et plus il te sera facile de régresser. Quand il est nécessaire pour toi de remplir ta fonction, bien que tu ne la remplisses pas bien, tu fais tout ce que tu peux, et tu le fais en n’utilisant rien de plus que ton amour pour Dieu ; indépendamment de ce que disent les autres, qu’ils disent que tu as bien fait ou que tu as mal fait, tes intentions sont fondées et tu n’es pas présomptueux, car tu agis pour Dieu. Lorsque les autres interprètent mal ce que tu fais, tu peux prier Dieu et dire : « Ô Dieu ! Je ne demande pas que les autres me supportent ou me traitent bien ni qu’ils me comprennent ou m’approuvent. Je demande seulement de pouvoir T’aimer dans mon cœur, d’être à l’aise dans mon cœur et d’avoir la conscience claire. Je ne demande pas que les autres me louent ou me tiennent en haute estime ; je ne cherche qu’à Te satisfaire dans mon cœur ; je joue mon rôle en faisant tout ce que je peux, et même si je suis sot, stupide, de mauvais calibre et aveugle, je sais que Tu es aimable, et je suis prêt à Te consacrer tout ce que j’ai. » Dès que tu pries de cette manière, ton amour pour Dieu émerge et tu te sens beaucoup plus soulagé dans ton cœur. C’est ce que l’on entend par pratiquer l’amour de Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en faisant l’expérience de l’épurement que l’homme peut posséder l’amour véritable », dans La Parole apparaît dans la chair

Comment l’homme doit-il aimer Dieu pendant l’épurement ? En prenant la résolution d’aimer Dieu pour accepter Son épurement : pendant l’épurement, tu es tourmenté à l’intérieur, comme si un couteau était tourné dans ton cœur, mais tu restes disposé à satisfaire Dieu en utilisant ton cœur qui L’aime, et tu ne veux pas te préoccuper de la chair. C’est ce que l’on entend par pratiquer l’amour de Dieu. Tu as mal à l’intérieur, et ta souffrance a atteint un certain degré, mais tu es toujours prêt à te présenter devant Dieu et à prier, en disant : « Ô Dieu ! Je ne peux pas Te laisser. Bien qu’il y ait des ténèbres en moi, je veux Te satisfaire ; Tu connais mon cœur, et je voudrais que Tu investisses plus de Ton amour en moi. » C’est la pratique pendant l’épurement. Si tu utilises l’amour de Dieu comme fondement, l’épurement peut te rapprocher de Dieu et te rendre plus intime avec Dieu. Puisque tu crois en Dieu, tu dois Lui remettre ton cœur. Si tu offres et places ton cœur devant Dieu, alors pendant l’épurement, il te sera impossible de nier Dieu ou de laisser Dieu. De cette façon, ta relation avec Dieu deviendra de plus en plus étroite et toujours plus normale, et tu communieras de plus en plus fréquemment avec Dieu. Si tu pratiques toujours de cette façon, alors tu passeras plus de temps dans la lumière de Dieu et plus de temps sous la direction de Ses paroles. Il y aura aussi de plus en plus de changements dans ton tempérament, et ta connaissance augmentera de jour en jour. Quand le jour viendra où tu seras soudainement confronté aux épreuves de Dieu, tu seras non seulement capable de rester à côté de Dieu, mais aussi de pouvoir rendre témoignage à Dieu. À ce moment-là, tu seras comme Job et comme Pierre. Ayant rendu témoignage à Dieu, tu L’aimeras véritablement, et tu donneras volontiers ta vie pour Lui ; tu seras le témoin de Dieu et le bien-aimé de Dieu. L’amour qui a connu l’épurement est fort, et non pas faible. Peu importe quand et comment Dieu te soumet à Ses épreuves, tu es capable d’exprimer tes préoccupations au sujet de ta vie et de ta mort, de mettre volontiers tout de côté pour Dieu et de supporter avec joie toutes choses pour Dieu – et donc ton amour sera pur et ta foi réelle. C’est alors seulement que tu seras quelqu’un qui est vraiment aimé par Dieu et qui a vraiment été rendu parfait par Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en faisant l’expérience de l’épurement que l’homme peut posséder l’amour véritable », dans La Parole apparaît dans la chair

Pendant sa vie, Pierre a expérimenté l’épurement des centaines de fois et a subi de nombreuses épreuves douloureuses. Cet épurement est devenu le fondement de son amour suprême envers Dieu et l’expérience la plus significative de toute sa vie. Qu’il ait pu avoir un amour suprême envers Dieu était, en un sens, dû à sa résolution d’aimer Dieu ; plus important, cependant, c’était dû à l’épurement et aux souffrances par lesquels il est passé. Cette souffrance est devenue son guide sur le chemin de l’amour pour Dieu et la chose la plus mémorable pour lui. Si les gens ne subissent pas la douleur de l’épurement en aimant Dieu, alors leur amour est plein d’impuretés et de leurs propres préférences ; un tel amour est plein des idées de Satan et ne peut fondamentalement pas satisfaire la volonté de Dieu. Prendre la résolution d’aimer Dieu n’est pas la même chose que d’aimer véritablement Dieu. Même si toutes leurs pensées dans leur cœur sont orientées vers l’amour de Dieu et cherchent à satisfaire Dieu, et même si leurs pensées semblent entièrement vouées à Dieu et dépourvues de toute idée humaine, lorsque leurs pensées parviennent à Dieu, Il ne les approuve ni ne les bénit. Même quand les gens ont pleinement compris toutes les vérités, quand ils sont parvenus à les connaître toutes, on ne peut pas dire que c’est un signe d’amour pour Dieu, on ne peut pas dire que ces gens aiment réellement Dieu. Bien qu’ayant compris beaucoup de vérités sans passer par l’épurement, les gens sont incapables de mettre ces vérités en pratique ; c’est seulement pendant l’épurement que les gens peuvent comprendre la signification réelle de ces vérités, c’est alors seulement que les gens peuvent véritablement apprécier leur sens profond. À ce moment-là, s’ils essaient de nouveau, ils pourront mettre les vérités en pratique correctement et conformément à la volonté de Dieu ; à ce moment-là, leurs idées humaines diminuent, leur corruption humaine est réduite, et leurs émotions humaines s’atténuent ; ce n’est qu’à ce moment-là que leur pratique est une véritable manifestation de leur amour pour Dieu. L’effet de la vérité de l’amour envers Dieu n’est pas obtenu par la connaissance exprimée ou la volonté mentale, ni ne peut être obtenu simplement en comprenant la vérité. Cela exige que les gens payent le prix et qu’ils subissent beaucoup d’amertume pendant l’épurement, et alors seulement leur amour deviendra pur et sera selon le cœur de Dieu. Dans Son attente d’être aimé par l’homme, Dieu n’exige pas que l’homme L’aime en utilisant la passion ou sa propre volonté ; ce n’est que par fidélité et par l’usage de la vérité pour Le servir que l’homme peut véritablement L’aimer.

Extrait de « Ce n’est qu’en faisant l’expérience de l’épurement que l’homme peut posséder l’amour véritable », dans La Parole apparaît dans la chair

À la fin de sa vie, après avoir été rendu parfait, Pierre a dit : « Oh Dieu ! Si je devais vivre encore quelques années, je voudrais arriver à un amour plus pur et plus profond pour Toi. » Quand il était sur le point d’être cloué à la croix, dans son cœur il a prié : « Oh Dieu ! Ton temps est arrivé maintenant, le temps que Tu as préparé pour moi est arrivé. Je dois être crucifié pour Toi, je dois Te rendre ce témoignage, et j’espère que mon amour pourra satisfaire Tes exigences et qu’il pourra devenir plus pur. Aujourd’hui, pouvoir mourir et être cloué à la croix pour Toi me réconforte et me rassure, car rien n’est plus gratifiant pour moi que de pouvoir être crucifié pour Toi, de satisfaire Tes désirs et de pouvoir me donner à Toi, de T’offrir ma vie. Oh Dieu ! Tu es si beau ! Si Tu me permets de vivre, je serai encore plus disposé à T’aimer. Tant que je serai en vie, je T’aimerai. Je veux T’aimer plus profondément. Tu me juges, Tu me châties et Tu m’éprouves parce que je ne suis pas juste, parce que j’ai péché. Et Ton tempérament juste devient plus évident pour moi. C’est une bénédiction pour moi, car je suis capable de T’aimer plus profondément et je suis prêt à T’aimer ainsi même si Tu ne m’aimes pas. Je suis prêt à contempler Ton tempérament juste, car cela me rend plus capable de vivre une vie pleine de sens. Je sens que ma vie est plus significative maintenant, car je suis crucifié pour Toi, et mourir pour Toi a beaucoup de sens. Pourtant, je ne me sens pas encore satisfait, car je Te connais trop peu, je sais que je ne peux pas réaliser pleinement Tes désirs et que je T’ai trop peu remis en échange. Dans ma vie, j’ai été incapable de me donner entièrement à Toi ; j’en suis loin. Lorsque je me souviens de ce moment, je me sens tellement redevable à Toi, et je n’ai que cet instant pour compenser toutes mes erreurs et tout l’amour que je ne T’ai pas donné en retour. »

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

L’homme doit chercher à vivre une vie qui a du sens et ne devrait pas se contenter de sa situation actuelle. Pour vivre à l’image de Pierre, il doit posséder les connaissances et les expériences de Pierre. L’homme doit poursuivre des choses plus élevées et plus profondes. Il doit poursuivre un amour plus profond et plus pur envers Dieu et une vie qui a de la valeur et du sens. Cela seul est la vie ; seulement alors l’homme sera comme Pierre. Tu dois te concentrer à être proactif envers ton entrée du côté positif, et tu ne dois pas te permettre docilement de retomber pour une facilité momentanée tout en ignorant des vérités plus profondes, plus spécifiques et plus concrètes. Ton amour doit être concret et tu dois trouver des façons de te libérer de cette vie dépravée, insouciante qui n’est pas différente de celle d’un animal. Tu dois vivre une vie qui a du sens, une vie de valeur, et tu ne dois pas te duper ni traiter ta vie comme un jouet avec lequel s’amuser. Pour quiconque aspire à aimer Dieu, il n’y a pas de vérités impossibles à atteindre ni de justice pour laquelle il ne puisse tenir ferme. Comment devrais-tu vivre ta vie ? Comment devrais-tu aimer Dieu et utiliser cet amour pour satisfaire Son désir ? Il n’y a rien de plus important dans ta vie. Surtout, tu dois avoir de telles aspirations et de la persévérance et tu ne devrais pas être comme ces faibles sans qui n’ont aucun cran. Tu dois apprendre à expérimenter une vie qui a du sens, expérimenter des vérités significatives et tu ne devrais pas te traiter à la légère comme tu le fais. Sans que tu t’en rendes compte, ta vie glissera entre tes doigts ; et après cela, auras-tu une nouvelle occasion d’aimer Dieu ? L’homme peut-il aimer Dieu après sa mort ? Tu dois avoir les mêmes aspirations et la même conscience que Pierre ; ta vie doit avoir du sens et tu ne dois pas essayer de jouer au plus fin avec toi-même. En tant qu’être humain et en tant que personne qui cherche Dieu, tu dois être en mesure de considérer soigneusement comment tu traites ta vie, comment tu devrais t’offrir à Dieu, comment tu devrais avoir une foi plus significative en Dieu, et, puisque tu aimes Dieu, comment tu dois le faire d’une manière plus pure, plus belle et meilleure.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Un jour, lorsque ton expérience aura atteint un certain point, si Dieu te demande de Le laisser, tu ne le pourrais pas. Tu sentiras toujours que tu ne peux pas vivre sans Dieu en toi ; tu peux vivre sans mari, femme ou enfants, sans famille, sans une mère ou un père, sans les jouissances de la chair, mais tu ne peux pas vivre sans Dieu. Être sans Dieu serait comme perdre ta vie, tu ne serais pas capable de vivre sans Dieu. Lorsque tu auras expérimenté à ce point, tu auras atteint la cible dans ta foi en Dieu, et de cette façon, Dieu sera devenu ta vie, Il sera devenu le fondement de ton existence. Tu ne pourras plus jamais laisser Dieu. Lorsque tu auras expérimenté à ce point, tu auras vraiment joui de l’amour de Dieu, et lorsque ta relation avec Dieu sera devenue suffisamment proche, Il sera ta vie, ton amour, et à ce moment-là, tu prieras Dieu et tu diras : « Oh, Dieu ! Je ne peux pas Te laisser. Tu es ma vie. Je peux vivre sans tout le reste, mais sans Toi, je ne peux pas continuer à vivre. » C’est la vraie stature des gens ; c’est la vie réelle. Certains ont été forcés d’en arriver au point où ils en sont aujourd’hui : ils doivent continuer, qu’ils le veuillent ou non, et ils ont toujours l’impression de vivre entre le marteau et l’enclume. Tu dois expérimenter au point que Dieu soit ta vie, que si Dieu était retiré de ton cœur, ce serait comme perdre ta vie. Dieu doit être ta vie et tu dois être incapable de Le laisser. De cette façon, tu auras fait l’expérience de Dieu et, à ce moment-là, quand tu aimeras Dieu, tu aimeras vraiment Dieu, et ton amour sera pur et singulier. Un jour quand tes expériences seront telles que ta vie aura atteint un certain point, quand tu prieras Dieu et mangeras et boiras les paroles de Dieu, tu seras incapable de quitter Dieu, et tu seras incapable de L’oublier, même si tu le voulais. Dieu sera devenu ta vie. Tu peux oublier le monde, tu peux oublier ta femme, ton mari ou tes enfants, mais tu auras du mal à oublier Dieu, l’oublier serait impossible ; telle est ta vraie vie, tel est ton véritable amour pour Dieu. Lorsque l’amour des gens pour Dieu a atteint un certain point, rien d’autre n’égale leur amour pour Dieu ; leur amour pour Dieu passe en premier. De cette façon, vous pouvez renoncer à tout le reste et vous êtes prêts à accepter tout le traitement et l’émondage de Dieu. Lorsque tu auras atteint un amour de Dieu qui surpasse toute autre chose, tu vivras dans la réalité et dans l’amour de Dieu.

Extrait de « Ceux qui aiment Dieu vivront éternellement dans Sa lumière », dans La Parole apparaît dans la chair

Si les gens veulent aimer Dieu, ils doivent gouter à la beauté de Dieu et voir la beauté de Dieu. Alors seulement sera éveillé en eux un cœur qui aime Dieu, un cœur qui inspire les gens à se donner loyalement pour Dieu. Dieu n’amène pas les gens à L’aimer par des paroles et des expressions ou par leur imagination, et Il ne force pas les gens à L’aimer. Au lieu de cela, Il les laisse L’aimer de leur propre gré, et Il leur laisse voir Sa beauté dans Son œuvre et Ses paroles, après quoi ils portent l’amour de Dieu en eux. Les gens peuvent vraiment rendre témoignage à Dieu seulement de cette façon. Ce n’est pas parce qu’ils y ont été incités par les autres que les gens aiment Dieu, ni en raison d’une impulsion émotionnelle momentanée. Ils aiment Dieu parce qu’ils ont vu Sa beauté, ils ont vu qu’il y a tellement en Lui qui est digne de l’amour des gens, parce qu’ils ont vu le salut, la sagesse et les actes merveilleux de Dieu. Par conséquent, ils louent vraiment Dieu et languissent vraiment après Lui. Il s’éveille en eux une telle passion qu’ils ne pourraient pas survivre sans Dieu. Ceux qui témoignent véritablement de Dieu sont capables de Lui rendre un témoignage retentissant parce que leur témoignage est fondé sur la vraie connaissance et le vrai désir de Dieu. Un tel témoignage n’est pas donné sous une impulsion émotionnelle, mais en fonction de leur connaissance de Dieu et de la connaissance de Son tempérament. Parce qu’ils ont appris à connaître Dieu, ils sentent qu’ils doivent absolument témoigner de Dieu et amener tous ceux qui languissent après Dieu à connaître Dieu et à être conscients de la beauté de Dieu et de Sa réalité. Comme l’amour des gens pour Dieu, leur témoignage est spontané ; il est réel et a une signification et une valeur réelles. Il n’est pas passif ou vide et dénué de sens. Seuls ceux qui aiment vraiment Dieu ont plus de valeur et de sens dans leur vie, et seulement ceux-là croient vraiment en Dieu, parce qu’ils sont capables de vivre dans la lumière de Dieu et sont capables de vivre pour l’œuvre et la gestion de Dieu. C’est parce qu’ils ne vivent pas dans les ténèbres, mais vivent dans la lumière ; ils ne vivent pas une vie dénuée de sens, mais une vie bénie par Dieu. Seuls ceux qui aiment Dieu peuvent témoigner de Dieu, eux seuls sont les témoins de Dieu, eux seuls sont bénis par Dieu, et eux seuls peuvent recevoir les promesses de Dieu. Ceux qui aiment Dieu sont les intimes de Dieu, ce sont les gens bien-aimés de Dieu, et ils jouissent de bénédictions avec Dieu. Seuls des gens comme eux vivront éternellement, et eux seuls vivront toujours sous les soins et la protection de Dieu. Dieu S’offre aux gens pour être aimé et Il est digne de l’amour de tous, mais tous ne sont pas capables d’aimer Dieu, et tous ne sont pas capables de témoigner de Dieu et de partager le pouvoir avec Dieu. Parce qu’ils peuvent témoigner de Dieu et qu’ils consacrent tous leurs efforts à l’œuvre de Dieu, ceux qui aiment vraiment Dieu peuvent aller n’importe où sous les cieux sans rencontrer d’opposition de qui que ce soit, et ils peuvent exercer un pouvoir sur la terre et gouverner tout le peuple de Dieu. Ces gens sont venus ensemble de partout dans le monde. Ils parlent des langues différentes, la couleur de leur peau est différente, mais leur existence a le même sens ; ils ont tous un cœur qui aime Dieu, tous portent le même témoignage, ils ont la même résolution et le même désir. Ceux qui aiment Dieu peuvent circuler librement à travers le monde. Ceux qui témoignent de Dieu peuvent voyager à travers l’univers. Ces gens sont bien-aimés par Dieu, ils sont bénis par Dieu et ils vivront éternellement dans Sa lumière.

Extrait de « Ceux qui aiment Dieu vivront éternellement dans Sa lumière », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 167. Principes pour être attentif à la volonté de Dieu

Suivant: 170. Principes pour satisfaire Dieu

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre