61. Les principes d’établissement d’une Église

(1) Partout où une vingtaine de personnes ont sincèrement accepté l’œuvre de Dieu et exprimé le désir d’une vie d’Église, il est possible de fonder une Église.

(2) Une Église ne peut être fondée que sous la direction de dirigeants d’Église ou de diacres chargés de diffuser l’Évangile ou d’abreuver.

(3) Une fois qu’une Église a choisi ses dirigeants et ses diacres, ceux-ci la supervisent et sont responsables de tout son travail et de la résolution de tous ses problèmes.

(4) Une Église peut être nommée d’après son emplacement, et une fois qu’elle a été fondée, le nombre de ses fidèles peut être fixé selon la situation locale.

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Les principes d’établissement d’une Église sont les suivants : une Église peut être établie dans la mesure où un groupe de (10-20) personnes accepte l’œuvre de Dieu, a rédigé un courrier de candidature demandant l’entrée officielle dans l’Église et est disposé à accomplir son devoir. S’il n’y a qu’une dizaine de nouveaux membres qui désirent se réunir, un lieu de rassemblement peut être établi, mais une Église ne peut pas être établie. Les personnes qui n’ont pas postulé formellement pour rejoindre l’Église ne peuvent que prendre part au rassemblement ; elles ne sont pas considérées comme étant des membres officiels de l’Église. Les Églises doivent être personnellement établies par les dirigeants d’Église, un diacre évangélique ou des diacres qui abreuvent les nouveaux membres. Les nouveaux membres ne connaissant pas la vie d’Église, cela exclut la tenue d’élections. En tant que tels, les premiers dirigeants et diacres des nouvelles Églises doivent être désignés, à travers l’échange, par plusieurs personnes qui connaissent les nouveaux membres. C’est la période d’essai ; il est tout à fait approprié de tenir des élections six mois à un an plus tard, quand tous se connaissent. Lorsqu’une Église est établie, les nouveaux dirigeants de l’Église doivent tenir une réunion de prière. Lors de cette réunion, l’établissement de l’Église sera d’abord officiellement annoncé, puis la prière commencera. Chacun priera devant Dieu, annoncera qu’il croit expressément en Dieu Tout-Puissant et qu’il rejoint l’Église, qu’il désire se soumettre à l’œuvre de Dieu, accepter la vérité, être purifié et faire tout ce qui est en son pouvoir pour proclamer Dieu et témoigner de Lui. Il pourra également faire part à Dieu de ses souhaits et aspirations, et il pourra dire à Dieu les paroles qui sont au fond de son cœur. L’établissement de l’Église sera achevé après les prières des élus. Au cours de la période initiale suivant l’établissement d’une nouvelle Église, les dirigeants du district doivent établir des modalités pour que les gens les abreuvent et les soutiennent dans leur conduite de la vie d’Église. Les nouveaux membres qui, véritablement, croient en Dieu, aiment la vérité et sont de bon calibre doivent aussi être nourris, de sorte qu’ils parviennent à comprendre la vérité et à entrer dans la réalité de la vérité au plus vite. Au bout d’une année, les nouveaux membres qui sont des dirigeants et des diacres peuvent assumer la responsabilité de guider officiellement la vie d’Église.

Il n’y a pas de limite maximale concernant le nombre de membres des nouvelles Églises à l’étranger. Elles doivent comporter au minimum 50-100 membres. Si les nouveaux membres estiment qu’un effectif trop important rend difficile la tenue d’une assemblée, alors, une Église distincte peut être établie sur demande, dans la mesure où des dirigeants appropriés peuvent être désignés. Le principe le plus important dans l’établissement d’une Église, c’est d’avoir les bonnes personnes comme dirigeants : telle est la clé. L’Église peut porter le nom d’un lieu des environs, comme les Églises de Corinthe et d’Éphèse, ou d’autres qui sont mentionnées dans la Bible. Une fois que l’Église a été établie, des sous-groupes peuvent être constitués en fonction du lieu de résidence des nouveaux membres. Si les nouveaux membres sont trop dispersés et incapables de se rassembler, ils peuvent se retrouver, échanger et se contacter en ligne.

Extrait de « Arrangements de Travail »

L’administration de l’Église doit être composée de cinq personnes : deux dirigeants d’ancienneté égale servant en coordination, et trois diacres. Les trois diacres doivent comprendre un diacre d’évangélisation, un diacre des affaires générales et un diacre d’abreuvement. Les deux dirigeants sont directement responsables de la vie de l’Église.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Concernant les nouveaux arrivants issus du monde des incroyants, s’ils croient depuis plus de trois mois et que leur nombre est proche de 20, ils peuvent fonder une nouvelle Église. S’ils sont tous de nouveaux croyants et n’ont pas encore la certitude que c’est le vrai chemin, alors, peu importe leur nombre, le fondement d’une nouvelle Église ne doit pas être précipité. Si les nouveaux arrivants issus du monde des incroyants sont peu nombreux et dispersés ou sont issus de la famille directe, des parents proches ou des amis des frères et sœurs et les connaissent relativement bien, et qu’ils se conduisent bien, alors ils peuvent être acceptés dans l’Église au bout de trois mois. Si, une fois l’Église fondée, il est constaté qu’elle comprend des personnes insuffisamment fiables, ces personnes peuvent prendre part aux réunions dans le groupe B, de telle sorte qu’on puisse les observer.

Les principes et les conditions pour fonder une Église de nouveaux arrivants issus du monde des incroyants sont que les nouveaux arrivants doivent comprendre plusieurs aspects des connaissances de base qu’un chrétien doit posséder au minimum : 1. Il faut qu’ils reconnaissent au fond d’eux-mêmes que seul Dieu Tout-Puissant est l’unique vrai Dieu qui a créé les cieux et la terre et toutes choses et qui est le Maître de tout ce qui est dans l’univers. 2. Ils doivent savoir que le but de la croyance en Dieu est d’être sauvé, de se libérer du péché, d’échapper à l’influence de Satan, de retourner pleinement à Dieu, de se soumettre à Lui et de Le vénérer : ce n’est qu’en croyant en Dieu de cette manière qu’ils peuvent obtenir la vie éternelle. 3. Ils doivent soutenir le nom du vrai Dieu. Ils ne doivent pas adorer des idoles ni de mauvais esprits et ils doivent rejeter tous les faux dieux et les mauvais esprits. 4. Ils ne doivent pas participer à des activités politiques. Ils doivent respecter le système politique de chaque pays mais ne doivent être soumis, dans leur foi, aux restrictions d’aucun pays, gouvernement ou parti politique : ils ne doivent obéir qu’à Dieu, et pas à des personnes. 5. Ils doivent faire preuve de sagesse ; ils doivent assumer la responsabilité de faire respecter le travail et les intérêts de la maison de Dieu, sinon ils ne sont pas dignes de jouir de la grâce de Dieu. S’ils comprennent ces aspects, alors une nouvelle Église peut être établie pour eux, ou bien ils peuvent être acceptés dans une Église existante. S’ils ne les comprennent pas, alors la création d’une nouvelle Église ou leur acceptation dans une Église existante doit être différée.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Précédent: 60. Principes concernant les échanges sur la vérité de la parole de Dieu

Suivant: 62. Principes concernant les élections au sein d’une Église

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre