71. Principes concernant l’isolement des personnes dans une Église

(1) Une mesure d’isolement peut être prise contre ceux qui dérangent et interrompent fréquemment la vie d’Église et qui, ayant été traités et émondés, ne sont pas dissuadés d’un tel comportement et ne corrigent pas leur conduite.

(2) Les faux dirigeants et collaborateurs qui ne sont pas des gens malfaisants, mais qui ont peu d’humanité, qui ont commis assez fréquemment des transgressions et qui exercent une influence plutôt mauvaise sur les autres doivent être remplacés et laissés dans l’isolement pour réfléchir.

(3) Les personnes qui ont été détenues puis relâchées, quelles qu’en aient été les circonstances, doivent être isolées pendant six mois par mesure de sécurité.

(4) L’Église ne peut prendre une mesure d’isolement contre une personne qu’avec le consentement d’une majorité de ses membres, et la sanction ne doit pas être levée avant que cette personne ne se soit sincèrement repentie.

Paroles de Dieu concernées :

Ceux parmi les frères et sœurs qui épanchent toujours leur négativité sont les laquais de Satan et ils dérangent l’Église. Ces gens doivent un jour être expulsés et éliminés. Dans leur croyance en Dieu, si les gens n’ont pas en eux un cœur qui révère Dieu, s’ils n’ont pas un cœur obéissant vis-à-vis de Dieu, alors non seulement ils ne pourront pas faire de travail pour Lui, mais au contraire, ils deviendront ceux qui dérangent Son œuvre et qui Le défient. Croire en Dieu, mais ne pas Lui obéir ou Le révérer, et Le défier plutôt, est la plus grande disgrâce pour un croyant. Si le discours et la conduite d’un croyant sont toujours aussi désinvoltes et immodérés que ceux d’un incroyant, alors il est encore plus mauvais que l’incroyant ; il est le démon typique. Ceux qui, dans l’Église, épanchent leur conversation venimeuse, ceux qui, parmi les frères et sœurs, répandent des rumeurs, fomentent la disharmonie et forment des cliques, ceux-là devraient avoir été expulsés de l’Église. Cependant, parce qu’aujourd’hui est une ère différente de l’œuvre de Dieu, ces gens sont limités, car ils sont voués à une élimination certaine.

Extrait de « Avertissement à ceux qui ne pratiquent pas la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

Chaque Église a des membres qui dérangent l’Église ou interrompent l’œuvre de Dieu. Ce sont tous des Satan qui ont secrètement infiltré la maison de Dieu. Ces gens-là sont particulièrement bons à jouer la comédie : ils viennent devant Moi avec une grande révérence, en faisant des courbettes, vivant comme des chiens errants et consacrant « tout » à l’atteinte de leurs propres objectifs, mais quand ils sont devant les frères et sœurs, ils montrent la laideur de leur visage. Lorsqu’ils voient des gens pratiquer la vérité, ils les attaquent et les excluent, et lorsqu’ils voient des gens plus formidables qu’ils ne le sont eux-mêmes, ils les flattent et les adulent. Ils se conduisent n’importe comment dans l’Église. On peut dire que la majorité des Églises ont ce type de « brute », ce type de « marionnette » en leur sein. Ils se faufilent partout ensemble, se lancent mutuellement des clins d’œil et des signaux secrets et aucun d’entre eux ne pratique la vérité. Celui qui a le plus de venin est le « prince des démons », et celui qui a le plus grand prestige les conduit, portant haut leur drapeau. Ces gens perdent la tête dans l’Église, répandant leur négativité, déchaînant la mort, faisant ce qu’ils veulent, disant ce qu’ils veulent, et personne n’ose les arrêter. Ils sont remplis du tempérament de Satan. Dès lors qu’ils commencent à causer des perturbations, un air de mort entre dans l’Église. Ceux qui pratiquent la vérité dans l’Église sont rejetés, incapables de donner le meilleur d’eux-mêmes, alors que ceux qui perturbent l’Église et qui propagent la mort y saccagent tout ; en outre, la plupart des gens les suivent. Ces Églises sont gouvernées par Satan, tout simplement : le diable est leur roi. Si les gens de l’Église ne se lèvent pas et ne rejettent pas ces princes de démons, alors eux aussi seront ruinés tôt ou tard. Désormais, des mesures doivent être prises contre ce type d’Églises. Si ceux qui sont capables de pratiquer un peu de vérité ne cherchent pas, alors cette Église sera radiée. S’il n’y a personne dans une Église qui soit prêt à pratiquer la vérité, personne qui puisse témoigner de Dieu, alors cette Église devrait être totalement ostracisée et ses liens avec d’autres Églises doivent être coupés. On appelle cela « enterrer la mort » ; c’est ce que signifie chasser Satan. S’il y a plusieurs brutes locales dans une Église, qu’elles sont suivies par des « petites mouches » qui n’ont absolument aucun discernement, et que les gens d’Église sont toujours incapables de rejeter les liens et la manipulation de ces brutes après avoir vu la vérité, alors ces imbéciles seront éliminés à la fin. Ces petites mouches n’auront peut-être rien fait de terrible, mais elles sont encore plus rusées, encore plus astucieuses et évasives, et tous ceux qui sont comme cela seront éliminés. Aucun ne restera ! Ceux qui appartiennent à Satan seront rendus à Satan, tandis que ceux qui appartiennent à Dieu iront sûrement chercher la vérité : voilà qui est déterminé par leur nature. Que tous ceux qui suivent Satan périssent ! On n’aura aucune pitié pour de telles personnes. Que ceux qui cherchent la vérité la découvrent, et qu’ils prennent plaisir à la parole de Dieu autant que le cœur leur en dit. Dieu est juste ; Il ne fait montre de favoritisme envers personne. Si tu es un diable, alors tu seras incapable de pratiquer la vérité. Si tu es quelqu’un qui cherche la vérité, alors il est certain que tu ne seras pas fait prisonnier par Satan. Cela ne fait aucun doute.

Extrait de « Avertissement à ceux qui ne pratiquent pas la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Il est justifié que l’Église isole et expulse des gens. Sachant que certains dirigeants et collaborateurs ont perturbé le cours normal de la vie de l’Église et causé du tort à un grand nombre d’élus de Dieu en abusant de leur autorité pour isoler et expulser des gens, l’autorité dont ils disposaient pour isoler et expulser des personnes leur a été retirée. Cependant, il reste justifié pour l’Église d’isoler et d’expulser des gens, et cette autorité doit être préservée. La condition préalable est que cela soit mis en œuvre conformément aux principes. Il ne faut pas qu’un dirigeant ou un collaborateur ait l’opportunité de profiter de son autorité pour attaquer des élus de Dieu, se venger d’eux ou les piéger. Quand une Église isole ou expulse quelqu’un, il faut que ce soit approuvé par plus de 80 % de ses membres. Une distinction essentielle doit être faite entre ce cas de figure et celui d’un dirigeant, d’un collaborateur ou d’une minorité de membres qui isolerait ou expulserait quelqu’un : ce sont deux choses entièrement différentes. Une personne qui mérite que l’Église l’isole, c’est principalement quelqu’un qui a l’habitude de perturber la vie de l’Église et de se comporter de manière licencieuse, qui perturbe la façon dont les élus de Dieu mangent et boivent Sa parole et comprennent Sa vérité, qui risque de les empêcher de le faire, et qui refuse de suivre les avis et de changer malgré des mesures disciplinaires répétées. Plus précisément, une personne que l’on isole est généralement un individu méchant ou déraisonnable. L’isolement ne peut pas être imposé à celui qui n’a pas constamment perturbé la vie de l’Église. La méthode de l’isolement consiste à demander à la personne concernée de participer à des réunions avec plusieurs autres personnes isolées. Si l’Église isole un seul individu, alors elle peut lui demander de procéder à ses dévotions spirituelles chez lui. En un mot, il ne lui est pas permis de participer à la vie d’Église. Les gens doivent maintenant être divisés en deux groupes pour les réunions, un groupe A et un groupe B, et ceux qui ne poursuivent pas du tout la vérité mais qui sont déraisonnables et agissent de manière licencieuse doivent être mis ensemble pour participer à des réunions : c’est entièrement bénéfique à la poursuite d’une vie d’Église normale et à l’entrée dans la vie des élus de Dieu. Si ceux qui sont isolés ne se repentent pas une fois qu’ils ont rejoint le groupe B, alors ils peuvent être expulsés.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Ceux dont le comportement licencieux a une incidence extrêmement négative et qui créent de graves perturbations et de graves dérangements dans le travail de l’Église en accomplissant leurs devoirs, qui refusent d’obéir et n’ont pas l’intention de se repentir après avoir été émondés, traités et strictement disciplinés, doivent être isolés. Pendant la période d’isolement et de réflexion, le seul devoir qu’ils puissent accomplir est de prêcher l’Évangile. Ceux qui créent le chaos pendant des périodes prolongées, ne se repentent pas sincèrement, refusent obstinément d’admettre leurs fautes et sont véritablement des individus méchants, doivent être exposés par les élus de Dieu en raison de leurs méfaits et de leur nature satanique, puis isolés. S’ils refusent toujours de se repentir, les élus de Dieu peuvent les exclure et les abandonner totalement. S’ils peuvent exécuter du service en prêchant l’Évangile, ils peuvent continuer à participer aux réunions dans le groupe B. S’ils sont incapables d’exécuter du service en prêchant l’Évangile ou ne sont pas disposés à exécuter du service, alors ils doivent être expulsés.

Ceux qui croient en Dieu depuis plusieurs années mais ne comprennent toujours pas la vérité ni les paroles de Dieu ou les sermons et les échanges sont à coup sûr des individus à l’esprit confus qui n’aiment pas la vérité. Ceux qui ne savent rien discerner du tout, qui obéissent aux règles de façon rigide et les suivent stupidement, qui se font souvent berner, cèdent au pouvoir et répètent ce que disent les autres, sont tous des gens insensés qui ne comprennent rien aux affaires spirituelles. Qu’ils soient confus ou insensés, ceux qui n’ont jamais compris la vérité sont des perturbateurs stupides et ne sont absolument pas les véritables élus de Dieu. Ceux qui négligent leur tâche principale dans l’accomplissement de leurs devoirs, ne soutiennent pas l’œuvre de Dieu, suivent souvent les méchants lorsqu’il s’agit de juger quelqu’un ou de le condamner, voient les problèmes chez tous les autres mais jamais en eux-mêmes, commettent constamment des actes licencieux, sèment la discorde et provoquent des conflits sont des gens qui, de façon stupide, causent des dérangements et créent le chaos, et ces gens-là ne sont pas de vrais élus de Dieu. Ceux qui n’accordent pas d’attention à leur propre entrée dans la vie, ne se soucient pas de pratiquer la vérité et d’accomplir leurs devoirs convenablement, ne peuvent pas se tenir du côté des élus de Dieu qui poursuivent vraiment la vérité et accomplissent fidèlement leurs devoirs sont des gens qui causent stupidement des dérangements, et ces gens ne sont pas les vrais élus de Dieu. On ne peut que les placer dans le groupe B pour qu’ils assistent à des réunions et réfléchissent sur eux-mêmes afin de prendre conscience de leurs propres actes. C’est pour eux une possibilité de se repentir. Si ces gens-là continuent de suivre des personnes méchantes pour causer stupidement des dérangements, ne s’occupent pas de leurs propres devoirs, créent des problèmes à partir de rien, dérangent le travail de l’Église et empêchent les élus de Dieu d’accomplir leurs devoirs, de telle sorte que la plupart des élus de Dieu éprouvent du dégoût et de la haine envers eux, alors ils peuvent être expulsés. Tels sont les principes pour traiter tous les perturbateurs insensés qui sont des incroyants.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Principes de gestion à mettre en œuvre dans la vie de l’Église

1. Ceux qui aiment bavarder et répandent souvent des notions et des idées fausses au cours des réunions doivent être émondés et traités. Ils peuvent être isolés s’ils refusent de s’amender bien qu’ayant été réprimandés à maintes reprises.

2. Ceux qui sont d’un très faible calibre, n’ont aucune capacité de compréhension et ne peuvent absolument pas comprendre la vérité ne doivent pas être obligés de se joindre aux réunions. Si de telles personnes insistent pour s’y joindre, elles ne doivent pas être isolées contre leur volonté dans la mesure où elles sont obéissantes et ne provoquent pas de dérangements.

3. Ceux qui n’exaltent jamais Dieu et ne témoignent jamais de Dieu dans les réunions mais parlent toujours pour eux-mêmes et recourent à des sophismes pour se justifier, ou donnent toujours des témoignages selon leurs propres motifs et disent des choses improbables et recourent à la supercherie pour tromper les autres, sont des gens qui se mettent en valeur pour se faire admirer et donnent tout simplement de faux témoignages pour tromper les autres. Ces gens-là sont d’une humanité trompeuse et ne changent pas le moins du monde, bien qu’ils croient en Dieu depuis de nombreuses années. Ils ne disent jamais ce qu’ils pensent, ne font jamais ce qu’ils disent et sont simplement des hypocrites. Ces gens-là doivent être émondés, traités et exposés. S’ils ne se repentent pas mais continuent de donner de faux témoignages pour tromper les autres, il est alors possible de mettre en œuvre une méthode ciblée pour les exposer et les réfuter, afin de les humilier profondément. S’ils désobéissent encore, il convient de les isoler pendant six mois environ avant de déterminer s’ils peuvent revenir à la vie d’Église, selon leur degré de repentance.

4. Ceux dont l’humanité est trop mauvaise et qui provoquent toujours des dérangements dans la vie de l’Église doivent être émondés et traités. Les élus de Dieu peuvent s’unir pour leur imposer des restrictions et les ostraciser afin de les pousser à se repentir et à changer. Au cas où ils ne changeraient toujours pas, ils peuvent être isolés ou expulsés.

5. Si un dirigeant ou un collaborateur ayant commis une grave transgression ou ayant été remplacé se repent sincèrement, change et ne perturbe pas la vie de l’Église, il doit être traité avec amour. S’il persiste à perturber la vie de l’Église et affecte sérieusement la possibilité pour les élus de Dieu de manger et boire les paroles de Dieu et leur entrée dans la vérité, il doit alors être isolé ou expulsé.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Précédent: 70. Principes pour recevoir les gens dans une Église

Suivant: 72. Principes concernant les exclusions de l’Église

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre