3. Comment devrait-on pratiquer la vérité afin d’entrer dans la réalité de vérité ?

Paroles de Dieu concernées :

Qu’est-ce qui est le plus important dans la pratique de la vérité ? N’est-ce pas que tu doives d’abord saisir les principes ? Quels sont les principes ? Les principes sont l’aspect concret de la vérité. Lorsque tu lis une phrase des paroles de Dieu, tu penses qu’il s’agit de la vérité, mais tu n’en saisis pas les principes ; tu as le sentiment que la phrase est correcte, mais tu ignores en quoi elle est concrète, ou quel état elle est supposée corriger. Tu ne parviens pas à en saisir les principes ou son chemin de pratique. Pour toi, cette vérité que tu perçois est simplement une doctrine. Pourtant, quand tu saisiras la réalité-vérité de cette phrase, ainsi que les exigences de Dieu – si tu comprends véritablement ces choses, et es capable d’en payer le prix et de les mettre en pratique –, alors tu acquerras cette vérité. Tandis que tu acquiers cette vérité, petit à petit, ton tempérament corrompu est corrigé et cette vérité travaille en toi. Lorsque tu es capable de mettre en pratique la réalité de la vérité, et lorsque l’accomplissement de ton devoir, chacun de tes actes, et ton comportement en tant que personne sont basés sur les principes de pratique de cette vérité, n’es-tu alors pas changé ? Avant tout, tu es devenu quelqu’un qui est en possession de la réalité-vérité. Celui qui est en possession de la réalité-vérité n’est-il pas semblable à celui qui agit selon des principes ? Et celui qui agit selon des principes n’est-il pas semblable à celui qui est en possession de la vérité ? Celui qui est en possession de la vérité n’est-il pas aussi capable de se conformer à la volonté de Dieu ? C’est ainsi que les choses sont liées.

Extrait de l’échange de Dieu

Peu importe l’aspect de la réalité de la vérité dont tu as eu connaissance, si tu te dresses contre cela, si tu mets ces paroles en pratique dans ta propre vie, et que tu les incorpores dans ta propre pratique, tu y gagneras certainement quelque chose et tu changeras assurément ; si tu dévores ces paroles et les mémorises par cœur, alors tu ne changeras jamais. Quand tu écoutes des sermons, tu devrais réfléchir ainsi : « À quelle sorte d’état ces paroles font-elles référence ? À quel aspect de l’essence renvoient-elles ? Dans quels domaines devrais-je mettre en pratique cet aspect de la vérité ? Quand je fais quelque chose qui est lié à cet aspect de la vérité, suis-je en train de pratiquer conformément à la vérité ? Et quand je mets celle-ci en pratique, mon état est-il en accord avec ces paroles ? S’il ne l’est pas, devrais-je chercher, échanger ou attendre ? » Pratiquez-vous de cette manière dans votre vie ? Si vous ne le faites pas, alors votre vie est sans Dieu et sans la vérité. Vous vivez en fonction de lettres et de doctrines, ou en fonction de vos propres intérêts, de votre assurance et de votre enthousiasme. Ceux qui ne possèdent pas la vérité comme réalité sont ceux qui n’ont aucune réalité, et les gens qui n’ont pas les paroles de Dieu comme réalité sont des gens qui ne sont pas entrés dans Ses paroles. Comprenez-vous ce que je dis ? L’idéal est que tu le comprennes, mais quelle que soit ta compréhension de ces paroles et peu importe jusqu’à quel point tu as saisi ce que tu as entendu, l’essentiel est que tu parviennes à introduire dans ta vie ce que tu as compris et que tu le mettes en pratique. Alors seulement ta stature pourra se développer et alors seulement des changements surviendront dans ton tempérament.

Extrait de « La pratique la plus fondamentale pour être une personne honnête », dans Récits des entretiens de Christ

Entrer dans la réalité de vérité n’est pas une question simple. La clé consiste à se concentrer sur la recherche de la vérité et sur la mise en pratique de la vérité. Tu dois garder ces choses dans ton cœur tous les jours. Quels que soient les problèmes que tu rencontres, ne défends pas toujours tes propres intérêts ; apprends plutôt à chercher la vérité et l’introspection. Peu importe les corruptions qui se manifestent en toi, tu ne peux pas les laisser sans les réprimer ; c’est mieux si tu peux réfléchir à ton essence corrompue et la reconnaître. Si, dans les situations du quotidien, tes pensées s’attardent sur la manière de corriger ton tempérament corrompu, sur la manière de pratiquer la vérité et sur ce que sont les principes de vérité, alors tu es capable d’apprendre comment utiliser la vérité pour résoudre tes problèmes conformément aux paroles de Dieu. Ce faisant, tu entreras progressivement dans la réalité. Si ton cœur est rempli de pensées sur la manière d’atteindre une position plus élevée, ou sur ce qu’il faut faire devant les autres pour qu’ils t’admirent, alors tu es sur le mauvais chemin. Cela veut dire que tu fais des choses pour Satan ; tu rends service. Si ton cœur est rempli de pensées sur la manière dont il faut changer pour ressembler de plus en plus à un humain, être en accord avec les intentions de Dieu, pouvoir se soumettre à Lui, être capable de Le vénérer, montrer de la retenue dans tout ce que tu fais et pouvoir accepter complètement qu’Il te surveille, alors tes états iront de mieux en mieux. C’est ce que signifie être quelqu’un qui vit devant Dieu. De ce fait, il y a deux chemins : l’un met simplement l’accent sur le comportement, l’accomplissement de ses propres ambitions, désirs, intentions et plans, ce qui signifie vivre devant Satan et vivre sous son domaine. L’autre chemin met l’accent sur la manière de satisfaire la volonté de Dieu, d’entrer dans la réalité de la vérité, de se soumettre à Dieu, de n’avoir aucun malentendu ou aucune désobéissance vis-à-vis de Lui, le tout pour atteindre la vénération envers Dieu et remplir correctement son devoir. Voilà ce que veut dire vivre devant Dieu.

Extrait de « On ne peut posséder l’humanité normale que si l’on pratique la vérité », dans Récits des entretiens de Christ

Les gens qui se dépensent vraiment pour Dieu placent tout leur être devant Lui ; ils se soumettent sincèrement à toutes Ses déclarations et sont en mesure de mettre Ses paroles en pratique. Ils font des paroles de Dieu le fondement de leur existence et ils sont capables de sonder sérieusement les paroles de Dieu pour découvrir quelles parties pratiquer. Ainsi sont les gens qui vivent vraiment devant Dieu. Si ce que tu fais est bénéfique pour ta vie, et qu’en mangeant et en buvant de Ses paroles, tu peux répondre à tes besoins intérieurs et à tes insuffisances intérieures de sorte que ton tempérament de vie soit transformé, alors cela satisfera la volonté de Dieu. Si tu agis conformément aux exigences de Dieu et si tu ne satisfais pas la chair, mais satisfais plutôt Sa volonté, alors, en cela, tu seras entré dans la réalité de Ses paroles. Quand on parle d’entrer dans la réalité des paroles de Dieu d’une façon plus réaliste, cela signifie que tu peux accomplir ton devoir et répondre aux exigences de Dieu. Seuls ces types d’actions pratiques peuvent être appelés entrer dans la réalité de Ses paroles. Si tu es capable d’entrer dans cette réalité, alors tu possèderas la vérité. C’est le commencement de l’entrée dans la réalité ; tu dois d’abord entreprendre cette formation et ensuite seulement pourras-tu entrer dans des réalités encore plus profondes.

Extrait de « Ceux qui aiment vraiment Dieu sont ceux qui peuvent se soumettre absolument à Sa réalité », dans La Parole apparaît dans la chair

Depuis que les gens ont commencé à croire en Dieu, ils ont gardé beaucoup d’intentions incorrectes. Lorsque tu ne mets pas la vérité en pratique, tu sens que toutes tes intentions sont correctes, mais, quand quelque chose t’arrive, tu verras qu’il y a beaucoup d’intentions incorrectes en toi. Ainsi, quand Dieu rend des gens parfaits, Il les amène à se rendre compte qu’il y a beaucoup de notions en eux qui entravent leur connaissance de Dieu. Lorsque tu reconnais que tes intentions sont fausses, si tu es en mesure d’arrêter de pratiquer selon tes notions et tes intentions, et si tu es capable de témoigner en faveur de Dieu et de tenir ferme dans ta position dans tout ce qui t’arrive, cela prouve que tu t’es rebellé contre la chair. Quand tu te rebelles contre la chair, il y aura inévitablement une lutte en toi. Satan tentera de pousser les gens à la suivre, tentera de leur faire suivre les notions de la chair et de défendre les intérêts de la chair, mais les paroles de Dieu les éclaireront et les illumineront à l’intérieur, et alors, que tu suives Dieu ou Satan dépend de toi. Dieu demande aux gens de mettre la vérité en pratique principalement pour qu’ils traitent les choses à l’intérieur d’eux, avec leurs pensées et leurs notions qui ne sont pas selon le cœur de Dieu. Le Saint-Esprit touche les gens dans leur cœur, les éclaire et les illumine. Il y a donc une lutte derrière tout ce qui arrive : chaque fois que les gens mettent la vérité en pratique ou mettent l’amour de Dieu en pratique, il y a une grande lutte, et bien que tout puisse sembler calme dans leur chair, en fait, une lutte à la vie et à la mort est livrée dans les profondeurs de leur cœur. Seulement après cette lutte intense, après une profonde réflexion, la victoire ou la défaite est déclarée. On ne sait pas s’il faut rire ou pleurer. Parce que plusieurs intentions chez les gens sont fausses, ou bien parce qu’une grande partie de l’œuvre de Dieu est en désaccord avec leurs conceptions, quand les gens mettent la vérité en pratique, une grande lutte est livrée dans les coulisses. Après avoir mis cette vérité en pratique, dans les coulisses, les gens auront versé des larmes de tristesse en grande abondance avant de finalement se décider à satisfaire Dieu. C’est à cause de cette lutte que les gens endurent la souffrance et l’épurement ; cela est la vraie souffrance. Quand la lutte survient, si tu es en mesure de vraiment te tenir du côté de Dieu, tu seras en mesure de satisfaire Dieu. Quand on pratique la vérité, il est inévitable de souffrir intérieurement. Si, quand ils mettent la vérité en pratique, tout en eux était juste, ils n’auraient pas besoin d’être rendus parfaits par Dieu, il n’y aurait pas de bataille et ils ne souffriraient pas. C’est à cause des nombreuses choses à l’intérieur des gens qui ne sont pas aptes à être utilisées par Dieu, et à cause d’une grande partie du tempérament rebelle de la chair que les gens ont besoin d’apprendre plus profondément la leçon qui consiste à se rebeller contre la chair. C’est ce que Dieu appelle la « souffrance » qu’Il a demandé à l’homme d’endurer avec Lui. Lorsque tu rencontres des difficultés, dépêche-toi de prier Dieu : « Oh, Dieu ! Je veux Te satisfaire, je veux endurer les difficultés finales pour satisfaire Ton cœur, et peu importe la grandeur des revers que je rencontre, je dois encore Te satisfaire. Même si je dois renoncer à ma vie entière, je dois quand même Te satisfaire ! » Fort de cette résolution, quand tu pries ainsi, tu es en mesure de tenir ferme dans ton témoignage. Chaque fois qu’ils mettent la vérité en pratique, chaque fois qu’ils subissent l’épurement, chaque fois qu’ils sont mis à l’épreuve et chaque fois que Dieu fait Son œuvre en eux, les gens doivent endurer une douleur extrême. Tout cela est un test pour les gens, et ainsi, à l’intérieur de chacun d’eux, il y a une bataille. C’est le prix réel qu’ils paient. Lire davantage les paroles de Dieu et s’affairer davantage constitue une partie de ce prix. C’est ce que les gens devraient faire, c’est leur devoir, c’est la responsabilité qu’ils devraient assumer, mais les gens doivent mettre de côté ce qui, en eux, doit être mis de côté. Si tu ne le fais pas, alors, peu importe l’importance de ta souffrance externe et peu importe la façon dont tu t’affaires, tout sera en vain ! Ce qui veut dire que seulement les changements en toi peuvent déterminer si tes difficultés externes ont de la valeur. Lorsque ton tempérament interne a changé et que tu as mis la vérité en pratique, toutes tes souffrances externes obtiennent l’approbation de Dieu ; s’il n’y a pas eu de changement dans ton tempérament interne, alors, peu importe combien de souffrance tu endures ou combien tu t’affaires à l’extérieur, il n’y aura aucune approbation de Dieu, et une difficulté qui n’est pas confirmée par Dieu est vaine. Ainsi, que le prix que tu as payé soit approuvé par Dieu est déterminé par le fait qu’il y ait eu ou non un changement en toi, par le fait que tu mettes la vérité en pratique ou non, que tu te rebelles ou non contre tes propres intentions et notions pour atteindre la satisfaction de la volonté de Dieu, de la connaissance de Dieu et de la fidélité à Dieu. Peu importe combien tu t’affaires, si tu n’as pas conscience de t’être jamais rebellé contre tes propres intentions, mais que tu ne recherches que les actions extérieures et la ferveur, et que tu ne prêtes jamais attention à ta vie, alors tes difficultés auront été en vain. Si, dans un certain environnement, tu as quelque chose à dire, mais à l’intérieur tu as le sentiment que ce n’est pas bien de le dire, que ce ne sera d’aucun avantage pour tes frères et sœurs, et que ça peut leur faire du mal, alors tu ne le diras pas, préférant souffrir à l’intérieur, car ces paroles sont incapables de satisfaire la volonté de Dieu. À ce moment-là, il y aura une lutte à l’intérieur de toi, mais tu seras prêt à endurer la douleur et à renoncer à ce que tu aimes. Tu seras prêt à subir cette épreuve pour satisfaire Dieu, et, bien que tu endures la douleur à l’intérieur, tu ne céderas pas à la chair et le cœur de Dieu aura été satisfait, et ainsi tu seras également réconforté à l’intérieur. Cela est vraiment payer un prix, et c’est le prix que Dieu désire. Si tu pratiques de cette façon, Dieu te bénira sûrement ; si tu ne peux pas atteindre cela, alors peu importe combien tu comprends ou que tu parles bien, tout sera pour rien ! Si, sur la route de l’amour de Dieu, tu es en mesure de te tenir du côté de Dieu quand Il Se bat avec Satan et si tu ne retournes pas vers Satan, alors tu auras atteint l’amour de Dieu et tu auras tenu ferme dans ton témoignage.

Extrait de « Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Pour résumer, suivre la voie de Pierre dans sa croyance en Dieu, c’est suivre la voie de la poursuite de la vérité, qui est aussi la voie pour se connaître soi-même profondément et pour changer son tempérament. Ce n’est qu’en suivant le chemin de Pierre qu’on peut être sur le chemin conduisant à être amené à la perfection par Dieu. Il faut être clair sur la façon de suivre spécifiquement le chemin de Pierre, aussi bien que sur la manière de la mettre en pratique. Tout d’abord, il faut mettre de côté ses propres intentions, ses poursuites déplacées et même sa famille et toutes les choses liées à sa propre chair. Il faut être dévoué de tout cœur, c’est-à-dire, se consacrer entièrement à la parole de Dieu, accorder toute son attention à boire et à manger les paroles de Dieu, s’intéresser à la recherche de la vérité, à la recherche des intentions de Dieu dans Ses paroles, et essayer de saisir la volonté de Dieu en tout. C’est la méthode de pratique la plus fondamentale et la plus essentielle. C’est ce que Pierre a fait après avoir vu Jésus, et ce n’est qu’en pratiquant de cette façon que l’on obtient les meilleurs résultats. Une dévotion sincère aux paroles de Dieu signifie essentiellement rechercher la vérité, rechercher les intentions de Dieu dans Ses paroles, s’efforcer de saisir la volonté de Dieu et comprendre et obtenir plus de vérité à partir des paroles de Dieu. En lisant Ses paroles, Pierre ne s’efforçait pas de comprendre des doctrines et il était encore moins intéressé par l’acquisition de connaissances théologiques ; au contraire, il s’efforçait de comprendre la vérité et de saisir la volonté de Dieu, aussi bien que de parvenir à comprendre Son tempérament et Sa beauté. Il a également essayé de comprendre les différents états de corruption de l’homme à partir des paroles de Dieu, ainsi que de comprendre la nature corrompue de l’homme et les véritables déficiences de l’homme, réalisant ainsi tous les aspects des exigences que Dieu place devant l’homme afin de Le satisfaire. Pierre avait tant de pratiques correctes qui respectaient les paroles de Dieu ; cela s’alignait parfaitement avec la volonté de Dieu et c’était le meilleur moyen pour une personne de coopérer tout en faisant l’expérience de l’œuvre de Dieu. Durant les centaines d’épreuves qu’il eut à expérimenter de la part de Dieu, Pierre s’examinait strictement en regard de chaque parole du jugement de l’homme par Dieu, de chaque parole de la révélation de l’homme par Dieu et de chaque parole de Ses exigences de l’homme, et s’efforçait de sonder le sens de ces paroles. Il essayait sincèrement de comprendre et de mémoriser chaque parole que Jésus lui disait et il avait de très bons résultats. Grâce à cette manière de pratiquer, il parvint à une compréhension de lui-même par les paroles de Dieu, et non seulement il vint à comprendre les différentes conditions corrompues de l’homme, mais parvint aussi à comprendre l’essence, la nature et les différents défauts de l’homme. C’est cela que signifie se comprendre vraiment soi-même. Partant des paroles de Dieu, non seulement Pierre a acquis une véritable compréhension de lui-même, mais dans les choses exprimées dans les paroles de Dieu – le tempérament juste de Dieu, ce qu’Il a et est, la volonté de Dieu pour Son œuvre, Ses exigences envers l’humanité –, de ces paroles, il est parvenu à connaître Dieu complètement. Il est parvenu à connaître le tempérament de Dieu et Son essence ; il est parvenu à connaître et à comprendre ce que Dieu a et est, ainsi que la beauté de Dieu et les exigences de Dieu envers l’homme. Même si Dieu ne parlait pas à l’époque autant qu’Il le fait aujourd’hui, des résultats dans ces aspects étaient néanmoins produits en Pierre. C’était une chose rare et précieuse. Pierre est passé par des centaines d’épreuves, mais n’a pas souffert en vain. Non seulement il est parvenu à se comprendre à partir des paroles et de l’œuvre de Dieu, mais il est aussi parvenu à connaître Dieu. En plus, il s’est particulièrement concentré sur les exigences de Dieu pour l’humanité dans Ses paroles. Dans tous les aspects dont l’homme devrait satisfaire Dieu pour être conforme à la volonté de Dieu, Pierre a fourni de grands efforts à cet égard et est parvenu à une parfaite clarté ; ce fut extrêmement bénéfique pour sa propre entrée. Peu importe ce que Dieu exprimait, aussi longtemps que ces paroles pouvaient devenir sa vie et qu’elles appartenaient à la vérité, Pierre était en mesure de les graver dans son cœur pour les méditer souvent et les comprendre. Après avoir entendu les paroles de Jésus, il était capable de les prendre à cœur, ce qui montre qu’il était particulièrement concentré sur les paroles de Dieu et, à la fin, il a vraiment obtenu des résultats. C’est-à-dire qu’il a été capable de mettre librement les paroles de Dieu en pratique, de pratiquer correctement la vérité et d’être conforme à la volonté de Dieu, d’agir entièrement en conformité avec l’intention de Dieu et de renoncer à ses propres opinions et imaginations personnelles. De cette façon, Pierre est entré dans la réalité des paroles de Dieu.

Extrait de « Comment suivre la voie de Pierre », dans Récits des entretiens de Christ

Précédent: 2. Qu’est-ce que suivre des règles ? Quelles sont les différences entre suivre des règles et pratiquer la vérité ?

Suivant: 1. Qu’est-ce que l’obéissance à Dieu ? Quelles sont les manifestations particulières de l’obéissance à Dieu ?

Contenu connexe

1. Pourquoi Dieu a encore besoin de faire l’œuvre de jugement dans les derniers jours alors que le Seigneur Jésus a racheté l’humanité

« Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). « Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:47-48).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre