L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Collection de sermons – approvisionnement pour la vie

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

4 L’homme doit avoir des principes lorsqu’il sert Dieu

Pour être un dirigeant au service de Dieu, tu dois avoir des principes. Certains disent : « Peu importe la façon dont j’essaie d’échanger, je manque encore de clarté au sujet de nombreuses vérités. » Tu manques de clarté, mais tes intentions doivent rester bonnes ; quoiqu’il arrive, tu dois rendre témoignage à Dieu et L’exalter. Parle autant que tu comprends, exalte Dieu et rends témoignage à Dieu dans toute la mesure du possible, et en aucun cas ne t’exalte toi-même, ne permets aux autres de t’adorer. C’est la première règle et la plus fondamentale à suivre. Deuxièmement, ne cherche jamais à trouver des ruses ou à te fier à tes propres idées. Suis à la lettre les dispositions du supérieur. Si tu es vraiment sérieux dans ton travail et tu souhaites obtenir des résultats, tu dois consacrer beaucoup de temps et d’énergie à toutes les modalités de travail et faire le maximum d’efforts. Troisièmement, souviens-toi qu’il est presque impossible pour quiconque d’éviter de faire des erreurs au travail, alors si tu trouves des transgressions ou des erreurs, saisis toujours l’occasion de méditer sur toi-même. Va devant Dieu, vérifie et analyse tes actions par rapport à la parole de Dieu, et essaie d’éviter de répéter tes transgressions à l’avenir. Si tu deviens imprudent quand tu sers Dieu, tes propres idées émergeront. Tu deviendras négligent, inconséquent et tu prendras des mesures imprudentes et trop ambitieuses. C’est dangereux. Lorsque tu découvres cette nature en toi-même, inspecte-la et maîtrise-la immédiatement, surtout là où apparaissent des idées concernant l’argent, le statut et les relations entre sexes opposés. Contrôle-toi pour prévenir les problèmes. Parfois, une personne ne fait pas un bon travail et gâche tout, et au fur et à mesure que tu traites avec lui, ton tempérament s’échauffe et tu parles grossièrement ou tu te mets en colère. Cela ne doit pas être considéré comme un problème majeur et ne constitue pas une transgression. C’est tout simplement être coléreux, et tout ce que tu dois faire c’est d’être prudent et de surmonter cela. À d’autres moments, tu peux commettre une erreur et causer du tort à la maison de Dieu. Dans de tels moments, tu dois simplement en tirer les leçons que tu peux, mais seulement si aucun dommage majeur n’est causé. Toutes ces choses sont impossibles à éviter. Tout le monde a des problèmes au travail, et personne n’est à l’abri de transgressions mineures, mais ne commets pas de transgressions majeures. Pourquoi les dirigeants doivent-ils se réunir périodiquement pour recevoir l’émondage et le traitement ? Parce que c’est très utile et bénéfique. Mais la chose la plus importante est que nous devons chercher une plus grande compréhension de la vérité dans la parole de Dieu. Nous devons nous efforcer de comprendre la vérité, poursuivre un changement dans notre tempérament de vie. C’est une recherche positive de l’entrée dans la vérité. Ce faisant, tu réduiras progressivement les transgressions que tu commets dans ton travail et cela produira des changements en toi dans ton travail, ce qui rendra ton état de plus en plus normal. C’est le moyen le plus efficace pour éviter les transgressions. Si tu ne poursuis pas la vérité dans ton travail, et si plus tu travailles, plus tu te dis : « Je sais comment faire ces choses, je peux bien faire ces choses en m’appuyant uniquement sur ma propre expérience », c’est mauvais signe. C’est dangereux. Quand tu ressens cela, tu devrais venir devant Dieu et méditer sur toi-même, sinon tu peux être certain de chuter, parce que l’expérience n’est pas un substitut à la vérité ou au changement de tempérament. La connaissance superficielle de la vérité n’est pas la compréhension de la vérité, et si tu manques de connaissances sur Dieu, tu résisteras à Dieu.

Quand nous ne commettons pas de transgressions, nous ne sommes pas soumis. Nous considérons que nous agissons bien, et nous ne nous soumettons à personne. Ce n’est qu’après avoir transgressé et subi l’émondage et le traitement de Dieu que nous pouvons sincèrement réfléchir. En de tels moments, nous utilisons notre cœur pour contempler l’émondage et le traitement de Dieu et les appliquer à nous-mêmes, et à mesure que nous réfléchissons, la conscience grandit en nous : « Je suis vraiment ce genre de personne. » Et une fois n’est pas assez pour nous donner la pénétration. Nous avons besoin de l’expérimenter plusieurs fois pour obtenir une véritable pénétration et être soumis. Alors nous pratiquerons dans la direction de la vérité, « Comment puis-je entrer dans cette réalité ? Comment puis-je être conscient de la volonté de Dieu ? Comment puis-je pratiquer la vérité ? » Ce n’est qu’une fois que nous comprenons ces choses que nous pouvons réaliser le changement. Certaines transgressions des hommes peuvent être pardonnées, tandis que d’autres sont impardonnables. Sur quoi cela est-il basé ? Cela est basé sur le contexte qui a provoqué cette transgression, sur la question de savoir si tu comprenais vraiment ce que tu faisais. Si tu transgresses sciemment, c’est grave. Si tu commets la transgression avant d’avoir compris la vérité, puis tu subis l’émondage et le traitement et tu changes après avoir compris la vérité, c’est une transgression qui est pardonnée. Si tu ne changes pas après le traitement et l’émondage, mais commets encore la même transgression, c’est impardonnable. Par conséquent, Dieu gère également les choses selon des principes. L’œuvre qu’Il accomplit est principalement dans le but de sauver les hommes, de faire le maximum pour sauver les hommes. Dis-moi s’il existe un homme qui n’a jamais commis une transgression. Tout le monde l’a déjà fait, mais à des degrés divers. Certains hommes ont commis des transgressions à un degré moindre, puis ont changé après avoir compris leurs erreurs et ils ne font donc plus de telles choses, comme dans le dicton « Chat échaudé craint l’eau froide. » Ils ont appris la leçon et ne referont plus jamais cela et, dans ce cas, ils ne commettront pas de transgressions. Dans ce cas, si tu cherches la vérité et pratiques la vérité, tu peux satisfaire Dieu.

Précédent:Le vrai sens du service et les devoirs des ouvriers

Suivant:Plusieurs aspects de l’humanité normale