69. Principes concernant la séparation de l’Église en deux groupes, A et B

(1) Toute personne qui n’accepte pas du tout la vérité, n’est pas disposée à accomplir son devoir et est capable de perturber la vie d’Église doit être reléguée à la congrégation du groupe B.

(2) Toute personne fourbe qui se complaît à colporter des ragots, à semer la zizanie et la discorde est une pomme pourrie et doit être reléguée à la congrégation du groupe B.

(3) Les personnes présentant de graves problèmes ou des problèmes particuliers et qui, pour le moment, sont difficiles à cerner et dont l’essence ne peut pas encore être déterminée doivent être placées dans la congrégation du groupe B.

(4) Les antéchrists, les personnes malfaisantes et les incroyants doivent être exclus ou expulsés, tandis qu’il convient de laisser aux personnes reléguées au groupe B une chance de se repentir et elles peuvent être rachetées.

Paroles de Dieu concernées :

Certains, au sein de l’Église, ont été classés dans le Groupe B. C’est pour leur laisser la possibilité de se repentir. S’ils peuvent entreprendre une introspection et en venir à se connaître eux-mêmes, s’ils cherchent à atteindre la vérité et qu’ils ont un état d’esprit repentant, s’ils ne sont plus des bons à rien comme autrefois, s’ils ne provoquent pas de perturbations et de dérangements, et s’ils peuvent se contenir en partie, s’ils peuvent faire ce qu’on leur dit de faire et se soumettre, bien se comporter, apporter leur petite contribution, quelle qu’elle soit, et s’ils peuvent faire respecter ces principes, alors ils ne seront plus classés dans le Groupe B et pourront être réadmis dans le Groupe A pour accomplir leur devoir. Pourquoi la plupart d’entre eux ont-ils été transférés dans le Groupe B ? (Pour avoir provoqué des perturbations et des dérangements.) Qu’elle est donc la source de leurs perturbations et dérangements ? Est-ce que ces individus prévoient délibérément de provoquer perturbations et dérangements ? Non. Essentiellement, le problème est qu’ils ne pratiquent pas la vérité le moins du monde et qu’ils ne poursuivent pas non plus la vérité. Leur humanité est extrêmement vile, et au cours de l’accomplissement de leurs devoirs, ils perturbent et dérangent souvent l’œuvre de la maison de Dieu et la détruisent, ce qui a des conséquences et des influences nocives ; ne laissant d’autre choix que de les affecter au Groupe B. Voilà la raison. Bien qu’ils ne connaissent pas la signification du devoir, ils savent au moins, au fond d’eux-mêmes, que l’on devrait accomplir son devoir, et ils sont disposés à le faire. Cependant, être disposé à accomplir son devoir signifie-t-il que l’on pratique la vérité ? Ce que tu es disposé à faire n’est pas la réalité-vérité ; on peut seulement dire de toi que tu es sincèrement disposé à pratiquer la vérité. Avant d’avoir mis en pratique la vérité, tu peux dire à quel point tu es confiant, que tu es prêt et disposé, ou que tu peux sacrifier ta vie et serais prêt à avancer contre vents et marées sans hésitation — mais ce ne sont que des expressions qui ne servent à rien. Tu dois agir en accord avec le principe-vérité, en prenant ta volonté comme fondement. Tu peux dire : « Je n’aime pas beaucoup la vérité et mon tempérament n’a pas vraiment changé pendant que j’accomplissais mon devoir. Je n’ai pas non plus poursuivi la vérité. Cependant, il y a une chose à laquelle je suis resté fidèle : je ferai tout ce vous voulez que je fasse ; je ne provoquerai ni perturbations ni dérangements. Je ne peux me résoudre à me soumettre, mais je ferai ce que l’on me dit de faire. » Tu peux donc rester dans le groupe A, n’est-ce pas ? Mais ces gens-là ne peuvent même pas satisfaire à ces exigences les plus basiques et ils provoquent des perturbations. Ils ne devraient pas rester dans le Groupe A. Toute personne raisonnable dotée d’une conscience traiterait ce genre d’individu en adoptant une attitude de renonciation.

Extrait de « Comment accomplir son devoir de façon satisfaisante ? », dans Récits des entretiens de Christ

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Il y a dans chaque Église différentes sortes de gens : il y a ceux qui aiment et acceptent la vérité et ceux qui n’aiment pas la vérité, qui la détestent ; il y a ceux qui accomplissent volontiers leur devoir et ceux qui ne s’en acquittent pas du tout ; il y a ceux qui ont une compréhension parfaite des paroles de Dieu et sont de bon calibre, et ceux qui en ont une perception absurde et n’ont pas de calibre ; il y a aussi ceux qui ont une bonne humanité et qui sont relativement vertueux et raisonnables, et ceux qui n’ont pas une bonne humanité et qui sont tordus et malhonnêtes et ne veillent pas à leurs propres affaires ; il y a ceux qui croient sincèrement en Dieu et ont faim et soif de justice, et il y a ceux qui sont animés de la quête de bénédictions et ne s’immiscent dans l’Église que pour s’amuser ; il y a ceux qui poursuivent vraiment la vérité et obéissent vraiment à l’œuvre de Dieu, et il y a ceux qui détestent et haïssent la vérité et se dressent contre Dieu à la moindre occasion. C’est la véritable situation qui prévaut dans chaque Église. Si ces différents types de personnes devaient se réunir et mener ensemble la vie de l’Église, la vie d’Église sombrerait sans doute dans le chaos : il n’en résulterait rien de bon. Afin que tous ceux qui croient vraiment en Dieu et aiment la vérité puissent profiter d’une vie d’Église normale, manger et boire normalement les paroles de Dieu, les méditer, échanger à leur sujet, comprendre la vérité et entrer dans la réalité, la maison de Dieu a décidé que l’assemblée devait être divisée en deux groupes A et B. Ainsi, la vie d’Église pourra continuer normalement et produire des résultats concrets, et les élus de Dieu pourront suivre la bonne voie de la foi en Dieu le plus tôt possible et atteindre le salut et la perfection. À l’évidence, il est absolument nécessaire que l’assemblée soit divisée en deux groupes A et B.

Pour tous les élus de Dieu, il est clair que Son œuvre ne sauve que ceux qui croient sincèrement en Lui, aiment la vérité et ont une humanité normale. C’est un fait. Ainsi, dans chaque Église, seule une partie des gens peut être sauvée. En revanche, ceux qui n’aiment pas du tout la vérité et n’accomplissent pas leur devoir de bonne grâce ne seront absolument pas sauvés. Il ne serait donc pas approprié de mettre ensemble ces deux types de personnes au cours des réunions. Comme elles suivent des chemins différents et n’ont aucun langage commun, des frictions et des conflits se produiraient immanquablement entre elles, ce qui affecterait la vie d’Église et ne serait bénéfique pour personne. Pour que ces deux types de personnes ne s’influencent pas mutuellement, il faut les diviser en deux groupes A et B. C’est une réalité que personne ne peut nier. Les principes et les critères essentiels pour cette division en deux groupes A et B sont les suivants :

1. Tous ceux qui croient en Dieu depuis plusieurs années mais ne savent pas manger et boire correctement les paroles de Dieu, n’ont jamais cherché la vérité ni échangé sur la vérité, ne s’intéressent pas le moins du monde à la vérité, ne comprennent pas la vérité quelle que soit la manière dont elle est communiquée, n’ont aucune capacité de compréhension et interrompent et dérangent souvent, ou se joignent aux méchants pour créer des histoires, doivent être isolés dans le groupe B.

2. Tous ceux qui ne sont jamais disposés à accomplir leur devoir et n’obéissent pas, même lorsqu’ils l’accomplissent, commettent toutes sortes d’actes injustifiés, causent souvent des ennuis à l’Église et dont la contribution ne compense pas les pertes qu’ils occasionnent, doivent être isolés dans le groupe B.

3. Tous ceux qui ont peu d’humanité, sont particulièrement tordus, malhonnêtes, égoïstes et ignobles, ne s’ouvrent à personne, fraternisent avec les méchants, aiment se battre avec les autres et oppriment les gens droits, sont des méchants, des moutons noirs, et doivent être isolés dans le groupe B.

4. Tous ceux qui sont particulièrement arrogants et vaniteux, manquent de bon sens et n’écoutent personne, n’acceptent pas du tout la vérité et encore moins d’être traités et émondés, qui sont même imperméables à la raison, ont toujours des idées sur le travail de la maison de Dieu, se montrent hostiles à l’homme utilisé par le Saint Esprit et peuvent porter des jugements sur lui, ou qui sont de la même trempe que les antéchrists, doivent être expulsés directement et sans délai. Ceux qui ne sont pas tout de suite identifiables doivent être placés dans le groupe B et une fois qu’il n’y aura plus de doute à leur sujet, ils seront expulsés.

Tous ceux qui présentent les quatre manifestations ci-dessus doivent être placés dans le groupe B. Les faux dirigeants et les faux collaborateurs qui ne poursuivent pas du tout la vérité et suivent obstinément le chemin des antéchrists doivent également être placés dans le groupe B. Tous ceux qui ont été arrêtés et sont devenus des Judas ou ont volé des offrandes et ne se sont pas repentis doivent également être placés dans le groupe B durant la période de consultation précédant leur traitement officiel. Il s’agit des décrets administratifs spéciaux de la maison de Dieu, et personne n’est autorisé à les violer.

À mesure qu’est diffusé l’Évangile du royaume, l’Église reçoit un afflux constant de nouveaux venus, dont certains ne sont certainement pas aptes à faire partie du groupe A. Ces gens doivent être soumis à une période d’observation avant d’être affectés à un groupe en fonction de ce qui se manifeste chez eux. Ceux qui n’ont pas une bonne humanité et n’aiment pas la vérité, ont une perception absurde des paroles de Dieu et provoquent des interruptions et des dérangements dans l’Église doivent être placés dans le groupe B, et il convient de leur donner l’occasion de se repentir. C’est bénéfique non seulement pour le travail de l’Église, mais aussi pour ses membres. Sans aucun doute, la plupart des membres du groupe B ne peuvent pas être sauvés, principalement parce qu’ils n’aiment pas et ne poursuivent pas du tout la vérité, n’ont jamais une bonne humanité et sont incapables de s’entendre avec les autres. Cependant, une minorité d’entre eux est constituée de gens qui pourraient s’éveiller dans l’avenir et se mettre à poursuivre la vérité, et qui sont capables de préparer de bonnes actions : de telles personnes ont tout de même une chance de salut.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Tous les faux dirigeants et faux collaborateurs qui commettent toutes sortes de méfaits et provoquent de graves perturbations dans le travail de l’Église – même lorsqu’ils semblent reconnaître leurs fautes et éprouver des remords, mais sans qu’il soit possible de confirmer que leur repentance est sincère – doivent être placés dans le groupe B. Les faux dirigeants et les faux collaborateurs qui ont été renvoyés pour avoir commis divers méfaits et dérangements dans le travail de l’Église doivent également être placés dans le groupe B. Tant qu’ils ne manifestent pas au grand jour une mauvaise conduite et suscitent encore moins la colère du public, les dirigeants et collaborateurs qui ont été remplacés ou démis parce qu’ils étaient dépourvus de l’œuvre du Saint-Esprit, étaient incapables d’accomplir un travail réel mais avaient une humanité relativement bonne, doivent être placés dans le groupe A durant les réunions : c’est juste et raisonnable. Tous ceux qui n’ont pas une bonne humanité, perturbent souvent la vie de l’Église, répandent des faussetés, de la négativité, des idées fausses et des rumeurs, sont susceptibles de créer des problèmes et de s’associer à des fauteurs de troubles, doivent être placés dans le groupe B. Les personnes qui sont potentiellement en danger en raison de ce qu’elles savent, ou qui sont surveillées, y compris dans d’autres circonstances particulières, doivent, pour des raisons de sécurité, se réunir à part ou avec des personnes qui se trouvent dans la même situation (tout en appartenant toujours au groupe A). Il est à espérer que les gens comprendront que cette pratique est bénéfique pour l’Église. Les personnes du groupe B qui se sont vraiment repenties au cours des réunions sur une période d’une ou deux années et sont capables de communiquer la réalité-vérité, peuvent être admises dans le groupe A. Durant les élections, les personnes du groupe B peuvent participer seulement à l’élection du chef d’équipe et du chef d’évangélisation du groupe B. Elles ne sont pas habilitées à participer à l’élection des dirigeants d’Église et des diacres. Les membres du groupe B qui continuent de déranger ou de créer des problèmes de façon injustifiée seront expulsés. Le groupe A et le groupe B ne doivent pas se réunir ensemble. Il est communément admis que si cela devait se produire, les élus de Dieu ne seraient jamais en paix et la vie d’Église ne serait jamais constructive. Concernant les individus qui constituent des cas inhabituels et que l’on ne peut pas cerner, il convient de les affecter dans un groupe ou dans l’autre selon qu’ils sont ou non d’une bonne humanité et aiment ou non la vérité. Lorsqu’il n’est pas évident de savoir si des esprits mauvais sont à l’œuvre chez eux ou s’ils sont possédés par des démons, ils ne doivent pas être expulsés mais seulement placés dans le groupe B jusqu’à ce que leur observation permette de trancher.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Chaque Église doit être divisée en deux groupes A et B, et toutes les Églises doivent appliquer cette règle. La division doit être basée sur les principes stipulés dans les modalités de travail. Les personnes du groupe B qui se repentent sincèrement et sont capables de s’acquitter activement de leur devoir sans se plaindre et d’obéir à l’œuvre de Dieu peuvent être acceptées dans le groupe A. Si des personnes du groupe A perturbent souvent la vie de l’Église et créent des troubles injustifiés, elles peuvent être affectées au groupe B à tout moment, mais seulement avec l’approbation de plus de la moitié des membres de l’Église. Le travail de séparation des personnes dans les groupes A et B doit être déterminé par les dirigeants de l’Église et les diacres en communion, puis approuvé par l’Église. Toute personne présentant un problème grave ou particulier, lorsque ledit problème n’est pas tout de suite évident et que son essence n’a pas été déterminée, doit être placée dans le groupe B. Tous ceux qui ont été choisis comme dirigeants ou diacres ou qui accomplissent une tâche spéciale, qu’ils soient ou non d’une bonne humanité, doivent être placés dans le groupe A.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Précédent: 68. Principes pour cultiver et utiliser les gens

Suivant: 70. Principes pour recevoir les gens dans une Église

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre