100. Principes pour déterminer si quelqu’un possède la réalité de la vérité

(1) Voir si la personne, quand elle lit les paroles de Dieu, peut se livrer à une introspection, est capable de constater combien sa corruption se révèle dans sa vie et peut se connaître elle-même et se repentir sincèrement ;

(2) Voir si la personne peut chercher la vérité en accomplissant son devoir, si elle peut s’en servir pour résoudre des problèmes, si elle peut traiter les autres équitablement et traiter ses frères et sœurs avec amour ;

(3) Voir si la personne peut accepter le jugement et le châtiment des paroles de Dieu et accepter d’être émondée et traitée par ces paroles de telle sorte qu’elle soit purifiée de sa corruption et qu’elle puisse exprimer un témoignage sincère à partir de son expérience ;

(4) Voir s’il s’est produit une quelconque transformation véritable de sa vision des choses, de sa conception de la vie et de ses valeurs, si elle peut voir les choses à la lumière des paroles de Dieu et si elle est honnête à la fois en paroles et en actes.

Paroles de Dieu concernées :

Dieu est un Dieu concret : toute Son œuvre est concrète, toutes les paroles qu’Il prononce sont concrètes et toutes les vérités qu’Il exprime sont concrètes. Tout ce qui n’est pas Sa parole est vide, inexistant et douteux. Aujourd’hui, le Saint-Esprit doit guider les gens vers les paroles de Dieu. Si les gens veulent entrer dans la réalité, ils doivent alors chercher la réalité et connaître la réalité, après quoi ils doivent faire l’expérience de la réalité et vivre la réalité. Plus les gens connaissent la réalité, plus ils sont capables de discerner si les paroles des autres sont réelles ; plus les gens connaissent la réalité, moins ils ont de notions ; plus les gens font l’expérience de la réalité, plus ils connaissent les actions du Dieu de la réalité, et plus il leur est facile de s’affranchir de leur tempérament corrompu et satanique ; plus les gens ont de réalité, plus ils connaissent Dieu, et plus ils détestent la chair et aiment la vérité ; et plus les gens ont de réalité, plus ils se rapprochent des normes qui sous-tendent les exigences de Dieu. Les gens qui sont gagnés par Dieu sont ceux qui possèdent la réalité, qui connaissent la réalité et qui ont pu connaître les véritables actions de Dieu en faisant l’expérience de la réalité. Plus tu coopères avec Dieu d’une manière concrète et disciplines ton corps, plus tu vas acquérir l’œuvre du Saint-Esprit, plus tu obtiendras la réalité et plus tu seras éclairé par Dieu, et ainsi plus grande deviendra ta connaissance des actions réelles de Dieu. Si tu es capable de vivre dans la lumière actuelle du Saint-Esprit, le chemin à suivre deviendra plus clair pour toi, et tu seras davantage en mesure de te séparer des notions religieuses et des anciennes pratiques du passé. Maintenant, l’important, c’est la réalité : plus les gens possèdent la réalité, plus leur connaissance de la vérité est claire et plus sa compréhension de la volonté de Dieu est grande. La réalité peut surmonter entièrement la lettre et toutes les doctrines, elle peut surmonter toute théorie et expertise, et plus les gens se concentrent sur la réalité, plus ils aiment vraiment Dieu et ont faim et soif de Ses paroles. Si tu te concentres toujours sur la réalité, ta philosophie de la vie, tes notions religieuses et ton caractère naturel seront naturellement supprimés à la suite de l’œuvre de Dieu. Ceux qui ne poursuivent pas la réalité et n’ont aucune connaissance de la réalité sont susceptibles de poursuivre ce qui est surnaturel, et ils seront facilement trompés. Le Saint-Esprit n’a aucun moyen d’œuvrer en de telles personnes, et donc elles se sentent vides et sentent que leur vie n’a aucun sens.

Extrait de « Comment connaître la réalité », dans La Parole apparaît dans la chair

Soutenir les paroles de Dieu et être capable de les expliquer ouvertement ne signifie pas que tu possèdes la réalité ; les choses ne sont pas aussi simples que tu l’imagines. Que tu sois en possession de la réalité ou non, cela ne repose pas sur ce que tu dis, mais plutôt sur ce que tu vis. Ce n’est que lorsque les paroles de Dieu deviennent ta vie et ton expression naturelle qu’on peut dire que tu as la réalité et, alors seulement, tu peux être considéré comme ayant gagné une vraie compréhension et une stature réelle. Tu dois être à même d’endurer d’être examiné sur de longues périodes et tu dois être capable de vivre la ressemblance qui est requise par Dieu. Ce ne doit pas être une simple posture ; cela doit couler naturellement de toi. Ce n’est qu’alors que tu auras véritablement la réalité et que tu auras gagné la vie. Permets-Moi de prendre l’exemple de l’épreuve des exécutants, que tout le monde connaît bien : tout le monde peut proposer les théories les plus élevées concernant les exécutants et chacun a une compréhension correcte de cette question. Les hommes en parlent et chaque discours surpasse le précédent, comme si c’était une compétition. Cependant, si l’homme n’a pas été soumis à une épreuve majeure, alors il est très difficile de dire qu’il a un bon témoignage à rendre. En bref, la vie de l’homme souffre encore de nombreuses lacunes, ce qui va tout à fait à l’encontre de sa compréhension. Par conséquent, cela n’est pas encore devenu la stature réelle de l’homme, et ce n’est pas encore la vie de l’homme. Parce que la compréhension de l’homme n’a pas été mise dans la réalité, sa stature est toujours comme un château construit sur le sable, chancelant et au bord de l’effondrement. L’homme a bien trop peu de réalité ; il est presque impossible de trouver une quelconque réalité chez l’homme. Il y a trop peu de réalité qui découle naturellement de l’homme, et toute la réalité qu’il vit a été forcée. C’est la raison pour laquelle Je dis que l’homme ne possède pas de réalité. Même si les gens prétendent que leur amour pour Dieu ne change jamais, ce n’est que ce qu’ils disent avant qu’ils ne soient confrontés à des épreuves. Lorsqu’un jour, ils seront soudainement confrontés à des épreuves, les choses dont ils parlent seront une fois de plus en décalage avec la réalité, et cela prouvera une fois de plus que l’homme ne possède aucune réalité. On peut dire que chaque fois que tu rencontres des choses qui ne correspondent pas à tes notions et qui requièrent que tu t’effaces, ces choses sont tes épreuves. Avant que la volonté de Dieu ne soit révélée, chacun traverse un test rigoureux et une épreuve immense. Peux-tu appréhender cela ? Quand Dieu veut éprouver les hommes, Il les laisse toujours faire leurs choix avant que la vérité des faits ne soit révélée. Cela signifie que lorsque Dieu soumet l’homme aux épreuves, Il ne te dira jamais la vérité ; c’est ainsi que les hommes sont exposés. C’est un moyen par lequel Dieu accomplit Son œuvre, pour voir si tu connais le Dieu d’aujourd’hui et si tu possèdes une réalité. Es-tu véritablement dénué de doutes concernant l’œuvre de Dieu ? Seras-tu véritablement en mesure de tenir bon quand une épreuve majeure t’arrivera ? Qui ose dire : « Je t’assure qu’il n’y aura pas de problème » ? Qui ose affirmer : « D’autres pourraient avoir des doutes, mais moi, jamais » ? C’est exactement comme quand Pierre a été soumis aux épreuves : il était toujours en train de se vanter avant que la vérité ne soit révélée. Ce n’est pas un défaut personnel propre à Pierre ; c’est la plus grande difficulté à laquelle chaque homme fait actuellement face. Si Je devais visiter quelques endroits ou rendre visite à quelques frères et sœurs pour voir quelle est votre compréhension de l’œuvre de Dieu aujourd’hui, vous seriez certainement capables d’en dire beaucoup sur votre connaissance, et il semblerait que vous n’ayez aucun doute. Si Je devais te demander : « Peux-tu vraiment déterminer que l’œuvre d’aujourd’hui est réalisée par Dieu Lui-même ? Sans aucun doute ? », tu répondrais certainement : « Sans aucun doute, c’est l’œuvre accomplie par l’Esprit de Dieu. » Une fois que tu aurais répondu de la sorte, tu n’éprouverais certainement pas l’ombre d’un doute et tu pourrais même ressentir une certaine satisfaction en te disant que tu as acquis un peu de réalité. Ceux qui ont tendance à comprendre les choses de cette manière sont des gens qui possèdent moins de réalité ; plus on pense qu’on l’a acquise, moins on pourra tenir bon quand on sera face aux épreuves. Malheur à ceux qui sont arrogants et hautains, et malheur à ceux qui n’ont aucune connaissance d’eux-mêmes ; de tels hommes sont très doués quand il s’agit de parler, mais les pires quand il s’agit de traduire leurs paroles par des actes. Lorsqu’apparaît le moindre problème, ces hommes commencent à avoir des doutes et la pensée d’abandon s’insinue dans leur esprit. Ils ne possèdent aucune réalité ; ils n’ont que des théories qui sont au-dessus de la religion, sans rien de la réalité que Dieu requiert maintenant. Je suis très dégoûté par ceux qui parlent seulement de théories sans posséder aucune réalité. Ce sont eux qui crient le plus fort lorsqu’ils accomplissent leur travail, mais dès qu’ils sont confrontés à la réalité, ils s’effondrent. Cela ne montre-t-il pas que ces personnes n’ont aucune réalité ? Peu importe la férocité du vent et des vagues, si tu peux rester debout sans laisser le moindre doute entrer dans ton esprit, tenir bon et éviter le déni, même lorsque tout le monde abandonne, alors tu seras considéré comme ayant une véritable compréhension et comme étant sincèrement en possession de la réalité.

Extrait de « Seule la mise en pratique de la vérité constitue la possession de la réalité », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu ne requiert pas des hommes la simple capacité de parler de la réalité ; ce serait trop facile, non ? Pourquoi Dieu parle-t-Il donc d’entrée dans la vie ? Pourquoi parle-t-Il de transformation ? Si les gens sont seulement capables de tenir des discours vides sur la réalité, alors peuvent-ils réussir une transformation dans leur tempérament ? Les bons soldats du royaume ne sont pas entraînés pour être un groupe de gens qui ne peuvent que parler de la réalité ou se vanter ; ils sont plutôt entraînés pour vivre les paroles de Dieu en tout temps, rester inflexibles quels que soient les revers auxquels ils font face, vivre constamment en accord avec les paroles de Dieu et ne pas retourner dans le monde. C’est la réalité dont Dieu parle ; c’est l’exigence de Dieu pour l’homme. Par conséquent, ne considère pas la réalité exprimée par Dieu comme trop simple. Le simple éclairage de la part du Saint-Esprit ne correspond pas à la possession de la réalité. Telle n’est pas la stature de l’homme – c’est la grâce de Dieu, à laquelle l’homme n’apporte aucune contribution. Chaque homme doit endurer les souffrances de Pierre et, plus encore, posséder la gloire de Pierre ; c’est ce qu’il vit après qu’il a gagné l’œuvre de Dieu. Seul cela peut être appelé réalité. Ne va pas croire que tu possèdes la réalité simplement parce que tu peux en parler ; c’est une erreur. De telles pensées ne sont pas conformes à la volonté de Dieu et n’ont aucune signification réelle. Ne dis pas de telles choses à l’avenir – abolis de telles expressions ! Tous ceux qui ont une fausse compréhension des paroles de Dieu sont des incroyants. Ils n’ont aucune connaissance réelle, encore moins une réelle stature ; ce sont des personnes ignorantes à qui il manque la réalité. Autrement dit, tous ceux qui vivent en dehors de l’essence des paroles de Dieu sont des incroyants. Ceux qui sont considérés comme incroyants par les hommes sont des bêtes aux yeux de Dieu et ceux qui sont considérés comme incroyants par Dieu sont les gens qui ne font pas des paroles de Dieu leur vie. On peut donc dire que ceux qui ne possèdent pas la réalité des paroles de Dieu et qui ne vivent pas Ses paroles sont des incroyants. L’intention de Dieu est de faire en sorte que chacun vive la réalité de Ses paroles, pas simplement de faire en sorte que tout le monde parle de la réalité, mais, au-delà de cela, que tout le monde soit à même de vivre la réalité de Ses paroles.

Extrait de « Seule la mise en pratique de la vérité constitue la possession de la réalité », dans La Parole apparaît dans la chair

Souviens-toi de cela à l’avenir ! Ne parle pas d’une connaissance vide ; parle seulement du chemin de la pratique et de la réalité. Passe de la connaissance réelle à la pratique véritable, et ensuite, passe de la pratique à la réalisation de la vie. Ne fais pas la leçon aux autres et ne parle pas d’une connaissance réelle. Si ta compréhension est un chemin, alors laisse tes paroles aller librement sur ce chemin ; si ce n’est pas le cas, alors s’il te plaît, tais-toi et arrête de parler ! Ce que tu dis est inutile. Tu parles de compréhension pour tromper Dieu et faire en sorte que les autres t’envient. N’est-ce pas là ton ambition ? Ne joues-tu pas délibérément avec les autres ? Y a-t-il une valeur en cela ? Si tu parles de compréhension après l’avoir expérimentée, on ne considérera pas que tu te vantes. Sinon, tu es quelqu’un qui déverse un flot de paroles arrogantes. Il y a beaucoup de choses, dans ton expérience actuelle, que tu ne peux pas vaincre, et tu ne peux pas te rebeller contre ta propre chair ; tu fais toujours ce que tu veux, ne satisfaisant jamais la volonté de Dieu, cependant tu as encore le toupet de parler de compréhensions théoriques. Tu es sans vergogne ! Tu as toujours l’audace de parler de ta compréhension des paroles de Dieu. Comme tu es effronté ! Pontifier et te vanter sont devenus ta nature même et tu t’es habitué à faire cela. Chaque fois que tu veux parler, tu le fais avec facilité, mais quand il s’agit de la pratique, tu as recours à des fioritures. N’est-ce pas un moyen de tromper les autres ? Tu es peut-être capable de tromper les hommes, mais l’on ne peut tromper Dieu. Les hommes ne savent pas et n’ont pas de discernement, mais Dieu est sérieux au sujet de telles questions et Il ne t’épargnera pas. Tes frères et sœurs pourraient te défendre, louant ta compréhension et t’admirant, mais si tu ne possèdes pas de réalité, le Saint-Esprit ne t’épargnera pas. Le Dieu concret ne cherchera peut-être pas tes fautes, mais l’Esprit de Dieu t’ignorera et ce sera suffisamment difficile à endurer pour toi. Crois-tu cela ? Parle plus de la réalité de la pratique ; as-tu déjà oublié ? Parle plus des chemins pratiques ; as-tu déjà oublié ? « Propose moins de théories prétentieuses et de paroles pompeuses sans valeur ; et il est préférable de commencer la pratique dès à présent. » As-tu oublié ces paroles ? Ne comprends-tu rien du tout ? N’as-tu aucune compréhension de la volonté de Dieu ?

Extrait de « Seule la mise en pratique de la vérité constitue la possession de la réalité », dans La Parole apparaît dans la chair

Peu importe combien d’années un homme a eu la foi, il n’acquiert jamais le sens de ce qu’il y a de bon à croire en Dieu. Il ne perçoit pas les avantages tangibles qu’il peut tirer de la foi et se montre souvent, comme les incroyants, incapable de résister aux courants de ce monde, à ses diverses tentations et séductions, à la célébrité et au gain de la chair. Il se sent même plutôt vide, et ce sentiment se manifeste régulièrement et devient de plus en plus évident. De plus en plus souvent, il se demande : « La foi en Dieu n’a aucun sens, n’est-ce pas ? Si ma foi s’est à ce point développée, ne devrais-je pas voir le bout du voyage ? Je suppose qu’il en est ainsi et que rien ne me permet de savoir si je peux être sauvé. » Qu’est-ce que cela implique ? (Ne pas comprendre la vérité et ne pas être entré dans la réalité de la vérité.) C’est exactement cela ; cet homme n’est pas entré dans la réalité de la vérité. C’est-à-dire qu’il ne comprend aucune de ces vérités qu’il devrait comprendre, celles que Dieu lui a accordées et apportées. Et pourquoi ne comprend-il pas ? Parce qu’il n’a pas pris les paroles de Dieu comme des principes, comme un guide pratique à intégrer dans sa vie quotidienne et à transposer dans sa propre réalité. Rien de ce qu’il fait, de sa façon de vivre, d’exister ou de se comporter face aux autres hommes, aux événements et aux objets, n’est basé sur les paroles de Dieu. Tu n’as ni expérimenté ni découvert par la pratique aucune de ces paroles de Dieu ; tu n’as ni fait l’expérience ni compris la véritable signification de Ses paroles. Voilà pourquoi Dieu expose le monde et la corruption des hommes, pourquoi Il révèle les différents états de tous les types de personnes, révélant la nature exacte de chaque type de personne, d’événement ou de chose que tu rencontres dans le monde au moment où tu les croises, mais tu es incapable d’en saisir l’essence. Parce que tu n’en as pas fait l’expérience ou n’y es pas entré, tu ne seras jamais capable de les comprendre. En principe, tu crois en Dieu depuis tellement d’années, mais tu es toujours toi-même, tu n’as pas changé du tout. Cela signifie qu’en ce qui concerne les profondeurs de ton cœur, ta nature et ton essence, ton tempérament corrompu ne s’est pas transformé le moins du monde. Ainsi, du début à la fin, tu ne peux pas te détacher du monde, de l’humanité, de Satan, des tendances, de la célébrité et du gain, car tu es incapable de les voir pour ce qu’ils sont. Par conséquent, tu te sens souvent vide et apathique, et tu n’as aucune certitude ; de plus, tu es incapable de susciter une véritable foi en Dieu.

Extrait de « En toute chose, cherchez la vérité afin d’entrer dans sa réalité », dans Récits des entretiens de Christ

Quelles sont les manifestations de celui à qui la vérité et la vie font défaut ? Sans la vérité, les gens seront naturellement soumis aux contraintes et aux liens de leur nature satanique ; ils révèleront naturellement un tempérament qui est arrogant et prétentieux, égoïste et méprisant, irréfléchi et autocratique. Ils seront enclins à se vanter, à être malhonnêtes et traitres, méfiants vis-à-vis des autres et enclins à attaquer et à juger les autres ; ils jaugeront toujours les gens à travers leurs préjugés et leurs motivations. Ils compteront toujours sur leurs propres préférences dans leurs paroles et leurs actions et, quand ils connaîtront des revers ou des échecs, deviendront négatifs. Ils seront parfois prodigieusement arrogants et il leur arrivera d’être tellement négatifs qu’ils disparaîtront pratiquement sous terre. Ils poussent les choses à l’extrême et ne sont jamais normaux. Quand ils ne montrent pas les dents, ils prennent un air pitoyable. Voici le genre d’état dans lequel vous vous trouvez actuellement : vous êtes prêts à souffrir et à payer un prix, votre résolution et votre détermination sont totales, mais vous ne possédez pas encore la réalité de vérité. Comment s’expriment les personnes qui possèdent la réalité de vérité pour guider leur vie ? Je vais vous donner quelques indications majeures. Quand des personnes possèdent la réalité de vérité, elles ont d’une part compris une partie de la vérité, et ont d’autre part commencé à manifester quelques changements de tempérament. Les changements de tempérament ont quelques caractéristiques. L’une d’elles est d’être capable d’accepter la vérité et de se soumettre à ce qui est juste et conforme à la vérité. Peu importe qui te donne des suggestions – que cette personne soit jeune ou âgée, qu’il y ait une bonne entente ou des rancœurs entre vous – tant que ce que cette personne dit est correct, conforme à la vérité et bénéfique à l’œuvre de la maison de Dieu, alors tu peux l’entendre et l’accepter et ne pas être touché par un quelconque autre facteur. Voilà la première caractéristique. Une autre caractéristique est d’être capable de chercher la vérité chaque fois que tu rencontres un problème. Par exemple, si tu rencontres un problème nouveau que personne ne comprend totalement, tu peux chercher la vérité, voir ce que tu devrais faire pour rendre cette affaire conforme aux principes de la vérité et répondre aux exigences de Dieu. Une autre caractéristique est l’acquisition de la capacité d’être attentif à la volonté de Dieu. La façon dont tu devrais être attentif à Sa volonté dépend du devoir que tu accomplis et des exigences que Dieu a envers toi en ce qui concerne ton devoir. Être capable de le mener à bien, conformément à ce que Dieu exige, agir dans le but de satisfaire Dieu, et agir avec responsabilité et fidélité, tout cela, ce sont des moyens d’être attentif à la volonté de Dieu. Si tu ne sais pas comment être attentif à la volonté de Dieu dans ce que tu es en train de faire, tu dois rechercher quelque peu afin d’accomplir cela et de Le satisfaire. Si tu peux mettre ces trois principes en pratique, évaluer la manière dont tu vis effectivement selon eux et trouver un chemin de pratique, alors tu règleras les problèmes d’une manière fondée sur des principes. Peu importe ce que tu rencontres et peu importe les problèmes que tu as à traiter, tu dois toujours rechercher quels sont les principes selon lesquels tu devrais pratiquer, quels détails ceux-ci incluent et comment ils devraient être pratiqués, de sorte que tu n’enfreignes pas les principes. Une fois que tu auras une compréhension claire de ces choses-là, tu seras naturellement capable de pratiquer la vérité.

Extrait de « Seule la pratique de la vérité peut rejeter les liens d’un tempérament corrompu », dans Récits des entretiens de Christ

Les gens qui ont la vérité sont ceux qui, dans leurs expériences réelles, peuvent rester solides dans leur témoignage, rester solides dans leur position, se tenir du côté de Dieu, sans jamais reculer, et qui peuvent avoir une relation normale avec les gens qui aiment Dieu. Quand des choses leur arrivent, ces gens obéissent à Dieu complètement et peuvent obéir à Dieu jusqu’à la mort. Ta pratique et tes révélations dans la vie réelle témoignent de Dieu ; elles indiquent que l’homme vit Dieu et témoigne de Dieu, et cela, c’est vraiment la jouissance de l’amour de Dieu. Lorsque tu auras expérimenté à ce point, l’effet escompté aura été acquis. Tu vis vraiment et chacune de tes actions est admirée par les autres. Ta façon de t’habiller et ton apparence extérieure sont banales, mais tu vis une vie très pieuse et, lorsque tu communiques les paroles de Dieu, tu es guidé et éclairé par Dieu. Tu es capable d’exprimer la volonté de Dieu par tes paroles, de communiquer la réalité, et tu comprends bien le service en esprit. Ton discours est candide, tu es décent et droit, bienveillant et bienséant, capable d’obéir aux arrangements de Dieu et de rester solide dans ton témoignage quand des choses t’arrivent, et tu es calme et posé, peu importe ce qui t’arrive. Ce genre de personne a vraiment vu l’amour de Dieu. Certains sont encore jeunes, mais agissent comme s’ils étaient plus âgés ; ils ont une maturité, possèdent la vérité et ils sont admirés par les autres. Ces gens ont le témoignage et sont la manifestation de Dieu. Autrement dit, quand ils auront expérimenté jusqu’à un certain point, ils auront une perception au sujet de Dieu à l’intérieur, et ainsi leur tempérament extérieur sera plus stable. Beaucoup de gens ne mettent pas la vérité en pratique et ne restent pas solides dans leur témoignage. Ces gens n’ont pas d’amour pour Dieu, n’ont pas le témoignage de Dieu. Ce sont ces gens que Dieu déteste le plus. Ils lisent les paroles de Dieu lors des réunions, mais ce qu’ils vivent, c’est Satan, et c’est là déshonorer Dieu, Le diffamer et blasphémer contre Lui. Il n’y a aucun signe de l’amour de Dieu chez ces personnes, et elles n’ont pas du tout l’œuvre du Saint-Esprit. Par conséquent, leurs paroles et leurs actes représentent Satan.

Extrait de « Ceux qui aiment Dieu vivront éternellement dans Sa lumière », dans La Parole apparaît dans la chair

Quant à Pierre, tout ce qui ne satisfaisait pas le désir de Dieu dans sa vie le rendait mal à l’aise. Si quelque chose ne satisfaisait pas le désir de Dieu, alors il avait des remords et cherchait un moyen approprié par lequel il pouvait s’efforcer de satisfaire le cœur de Dieu. Même dans les plus petits détails et aspects de moindre importance de sa vie, il s’imposait toujours de satisfaire le désir de Dieu. Il n’était pas moins exigeant quand il s’agissait de son ancien tempérament, toujours rigoureux dans ses exigences envers lui-même à progresser plus encore dans la vérité. Paul ne cherchait qu’à obtenir une réputation et un statut superficiels. Il cherchait à se mettre en valeur devant l’homme et ne cherchait pas à faire un quelconque progrès dans son entrée dans la vie. Ce dont il se souciait, c’était la doctrine, et non la réalité. Certains disent : « Paul a tellement travaillé pour Dieu, pourquoi n’a-t-il pas été gardé en mémoire par Dieu ? Pierre n’a fait qu’un peu de travail pour Dieu et n’a pas apporté une grande contribution aux Églises, alors pourquoi a-t-il été rendu parfait ? » Pierre a aimé Dieu jusqu’à un certain point, ce qui était requis par Dieu ; seules de telles personnes ont fait des témoignages. Et qu’en est-il de Paul ? Jusqu’à quel point Paul a-t-il aimé Dieu ? Le sais-tu ? Que visait le travail de Paul ? Et que visait le travail de Pierre ? Pierre n’a pas beaucoup travaillé, mais sais-tu ce qu’il avait au plus profond de son cœur ? Le travail de Paul concernait les besoins des Églises et le soutien des Églises. Pierre a fait l’expérience de changements dans son tempérament, de l’amour pour Dieu. Maintenant que tu connais les différences qu’il y a entre leurs essences, tu peux voir, en fin de compte, qui croyait véritablement en Dieu, et qui ne croyait pas véritablement en Dieu. L’un d’eux aimait vraiment Dieu, l’autre n’aimait pas vraiment Dieu ; l’un a subi des changements dans son tempérament, l’autre pas ; l’un servait humblement et les gens ne le remarquaient pas facilement, l’autre était adoré par les gens et avait une grande image ; l’un cherchait la sainteté, l’autre pas, et quoiqu’il ne fût pas impur, il n’était pas animé d’un amour pur ; l’un possédait la véritable humanité, l’autre pas ; l’un était animé du sentiment d’une créature de Dieu, l’autre pas. Telles sont les différences d’essence entre Paul et Pierre. Le chemin que Pierre a emprunté était le chemin du succès, qui était également le chemin menant au rétablissement de l’humanité normale et du devoir d’une créature de Dieu. Pierre représente tous ceux qui connaissent le succès. Le chemin emprunté par Paul était le chemin de l’échec, et Paul représente tous ceux qui ne se soumettent et ne se dépensent que superficiellement, et n’aiment pas véritablement Dieu. Paul représente tous ceux qui ne possèdent pas la vérité. Dans sa croyance en Dieu, Pierre a cherché à satisfaire Dieu en tout et a cherché à obéir à tout ce qui venait de Dieu. Sans la moindre plainte, il a pu accepter le châtiment et le jugement, ainsi que l’épurement, la tribulation et les carences dans sa vie, rien de tout cela ne pouvait modifier son amour pour Dieu. N’était-ce pas l’ultime amour pour Dieu ? N’était-ce pas l’accomplissement du devoir d’une créature de Dieu ? Que ce soit dans le châtiment, le jugement ou la tribulation, tu es toujours capable de rester obéissant jusqu’à la mort, et c’est ce qui doit être accompli par une créature de Dieu, c’est la pureté de l’amour pour Dieu. Si l’homme peut en atteindre autant, alors il est qualifié pour être une créature de Dieu, et il n’y a rien qui satisfasse mieux le désir du Créateur. Imagine que tu sois en mesure de travailler pour Dieu, mais que tu ne sois pas obéissant envers Dieu et ne sois pas capable d’aimer véritablement Dieu. De cette façon, non seulement tu n’auras pas accompli le devoir d’une créature de Dieu, mais tu seras également condamné par Dieu, car tu es quelqu’un qui ne possède pas la vérité, qui est incapable d’obéir à Dieu et qui est désobéissant envers Dieu. Tu ne te soucies que de travailler pour Dieu, et ne te soucies pas de mettre la vérité en pratique ou de te connaître toi-même. Tu ne comprends pas ni ne connais le Créateur, et tu n’obéis pas ni n’aimes le Créateur. Tu es quelqu’un qui est naturellement désobéissant envers Dieu, et ainsi de telles personnes ne sont pas bien aimées par le Créateur.

Extrait de « Le succès ou l’échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair

Si les gens ont une compréhension authentique du tempérament de Dieu et qu’ils peuvent louer sincèrement Sa sainteté et Sa justice, cela veut alors dire qu’ils Le connaissent vraiment et possèdent la vérité, et c’est alors seulement qu’ils vivent dans la lumière. C’est seulement lorsque la perspective d’une personne sur le monde et sur la vie change que l’on connaît une transformation fondamentale. Quand quelqu’un a un but dans la vie et se comporte selon la vérité, quand il se soumet à Dieu absolument et vit par Ses paroles, quand il se sent en paix et illuminé au plus profond de son âme, quand son cœur est dénué d’obscurité, et quand il peut vivre entièrement libre et sans retenue en présence de Dieu, alors seulement il mène une vie humaine authentique et alors seulement il devient une personne qui possède la vérité. En plus, toutes les vérités en votre possession viennent des paroles de Dieu et de Dieu Lui-même. Le Souverain de l’univers entier et de toutes choses, Dieu Très-Haut, t’approuve comme une vraie personne qui vit une vraie vie humaine. Qu’est-ce qui pourrait avoir plus de sens que l’approbation de Dieu ? Voilà ce que cela veut dire être en possession de la vérité.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ

Précédent: 99. Principes pour identifier les lettres et les doctrines

Suivant: 101. Déterminer si quelqu’un est de bon calibre

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre