111. Principes pour identifier les hérésies et les idées fausses

(1) Tout ce qui ne vient ni de Dieu ni de Ses paroles et qui est totalement contraire à la vérité de Sa parole est une hérésie et une idée fausse ;

(2) Toutes les idées et théories qui nient Dieu ou la vérité de Sa parole et qui sont contraires à la vérité de Sa parole sont des hérésies trompeuses et des idées fausses ;

(3) Tout ce qui vient de Satan, le roi des démons, et de divers esprits malins, peut séduire et corrompre l’humanité et n’est qu’hérésie et idée fausse ;

(4) Tout ce qui fait partie de l’héritage culturel de l’humanité corrompue ou de ses théories mentales et académiques et qui est contraire à la vérité de la parole de Dieu n’est qu’hérésie et idée fausse.

Paroles de Dieu concernées :

Depuis que l’humanité a inventé les sciences sociales, l’esprit de l’homme s’est mis à être occupé par la science et la connaissance. Celles-ci sont ensuite devenues des outils destinés à administrer l’humanité, et il n’y a plus assez de place pour que l’homme adore Dieu ni de conditions favorables pour vénérer Dieu. Sa place a diminué de plus en plus dans le cœur de l’homme. Sans Dieu dans son cœur, le monde intérieur de l’homme est sombre, désespéré et vide. Ensuite, de nombreux spécialistes des sciences sociales, des historiens et des politiciens sont apparus pour développer des théories des sciences sociales, la théorie de l’évolution humaine et d’autres théories contredisant la vérité de la création de l’homme par Dieu, pour remplir le cœur et l’esprit de l’homme. Et de cette façon, ceux qui croient que Dieu a tout créé se sont faits de plus en plus rares et ceux qui croient en la théorie de l’évolution se sont faits de plus en plus nombreux. De plus en plus de gens considèrent les récits de l’œuvre de Dieu et Ses paroles pendant l’ère de l’Ancien Testament comme des mythes et des légendes. Dans leur cœur, les gens deviennent indifférents à la dignité et à la grandeur de Dieu, à la doctrine selon laquelle Il existe et domine sur toutes choses. La survie de l’humanité et le destin des pays et des nations ne sont plus importants pour eux et l’homme vit dans un monde vide qui ne se préoccupe que de manger, boire et rechercher du plaisir. […] Peu de gens prennent sur eux de rechercher l’endroit où Dieu réalise Son œuvre aujourd’hui, ou de chercher comment Il préside et organise la destination de l’homme. De cette façon, la civilisation humaine devient inconsciemment de plus en plus incapable de se conformer aux aspirations de l’homme, et il y en a même beaucoup qui pensent que, en vivant dans un tel monde, ils sont moins heureux que ceux qui sont déjà partis. Même les peuples des pays qui étaient autrefois très civilisés exhalent de tels griefs. Car sans la direction de Dieu, peu importe les efforts que les dirigeants et les sociologues consacrent à réfléchir à la préservation de la civilisation humaine, c’est en vain. Personne ne peut combler le vide dans le cœur de l’homme, car personne ne peut être la vie de l’homme, et aucune théorie sociale ne peut le libérer du vide qui l’accable. La science, la connaissance, la liberté, la démocratie, les loisirs, le confort : cela n’apporte à l’homme qu’une consolation provisoire. Même avec ces choses, l’homme va inévitablement pécher et déplorer les injustices de la société. Ces choses ne peuvent pas apaiser l’envie et le désir d’exploration de l’homme. C’est parce qu’il a été fait par Dieu et les sacrifices inutiles et les explorations inutiles de l’homme ne peuvent que conduire à plus de détresse et ne peuvent que faire en sorte que l’homme existe dans un état constant de peur, sans savoir comment faire face à l’avenir de l’humanité, ni comment affronter le chemin qui l’attend. L’homme en viendra même à craindre la science et la connaissance, et craindra encore plus le sentiment de vide. Dans ce monde, que tu vives dans un pays libre ou dans un pays qui ne respecte pas les droits de l’homme, tu ne pourras pas totalement échapper au destin de l’humanité. Que tu sois le gouvernant ou l’administré, tu ne pourras absolument pas échapper au désir d’explorer le destin, les mystères et la destination de l’humanité, tu pourras encore moins échapper au sentiment déconcertant de vide. De tels phénomènes, qui sont communs à toute l’humanité, sont appelés phénomènes sociaux par les sociologues, mais aucun grand homme ne peut se lever pour résoudre de tels problèmes. L’homme, après tout, est homme, et la place et la vie de Dieu ne peuvent être remplacées par aucun homme. L’humanité ne demande pas seulement une société juste dans laquelle tout le monde est bien nourri, est égal et libre ; ce dont l’humanité a besoin, c’est du salut de Dieu et de l’approvisionnement de la vie. Ce n’est que lorsque l’homme reçoit l’approvisionnement de la vie et le salut de Dieu que les besoins, le désir d’explorer et le vide spirituel de l’homme peuvent être comblés. Si le peuple d’un pays ou d’une nation est incapable de recevoir le salut et la protection de Dieu, alors un tel pays ou une telle nation suivra le chemin de la ruine, des ténèbres, et sera anéanti par Dieu.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair

La connaissance de la culture antique a furtivement volé l’homme de la présence de Dieu et a livré l’homme au roi des démons et à sa progéniture. Les Quatre Livres et les Cinq Classiques[a] ont guidé la pensée et les notions de l’homme dans un autre âge de rébellion, l’amenant à avoir une adulation encore plus grande qu’avant pour les compilateurs des Livres/Documents classiques, et par conséquent, à aggraver encore plus ses notions au sujet de Dieu. Sans pitié, le roi des démons a chassé Dieu du cœur de l’homme et l’a ensuite allègrement occupé lui-même sans que l’homme s’en rende compte. Depuis, l’homme est doué d’une âme laide et méchante et de la contenance du roi des démons. La poitrine de l’homme est remplie de haine pour Dieu et l’extrême méchanceté du roi des démons s’est répandue dans l’homme jour après jour jusqu’à ce que l’homme soit complètement consumé. L’homme n’était plus du tout libre et n’avait aucun moyen de se libérer des labeurs du roi des démons. Il n’avait d’autre choix que d’être fait prisonnier sur-le-champ, de se rendre et de se soumettre en sa présence. Il y a longtemps, le démon a semé la graine de l’athéisme, une véritable tumeur, dans le cœur et l’esprit de l’homme encore enfant, enseignant des sophismes à l’homme tels que : « Étudie la science et la technologie, sois au courant des Quatre modernisations, et il n’y a pas de Dieu dans le monde ». Non seulement cela, mais il proclame, dès qu’il en a la chance : « Comptons sur nos efforts laborieux pour construire une belle patrie », demandant à tous d’être prêts à servir leur pays fidèlement dès l’enfance. L’homme a été involontairement porté devant lui qui, sans hésitation, s’est arrogé tout honneur (se référant à l’honneur qui appartient à Dieu puisqu’Il tient toute l’humanité entre Ses mains). Il n’a jamais eu honte ni eu un sentiment de honte. En outre, sans honte, il a attrapé les gens qui croyaient en Dieu et les a traînés dans sa maison où il a sauté sur la table comme une souris et les a forcés à l’adorer comme Dieu. Quel desperado ! Il proclame des scandales qui choquent : « Il n’y a pas de Dieu dans le monde. Le vent vient de transformations selon les lois naturelles ; il pleut lorsque de la vapeur d’eau rencontre du froid, se condense et tombe en gouttes sur la terre ; un tremblement de terre est l’ébranlement de la croûte terrestre en raison de changements géologiques ; la sécheresse est due à l’air sec causé par des perturbations nucléoniques sur la surface du soleil. Ce sont des phénomènes naturels. Dans tout cela, où y a-t-il un acte de Dieu ? » Certains même proclament ces déclarations éhontées qui ne devraient jamais être prononcées : « L’homme a évolué à partir de singes anciens et le monde d’aujourd’hui est sorti d’une succession de sociétés primitives commençant il y a environ une éternité. Qu’un pays prospère ou décline repose entièrement entre les mains de ses habitants. » Entre temps, il fait en sorte que l’homme l’accroche au mur ou le place sur la table pour lui rendre hommage et lui faire des offrandes. En même temps qu’il proclame : « Il n’y a pas de Dieu. », il se présente, avec une légère rudesse, comme Dieu, chassant Dieu hors des limites de la terre tout en prenant la place de Dieu et jouant le rôle du roi des démons. Comme c’est insensé ! […]

De haut en bas et du début à la fin, Satan a troublé l’œuvre de Dieu et a agi en opposition avec Lui. Tous ces discours sur « le patrimoine culturel ancien », la précieuse « connaissance de la culture ancienne », « les enseignements du taoïsme et du confucianisme », « les classiques confucéens et les rites féodaux », ont mené l’homme en enfer. La science et la technologie modernes avancées, ainsi que l’industrie hautement développée, l’agriculture et les affaires ne sont vues nulle part. Au contraire, il ne fait que souligner les rites féodaux propagés par les « singes » des temps anciens pour délibérément perturber et démanteler l’œuvre de Dieu et s’y opposer. Non seulement a-t-il continué d’affliger l’homme jusqu’à ce jour, mais il veut même avaler[1] l’homme complètement. La transmission des enseignements moraux et éthiques du féodalisme, ainsi que de la connaissance de la culture ancienne, a longtemps infecté les hommes, les transformant en démons, petits et grands. Peu nombreux sont ceux qui recevraient Dieu volontiers et accueilleraient Sa venue avec joie. Tous les hommes ont des couteaux dans les yeux et, en tous lieux, la mort est dans l’air. Ils cherchent à chasser Dieu du pays ; couteaux et épées en main, ils se rangent en lignes de bataille pour « anéantir » Dieu.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

Tous ceux qui sont du diable vivent pour eux-mêmes. Leur point de vue sur la vie et leurs maximes proviennent principalement des dictons de Satan, tels que : « Chacun pour soi, Dieu pour tous. » Les paroles prononcées par ces diables-rois, ces grands et ces philosophes de la terre sont devenues la vie même de l’homme. La plupart des paroles de Confucius, en particulier, encensé comme un « sage » par les Chinois, sont devenues la vie de l’homme. Il y a aussi les célèbres proverbes du bouddhisme et du taoïsme, ainsi que les dictons classiques, souvent cités, de diverses personnalités célèbres. Tous ces dictons constituent les grandes lignes des philosophies et de la nature de Satan. Ils illustrent et expliquent le mieux également la nature de Satan. Ces poisons qui ont été infusés dans le cœur de l’homme viennent tous de Satan ; aucun ne vient de Dieu. De telles paroles diaboliques sont également en opposition directe avec la parole de Dieu. Il est absolument clair que les réalités de toutes les choses positives viennent de Dieu et que toutes ces choses négatives qui empoisonnent l’homme viennent de Satan. Donc, tu peux discerner la nature d’une personne et son appartenance à partir de sa vision de la vie et de ses valeurs. Satan corrompt les hommes par l’éducation et par l’influence de gouvernements nationaux, de célébrités et de grands personnages. Leurs paroles diaboliques sont devenues la vie et la nature de l’homme. « Chacun pour soi, Dieu pour tous » est un dicton satanique bien connu qui a été instillé en tous et qui est devenu la vie de l’homme. Il y a d’autres paroles de philosophies de vie qui sont aussi comme ça. Satan utilise la belle culture traditionnelle de chaque nation pour éduquer les gens, provoquant la chute et l’engloutissement de l’humanité dans un abîme de destruction sans limites, et à la fin, les hommes sont détruits par Dieu parce qu’ils servent Satan et résistent à Dieu. Imagine que tu poses la question suivante à quelqu’un qui a été actif dans la société pendant des décennies : « Étant donné que tu as vécu très longtemps dans le monde et accompli beaucoup de choses, quels sont les principaux dictons célèbres selon lesquels tu vis ? » Il répondrait peut-être : « Le plus important est celui-ci : “Les fonctionnaires ne frappent pas ceux qui leur offrent des cadeaux et ceux qui n’ont pas recours à la flatterie n’accomplissent rien.” » Ces mots ne sont-ils pas représentatifs de la nature de cet homme ? Utiliser sans scrupule n’importe quel moyen pour obtenir une position est devenu une seconde nature pour lui et être fonctionnaire est ce qui le fait vivre. Il y a encore beaucoup de poisons sataniques dans la vie des hommes, dans leur conduite et leur comportement ; ils ne possèdent presque aucune vérité. Par exemple, leurs philosophies de vie, leurs façons d’agir et leurs maximes sont toutes remplies des poisons du grand dragon rouge et elles viennent toutes de Satan. Ainsi, toutes les choses que les hommes ont dans leurs os et leur sang sont des choses de Satan. Tous ces responsables, ceux qui détiennent le pouvoir et ceux qui sont parvenus ont leurs propres voies et secrets de réussite. De tels secrets ne sont-ils pas parfaitement représentatifs de leur nature ? Ils ont fait de si grandes choses dans le monde, et personne ne peut percer à jour les manigances et les intrigues qu’il y a derrière elles. Cela montre tout simplement à quel point leur nature est insidieuse et venimeuse. L’humanité a été profondément corrompue par Satan. Le venin de Satan coule dans le sang de chaque personne et l’on peut voir que la nature de l’homme est corrompue, mauvaise, réactionnaire, remplie et imprégnée des philosophies de Satan – elle est, dans son intégralité, une nature qui trahit Dieu. C’est pour cela que les gens résistent à Dieu et se tiennent en opposition à Dieu.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ

La connaissance n’est-elle pas quelque chose que tout le monde considère comme une chose positive ? À tout le moins, les gens pensent que le mot « connaissance » a une connotation positive plutôt que négative. Alors, pourquoi disons-nous ici que Satan utilise la connaissance pour corrompre l’homme ? La théorie de l’évolution n’est-elle pas un aspect de la connaissance ? Les lois scientifiques de Newton ne font-elles pas partie de la connaissance ? L’attraction gravitationnelle de la terre fait aussi partie de la connaissance, n’est-ce pas ? (Oui.) Alors, pourquoi la connaissance est-elle rangée avec ce que Satan utilise pour corrompre l’humanité ? Que pensez-vous de cela ? La connaissance contient-elle seulement une once de vérité ? (Non.) Alors, quelle est l’essence de la connaissance ? Sur quoi se fonde l’apprentissage de toute la connaissance que l’homme acquiert ? Est-il fondé sur la théorie de l’évolution ? La connaissance que l’homme a acquise par l’exploration et l’accumulation n’est-elle pas fondée sur l’athéisme ? Est-ce qu’une partie de cette connaissance est reliée à Dieu ? Est-elle reliée à l’adoration de Dieu ? Est-elle reliée à la vérité ? (Non.) Alors, comment Satan utilise-t-il la connaissance pour corrompre l’homme ? Je viens de dire que cette connaissance n’est aucunement liée à l’adoration de Dieu ou à la vérité. Certains hommes la considèrent ainsi : « La connaissance n’a peut-être rien à voir avec la vérité, mais elle ne corrompt quand même pas les hommes. » Qu’en pensez-vous ? La connaissance t’a-t-elle enseigné que le bonheur d’une personne doit être créé de ses propres mains ? La connaissance t’a-t-elle enseigné que le sort de l’homme était dans ses propres mains ? (Oui.) Qu’est-ce que ce genre de discours ? (C’est un non-sens.) Absolument ! C’est un non-sens ! La connaissance est un sujet compliqué à aborder. Tu peux dire simplement qu’un champ de connaissance n’est rien de plus que de la connaissance. Le fondement de l’apprentissage de ce champ de connaissance est le fait de ne pas adorer Dieu et de ne pas comprendre que Dieu a créé toutes choses. Quand les hommes étudient ce type de connaissance, ils ne voient pas que Dieu est souverain de toutes choses ; ils ne voient pas que Dieu est responsable de toutes choses et de leur gestion. Au lieu de cela, tout ce qu’ils font, c’est de rechercher et d’explorer ce domaine de la connaissance et de rechercher des réponses qui reposent sur la connaissance. Toutefois, il n’est pas vrai que, si les hommes ne croient pas en Dieu et, au lieu de cela, ne poursuivent que la recherche, ils ne trouveront jamais les vraies réponses. Tout ce que cette connaissance peut te donner, c’est un moyen de subsistance, un emploi, un revenu afin que tu ne sois pas affamé, mais elle ne te fera jamais adorer Dieu et elle ne te gardera jamais loin du mal. Plus tu étudies la connaissance, plus tu auras le désir de te rebeller contre Dieu, de faire de Dieu l’objet de tes études, de tenter Dieu et de résister à Dieu. Alors, maintenant, que voyons-nous de ce que la connaissance enseigne aux hommes ? Tout est de la philosophie de Satan. Est-ce que les philosophies et les règles de survie répandues par Satan parmi les hommes corrompus ont un lien avec la vérité ? Elles n’ont rien à voir avec la vérité et, en fait, sont l’opposé de la vérité. Les hommes disent souvent : « La vie est mouvement » ou « L’homme est de fer, le riz est d’acier, s’il saute un repas, l’homme se sent affamé » : qu’est-ce ces dictons ? Ce sont des mensonges, et les entendre suscite un sentiment de dégoût. Dans la soi-disant connaissance de l’homme, Satan a imprégné pas mal de sa philosophie de vie et de sa pensée. Et en faisant cela, Satan permet à l’homme d’adopter sa pensée, sa philosophie et ses points de vue afin que l’homme puisse nier l’existence de Dieu, nier la domination de Dieu sur toutes choses et sur le sort de l’homme. Donc, alors que les études de l’homme progressent et qu’il acquiert davantage de connaissances, il sent l’existence de Dieu devenir vague et il pourrait même ne plus avoir l’impression que Dieu existe. Comme Satan a ajouté des points de vue, des notions et des pensées dans l’esprit de l’homme, l’homme n’est-il pas corrompu pendant ce processus ? (Si.) Sur quoi l’homme fonde-t-il sa vie maintenant ? Vit-il vraiment sur la base de cette connaissance ? Non. L’homme fonde sa vie sur les pensées, les points de vue et les philosophies de Satan qui sont cachés dans cette connaissance. C’est là que la partie essentielle de la corruption de l’homme par Satan se produit ; c’est à la fois le but de Satan et sa méthode pour corrompre l’homme.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique V », dans La Parole apparaît dans la chair

« L’argent fait tourner le monde » est la philosophie de Satan et elle prévaut dans l’humanité tout entière, dans toutes les sociétés humaines. Vous pourriez dire que c’est une tendance parce qu’elle a été communiquée à tous les hommes. Au tout début, les hommes n’acceptaient pas ce dicton, mais ils lui ont ensuite donné leur accord tacite lorsqu’ils sont entrés en contact avec la vie réelle et ont commencé à sentir que ces mots, en fait, étaient vrais. Ce processus n’est-il pas celui de la corruption de l’homme par Satan ? Peut-être que les gens ne comprennent pas ce dicton de la même manière, mais chaque personne a une manière différente de l’interpréter et de le comprendre en se fondant sur des choses qui se sont passées autour d’elle et sur ses expériences personnelles. N’est-ce pas le cas ? Peu importe l’expérience que quelqu’un a de ce dicton, quel est l’effet négatif qu’il peut avoir sur le cœur de quelqu’un ? Quelque chose est révélé par le tempérament humain des gens dans ce monde, y compris chacun d’entre vous. Comment cette chose qui est révélée doit-elle être interprétée ? C’est le culte de l’argent. Est-il difficile d’enlever cela du cœur de quelqu’un ? C’est très difficile ! Il semble que la corruption de l’homme par Satan soit profonde, en effet ! Alors, après que Satan a utilisé cette tendance pour corrompre les gens, comment est-elle manifestée en eux ? Ne sentez-vous pas que vous ne pourriez pas survivre dans ce monde sans argent, que même un jour sans argent serait tout simplement impossible ? Le statut des gens est basé sur la quantité d’argent qu’ils possèdent, tout comme le respect qu’ils inspirent. Les pauvres courbent le dos de honte alors que les riches profitent de leur statut élevé. Ils gardent la tête haute, ils sont fiers, ils parlent fortement et vivent avec arrogance. Qu’est-ce que ce dicton et cette tendance apportent aux gens ? N’est-il pas vrai que beaucoup de gens feraient n’importe quel sacrifice dans leur quête d’argent ? Beaucoup de gens ne perdent-ils pas leur dignité et leur intégrité en quête de plus d’argent ? En plus, beaucoup de gens ne perdent-ils pas la possibilité d’accomplir leur devoir et de suivre Dieu à cause de l’argent ? Cela n’est-il pas une perte pour les gens ? (Si.) Satan n’est-il pas sinistre d’utiliser cette méthode et ce dicton pour corrompre l’homme à un tel degré ? Cela n’est-il pas une ruse malveillante ? En passant du refus de ce dicton populaire à son acceptation comme vérité, ton cœur tombe complètement sous l’emprise de Satan, et donc, par inadvertance, tu en arrives à vivre par lui. Jusqu’à quel point ce dicton t’a-t-il affecté ? Tu peux connaître la vraie voie et tu peux connaître la vérité, mais tu restes impuissant à la poursuivre. Tu peux savoir clairement que les paroles de Dieu sont la vérité, mais tu n’es pas prêt à payer le prix ou à souffrir pour gagner la vérité. Au lieu de cela, tu préférerais sacrifier ton propre avenir et ton destin pour résister à Dieu jusqu’à la fin. Peu importe ce que Dieu dit, peu importe ce que Dieu fait, peu importe que tu comprennes la profondeur et la grandeur de l’amour de Dieu pour toi, tu insistes obstinément pour faire les choses à ta façon et payer le prix de ce dicton. C’est-à-dire que ce dicton contrôle déjà ton comportement et tes pensées et que tu préférerais que ton destin soit contrôlé par lui au lieu de tout abandonner. Le fait que les hommes agissent de cette façon, qu’ils sont contrôlés par ce dicton et manipulés par lui n’illustre-t-il pas le fait que la corruption de l’homme par Satan est efficace ? N’est-ce pas la philosophie et le tempérament corrompu de Satan qui prennent racine dans ton cœur ? Si tu fais cela, Satan n’a-t-il pas atteint son objectif ? (Si.) Vois-tu comment Satan a corrompu l’homme de cette façon ? Peux-tu le sentir ? (Non.) Tu ne l’as pas vu ni senti. Vois-tu la malveillance de Satan ici ? Satan corrompt l’homme en tout temps et en tous lieux. Satan fait en sorte qu’il est impossible pour l’homme de se défendre contre cette corruption et rend l’homme impuissant contre elle. Satan te fait accepter ses pensées, ses points de vue et les mauvaises choses qui viennent de lui dans des situations où tu es ignorant et quand tu n’as aucune connaissance de ce qui t’arrive. Les gens acceptent pleinement ces choses et ne s’en offusquent pas. Ils chérissent et gardent ces choses comme un trésor. Ils se laissent manipuler par ces choses, se laissent traiter comme des jouets par ces choses. C’est de cette façon que la corruption de l’homme par Satan devient toujours plus profonde.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique V », dans La Parole apparaît dans la chair

Il existe de nombreuses similitudes entre la culture traditionnelle et la superstition, mais seule la première a certaines histoires, allusions et sources. Satan a inventé de nombreux récits populaires ou apparaissant dans des livres d’histoire, marquant profondément les gens avec des figures culturelles traditionnelles ou superstitieuses. En Chine, il y a par exemple « Les Huit Immortels traversent la mer », « La Pérégrination vers l’Ouest », « L’Empereur de jade », « Le prince Nezha triomphe du roi Dragon » et « L’Investiture des dieux ». Ces histoires ne sont-elles pas profondément enracinées dans l’esprit de l’homme ? Même si certains d’entre vous n’en connaissent pas tous les détails, vous connaissez quand même la trame générale de ces histoires. C’est ce contenu général qui se plante dans ton cœur et dans ton esprit, que tu ne peux oublier. Ce sont diverses idées et légendes que Satan a mises en place pour l’homme il y a longtemps et qui ont été propagées à différentes époques. Ces choses blessent et dégradent l’âme des hommes en les envoûtant les uns après les autres. C’est-à-dire qu’une fois que tu as accepté une telle culture traditionnelle, des histoires ou des superstitions, une fois qu’elles sont ancrées dans ton esprit et qu’elles se sont plantées dans ton cœur, alors, c’est comme si tu étais ensorcelé : tu t’empêtres et tu es influencé par ces cultures, ces idées et ces histoires traditionnelles. Elles influencent ta vie, ta vision de la vie et ton jugement. Elles influencent encore plus ta quête du vrai chemin de vie : c’est vraiment un mauvais sort. Tu as beau essayer, tu ne peux t’en débarrasser. Tu as beau les combattre, tu ne peux les abattre. Tu as beau te débattre, tu ne peux les vaincre. De plus, après avoir inconsciemment été placé sous ce genre de mauvais sort, l’homme commence sans le savoir à adorer Satan, entretenant son image dans son cœur. En d’autres termes, il considère Satan comme son idole, un objet d’adoration et d’admiration, allant même jusqu’à le voir comme Dieu. Ces choses sont dans le cœur des gens, sans qu’ils le sachent, contrôlant leurs paroles et leurs actes. En outre, tu considères ces histoires et ces légendes comme fausses, mais tu reconnais inconsciemment leur existence en les transformant en de véritables personnages, en de véritables objets tangibles. Sans le savoir, tu reçois inconsciemment ces idées et l’existence de ces choses. Tu reçois aussi inconsciemment des diables, Satan et des idoles chez toi, dans ton cœur. C’est vraiment un mauvais sort.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique VI », dans La Parole apparaît dans la chair

Comment l’humanité considère-t-elle les logiques et les idéologies de Satan, et ces béquilles spirituelles qui dominent la vie des gens ? Certaines gens disent qu’elles sont une nourriture spirituelle, un bouillon de poulet pour l’âme, mais, en réalité, elles corrompent les gens ; une fois que les gens les « mangent », c’est fini pour eux. Que se passe-t-il si les gens continuent d’accepter de telles choses sans expulser les vieilles choses ? S’ils ne se défont pas de leur ancien tempérament corrompu, et ensuite accueillent les nouvelles corruptions de Satan, ils sont finis. Ils sont condamnés à ne jamais être sauvés. Tu devrais, tout en les identifiant et les rejetant constamment, continuer à te défaire des choses que tu as déjà acceptées de Satan ; tu ne devrais pas vivre selon ces choses, et tu devrais accepter les paroles de Dieu. Quelqu’un a-t-il déjà dit : « J’ai cessé d’accepter ces choses, puis les paroles de Dieu sont entrées automatiquement en moi » ? Ce serait impossible. Tu dois te charger de chercher et d’accepter la vérité. En cherchant, tu reconnaîtras les hérésies et les faussetés, et tu les abandonneras lentement. Par une recherche constante, les paroles de Dieu deviendront progressivement les principes de tes actions ; chaque fois que tu feras quelque chose, tu sauras comment agir conformément à la volonté de Dieu, et tu la mettras naturellement en pratique. À cet égard, un changement se produira dans ton tempérament.

Extrait de « La vérité est le critère de la conduite de l’homme, de ses actions et du culte qu’il rend à Dieu », dans Récits des entretiens de Christ

Notes de bas de page :

1. « Avaler » se réfère au comportement vicieux du roi des démons qui dérobent complètement les hommes.

a. Les Quatre Livres et les Cinq Classiques sont les livres du confucianisme qui font autorité en Chine.

Précédent: 110. Principes pour faire la distinction entre les Églises réelles et les fausses Églises

Suivant: 112. Principes pour identifier le grand dragon rouge et Satan

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre