L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Annales sélectionnées des arrangements de l’œuvre de l’Église de Dieu Tout-Puissant Version pratique

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Principes de pratique de la vie d’Église

1. Les réunions d’Église doivent toujours avoir pour objectif de manger et boire les paroles de Dieu et d’en jouir

Tous ceux qui acceptent l’œuvre du jugement et du châtiment de Dieu Tout-Puissant doivent manger et boire toutes les paroles de Dieu Tout-Puissant et en jouir. C’est le devoir immuable des créatures de Dieu et quelque chose avec lequel personne ne peut interférer. On ne peut être sauvé qu’en mangeant et buvant les paroles de Dieu Tout-Puissant et en jouissant d’elles, en obéissant à toute l’œuvre de Dieu et en acceptant toutes les vérités exprimées par Dieu. C’est pourquoi la vie d’Église n’autorise à manger et boire que les paroles de Dieu et à ne jouir que d’elles, et interdit la lecture de textes extérieurs aux paroles de Dieu. Il s’agit ici du premier principe de la vie d’Église et il ne doit être altéré par personne. Si des dirigeants d’Église, de quelque niveau que ce soit, violent ce principe dans leur travail et insistent sur la lecture de textes extérieurs aux paroles de Dieu, ils trahissent alors la volonté de Dieu, ils résistent à Dieu et délaissent Dieu. Quel que soit le contexte local de l’Église, les réunions doivent toujours avoir pour objectif de manger et boire les paroles de Dieu et d’en jouir. Le fait de manger et boire les paroles de Dieu Tout-Puissant doit toujours constituer le cœur des réunions, à tout moment. Autrement dit, l’accent doit être mis sur le fait de manger et boire les paroles de Dieu qui se trouvent dans La parole apparait dans la chair. La lecture des prédications de l’homme ne doit occuper que le temps libre et l’apprentissage des hymnes au cours des réunions ne doit pas empiéter sur le temps consacré à la jouissance des paroles de Dieu. Si, au cours des réunions, quelqu’un lit la Bible ou tout autre texte qui analyse la Bible, ou d’autres livres spirituels, il s’agit alors d’une déviance complète par rapport à l’œuvre actuelle du Saint-Esprit. Si quelqu’un conduit d’autres personnes à échanger au sujet de ces prédications et communications, il s’agit là aussi d’une trahison de la volonté de Dieu. Quiconque dans l’Église a le droit d’empêcher que cela n’arrive. La Bible et d’autres textes spirituels de la religion sont déjà dépassés et ne doivent être considérés que comme des lectures pour occuper son temps libre. Les apporter pour les lire en réunion perturbe l’œuvre de Dieu, résiste à Dieu et Le trahit, et doit donc être strictement limité. Si certains insistent pour lire la Bible ou des textes spirituels lors de réunions, cela prouve alors qu’ils résistent à Dieu et perturbent l’œuvre de Dieu, et sont certainement des antéchrists. Les élus de Dieu doivent rejeter de telles personnes et les révoquer. Toutes les réunions des croyants en Dieu Tout-Puissant doivent avoir pour objectif de manger et boire les paroles de Dieu Tout-Puissant et d’en jouir – cela est un décret administratif de l’Église que personne ne peut modifier.

2. Principes pour sélectionner les passages des paroles de Dieu aux réunions

La lecture des paroles de Dieu vise à comprendre la vérité et à connaître Dieu, et on ne peut atteindre des résultats optimaux si cela n’est pas fait conformément aux principes. Les paroles de Dieu sont extrêmement abondantes et comportent de nombreuses vérités, nous devons donc saisir ce qui est fondamental et crucial. Le plus important est de rassembler les fils de la vérité dans laquelle il faut entrer conformément aux exigences de Dieu envers l’humanité afin que les croyants soient sauvés. Ce n’est qu’en comprenant et en entrant dans ces vérités une par une que l’on peut atteindre toutes les exigences de Dieu envers l’humanité et satisfaire véritablement la volonté de Dieu. La façon de lire les paroles de Dieu lors des réunions est une question essentielle. Si la catégorie sélectionnée ne convient pas, ou n’est pas fondamentale ou cruciale, cela retardera aussi la croissance de vie des élus de Dieu. Toutes les Églises doivent résumer leurs expériences et apprendre de celles-ci ; la manière de manger et boire les paroles de Dieu efficacement et d’accélérer le progrès de la vie dépend de l’étendue de la compréhension de la volonté de Dieu par les dirigeants d’Église. S’ils assument réellement la responsabilité de l’entrée des élus de Dieu dans la vie, ils feront davantage d’effort pour résoudre ces problèmes. Si les dirigeants n’assument pas cette responsabilité, ils agiront de manière négligente et superficielle. De cette façon, leur direction ne pourra apporter aucun bon résultat et finira par nuire aux frères et sœurs. La lecture des paroles de Dieu nécessite, principalement, de comprendre les deux aspects suivants :

Tout d’abord, la lecture des paroles de Dieu nécessite d’être attentif aux vérités de la connaissance de l’œuvre de Dieu, qui sont les vérités relatives aux visions dont nous avons parlé fréquemment. Par exemple : la question de savoir pourquoi Dieu S’est incarné pour accomplir Son œuvre concerne la vérité relative à la signification de l’incarnation de Dieu ; la question de savoir pourquoi Dieu S’est incarné en Chine pour accomplir cette phase de Son œuvre de conquête est un autre aspect de la vérité ; la question de savoir pourquoi Dieu juge et châtie les gens pour atteindre Son objectif de les sauver est un autre aspect de la vérité ; et la question de savoir pourquoi ce qu’expérimentent les gens au cours de cette phase de l’œuvre de Dieu n’est que souffrance et épurement implique aussi les vérités. En dehors de ces vérités, nous devons aussi comprendre les vérités sur la façon dont Dieu perfectionne les gens, pourquoi Dieu utilise la méthode de conquête de l’humanité pour sauver les gens, pourquoi Il utilise la souffrance et l’épurement pour perfectionner les gens et pourquoi les gens doivent endurer de nombreuses souffrances pour pouvoir prétendre jouir de véritables bénédictions. La connaissance de l’œuvre de Dieu implique tant d’aspects de la vérité. Si une personne croit en Dieu, mais ne comprend pas ces vérités, il ne lui sera pas facile de suivre Dieu jusqu’au bout ou de réaliser de bons témoignages. La plupart des gens n’ont pas encore établi de fondations fermes et ils doivent donc poser des bases solides sur la vérité de la vision. C’est extrêmement important pour qu’une personne puisse emprunter le droit chemin de la croyance en Dieu.

La lecture des paroles de Dieu nécessite aussi d’être attentif à l’aspect de la vérité sur l’entrée dans la vie et d’être particulièrement attentif à toutes les paroles de Dieu qui révèlent la nature corrompue de l’humanité. Si une personne ne parvient pas à reconnaître sa propre nature corrompue, qu’elle ne connaît pas la profondeur de sa corruption et qu’elle ne comprend pas la réalité de sa pitoyable corruption, comment peut-elle alors surmonter l’arrogance et la vanité de son tempérament corrompu ? Comment peut-elle vivre raisonnablement devant Dieu ? Si une personne ne se connaît pas véritablement, elle ne parviendra jamais à opérer de changements dans son tempérament de vie. C’est pourquoi nous devons prêter une attention particulière à la lecture de toutes les paroles de Dieu qui révèlent la nature de l’humanité. Cela est une nécessité. Ce n’est qu’en lisant attentivement les paroles de Dieu qui révèlent la nature corrompue de l’humanité qu’une personne peut réellement être conquise et se connaître elle-même. Certains diront peut-être : « Toutes les paroles de Dieu sont importantes, nous devons donc lire les passages un à un, les uns à la suite des autres. » Je ne m’oppose pas à ce genre d’affirmation, car toutes les paroles de Dieu sont la vérité et sont importantes pour les gens, mais le point d’entrée au départ et la façon de poser les bases sont des questions qui doivent être éclaircies. Il existe un ordre de priorité dans l’entrée dans la vie des gens. Si une personne ne parvient pas à saisir comment lire les paroles de Dieu pour pouvoir comprendre la vérité, elle ne sera pas capable d’entrer dans la réalité et de répondre aux exigences de Dieu. Pourquoi Dieu exige-t-Il des hommes qu’ils se coordonnent avec Son œuvre ? Pourquoi fait-Il en sorte que certains soient dirigeants ? Si les choses étaient aussi simples qu’on le croit, on n’aurait alors pas besoin de dirigeants et tout ce qu’on aurait à faire serait d’emporter chez soi un livre des paroles de Dieu et de le lire. Il se peut que certaines Églises lisent les passages un à un, les uns à la suite des autres, mais je trouve que cette méthode n’est pas réellement appropriée. Les résultats seront encore mieux si nous lisons, lors des réunions, une sélection des paroles de Dieu basées sur nos besoins actuels. La croyance en Dieu nécessite tout d’abord une compréhension des visions – c’est le plus fondamental. Si une personne n’est pas au clair sur la vérité de la vision, alors les fondements de sa croyance en Dieu ne seront pas inébranlables et pourront s’effondrer à tout moment. Comprendre la vérité de la vision peut aider à développer une véritable foi, ainsi qu’une connaissance de soi-même – c’est cela le début de l’entrée dans la vie. De plus, si une personne n’est pas au clair sur la vérité de la vision, elle deviendra facilement passive et faible. Ceci est un fait indéniable. La mise en place des fondements doit commencer par la compréhension de la vérité de la vision, et la réalisation du changement de tempérament de vie doit commencer par la connaissance de soi-même. Par conséquent, la première chose la plus importante au sujet de la lecture des paroles de Dieu, lors des réunions, c’est de comprendre la vérité de l’incarnation de Dieu et de savoir la différence entre l’œuvre de Dieu et le travail de l’homme afin de connaître avec certitude le Dieu concret. C’est fondamental, et ce n’est qu’ensuite que l’on doit étudier la vérité de l’entrée dans la vie.

Le choix d’une sélection de paroles de Dieu pour les réunions doit s’appuyer sur les statures actuelles de la majorité des frères et sœurs. Nous devons sélectionner des passages des paroles de Dieu qui sont accessibles pour les frères et sœurs et sont plus faciles à comprendre pour eux afin que nous puissions obtenir de bons résultats. Les passages les plus profonds des paroles de Dieu, qui sont les passages que la majorité des gens ne peut comprendre, ne doivent leur être proposés à la lecture que pendant leur temps libre. Si quelqu’un qui abreuve l’Église est amené à les orienter vers la lecture des paroles de Dieu, des passages légèrement plus profonds peuvent alors être sélectionnés pour manger et boire. Par exemple, le passage « Le soupir du Tout-Puissant » n’est pas compris par la plupart des gens et même des gens de haut calibre doivent le lire plusieurs fois pour simplement en comprendre une petite partie. Ce passage des paroles de Dieu doit être expérimenté et apprécié pendant une longue période afin de porter ses fruits. Chacun est actuellement au stade d’un nouveau-né et ne peut pas encore manger de solides. C’est pourquoi il est très important d’être sélectif dans la lecture des paroles de Dieu. Être sélectif dans la lecture des paroles de Dieu signifie principalement choisir les paroles de Dieu dans l’évangile. Les gens pourront apprécier les autres paroles de Dieu pendant leur temps libre. C’est en pratiquant de cette façon que l’on obtiendra de meilleurs résultats.

3. Principes pour communiquer les paroles de Dieu lors des réunions

La vie d’Église nécessite de manger et boire les paroles de Dieu. C’est quelque chose qui ne doit jamais changer. Manger et boire les paroles de Dieu nécessite aussi de communiquer les paroles de Dieu. Vous devez échanger après avoir lu les paroles de Dieu afin de les comprendre. Une simple lecture des paroles de Dieu sans communication autour de ces paroles n’est pas suffisante et communiquer au sujet d’autres choses après la lecture des paroles de Dieu est encore plus à exclure. Communiquer les paroles de Dieu repose sur plusieurs principes qui doivent être respectés.

Premièrement, avant même de communiquer les paroles de Dieu, vous devez considérer l’essence des paroles de Dieu, percer le sens de ces paroles, saisir leur véritable signification et essayer de comprendre pourquoi Dieu prononce de telles paroles et quels effets elles visent à produire. Quoi qu’Il dise, les intentions et exigences de Dieu sont présentes dans Ses paroles. C’est l’aspect principal qu’il faut communiquer. Les élus de Dieu doivent chercher les intentions de Dieu dans chacune de Ses paroles et comprendre ce qu’Il exige de l’homme et les vérités que l’homme devrait posséder. Communiquer de cette façon est bénéfique à la fois pour vous-même et pour les autres. Si vous ne considérez pas attentivement les paroles de Dieu après les avoir lues et ne faites que les effleurer en ne parlant que de leur sens littéral, vous ne comprendrez jamais la vérité. La lecture des paroles de Dieu n’a pas grande signification si vous vous contentez de suivre les formulaires et les procédures.

Deuxièmement, les paroles de Dieu comportent de nombreuses vérités. Chaque ligne des paroles de Dieu implique de nombreux aspects de la vérité qui ne peuvent être totalement expliqués par leur sens littéral. L’homme ne peut considérer les paroles de Dieu à la légère. Si vous les considérez comme trop simples, c’est insensé et stupide. Une vie entière ne suffit pas à expérimenter dans son intégralité même la plus simple des lignes des paroles de Dieu, car les paroles de Dieu expriment tout à la fois la vérité, la réalité des choses positives et elles ne peuvent être atteintes complètement par l’homme qui ne peut pas y entrer trop profondément non plus. On ne pourra jamais comprendre les paroles de Dieu sans une attitude obéissante. Vous devez donc craindre Dieu et être pieux lorsque vous communiquez les paroles de Dieu.

Troisièmement, vous ne devez communiquer que ce que vous comprenez des paroles de Dieu. Ne prétendez pas comprendre lorsque ce n’est pas le cas et ne parlez pas de lettres et de doctrines à la légère. Ne communiquez que votre connaissance et votre compréhension des paroles de Dieu. Ne parlez pas de choses sans rapport avec la vérité, car vous ne ferez que faire perdre du temps aux autres. Dans l’intérêt de tous, il est préférable que chacun ne parle qu’environ cinq minutes, et pas plus de dix minutes environ. Si une personne ne peut terminer en une seule fois, alors divisez son intervention en deux ou trois fois pour que tout le monde puisse avoir l’opportunité de s’exprimer ; une personne ne peut prendre la parole trop longtemps. Vous pouvez aussi interrompre ceux qui aiment particulièrement parler s’ils s’éloignent du sujet, ils apprendront ainsi à être plus raisonnables et à respecter les autres. Pratiquer de cette façon est bénéfique pour tous.

Quatrièmement, il existe un autre principe pour communiquer les paroles de Dieu, à savoir qu’il est possible de communiquer au sujet de situations que la plupart des gens rencontrent et des problèmes existant dans l’Église. Ce type de communication est légitime, mais vous ne devez pas avoir comme intention d’attaquer ou de déprécier les autres. Peu importe qui vous êtes, si vous êtes dans cette situation, vous devez y faire face convenablement et l’accepter humblement. Vous ne devez pas être arrogants et vaniteux, intolérants par rapport à d’autres opinions, ou user de votre position pour exercer une pression sur les autres en les empêchant de parler ou en limitant leur communication de la vérité. Le processus de communication de la vérité est aussi un processus qui révèle la nature corrompue des gens. Ceux qui acceptent vraiment la vérité seront capables de se faire face à eux-mêmes correctement en ce qui concerne de telles choses et ne rencontreront pas la moindre difficulté. Manger et boire les paroles de Dieu ne produira pas beaucoup d’effet si vous n’osez pas communiquer les paroles de Dieu lors des réunions ou participer à la réalité en raison de votre crainte d’offenser les gens ou de perdre la face. Les gens qui sont disposés à accepter sincèrement la vérité doivent participer suivant leur situation et communiquer leur connaissance des paroles de Dieu d’une manière simple et ouverte. Ce n’est qu’en communiquant les paroles de Dieu de cette façon qu’il est facile de comprendre la vérité et d’obtenir des résultats. Chacun peut communiquer au sujet de problèmes particuliers qui émergent dans l’Église et exprimer ses propres opinions et ce doit être basé sur les paroles de Dieu et ils doivent se tenir du côté de la vérité. Une telle communication peut couvrir Satan de honte encore davantage et atteindre de réels résultats. Les dirigeants d’Église, les diacres et tous ceux qui cherchent la vérité doivent posséder une certaine connaissance des principes de la communication des paroles de Dieu et se tenir aux côtés de Dieu quand certaines choses arrivent. Ce n’est qu’en agissant ainsi que la vie d’Église pourra progresser et que les gens pourront percer la domination des philosophies de vie de l’humanité et les contraintes de l’aura de la mort pour parvenir à la libération et à la liberté. S’il n’y a pas dans l’Église des gens qui forment un seul cœur et un seul esprit, mais qui sont au contraire tous contrôlés par les philosophies de la vie, qu’ils ont leur propre intelligence et perspicacité mesquines et sont peu scrupuleux en raison de leur crainte d’offenser les gens, alors la vie d’Église ne sera pas bonne et la communication des paroles de Dieu n’obtiendra pas de bons résultats. Tout en mangeant, buvant et communiquant les paroles de Dieu, on doit aussi pratiquer le renoncement à la chair et pratiquer la vérité. Ce n’est qu’en mangeant, buvant et communiquant les paroles de Dieu de cette manière que l’on peut entrer dans les paroles de Dieu. Si une personne ne fait que communiquer, mais ne pratique pas, ou comprend les paroles de Dieu, mais ne réfléchit pas à la façon d’entrer en elles et de les pratiquer, cela prouve alors qu’elle n’est pas quelqu’un qui aime la vérité. Les gens qui aiment la vérité connaîtront sûrement croissance et changement après avoir expérimenté la vie d’Église pendant un certain temps. Si une personne n’a pas expérimenté de croissance ou de changement après une année ou deux de vie d’Église, alors cela est suffisant pour prouver qu’elle n’est pas quelqu’un qui cherche la vérité. À présent, c’est l’occasion idéale pour l’humanité de manger et boire les paroles de Dieu et de chercher la vérité. Nous devons tous saisir cette opportunité et mener correctement la vie d’Église. Nous devons nous efforcer, au cours de ces quelques années, de comprendre les dix aspects de la vérité et d’entrer dans la réalité des paroles de Dieu.

Tous les élus de Dieu doivent prêter attention à la compréhension de la vérité et à l’entrée dans la réalité, et ne doivent pas semer la confusion chez les gens en parlant de lettres et de doctrines religieuses. Si quelqu’un parle sans arrêt de lettres et de doctrines et accapare du temps pendant les réunions, alors les membres de l’Église doivent tous empêcher cette personne d’agir ainsi. Si elle n’en est pas dissuadée et continue à causer des problèmes ou à s’afficher, alors elle ne doit plus assister aux réunions et on doit la faire réfléchir à ses actes et à sa conduite. Tous ceux qui empêchent les gens de lire les paroles de Dieu ou détournent les gens de la lecture des paroles de Dieu ou de la communication de la vérité lors des réunions, et tous ceux qui aiment beaucoup parler en réunion et accaparent trop de temps sont tous des perturbateurs qui doivent être restreints. En particulier, les gens dont l’esprit n’est pas clair et qui ne possèdent pas l’éclairage du Saint-Esprit, et pourtant aiment à parler beaucoup, doivent être restreints d’autant plus, et peut-être même isolés s’ils restent incorrigibles. Les discussions pendant les réunions doivent être limitées à la communication des paroles de Dieu et de la lumière révélée par le Saint-Esprit. La communication qui est hors propos ou n’est pas bénéfique pour les autres – c’est-à-dire le genre de communication qui est méprisé par la plupart des gens – doit être interdite. Si une personne ne parvient pas à abandonner sa façon erronée de communiquer et ne parle pas des bons sujets, elle doit alors se taire. Si une Église en particulier ne se rassemble pas pour manger et boire les paroles de Dieu et ne parle que de choses triviales lors des réunions, de telles réunions doivent alors être interdites. Les réunions ne pourront reprendre que lorsque chacun aura réalisé une période d’introspection. En ce qui concerne les gens qui aiment dormir pendant les réunions, on doit les empêcher d’y assister à moins qu’ils ne parviennent à se contrôler.

La vie d’Église doit être gérée rigoureusement. Il doit exister une étroite collaboration entre plusieurs personnes à la recherché de la vérité et dont la compréhension est pure afin de permettre une vie d’Église heureuse. S’il y a quelques personnes dans l’Église qui cherchent la vérité et travaillent ensemble en mangeant et buvant les paroles de Dieu et en communiquant la vérité – et aussi quelques autres personnes pour soutenir la vie d’Église – alors la vie d’Église obtiendra des résultats et tous gagneront beaucoup à s’y associer. C’est très bénéfique pour l’entrée des élus de Dieu dans la vie. Si une Église ne dispose pas de quelques personnes qui cherchent réellement la vérité, elle ne pourra alors pas avoir de véritable vie d’Église. C’est un fait indéniable.

4. Formes de vie d’Église et caractéristiques particulières

Le fait de manger et boire les paroles de Dieu lors des réunions doit être organisé en considérant depuis combien de temps les gens croient ainsi que les besoins de la majorité des personnes présentes.

Au cours de leurs trois premiers mois, les nouveaux croyants doivent se concentrer sur le fait de manger, de boire la vérité concernant la vision de l’œuvre de Dieu. Ils auront la foi véritable dès lors qu’ils possèderont une réelle lucidité au sujet de la vérité concernant la vision et qu’ils seront entièrement sûrs au sujet de l’œuvre de Dieu aux derniers jours. Ce n’est qu’en jetant les fondations du droit chemin que l’on peut vivre une vie d’Église normale. C’est une loi naturelle. Dès lors que les nouveaux croyants seront très lucides au sujet de la vérité sur les visions, ils pourront suivre la vie d’Église et manger et boire les paroles de Dieu conformément aux dispositions du travail. On doit insister sur la compréhension des vérités et sur l’entrée dans les vérités nécessaires à l’entrée dans la vie comme étant les buts recherchés. Si les gens comprennent et entrent dans les vérités nécessaires à l’entrée dans la vie, ils sont sur le droit chemin de la foi en Dieu.

Lors de l’apprentissage des hymnes, tous les croyants doivent apprendre les hymnes dans les recueils Suivre l’Agneau et chanter de nouvelles chansons, et ne doivent pas chanter d’hymnes écrits par un quelconque individu sans la permission du supérieur. Même si les hymnes écrits par certaines personnes peuvent être assez beaux, de tels hymnes ne peuvent être chantés qu’en privé et ne doivent pas être chantés à l’Église sans la permission du supérieur.

Les gens sont libres de s’exprimer quand ils chantent des hymnes et dansent pour louer Dieu. Dansez librement et évitez les programmes chorégraphiés. Lors des réunions, les danses doivent être variées, chacun dansant suivant son propre style, s’exprimant librement et comme il lui plait. Ne vous sentez pas contraints par les autres. Les gens emprunteront le droit chemin tant qu’ils pratiquent continuellement.

Les réunions peuvent prendre de nombreuses formes, du chant d’hymnes et de la danse à la prière et la jouissance des paroles de Dieu – elles peuvent être plus flexibles. En communiquant les paroles de Dieu, nous pouvons aussi sélectionner des hymnes connexes à chanter, ou nous pouvons chanter des hymnes et danser pour louer Dieu après avoir mangé et bu les paroles Dieu et échangé sur elles. Chaque Église peut déterminer le nombre de réunions qu’elle souhaite organiser par semaine. Davantage de réunions peuvent être organisées si les gens en ont le temps. Si les conditions le permettent, les grands rassemblements sont également autorisés. Chaque Église doit gérer ces choses-là elle-même dans la mesure où le supérieur ne donnera aucune instruction.

Le principe fondamental de la vie d’Église est de prendre au sérieux le fait de manger et boire les paroles de Dieu, de révérer Dieu, de réfléchir davantage à l’essence des paroles de Dieu, à la vérité et aux principes de pratique dans les paroles de Dieu, d’apprendre à chercher la volonté de Dieu dans Ses paroles et de saisir précisément les intentions de Dieu. Ne considérez pas les paroles de Dieu comme des règles ni ne les acceptez comme s’il s’agissait de doctrines. L’objectif de manger et boire les paroles de Dieu est de comprendre la vérité et d’être capables d’entrer dans la réalité des paroles de Dieu. Ce n’est qu’à ce moment-là que l’on peut atteindre la connaissance de Dieu et être perfectionné. Si une personne ne comprend que quelques doctrines et ne fait à peine plus que suivre les règles après avoir lu les paroles de Dieu, alors c’est une novice, une personne dépourvue de compréhension spirituelle. Tous ceux qui participent à des réunions doivent apprendre à manger et boire les paroles de Dieu et être capables de communiquer la réelle connaissance de la vérité. Ce n’est que de cette façon qu’ils pourront être constructifs envers les autres et que cela pourra leur être profitable. Ceux qui cherchent la vérité et ont de réelles expériences doivent, lors des réunions, guider les frères et sœurs vers la compréhension de la vérité et l’entrée dans la réalité des paroles de Dieu. C’est fondamental pour la vie d’Église et c’est le point de départ pour pouvoir atteindre une vie d’Église heureuse.

Le 5 octobre 2003

Précédent:Principes pour établir une Église et diriger la vie d’Église

Suivant:Les quatre grandes urgences qui doivent être résolues dès qu’elles sont identifiées

Vous aimerez peut-être également