171. Principes pour connaître l’amour de Dieu

(1) Toutes les vérités que Christ exprime sont pour le salut de l’homme. L’essence de Christ est l’amour : c’est la vérité, le chemin et la vie ;

(2) On ne doit pas délimiter l’amour de Dieu avec ses notions et ses imaginations ni le définir seulement comme la grâce, la miséricorde et la tolérance ; le jugement, le châtiment et la discipline sévères sont d’autant plus des expressions de l’amour de Dieu pour l’homme ;

(3) Celui qui subit le jugement et le châtiment de Dieu ainsi que Ses épreuves et Son épurement s’affranchit de l’influence de Satan, et son tempérament corrompu en est transformé. Voilà le véritable amour de Dieu ;

(4) Celui qui a une réelle compréhension de l’amour de Dieu est capable, de bonne grâce, de se dépenser pour Lui, de bien accomplir son devoir pour Le satisfaire et de Lui rendre Son amour.

Paroles de Dieu concernées :

Dieu S’est humilié au point de faire Son œuvre chez ces gens souillés et corrompus et de perfectionner ce groupe de personnes. Dieu ne S’est pas seulement fait chair pour vivre et manger avec les gens, pour paître les gens, pour pourvoir les gens de ce dont ils ont besoin. Plus important encore, c’est qu’Il fait Son immense œuvre de salut et de conquête pour ces gens insupportablement corrompus. Il est venu au cœur du grand dragon rouge pour sauver ces personnes les plus corrompues afin que toutes personnes puissent être changées et renouvelées. La difficulté immense que Dieu endure n’est pas seulement la difficulté qu’endure le Dieu incarné, mais c’est surtout que l’Esprit de Dieu subit une humiliation extrême : Il S’humilie et Se dissimule tellement qu’Il devient une personne ordinaire. Dieu S’est incarné et a pris la forme de la chair afin que les gens voient qu’Il a une vie humaine normale et qu’Il a des besoins humains normaux. C’est suffisant pour prouver que Dieu S’est considérablement humilié. L’Esprit de Dieu Se réalise dans la chair. Son Esprit est si sublime et grand, mais Il prend la forme d’un être humain ordinaire, d’un être humain négligeable pour accomplir l’œuvre de Son Esprit. Le calibre, la perspicacité, le sens, l’humanité et la vie de chacun d’entre vous montrent que vous êtes vraiment indignes d’accepter ce genre d’œuvre de Dieu. Vous êtes vraiment indignes de laisser Dieu endurer une telle calamité pour votre bien. Dieu est si grand. Il est tellement suprême et les gens sont si mesquins, mais Il œuvre quand même en eux. Non seulement Il S’est fait chair pour pourvoir aux besoins des gens, pour parler aux gens, mais Il cohabite même avec des gens. Dieu est si humble, si aimable.

Extrait de « Seuls ceux qui se concentrent sur la pratique peuvent être perfectionnés », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu est venu sur la terre, Il n’était pas du monde et Il n’est pas devenu chair pour jouir du monde. L’endroit où travailler révélerait le mieux Son tempérament et ce qui serait le plus signifiant est l’endroit où Il est né. Qu’il s’agisse d’un pays saint ou souillé et peu importe où Il travaille, Il est saint. Tout dans le monde a été créé par Lui, mais tout a été corrompu par Satan. Cependant, toutes les choses Lui appartiennent toujours ; elles sont toutes entre Ses mains. Il vient dans un pays souillé et y travaille afin de révéler Sa sainteté ; Il le fait seulement pour le bien de Son œuvre, c’est-à-dire qu’Il endure une grande humiliation pour accomplir une telle œuvre afin de sauver les gens de ce pays souillé. C’est fait afin de rendre témoignage, pour le bien de toute l’humanité. Ce qu’une telle œuvre montre aux gens, c’est la justice de Dieu, et elle est plus en mesure d’afficher la suprématie de Dieu. Sa grandeur et Sa droiture sont manifestées dans le salut d’un groupe de gens abjects que les autres dédaignent. Qu’Il soit né dans un pays souillé ne prouve nullement qu’Il soit abject ; cela permet seulement à toute la création de voir Sa grandeur et Son véritable amour pour l’humanité. Plus Il le fait, plus cela révèle Son amour pur, Son amour sans faille pour l’homme. Dieu est saint et juste. Même s’Il est né dans un pays souillé et même s’Il vit avec des gens qui sont pleins de souillure, tout comme Jésus a vécu avec les pécheurs à l’ère de la Grâce, toute parcelle de Son œuvre n’est-elle pas accomplie pour la survie de toute l’humanité ? N’est-ce pas complètement pour que l’humanité puisse gagner un grand salut ? Il y a deux mille ans, Il a vécu avec des pécheurs pendant un certain nombre d’années. C’était pour la rédemption. Aujourd’hui, Il vit avec un groupe de gens souillés et abjects. C’est pour le salut. Toute Son œuvre n’est-elle pas pour ces humains que vous êtes ? Si ce n’était pour sauver l’humanité, pourquoi aurait-Il vécu et souffert avec les pécheurs pendant tant d’années après être né dans une mangeoire ? Et s’il ne s’agissait pas de sauver l’humanité, pourquoi viendrait-Il dans la chair une seconde fois, naître dans ce pays où les démons conglomèrent et vivre avec ces gens profondément corrompus par Satan ? Dieu n’est-Il pas fidèle ? Quelle partie de Son œuvre n’a pas été faite pour l’humanité ? Quelle partie n’a pas été faite pour votre destinée ? Dieu est saint. C’est immuable ! Il n’est pas pollué par la souillure, bien qu’Il soit venu dans un pays souillé ; tout cela peut seulement signifier que l’amour de Dieu pour l’humanité est extrêmement désintéressé et que la souffrance et l’humiliation qu’Il endure sont extrêmement grandes ! Ne connaissez-vous pas l’ampleur de l’humiliation qu’Il endure pour vous tous et pour votre destinée ? Plutôt que de sauver les gens extraordinaires ou les fils de familles riches et puissantes, Il Se fait le devoir de sauver ceux qui sont abjects et regardés de haut. Tout cela n’est-il pas Sa sainteté ? Tout cela n’est-il pas Sa justice ? Il préférerait naître dans un pays souillé et souffrir toute sorte d’humiliation pour la survie de toute l’humanité. Dieu est très réel ; Il ne fait aucune œuvre fausse. Toutes les étapes de Son œuvre n’ont-elles pas été faites d’une manière si pratique ? Bien que tous les gens Le diffament et disent qu’Il S’assoit à la table avec les pécheurs, bien que tous les gens se moquent de Lui et disent qu’Il vit avec les fils de la souillure, qu’Il vit avec les plus abjects des gens, Il Se donne toujours généreusement et Il est toujours ainsi rejeté dans l’humanité. La souffrance qu’Il endure n’est-elle pas plus grande que la vôtre ? L’œuvre qu’Il accomplit n’est-elle pas supérieure au prix que vous avez payé ?

Extrait de « Le sens de sauver les descendants de Moab », dans La Parole apparaît dans la chair

Nombreuses sont les nuits sans sommeil que Dieu a endurées pour le bien de l’œuvre de l’humanité. De très haut au plus bas, Il est descendu dans l’enfer dans lequel l’homme vit dans le but de passer Ses journées avec l’homme, Il ne S’est jamais plaint de la pauvreté de l’homme et Il ne lui a jamais reproché sa désobéissance, mais endure la plus grande humiliation tout en accomplissant personnellement Son œuvre. Comment Dieu pourrait-Il appartenir à l’enfer ? Comment pourrait-Il passer Sa vie en enfer ? Mais, pour le bien de l’humanité tout entière, pour que toute l’humanité puisse trouver le repos plus tôt, Il a enduré l’humiliation et subi l’injustice en venant sur terre et en entrant personnellement dans « l’enfer » et « le séjour des morts », dans l’antre du tigre, afin de sauver l’homme. En quoi l’homme est-il qualifié pour s’opposer à Dieu ? Quelle raison a-t-il pour se plaindre de Dieu ? Comment peut-il avoir le culot de regarder Dieu ? Dieu du ciel est venu sur cette terre de souillure et de vice, et n’a jamais présenté Ses griefs ni ne S’est plaint de l’homme mais, au contraire, Il accepte en silence les ravages[1] et l’oppression de l’homme. Il ne S’est jamais vengé des exigences déraisonnables de l’homme, n’a jamais fait de demandes excessives à l’homme, et n’a jamais formulé de demandes déraisonnables à l’homme. Il fait tout simplement tous les travaux requis par l’homme sans Se plaindre : enseigner, éclairer, reprocher, épurer par les mots, rappeler, exhorter, consoler, juger et révéler. Laquelle de Ses étapes n’a pas été en faveur de la vie de l’homme ? Bien qu’Il ait supprimé les perspectives et le destin de l’homme, laquelle des étapes réalisées par Dieu ne l’a pas été pour le destin de l’homme ? Laquelle n’a pas été en faveur de la survie de l’homme ? Laquelle d’entre elles n’a pas été en faveur de la libération de l’homme de cette souffrance et de l’oppression des forces des ténèbres, qui sont aussi noires que la nuit ? Laquelle n’est pas en faveur de l’homme ? Qui peut comprendre le cœur de Dieu qui est comme le cœur d’une mère aimante ? Qui peut comprendre le cœur ardent de Dieu ?

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (9) », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu utilise Son jugement pour perfectionner l’homme, Il a aimé l’homme et sauvé l’homme. Mais que contient Son amour ? Il contient jugement, majesté, colère et malédiction. Bien que Dieu ait maudit l’homme dans le passé, Il n’a pas complètement jeté l’homme dans l’abîme, mais Il a utilisé ce moyen pour épurer la foi de l’homme ; Il n’a pas mis l’homme à mort, mais a agi pour perfectionner l’homme. L’essence de la chair appartient à Satan, Dieu l’a très bien dit, mais les faits accomplis par Dieu ne sont pas réalisés selon Ses paroles. Il te maudit pour que tu puisses L’aimer et pour que tu connaisses l’essence de la chair ; Il te châtie pour que tu sois éveillé, pour te permettre de connaître tes faiblesses et de connaître la totale indignité de l’homme. Ainsi, les malédictions de Dieu, Son jugement, Sa majesté et Sa colère, tout cela contribue à perfectionner l’homme. Tout ce que Dieu fait aujourd’hui, ainsi que le tempérament juste qu’Il met en évidence en vous, tout cela contribue à perfectionner l’homme, et tel est l’amour de Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Quelle est l’essence du Christ ? Pour les humains, l’essence du Christ est amour ; pour ceux qui Le suivent, c’est un amour sans limites. S’Il n’avait pas d’amour ou de miséricorde, alors les gens ne Le suivraient toujours pas. Certaines personnes disent : « Alors, Dieu n’est-Il plus juste ? » Il est vrai qu’Il est encore juste, mais du point de vue de Son tempérament, Sa justice est haine à l’égard de la corruption et de la méchanceté de l’humanité. Et s’Il n’avait que la justice sans amour ? Et si l’amour ne pouvait surmonter la justice ? Alors on pourrait dire qu’il en serait fini de l’humanité. Par conséquent, je vous le dis franchement : dans l’œuvre que Dieu réalise pour l’humanité pendant qu’Il est incarné, Son essence la plus évidente et la plus remarquable est l’amour ; c’est la tolérance infinie. Vous l’imaginez : « Si Dieu a l’intention de terrasser quelqu’un, Il le fera, et s’Il déteste quelqu’un, Il punira, maudira, jugera et châtiera cette personne ; Il est tellement strict ! S’Il est en colère contre les gens, ceux-ci trembleront de peur et ne seront pas capables de tenir bon devant Lui. » Toutefois, ce n’est pas vrai ; ce n’est qu’une seule façon par laquelle le tempérament de Dieu s’exprime. En fin de compte, Son but reste le salut. Son amour traverse toutes les révélations de Son tempérament. Réfléchissez à ceci : tandis qu’Il œuvre dans la chair, ce que Dieu révèle le plus aux hommes, c’est l’amour. Qu’est-ce que la patience ? La patience, c’est le fait d’avoir pitié en raison de l’amour qu’il y a à l’intérieur, et son objectif est encore de sauver les hommes. Dieu est capable d’avoir pitié des hommes parce qu’Il a l’amour. De même que s’il existe un amour véritable entre un mari et sa femme, ils ne regardent pas les manquements et les défauts de l’autre. S’ils sont poussés à la colère, ils sont encore capables d’être patients. Tout est établi sur le fondement de l’amour. S’ils étaient haineux, alors leur attitude ne serait pas ce qu’elle est, leur expression ne serait pas ce qu’elle est. Si Dieu n’avait que de la haine et de la fureur et ne prononçait que des jugements et des châtiments sans qu’il n’y ait en eux aucun amour, alors la situation ne serait pas celle que vous voyez maintenant et la calamité s’abattrait sur vous, les hommes. Vous donnerait-Il la vérité ? Si les gens étaient maudits après avoir été châtiés et jugés, alors ils seraient complètement anéantis. Même s’ils ne mouraient pas tout de suite, il y aurait ceux qui tomberaient malades ou seraient frappés de handicap, de folie ou de cécité, ainsi que ceux qui seraient livrés aux esprits mauvais et aux démons impurs qui les piétineraient, et ces gens-là ne seraient pas comme ils sont aujourd’hui. Ainsi, vous avez profité de beaucoup d’amour de la part de Dieu ; Il vous a accordé énormément de tolérance, de compassion et de bienveillance. Néanmoins, les gens s’en indignent en se disant : « C’est ainsi que Dieu devrait traiter les humains ; Il a également la justice et la colère, et nous en avons beaucoup fait l’expérience aussi. » Vraiment ? Si c’était réellement le cas, c’en serait fini de vous. Comment l’humanité d’aujourd’hui existerait-elle encore ? La haine, la colère et la justice de Dieu sont toutes exprimées avec comme fondement de sauver ce groupe de gens. Ce tempérament contient aussi amour et miséricorde, ainsi qu’une patience immense. Cette haine véhicule le sentiment de n’avoir pas d’autre choix, elle inclut une attention et une anticipation sans limite envers l’humanité ! La haine de Dieu vise la corruption de l’humanité. Elle vise la rébellion et les péchés de l’humanité, et s’établit sur le fondement de l’amour. Il ne peut y avoir de haine que lorsqu’il y a de l’amour. La haine de Dieu envers l’humanité est différente de Sa haine envers Satan, car Dieu sauve les gens, et Il ne sauve pas Satan. Le juste tempérament de Dieu a toujours été présent ; Il a eu la colère, la justice et le jugement dès les tout premiers instants. Ils ne sont pas simplement apparus au moment où Il les a dirigés contre l’humanité. Tel était le tempérament de Dieu avant que les humains le contemplent ; c’est simplement qu’ils n’ont pris conscience qu’il s’agissait de la nature de Son tempérament qu’après y avoir goûté. En fait, que Dieu soit juste, majestueux ou coléreux, toute l’œuvre qu’Il fait pour le salut de l’humanité résulte de l’amour. Certains disent : « Alors, quelle proportion d’amour cela implique-t-il ? » Ce n’est pas une question de proportion ; il s’agit à cent pour cent d’amour. Moins, et les humains ne seraient pas sauvés. Dieu consacre tout Son amour aux hommes.

Extrait de « Le véritable amour de Dieu pour l’humanité », dans Récits des entretiens de Christ

Dans les notions traditionnelles de l’homme, l’amour de Dieu est Sa grâce, Sa miséricorde et Sa compassion pour la faiblesse de l’homme. Bien que ces choses soient aussi l’amour de Dieu, elles sont trop unilatérales et ne sont pas le principal moyen par lequel Dieu perfectionne l’homme. Certaines personnes se mettent à croire en Dieu à cause de la maladie. Cette maladie est la grâce de Dieu pour toi ; sans elle, tu ne croirais pas en Dieu, et si tu ne croyais pas en Dieu, tu ne serais pas venu jusqu’ici. Par conséquent, même cette grâce est l’amour de Dieu. Au temps de la foi en Jésus, les hommes ont fait beaucoup de choses qui n’étaient pas appréciées par Dieu parce qu’ils ne comprenaient pas la vérité, mais Dieu est aimant et miséricordieux, Il a mené l’homme jusqu’ici et, bien que l’homme ne comprenne rien, Dieu permet toujours à l’homme de Le suivre, et, en outre, Il a guidé l’homme jusqu’au jour présent. N’est-ce pas là l’amour de Dieu ? Voilà ce qui se manifeste dans le tempérament de Dieu : l’amour de Dieu. C’est une vérité pure ! Lorsque la construction de l’Église atteignit son apogée, Dieu réalisa l’étape de l’œuvre des exécutants et jeta l’homme dans l’abîme. Les paroles de l’ère des exécutants étaient toutes des malédictions : les malédictions de ta chair, les malédictions de ton tempérament satanique corrompu et les malédictions des choses en toi qui ne satisfont pas la volonté de Dieu. L’œuvre accomplie par Dieu lors de cette étape a été la manifestation de Sa majesté. Aussitôt après, Dieu a accompli l’étape de l’œuvre de châtiment. Puis est venue l’épreuve de la mort. Une telle œuvre a permis à l’homme de voir la colère, la majesté, le jugement et le châtiment de Dieu, mais il a aussi vu la grâce de Dieu, Son amour et Sa miséricorde. Tout ce que Dieu a accompli, tout ce qu’Il a manifesté de Son tempérament, trouve son origine dans Son amour pour l’homme, et tout ce que Dieu a réalisé a été à même de satisfaire les besoins de l’homme. Il l’a fait pour perfectionner l’homme et Il a subvenu aux besoins de l’homme en fonction de sa stature. Sans ces accomplissements de Dieu, l’homme serait incapable de paraître devant Dieu et n’aurait aucun moyen de connaître le vrai visage de Dieu. Dès l’instant où l’homme a commencé à croire en Dieu et jusqu’à aujourd’hui, Dieu a progressivement subvenu aux moyens de l’homme selon la stature de l’homme. Ainsi, au fond de lui, l’homme en est arrivé progressivement à Le connaître. Et ce n’est qu’aujourd’hui que l’homme réalise à quel point le jugement de Dieu est merveilleux. L’étape de l’œuvre des exécutants était la première incidence de l’œuvre de la malédiction depuis le moment de la création jusqu’à ce jour. L’homme a été maudit dans l’abîme. Si Dieu n’avait pas accompli cette œuvre, aujourd’hui, l’homme n’aurait pas une vraie connaissance de Dieu ; ce n’est que par la malédiction de Dieu que l’homme a officiellement été confronté à Son tempérament. L’homme a été révélé par l’épreuve des exécutants. Il a vu que sa fidélité était inacceptable, que sa stature était trop petite, qu’il ne pouvait pas satisfaire la volonté de Dieu et que ses prétentions de satisfaire Dieu en tout temps n’étaient rien de plus que des mots. Bien que Dieu ait maudit l’homme au cours de l’étape de l’œuvre des exécutants, le regard porté aujourd’hui sur le passé montre que cette étape de l’œuvre de Dieu était merveilleuse : elle a été un grand tournant pour l’homme et a permis un grand changement dans son tempérament de vie. Avant le temps des exécutants, l’homme ne comprenait rien à la quête de la vie, à ce que signifie croire en Dieu ou à la sagesse de l’œuvre de Dieu, et il ne comprenait pas non plus que l’œuvre de Dieu puisse mettre l’homme à l’épreuve. Depuis le temps des exécutants jusqu’à ce jour, l’homme voit à quel point l’œuvre de Dieu est merveilleuse. Elle est insondable pour l’homme. En utilisant son cerveau, l’homme est incapable d’imaginer comment Dieu fonctionne, et il voit aussi à quel point sa propre stature est petite et qu’une trop grande part de lui est désobéissante. Quand Dieu a maudit l’homme, Il cherchait à obtenir un effet, et Il n’a pas mis l’homme à mort. Bien qu’Il ait maudit l’homme, Il l’a fait par des paroles, et Ses malédictions n’ont pas réellement frappé l’homme. En effet, Dieu n’a maudit que la désobéissance de l’homme. Ainsi, les paroles de Ses malédictions ont aussi été prononcées dans le but de rendre l’homme parfait. Que Dieu juge l’homme ou le maudisse, ces deux actions perfectionnent l’homme : elles visent à perfectionner ce qui est impur en l’homme. Grâce à cela, l’homme est épuré, et ce qui manque en l’homme est perfectionné par Ses paroles et Son œuvre. Chaque étape de l’œuvre de Dieu, qu’il s’agisse de paroles sévères, de jugement ou de châtiment, perfectionne l’homme et est absolument appropriée. Jamais à travers les âges Dieu n’a accompli une œuvre telle que celle-ci ; aujourd’hui, Il œuvre en vous afin que vous appréciiez Sa sagesse. Bien que vous ayez souffert de quelque douleur au fond de vous, vos cœurs se sentent inébranlables et apaisés. Telle est votre bénédiction : être en mesure de profiter de cette étape de l’œuvre de Dieu. Indépendamment de ce que vous pourrez gagner à l’avenir, tout ce que vous voyez de l’œuvre que Dieu accomplit en vous aujourd’hui, c’est de l’amour. Si l’homme ne passe pas par le jugement et l’épurement de Dieu, ses actions et sa ferveur seront toujours superficielles, et son tempérament demeurera toujours inchangé. Peut-on considérer que cela revient à avoir été gagné par Dieu ? Aujourd’hui, bien que l’homme continue de briller par un comportement arrogant et vaniteux, son tempérament est beaucoup plus stable qu’avant. Dieu S’occupe de toi dans le but de te sauver, et même si tu ressens une certaine douleur à ce moment-là, le jour viendra où il se produira un changement dans ton tempérament. Ce jour-là, tu considèreras le passé et te rendras compte de la sagesse de l’œuvre de Dieu, et ce jour-là, tu seras capable de comprendre véritablement la volonté de Dieu. Aujourd’hui, certaines personnes prétendent comprendre la volonté de Dieu, mais leur vision n’a rien de réaliste. En fait, elles colportent des contre-vérités parce qu’elles ne comprennent pas encore à ce jour si la volonté de Dieu est de sauver l’homme ou de le maudire. Peut-être ne le vois-tu pas clairement aujourd’hui, mais le jour viendra où tu verras que le jour de la glorification de Dieu est arrivé, et tu verras toute la signification de l’amour pour Dieu. Ainsi, tu apprendras à connaître la vie humaine et ta chair vivra dans le monde de l’amour pour Dieu, de sorte que ton esprit sera libéré et que ta vie débordera de joie. Tu seras toujours proche de Dieu et regarderas dans Sa direction. Ce jour-là, tu sauras vraiment à quel point l’œuvre de Dieu est précieuse aujourd’hui.

Extrait de « Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Vous vivez tous dans un pays de péché et de débauche et vous êtes tous licencieux et pécheurs. Aujourd’hui vous n’êtes pas seulement capables de voir Dieu, mais plus important encore, vous avez reçu le châtiment et le jugement, vous avez reçu un salut très profond, c’est-à-dire que vous avez reçu le plus grand amour de Dieu. En tout ce qu’Il fait, Dieu est vraiment aimable envers vous. Il n’a pas de mauvaise intention. C’est à cause de vos péchés qu’Il vous juge, afin que vous vous examiniez et receviez ce formidable salut. Tout cela est fait dans le but de rendre l’homme complet. Du début à la fin, Dieu a fait tout Son possible pour sauver l’homme, et Il n’a aucun désir de détruire complètement les hommes qu’Il a créés de Ses propres mains. Aujourd’hui, Il est venu œuvrer parmi vous. Un tel salut n’est-il pas encore plus grand ? S’Il vous détestait, ferait-Il encore une œuvre d’une telle ampleur pour vous conduire personnellement ? Pourquoi devrait-Il souffrir ainsi ? Dieu ne vous déteste pas ni n’a de mauvaises intentions à votre égard. Vous devriez savoir que l’amour de Dieu est l’amour le plus vrai. C’est seulement parce que les gens sont désobéissants qu’Il doit les sauver par le jugement ; autrement, il serait impossible de les sauver. Comme vous ne savez pas comment vivre et que vous n’êtes même pas conscients de la manière dont il faut vivre, et comme vous vivez dans ce pays de péché et de débauche et que vous êtes vous-mêmes des diables licencieux et souillés, Il ne peut supporter de vous laisser devenir encore plus dépravés, Il ne peut supporter de vous voir vivre dans ce pays souillé où vous vivez, piétinés par Satan à volonté, et Il ne peut supporter de vous laisser tomber dans l’Hadès. Il veut seulement acquérir ce groupe de gens et vous sauver complètement. C’est le but principal de Son œuvre de conquête qu’Il entreprend en vous ; c’est juste pour le salut. Si tu ne peux pas voir que tout ce qui est fait en toi est amour et salut, si tu penses que ce n’est qu’une méthode, un moyen de tourmenter l’homme, quelque chose qui n’est pas digne de confiance, alors tu ferais aussi bien de retourner à ton monde où souffrir la douleur et la misère ! Si tu es prêt à être dans ce courant et à profiter de ce jugement et de ce grand salut, à profiter de toutes ces bénédictions que l’on ne trouve nulle part dans le monde humain, et à profiter de cet amour, alors sois bon : reste dans ce courant d’acceptation de l’œuvre de la conquête afin que tu puisses être rendu parfait. Aujourd’hui, il se peut que tu souffres un peu de douleur et un épurement à cause du jugement, mais la souffrance cette douleur est précieuse et signifiante. Bien que les gens soient épurés et impitoyablement exposés par le châtiment et le jugement de Dieu, qui ont le but de les punir pour leurs péchés, de punir leur chair, rien de cette œuvre n’a le but de condamner leur chair à la destruction. Le dévoilement sévère par la parole a entièrement le but de te conduire sur la voie droite. Vous avez personnellement expérimenté tellement de cette œuvre et, de toute évidence, cela ne vous a pas conduits sur une mauvaise voie ! Tout cela a le but de t’amener à vivre une humanité normale et tout cela peut être atteint par ton humanité normale. Chaque étape de l’œuvre de Dieu est basée sur tes besoins, en fonction de tes faiblesses et en fonction de ta stature réelle, et aucun fardeau trop lourd ne vous est imposé. Cela n’est pas clair pour toi aujourd’hui et que tu sens que Je suis dur avec toi, et en effet tu crois toujours que Je te châtie, te juge et te réprimande tous les jours parce que Je te hais. Mais même si tu endures le châtiment et le jugement, c’est en réalité de l’amour pour toi et la plus grande protection.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

L’amour de Dieu pour les hommes n’est pas ce que les gens imaginent, il ne consiste pas simplement à prononcer de belles paroles ou des paroles de bénédiction. Dans l’œuvre actuelle de Dieu, certaines paroles sont véritablement en contradiction avec les désirs des gens, ce sont même des paroles qui leur transpercent le cœur les font souffrir. Certaines paroles de jugement semblent cataloguer les gens et les maudire, mais elles s’inscrivent dans un contexte réel. Ces paroles sont tout à fait conformes aux faits et n’ont rien d’excessif : Dieu parle en se fondant sur l’essence corrompue des hommes, et les gens ont juste besoin de temps pour s’en rendre compte. Dieu prononce ces paroles dans le but de changer et de sauver les gens. Ce n’est qu’en parlant de cette façon qu’Il peut obtenir les résultats les plus précieux. Tu devrais voir que les bonnes intentions de Dieu sont entièrement conçues pour sauver les gens et qu’elles incarnent toutes l’amour de Dieu. Peu importe que tu le considères depuis la perspective de la sagesse dans l’œuvre de Dieu, ou de la perspective des étapes et des méthodes dans l’œuvre de Dieu, ou de la perspective de la durée de l’œuvre ou de Ses arrangements et de Ses plans précis, tout contient Son amour. Par exemple, tous les gens aiment leurs fils et leurs filles et, pour que leurs enfants puissent marcher sur le droit chemin, ils ont tous fourni un immense effort. Quand ils découvrent les faiblesses de leurs enfants, les parents craignent que s’ils parlent doucement, leurs enfants n’écoutent pas et ne puissent pas changer, et ils craignent que s’ils parlent trop sévèrement, ils nuisent à l’estime de soi de leurs enfants et leurs enfants ne puissent pas le supporter. Tout cela est fait par amour et ils fournissent de gros efforts pour cela. Vous-mêmes, en tant que fils et filles, vous avez peut-être fait l’expérience de l’amour de vos parents. L’amour ne concerne pas seulement la douceur et la considération, il concerne le châtiment sévère. En plus de cela, tout ce que Dieu fait pour l’humanité est accompli par amour. Il agit sous la condition préalable de l’amour, c’est pourquoi Il fait tout ce qu’Il peut pour apporter le salut à l’humanité corrompue. Il ne traite pas les gens négligemment ; Il fait des plans précis et procède avec eux étape par étape. Quant à savoir quand, où, sur quel ton, par quelle façon de parler et par quelle quantité d’effort déployée…, on peut dire que tout cela révèle Son amour et rend entièrement compte de Son amour illimité et incommensurable pour l’humanité. Beaucoup de gens disent des choses rebelles quand ils sont au milieu d’épreuves ; ils se plaignent. Mais Dieu ne cherche pas querelle à propos de ces choses et Il ne punit certainement pas les gens pour cela. Parce qu’Il aime les gens, Il pardonne tout. S’Il avait seulement de la haine au lieu de l’amour, alors Il aurait condamné les gens dès le début. Puisque Dieu a de l’amour, Il ne cherche pas querelle, mais Il tolère et Il est capable d’observer les difficultés des gens. Tout cela se fait complètement sous l’influence de l’amour. Dieu seul comprend les hommes : toi-même, tu ne te comprends pas. N’est-il pas vrai ? Si tu y réfléchis bien, il y a ceux qui se plaignent de ceci et de cela, et les gens sont déraisonnables, ils vivent au milieu des bénédictions de Dieu mais ne s’en rendent même pas compte. Personne ne se rend compte à quel point Dieu a souffert quand Il est venu du ciel sur la terre. Dieu est devenu un être humain, Lui qui est si noble et si grand : combien grande a dû être sa souffrance pour devenir un être humain si insignifiant et humble et endurer une telle humiliation ! […] Si Dieu peut accomplir cette œuvre aujourd’hui, c’est parce que Son plan de gestion a atteint ce stade. Il ne sauverait pas l’humanité s’Il ne l’aimait pas, et c’est seulement parce qu’Il est animé par l’amour, sous la prémisse de l’amour, qu’Il œuvre ainsi. Le fait que Dieu ait subi une humiliation considérable en Se faisant chair pour sauver l’humanité corrompue est la preuve complète de la grandeur de Son amour.

Entre les lignes des paroles de Dieu, il y a l’exhortation, le réconfort, l’encouragement, la tolérance, la patience, le jugement, le châtiment, la malédiction, la révélation publique, les glorieuses promesses, etc. L’amour est ce qui dirige tout ce à quoi Il recourt : telle est l’essence de Son œuvre. Vous en avez tous une certaine compréhension aujourd’hui, quoiqu’elle ne soit pas particulièrement approfondie. Au moins, vous êtes capables de ressentir certaines choses. Par la suite, d’ici trois à cinq ans, vous sentirez combien cet amour est profond et formidable, au-delà de toute description dans le langage des hommes. Sans avoir d’amour pour Dieu, comment peut-on Lui rendre Son amour ? Même si tu sacrifiais ta vie, tu ne pourrais encore pas rendre à Dieu Son amour. Après quelques années d’expérience supplémentaires, vous saurez ce qu’est l’amour, vous repenserez à votre tempérament et à ce qui se manifeste en vous aujourd’hui et vous éprouverez les plus grands regrets, et vous tomberez à genoux devant Dieu. Pourquoi la plupart des gens, aujourd’hui, suivent-ils Dieu de si près et avec une telle ardeur ? C’est parce qu’ils se rendent compte de l’amour de Dieu et qu’ils voient que l’œuvre de Dieu est le salut des hommes. Pensez-y : l’œuvre de Dieu n’est-elle pas extrêmement précise dans le temps ? Son œuvre se déroule étape par étape, sans aucun retard : et pourquoi ne souffre-t-Il aucun retard ? C’est pour le bien des hommes. Il ne veut pas sacrifier une seule âme, et Il ne désire pas perdre une âme de plus ; tandis que l’homme, lui, ne se soucie pas de son propre destin. Alors, qui au monde t’aime le plus ? Tu ne t’aimes pas toi-même, tu ne sais pas chérir ta propre vie, alors que Dieu a le plus grand amour pour les hommes. Les gens peuvent y être insensibles et penser qu’ils s’aiment eux-mêmes, mais quel genre d’amour ont-ils pour eux-mêmes ? Seul l’amour de Dieu est le véritable amour. Dans l’avenir, tu te rendras compte peu à peu de ce qu’est le véritable amour. Si Dieu ne s’était pas fait chair pour œuvrer et guider l’homme personnellement, s’Il n’interagissait ni ne vivait avec l’homme à tout moment, alors, il ne serait pas chose facile de vraiment comprendre l’amour de Dieu.

Extrait de « Reconnais-tu l’amour de Dieu pour les humains ? », dans Récits des entretiens de Christ

L’amour de Dieu n’est pas le genre d’amour que peut concevoir l’esprit humain. C’est un amour que les hommes sont incapables de s’imaginer. Il ne faut pas passer par l’étude et la connaissance pour interpréter ce mot, « amour de Dieu ». Non, pour l’apprécier et en faire l’expérience, il faut procéder autrement. En fin de compte, tu en arrives à percevoir vraiment que Son amour est différent de celui dont on parle dans le monde, que Son amour ne ressemble à rien d’autre, à la différence de l’amour compris par toute l’humanité. Alors, qu’est donc cet amour, au juste ? Pour pouvoir reconnaître l’amour de Dieu, il faut s’extraire des notions et fantaisies propres à l’homme. Prenons l’exemple de l’amour d’une mère : son amour pour ses enfants est inconditionnel, protecteur et chaleureux. Et vous, avez-vous l’impression que l’amour de Dieu pour l’homme est au même niveau que l’amour d’une mère, qu’il procure la même sensation, qu’il a le même sens ? (Oui.) Alors, c’est un problème. C’est faux. Il faut distinguer l’amour de Dieu de l’amour des parents, de celui d’un époux ou d’une épouse, de celui des enfants, des proches, ou de l’inquiétude que se font des amis, et apprendre à connaître l’amour de Dieu sous un œil neuf. Qu’est-ce donc que l’amour de Dieu ? L’amour de Dieu est dépourvu d’émotions et ne dépend pas des liens du sang. C’est l’amour, purement et simplement. Alors, comment doit-on comprendre Son amour ? Pourquoi en sommes-nous venus à parler de Son amour ? L’amour de Dieu se reflète dans l’œuvre de Dieu, pour qu’on le reconnaisse, qu’on l’accepte, qu’on en fasse l’expérience et, à terme, qu’on réalise que c’est l’amour de Dieu et que l’on reconnaisse que ce ne sont pas des paroles en l’air, ni un mode de comportement de Sa part, mais la vérité. Quand tu l’acceptes comme la vérité, tu es capable de reconnaître cet aspect de la nature de Dieu grâce à cela. Si tu y vois un mode de comportement, tu auras du mal à le reconnaître. Qu’entend-on par comportement ? Reprenons l’exemple des mères : elles donnent leur jeunesse, leur sang, leur sueur et leurs larmes pour élever leurs enfants, elles leur apportent tout ce dont ils ont besoin, sans se demander s’ils ont bien ou mal agi ni quelle voie ils prennent. Une mère donne sans compter, elle n’aide ni ne guide jamais l’enfant pour qu’il emprunte le droit chemin, elle ne le lui enseigne pas. Elle se contente de s’occuper de lui, de l’aimer et de le protéger aveuglément, à un degré tel qu’en fin de compte, il ne sait plus distinguer le bien du mal. Tel est l’amour d’une mère ou tout amour passionné, issu des émotions et des relations charnelles de l’homme. Alors que l’amour de Dieu, c’est tout le contraire : s’Il t’aime, Il l’exprime souvent en te châtiant, en te disciplinant, en t’émondant et en te traitant. Il se peut que cela te mette mal à l’aise, que tes jours se passent entre châtiment et discipline, mais une fois que tu auras vécu cela, tu découvriras que tu as beaucoup appris, que tu peux avoir du discernement, que tu fais preuve de sagesse dans tes échanges avec les autres et aussi que tu es parvenu à comprendre certaines vérités. Si l’amour de Dieu était pareil à celui d’une mère ou d’un père, tel que tu l’imagines, s’Il était aussi scrupuleux dans Ses soins et indulgent en toutes occasions, pourrais-tu acquérir ces qualités ? Non. C’est pourquoi il faut considérer ce qui est manifesté de l’amour de Dieu dans Son œuvre à la lumière de la vérité et y chercher la vérité. Si on ne recherche pas la vérité, comment, lorsque l’on est corrompu, pourrait-on se figurer à partir de rien en quoi consiste l’amour de Dieu, quel est le but de Son œuvre dans l’homme et où résident Ses intentions attentionnées ? On ne comprendrait jamais ces choses. Cela s’apparente à une partie de Son œuvre, un aspect de Sa nature que l’on risque fort de comprendre de travers et que l’on a la plus grande peine à appréhender et à apprécier ; c’est aussi d’ailleurs ce avec quoi on peut établir une relation, profonde, empathique et concrète. D’une façon générale, l’amour consiste à donner aux gens ce qu’ils aiment, et non à leur donner quelque chose d’amer lorsqu’ils veulent quelque chose de sucré ni quelque chose d’amer afin de traiter une maladie. En somme, l’amour participe de l’égoïsme, des émotions et du côté ardent de l’homme ; il n’implique qu’un seul aspect des objectifs et des motivations. Mais quoi que Dieu réalise en toi, même si tu le comprends de travers et qu’au fond de toi, tu te plains de Lui, Dieu continuera à agir en toi avec une patience inébranlable. Même si tu Lui brises le cœur, une fois que tu auras examiné ta conscience, que tu te seras repenti, que tu auras renoncé au mal que tu as dans les mains et accepté le salut de Dieu, Il t’accueillera tout comme avant ; tant que tu restes capable de rechercher la vérité et de suivre le droit chemin, Dieu ne cherche pas la petite bête. Tel est l’amour de Dieu. Quel est en fin de compte le but recherché par Dieu en agissant de la sorte ? Il procède de cette façon pour te réveiller, pour qu’un jour peut-être tu en arrives à comprendre Sa volonté. Mais lorsque Dieu voit ce résultat, Il n’a en fait rien gagné. Et pourquoi dis-Je cela ? Parce qu’il n’est rien de toi qui ne vienne de Dieu. Dieu n’a pas besoin de gagner quoi que ce soit. Tout ce dont Il a besoin, c’est que tu te mettes bel et bien à Sa suite et que tu accèdes à la vérité conformément à ce qu’Il exige tandis qu’Il accomplit Son œuvre, afin de vivre la réalité de la vérité, avec une ressemblance humaine, de ne plus être trompé, induit en erreur ni tenté par Satan, de pouvoir lui tourner le dos, d’obéir à Dieu et de Le craindre, afin qu’Il te gagne. Et Sa grande œuvre sera accomplie. L’amour de Dieu, l’œuvre de Dieu, c’est cela.

Extrait de « La foi en Dieu n’est possible que si l’on se débarrasse de ses notions pour suivre le bon chemin (1) », dans Récits des entretiens de Christ

Si tu veux voir l’amour de Dieu, si tu veux vraiment faire l’expérience de l’amour de Dieu, alors tu dois pénétrer dans la réalité en profondeur, tu dois pénétrer dans la vie réelle en profondeur et voir que tout ce que Dieu fait est amour et salut, que tout ce qu’Il fait, c’est pour que les gens puissent abandonner ce qui est impur et pour épurer en eux les choses qui ne satisfont pas la volonté de Dieu. Dieu utilise des paroles pour approvisionner les hommes ; Il organise les circonstances de la vie réelle pour permettre aux gens d’expérimenter, et si les gens mangent et boivent plusieurs paroles de Dieu, alors, quand ils les mettent réellement en pratique, ils peuvent résoudre toutes les difficultés de leur vie en utilisant ces nombreuses paroles de Dieu. Cela veut dire que tu dois avoir les paroles de Dieu pour pénétrer profondément dans la réalité ; si tu ne manges pas et ne bois pas les paroles de Dieu et si tu restes sans l’œuvre de Dieu, alors tu n’auras aucun chemin dans la vie réelle. Si tu ne manges jamais ou ne bois jamais les paroles de Dieu, alors tu seras confus quand quelque chose t’arrivera. Tu sais seulement que tu devrais aimer Dieu, mais tu es incapable de toute différenciation et tu n’as pas un chemin de pratique ; tu es embrouillé et confus, et parfois tu crois même qu’en satisfaisant la chair, tu satisfais Dieu. Tout cela est dû au fait que tu ne manges pas et ne bois pas les paroles de Dieu. Cela veut dire que si les paroles de Dieu ne t’aident pas et que tu ne fais que marcher à tâtons dans la réalité, alors tu es fondamentalement incapable de trouver le chemin de la pratique. Des gens comme cela ne comprennent tout simplement pas ce que signifie croire en Dieu, encore moins comprennent-ils ce que signifie aimer Dieu. En utilisant l’éclairage et la direction des paroles de Dieu, si tu pries souvent, si tu explores et cherches, et ainsi, tu découvres ce que tu dois mettre en pratique, tu trouves des occasions pour l’œuvre du Saint-Esprit, tu coopères vraiment avec Dieu et tu n’es pas embrouillé et confus, alors tu auras un chemin dans la vie réelle et satisferas vraiment Dieu. Lorsque tu auras satisfait Dieu, tu auras la direction de Dieu en toi et tu seras particulièrement béni par Dieu, ce qui te donnera un sentiment de jouissance : tu te sentiras particulièrement honoré d’avoir satisfait Dieu, tu te sentiras particulièrement lumineux à l’intérieur et, dans ton cœur, tout sera clair et paisible. Ta conscience sera réconfortée et libre de toute accusation et tu te sentiras bien à l’intérieur quand tu verras tes frères et sœurs. C’est ce que signifie jouir de l’amour de Dieu, et seul cela est vraiment la jouissance de Dieu. Les gens acquièrent la jouissance de l’amour de Dieu par l’expérience : en faisant l’expérience de difficultés et l’expérience de la mise en pratique de la vérité, ils acquièrent les bénédictions de Dieu. Si tu dis seulement que Dieu t’aime vraiment, que Dieu a vraiment payé un prix élevé pour le bien des gens, qu’Il a patiemment et gentiment prononcé tellement de paroles et qu’Il sauve toujours les gens, ton affirmation de ces paroles n’est qu’un seul côté de la jouissance de Dieu. Néanmoins, une plus grande jouissance – la véritable jouissance – a lieu quand l’homme met la vérité en pratique dans sa vie réelle, ensuite, tout est calme et clair dans son cœur. ll se sent profondément touché à l’intérieur et ressent que Dieu est extrêmement digne d’être aimé. Tu sentiras que le prix que tu as payé en vaut vraiment la peine. Ayant payé un grand prix par tes efforts, tu seras particulièrement lumineux à l’intérieur : tu sentiras que tu jouis vraiment de l’amour de Dieu et tu comprendras que Dieu a fait l’œuvre du salut dans les gens, que Son épurement des gens a pour but de les purifier, et que Dieu éprouve les gens afin de vérifier s’ils L’aiment vraiment. Si tu mets toujours la vérité en pratique de cette façon, tu acquerras progressivement une connaissance claire d’une grande partie de l’œuvre de Dieu, et alors tu sentiras que les paroles de Dieu devant toi sont claires comme du cristal. Si tu peux clairement comprendre un grand nombre de vérités, tu sentiras que toutes les choses sont faciles à mettre en pratique, que tu peux régler tout problème, surmonter toute tentation, et tu verras que rien n’est un problème pour toi, ce qui te libèrera et t’affranchira grandement. À ce moment-là, tu jouiras de l’amour de Dieu, et le véritable amour de Dieu se sera posé sur toi. Dieu bénit ceux qui ont des visions, qui ont la vérité, des connaissances, et qui L’aiment vraiment. Si les gens veulent voir l’amour de Dieu, ils doivent mettre la vérité en pratique dans la vie réelle, ils doivent être prêts à endurer la douleur et à abandonner ce qu’ils aiment pour satisfaire Dieu et, malgré les larmes dans leurs yeux, ils doivent encore pouvoir satisfaire le cœur de Dieu. Ainsi, Dieu te bénira certainement, et si tu endures des difficultés comme celles-là, l’œuvre du Saint-Esprit suivra. Par la vie réelle et par l’expérience des paroles de Dieu, les gens peuvent voir la beauté de Dieu, et seulement s’ils ont gouté à l’amour de Dieu peuvent-ils L’aimer vraiment.

Plus tu mets la vérité en pratique, plus tu possèdes la vérité ; plus tu mets la vérité en pratique, plus tu possèdes l’amour de Dieu ; et plus tu mets la vérité en pratique, plus tu es béni par Dieu. Si tu pratiques toujours de cette façon, l’amour que Dieu te porte te permettra progressivement de voir, tout comme Pierre en est venu à connaître Dieu : Pierre a dit que Dieu n’a pas seulement la sagesse de créer les cieux, la terre et toutes choses, mais, en plus, qu’Il a aussi la sagesse de faire une œuvre véritable dans les gens. Pierre a dit qu’Il est non seulement digne de l’amour des gens à cause de Sa création des cieux, de la terre et de toutes choses, mais aussi à cause de Sa capacité de créer l’homme, de sauver l’homme, d’amener l’homme à la perfection et de léguer Son amour à l’homme. Pierre, lui aussi, a dit qu’Il est digne de l’amour de l’homme. Pierre a dit à Jésus : « La création des cieux, de la terre et de toutes choses est-elle l’unique raison pour laquelle Tu mérites l’amour des gens ? Il y a plus en Toi qui est aimable. Tu agis et Te déplaces dans la vie réelle. Ton Esprit me touche à l’intérieur. Tu me disciplines, Tu me fais des reproches. Ces choses sont encore plus dignes de l’amour des gens. » Si tu veux voir et expérimenter l’amour de Dieu, alors tu dois explorer et chercher dans la vie réelle et être prêt à mettre de côté ta propre chair. Tu dois prendre cette résolution. Tu dois être quelqu’un qui est déterminé, qui peut satisfaire Dieu en toutes choses sans être paresseux ou convoiter les jouissances de la chair, et tu ne dois pas vivre pour la chair, mais pour Dieu. Il se peut que parfois tu ne satisfasses pas Dieu. C’est parce que tu ne comprends pas la volonté de Dieu. La fois suivante, même s’il te faut faire plus d’efforts, tu dois Le satisfaire et non satisfaire la chair. Quand tu expérimenteras de cette façon, tu auras appris à connaître Dieu. Tu verras que Dieu peut créer les cieux, la terre et toutes choses, qu’Il est devenu chair afin que les gens puissent effectivement Le voir et effectivement entrer en relation avec Lui ; tu verras qu’Il peut marcher parmi les hommes, et que Son Esprit peut amener les gens à la perfection dans la vie réelle, leur permettant de voir Sa beauté et d’expérimenter Sa discipline, Son châtiment et Ses bénédictions. Si tu expérimentes toujours de cette façon, dans la vie réelle, tu seras inséparable de Dieu et, si un jour ta relation avec Dieu cesse d’être normale, tu pourras recevoir des reproches et éprouver des remords. Lorsque tu auras une relation normale avec Dieu, tu ne voudras jamais quitter Dieu et si, un jour, Dieu dit qu’Il te laissera, tu auras peur et tu diras que tu préférerais mourir plutôt que d’être laissé par Dieu. Dès que tu auras ces émotions, tu sentiras que tu es incapable de laisser Dieu et, de cette façon, tu auras une fondation et tu jouiras vraiment de l’amour de Dieu.

Extrait de « Ceux qui aiment Dieu vivront éternellement dans Sa lumière », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand tu pourras véritablement apprécier les pensées de Dieu et Son attitude envers les hommes, quand tu pourras vraiment comprendre les émotions de Dieu et Sa préoccupation envers chaque être de la création, tu seras capable de comprendre la dévotion et l’amour consacrés à chaque être humain créé par le Créateur. Quand cela arrivera, tu utiliseras deux mots pour décrire l’amour de Dieu. Quels sont ces deux mots ? Certains disent « altruiste » et d’autres « philanthropique ». Des deux, « philanthropique » est le moins approprié pour décrire l’amour de Dieu. C’est un mot que les gens emploient pour décrire une personne magnanime ou large d’esprit. Je déteste ce mot, car il fait référence à une charité arbitrairement, sans discernement, sans considération pour les principes. C’est un penchant extrêmement sentimental, qui est courant chez les gens insensés et embrouillés. Lorsque ce terme est employé pour décrire l’amour de Dieu, cela indique inévitablement une connotation blasphématoire. J’ai ici deux mots qui décrivent de façon plus adéquate l’amour de Dieu. Quels sont ces deux mots ? Le premier est « immense ». Ce terme n’est-il pas très évocateur ? Le second est « vaste ». Il y a une signification réelle derrière ces mots que J’emploie pour décrire l’amour de Dieu. Pris au sens premier, « immense » signifie le volume ou la capacité d’une chose, mais peu importe la grosseur de cette chose, c’est quelque chose que les gens peuvent toucher et voir. C’est parce qu’elle existe : elle n’est pas un objet abstrait, mais quelque chose qui donne aux gens des idées de manière relativement précise et concrète. Peu importe que tu la regardes en deux ou en trois dimensions, tu n’as pas besoin d’imaginer son existence, car c’est une chose qui existe réellement. Même si l’emploi du mot « immense » pour décrire l’amour de Dieu peut sembler comme une tentative pour quantifier Son amour, il donne aussi le sentiment que Son amour n’est pas quantifiable. Je dis que l’amour de Dieu peut être quantifié, car Son amour n’est pas vide et n’est pas non plus une chose légendaire. Au contraire, c’est quelque chose qui est commun à toutes les choses gouvernées par Dieu et qui est apprécié par toutes les créatures à des degrés divers et depuis différents points de vue. Bien que les gens ne puissent pas le voir ou le toucher, cet amour apporte le soutien et la vie à toutes choses à mesure qu’il se révèle peu à peu dans leur vie et elles comptent et témoignent de l’amour de Dieu dont elles jouissent à chaque instant. Je dis que l’amour de Dieu n’est pas quantifiable, car le mystère de Dieu soutenant et nourrissant toutes choses est difficile à imaginer par les humains, tout comme les pensées de Dieu pour toutes choses et particulièrement pour les hommes. C’est-à-dire que personne ne connaît le sang ni les larmes que le Créateur a versés pour l’humanité. Personne ne peut appréhender, personne ne peut comprendre la profondeur ou le poids de l’amour que le Créateur porte aux hommes qu’Il a créés de Ses propres mains. Décrire l’amour de Dieu comme « immense », c’est permettre aux gens d’apprécier et de comprendre son étendue et la réalité de son existence. C’est aussi pour que les gens puissent comprendre plus profondément le sens réel du mot « Créateur », et pour qu’ils puissent obtenir une compréhension plus profonde du véritable sens de l’appellatif « création ». Qu’est-ce que le mot « vaste » décrit habituellement ? On l’emploie généralement pour décrire l’océan ou l’univers, par exemple : « le vaste univers » ou « le vaste océan ». L’expansivité et la tranquille étendue de l’univers dépassent l’entendement humain et c’est une chose qui capte l’imagination des hommes et pour laquelle ils ont une grande admiration. Son mystère et sa profondeur sont à portée de vue, mais inaccessibles. Quand tu penses à l’océan, quand tu penses à son étendue, il paraît sans limites et tu peux sentir son mystère et sa grande capacité à contenir des choses. C’est pourquoi J’ai employé le terme « vaste » pour décrire l’amour de Dieu, pour aider les gens à sentir comme il est précieux, sentir la profonde beauté de Son amour et que le pouvoir de l’amour de Dieu est infini et a une large portée. J’ai employé ce mot pour aider les gens à sentir la sainteté de Son amour et la dignité de Dieu et Sa qualité de ne pas pouvoir être offensé qui se révèlent par Son amour.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

1. « Ravages » est utilisé pour exposer la désobéissance de l’humanité.

Précédent: 170. Principes pour satisfaire Dieu

Suivant: 172. Principes pour rendre à Dieu Son amour

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre